Communauté informée… Communauté en santé…

Les formes de violence conjugale

La violence est lorsqu’un individu utilise une certaine force envers un autre individu par le simple but d’avoir du contrôle ou du pouvoir. Lorsqu’un partenaire est violent, il le fait dans l’intention de blesser, de nuire ou de dominer une autre personne. La violence n’apparait pas seulement sous forme physique, mais elle peut se présenter sous forme d’une parole, de l’écrit et d’un geste. Elle peut se présenter de deux manières : soit de façon directe (par exemple un coup de pied ou un coup de poing) ou bien de façon indirecte comme répondre de fausses rumeurs à propos de quelqu’un.

Il existe sept formes de violence conjugale : violence physique, violence psychologique, violence verbale, violence économique, violence sexuelle, violence culturelle et violence religieuse/spirituelle. La violence physique est lorsqu’un partenaire utilise la force physique afin de blesser l’autre personne par exemple la pousser contre un mur ou bien la frapper au visage. Ce type de violence est la plus visible comparativement aux autres.

La violence psychologique quant à elle, est plus difficile à déceler. Elle attaque plutôt l’estime de l’individu, sa valeur personnelle et sa confiance en soi. Cette violence peut se présenter sous plusieurs formes par exemple humilier la personne par des paroles, menacer quelqu’un par un simple regard ou bien faire des commentaires blessants sur son habillement ou sa façon de parler.

L’utilisation d’une voix forte comme un cri ou un hurlement est une forme de violence verbale. Ce temps de voix est normalement utilisé pour menacer l’individu ou bien la dégrader, lui donner des ordres ou blâmer la personne. Cette forme de violence peut être très visible pour l’entourage mais il peut être également bien caché.

Lorsqu’un individu tente de contrôler l’argent ou les biens de son partenaire cela peut être une forme de violence économique. Chacun d’entre nous a le droit de travailler et d’accumuler de l’argent mais lorsque quelqu’un te l’empêche, cela devient une forme de violence. La personne victime de cette violence peut se sentir dépendante et inférieure. La violence économique peut prendre différentes formes : voler de l’argent ou des biens matériels d’une autre personne, lui donner l’obligation de faire des achats pour celle-ci ou même contracter des dettes en son nom.

Lorsqu’une personne est forcée de participer à une activité sexuelle sans son consentement, c’est de la violence sexuelle. Dénigrer sexuellement une personne, l’obliger à faire l’acte sexuelle ou l’embrasser, lui faire des attouchements à des parties privées sont tous des formes de violence sexuelle. Il est important de comprendre que si quelqu’un te demande pour faire des activités sexuelles et que la réponse est peut-être, cela veut quand même dire non. Il est essentiel de dire oui, autrement c’est une forme de violence sexuelle.

La violence culturelle a lieu lorsqu’un partenaire dénigre ou ridicule les valeurs, les principes, les traditions et les coutumes de l’autre. D’autres exemples seraient d’empêcher la victime d’apprendre une des langues officielles, menacer de la faire déporter du pays, cacher son passeport ou autres documents importants.

La dernière forme de violence que nous allons expliquer est une forme qui peut être plus difficile à détecter et c’est la violence spirituelle et religieuse. Celle-ci se décrit par des moqueries des croyances religieuses ou bien d’empêcher la victime de pratique sa religion/spiritualité.

Si vous croyez vivre une ou plusieurs de ces formes de violence conjugale, n’hésitez pas à venir consulter ou appeler une intervenante du Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour au 533-9100.

Exprimez vous!

*