S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Pssst! Pssst! Y faut qu’j’vous parle tout bas, parce que j’ne veux pas que tous lés gens sachent… Cossé qu’j’ai à vous dire, j’espère que vous vous z’en irai pas non plus répéter socitte parmi l’monde. Ein! J’vous “trust”! Hmmm-Hmmm! Ça va être lés âges du tchûré, le Pére Abel! D’la misère à crouaire! Bin l’snoreau de saint houmme (Pssst! Pssst!) va virer 82 ans, cte vendordi icitte. Pis j’allons (la parouaisse entchére, là) y organiser t’un grous gobbine de “surprise party”, à la Salle Paroissiale, le 9 de juin, après l’heure du souper. En plusse, y faut j’vous laisse saouaire que (Ouffe) j’sus content que l’idée folle à Gertrude à “Fried Fish”, d’aouaire tchequ’un de “poppé out” du “cake” de greyé coumme t’un ange qui chante <<Happy Birthday>> à la “Marilyn Monroe”, a été “squashée” par lés membres du Comité Paroissiale… Moi, “personally”; ça m’arait scanda-lisé…”Okay-Okay”, là-là; “let’s be honest”! Sans que l’Bon Djeu m’fesse à coup d’élouèze, qu’la Varité même soit su : j’m’arais moqué coumme y faut, jusqu’à ce qu’j’en arais mouillé le “front” d’més drâses (ha-ha-ha)!

Cossé qu’t’achètes coumme cadeau de fête à tchequ’un qu’a toute, (ouaye) sauf dés “golf clubs”. Pour dés raisons de Sécurité Publique, mieux pas y penser… L’avez-vous “ever” vu jouer t’au golf??? Djeu Seigneur, “quite” épeurant… Mieux pas y penser… “My-My-My”! Cé le seul golfeux que j’counne qu’a été capable avec le “swing” de son “driver” (“1-wood golf club”) de “knocké out cold”, d’un seul coup en plein menton, son “golf caddy”; que l’sang pis lés dents y’avons pétée pis “flyée” hôrs d’la goule, “in slow motion”… J’le sais, j’m’en souviens d’à môtché étourdi; parce que c’était moi (Mêshoummes-Mêshoummes) son “caddy”, en cte jour-là.

Même avec t’un “putter”, ma main sus la Bible, à jouer t’au “mini putt golf” – – j’ne le “trustrais” pas! So… À mon opinion d’Bedeau: “how’s about” y dounner tout simplement t’un “gift certificate”, pour âller s’amuser à “drivé” dés “GO-CARTS”??? “At least” si qui “crash”, “BRING-A-BRANG “, ça s’ra bin plusse “safe” pour lés “drivers d’involved” à ne pas s’intchèter (“Duh”) à s’faire “scramblé” la “brain”; surtout qu’à pratiquer cte “type” de “sport” icitte, “ nowadays” – – (ouaye) “rule number one”: saviez-vous qu’asteure, c’était obligatoire de porter t’une “helmet”?!?

Pis parce que le Pére Abel est gourmand pour du “Chinese Food”, cé ça qui s’ra “cateré” t’au-d’là dés 500+ invités à la réception d’la soirée – – don compliment du restaurant qu’appartcheint à ma cousine extraordinaire Delphine B. B. Bosse pis sarvi par dés “volunteer singing waiters” pis “waitresses” (“actually” dés membres de la Chorale d’Église). Pis cé moi qu’y va aouaire itout lés hounneurs à “entertainé” la foule: (ouaye) à turlututer tcheques vieilles tounnes du Bon Vieux Temps pis accompagné (ouaye) d’ma “squeeze box” qui râle…

So, si possible! V’nez “party-yé”, avec nu-z’autres! À v’nir souhaiter Bounne Fête, t’au tchûré!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Y’appelons pas la Vieille Suzanne à Émélien: “Peek-a-Boo Sue”, pour dés riens. Dans le cercle dés gossipeuses du Village dés Roseaux, si qu’y’arait t’un “award” de La Plus Grande Dgeule a gâgné, cé sartainement y’elle qui s’rait mon premier choix d’Bedeau coumme receveuse. Y’elle si qu’a l’é détarminée qu’à veut saouaire de quoi à l’égard de tchequ’un; “never mind” d’aouaindre sa paire de longues-vues, pour s’en âller “snoopé” dans la “backyard” de cte parsounne là. Cé rien pour y’elle de s’en âller attoquer son escabeau contre la maison à “whoever”; pis de “peeké” en travers d’un châssis, prendre dés portraits. So, imaginez-vous sortir du “shower”, flambant nu ou avec la p’tite amanchure de trempe d’à môtché racoutchillée; pis “damn”, d’vous faire aveugler par le “flash” d’une “camera”!

Imaginez-vous ouaire… J’entendu dire que Joe à Phil à Walter Patate l’a attrappé pis sursauté, tôt s’matin, de cachée d’boute dans la “broom closet” de sa tchui-sine; en train d’prendre dés notes de sa conversation, avec son frére aîné d’Raoul… Après qu’y’avait y’eu fini d’admettre moqueusement son péché: (ouaye) qu’c’était lui l’coupable, qui s’en avait été voler dés poules, hôrs du poulailler t’au Vieux “Sam” Thibodeau. Pis “Mmm-Mmm-Mmm”! Parle d’être parfaitement juteuses, qu’y’étions; après t’une heure et quart de cuisson, à 350ºF, dans l’fourneau.

