Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Vous vous z’en souvenez vous du plus beau Nouël “ever” de votre vie? Bin moi, “it just happens to be” que j’m’en souviens coumme y faut. J’avais 5 ans; ‘tite face détestable! Ma sainte “sweet” bounne mére, la patiente Cléothilde, s’avait greyé dans son laid “cheap fake fur coat” nouaire du “FIVE & TEN” pis dans sés hautes bottes en tchuire d’hiver. Pis ensuite nous avait “bundlé up”, moi pis mon frére jumeau horloux de Delphis, dans chacun nos “parkas” pis l’restant d’nos “get up” d’hiver. Ouaye, pour s’en âller tous z’à pied, caller jusqu’à geler la fourche, en travers lés hautes “drifts” produite par la poudreille de neige épouvantable du mois de décembre. Imaginez-vous ouaire, pour se rendre, dans t’ute excitement d’un samedi matin… Visiter le “Santa Claus”, à la “LEGION” de Shédiac!

Mon pauvre esclâve de frére-énerré de Delphis a pissé d’embarras de d’sus lés genoux bedoux “paddés” du Père Noël. Non! Non! Pis NON! Y’a jamais y’eu la chance de réciter sa liste de cadeaux qu’y’arait voulu que “l’Santa” y laisse sous l’sapin d’Nouël. So, quand qu’y’a pu débarquer de l’énorme fauteuil, pour s’en âller vite fripper sa “candy cane” dans lés bras z’à Mame! “Well, guessez” ouaire à tchissé qu’a été le tour de se braver d’approcher le “Fat-You-Know-Who” du “North Pole”? La méfiante, “sweet-little-adorable-old-me”!

J’ai osé haler de d’sus la barbe blanche du Père Noël. Hmmmm, elle ne s’a pas arraché… Pour le “challengé” d’avantage, à l’tester si qu’y’était le vrai “Santa;, j’y’ai d’mandé “blunt”, si qu’y’avait obtenu pis lu ma lettre que j’y’avais enouayé; pis à saouaire si qui se rappelait surtout “number one” de mon premier p’tit nom pis en plusse dés cadeaux que j’souhaitais d’obtenir???

Cé dans l’étincelle magique de son clin d’œil pis par sa réponse sucrée à sentir la “peppermint” qui m’a convaincu (mêshoummes-mêshoummes) ou “flooré” drette-là qu’y’était “for real” le HO-HO du “North Pole”! Hmmm-Hmmm,  WOW, qu’y’existait vrai de vrai! <<Bin ouayons>>, qu’il m’a laissé saouaire doucement! << T’as faite le “top” de ma longue liste de bons z’enfants obéissants, ma chère p’tite Delphine! Aussi ton plus grand rêve, cé que tu veux que j’t’amène t’une catin qui braîlle pis qui pisse; un “Etch a Sketch”; tcheques “colouring books”; dés “puzzles”; la “game” de “Barrel of Monkeys”; t’un “rollie pollie”; t’un “hula hoop”; t’un minou qui miâle pas trop; une guitare qui r’semble à ct’olle-là à “HANK SNOW”; une paire de patins  à toi toute seule que t’aras pas besoin “d’sharé half” avec ton frére Delphis, dans l’temps qu’vous irez patiner ensemble de d’sus la Baie gelée d’Shédiac; un sac de “barley toy candy”; pis si qu’j’ai bin compris, pas d’hardes! >>

Pis le matin d’Nouël de ct’ânnée-là, le “Santa Claus” m’avait tcheins sa promesse… “Every” cadeaux que j’avais d’mandé pour pis même dés extras “surprise” étions bin d’embourrés de beaux papiers en d’sous l’sapin décoré du grand salon. “Mind you”, la catin qu’était sensée d’pisser pis braîller… Cé avec regret, elle ne pissait pas pantoute! Ne versait autchunes larmes, non plus!

Mon frére Delphis qu’avait obtenu t’un “kit” d’outils miniature ou d’enfants de charpentcher… Ouaye, s’avait décidé… Hmmm-Hmmm! De voulouaire jouer faire-mine z’au docteur ou à opérer de d’sus ma catin, avec sa p’tite scie qui coupait prime… À voulouaire détarminer cossé-cossé bin qui pouvait être la cause de l’affreux  blocage d’urine pis de larmes? “Hmmm, sad to say”! J’n’avons jamais été capable de “back” l’amancher ensemble! Qué pourquoi qu’lés membres du côrps à mon jouet avons “endé up” dans z’un sac de “garbage”; mais “at least” qu’j’ai y’eu l’bon sens d’sauver la tête amputée, pour me permettre m’amuser jouer à la “hair-dresser”!

Cé à tchepârt dans l’gornier à més parents (toujours vivants), à l’intérieur d’une grousse vieille “trunk” que s’trouve être serrée la “photo album” souvenir du Nouël de més 5 ans! À youssé trouve preuve, qu’j’avais (Ha-Ha-Ha) z’une ‘tite face détestable!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

XOXOXOXOXO

 

Exprimez vous!

*