S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Ouaye, Mêshoummes! Parce que mon cher beau cousin Hen-Henri n’é pas disponible cte s’maine icitte pour écrire sa chronique, parce qu’y’é « gone » (« actually » on savaient déjà toute ça, qu’y’é « gone » – - bin, « DUH ») à flâner à t’une Convention de Bedeaux d’Église, dans l’boute d’la Gaspésie… Bin, le « BIG BOSS » là du Moniteur m’a d’mandé poliment si que « j’minderais » pas de « fillé in » pour le gobbine de maudit verrât, pendant son absence!

Pis étant la grande Dame du Shiac que je suis  pis t’une « damn » de bounne « cook », j’ai dis Oui à l’offre du « BIG BOSS »! Cé pourquoi, qu’j’ai décidé d’vous z’exciter lés boutons d’la langue, vous régaler l’appétit, avec la fameuse recette de soupe t’au boeu’ (ouaye) à l’ancienne à ma sainte belle p’tite mére, la patiente pis douce Cléothilde. Ouaye! Dont voici la liste dés z’ingrédients qu’ça va vous prendre, hôrs d’la « pantry » :

Soupe à l’ancienne à Cléothilde

- 6 « cuppées » de bouillon d’boeu’…

- 2 grousses patates, pelées pis coupées z’en dés..

- 2 grousses belles cârottes, pelées pis tranchées z’en rondelles ou mi-rondelles…

- 1 pis 1/4 « cuppées » de céleri, d’coupé z’en dés…

- 2 p’tits z’oignons, pelés pis coupés z’en quartchés…

- 1 « can » de tomates entiéres de 6 onces…

- 1 tchuillèrée à thé d’sel…

- 1/4 tchuillèrée à thé d’poivre…

- 2 « cuppées » de chou vert, râpé…

- 1 « cuppée » de grains d’blé d’inde, congelés…

- 3 « cuppées » de viande de boeu’ tchuit, coupée z’en dés…

- 1 tchuillèrée à table de persil frais, haché…

Ouaye! Amener le bouillon d’boeu’ z’à ébullition. Là, ajouter lés patates, lés cârottes, le céleri, lés z’oignons, lés tomates en « can », le sel pis poivre. Ensuite, laisser mijoter avec le couvert « d’on » pour t’une bounne mi-y’heure (30 minutes). Garocher dans l’potte à soupe le chou, lés grains d’blé d’inde pis la viande; pis laisser mijoter au moins t’une bounne dizaine (10) de minutes ou jusqu’à ce qu’lés légumes soient d’un bin tendres. « Finally », saupoudrer moi-ça bin d’persil. Sarvir chaud! Pis « Yum-Yum-Yum », qu’cé fabuleux!

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Cher Hen-Henri à P’tit Boute :

Dans z’une de tés chroniques, tu décris le Village dés Roseaux coumme existant entre hmmm Shédiac pis Barachois. Mais à youssé « damn » le djâble que s’trouve l’entrée, pour m’en âller faire mon touriste à ta p’tite communauté rurale? J’arrêté t’au bureau du Moniteur Acadien pour obtenir dés directives à coumment m’y rendre, pis la seule réponse que j’ai y’eu poliment de l’une dés bounnes dames qui travaille là, cé que: <<Mon cher Môssieux, tu d’vais aouaire ton pied pas mal pesant sus ta pédale à gaz?!? « No wonder » qu’t’as manqué « l’entrance » à la « sharp curve », quasiment en face de l’autre bôrd du chemin d’nu-z’autres! Ouaye pis « Hey-Hey »! Faudra qu’tu slaques ta « speed » à quarante!>> J’ai « backé out » d’leu « business driveway » pis « darn-a-damn » j’vous z’ai « still » pas trouvé… Cé « either » moi qu’a pas t’un bon sens de direction ou qu’cé mon « stupid GPS » dans « l’car » qui « work » pas coumme y faut?

À chaque semaine, quand j’reçois la gazette du Moniteur dans la « mail », j’va m’assir confortablement sus l’trône de ma toilette; pis j’m’amuse à « flippé » lés pages jusqu’à temps qu’més yeux « landons » de d’sus ta chronique pis ct’olle-là à ta cousine Delphine… Le fou d’rire me pougne, qu’aïde à mieux faire pâsser lés gas! Pis là, j’découpe lés récits; dont j’enouaye parfois à mon frére Arcade là, qu’habite dans l’plein tcheur d’la Ville de Toronto; ou que « j’spread » dans l’fond d’la cage de mon « budgie bird, » appelé BouBou, pis qui l’fait largué sés p’tites crottes à l’aise yinc de d’sus la photo d’la face à Delphine (« I wonder why »?) – - mais jamais d’sus la tienne, mon chanceux!

