EDITORIAL

Alcide F. LeBlanc

Alcide F. LeBlanc

Aux amoureux et aux amoureuses de la culture

         Dans tous les coins de notre province, et surtout depuis ces dernières années, nous sommes énormément favorisés par une très riche ambiance culturelle. Pensons aux nombreux spectacles musicaux, aux pièces théâtrales, aux ballets, à nos merveilleuses chorales ou encore à d’autres activités du genre qui enrichissent grandement nos vies. Même nos musées y contribuent énormément. Tout cela favorise la découverte et l’épanouissement de nos artistes et leur permet, bien que modestement, de gagner leur vie.

A-t-on mentionné le mot Musée? Que l’on prenne le temps de visiter ceux de Saint-Jean, de Fredericton ou de Moncton. On peut y vivre l’extase.

Il y a encore plus. À Moncton, dans une salle de cinéma située sur la promenade Trinity, presqu’à chaque deux semaines, on nous présente directement du Métropolitain de New-York une série des meilleurs opéras de la planète. Tenez-vous bien! Ces opéras sont également projetés dans 7000 salles sur l’ensemble des continents et Moncton est l’une des rares villes canadiennes à en profiter!

Pourquoi l’opéra est-il aussi magnifique pour la culture? C’est relativement facile à l’expliquer. Comme on le sait tous, l’opéra est, ni plus ni moins, qu’une pièce de théâtre sur scène accompagnée d’un directeur ou d’une directrice, d’excellentes chanteuses, d’excellents chanteurs, de musiciennes et de musiciens. Ces artistes sont à l’apogée de leurs carrières. En d’autres mots, les gens qui assistent à ces opéras voient à l’œuvre la perfection artistique sous toutes ces formes.

Les personnes qui fréquentent les opéras à Moncton deviennent vite accrochées car ce sont souvent les mêmes visages qui remplissent les salles. Si vous ne croyez pas l’auteur de ces lignes, allez-y tout simplement une fois!

Alcide F. LeBlanc

Exprimez vous!

*