EDITORIAL

Jeannita Thériault

Jeannita Thériault

Sears Canada : Bientôt chose du passé…

            Au fil des ans, nous avons vécu la fermeture de la compagnie T. Eaton Co, à Moncton, pour être remplacée par la compagnie de la Baie d’Hudson qui a subi le même sort quelques années plus tard.

La compagnie Eaton a été très populaire au Nouveau-Brunswick et surtout dans les régions rurales avec la livraison de ses catalogues, où les gens pouvaient commander directement ce dont ils avaient besoin. Ce fut une fermeture très triste pour ceux et celles qui n’avaient pas les moyens de venir «shopper» à Moncton directement. Pour les francophones qui pouvaient se rendre sur les lieux, ils se rendaient vite compte que la plupart des employés n’étaient pas bilingues.

La compagnie de la Baie d’Hudson a pris la relève de la compagnie Eaton et tout semblait bien fonctionner jusqu’à ce que l’on commence à parler de fermeture. Toujours pour la même raison : manque de fonds et de faisabilité sur tous les plans. Cette compagnie a fait quelques efforts pour bilinguiser son personnel, mais sans succès réel.

C’était au tour de Sears Canada, de Dieppe, de tenter d’attirer la clientèle de la Baie et pendant quelques, elle a gagné son pari! Les clients francophones étant toujours consentants à se faire servir «en anglais».

Depuis quelques temps, Sears Canada se rendait compte que son entreprise, et ce à travers le pays, n’était plus rentable financièrement. Plus près de nous, c’était visible que Sears avait de la difficulté à se rentabiliser et un climat d’incertitude était omniprésent.

Au début, Sears, à Dieppe et à Fredericton semblaient avoir échappé au couperet lors de la première vague de fermetures tandis que ceux de Saint-Jean et de Bathurst avaient fermé leurs portes. Hélas, d’autres fermetures étaient prévues dans la mire dont Sears-Canada à Dieppe.

À Dieppe, 111 personnes y travaillent dont 86 à temps partiel. De plus, plusieurs centaines d’emplois seront perdus dans les centres d’appel d’Edmundston et de Saint-Jean.

La liquidation des ventes de produits a débuté en fin de semaine dernière à Dieppe. Cette liquidation va durer de 10 à 14 semaines – juste à temps pour les cadeaux de Noël! Attention! Les aubaines annoncées seront peut-être trompeuses une fois rendues sur place?

Qui sait? Nous serons peut-être tous obligés de magasiner «en ligne» comme plusieurs le font déjà!

Une pensée pour tous ces employés de Sears-Canada qui seront bientôt à la recherche d’un autre emploi.

Jeannita Thériault

Exprimez vous!

*