De « trade », ej sus z’un charpentcher! Pis avec la construction de votre nouvelle belle église, qui prendra lieu bientôt – - ej pensais que p’t’être que j’pourrais me claquer t’une « job »?!? En plusse, ej sus z’un vieux garçon, qui se charche itout t’une bounne femme à « settlé down » avec – - mais pas me marier à la façon dés paresseux! À youssé qu’la femme « own » déjà sa « farm », t’une vache à la meule traînante, t’une énorme truie, tcheques poules pondeuses pis t’un vieux « tractor » qui « back-fire »! Dans tés articles, ta description d’la Grousse Roseanna me fascine pis j’en bave dans més rêve, à la couchette; pis pour tcheques raisons inexplicables, (ya) j’aimerais c’là d’saouaire si qu’y’arait tcheques maniéres que tu pourrais p’t’être me l’introduire ou d’asseyer p’t’être même d’me « grrrrr-love-matché » avec y’elle!

« Man », que t’é « funny »! Ya! Continue ta belle ouvrage!

Albert à Sam à Thoumas

à Coucagnais t’à Grousse Pense

Shediac Bridge, Nouveau-Brunswick

 

**********************

Allo Al :

Si tu veux, j’m’organiserai à te rencontrer à tchepart pis de d’là tu sui’ras mon « car » de proche; afin de te rendre « safe » t’au Village dés Roseaux, à youssé que j’te f’rai rencontrer itout le grous « boss » en charge d’la « construction crew » de la nouvelle église.

Aïe! Y’aïe-y’aïe! J’ai parlé d’toi à la Grousse Roseanna pis à m’a bin laissé à comprendre qu’à s’ra yinc « willing » à te rencontrer… Seulement si qu’tu la « serenade » à sa porte, de greyé dans z’un « tuxedo ». Apparemment qu’un houmme en « tux », hmmm-hmmm, ça l’excite!!! Pis asteur qu’à l’é « single » pis « available »! Hmmm-Hmmm!

Merci pour lés beaux compliments pis d’la bounne effet que ça sus toi pis ton système; pis surtout de l’effet (Ha-Ha-Ha) que ça de d’sus le noucle du trou de ton p’tit zézeau Boubou!

« Yes, Sirree »!

Hen-Henri à P’tit Boute 

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

L’église n’existe pu! KABOOM! Ça yinc pris z’une « couple » de bounnes « swings » d’la « wrecking ball » pour faire « tumblé down » t’ute la « building » en entier! Pis là avec l’aïde d’un « bulldozer », avec t’une mâchoire de dinosaure en fer, à ramasser pis dévider le débris dans lés « cabs » dés divers énormes « trucks », y’avons « haulé » en procession le tout « away ». Ouaye! À « dumpé » ça au plus vite hôrs du village, supposément avant qu’s’éteindre la darniére lueur du couché d’soleil à l’horizon.

   « Anyway »! Y’à y’un dés gobbines de « truck » qu’à fessé z’un maudit de profond « pot hole », que la tête en plâtre qu’appartchenait autrefois z’au côrps de l’estâtue à Saint François d’Assise a « literally flyé out » d’la « back cab »… Ya-Ya-Ya-Mêshoummes, pour s’en v’nir « crash landé » drette en travers d’la « windshield » du p’tit « Chev Mobile » à la Grousse Roseanna (vraiment, qui « drivait » son « bumper » quasiment d’collé contre le « back » de cti-là du mammouth « gas guzzler »). Que quand qu’la caboche du saint patron (counnu dans son temps à parler aux p’tits zézeaux) y’a « lodgé » entre sa gigantesque poitrine pis la « steering wheel »… « Well », coumme dans z’un « Horror Movie » de d’sus la « Big Silver Screen » – - « darn right » qu’à l’a crié pis paniqué… Qu’son pied à devenu automatiquement pesant contre sa « gas pedal »! Pis « hey », sans besoin d’aouaire à vous dessiner z’un portrait en crayon, « there-there »; laissez-moi vous dire, qu’y’a pas vraiment resté grand chouse à voulouaire « salvagé » d’sa « front end ». Pareillement coumme son « car » (en moins d’une méli-seconde), la Grousse Roseanna (Ha-Ha-Ha, à son tour) a devenu y’elle itout (pitché) t’une vraie de vraie (ein) « Total Wreck »!

