EDITORIAL

Alcide F. LeBlanc

Alcide F. LeBlanc

En tout temps et en tout lieu, manifestons notre fierté acadienne

            Si vous lisez ces lignes le 9 août, n’oubliez pas qu’il reste moins d’une semaine pour les préparatifs de la grande fête acadienne dont l’origine remonte en 1881 dans le fier Village de Memramcook.

Nous sommes un peuple fier, courageux, résilient. Sans fierté, sans courage et sans résilience, aurions-nous survécu comme peuple lors de la Déportation visant à nous éliminer? Il nous en faudra encore!

Ces jours derniers, on apprenait que la proportion francophone dans les provinces maritimes et au Canada avait diminué par rapport à celle qui existait lors du dernier recensement. Ce simple fait devrait nous interpeller et nous faire réagir. Si nous ne voulons pas que la situation s’aggrave, disons-le sans ambages, nous devrons avoir le courage, la fierté de nos ancêtres et faire plus d’enfants. Bien que nécessaire, l’immigration à elle seule ne suffira pas à combler le déficit démographique.

La fierté doit se manifester dans notre langue. Ne vous trouvez-vous pas dans l’embarras et même un peu humiliés de constater si peu de fierté chez le monde des affaires qui utilise peu notre langue dans l’affichage, alors qu’il est plus poli et généreux envers celle de nos compatriotes? Ne vous arrive-t-il pas d’être obligés parfois de vous adresser dans la langue de Shakespeare pour obtenir un simple petit café, un thé, à Dieppe, à Shédiac, à Moncton ou ailleurs en Acadie?

Notre fierté ne devrait-elle pas aussi se manifester envers nos écrivains, musiciens et autres artistes dont le rayonnement se fait sentir de plus en plus? Achetons-nous leurs œuvres pour qu’ils puissent vivre avec aisance et qu’ils continuent à nous émerveiller en Acadie, au Canada et à travers la planète tout entière?

Bonnes célébrations et grande fierté à toute la famille acadienne et à celle qui souhaite l’être!

Alcide F. LeBlanc

Exprimez vous!

*