Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

L’île t’au Prince Édouaire pouvont bin aouaire leux «Anne of Green Gables»; bin y pouvons-tu «handlé» la splendine visite d’une «Sweet» Delphine t’au Jueux Verts? Ouaye, j’ai finalement obtenu mon «Official Pardon» du Gouvarnement de l’île touristique dés patates, afin d’être capable de travorser librement le «Confounded Bridge»! Asteure, j’arai pu besin de «worryé» de «sneaké in» dans la province «incognito», avec la narvosité dans l’côrps de m’faire «arresté» ou «trappé» par tcheque «Bounty Hunter»!

«Anyway», pour m’gâter pour l’entier mois de juillet; j’m’ai «renté» t’un beau «cottage», à quelques pas de l’océan qui chante, dans l’boute reposant de «Cavendish»! Dans l’temps que j’serai «gone» (sortez- vous c’là d’l’idée, qué pas la même chouse que d’être «mentally gone», entre lés 2 oreilles (Ha-Ha-Ha))… Ouaye, mêshoummes! Mon «handsome» fils de Zacharie va s’occuper à «baby-sitté» mon baveux ruisselant de «Buddy Dog»; pis qui va veiller itout, avec le transport dés meubles pis dés plusieurs «knick-knacks», hors de la maison. Aaah! J’avais tu oublié d’vous mentiounner que j’ai réussi assez vite de vendre ma grousse cahute de d’sus la «Centennial Drive»?!? Pis qu’en arrivant «back» t’au pays, t’au début août, que j’va prendre résidence dans z’un «3 bedroom rented duplex», de d’sus la «Main Drag East» de Shédiac (en billet, l’autre bôrd du chemin d’ma «favorite bakery»).

En r’venons «back» à l’île, ej s’rai yinc en relation avec ma premiére vieille «travelling guitar» (qué baptisée <<Sling-Shot Anni>>) – – dont j’la f’rai parler, en même temps que j’serai d’assise paisiblement de d’sus «l’veranda»; à me vider pis «squealé» l’âme, en me glissant lés doigts à descendre lés «frets» du «neck» de ma «guitar»! À m’aïder à m’inspirer à composer dés paroles ou dés «tap toeing tunes», pour ma «next wonderful music CD recording» ou qu’avant que j’paque més valises pour bazir «On My (WOW) Sold Out Solo World Tour»: au début octobre, dans l’boute accueillant de la communauté acadienne de pêcheux (j’ai dis Pêcheux; pis non de grands Pécheux) de «Metaghan» là, du District de Clare, «Digby County», beau paysage époustouflant (mêshoummes-mêshoummes) d’la Nôvé Scôtché!

Pour ceusses-là d’vous z’autres qui se souvenant du film hautement acclamé, (ouaye) de «DRIVING MISS DAISY»! J’va faire pareille, mais agir de façon bin plusse aimable pis civile… Bin ouayons! Ouaye, m’laisser faire «drivé» va-et-vient, «all over» l’île, par un séduisant engagé «limousine driver». Qu’a toujours été ma plus grande «fantasy» de voulouaire courailler surtout lés «yard sales» ou d’arrêter visiter lés «Antique Shops» pis lés galeries d’arts, mais en l’faisant z’en «stretch limo». Après t’ute, ej sus la Reine de Countré Music pis «deserving» à m’faire traiter si royalement. Mais à chaque «stop», t’en débarquant du luxueux véhicule, «j’expect» pas que l’monde s’ront obligés d’me «curtsie-yé» ou d’me saluer par «Your Highness» (vraiment… avec la «wide size» de mon derriére que j’ai, bounne chance que j’me f’rais «greeté» t’un ton moqueur par («Oh My Gosh, Ha-Ha-Ha-No-Offence») «Hey-You-Big-Highnie»!)!

«I hope» que j’serai capable de m’procurer t’une perruque souvenir de «Anne of Green Gables», avec t’un joli chapeau d’paille, à me couronner la tignasse, afin que j’puisse «blendé in» avec la population de l’île t’au Prince Édouaire.

À la prochaine, à vous partager més aventures plaisantes du Berceau sus lés Vagues! So, en attendant, vous soufflant z’à tous dés «HUGS & KISSES»!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Exprimez vous!

*