Communauté informée… Communauté en santé…

Stress au travail

Frustration au travail, problèmes relationnels, changements organisationnels : les sources de stress au travail ne manquent pas. Déterminez ce qui vous irrite réellement pour mieux y remédier.

  1. Des exigences élevées

Dans ces temps difficiles, les organisations désirent faire plus avec moins, établissent des objectifs élevés et gèrent par urgence. Mieux gérer et organiser votre travail pourra vous aider être plus productif, mais pour vous prémunir contre l’excès de stress, il faudra être réaliste et parfois dire non.

  1. Une mauvaise organisation du travail

Dans les grandes organisations, les rôles et objectifs sont souvent flous ou contradictoires. Reconnaître ce à quoi notre travail contribue est une grande source de satisfaction qui vient réduire le stress. Incitez des discussions qui permettront de mieux clarifier votre apport à l’organisation.

  1. Le changement

Tout changement est difficile à vivre : restructuration, changement de poste, nouvelle gestion. Trois avenues s’offrent à vous : identifier comment ces transformations peuvent apporter des occasions. Par exemple, une restructuration peut ouvrir la possibilité d’un poste plus intéressant; ne pas attendre, mais devancer le changement, en allant revendiquer certaines choses; pour un changement qui nous dépasse totalement, choisir de lâcher prise, et se dire : «On verra».

  1. Le manque de contrôle

La majeure source de stress n’est pas le volume de travail mais le manque de contrôle quant aux moyens pour parvenir aux résultats. Sachez présenter des stratégies d’opération que personne ne pourra refuser.

  1. Le manque de soutien social

Les échanges et le soutien de la gestion et entre collègues sont parmi les plus forts protecteurs contre le stress. Avec vos collègues, regroupez-vous autour d’un objectif commun.

  1. Des relations difficiles

Une lourdeur s’installe lorsque l’ambiance de travail est dégradée, que les contacts humains sont toxiques, qu’on ressent du harcèlement, ou que les relations avec la gestion sont difficiles. Le négativisme est contagieux. Il est important de savoir s’en préserver. Mieux encore, devenez un agent de changement par votre dynamisme.

  1. La frustration

La frustration provient de la disparité entre les efforts investis et la récompense. Cette récompense va au-delà du salaire et couvre la reconnaissance, le sentiment d’équité et la fierté d’appartenir à un groupe.

Entre les évaluations annuelles, ne vous gênez pas de demander des signes d’appréciation : «Vous m’en demandez beaucoup, je voudrais savoir ce que vous pensez de mon travail.»

Il ne faut pas s’installer dans un rythme accéléré sans le faire savoir à ses supérieurs, sinon, l’anormal deviendra l’ordinaire. Il faudra alors apprendre à dire non. «Je ne resterai pas ce soir… Je ne pourrai pas faire tout ça à la fois.»

  1. Le déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle

Les gens font passer leur vie professionnelle avant leur vie personnelle. Or, le loisir est un grand réducteur du stress. Le plaisir est source d’énergie, entourez-vous des gens que vous aimez et pratiquez votre activité préférée, cela vous donnera l’énergie pour le lendemain. (Source : energievie.ca)

Exprimez vous!

*