Cossé qu’a radote Delphine…

Chère Mme B. B. Bosse :

Ma cousine Léontine pis moi sont z’à la recharche de “Beauty Tips”, pour nous z’aïder à voulouaire chacune nous “nabbé” z’un bel houmme! Moi, j’aimerais c’là d’être capable pis “lucky” de m’attirer z’un mâle robuste pis aussi poiloux qu’un ours nouaire du grand nôrd canadien. Bin Léontine, qué moins “fussy” que moi, pour y’elle un houmme s’un houmme – – pas de différence cossé l’âge qui y’a ou cossé qui fait coumme métier; ouaye, aussi tant longtemps qu’y’aye la majorité d’sés dents dans la goule; ou qu’y y f’ra d’la mine ou qui la “flirt” avec tcheques clins d’œil…

J’étais prête à me payer une p’tite annonce (“sweet and short”) dans la gazette du Moniteur; mais ma “goddarn” de cousine Léontine m’en a découragé… Ouayons, de voulouaire faire imprimer: Vieille Fille Désespérée voulant “settlé down” avec l’houmme “sexy” de sés rêves. Hmmm-Hmmm! Est-ce toi, le “lucky one”? (N.B. Ct’ affichage icitte ne s’applique pas z’aux Maquereaux)!

Au lieu, elle m’a suggéré qu’nous devrions toutes deusses âller visiter z’une Tireuse de Cartes. J’avons été… Ouaye! Pendant la lecture de ma fortune, parle d’une “rip off” de quarante piastres hôrs de mon porte-feuille. Mais jamais-jamais qu’y’a “ever” eu mention d’un houmme ou d’une aventure à la “Harlequin Romamnce” dans ma vie.

Cé ma ouasine, la belle Rosina, qui m’a suggéré que p’t’être que tu serais cte femme sage-là à pouaire nous aïder?!?

Solange à Joe Fayot

Du Chemin d’Ohio

***************************************

Chère Solange :

Ça vous prendra plusse que du jus d’bettrâve à vous rougir lés joues, pour vous faire (e) r’marquer par lés hoummes. Tcheques gouttes de vanille en erriére de chaque oreille ne vaut rien, depis la promotion d’un environnement sans parfum. So, cossé-cossé faire à la presse pour vous aïder à vous happer chacune t’un houmme?

La “best bet” s’rait d’me “trusté” à vous arranger d’âller rencontrer tchequ’un de d’sus z’une “blind date”. Ouaye, d’vous “match-maké” avec le “dream-boat male” de vos rêves. Dans mon carnet, épais de pages pis de pages, rempli d’une centaine de noms de vieux garçons, divorcés pis de veufs; tous à la recharche d’une partenaire à épouser… Y’é “bound” d’en aouaire “at least” y’un qué compatible?!?

Si qu’vous acceptez mon offre “at no charge”, une limousine ira chacune vous ramasser che-vous. Pour Léontide, elle sera “droppé off” à t’un restaurant Italien, à youssé qu’elle sera “serenadé” par un houmme honourable pis charmant qui vend du ha-hareng “part-time” pis qui fabrique du meuble “on the side”; ouaye, par le nom de Pierre-Luc ou mieux counnu par sés “friends” coumme étant Le Chanteux Crapaud d’Lac (qué loin d’être t’un Chanteux d’Poummes).

Pis pour toi, O chère Solange! Cossé qu’tu penses de l’idée que j’t’arrange z’une “blind date” avec t’un veuf qui “match” le physique musclé pis virile d’un bûcheron, par le nom de “Pete C. Axe” (“C” pour “Chopper”). Qui “manage” t’un “gym”… Pour ta premiére rencontre, d’âller “watché” avec lui du monde chanter t’au “Karaoke Night” t’à la “Romantic Shediac Legion”.

Ya! Si qu’vous dites OUI. Sus l’hounneur de mon grous chapeau d’cowboy, j’un bon “feeling” qu’y’ara sartainement d’la Noce avant finisse 2017!

Pis si qu’s’arrive pour vraie de vraie, y faudra qu’vous vous m’invitez ou m’engagez chanter à votre sarémonie de mariage. À nouveau si intéressé, veuillez me répondre dans les plus brefs délais!

Delphine B. B. Bosse

“Match-Maker Extraordinaire”

Exprimez vous!

*