Joe à Phil à Walter Patate arait pu taléphôner lés Po- lices Montés à Jouals, de v’nir “come on” “d’l’arresté”, pour “Break and Enter”. Mais parce qu’à l’avait d’la “dirt” contre lui, y’a décidé bon de l’a laissé âller “free”; avec la promesse qu’à se tcheindre la gobbine de goule de bouchée…

“Unfortunately”, ça faisait pas même t’une bounne d’mie heure, après sa relâche… En d’sous d’un grous “dome” d’un “hair dryer” chaud, Chez Alfredine “Hair Salon”; que “Peek-a-Boo Sue”, avec sa longue langue épaisse pis lousse, s’a mise à “spillé” lés “beans” d’informations à l’égard dés poules volées – – “of all people”, sans saouaire, à la deuxième cousine t’au Vieux “Sam” Thibodeau: Dora Ma Crotte de Chat Pellerin! Qu’y s’a dépêché a “callé” lés “cops”; qu’avons trouvé l’évidence d’ossements d’poules chez la “crime scene property” de l’escro “pluckeux” d’volailles du village.

Qu’esplique “how come”, qu’y’encôre dés “bubble lights” de “police cruiser”, avec leux “sirenes d’on”, chez Joe à Phil à Walter Patate. Aaaah, le v’là qui sont z’en train de l’escorter dehôrs pis de menotter… (S’lon ma cousine Delphine B. B. Bosse, qué z’en train de “witnessé” t’ute l’affaire en travers d’sés longues-vues d’espions; pis qui se presse itout à me racon-ter jusqu’aux moindres détails, de d’sus sa “cell phone”).

“Beware of Peek-a-Boo Sue”! Ein? “You never know”! Â youssé qu’à pourrait bin “poppé up”, ct’olle-là?!? Coumme “right now”, à pourrait être cachée en erriére d’votre “couch”, sans qu’vous l’sachez… En train “d’recordé” votre conversation ou à décrire votre chaque mouvement dans son p’tit livret… Pis ein, vous vous d’mandez parfois de façons surprises: “how come” que votre communauté entiére en sait p’t’être bin un p’tit brin trop à l’égard de votre “personal business”?!?

Ouaye! Qué c’là ma seule histouaire intéressante, à vous partager dans la gazette, de c’te s’maine.

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

D’mandez-moi pas à youssé qu’ça “starté” (ça, la-la) qu’y’avons coummencé à “nicknamé” la plus jeune fille de 24 ans du cordonnier du Village dés Roseaux, la gobbine de maigorlounne d’Hélène : (ha-ha-ha) la picasse d’Éléonôre, Chèvre Impatiente, du Vieux Chemin d’Ohio? Cé vraie qu’elle n’a pas z’un caractère si douce, pas si belle non plus que sés autres sœurs : (ouaye) la joviale Jeannita, la sainte ni-touche d’Elda pis l’ennuyante de Claira! “Anyway”, cé d’même que j’ai décidé d’vous l’introduire, sans retouches!

“You know what”? Asteure qu’j’y pense… Cé vrai qu’elle béguète quasi-semblable à t’une bête ruminante encornée, surtout quand qu’à s’contrarie ou s’chicane avec lés autres. Ya! Qu’à s’considère chanceuse, qu’lés longs poils “blonde” qui y traînent sous l’menton ne r’semblons pas à z’une barbiche! Mais regrettablement, pour Hélène; “My-My”, en “m’shakons” la tête, avec sés longues “buck teeth”!?! Sans vous mentir; sans non plus voulouaire aouaire l’intention de me moquer ou d’être insultant envers y’elle. Cé absolument bizarre pis “mesmerizing”, à mon opinion d’Bedeau, coumment qu’son visage a l’allure ou la mine d’une chèvre de “farm” difficile à contenter…

Vous d’vez vous poser la question, à voulouaire saouaire à youssé que j’m’en va avec ct’histouaire icitte? Ein, Hen-Henri? “No Farce”! “Imagine that”, une “local yokel” du village; notre p’tite Hélène! “WOW”! Qu’cé y’elle qu’a été choisie ou “contracté-out-big-bucks” par t’une “Marketing Company Star Search Team” Canadienne, d’être la célébrité porte-parole internationale ou l’étoile modèle pour apparaître dans z’un “International T.V. Commercial”, “qu’advertize” ou “qu’intend” de “promoté” lés plusieurs variétés de “Goat Cheese” de saveurs traditionnelles pis d’arômes uniques de “l’Ontario”!

