Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

«Well», ça «boil down» à socitte… Aaaah, le pauvre esclâve de Djeu! Le Grous Jos «Foamie» à «Bobble» Hébert, l’houmme à la dâmnée Fannie pis «l’well known bootlegger» surtout par lés Polices Montés à Jouals pis d’la communauté paisible touristique de Shédiac, (Hmm-Hmm) y’é «finally» décédé… Coumme décrite en belles lettres «fancy» pis avec sa face laide pis «scruffy» de «printée blurry» z’en «black & white» dans la «R.I.P. Section» du «newspaper» anglais : Ouaye-ouaye-là! Qu’y’avait été «corké» à môrt, par tcheques bouteilles de vin!

«Anyway», l’enterrement ara lieu cte vendordi matin icitte. J’le sais, parce que cé moi qu’a y’obtenu lés hounneurs de chanter t’au service funèbre; dont j’ai «agree-yé» de l’faire pour «free». Coumme j’ai partagé avec mon houmme foiroux d’Ozime : j’une bounne idée que l’intérieur de l’église s’ra de bin paqueté d’monde; pareillement coumme en dedans d’un grous «fridge» de «stacké up» ou de rempli de plusieurs «twelve packs» de biéres; avec tcheques «brands» qui goûtent (Ha-Ha-Ha) à d’la Pisse de «Moose» Canadienne!

J’ne sais pas si qu’le tchûré a accepté l’idée que chaque témoin t’au funérailles soit approuvé de «toasté» le Grous Jos «Foamie» à «Bobble» Hébert, avec chacun t’un verre de «cheap» vin blanc (fôrt assez pour nettayer t’une vieille brousse à peinture pis à réchauffer t’en descendant le gorgoton), quand qu’le cerceuil sera escorté hôrs de l’église; pis ensuite là, «last ride» vers le trou creusé profond qui l’attend t’au Cimetchére!

«Sorry to say», bin! J’vais exaucer le souhait à la Veuve! Mêshoummes-Mêshoummes! Ça ne sera point dés chants traditionnels d’église qu’vous z’âllez m’entendre chanter; mais plutôt t’une liste de chansons à faire bouaire – – ouaye, dont le Grous Jos aimait d’miounner, dans l’temps qui faisait «business» avec sés «regular-happy-guzzling-customers»… So voici le chant d’ouverture parfait, don’t j’ai sélectiounné de beugler avec t’un «country twang» : <<There’s a Tear In My Beer>>! Après réflexion de la premiére lecture-prière: <<CHUG-A-LUG, CHUG-A-LUG>>! Suivie après, par : <<Bubbles In My Beer>>! Pendant la période du défilé de borbis égarés à la Communion; («yes, sirree») la «long peppy version» de la tounne suivante : <<One Bourbon, One Scotch, One Beer>>! Pis à la sortie du service ou à la grande finale : «HEE-HAW»! <<In Heaven There is No Beer>>! Pis quand qu’l’intérieur d’l’édifice sainte sera complètement vide, t’en m’baissant doucement la voix tremblante d’ange, me mettre à interpréter : <<HAPPY HOUR>>!

Là, après le service… Amis et Membres Proches de la Famille seront invités d’âller «s’gatheré snacké» à la salle de réception, appartchenant z’à la Parouaisse. À youssé qu’y’ara «plenty» de paniers rempli «mostly» de «beer-nuts», de «BBQ Chips» pis de «salty pretzels» à chaque table. En plusse avec dés sandwichs aux «ham» pis bombés de viande de boeu’, emborvés épais d’mayonnaise. Pour le dessert, ça s’ra dés «muffins» à la rhubarbe (qu’étions «actually» lés «all-time favorite ones», qu’avalait le Grous Jos («GULP») dans z’une bouchée («muffin cup and all»; sans prendre le temps d’souffler) (ouaye) pendant son vivant!

«Well»! Faut j’m’en alle pratiquer à «faké» horler, icitte pis là, dans més chansons; «I guess» coumme va «faké» lés larmes de la Veuve Fannie, quand qu’j’irons y souhaiter nos Sincères Sympathies!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Exprimez vous!

*