Geneviève Lalonde sera du Sommet de la course féminine

Geneviève Lalonde

(N.A.L.) –L’Olympienne Geneviève Lalonde, de Moncton, sera présente samedi au CEPS Louis-J.-Robichaud du campus de Moncton au Sommet de la course féminine, une session pour encourager les filles à s’intéresser aux sports.

Athlétisme Nouveau-Brunswick et Courses Nouveau-Brunswick organisent ce tout premier sommet pour les filles et les femmes de 13 ans et plus.

À partir de 10h, les cou- reuses seront invitées à participer à des épreuves de brise-glace, à une course et à une session active, tout en discutant de sujets pertinents comme le développement de la course chez les femmes et la promotion d’expérien- ces positives. L’événement devrait se terminer à 15h30.

Les trois ambassadrices accomplies du sport féminin animeront les activités de la journée. Patty Blanchard est native de Moncton et est la détentrice du record canadien F60-64 dans le demi-marathon, grâce à son chronométrage d’une heure, 33 minutes et 22 secondes. Elle a représenté le Canada sur la scène internationale à plusieurs occasions et est intronisée au Temple de la renommée du Nouveau-Brunswick et de Moncton.

Shelley Doucet arrive de Quispamsis et est professeure en sciences infirmières à l’Université du Nouveau-Brunswick. Elle détient les records du Nouveau-Brunswick au marathon, au demi-marathon et aux distances de 10 milles. Elle a représenté le Nouveau-Brunswick aux Jeux de la Francophonie 2017, en Côte d’Ivoire, où elle a remporté la médaille d’or au marathon.

Geneviève Lalonde est une ancienne championne de cross-country de sports universitaires canadiens avec les Gryphons de Guelph et une athlète olympique de 2016 dans le 3000 m steeple. Elle détient actuellement le record canadien de steeplechase en 9m29s99 et a terminé septième aux Jeux du Commonwealth de cette année à Gold Coast, en Australie, également en steeple.

Lalonde a joué un rôle important dans la préparation de cet événement. «Je suis juste contente de pouvoir raconter certaines de mes histoires et d’apprendre des autres, a-t-elle indiqué. On va présenter différentes disciplines sportives féminines et discuter de la santé mentale, du  conditionnement physique, du yoga et des courses. On va présenter un chandail aux participantes.»

Les recettes provenant de cet événement seront versées à des événements et à des programmes visant à promouvoir la participation des filles et des femmes au sport.

Lalonde a pris part à la course Pirate à Hanwell, près de Fredericton, samedi. Elle fera le 5km de Courir pour lire de Moncton et se prépare pour les championnats nationaux de cross-country, à Kingston, Ontario, au début novembre. Ses études terminées, elle s’entraine et cherche un emploi qui lui permettra de poursuivre ses entrainements en vue des Jeux Olympiques, en 2020 à Tokyo, au Japon. «Je suis dans le temps de ma vie que mes études sont terminées et que je cherche un emploi, a-t-elle conclut. Je retourne en Ontario et je reviendrai en octobre pour la course Courir pour lire.»

Exprimez vous!

*