Une fois qu’à deviendra counnue pis “famous”, imaginez-vous ouaire t’utes lés offres qu’à l’ara à être invitée à participer à “wavé” sa main par en l’air, partout en travers dés pays existants ou d’imprimés en divers couleurs contre le vaste globe terrestre; d’assise royalement de d’sus z’une “float” de “parade” ou dans le “backseat” d’un “convertible car” avec le toppe de baissé… D’être même possiblement invitée à t’un “Buck-and-Ham Palace Tea Party”, en Angouleterre”, à sarvir d’la “spreadable goat cheese” de d’sus l’fait de p’tits “crackers fancy” à la Reine Zabette Deusse!

Ouaye, apparemment qu’cé d’main qu’à “fly out” vers “Toronto”, à la premiére     lueur du jour, pour s’en âller “shooté” son “first commercial”. J’va asseyer d’me dépêcher d’âller la visiter che-z’eux, avant qu’à bazisse, pour y d’mander son “autograph”.

WOU-HOU! Bon Succès, Hélène! Pis j’peux prononcer avec confiance, qu’au nom entier du Village dés Ro-seaux : (Ouaye) nous sommes tous “proud” de toi, là-là!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Cé avant son darnier souffle, de d’sus son lit d’môrt, que la vieille ajibraille (*) de Victorine à Joe Baratte a faite confession t’au tchûré, t’au Pére Abel, qu’à l’était (« Oh My Gosh ») t’une meurtriére. De rage, qu’à l’avait éreinté à coup d’fourche à foin son courailleux d’jupes de p’tit « cheating » mari d’Hervé. Pour cacher l’évidence du reste humain. Par panique, qu’à y’avait enterré son côrps de « tub » à lârd, en erriére d’la p’tite grange – – entre le poulailler pis la porcherie. Ouaye! L’histouaire croyable de 22 ans passés qui s’en avait été travailler « out West », de d’sus lés « pipe lines », n’avait jamais été vraie. En plusse qui s’avait fait attaqué pis dévoré supposément par t’un ours grizzly, pendant t’une « fishing trip » de truites. Une autre grousse mentrie!

Pis coumme de faite, exactement à youssé que Victorine avait décrite, y’avons trouvé (« whoever » que z’eux sont d’la police) lés ossements du défunt. Pis qu’à « half way » d’la « dig », qu’attiré tcheques chiens errants pis affamés du village à voulouaire participer à l’enquête… Qu’le Saint Bernard de « Buddy » à ma cousine Delphine B. B. Bosse, bin lui, t’en grondant, y’a bétôt « snatché » (Ha-Ha-ha) l’humérus du pauvre Hervé – – s’en a sauvé avec, croyant qu’c’était t’une « doggie treat », pour voulouaire l’enterré à tchepârt pour plus târd… Qu’y’avons été obligé itout de « chasé » pis s’battre contre le chihuahua féroce, le p’tit KiKi, à la Grousse Roseanna; afin de « fetché back » le péroné à Hervé. Ha-Ha-Ha, j’crois bin mieux c’là, qu’la coccyx! Mais trop târd pour le fémur, qu’a été dragué pis avalé en tcheques croques de dents primes pis pointuses par la « german   shepherd pup », « Buttercup »; ouaye, qu’appartcheint t’au jeune camelot du Moniteur Acadjen, le P’tit Robert – – mêshoummes, qu’aussi smarte qu’un dictionnaire de poche Larousse 2017!

Ouaye! De cossé l’information sensationnelle, sensible pis privée qu’a été partagée avec moi… Ouaye! Cé par la « chart » de sés dents, lés deux seules de restent dans la goule, en formes de vampires, qu’y’avons été capables de conclure assez facilement qu’c’était à 100% Hervé. Pis « DUH »! D’ainsi par la « clue » d’un morceau cassé de dent d’fourche ou de l’arme du crime, d’enfoncé dans le sternum!

« Well », cé moi qu’a « endé up » à enterrer le cerceuil à Victorine, dans l’Cimetchére. Le débat parmi lés croyants, cé qu’à s’en vas-tu t’au Ciel ou t’aux flammes du Grille-Pète? À mon opinion d’Bedeau, ça va être à la porte d’accès au paradis, (mêshoummes) à youssé qu’a doit « landé » t’en premier… Qui « mean » de dire qui faudra tous prier ensemble pour délivrer, soulager son âme du Purgatouaire! Ouaye! Ainsi-soit-il!

« As » pour l’âme à Hervé? Moi, ej crois qui va être « stuck » sur terre à chercher pour lés os qui y manquent!?! Pis qui va devenir sujet additionnel fol-klorique d’un revenant à rôder, hanter pis épeurer l’entier Village dés Roseaux! À faire bailler dés frissons!!! Ha-Ha! Ouaye! À chaque fois qu’vous « steppé » dans z’une crotte de chien, d’être capable d’entendre le « rattle » dés os à Hervé dans l’vent!