   Asteur qu’y’a t’un grand vide, au tcheur d’la parouaisse. Que l’clocher de l’église n’existe pu à ombrager contre le pavé du « parking lot ». J’me sus posé la question de « whatever da heck » qu’a bin pu arriver t’aux tcheques revenants qui rôdions, târd le souaire, à l’intérieur d’la sainte église? S’lon Rosalie Croque-Potte, tireuse de cartes pis clairvoyante du village, bin y’elle conte que la majorité d’z’eux avons mouvé leu’ derriére phosphoré au sous-sol de la Salle Paroissiale; précisément dans le « boiler room », faisant face à mon atelier ou bureau de Bedeau. Qui « mean » de dire qu’y’a bounne chance que j’va m’faire achaler par leu’ hantises; qu’y’allons asseyer d’m’épeurer à voulouaire m’faire raiser le fond d’més change-de-d’sous! Ein! Ça s’rais-tu pas « ever » tchurieux pis « sharp » itout, si qu’l’un dés fantômes se déciderait de prendre possession d’la « Bingo Machine »? Ein, à faire « poppé out » lés boules, coumme t’un volcan en éruption, excepter pour le numéro de ct’olle-là qui faut (Ha-Ha-Ha) afin d’gâgner l’grous « Jackpot »?!? Pis parce qu’y’a parsounne que j’counnais qu’un « Ghost Buster » dans l’village, « I guess » qui faudra que j’me débrouille par moi-même à soit braver la situâtion ou « to run like goddarn Hell » (ya) « outside » la « building », coumme t’un maudit peureux énerré. Surtout, que moi j’y crois dans lés apparitions! Après t’ute, j’en ai preuve pis « witnessé » assez dés frousses dans la vieille église; à m’faire bailler chaire de poule!

Ouaye, là-là! À la s’maine prochaine! Pis ein, si qu’on c’la oua pas; j’espère qu’on c’la ouaira p’t’être (ein, « you never know ») à la « next » Messe du samedi souaire; à l’heure habituelle (n’oubliez pas), dans la grande salle de Bingo, à l’intérieur d’notre « busy » Salle Paroissiale. « J’advertize » itout que cé moi qui va être responsable à pâsser la quête; pis en pâssant (Ha-Ha-Ha), si j’y pense; j’vous f’rai z’un « friendly » clin-d’œil! « Wink-Wink »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

La décision a ‘té prise de débôtchuler l’église pis de r’bâtir à neu’, à la mi-mai. Avec l’incident du « roof » qu’a « cavé in »; pis pas yinc c’là, en plusse que l’édifice était counnue d’aouaire sés problèmes de chauffage, de « plumbing », de souris-chaudes pis d’apparitions de fantômes… Pis s’lon l’tchûré, en « jokons », pendant la réunion du Comité Paroissial, p’t’être même z’un problème de Bedeau (Ha-Ha-Ha)! Mais le plus triste dans t’ute l’affaire, une fois que t’ute s’ra « bull-dozé down » à plat, cé que moi j’va pardre mon atelier dans l’sous-bâssement.

   Au coummencement j’avais coumme « kind of » peur que j’timberais p’t’être sans « job » pour t’une longue escousse. Mais le président du Comité Paroissial, mon ami l’artiste Francis du Djâble, m’assuré d’ne pas « worryé », qu’y’allions m’garder de d’sus leu’ « payroll »; pis « as of » la s’maine prochaine, qu’j’arai la « full » responsabilité de m’occuper d’la gérance et maintenance d’la Salle Paroissiale (« Wow », avec t’une p’tite extra « raise » de d’sus l’montant d’mon « pay cheque » de Bedeau – - qui me permettra asteur d’ajouter t’une extra tranche épaisse de bélonie (ou dont j’réfère coumme du CNR steak) de d’sus la « grocery list », « next time » que j’m’en alle « shoppé » pour l’ordre à la Co-op).

   J’ai eu la permission de nettayer l’énorme « storage room » d’la câve d’la Salle Paroissiale, d’me débarrasser du vieux « junk » là dedans, pis d’me construire t’un épatant « work-bench » pis d’peinturer la longeur dés « walls » d’un beau jaune-blé doré. D’me servir de ct’espace-là coumme étant mon atelier privé ou bureau de consultations professionnelles de Bedeau. Ça qui va être le plusse « sharp », cé qu’y’ara pas de « pipe » d’eau au-d’sus d’ma tête à inviter lés mulots dés champs pis lés étchureaux à s’en v’nir trotter ou à faire faire dés « crazy » acrobaties. Ni qu’j’arai besin « d’worryé » (ej dis yinc) qu’un tuyau « leak » ou m’éclate à voulouaire m’arrouser l’fait d’la cagouette. Pis avec t’un bon système d’éclairage, j’arai pu besin d’me pocher lés yeux, pendant més « coffee breaks », quand que j’voudrai m’amuser à « whittlé » més perles en bois d’érable pour la fabricâtion d’més fameux chapelets bénis (dont l’profit de chaque objet dé piété vendu, s’en va supposément (s’lon la Mére Supérieure du Couvent) pour aïder lés Missions du Tiers Monde, à youssé qu’lés bounnes nounnes à ouailes blancs consacrent chacune leu’ vie à l’aïde dés pauvres).

