Des fonds pour la construction d’un centre de ressources et de crises familiales Beauséjour

Sur la photo, de gauche à droite : Roger Melanson, député de Dieppe; Jacques LeBlanc, maire de la Ville de Shédiac; Ginette Petitpas-Taylor, députée de Moncton-Riverview-Dieppe et ministre fédérale de la Santé; Victor Boudreau, député de Shédiac-Beaubassin-Cap-Pelé; le premier ministre Brian Gallant; Kristal LeBlanc, directrice du Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour et Dominic LeBlanc, député de Beauséjour et ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne. (Photo : Gracieuseté)

Les gouvernements provincial et fédéral investissent une somme conjointe de 1,5 million de dollars dans la construction d’un centre de ressources et de crises fami- liales à Shédiac. Le centre offrira des services aux gens du Sud-est du Nouveau-Brunswick et du comté de Kent.

«Soutenir les personnes du Nouveau-Brunswick qui éprouvent des difficultés affectives et qui sont victimes de violence familiale est important pour la qualité de vie de nos familles», a déclaré le premier ministre, Brian Gallant. «Le projet permettra de créer de bons emplois dans le secteur de la construction et permettra au Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour d’étendre ses services d’éducation, de prévention et de soutien.»

L’établissement comprendra quatre logements d’une chambre, quatre logements de deux chambres et deux logements de trois chambres afin d’offrir du répit de courte durée. Des services thérapeutiques, éducatifs et récréatifs y seront offerts afin que les personnes puissent acquérir les compétences et avoir accès aux possibilités nécessaires à leur épanouissement.

«Notre gouvernement est fier d’appuyer le nouveau Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour, qui permettra d’offrir aux personnes dans le besoin un meilleur accès au soutien», a dit le ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Dominic LeBlanc. «La collaboration est le meilleur moyen d’offrir des services de grande qualité pour que les jeunes et les adultes de notre communauté puissent s’épanouir.» M. LeBlanc parlait au nom du ministre fédéral de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos.

Le centre offrira ses services aux personnes de tous âges, et ses espaces dédiés à la socialisation et aux loisirs comprendront : un centre de mieux-être : neuf locaux destinés au soutien en santé mentale pour des séances individuelles ou des séan-ces de groupes, ainsi qu’une salle d’examen pour des consultations médicales privées avec des professionnels de la santé externes; une boutique de vêtements : une boutique offrant gratuitement des vêtements appropriés pour le travail ou les entrevues d’emploi; une salle de consultation médicale : une salle multidisciplinaire destinée aux infirmières praticiennes et aux infirmières en médecine légale; une salle d’apai- sement de la GRC : inspirée d’une approche fondée sur des données probantes utili- sée à Toronto, la salle d’apai- sement offrira aux victimes de crimes un endroit où elles pourront faire leurs déclarations à la police tout en se sentant en sécurité; un centre récréatif : un espace récréatif extérieur accueillant pour les enfants et les adolescents de même qu’un jardin thérapeutique pour les adultes; un centre d’activités de préparation à la vie quotidienne : un local multifonctionnel où les gens peuvent notamment acquérir des compétences en littératie financière et alimentaire, et se préparer au marché du travail; et un centre pour l’épanouissement des jeunes : un espace où les enfants et les jeunes peuvent se retrouver et développer leur résilience psychologique.

Le gouvernement provincial investit 1,375 million de dollars dans le projet. La Société de développement régional investit 875 000 dollars par l’entremise de son projet pour les initiatives spéciales, et la somme restante de 500 000 dollars provient de l’Entente concernant le Fonds consacré à l’infrastructure sociale, qui est une entente fédérale-provinciale de partage des coûts. Le financement est attribué par l’entremise du programme d’amélioration des maisons d’hébergement du ministère du Développement social, qui offre de l’aide financière pour la réparation et la rénovation de maisons d’hébergement ainsi que pour l’acquisition ou la construction de nouveaux refuges et de logements de transition.

«Nous sommes extrêmement ravis que les gouvernements provincial et fédéral reconnaissent l’importance de soutenir la mise sur pied du nouveau Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour», a affirmé la directrice générale du centre, Kristal LeBlanc. «Grâce à des services innovateurs et à des options flexibles en matière de logement, ce nouvel édifice sera un point tournant pour les victimes de traumatismes ainsi que pour les personnes qui ont besoin de services de santé mentale immédiatement dans l’ensemble du sud-est du Nouveau-Brunswick. En 2018, nous devons sortir des sentiers battus pour régler ces enjeux, et c’est justement ce que nous avons fait.»

Le gouvernement fédéral investit également une somme de 125 000 dollars par l’entremise de la Stratégie des partenariats de lutte contre l’itinérance.

Exprimez vous!

*