Ouaye! On c’la ouaira « back » toutes, à la s’maine prochaine!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

(*) ajibraille signifie « la damnée d’verrat »…

« Jeezo-cripe », « in case » qu’vous auriez « jiggé » la classe de Biologie de la P’tite École, le jour à youssé qu’la maîtresse arait enseigné à l’égard de l’humérus, le péroné, le coccyx pis l’fémur: ouaye, ce sont lés noms de certains ossements du corps humain…

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Très triste, mais târd hier souaire, notre p’tit musée du village a été ravagé par lés flammes. L’entiére collection d’objets anciens – – POUFFE – – réduit z’en cendres pis z’en fumée! À mon opinion, t’une très grande perte ou destruction de notre patrimoine historique local pis culturel! La cause de l’incendie, mêshoummes – – quand qu’un éclair de tounnerre en zigzag déclencha le « roof » du bâtiment à exploser en forme d’un champignon atomique. Ouaye! Qu’la vibration ou le BOOM a fait voler en éclats lés châssis du dortoir du côté sud du Couvent dés Sœurs… Pis pensant qu’c’était la fin du monde ou soudainement sans avertissement la Troisième Djerre Mondiale, qu’la majorité dés religieuses épeurées s’avions caché ou « nose divé » en d’sous d’leu’ lit, récitant hâtivement le chapelet pis lés mystères du rosaire.

Cé l’historienne locale pis la conservatrice du musée, Marie Calotte, qu’arrête pas d’en pleurer… Qu’le nez y’arrête pas d’en couler d’chagrin! Ein! Hounnêtement, qu’y n’é point z’à blâmer… Pour y’elle, chaque artefact avait t’une histouaire de valeur intéressante pis spéciale t’à raconter… À l’é traitait avec soin, respect pis amour, coumme se dévoue t’une mére avec sés enfants!

Mais ne pas se décourager… Aujourd’hui, après l’heure du souper, le tchûré de la parouaisse, le Pére Abel, invite la communauté à venir se rassembler à la salle paroissiale, à participer à t’une réunion éclaire, afin de discuter de la construction futur d’un autre musée; avec la proposition itout de voulouaire créer t’une Société Historique du Village dés Roseaux. Étant le Bedeau d’Église, pas parce que j’voulais écouter aux conversations privées t’au prêtre – – mais y parlait assez fôrt d’sus sa « phone » d’office, que… Bla-Bla-Bla! Ouaye! Qu’le monde « câllions », voulant faire dés énormes « donations » d’argent; de matériaux à charpenter t’une nouvelle édifice; pis même jusqu’à offrir généreusement dés pièces antiques, qu’arons besin d’être cataloguées par Marie Calotte.

J’ne sais pas si que j’devrais mentiounner socitte, mais Delphine B.B. Bosse a décidé de « donaté » sa vaste collection de pisse-pottes en porcelaine, datant du règne de la Reine Victoria. Le Vieux Achille Hébert, bin lui, a décidé d’offrir ou d’prêter sa collection de vieux dentiers en bois d’merisier, qu’appartchenions autrefois à sés grands-grands-parents, pour mettre « t’on display » (la raison qu’y’a « endé up » avec ctés objets antiques uniques, là – – l’histouaire va qu’lés dentiers « stickions » assez « out » d’la goule dés défunts, qui pouvions pas fermer le couvert dés cerceuils… so, « therefore »… de « storés » dans z’une grousse valise, dans la noirceur du gornier… bel endroit à présarver coumme souvenirs).

La liste s’accumule ou s’amplifie, pour mettre en exhibit : (OUAYE) le « 1922 winning race horse », Vent Sauvage, empaillé t’en entier, appartchenant t’à la Famille de la « Farm » dés Boudreau! L’énorme tête empaillé du « moose », qu’avait été « shooté » (EIN) supposément « in between the h’eyes » en 1914, à coup d’carabine, par Samuel à Olivier Crapaud Boudreau ou l’ancien Fondateur du Club de Chasseux (autrefois situé de d’sus l’Vieux Chemin d’Ohio). Plusieurs ustensiles de tchuisine du début du XX ième siècle, don généreux d’Arthémise, y’elle qui gère le fameux restaurant ou « gossip tea room » du village à la Countré Star Extraordinaire. À ajouter itout dés anciens outils d’la forge pis du moulin à bois. Etcetera-Etcetera…

Pis nu-z’autres lés artistes pis artisans de la communauté avons offert nos services, « free of charge », à l’embellissement de l’extérieur pis intérieur du musée. L’artiste Francis du Djâble va s’occuper de peindre dés scènes d’antan contre lés murs pis lés plafonds. Fabien à « George » s’a décidé de sculpter t’une estâtue en marbre du fondateur ou premier colon (Grégoire à Olivier Roseaux) à v’nir s’installer sus la belle rive du Village dés Roseaux (pis parce que nous avons pas de peinture ou de dessins de lui, à saouaire vraiment cossé qu’y ressemblait… « Well », cé coumme socitte… J’ai été d’mandé à poser coumme modèle; parce que j’ai ha-ha-ha apparemment cte « rugged good look » là (qui f’ra l’affaire)) – – qui sera mis « z’on display » ou d’flaquer en plein tcheur du jardin d’fleurs, à l’entrée de la propriété du nouveau musée.

Moi, j’vais m’rendre disponible à sculpter tcheques énormes estâtues fantasques en bois, basées de d’sus du vrai monde existant dans ma communauté; à bâtir dés étagères pis dés comptoués de présentations. À m’occuper de fabriquer lés plusieurs « size » de cadres en bois, afin de cadrer dés vieilles photos ou affiches – – ya, pour accrocher ou monter contre lés murs.