   « Anyway »! « As of » demain, ça s’ra pu pareil… même bizarre… qu’en rentrant ou qu’en travelant en travers du village, que l’église historique ne dominera pu dans le paisible paysage du Village dés Roseaux. Sans carillons mélodieux du clocher, l’air en s’ra muet!

   Le tchûré a assuré son troupeau de borbis égarés ou de bons catholiques, que la Messe se déroulera aux heures normales; sauf que le service aura lieu dans la « hall » de BINGO, à l’intérieur d’la Salle Paroissiale… Pis qu’il n’y aura pas de cartes de BINGO de vendue, ni avant pis ni après le service, car le BINGO (« come on » là) s’trouve à être t’une autre veillée (<<AVEZ-VOUS COMPRIS>> qu’a ‘té imprimé en grousses lettres nouaires épaisses sus le « front cover » du bulletin d’église pis qui fut distribué de porte en porte par la cinglée de secrétaire lamenteuse du bureau d’la parouaisse, en faisant aboyer tous lés chiens du village).

   Pis ouaye, Ha-Ha! Que Djeu vous « bless », là-là, jusqu’à la s’maine prochaine!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

  

La Grousse Roseanna était agenouillée dans l’église, en train d’miounner tout bas tcheques priéres, en même temps qu’elle était portée à la rêverie à admirer le plafond d’anges peinturés… Pis juste coumme qu’à finissait à d’mander à Djeu l’Pére d’y dounner t’un signe qu’y’était présent? Bin v’là qu’le plâtre au-dessus d’sa tête s’a mis à craquer; pis que l’un dés chérubins s’est mystérieusement détaché du « ceiling » pis POUFFE s’est transformé en milles écailles de peinture… Pis là << »Bring-a-da-Brang »>>, « without warning », que dés « chunks » de « sheetrock » de « various size » s’en avons v’nu « crashé down », pour môtché-assommer la Grousse Roseanna pis d’y aplatir son nouveau chapeau d’velours rouge.

   J’vous mens pas, que quand qu’j’l’ai trouvé d’effoirée à quatre-pattes dans son banc d’église, en train d’tousser dans l’nuage mi-aveuglant de fine poussiére blanche… Mêshoummes-Mêshoummes! À l’avait l’visage « caké » d’assez épais de Plâtre de Paris, qu’hounnêtement j’arions pu y engraver creux més initiales contre l’une de sés joues ou p’t’être même y sculpter t’un nouveau nez à r’sembler Elizabeth Taylor!?!

   Moi pis la Grousse Roseanna, j’étions pas d’hôrs « safe » un bon cinq minutes, à s’remplir lés poumons d’air fraîche… Que « PA-CHOW »! Que soudainement, sous l’énorme pesanteur de neige, le « roof » d’la sainte édifice s’est écroulé vers l’intérieur, écrasant « everything in its path below »! Ein! Parle d’être chanceux! Imaginez-vous que si qu’j’arions ‘té encôre « stuck inside » – - « hey », j’arions bin pu « endé up » d’être aplatis aussi minces que dés crêpes de bocouitte! Mais « I guess » que l’Grand Manitou d’en-haut avait autres plans pour nu-z’autres; ya, malgré « it was a close call », (ein) qui nous voulait pas; qu’notre heure n’était pas z’encôre arrivée…

Counnaissant l’tchûré, y voudra p’t’être me blâmer pour ct’affreux désastre icitte… Me forcer coumme à la Steve Urkel (vous rappelez-vous d’Urkel, le « T.V. Star ») à « grunté out loud », << »Did I Do That »?>> S’lon mon opinion d’Bedeau, « I truly believe » s’était « t’an Act of God »! Aaaaah! Qu’la Compagnie d’Assurances couvre ou ne couvre pas pour lés dégâts, le Comité Paroissial s’organisera d’m’aouaire « hopefully » à participer de d’sus la « clean-up crew »; d’m’aouaire itout à faire l’inventaire de cossé que j’pourrai « salvagé » (dont « trust you me », qu’y s’ra vraiment pas grand chouse)… Ouaye! Faudra p’t’être considérer à débôtchuler la « building » pis bâtir à neu’??? Y’ara plusieurs décisions à être prises? Mais en attendant, faudra se sarvir d’la Salle Paroissiale, du « Bingo Room », pour rassembler lés fidèles à s’en v’nir célébrer la Messe du samedi souaire… Mais de se contrôler à ne pas voulouaire beugler «BINGO», afin « d’upsetté » le tchûré en plein milieu d’son prône!!!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

 

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute Bedeau d'Église

Hen-Henri à P’tit Boute
Bedeau d’Église

Ouaye, dans l’temps que l’tchûré était z’en train de beugler dés Amen-de-Philomènes, pendant son prône du dimanche… Voilà, que le Vieux Isidôre s’avait excusé, sans trop déranger, pour s’en âller empester l’intérieur d’la toilette d’houmme de l’église.

