Cossé qu’a radote Delphine….

Delphine B.B. Bosse

Delphine B.B. Bosse

Ma «gilling suit» d’été ne «m’fit» pu coumme y faut! Un p’tit brin plusse que «j’snug», ej dirais… «Okay»-«Okay», là! Quand qu’cé rendue qu’la strappe de mon «bikini top» me coupe la circulation du sang de la poitrine t’en montant jusqu’au cerveau, qu’lés yeux m’en ressortant dés «eye sockets» coumme dés «balloons» gonflées. Ya! «Time to do something about it»!

Faut j’admettre, j’n’ai pu lés rondeurs raffermées ou parfaites de més «young beach days» qui faisions gobbine «once upon a time» faire siffler (WOUHOU) lés hoummes musclés après moi! En m’examinant lés yeux pochés dans mon grand miroué, ej ressemble plutôt à t’une «beach ball» avec dés jambes… avec dés jambes plutôt poilouses, aussi épais pis sombre que la gigantesque fôret acadienne du nôrd du Nouveau-Brunswick, qu’arions besoin d’l’aïde d’une bounne «chainsaw» afin d’abattre le doummage qui s’est multiplié hôrs de contrôle pendant la longue saison d’hiver.

Qué pour c’là que moi pis ma «friend», la Vieille Gibraille, qu’j’avons décidé de nous payer chacune t’une «membership» t’au grous «gym» public d’la Capitale du Grous Houmârd; pis de changer nos habitudes de la façon qu’nous nous bourrons la face… So, si dans lés prochains jours qu’vous m’ouayez marcher «nerve-neck» de d’sus lés «sidewalks» d’la «Main Street», avec la goule de «muzzlée»; pis que j’semble à y’une qué parée à «jumpée without notice» d’sus l’côrps à tchequ’un qu’en train d’manger t’une «chocolate bar»… Sortez d’ma «way»!

J’espère que Djeu l’Pére m’exaucera avec t’une bounne dose de «will power» à survivre la «DIET» (avez-vous r’marqué que le mot «DIE» (Hmmm) se trouve être dans le mot «DIET», que je «suspect» ne doit pas être trop «good» pour nu’ autres… Ouaye! «What’s up with that»?). «Now», si seulement qu’la «dressing» d’une salade de chef de restaurant pourrait yinc aouaire le goût (Ya) d’un «chocolate éclair» gourmant ou à du «dark chocolate cake» avec d’la bounne «boil icing» épaissement crémeuse?!? Ou t’une autre solution moins coûteuse à m’encourager d’maigrir, s’lon mon houmme Ozime foiroux: ça s’rait d’me «duck tapé» coumme y faut la gobbine de mâchouére!

À ma premiére journée, quand j’ai «steppé in» dans le «gym»: parle d’une atmosphère bin entretenue. Ça m’a surprise qu’la   peste ou la sueur de sous-d’brâs ne pougnait pas z’à la gorge! J’ai réalisé coumment «out of shape» qu’j’étais, quand j’m’ai mise être «insanely out of breath» (pis j’n’étais pas z’encôre assise le large fessier contre le «seat paddé» d’la bicycle à exercice, à voulouaire asseyer d’impressiouner l’monde avec la maniére que «j’plannais d’paddlé») – – ouaye, c’était yinc à «watché» lés autres s’escârrer de d’sus l’équipement du «gym»… (Ya! Mêshoummes-Mêshoummes), qui m’a «flooré» d’la pareille sorte!

J’vais pas vous blaguer.. «’Man», que j’sus «sore» partout! «Right now», ej marche (Aaaah-Yeoye-Yeoye-Yeoye) coumme y’une qu’a pas pu s’rendre à temps à la bécosse. Une fois que j’serai habituée t’au régime ou à la routine de bounne santé – – que j’atteindrai mon but à regarder «oooh-sooo super gorgeous» coumme t’une «run-away model» là-là dans ma «polka dot bikini»… «Then», dans cte cas icitte, j’ne «minderai» pas d’engraisser de d’sus vos compliments d’WOUHOU’s! Pis si tchequ’un tcheins «tab» de mon progrès équilibré? P’t’être, juste p’t’être, qu’un «promoter» voudra m’flaquer ma jolie face basanée contre t’une grousse «can» de «protein powder»… Coumme inspirâtion à développer t’une «publicity campaign» qu’afficherait SI DELPHINE «CAN» – – «SO CAN YOU»!

Mais (YA), en attendant : ONE DAY AT A TIME, SWEET DELPHINE! OUAYE! ONE DAY AT A TIME! Qu’j’m’ai faite «encouragé»… Pis que j’dois me «remindé», chaque jour! Vraiment, mon plus grand défi va être à résister à la tentâtion d’être tentée à voulouaire «cheaté» t’en cachette de d’sus du «junk food» (ma plus grande faiblesse).

«Anyway»! Souhaitez-moi Bounne Chance! J’apprécierais c’là, votre support!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Exprimez vous!

*