Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Pour ceusses-là d’vous z’autres qui counnaissons tchissé que j’veux dire par Joséphine à Grousses Tétines (qué pas d’ma faute, si qu’cé ça son “nickname”). Bin cé coumme l’autre jour, quand qu’la p’tite effarée d’Katherine de 4 ans, la fille à Joe à Calixte “Nerve-Neck” Poirier pis à Marceline à “Bone Crusher” Babineau, a y’eu pour son dire… T’en pointant du doigt, avec pleine curiosité; quand qu’à l’a”spotté” la Joséphine, que j’parle “about”, à “shoppé” pour dés “laxatives” en pillules à la pharmacie…

“Funny enough”! J’ai témoigné la p’tite bambine à embarrasser sés parents, en plein publique, t’en beuglant la varité: <<Maman-Maman! Pourquoi que cte madame-là (“YUCK”) pu la crotte de chat?>> (J’assez ris, que j’me suis “rushé” à pleins galops dans la section du “store” à youssé qui vendons “on display” dés caleçons (“size medium”) de protection contre l’incontinence – – “just in case”, que j’en arais y’eu besoin d’m’en payer tcheques boîtes à 50% “off”).

“Never mind”, d’une bounne purge! Cé du savon d’embourrie qui sent la rose que Joséphine à Grousses Tétines arait du remplir le dedans d’son “shopping cart”! Ou d’s’achèter t’une bounne brousse à place… Ouaye, pour ensuite s’en âller che-z’eux – –  se “scrubbé” t’au vif, la vieille peau roulie-roulante du côrps, dans z’une “tub” débordante d’eau d’javel! Ouaye! Même de s’décorer ou de “s’danglé” tcheques “car pine air fresheners” de d’sus sés hardes, pourrait être t’une autre solution à considérer… “Come on” là! Djeu Seigneur, qu’à s’aïde! Ou qu’à cesse de manger trop “d’garlic” moisi! Ou qu’à l’arrête “all together” de s’frotter lés sous-d’brâs avec du “roll-on perfume”. qui pu quasiment coumme du vieux poisson boucané, dont la date d’expiration est (mêshoummes) “long gone”. Ouffe-Ouffe-Ouffe! “Honestly”, y’a tchequ’affaire qué point correcte?!? Cé pas à cause de maladie, qu’à sent mauvais ou coumme ma cousine Arthémise arait pour s’moquer : <<”Cripe-a-Damn”, qu’à pu d’la “go home”!>>

Son houmme barbu, le  grand lingot d’Lambert à Fred la Boueille Hébert… J’entendu par-dessus la bouchure, que lui ça ne le dérange pas pantoute d’être marié avec sa jolie Joséphine… Aaah, par rappôrt qu’y’é point capable d’éventer “anything”. Pis “on top of that”, y’é point capable non plus de savourer d’la nourriture ou (PITCHÉ) jusqu’à même la “flavor d’peppermint” dans z’un p’tit tchas d’encens. Ça qui compte, cé qui l’aime pis “proud” de “paradé” sa conjointe t’en public! “Now”, ça cé d’la “LOVE”! Qui prouve drette icitte, qu’y’un couvert pour chaque potte! Qui “mean” itout de dire, si qu’Joséphine à Grousses Tétines a ‘té capable de “s’nabbé “ t’un mâle – –  “then” y’encôre d’la  “hope” pour bin dés vieilles filles d’la région de s’en “reelé in” tcheques beaux maquereaux!

En voulant changer d’sujet… Drôle, ein! Qu’à t’utes lés fois que Joséphine rentre à la pharmacie, le haut montant de “nose plugs” de natation qui sont vendues (<<”Cha-Ching”! “Cha-Ching”>>!) t’au “cash”!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Exprimez vous!

*