Imaginez-vous ouaire l’horreur que l’pauvre esclâve de Djeu a due ressentir, lés tchulottes de baissées pis de roulées jusqu’en bas pis couvrant le d’sus d’sés bottines pesantes d’hiver, d’assis de d’sus le banc d’la bécosse en porcelaine; pis soudainement entendre t’un façon de drôle de « gurgle » de « bubbles » pis t’un « splash » pas trop normal dans l’bol de toilette, coumme de quoi qu’était z’en train de s’débattre pis s’nayer dans l’eau.

Pis quand qu’y’a osé jèter son r’gard pour investiger « what the heck »??? Du bol de toilette, qu’une paire de p’tits yeux démoniaques semblaient y examiner (hmmm-hmmm) la p’tite essentiel! Pis « whatever » qu’c’était, ça ressemblait à t’une bête de touffe de poils grisâtres trempes, pas trop « friendly »! Pis quand qu’la créature s’a mise à hisser pis à s’aouaindre lés dents primes, dounnant l’impression « it might just attack »… Que l’Vieux Isidôre a réalisé : OH DJEU SEIGNEUR, s’un rat! « Well » dans sa panique : l’infâme n’a pas pensé d’hausser sés tchulottes, quand qu’y’a « busté down » la porte de toilette!

Ya! Qu’a scandalisé « half » d’la parouaisse, quand qu’y s’a mis à courir d’peur pis à plein galop, en descendant le milieu d’la grande allée – - ouaye (Ha-Ha-Ha), avec sa p’tite « wang-dang-doodle » à l’air!!! Ouaye, sauf pour la vieille fille, Éclémentine à Joe Pâsse-Pierre, qu’a bravement « jumpé out » d’son banc d’église, armée d’sa p’tite bouteille en plastique rouvarte d’eau bénite pis qui s’a mise à arrouser le Vieux Isidôre (ej sais pas vraiment pourquoi, en croyant p’t’être (ya) qu’a pouvait y faire chasser lés démons, hôrs du côrps; à mon opinion, t’une excuse (Ha-Ha-Ha) pour y’elle à voulouaire « peeké OH MY GOODNESS » – - Âââââh, cé ça qu’ça r’semble)… Ha! Ha! Ha!

Là, la tounne a changé, quand que l’saint borger d’la parouaisse a pris contrôle d’la situâtion, en se soulevant la voix pour dicter au monde de s’accalmir… Qu’a itout « orderé » le Vieux Isidôre « on command » de s’assapper pis d’hausser sés tchulottes! Qu’exigeait t’une explication??? Mais l’Vieux Isidôre n’a pas y’eu besoin de s’espliquer quand que l’rat, lui itout à son tour, s’aouaindu l’méchant museau, courant dans l’milieu d’la grande allée d’église… Âââââh, « there-there », qu’la cause du harias était en raison de cte « Oh My Gosh » vermine là! Vous pouvez vous imaginer la panique, quand que tout l’monde s’avons chacun garoché d’boute (coumme t’une bande de « sissies ») sus « l’flat » d’leu « seat » dés bancs d’église!

Une fois que l’rat a bazi s’cacher, « God Knows Where », à tchepârt dans l’édifice sainte??? Mêshoummes, qu’j’avons ‘té capable d’évacuer calmement tout l’monde hôrs de l’église… Coumme vous l’savez tous, étant l’Bedeau d’Église, cé moi asteur qu’a la « dirty-dirty job » (ouaye) de placer dés trappes partout, afin d’asseyer « d’catché » cte « dirty rat » là!