J’ai hâte à la « meeting » de cte souaire. À saouaire tchissé qui va bin s’montrer la face. Ouaye! On c’la ouaira p’t’être là!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Victorine à « Big Bill » à « Jeff » Caspareau était en train de creuser dans son jardin à fleurs, avec l’intention d’voulouaire planter tcheques rosiers blancs… Qu’à l’a sursauté, quand qu’à l’a « feelé » t’une étrange présence l’ombrager pis « sneaké up » en erriére de y’elle, résonant itout avec t’un mugissement enroué. À l’a pas y’eu l’temps coumme y faut de s’virer l’cou d’bôrd – – l’attaque d’une longue langue de salive épaisse pis gluante en plein visage, l’a « freaké out » bin raide. La v’là, face à face avec t’un orignal mâle de taille imposante pis égaré! Ha-Ha-Ha! Y’était sartainement pas là, pour voulouaire « fertilizé » la terre!?!

Cé avec son long museau, qu’y’a bosculé la pauvre esclâve de Victorine « out » d’sa « way »; pis qu’avec sés grousses babines de « blub-blub-blub-blubber » qu’y’a crampougné pis soulevé par la touffe dés bourgeons d’une plante encôre dans son potte, pour se sauver avec… Qu’était très étrange, « indeed »?!? Surtout bazir, effarément d’la parerille sorte, à pleins galops, vers la direction dés broussailles; l’autre bôrd du chemin, chez la « property » du Vieux Fernand à Polythe (ouaye-ouaye, lui qu’élève dés borbis). C’était tu qu’le pauvre animal sauvage avait tarriblement faim ou qu’y’avait l’intention de voulouaire s’en sarvir pour s’en âller « serenadé » (OOOH-LA-LA) t’une « cute » femelle (« Wink-Wink ») de sa propre espèce?

Asteur que Victorine a développé t’une frayeur dés orignaux… Elle n’é pas z’à blâmer, si qu’elle ne se sent pu « safe » de voulouaire s’aouaindre le nez dehôrs t’ute seule. Quand qu’ma femme, ma chère tcheur de poule de « Betty », a entendu parler de l’effroyable mésaventure à sa grande « chum » d’enfance… Sans me consulter, elle m’a « volunteeré » ou cé tu « volun-toldé » d’âller finir la « job » à désherber pis z’à planter lés rosiers, dans le jardin à la fille t’au dâmné « Big Bill »à « Jeff » Caspareau.

« Yes sirree », mêshoummes! Pis si « qu’in case » que j’ai besoin de fumier d’borbis, pour mélanger dans la terre… Ein, j’n’aurai pas loin à travorser… Ya! Yinc l’autre bôrd du chemin, chez le Vieux Fernard à Polythe; y’en a amasse pour m’en « scoopé » t’une gobbine de « huff load » dans le « back cab » de mon « truck » ou de ma vieille baratte rouillée à quatre roues. J’vais pas m’intchèter… Mais qui s’ra z’une autre histouaire, « that is », si qu’le même orignal en question (ha-ha-ha) décide de s’en v’nir me barrer ou me bloquer l’sentier ou m’attaquer avec son immense panache?!?

Hounnêtement, ct’histouaire icitte est bin plusse intéressante à vous conter que ct’olle-là du « grumpy » ours nouaire affamé, qu’était d’bin élongé de d’sus l’fait d’la « picnic table », dans la « backyard » du presbytère. Supposément qu’avait tcheins le tchûré, le Pére Abel, « d’hostage », à y « flippé » tcheques « hamburger patties » d’extras de d’sus la « grill » chaude du « propane barbecue ». L’intimidant d’le « feedé », pour y’arrêter lés maudites trippes du ventre d’y crier… Cé vraiment la nouvelle sarvante du tchûré, la belle Rosetta, qu’a été la vraie héroïne dans cte scénario icitte… « Hmmm-Hmmm »! Qu’y s’a bravé à « tacklé » pis z’à faire hârer l’énorme créature puante dés bois à coups d’balais… Pis parce que Rosetta a refusé de me « granté » t’une entrevue – – à mon opinion, j’n’avais pas assez d’preuves suffisantes, pour composer t’une chronique intéressante à vous partager dans la gazette de cte s’maine.

« Gotta go »! Y faut que j’m’en alle mettre més deux « green thumbs » à l’œuvre, chez l’épeurée d’Victorine.

