EDITORIAL

Alcide F. LeBlanc

Alcide F. LeBlanc

Intensément la planète vivra les olympiques d’hiver 2018

            Les 23e olympiques d’hiver, dont l’origine remonte à 1924, se déroulent en Corée du Sud entre le 9 et le 25 février 2018. Même si le Nouveau-Brunswick, la seule province canadienne d’ailleurs, n’y envoie aucun athlète, le Canada enverra sa plus grande délégation historique avec 105 athlètes féminins et 122 athlètes masculins. Que Dieu soit loué! la parité entre hommes et femmes est presqu’atteinte!

Bien que le climat international soit actuellement très tendu et près d’un conflit militaire entre les États-Unis et la Corée du Nord, en deux occasions, ces Jeux ont dû être annulés lors des années 40.

Des 13 pays hôtes à avoir tenu les olympiques d’hiver, le Canada l’a été à deux reprises soit à Calgary, en 1988 et à Vancouver, en 2008. À ce chapitre, cinq autres pays occupent ce même honneur à savoir l’Autriche, l’Italie, le Japon, la Norvège et la Suisse ce qui contraste énormément avec les États-Unis et la France qui les ont organisés quatre et trois fois respectivement.

Beaucoup d’appelés, peu d’élus ! Sur le plan historique, il y a eu, depuis 1924, plus d’une centaine de pays ayant participé à ces concours sportifs. Comme Canadiennes et Canadiens, nous pouvons être fiers des performances de nos athlètes car nous nous classons au cinquième rang de tous les pays. Jusqu’à ce jour, ils ont remporté 170 médailles dont 62 en or, 55 en argent, 53 en bronze.

Hélas! pour autant, tout n’est pas toujours rose ni propre avec les olympiques qu’ils soient en été ou en hiver. Les coûts financiers sont très onéreux et le dopage des athlètes leur donne une très mauvaise image comme on a pu le constater à Sotchi, en 2014. Pour rehausser leur image politique, les autorités russes organisaient un système sophistiqué de dopage pour que leurs athlètes remportent des médailles non méritées. On a découvert leur stratagème et elles en paient la honte. Espérons que l’enquête politique aux États-Unis aboutira à la même conclusion!

Alcide F. LeBlanc

Exprimez vous!

*