Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Présentement, ej souffre de “jet lag”! Depuis que j’sus “back” de r’tour à la maison, de mon voyage à courailler la galipote t’aux Étâts. Ouaye! Me v’là d’greyer dans mon plus laid “housecoat” t’en coton rose; lés grous “curlers” de “twistés”, d’bin “tight” dans la tignasse; en train d’me chauffer lés boules d’orteils, en formes de p’tites patates tordues,  dedans ma paire de “cheap” pantoufles “fluffy” t’en “fake fur” de couleur “pearl” violet (ouaye, une trouvaille chanceuse dedans l’une dés “bin” gobbine du “Guy’s Frenchy’s”).

Ouaye! “Yup”! “Here I am, just living the dream” à voulouaire flâner pis “yawné” (à quasiment avaler t’utes lés vilaines p’tites mouches qui “flyons” proche du haut plafond d’mon grand salon); en même temps que j’ai ma entiére carcasse de roulies-roulants de grousse-graosse-grâsse, d’éflintchée confortablement de toute mon long dans mon sofa t’en “soft” tchuire nouaire qui cale… Avec t’un œil qui dôrt pis d’enfoncé dedans z’un oreiller, “stuffé” de plumes d’oies; pis l’autre œil de “wide-opened” à “watché” lés “National News” de d’sus “l’T.V.”! Juste à cause que j’sus z’une Countré Star Extraordinaire, j’ai l’droit pareillement coumme tout l’monde de “feelée” crottouse “from time to time”! Pis “it just so happens, that today’s the day”!

Pour protéger ma “privacy” dés parasites de paparazzis… Cé pour c’là, qu’aujourd’hui; je n’ai  pas grand choix que de garder t’utes més rideaux fermés, en dedans d’mon “condo”. Depis qu’la “Media” a su que j’avais “performé” dans z’un “B Movie” d’horreur (Ha-Ha-Ha, qué point d’la “Fake News”); j’me fais “houndé” pis “pesteré”, au moins z’une bounne quinzaine de fois par jour,  par dés “nosey” journalistes ou par dés “popular radio & T.V.  talk show hosts” qui veulent absolument “m’interviewé”…

En plusse… À cause de ma popularité d’être recounnue coumme étant la “one & only” Countré Star Extraordinaire; pis en raison de mon “recent involvement” dans “l’american name movie project” d’horreur, “THE ACADIAN KILLER”! Imaginez-vous ouaire… Y’a jusqu’à t’une compagnie cana- dienne, qui “manufacture” du papier d’toilette pis d’essuie-tout, qu’avons v’nu cougné à ma porte à saouaire si que j’serais z’intéressée à signer z’un contrat à voulouaire tour-ner t’un “promotional commercial” de leu’ produit. “I suppose” afin que j’puisse “smilé sexy” ou à exposer més “buck teeth” pour le “T.V. camera”, afin que j’puisse “advertizé” la “catch phrase” suivante: Ouaye, més choux-choux! Mmmmm! Si qu’cé doux sus l’trou! Cé fait pour vous!

Imaginez-vous ouaire coumment tannant qu’cé pour t’une “nice” parsounne coumme moi, d’ne pas être capable de rouvrir la “front door” de ma cahute; pis sans ma permission, d’me faire envahir mon espace personnel  par le “flash” aveuglant d’la caméra de soit z’un “obsessed fan” ou pire d’un maudit paparazzi du djâble!?!

“Anyway”! Ej vais conclure ma chronique de cte s’maine, avec t’une fameuse citation de la lumineuse pis célèbre actrice “Greta Garbo”, la “silver screen star” dés z’années 1920’s pis dés 1930’s: “I want to be left alone”! Dont j’comprend, asteure, l’importance de cossé qu’à voulait signifier par cela! Qui s’traduit mieux z’en bon Shiac, à avartir : <<”Get out” de ma face; “or else”!?!>>

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Exprimez vous!

*