EDITORIAL

Alcide F. LeBlanc

Le conseil municipal de Cap-Pelé doit être félicité

            Nous avons une grande admiration pour le conseiller Hector Doiron, qui a convaincu tous les membres du conseil municipal de la très belle communauté francophone de Cap-Pelé à rejeter unanimement toute tentative de la part des deux principales formations politiques, qui songeraient à la moindre association avec l’Alliance des gens du Nouveau-Brunswick. Cela a exigé de la sagesse politique et du courage linguistique.

Précisons plus clairement la position judicieuse de ces élus. Advenant que l’un ou l’autre de ces partis tente de s’allier avec ces gens de mauvaise foi, qui bafouent nos droits durement acquis depuis ces dernières années, ce conseil visera à rallier les autres conseils municipaux de la province afin de mener, sans délai, une bataille juridique nationale.

Au juste, quelle est la nature exacte de l’Alliance? Sous une forme hypocrite, ce parti politique est la résurrection du Cor des années passées. Pour mieux assimiler les nôtres et prétendre faire des économies au Nouveau-Brunswick, ce parti souhaite que les autobus scolaires transportent ensemble les élèves francophones et anglophones. Quelle langue nos jeunes francophones seront-ils obligés de parler? La langue anglaise, donc l’assimilation. Que propose-t-on au point de vue santé? Une seule régie, l’anglaise, évidemment. Dans les ambulances, pourquoi ne pas retenir des anglophones uniquement? Ce parti anti-francophone s’oppose ouvertement à nos droits garantis par la Constitution canadienne tout en contribuant à semer la discorde entre les différents groupes linguistiques. Leur spécialité? Encourager les chicanes comme c’est le sort des Américains depuis l’arrivée de monsieur Trump. .

Que monsieur Higgs et ses 22 alliés ou monsieur Gallant avec sa vingtaine de députés soient officiellement et politiquement avertis de l’éminent danger qui les guette advenant une alliance avec un ou deux ou trois membres de l’Alliance. Avec détermination, répétons-le, l’attaque se fera courageusement devant les tribunaux.

Alcide F. LeBlanc

Exprimez vous!

*