« Hopefully », j’serai capable de pougner cte peste d’égout là, avant la Sarémonie de Funérailles qué cédulée pour demain… En respecte pour la veuve pis la famille du défunt, ej dis yinc – - j’voudrais pas lés énerrer plusse qui faut, leu’ faire faire leu’ deuil à sauter chacun d’peur en horlant « sniff-sniff » sus l’fait d’leu’ banc d’église!!! « Anyway », « wishé » moi d’la « luck »!!! Ouaye…

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

 

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

J’ai décidé pour la Journée dés Amoureux d’me « renté » t’un « tuxedo », afin « d’seranadé » ma « sweet Betty » d’la « Happy Valley » (ouaye, la « lovely woman » de més « dreams »). D’la « surprisé » avec t’un grous boutchet d’roses; t’une énorme boîte en « shape » de tcheur, remplie « d’chocolates »; t’un collier t’en djamants; t’une « drive t’en « white stretched limousine » t’au restaurant… Pis parce que ma mére, la Veuve Marie-Paule, a offert de bin voulouaire sougner pis amuser lés p’tits, j’arons pas besoin « d’worryé » pis ni « rushé back » à la maison. J’pourrai « relaxé » à faire mon romantatique… « Pop-Poppé » z’une bouteille de champagne, jusqu’à ce qu’lés « bubbles » coummencent à nous chatouiller le dedans dés narines… Pis.. Pis… Ej pense pas « ho-nestly » que j’ai besin d’vous dessiner (« come on » là) z’un portrait (ha-ha-ha) du restant d’la veillée…

Laissez-moi vous dire, j’fais exactement point zire dans z’un « fancy » habit; pis surtout quanque j’ai lés jueux d’bin « slické » avec du « Dippity-Do »; « let me tell you », ej ressemble à « quite » z’un « hunk » ha-ha-ha dans l’miroué! « Okay », p’t’être bin plusse à z’un échippé qu’un « Chippendale »! Mais t’aux yeux à ma bien-aimée, « still » z’un « good looking guy »; que j’pourrais mêshoummes quasiment m’faire pâsser ou « mistaké » (« come on » là) coumme soit le cousin ou l’mi-frére t’à « Brad Pitt », « l’American Actor Extraordinaire ».

À la Saint Valentin, cé alloué d’aouaire dés « fantasies »… So, si qu’la mienne cé d’agir coumme t’un « drooling Hollywood Romeo in heat »… Ouaye! Ça cé d’més gobbines d’affaires! Mais faut qu’j’vous dise que dans mon tcheur, ma adorable crotte de velour de « Betty » est bin plusse « sexy » pis ravissante que « any Hollywood Goddess » que moi j’counnaisse… Qu’esplique « how come » que ça ne m’gêne pas d’y « howlé » ou d’y chantounner « willingly off key » coumme t’un « true love-sick puppy », la fameuse chanson à « Joe Cocker »: Ya, qué<< »You Are So Beautiful »>>… Ouaye là-là, <<TOU-OU M-I-I-I-I-I>>! Que « yes », que ça y fait « curlé » d’excitement lés six orteils de chacune de sés pattounnes!

Moi, quand que j’me perd dans le beau regard de l’œil brun à ma « Va-Va-Va-Voom » de « Sizzlin’ Hot Betty », ça m’fait rêver d’voulouaire m’évader avec y’elle de d’sus z’une île privée, dans l’sud-ouest du Pacifique. Mais si qu’j’me mets à y « staré » plusse qu’un long cinq minutes dans son « dreamy » bel œil vert – - « look out, honey », qué vraiment point d’ma faute – - ej vire (« yes », mêshoummes) « incredibly steamy »!

Y’a beaucoup « d’nosey people » qui veulent saouaire à tchel restaurant que « j’plan » d’amener « romantasizé » ma chère « Betty »? « I guess », yinc à trouver le « parked limo », en avant d’la « building »! Mais j’vous « warn »: n’ozez point v’nir nous achaler… Ouaye, de ne pas v’nir ruiner la « mood » de deux « pecking love birds in action » – - surtout en nous « flashant » vos maudites caméras dans nos faces!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

L’histouaire qui circule en travers du Village dés Roseaux que hier souaire qu’un ours nouaire avait asseyé « d’chasé » l’tchûré « up » lés « steps » d’la « backdoor » du presbytère n’é rien qu’une fabrication de la langue lousse de vipère pis épaisse à Gertrude à « Fried Fish »!

Ouayez-vous ça qui s’a vraiment brâssé, cé qu’la pas trop « bright » sarvante du tchûré avait flaqué la soutane du vénéré prôneux à sécher d’hôrs, de d’sus la corde à hardes. Ouaye, à moins 15˚ Celsius : que « Brrrr », que l’matériel de l’habit bienséant avait gelé dure coumme du « cardboard ». Pis quand que l’vent s’a mis à souffler fôrt du grand nôrd, qu’lés « clothespins » avons « snappé off »… Pis… Pis voilà que l’vêtement religieux prit vie dans la bourrasque, prenons l’apparence volante d’une silhouette d’ours massif, pour s’en v’nir attaquer pis surprendre le saint tchûré d’houmme qu’était à l’extérieur, dans sés pyjamas de « Toronto Maple Leafs » pis laides pantoufles, en train de « dumpé » t’un grous sac bombé vert de « garbage » de son Darnier Souper dans « l’dumpster ».

