Grâce à l’Arbre de l’espoir    Deux amies reprennent contact

Lors de la 19e journée du Coin de l’espoir, Cap-Pelé Esso avait ramassé la jolie somme de 8078$ et l’objectif est maintenant de 10 000$. Dans l’ordre habituel, on reconnait Christine Duguay et Cheryl LeBlanc. (Photo : C. Lanteigne)

Lors de la 19e journée du Coin de l’espoir, Cap-Pelé Esso avait ramassé la jolie somme de 8078$ et l’objectif est maintenant de 10 000$. Dans l’ordre habituel, on reconnait Christine Duguay et Cheryl LeBlanc. (Photo : C. Lanteigne)

Claire Lanteigne

Christine Duguay et Cheryl LeBlanc ont toutes deux fréquenté l’école à Cap-Pelé, mais elles ne s’étaient pas vues physiquement depuis 36 ans. Le 15 octobre dernier, Cheryl remarque sur le FB de Christine qu’elle a embauché une jeune fille à besoins spéciaux, Jani, celle qui fait les paquets de bonbons. Elle lui envoie un mot pour la féliciter. Elle a un fils autistique, Ryan et elle sait très bien comment important c’est pour un jeune d’avoir un emploi.

Christine lui répond et à son tour la félicite pour son engagement auprès de l’Arbre de l’espoir. «J’aimerais bien faire quelque chose pour cette cause, ajoute-t-elle, mais je n’ai pas grand temps pour participer à des activités.»

Cheryl ne perd pas de temps et se rend voir Christine à son commerce Cap-Pelé Esso. Elle est la vice-présidente de Westmorland au Cabinet de l’Arbre de l’espoir et lui dit qu’elle pourrait vendre des petits sapins et autres produits au profit de la campagne.

«En voyant que je pouvais faire ça ici, de dire Christine, j’ai décidé d’aller de l’avant et de faire un Coin de l’espoir sur un ou deux petits murs. J’ai fixé l’objectif à 5000$. Et tout de suite c’est devenu un succès et les petits sapins recouvrent bien plus que les deux murs prévus, ça va faire tout le tour si ça continue.

«Tout le monde de la grande région vient ici, on attire l’espoir à Cap-Pelé et les communautés sont tellement généreuses. Ça fait un endroit où venir pour acheter un petit sapin, un sac, un bracelet ou faire un don. C’est un succès grâce à leur argent et ça amène du bonheur. Après avoir dépassé l’objectif de 5000$, je l’ai augmenté à 10 000$, dit-elle. Et il faut ajouter que mes neuf employés sont aussi enthousiastes que moi pour cette belle campagne.

«Il y a beaucoup de gens qui sont touchés par le cancer, d’ajouter Christine et cet été il a frappé à notre porte lorsque ma mère a été diagnostiquée d’un cancer du rein. On a eu peur, mais tout va bien pour elle.»

«C’est vraiment incroyable de voir tous les gens qui viennent appuyer l’initiative de Christine, d’ajouter Cheryl. Après dix ans au Relais pour la vie, c’est ma première année pour l’Arbre de l’espoir. Je voyais comment ça se passait et j’avais le goût d’en faire partie. Si je ne travaillais pas, j’en ferai encore plus. Mais ça vient du cœur et le comité de Westmorland est plein d’énergie. Pour une première fois on a fait une activité commune avec les trois municipalités de Beaubassin-est, Cap-Pelé et Shédiac et ce fut un succès. Il est important de travailler en équipe pour une aussi belle cause.»

Si la campagne de l’Arbre de l’espoir a permis à Christine et Cheryl de renouer leurs liens d’amitié, elle a aussi fait en sorte que Ryan et Jani sont devenus amis. Ils participent au succès de la campagne de Christine en vendant des billets pour un tirage et font d’autres tâches pour l’Arbre de l’espoir dans son commerce.

La campagne au Cap-Pelé Esso prendra fin le 15 novembre et Christine ira faire la présentation du chèque au Radiothon de l’Arbre de l’espoir à Dieppe le 24 novembre prochain. Le 18 novembre elle ira faire part du succès de sa campagne au Gala de l’Arbre de l’espoir de Saint-André-LeBlanc et le 19 novembre, à l’illumination de l’Arbre de l’espoir à Cap-Pelé.

Exprimez vous!

*