Communauté informée… Communauté en santé…

Les trois rôles de l’intimidation

  La routine de l’école est de nouveau arrivée, donc ceci veut dire que c’est important de mettre l’accent sur l’intimidation. Malheureusement, l’intimidation à nos jours est encore un problème qui existe dans la vie des jeunes. L’emphase est souvent mise sur l’intimidation chez les adolescents, mais il est important de comprendre que ce problème peut aussi se retrouver chez les enfants d’âge de 5 à 12 ans. L’intimidation est un sujet très complexe et qui peut porter des conséquences sérieuses à l’âge adulte.   Il est important de prendre connaissance afin de prendre action dès que possible. Dans une situation d’intimidations, il peut avoir différents rôles joués. Par exemple, soit l’intimidateur, la victime et le témoin.

  1. L’INTIMIDATEUR: L’intimidateur est souvent une personne qui a une grande absence d’empathie. Ces enfants font souvent preuve de difficultés, par exemple des troubles de comportements, d’opposition ou d’hyperactivité, ainsi que des troubles d’attachement, d’anxiété et des problèmes affectifs. Ces problèmes peuvent se manifester en comportement de deux parties. Par exemple, l’agression physique directe, comme des coups, des paroles blessantes, des bris d’objet et des menaces. D’une autre part, l’agression indirecte comme la mise à l’écart, les rumeurs, le vandalisme et le vol. Parfois, l’intimidateur peut aussi faire preuve d’intimidation antérieure. Donc, il est important de comprendre que l’intimidateur aussi a besoin d’une forme d’intervention qui a comme but de lui offrir du support et des outils nécessaires afin de surmonter ces difficultés.
  2. LA VICTIME :Dans une situation d’intimidation, la victime est la personne qui est intimidée par un intimidateur. C’est évident, toutes victimes ne vont pas se sentir de la même manière. Certains vont sentir la peur ou ils vont se demander qu’est-ce qu’ils ont fait pour mériter ceci. Ils peuvent aussi sentir en colère, humiliés, honteux ou tristes. Les conséquences de ceci sont très importantes. Comme exemple, cela peut nuire à leurs développements ainsi qu’à leur bonheur à l’âge adulte. Dans certains cas extrêmes, l’enfant peut regarder au suicide comme étant un moyen de s’en ressortir. Donc, c’est très important d’agir sur ses situations pour que ces conséquences ne se produisent pas.
  3. LES TÉMOINS :Les témoins sont définis comme des gens qui sont présents pendant l’acte d’intimidation soient actifs ou non. Souvent, la manière que ces gens vont agir va avoir une influence sur l’intimidateur et la victime. Par exemple, certains vont se sentir coupables s’il garde le silence ou même avoir peur d’être ciblés comme la prochaine victime. De l’autre côté, les témoins peuvent être vues comme étant des complices même si ce n’était pas eux qui intimidaient la victime. Mais, simplement le fais rire pendant l’acte. Donc, il est important de voir le problème plus large non seulement l’intimidateur et la victime. Mais de sensibiliser les jeunes de l’importance des témoins.

L’intimidation est un sujet qui est très important de sensibiliser. Mais, il est aussi essentiel de garder en tête les trois parties de l’intimidation. Il est pertinent que les adultes qui entourent ces jeunes s’impliquent davantage dans la résolution de ce problème afin de sensibiliser les enfants aux conséquences qui peuvent persister plus tard.

 

Exprimez vous!

*