Cossé qu’a radote Delphine…

Mon Cher Verrat d’Ho-Ho du Pôle Nôrd :

Ouaye! Allo-là! Coumment qu’tu t’trimes, là? J’suppose la beude toujours d’aussi grousse qu’un bol de Jell-O, Ho-Ho-Ho? La rumeur circule que t’as engraissé d’un sexy “size” (GRRRR) XXXL de plusse; pis en t’penchant, qu’t’as accidentellement “rippé” le fond d’tés tchulottes en velour rouge. “Who knew” (“Peek-A-Boo”) qu’le tissu de tés drâses étions imprimées d’une ménagerie d’ours polaires, de pingouins, de lutins, d’étouèles filantes pis “d’candy canes”… Pis supposément de “trappé” dans le pli de l’étoffe, descendant la fente séparant tés deux “buns” énormes, l’image de “Rudolph the Red-Nosed Reindeer” qu’apparaît s’pincé l’nez pis s’étouffé sur le résidu d’la peste de tés gaz qui sentent plutôt du chou brûlé.

Hé, “Santa”! J’vais pas d’mentir; j’m’ai pas gêné d’faire ma satanée d’effarée, t’ute l’ânnée! Hounnêtement, de trouver pitché ou bonté du fond d’ton tcheur, de “scratché off” mon nom d’ta gobbine de “Naughty List”; parce que d’icitte à la Veille de Nouël, là… Ya, ej vais t’prouver que j’sus capable de faire ma grande vaillante! Car Ha-Ha-Ha! S’lon mon houmme foiroux d’Ozime, qui s’ra “quite” z’un Miracle de Nouël si que j’puisse réussir…

À mon opinion de Countré Star Extraordinaire, j’t’averti; ej mérite bin mieux qu’une Patate Pourrie ou t’un Tchas d’Charbon, dans l’fond d’mon bas d’Nouël!?! So… “How’s about”, mon cher “Christmas Daddy” (clin d’œil-clin d’œil), d’me laisser d’quoi qui “shine” pis qui “blind”: (hmmm???) “let’s say”, p’t’être bin coumme tcheques grous borloques ou djamants pesants qui “dangle” à “stretché” le boute d’més boules d’oreilles ou d’sus z’une belle chaine d’ôr à m’rendre bossue ou à créer z’une tension douloureuse dans més épaules qu’ara besoin d’un “heat bag for pain relief” (une autre bounne suggestion à offrir coumme “stocking stuffer” – – “Hint-Hint”!)?!?

Ej “plan” d’âller courailler le grous “Mall”, pour faire mon “Christmas shopping”. Si qu’lés pieds m’fatiguent pis m’enflent, qu’j’ai besoin d’prendre z’un “break” pour m’relaxer… “I hope” qu’tu “mind” pas que j’âlle m’assir de d’sus tés genoux; pis que j’me fasse “capturé” par le “camera”, sans “mistletoe” à te “sneaké” z’un grous becque trempe de d’sus l’une de tés “rosie cheeks”. J’t’offrirai p’t’être même z’une “breath mint”, “in case” que ton haleine devrait puer “l’garlic”!

“Again”, ej “mind” pas qu’tu “land” de d’sus “l’top” de mon “roof”. Par saint malheur, si qu’tés “reindeers” avons besoin de se dévider… “Come on”, Mêshoummes! Qu’y’allons faire leur gobbine de “business” de d’sus l’fait d’la maison, l’autre bôrd du chemin, d’mon ouasin.

Aaaah, “yeah”! Un “friendly reminder”, “Santa”… J’n’habite pu z’au Village dés Roseaux. J’sommes asteure déménagés (moi pis Ozime) de d’sus la “Centennial Drive”, dans la belle communauté d’Shédiac. T’aras pas d’misère à m’trouver, car j’sus la seule dans l’ouasinage qu’a t’une mi-douzaine d’estâtues en plastique de rois mages pis tcheques “snowmen” d’illuminés à visiter la Crèche de d’sus le “front lawn”. Ouaye, juste n’oublie moi pas z’à Nouël!

J’t’appel pas z’un verrat; bin on c’la ouaira “soon enough”! De ma part, salue ta femme (la belle Marie Noël) pis ta “gang” de “happy” lutins. J’te promets que je tcheindrai la flamme bâsse dans ma cheminé; après toute, (Ho-Ho-Ho) j’ne voudrais pas te brûler “off” le derriére.

“LOVE YOU”, MON GROUS MOU! GROUS BISOUS!

Delphine B. B. Bosse

Countré Sar Extraordinaire

Exprimez vous!

*