Cossé qu’a radotte Delphine…

Pour ceusses-là d’vous z’autres qu’avons “enjoyé” ça d’me lire, dans la gazette du Moniteur de la s’maine pâssée… Si qu’vous vous z’en souvenez coumme y faut, j’avions faite mention que j’avions été invitée d’âller participer t’au “Baby Shower” à la “Sweet Lil Pickle”. Pis qu’en travers d’la dâmnée “know it all” de d’Âh-Nan-Nan à Han-Nan, qu’j’avais été informée itout que possiblement qu’ma vieille ennemie, la grande face-effarée de Carméliste, allait p’t’être se montrer la face – – yinc pour tourmenter… Pis coumme de faite…

“Anyway”, j’étions nu-z’autres la “gang” de femmes, en plein milieu d’la “fun disgusting game” de “Dirty Diapers”. C’était l’tour à la Vieille Gibraille à “sniffé” pis à fripper le “gooey poo” en “creamy milk chocolate” de “smearé” dans la couche de bébé… <<DRING! DRING!>>, qu’la “door bell” s’a mise z’à “buzzé”! Pis quand qu’la “hostess” d’la soirée a été rouvert la “front door”… La silhouette la “size énorme” d’un “wall” en fourrure d’ours, fut apparition… “Whoever” qu’c’était, semblait prendre sa “bloody time” à voulouaire “steppé in”; ou semblait faire par exprès, à voulouaire faire réchauffer le d’hôrs d’la maison!. Ouaye! À sounnaissait coumme y’une qu’était d’à môtché-essoufflée. À l’était pas non plus trop belle à ouaire, avec sa “cheap-looking-streaked-blonde beehive hairdo” de déchevelée de d’sus l’fait d’la tête. Hounnêtement, j’ai “gaspé”; quand qu’j’ai réalisé qu’c’était “you know who”?!? “Hmmm-Hmmm”! La vilaine snoutche de Carméliste!

À l’adressé tout l’monde par leur premier p’tit nom… Mais quand qu’ça v’nu à mon tour, à ne s’a pas gêné à coummencer à m’traiter de t’utes lés “dirty words” qu’à counnaissait (y’en à même de d’z’eux, qu’j’entendais pour la premiére fois. Mêshoummes-Mêshoummes! Qui m’ont faite “blushé” la face, aussi rouge tomate que d’la “pizza sauce” dans z’une “squeeze bottle”; mais non scrépulisé). Mais quand qu’à l’a arraché la couche de bébé dés mains d’la Vieille Gibraille; qu’à m’a crampougné dans z’une “deadly head lock” de “wrestler”. Cé icitte, qu’avec la “slime” de texture pâteuse qui s’trouvait être imbibée dans l’matériel; qu’elle s’a mise à jouir à m’beurrer la face!

Counnaissant tcheques “moves” de “self-defense”, j’m’ai vite évadé de sa “grip” féroce. La premiére apercevance qu’à l’a y’eu, cé que j’avais soudainement (surprise-surprise) son visage ridé de joues de “bulldog” d’enfoncé dans l’énorme bol à punch, qui s’trouvait être pour tcheques “odd” raisons d’sus l’fait d’la “coffee table”, dans “l’room” qu’nous nous trouvions dedans… “Anyway”! J’n’ai jamais “witnessé” c’là, une parsounne capable à “gurglé” si vite dés “bubbles” à faire carboniser du breuvage. Pis quand qu’j’y’ai soulevé la face hôrs du récipient demi-sphère, pour m’empêcher d’la noyer… La v’là qu’à portait dés tranches épaisses d’oranges, contre lés yeux, à r’sembler t’une vraie “cheap” paire de lunettes. Pis d’la narine gauche, y “stickait out” la tige attachée d’une “red maraschino cherry”!

Je me suis excusée du “Baby Shower”; pis t’en sortant de d’là, j’ai bin “warné” Carméliste que “next time”, si qu’y’un “next time”, y faudra p’t’être qu’j’y “dial” le “nine-one-one” (911).

“Anyway”, quand qu’j’ai finalement pu arrivé che-nous; pis qu’mon grous “silly hound” de Saint-Bernard, le beau “Buddy”, m’a visé avec ma face entiérement crémée de chocolat… Dans z’un seul bond, y m’a sauté sus l’côrps; pis avec un “quick wipe” de sa langue gluante de bavas, y m’a bétôt léché ça “right off” d’la peau!

Asteure, que j’sais que Carméliste est coumme t’une “time bomb”; sans saouaire, quand c’est qu’elle va follement éclater d’rage… Voulouaire prendre revanche, envers moi??? Y faudra qu’j’asseye d’la sarner à tout prix! Ou y faudra p’t’être que j’considère m’engager t’un “body guard” ou que j’m’en alle m’enregistrer dans z’un cours privé pis avancé – – <<Kiai>> – – de “martial arts”!

À la s’maine prochaine! Ça cé si que j’peux survivre jusqu’à ct’temps là? En attendant: “HUG-HUGS”!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Exprimez vous!

*