Communauté informée… Communauté en santé…

Aider les jeunes à comprendre la colère et l’exprimer sainement

  La colère est une émotion qui est souvent perçue comme primaire, mais en réalité, elle cache également d’autres émotions. Souvent, elle découle d’un manque, d’une blessure ou d’une frustration et par peur du rejet, les jeunes, au lieu de démontrer de la jalousie, de la gêne ou de la peur, se tournent vers la colère. Afin de bien vivre sa colère, qui est un symbole de survie autant psychique que physique, il est important de guider les jeunes vers la source afin de découvrir ce qui s’y cache. Qu’est-ce qui fait qu’une personne reagit différemment d’une autre devant la même situation? Ses expériences de vie et sa façon de gérer des situations difficiles ont un impact sur sa réaction. Peu importe ce qui arrive, c’est la façon de percevoir le problème qui va avoir une influence sur la façon d’agir. Le jeune fait le choix de la façon dont il réagira devant la situation.

Il faut faire comprendre aux jeunes que la colère est une émotion importante. Elle indique ce que nous percevons comme une menace à notre intégrité et elle informe l’interlocuteur que son comportement ne nous convient pas. Faire preuve d’agressivité, à dose normale, c’est être conscient de soi, défendre son territoire et de se faire respecter. Il est donc sain de l’exprimer car refouler cette émotion peut être nuisible. Cela peut construire un ressentiment difficile à réprimer, causer beaucoup de stress et augmenter le risque d’exploser.

Pour bien exprimer sa colère, il faut encourager le jeune à prendre du recul sur la situation et se concentrer sur le moment présent sinon notre discours se teinte d’agressivité et met l’interlocuteur sur la défensive.

  • Il faut faire le point sur ce qui nous irrite vraiment.
  • Il faut réfléchir à ce qu’on veut exprimer. Quels besoins ou priorités ne sont pas satisfaits et quels changements veut-on voir?
  • Il faut exprimer nos insatisfactions à la bonne personne.
  • Il ne faut pas utiliser d’accusations ou menaces, l’autre n’est pas responsable de nos sentiments et de nos actions.
  • Il faut éviter d’ignorer le problème, prendre son courage à deux mains et en parler.

Différentes façons d’exprimer sa colère de façon non-violente :

  • Compter jusqu’à 10 en silence.
  • Aller prendre une marche, faire du jogging ou toute autre activité physique qui lui permettra de dépenser son énergie négative.
  • Écrire ses sentiments dans un journal.
  • Faire de la méditation.
  • Prendre de grandes respirations.
  • Écouter de la musique qui le rend heureux.
  • Regarder un bon film, comme une comédie.

Exprimez-vous !

*