L’impacte de la soutane pétrifiée par le frette d’hiver, coumme t’un marteau qui fiâle dure, s’en a v’nu y poquer t’une façon d’grousse bosse d’enflure sus l’front, la forme aussi ronde pis parfaite qu’un coco d’poule! Que ça l’avait « knocké off » d’sés pieds, coumme t’un « wrestler » qui se l’fait bailler « PA-CHOW » dans z’un « wrestling ring »!

Pis quand que l’tchûré a « back » pu s’balancer de d’sus sés 2 pieds, « at the time » ne sachant pas vraiment trop sûre cossé qui v’nait tout juste d’l’attaquer… « Well », qu’cé icitte dans sa panique, qu’son imaginâtion « went wild » : que « Oh My Gosh », si qu’s’un ours féroce??? Pire? Si qui veut m’dévorer??? Qu’cé « either » moi ou lui?!? Que dans son « do or die state of mind », qu’y’a décidé d’bazir de son péril illusoire… Ouaye! « Up » lés « steps » d’la « backdoor », « he went », pour défoncer la porte du presbytère… Que cé en d’sous d’la table de tchuisine, que sa sarvante de nonounne l’a trouvé d’caché pis grelotant d’peur, le pauvre esclâve de Djeu, aussi blême qu’un drap blanc!

Pis parce que cé ma responsabilité de Bedeau d’Église à fixer dés « lock » de portes dés édifices saintes pis bénites d’la parouaisse, cé moi qui fut le premier à être câllé par la sarvante du tchûré à v’nir bravement fixer pis investiger toute suite la « so-called » situâtion bizarre… Cé t’avec ma « handy dandy flashlight » de Bedeau, dans la noirceur du 3ième jour du mois d’février, que j’ai découverts l’impression en relief du visage du tchûré dans l’un dés larges plis, croûté glacial, d’la soutane. Ein! L’évidence indiquait que s’avait été définitivement t’un « freak accident »! Mais pauvre-de-pauvre de tchûré énerré!

Ya, « believe it or not »! Aussi « weird » qué « weird »; « mind you », j’mettrai pas ma tête s’une bûche… Mais cé ça que je déduis (Ha-Ha-Ha) qu’arrivé…

À la prochaine!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

 

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Ça, ça n’était pas dés « Northern Lights », dans l’ciel, hier souaire, au-d’sus du Village dés Roseaux pis d’la baie gelée! Hounnêtement, ça r’semblaient plutôt à plusieurs esprits lumineux d’ours polaires, jouant z’à bouchie-cachette, parmis lés millions d’étouèles de la Voie Lactée; dont la légende de ctés z’êtres majestueux célestes là m’avons ‘té conté à milles reprises par ma sainte p’tite mére, temps jeune, avant d’fesser la paillasse… Afin d’m’aïder à faire de beaux rêves pis à m’imaginer à « ridé » sus l’fait d’la blancheur d’échine de l’un ctés nounours puissants là!

Supposément quand qu’une parsounne témoigne cte genre de phénomène spectaculaire semblable là, dans l’ciel: pareillement coumme attraper d’vue t’une étouèle filante, cé d’faire automatiquement t’un vœu! Pis Mêshoummes-Mêshoummes! « Let me tell you », que l’souhait en question vous s’ra exaucé en moins qu’un clin d’œil!

Dans mon cas: voici la preuve que cé vrai, qu’mon désir fut réalisé… La premiére chouse qui m’a pâssé en travers d’la tête, « now » d’mandez-moi pas à cause??? Bin j’ai souhaité d’gâgner d’l’argent de d’sus mon « loto ticket », (ouaye) qu’j’avais « d’tucké » dans mon « wallet ». Pis coumme de faite, une d’mie heure après, j’m’en ai été t’au magasin du coin faire faire « checké » mon billet… Qu’mon tcheur en a célébré pis dansounné d’joie, car j’avais WOU-HOU moissounné le prix saisissant d’un beau grous bidou d’vingt piastres!

Y’a du monde qui s’moquant d’moi; d’arrêter d’leu’ blaguer avec més croyances pis superstitions de « hocus pocus » pis « d’good luck »! Qu’ça sounnerait p’t’être plusse crédible si j’m’amuserais « honestly » à conter t’au monde que ça qu’j’ai « witnessé », en pointant du doigt, que ouaye c’était (« ahem ») dés « UFO’s »- – ouaye, « hmmm-hmmm-hmmm », qui « hoverions up there »!!!

