Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Pour ceusses-là d’vous z’autres qui counnent Marie-Mariânne, la vieille «looking hippie d’Shediac». L’avez-vous vu danser d’joie dans l’Parc Pascal Poirier depis qu’y’avons légalisé cte gobbine de p’tite «dope» là qui r’semble à d’la sarriette acadjenne qui peut s’fumer… À «puffé» d’une maniére «show off» dés «perfect O’s» de boucanes «fancy», d’assise de d’sus z’un «park bench»; en plein tcheur d’une belle après-midi ensoleillée d’autoumne. Avec pas un pigeon à bâdrer dans lés airs, à «splatté» dés crottes de d’sus l’fait dés épaules du monde. <<Aaah-La-La-La-La-La, qu’la Vie est belle>>, que nous chantounne notre amie, la «Flashback Freak dés Seventies»! (Ya! «PSSST-PSSST»! Si qu’ça peut l’aïder («ahem») à guérir son «glaucoma»! Ha-Ha-Ha! «Why Not» pis «Good for Her»!?! Que «God Bless», sés «Happy Meds»!)

J’veux pas m’embarquer («No Sirree») à faire dés commentaires politiques à l’égard d’la Légalisation du 17 octobre. N’achalez-moi pas avec ça! J’sus point z’une experte dans cte domaine-là! Ej vais «trusté» le Gouvarnement du Peuple (ouaye) à s’occuper de ctés p’tits détails-là. Ouaye! D’âller s’protéger à l’abri d’en erriére du bâtiment du Grous Parlement de «Hot-TaWa», afin d’continuer d’aouaire de «hot debates» à ce sujet; ou à identifier tchissé parmi z’eux, tchel Partie qui sera le plus qualifié à t’en rouler y’une plus vite?!?

Moi! Ma seule concerne, coumme collaboratrice d’la gazette du Moniteur Acadjen… Mêshoummes! Cé d’partager avec vous z’autres, cte s’maine icitte: yinc la «latest gossip» à l’égârd d’la charmante Marie-Mariânne… Que j’ai eu le privilège de témoigner d’més propres yeux; pis par écoute indiscrète, dans l’temps que j’me dépêchais d’finir mon «shopping» de «grocery» à la Coopérative.

Pareillement coumme dans la «HIT», vous vous z’en souvenez-vous, de 1967 – – <<San Francisco>>, par «THE MAMAS and THE PAPAS»? «Well», notre chère Marie-Mârianne continue toujours la tradition à s’assurer de vivre ou de personnifier la ligne mémorable de cte chanson là: (ouaye) <<to wear some flowers in her hair>>! Dans son cas, qu’y sont attachées à r’sembler dés p’tits boutchets secs, icitte-pis-là-un-peu-partout, dans sa «wild» tignasse ou parmi sés tresses «beadées»; pis qu’y sont de «bunchées up» itout ou de collées de d’sus le boute de chaque ruban en couleurs arc-en-ciel, qui «flap» au vent. Pis ceusses-là qu’y sont d’nouées, «quite» serrées, dans la section d’jueux la plusse échevelée… Pitché!

Pis quand qu’à fesse t’un «Mellow»! «Hey», surtout après tcheques bounnes «puffs»… Si qu’à décide d’aouaindre son ukulélé, hôrs d’son «backpack»; n’attendez-vous pas qu’à va coummencer à vous «entertainé» avec la fameuse tounne à «TINY TIM» de <<TIPTOE THROUGH THE TULIPS>>. Ma main sus la Bible! Ej vous mens pas! Pour une femme qu’approche sés 75 ans, à sounne plutôt coumme t’une vibrante (WOW) «JONI MITCHELL ACADJENNE»!

Imaginez-vous ouaire… Qu’la verrat, a même osé d’voler l’air populaire d’la tounne de <<CAREY>>, d’la talentueuse «Ms. Mitchell». Pis sans d’mander parmission… Qu’a décidé itout d’changer le poème en entier de la mélodie, avec un texte original à la Chiac; afin d’asseyer d’bailler t’un «feeling» plutôt Maritime-Canadien à la ballade. Pis avec «gusto», la v’là qu’à s’met à souffler la premiére ligne : <<Le vent s’en vient de Cap-Pelé>> (suivie par la 2ième ligne captivante (ha-ha-ha) <<Charriant de l’air salé>>)… Si vous voulez saouaire <<La-La-La-La-La-La-La>> le restant du chant? Ouaye! Y faudra faire coumme j’ai té obligée d’faire… Aouaindre dix piastres, «out» de votre «purse». Seulement si, qu’ça vous intéresse à vous procurer t’une «autographed Music CD» d’intitulée <<Aaah-La-La-La-La-La, qu’la Vie est belle>> d’la «Wild» Marie-Mariânne!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Exprimez vous!

*