Des chiens de thérapie dans les écoles du DSFS afin de favoriser la santé mentale des élèves

Au District scolaire francophone Sud, la santé et le mieux-être global des élèves est au cœur de la mission éducative. C’est ainsi que deux chiens de thérapie ont fait leur entrée à l’école, au grand bonheur des enfants.  La photo nous montre Lily à l’école Le Marais de Dieppe. (Photo : Gracieuseté)

C’est bien connu, le chien est un animal de compagnie par excellence. C’est pour cette raison, et grâce à sa loyauté, qu’il est connu comme le meilleur ami de l’être humain. De plus, il peut venir en aide à des personnes souffrant d’un handicap ou d’une condition psychologique ou sociale.

Au District scolaire francophone Sud, la santé et le mieux-être global des élèves est au cœur de la mission éducative. En plus de déplo- yer des efforts afin de promouvoir la santé mentale, le district se montre ouvert aux initiatives de ses employés qui souhaitent contribuer au mieux-être des élèves. C’est ainsi que deux chiens de thérapie ont fait leur entrée à l’école, au grand bonheur des enfants.

Lily à l’école Le Marais

  Depuis le mois d’octobre 2018, Cynthia Thériault, enseignante de troisième année, amène régulièrement la petite Lily, son chien de thérapie, à l’école Le Marais de Dieppe. «Avec l’ouverture de l’école, plusieurs élèves de la première cohorte ont vécu la transition à la nouvelle école avec appréhension. J’ai donc décidé d’amener Lily à l’école pour créer un environnement rassurant, apaisant et favorable à leur santé mentale. De plus, l’arrivée de Lily a permis aux élèves de développer un nouvel intérêt pour la lecture, puisqu’ils veulent tous avoir leur petit moment avec elle, et pour l’écriture, puisqu’ils veulent tous lui écrire des lettres ou écrire à son sujet», explique madame Cynthia.

Lily a même inspiré les élèves à écrire et à publier un livre. Lancé le 28 mars 2019, le livre «Lily et Simon – L’aventure à l’école Le Marais». Ce livre, créé en partenariat avec plusieurs artistes de la région, aborde la thématique de la santé mentale des enfants. Il met en vedette les élèves de cette classe ainsi que Lily qui vient leur rendre visite avec son petit singe en peluche, Simon.

Tout au long du projet, les élèves ont pu collaborer avec Cindy Roy (auteure), Marthe Richard (consultante en entrepreneuriat), Rachelle Richard Légère (photographe), Sylvie Goguen (graphiste) et ont reçu un financement de l’école Le Marais et de l’équipe de Place aux compétences.

Luke à l’école Mgr-François-Bourgeois

  Alors que Lily va régulièrement à l’école Le Marais depuis le début de l’année scolaire, Luke, un labrador affectueux, a pris sa retraite cette année comme chien de thérapie. Depuis 2016, il accompagnait régulièrement Anne Léger, une intervenante qui travaille auprès des élèves en difficulté de l’école Mgr-François-Bourgeois, de Shédiac.

Selon madame Anne, Luke avait le don d’encourager la communication, de favoriser la socialisation et de réduire l’ennui et l’anxiété. Luke a aussi aidé les enfants avec la lecture dans le cadre programme «La lecture m’épate». «Sa simple présence aidait les enfants à mieux se concentrer et à leur fournir un environnement apaisant et sans jugement», dit-elle.

Appréciée par les élèves, la présence de Lily et de Luke dans ces deux écoles témoigne de l’ouverture du District scolaire francophone Sud face à des projets innovants en santé mentale et ouvre la voie à de nouvelles initiatives dans ce domaine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *