EDITORIAL

Jeannita Thériault

Jeannita Thériault

L’achat d’armes à feu trop facile aux États-Unis…

            Nous avons tous été témoins, récemment, via les divers médias, de la terrible fusillade survenue dans une école de Parkland, au Sud-est de la Floride. Au moins 17 jeunes étudiants y ont trouvé la mort ainsi que quelques enseignants tandis que plusieurs autres ont été blessés et hospitalisés.

On rapporte que le jeune tireur était un ado à problèmes, amateur d’armes et qu’il a eu une enfance difficile et que, plus tard, il aurait eu des liens avec l’extrême droite. L’un de ses anciens copains à cette même école a déclaré, suite à la fusillade, que ce jeune tueur lui aurait confié qu’il aimait tirer «parce que ça lui procurait une sensation d’ivresse!» Il a été suivi dans un établissement de soins psychiatriques mais il avait interrompu son traitement depuis un an.

Le tueur, Niklas Cruz, 19 ans, avait été renvoyé de cette même école de Parkland pour des raisons disciplinaires. Le mercredi, 14 février, il est revenu dans l’établissement armé d’un fusil semi-automatique. Il connaissait bien l’intérieur de son ancienne école. Il a lui-même enclenché l’alarme à feu avant de passer à la tuerie préméditée. Des actes d’héroïsme de la part de professeurs ont été notés, et ce, dans le but de protéger bon nombre d’étudiants qui autrement auraient été abattus «sur le champ» sans défense.

La question demeure toujours la même. Pourquoi ce jeune tueur, et ancien élève, a pu pénétrer à l’intérieur de l’école sans avoir été aperçu par la direction? Les caméras de surveillance étaient-elles dysfonctionnelles?

Il est facile d’acheter une arme à feu aux États-Unis. Le deuxième amendement de la Constitution américaine reconnaît la possibilité pour le peuple américain de constituer une milice (bien organisée) pour contribuer à la sécurité d’un État «libre» et il garantit à tout citoyen américain le droit de porter des armes. Ce deuxième amendement fait partie des dix amendements écrits et votés le 15 décembre 1791, couramment appelés Déclaration des Droits alias Bill of Rights.

La NRA (National Rifle Association) est une association à but non lucratif américaine qui défend le droit de porter des armes aux États-Unis et suite à la fusillade, quelques membres de la NRA sont venus devant les médias pour tenter de justifier la possession d’armes à feu «pour se défendre». Un raisonnement qui en inquiète plusieurs aux États-Unis. Suite à cette fusillade, plusieurs étudiants mani- festent publiquement et vigoureusement afin d’empêcher la vente «libre» des armes à feu et sans recherches au préalable quant aux antécédents judiciaires et/ou problèmes de santé mentale… à suivre.

Jeannita Thériault

Exprimez vous!

*