Editorial

Jeannita Thériault

Jeannita Thériault

Février – le mois de l’histoire des Noirs!

Au cours du mois de l’histoire des Noirs, les Canadiens célèbrent les nombreuses réalisations de Canadiens noirs qui, tout au long de l’Histoire, ont grandement contribué à faire du Canada la nation multiculturelle, sensible et prospère dans laquelle nous vivons aujourd’hui.

Des personnes (hommes et femmes) d’origine africaine ont contribué à développer le patrimoine et l’identité du Canada depuis l’arrivée de Mathieu De Costa, navigateur et interprète, arrivé au Canada au début des années 1660.

Le rôle des Noirs au Canada n’a pas toujours été perçu comme un élément important de l’Histoire du Canada. On mentionne peu que certains loyalistes qui se sont installés dans les Maritimes après la Révolution américaine (1775-1783) étaient Noirs, ou encore, des nombreux sacrifices que les soldats canadiens noirs ont faits en temps de guerre, et ce, depuis l’époque de la guerre de 1812. Peu de Canadiens savent que des Africains sont devenus des «esclaves» sur le territoire qui se nomme aujourd’hui le Canada – ou comment ceux qui ont lutté contre l’esclavage ont aidé à jeter les bases d’une société canadienne diversifiée et inclusive.

Le mois de l’histoire des Noirs est l’occasion d’en apprendre davantage sur ces récits canadiens et les nombreuses autres contributions importantes des Canadiens noirs envers la colonisation, envers la croissance et au développement du Canada, ainsi que la diversité des communautés noires et leur importance pour l’Histoire du pays qu’est le Canada.

En décembre 1995, la Chambre des communes a reconnu officiellement le mois de février comme étant le mois de l’histoire des Noirs au Canada, et ce, à la suite d’une motion initiée par l’honorable Jean Augustine, première Canadienne noire élue au Parlement.

Certains efforts ont été faits à l’endroit de Radio-Canada national pour embaucher des Noirs, surtout dans le domaine journalistique.

Plus près de nous, certaines banques de la région ont embauché des Noirs, pas seulement d’origine africaine mais aussi d’origine haïtienne.

En raison du manque de la main-d’œuvre blanche, bon nombre de Noirs sont embauchés dans nos usines de transformation du poisson dans le Sud-est. Plusieurs étudiants et étudiantes internationaux d’origine africaine fréquentent les campus de l’Université de Moncton. Quelques prêtres dans l’archidiocèse de Moncton sont d’origine africaine et/ou haï- tienne.

Le mois de février est le mois tout désigné pour s’interroger à savoir si nous avons encore des préjugés envers les Noirs et si nous avons l’intérêt de reconnaître davantage l’Histoire de leurs ancêtres!

Jeannita Thériault

Exprimez vous!

*