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Quand qu’la Vieille Ernestine a rentré dans l’église, pour « show off-é » son mignon chapeau d’velour nouaire, de couronné de d’sus l’fait d’sa tête… L’étchureau à tcheue poilouse, trantchille pis de perché d’sus l’toppe d’la galure?!? Ouaye, que l’monde avait « mistaké » qu’était t’un unique pis drôle d’ornement… A quasiment bailler t’une tappe au tcheur au tchûré, le saint houmme de Pére Abel, pendant la Communion; quand qu’le p’tit-gris prit vie pis s’a mis z’à « chirpé »… Pis y’a sauté d’sus l’épaule. Pis là, coummencer à faire dés acrobaties, tout l’tour du collet du bel habit brodé d’prêtre. Avant d’sauter à danser ou à faire renverser par terre la perruque d’houmme « brown » t’au « Padré »… Ouaye! Qu’la p’tite bête y’a enfoncé sés p’tites dents primes dans la boule d’oreille du côté drouette… Qu’le sang a mis à z’en pleuvoir…

Sœur Agnès d’la Sainte Borbis Égarée, en essayant d’attraper l’étchureau par la tcheue, « off now » d’la « bald spot » du Pére Abel… À son tour, s’a faite mordre d’sus l’boute de son doigt d’alliance à Djeu l’Pére. Pis v’là, qu’le vilain verrat sauvage y’a sauté en pleine face, pour y garocher « off » sés lunettes épaisses du boute du nez! Pis cé icitte que le p’tit pouffe-pouffe de poils grisâtre, soit par peur ou par panique, s’en a été terroriser lés membres de la chorale; faisant lés ténors pis surtout lés sopranos chanter deux à trois octaves de plus hautes le <<Panis Angelicus>>!

Cé icitte que le saint borger de la parouaisse pis qu’la pieuse sainte nounne avons été obligés de mettre en pratique : pardonnons à l’étchureau qui nous a offensé… Pour pas prendre de chance, « in case » qu’le p’tit vif s’rait z’un chârieux « d’raibies »; cé le nouveau président élu du comité paroissial, l’échignant de Joe « Gilling » à Blair à « Fred » à Camille » Babineau qu’a offert d’lés « drivé » à la Clinique Médicale pour receouaire chacun t’une « tetanus shot »!

Ouaye! Sans trop m’braguer… Ça été facile pour moi, coumme Bedeau d’Église, d’attraper l’étchureau… J’ai yinc y’eu besin de suivre sa « trail » dés p’tites crottes, d’éparées partout entre lés bancs d’églises pis jusque que d’sus l’fait dés clefs de l’orgue à hauts tuyaux… Pis d’le « bribé » facilement avec t’une pougnée de « peanut » à cotchilles – – afin d’le convaincre à rentrer dans l’attrape! Pis sans laisser saouaire à parsounne, que j’allais le larguer lousse, dans l’fond d’la p’tite fôret épaisse, en erriére du Couvent dés Sœurs… Tchissé qu’arait cru qu’s’arait faite badgeuler du monde???

Je n’ai pas d’preuve si qu’cé le même étchureau ou pas??? Mais ça été « reporté », en travers du Village dés Roseaux, qu’y’un étchureau sauvage (de la même espèce ou de la même description, qui « fit » l’incident de l’église) qui s’amuse à grimper en ronds partout lés poteaux de cordes à hardes; pis supposément « qu’enjoy » ronger lés bas d’laines trempes de borbis. Pis qu’a été « spotté » itout, hier matin, à s’amuser à se galan-cer (« WHOOPIE ») dans z’une énorme « cup » de brassiére à la Grousse Roseanna.

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

La belle jeune veuve de Lorraine à « Flat Fish » à « Walter » m’contait qu’à l’allait se « starté » t’une p’tite « business » de « soft ice cream », pendant la saison touristique, de d’sus le Vieux Tchaie du Village dés Roseaux. Ouaye, dont son kiosque s’ra positiounné juste à côté d’la Shoppe à Houmârd – – qu’appartcheint t’au vigoureux coureux d’jupes, « Ted » à « Fred » Landry!

Ça s’ra excitant de voulouaire s’récompenser la beude, avec soit t’un bon grous « cone » rempli en spirale de blanc frette ou avec t’un « milkshake », après de saouaire faite saucer la palourde dans l’étchûme de l’eau salée; pendant t’une journée de cha-leur écrâsante. Pis surtout que pendant le mois de juillet pis d’août, avec lés plusieurs concerts d’été de d’sus l’estrade du tchaie… « WOW »! <<Cha-Ching! Cha-Ching!>> jouera son « cash register »!

J’sus honouré, parce que cé moi qu’a été d’mandé de « designé » son affiche… Un relief sculpté pis peinturé, dans z’un large panneau en bois épais. « Hmm-Hmm »! D’un gigantesque houmârd, avec t’une énorme paire de lunettes à soleil, en train de se défripper la face ou se régaler dans z’un grous « cone » de « Yum-Yum », « soft ice cream »! En plusse, cé moi qu’a eu le contrat itout à y fabriquer la douzaine de « patio sets », pour mettre dehôrs le tout l’tour d’sa « business ». Dont le « stand » de chaque table ronde ara la « shape » d’un cornet pis la surface plat s’ra t’un mosaïque vibrant de couleurs vives d’été de l’image de mon fameux « mascot » rouge. Chaque chaise: vive l’expérience, coumme si qu’vous êtes d’assis de d’sus lés genoux d’un « jolly » houmârd – – en même temps, qu’vous vous « resté » lés coudes de d’sus lés « armrests » en formes de grousses pinces de crustacés.

