Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Delphine B.B. Bosse

Méfiez-vous dés bessounnes démoniaques, Florianne pis Pâquerette, t’au Veuf à Jacques à Pakhôme Arsenault. (Ouaye-là… À youssé «The Arse came first, then the Nose»! Ha-Ha-Ha! La «gettez»-vous? «Arse-Nose»! Qué l’explicâtion moqueuse que leu’ arriére-arriére-ancêtre Jean-Prime (avec le peu d’anglais qui counnaissait à l’époque dés z’ânnées 1915’s ou qu’y’était capable de baver d’sus l’boute d’sa langue), pas trop «swift», s’avait efforcé à voulouaire communiquer «duh-duh-duh» à t’un touriste Amarichain du «Maine»- – que c’était à l’origine de cte ligne comique ou plaisanterie là, que son nom d’famille à lui dés Arsenault avait pris naissance).

«Anyway», en r’v’nant «back» t’aux deux snoutches ou orphelines effarées! J’lés ai «spottées» lousses, hier après-midi, à «bummé» dés «puff» de cigarettes. À faire leux p’tites «tough», à tchaquer pis à cracher leux p’tit tchas «d’gum» vert de d’sus lés «sidewalks» d’la rue Main! Hounnêtement! Que si qu’leu’ défunte sainte mére Églantine lés auraient vu agir; la counnaissant, «earth-angel» coumme qu’à l’était, pendant son vivant… À ne s’aurait pas gêné à voulouaire s’avancer à z’eux, pis leu’ bailler à chaque t’une gobbine de bounne CLAQUE de palette à mouche («Git»! YEOYE-YEOYE-YEOYE, vers la maison), contre lés jarrets!

Quand j’ai marché à côté d’z’eux deusse, cé Pâquerette qu’a osé s’moqer d’moi pis qui m’a traité effarément de : <<«Hey», Chouse! Toi, là-là… Ma «rodeo clown», avec le grous chapeau d’cowboy pis tés «cool» bottes hautes en tchuire jusqu’aux genoux de fumier à joual??? Toi, qu’écrit («man») dés histouaires «funny» dans L’Moniteur!!! Cé tu pas toi la mére à Zacharie, le «hot guy» qui joue (WOW) d’la «bass guitar», dans la «band» qui «performions» l’autre souaire à la réception d’mariage à ma cousine Adèle pis son deuxième nouvel houmme? Ouaye-ouaye, avec cti-là qui charpente pis qui reste de d’sus la «Winter Street»?!? Ya! Mmm-Mmm! Béloni à Blair à Zarald Vautour! (avec t’un arrêt momentané d’sa pârt) «By the way»? Ton garçon, y’é tu «single»???>>

Ça point té «nice», cossé qu’a été ma premiére réaction (une façon de «dirty look» à m’virer lés yeux croches dans lés orbites d’ma tête); pis surtout par la pensée étrange qui m’a travorsé en travers d’la «brain». Dés frissons, se transformant z’en gouttes de sueurs d’horreurs, s’avons mis à me couler descendant l’échine, quand je me sus imaginée devenir possiblement la belle-mére à l’une de z’eux deusse. Djeu Seigneur! Si qu’mon Zacharie ne veut pas que j’le «disown»… J’espère pour lui, qui s’ra rusé assez à ne pas voulouaire s’amancher avec de quoi d’aussi «weird» pis d’innocente; surtout, avec t’un si grand manque de respecte pis de saouaire vivre de leu’ part!

J’vous «trust» assez qu’vous vous z’en irai pas «blabbé» socitte, partout en travers d’la Capitale de Houmârd. Après t’ute, j’ne voudrais pas que Florianne pis Pâquerette viendrions me «nabbé» à la gorge, pour prendre vengeance contre moi.

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Exprimez vous!

*