Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

J’m’en ai été festoyer la Veille du Jour de l’An, à la résidence familiale de mon cher cousin, le “handsome singing meat cutter”, Hen-Henri à P’tit Boute! Le grand salon était peuplé d’invités, aussi serré qu’une “bunch” huilée de sardines en boîte de conserves! J’sus sartaine que j’m’ai faite “huggé” pis becquer par tout l’monde présent, sous lés cinq-six “mistletoes” qui “danglions” du “ceiling”. Malgré tout le “cherry flavoured lip balm” que j’m’avais “spreadé” ou ciré épais contre le contour d’la goule, j’ai “still endé up” d’aouaire lés babines sèches pis gercées! En plusse, j’ne sais pas tchissé dans la “crowd” qu’a osé d’me pincer la fesse gauche, quand j’m’ai penché pour ramasser le cube de “Cheddar Cheese” que j’avais accidentellement “droppé” par terre… WOUHOU! “THANK YOU”!

La belle “Betty” d’la “Happy Valley”, l’épouse t’au beau Hen-Henri, avait préparé “quite” t’un énorme “Buffet”. J’vous mens pas, y’avait d’la nourriture pour “feedé” t’un plein village de gorets. Par chance que j’m’avais greyé avec dés “slacks”, avec t’un “wide elastic waist band” capable de “stretché” jusqu’à ce que l’duvet de couleur vert-gris puisse “poppé out” à l’aise de l’embourrie.

J’me gêne pas d’admettre… Bin j’m’ai baillé la parmission à “wolfé down” un p’tit brin d’toute. Sans prendre le temps d’souffler; surtout quand j’avalais (“YUM-YUM-YUM”) tout rond lés “Five Star Chef Saucy Sweet and Sour Meatballs”, que j’m’avais généreusement en fêté dans mon assiette! Pis cé moi itout qu’a quasiment faite disparaître l’entier “tray” de canapés au saumon fumé. Pis ayons t’une faiblesse pour d’la douceur, j’ai perdu compte (“OINK-OINK-OINK”) de coumment “d’peanut butter balls” pis de “pineapple square bites” que j’ai dévôré…

Quand qu’moi pis mon fils Zacharie avons aouaindu nos guitares; m’n’oncle Edvârd, son violon; Hen-Henri, son accordéon; pis le p’tit talentueux de Bosko, avec son ruine-babines. J’avons tous coummencé (Ein!) à “party-yé heavy”! Avec tcheques p’tites “drinks” de p’tit fôrt blanc à s’réchauffer le dedans du côrps! “Let me tell you”, qu’ça pas pris grand “coaxing” à dégêner la “crowd” à voulouaire s’créer z’une chorale d’ivrognes pis à s’mettre à beugler de hautes notes coumme z’une bande de borbis égarées en plein milieu d’un parc à vaches; à l’exception de ma cousine Arthémise, qui sounnaissait plusse (“no offense”, là) coumme t’une camule en détresse!

Pis quand qu’la soirée s’a mise à vraiment “quietté pis die-yé down”. Cé icitte qu’la Vieille Gibraille, Tireuse de Fortune Extraordinaire d’la “Centennial Drive”, a offarte de lire gratuitement lés Cartes Tarots  à “whoever” brave assez qui l’voulait… Cé l’arrogante Joséphine Pirounne, la femme du p’tit “business” avocat du djâble (ouaye-ouaye, lui qui r’semble à z’un “hunk model”, “qu’advertize” d’la “Summer Wear” dans la section de “gilling-suits” d’un populaire “Online Sports Order Catalogue”), qu’a été la premiére à s’faire conter cossé qui y pend sus l’boute du nez dans son très prochain futur… Pas que j’voulais “eavesdroppé”; mais si t’ute y arrive coumme qui y’a été prédite… Ouaye, la femme s’ra pas mal fertile!

Après l’tour à Joséphine, v’là qu’a pâssé ma cousine Dométhilde – – tchequ’affaire à faire à sarner lés “moose” ou “any” bêtes à cornes sauvages, en allant <<Tra-La-La-La-La>> dans l’bois ramasser dés beluets! Notre chère “hostess” de “Betty” d’la “Happy Valley”, bin y’elle supposément va timbe dans d’la “mega” grousse argent pis vivre coumme z’une “high-tune show off” de d’sus sa “own” p’tite île privée. Après c’la, ça été ma sainte bounne ‘tite mére qu’a été “warné” de se méfier d’une amie proche qui va la trahir pis l’accuser en l’embarrassant publiquement qu’à “cheat” t’au “BINGO”!Etcetera! Etcetera! Quand qu’s’arrivé à mon “turn”, j’étais l’avant darniére à brâsser lés cartes de ma destinée. Hmmm, si toute compte ou conte vraie! Supposément, ouaye :

  • Cé garantie que j’vais arrêter d’veuver… Ouaye, que j’va “bumpé” dans mon nouveau “tall-dark-and-somewhat-handsome soul mate”, avec la beude d’arrondie; “of all places”, dans z’un “elevator” d’hôpital – – “stuck” entre deux étages! Pis “by the way”, qué t’un veuf plein d’argent pis qu’aime “s’enjoyé” à jouer t’au golfe, en hiver, dans le boute paradis d’la Floride! Pis sés initiales sont “WD”, pareillement coumme dans le lettrage du produit “WD 40”!
  • Possiblement d’un grand changement “d’career”… D’être offarte ma “own radio talk show”, surtout de musique countré, de d’sus lés ondes privées de “RADIO SHED” (ouaye, “SHED” pour Shédiac)!
  • Pis à pârt de d’ça, grande surprise d’une estâtue honorifique de d’moi qui s’ra “unveilée” dans l’un dés parcs touristiques de la Capitale du Hoûmard. “Mind you”, j’l’aimerais bin mieux situé dans “l’DOWNTOWN”!

“Anyway”, j’vais arrêter d’bavasser… J’aimerais de prendre le temps à souhaiter à tous pis à chacun.e d’més “LOYALFANS” t’une Gobbine de Bounne Ânnée. Merci pour votre suppôrt, beaux voeux pis applaudissements! Ma promesse de vous “entertainé” en 2019, dans la gazette du Moniteur Acadjen; à continuer partager més récits et secrets de COUNTRÉ STAR EXTRAORDINAIRE!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Exprimez vous!

*