Apparemment, quand que « Ted » à « Fred » a su que Lorraine à « Flat Fish » à « Walter » s’en v’nait s’installer de d’sus l’tchaie, le v’là qui s’a mis z’à baver coumme t’un vieux maquereau ou à « strutté » coumme t’un coq excité dans z’un poulailler. Imaginez-vous ouaire, l’innocent d’fou s’en a même été s’faire couper pis « slické » lés jueux pis la barbe t’au barbier, pour asseyer d’créer bounne impression, avant de s’en âller cougner à la porte chez Lorraine – – pour la féliciter pis la « welcomé » dans le ouasinage de son commerce! De crouaire qu’y’a osé d’y proposer, en s’pensant séduisant: <<Si jamais tu veux « tradé d’l’ice cream » (ya-ha) pour mon côrps… « Hmmm-hmmm », mon « hot » côrps de houmârd… (« Kiss-Kiss »)…Tu sais à youssé m’trouver, (ya) ma jolie. >> Qué icitte qu’à s’a pas gêné, insultée qu’elle était, d’y claquer la porte t’au nez! Pis qui s’en a été, rien à s’braguer « about », saignant dés deux narines.

« Bye »! « Gotta go » m’en âller aiguiser més « chisels ». J’sus dans la « mood » pour m’en âller m’amuser à sculpter… So! Avec ma « radio » de « tuné in » pis z’à « blaré loud » à Radio Beauséjour, l’ambiance à l’intérieur de mon studio est juste « right ». Qui me permettra z’à « whistlé, while I work », pareillement coumme le « Dopey » lutin aux grandes oreilles qui « feature » dans le « movie » populaire de « Snow White »!

J’espère que j’arai de quoi d’intéressant à vous raconter, pour la s’maine prochaine. So! En attendant, més amis: « holdé on » à vos tchulottes pis pornez bin garde à vous z’autres mêmes. On c’la ouaira…Ouaye! Ha-Ha-Ha! On c’la ouaira… Ein! « For sure »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Hervé l’Énerré à « Jake » Belliveau, l’avez-vous vu t’ute endimanché pis avec sa cravate qui « flappait » au vent? Avec t’un grous boutchet d’fleurs dans la main, dont lés pétales se détachions à r’sembler d’la confetti! Ouaye, mêhoummes – – qui s’dépêchait à fendre le vent sus l’Chemin du Vieux Tchaie, pour s’en âller cougner à la porte à la vieille fille « fussy » d’Alvina à Gaspârd à Joseph Caissie. « Hmmm-Hmmm », avec l’intention noble de s’agenouiller pis d’y d’mander en mariage!

Cé t’à coups d’balais qu’à l’a « chasé » d’hôrs, jusqu’à l’entrée du « parking lot » de la Quincaillerie du Village; coumment maline pis insultée qu’elle était… Qu’à beuglait, en l’traitant d’imbécile pis de niaiseux. De crouaire, qu’y avait osé d’y proposer avec t’un « cheap » grous « ring pop candy », d’une valeur d’une piastre et vingt-cinq, du « candy display » du comptoué d’la Co-op! Surtout que l’djamant en sucre était de flaveur de « sour apple » pis pouvait itout se faire servir coumme t’un « whistle »!

« Now », si qu’s’arait été (là) t’une vraie bague en ôr, avec t’une borloque en pierre qu’aveugle pis capable de passer le test à tailler la vitre d’un miroué. Alvina y’aurait p’t’être bin pas non plus enfoncé t’une rose, avec la tige remplie d’épines, dans l’creux de l’une de sés narines. Ein! Mieux là, ej suppose, qu’à tchepart d’autre: à youssé que l’soleil ne « shine pas »!

So, cé avec le tcheur câssé qu’le découragé d’Hervé s’en a été s’cacher che-z’eux; coumme t’un vieux chien blessé, la tête basse, avec la tcheue qui y traîne entre lés deux jambes! Embarrassant! De crouaire qu’Alvina l’avait « turné down »…

Mais cé icitte que l’histouaire prend z’une « weird twist of its own »… Une heure après, quand qu’lés autres vieilles filles du Village dés Roseaux ont su qu’Hervé était « available ». Qu’y’était « back » de r’tour (Ooh-la-la) de d’sus la « dating menu » – – ouaye, d’affiché de d’sus la « Catch of the Day », pas exactement coumme t’un maquereau (mais « damn close » – – « at least », selon la « latest gossip » de Chez Alfredine « Hair Salon »)! Qu’la « phone » à Hervé s’a mise à sounner « off » du « wall »; pis à youssé qu’asteur son calendrier est maintenant « booké » de plusieurs « dates » – – t’une poulette différente à le tcheindre occupé à chaque souaire… Qu’aïdé supposément Hervé à vite oublier Alvina. Ouaye! Alvina, tchi asteur?!?

Mais quand qu’Alvina a su, qu’Hervé avait maintenant la réputâtion d’un « Casanova ». Pour tcheques raisons bizarres pis surprenantes, son tcheur y’est devenue jalouse! Pis s’en a été le confronter… Dans l’temps qu’y’était z’en train d’faire dés beaux yeux clignotants à la vieille fille à « Fred » à Pâsse-Pierre Arsenault, la « cute » Hélène, qué « waitress » t’à la « coffee shop » du village!