Après t’ute, « everybody » là « knows » qu’une histouaire sensationnel de premiére page de « flying saucer », cé ça qu’aïde vraiment à vendre (Ha-Ha-Ha) beaucoup « d’newspaper »! Qu’y peut p’t’être aïder itout à voulouaire déconstiper tchequ’un d’pètoux, qu’assit la fesse gauche de « slightly » soulevée par en l’air sus l’trône frette d’une bécosse, qui se désennuie (hmmm-hmmm-la-la-laaa) à feuilleter en travers d’la gazette!!! Qu’imprimer un récit pareil pourrait p’t’être même (ein, « you never know ») « boosté » ou faire avancer davantage ma « career », coumme écrivain d’ma chronique de S’lon l’Bedeau!

Aussi longtemps que j’arai pas preuve de photos « of little green men » pis « d’flying saucers » à faire imprimer dans la gazette du Moniteur Acadjen, ej « stickerai » avec cossé « I know ». « At least » mon récit d’ours polaires ne sounne moins menaçant que l’invention ou mentrie d’une attaque ou invasion de créatures de l’espace!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Faut j’vous conte « l’amazing » histouaire du dentier perdu t’au Vieux Isidôre à Jacques à Petoux Arsenault, veuf pis pêcheux d’maquereaux extraordinaire du Village dés Roseaux. Ouayez-vous, environ 5 ans pâssés, le détestable de snoreau était z’en train d’larguer sés filets d’pêche dans la mer; quand soudainement t’une grousse vague « out of nowhere », surgissant possiblement du fond du chenal, a v’nu s’écrâser sus « l’deck » du bateau d’pêche… « Splashant » pis draguant le Vieux Isidôre « over-board », la goule de grande rouvarte à avaler d’l’étchûme de mer pis à y faire cracher « out » sés deux dentiers à caler dans l’fond d’la baie! Hmmmm, hounnêtement – - croyant « never to be found again »!

Jusqu’à ce que hier, dans le creux d’la « belly » d’une énorme morue, t’au « Fish Market » de Shédiac, que son « set » d’ivoires fut apparition… Qu’a été facile à identifier par l’enquête professionnelle du « Police Investigator » que ça y appartenait, en raison d’la position dés tcheques dents en ôr d’attachés sus lés plaques. T’ute excité de la retrouvaille, le Vieux Isidôre s’en alla s’agenouiller à l’église pis allumer un lampion en remerciement à Saint Antoine de Padoue.

Imaginez-vous vivre 5 ans sans dents, à tèter d’sus d’la « mush » ou rien d’autre que d’la purée? Aussitôt que le denturologiste aura nettayé, se débarrasser du goût d’poisson pis fini d’ajuster ou « d’servicé » sés dents artificielles, le Vieux Isidôre a hâte de s’en âller mâcher de d’sus t’un bon grous « steak » grâlé (« yum-yum-yum ») « medium-rare », à son « favorite » grous restaurant, dans l’accueillant Village de Cap-Pelé, Au Cœur de l’Acadie.

Après c’là de s’en âller s’faire faire poser par t’un photographe professionnel… Pour lui c’était publiquement embarrassant de vivre 5 longues années, avec t’un sourire de gencives roses dans la goule. Mais asteur qu’y’ara t’un beau « smile » à faire « blindé » l’monde, p’t’être que tcheques vieilles filles ou veuves à l’arbe le « noticerons », le trouvèrons à leu’ goût (Ya! « Yang-Yang-Yang »! Tchelle belle cosse d’houmme! Ouaye! « Mmm-Mmm-Mmm », parle d’une belle « catch » mâle!).

Ct’histouaire sensationnelle pis étrange ‘citte a faite du Vieux Isidôre t’un « local star »! Y’a même obtenu dés offres d’une « toothpaste company », qui spécialise dans le nettoyage de dentiers, d’apparaître de d’sus l’un d’leu’ « commercial »! D’aouaire un « poster » d’lui, a « advertizé » lés produits d’la compagnie qui vendent t’aux denturologistes. Mais le plus extraordinaire, cé qu’y’a « agreeyé » en travers d’Marie Calotte, historienne locale du Village dés Roseaux, de prêter sés dentiers t’au musée local, afin de lés z’aouaire « on display », pendant la plus grousse « rush » touristique. Pis ouaye, pour un don de cinq piastres, d’obtenir t’une « autographed photo » ou carte postale souvenir du Vieux Isidôre!

Hen-Henri à P’tit Boute 

Bedeau d’Église