Félix LeBlanc et Samuel Gallant sont des morceaux importants des Patriotes

Félix LeBlanc et Samuel Gallant (Photo : Normand A. Léger)

Félix LeBlanc et Samuel Gallant (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) – Les Patriotes de Louis-J.-Robichaud se retrouvent au sommet du classement de la Conférence de l’Est de hockey gars des écoles secondaires depuis le début de la campagne, mais ils sont suivis de près par les Royals de Riverview, les deux équipes ayant partagé les honneurs d’un programme aller et retour jusqu’à présent cette saison.

Félix LeBlanc, 17 ans, de Shédiac, est un défenseur de 12e année, qui aime bien le jeu de son équipe cette saison. «C’est ma troisième année avec les Patriotes, a dit le jeune de 5pieds 9pouces, 175 livres. Chaque joueur a un rôle à jouer et tous ont accepté ce rôle. On a une bonne chimie et l’équipe va bien. On ne lâche pas, on est confiant. On a perdu une seule partie, jusqu’à présent et pour le reste de la saison, il faudra arriver prêts, physiquement et mentalement, à chacune des parties. Tous les morceaux sont importants et on est prêt à chaque joute. On n’a pas eu trop de blessés suivant un bon camp d’entrainement. Les gars sont en forme. C’est ma dernière année et je veux aider l’équipe le plus possible. Je suis un joueur défensif et offensif et avec un bon sens de leadership. Je suis un joueur comme les autres, même si j’ai un A sur le chandail. Je veux bien réussir sur et hors la glace.»

Samuel Gallant, 16 ans, est un avant de 5pieds 8pouces, 195 livres, de Grande-Digue. C’est sa deuxième campagne avec les Patriotes. «La saison va bien et pour moi, mieux que l’an dernier, a dit l’élève de 11e année. On connait une bonne chimie et mon année d’expérience fait une grosse différence. Je connais mieux mes coéquipiers et je marque parfois. Je suis surtout un gars qui aime jouer dans les coins de la patinoire et faire des passes. On souhaite gagner le provincial cette année. Pour cela, il faudra de l’endurance, jouer ensemble et garder l’intensité pour 60 minutes. On fait de notre mieux et ma force est mon jeu physique, je n’ai pas peur de me faire blesser. J’applique les mises en échecs et je prévois jouer avec les Patriotes l’an prochain. C’est amusant de jouer devant nos partisans.»

 

Exprimez vous!

*