Pis Hélène qu’aimait l’attention qu’Hervé y baillait, ça décidé d’s’en mêler… Pis cé icitte que la bagarre, entre y’elle pis Alvina, à s’arracher dés pougnées d’jueux, a devenu « out » de contrôle… Pis si « l’owner » du « coffee shop » ne s’en aurait pas mêlé; bounne chance, qu’Alvina arait « endé up » à « wearé » en pleine face l’entiére tarte aux poummes qu’était z’à vendre d’sus l’comptoué… Pis pauvre Hervé ne voulant rien saouaire de cte « mess » icitte, quand qu’y’a crié qu’il ne voulait plus rien saouaire de ni l’une ni l’autre… « BIG MISTAKE » de sa part!

Cé icitte, pour tcheques raisons inexplicables, qu’Hélène pis Alvina s’avons uni d’forces pis s’avons décidé de se tourner contre Hervé, le « flirt »! Ouaye! Qu’Hervé en a « crawlé out » d’la « coffee shop », plaqué « black & blue »; en plusse, avec t’un « banana nut muffin » d’enfoncé à t’un endroit à youssé que j’n’ai pas l’droit de noummer ou d’imprimer dans la gazette (en raison qu’ça doit y faire maudit mal pis gênant).

Ce n’ai point z’à moi à juger si qu’Hervé mérite cossé qui y’a arrivé… Mais quand qu’tu joues ainsi, avec du feu??? À être séducteur! Coumme vous l’constatez, (ein) cé vraiment d’mettre sa vie à risque. À la prochaine!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Le vent soudain pis féroce du « Northumberland » s’en a v’nu arracher la môtché dés tuiles du « roof » de l’église. Ouaye! Faut j’me dépêche à « repairé » le dégâts, avant qu’la pluie s’en vienne « leaké » en travers du « ceiling ». Après t’ute, du jus dilué de « tar », yinc tcheques gouttes de d’ça à timbe dans l’calice à l’Offertoire, à l’heure d’la Messe, peut ruiner ou aigrir assez rapidement le goût du vin d’église; pis à voulouaire faire faire le tchûré faire dés grimaces désagréables à ouaire…

J’voudrais pas non plus qu’un morceau d’plâtre du plafonnier s’en vienne s’écrâser par-dessus lés têtes de l’ensemble de la chorale, à faire cracher « out » lés dentiers d’la goule dés sopranos; surtout, quand qui fessant ctés notes hautes aïgues là du beau chant de <<l’Alléluia>>! Mais si par hasard qu’ça devrait s’en v’nir « knocké out » la détestable Sœur Marie dés Martyres, y’elle qui massacre lés clefs de l’orgue à sounner coumme t’un vieux matou qui s’fait accidentellement marteler la tcheue à coup d’marteau – – p’t’être bin qu’à recevra pour la premiére fois « ever » d’sa vie t’une                                                     « standing ovation » pis t’une bounne main d’applaudissements même dés chanceux qu’avions leu’ « hearing aids » d’éteints… En voulant suggérer à réciter à trois reprises, en forme d’une prière d’offrande: <<Ya! Marci, Djeu Seigneur, d’aouaire tué la musique! Ouaye! Fini notre souffrance! Amen de Philomène!>> Qué mieux, ej suppose, que d’entendre lés paroissiens coummencer à s’mettre à chantounner de joie la derniére ligne du verset 5 de la chanson populaire de <<Don McLean>>, <<d’American Pie>> : Ha-Ha-Ha! <<I saw Satan laughing with delight, the day the music died>>!

En revenant « back » sus « l’roof » d’la « building », de cossé que « j’notice » y’a rien d’pourrie. J’arai pas besin de m’intchèter (OUFFE) que j’passerai en travers, à « landé flat » d’sus mon dos, contre la table sainte de l’autel; ou de m’faire attraper dans lés bras entrouverts de l’estâtue en plâtre du Saint François d’Assise (mais ha-ha-ha, qué vraiment d’boute)!

Au coummencement, j’voulais m’engager Léo à Damien à Yvan dés Patates Comeau à v’nir m’aïder avec lés « repairs », mais parce qu’y’é plutôt « clumsy » pis « accident prone », avec l’utilisâtion de son marteau… « Hmmm »! Regrettablement, j’ai décidé bon de laisser lés tcheques corbeaux intelligents que « j’feed » pis qu’j’ai « trainé » à « fetché », ça s’ra plus « safe », pour m’aïder à m’amener à la mesure du temps lés tcheques « roofing tiles » qu’j’arai besin de positiounner coumme y faut pis à m’pâsser itout lés « roofing nails ».

Faut j’vous laisse… J’m’en va prendre t’un « coffee break » de 15 minutes. Descendre la grande échelle! J’oua l’tchûré, le saint houmme de Pére Abel, qu’arrive avec mon « extra large » câfé nouaire pis avec t’une boîte remplie de trous « d’donuts » du « Tim Hurtin »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église