S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Hier, târd en après-midi, à la Quincaillerie du Village, Zabette à Romuald l’Étourdie me contait qu’la grande imbécile de perche d’Henriette à Samuel Ha-Hareng s’avait faite attaqué pis mordre par t’un féroce «raccoon», dans l’temps qu’elle se traînait lentement lés broganes au long d’la «trail», qui s’trouve être située en erriére d’la «property» du Couvent dés Soeurs.

Hmmm-Hmmm! À entendre Zabette, vous auriez cru qu’la morsure arait transformé Henriette en tcheque sorte de bête hurlante qui «foam» d’la goule, coumme «normally» prédictible dans z’un film d’horreur? Mais au contraire, cé l’dâmné «raccoon» qu’en a vite souffert pis (EUH!) mourut subitement lés yeux croches; juste au moment, qu’sés p’tites dents perçantes s’agrippèrent à la peau lâche d’la jambe à la victime.

Le résultat de l’autopsie approfondie, effectuée par le spécialiste du laboratoire du Département de la Faune du Village dés Roseaux, indique que cé «l’cheap soapy body wash» parfumé qu’utilise Henriette à Samuel Ha-Hareng qu’a accéléré la «rigor mortis» dans l’pauvre animal poiloux à masque nouaire! Pis l’plus étrange, cé qu’la réaction chimique a coumme aussi «rubberizé» pis momifié instantanément lés muscles pis lés organes intérieures. Qué coumme «WEIRD or WHAT»! Asteur que nous counnaissons la vraie cause du décès à l’espiègle de créature!?! «Well»? «What about» Henriette???

Ya! «What about» y’elle? Qu’son docteur n’a point y’eu besin d’y bailler t‘une «tetanus shot» dans l’bras, car y’avait aucune trace de «raibies» dans son système!?! Un miracle inexpliqué??? Ou coumme Gertrude à «Fried Fish» s’est si bien moquée, en ajoutant son deux cennes «worth» dans ma conversation avec Zabette pis «qu’j’agree» (qué d’la misère à crouaire de ma pârt) : <<Une «brain», ça ne s’inflamme pas; quand qu’tu n’as pas y’une!>> Ein! Une «damn-darn» de bounne explication, pourquoi qu’la chanceuse d’Henriette a té capable de «survivé» l’incident ou de combattre l’infection contre la rage!

Y’a du monde qui contant qu’Henriette n’a point de sang humain qui y circule dans lés veines. Mais plutôt du sang d’grille-pète ou de «space alien» qui tue, si qu’tu y goûte… Y’en a d’autres qu’avons même osé radoter qu’elle pratiquait le métier d’sorciére. Y’aussi t’une rumeur épeurante qui circule parmi lés jeunes dans la court de la p’tite école, qu’elle peut itout se transformer en t’une gigantesque «raccoon» voleuse… Ouaye, «breaké in» dans lés maisons, à l’heure de la couchette, afin de «kidnappé» ou de draguer hôrs dés lits, lés enfants qui n’obéissent point à leu’ mére ou à leu’ pére… Heh-Heh-Heh, avec l’intention de dévorer ctés mozus de p’tits détestables-là, coumme t’un «quick midnight snack»! Ceusses qu’on meilleur goût? Sont définitivement ceusses-là, avec beaucoup de «toe jam» entre lés orteilles!

J’me d’mande si dans z’une centaine d’ânnées d’asteur, d’enfouies au plus profond dés mémoires villageoises? À saouaire si qu’le caractère colorié pis effrayant appartchenant à Henriette à Samuel Ha-Hareng ref’ra surface dans lés histouaires d’antan? Toute que j’sais, «for now»; l’étrange «killer d’raccoon» existe pour vraie à roder lés rues pis nos «short-cuts» du Village dés Roseaux!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

Lés aventures d’la belle Delphine pis du Bedeau

 

Cé t’en fin d’semaine icitte, à la Salle Paroissiale du Village dés Roseaux, qu’la famille à Maguite à « Jim Buck Tail » Boudreau invitons l’monde à v’nir y souhaiter ou y chantounner <<Bounne Fête>>. Y’arions bin voulu y flaquer 108 chandelles de d’sus l’fait du « birthday cake », mais en raisons de la nouvelle « fire marshall rule » ou de prévenir que ça ne déclenche pas lés « fire alarms »… Y’avons décidé bon d’aouaire son âge d’écrite avec d’la belle « frosting rose », qui « match » quasiment la même couleur qu’lés « fake » gencives de son nouveau dentier. « At least » avec sés nouvelles dents, à pourra au moins articuler coumme y faut, sans qu’ça y claque dans la goule; pis qui l’aïdera itout à mieux « chewé » sa taille de steak, qui y s’ra servie t’à la table d’hounneur de la réception, que de yinc être capable de téter « off » la « creamy mushroom sauce » avec dés oignons qui « coat » la viande bin grâlée.

Cé moi qu’a été invité à « entertainé » la « crowd », avec ma « guitar » pis ma musique à bouche. D’imiter le légendaire « Hank Snow »! Mêshoummes-Mêshoummes, qu’était le « favo-rite » chanteux à Maguite! À m’a promis qu’à l’ara sés deux « hea-ring aids » d’allumés, quand que j’me mettrai à y chanter sa « number one request » <<« On the Wings of a Snow White Dove »>>. Pis si qu’son jeune « toy boy » de 99 ans, le Vieux Olivier à Fred Bourrique, peut s’tcheindre réveillé, p’t’être bin qui l’amènera d’sus la « dance floor » à « steppé » t’une « peppy jig » à la tounne de <<« I’ve Been Everywhere (Man) »>>!

L’histouaire de la vie à Maguite est bin intéressante. À s’a marié plusse de fois « qu’Elizabeth Taylor »! La preuve est dans l’Cimetchére, à youssé dans z’une « straight row » sont lés pierres tombales de sés douze défunts maris. Se marier t’une treizième fois, avec son « playboy » d’Olivier, dont à suspecte qué yinc après y’elle pour la « swindlé » d’son cheque de veuve : « is not going to happen »! Faut mentiounner, qu’à l’a été mére de dix-sept enfants, toujours vivants, qu’avons « endé up » à s’faire éduquer dans l’domaine de la Médecine; sauf pour son plus jeune fils Horace, bin lui, qu’a décidé devenir t’un prêtre missionnaire blanc t’en Afrique pis qu’a fini sa vie à être supposément dévoré en une bouchée dans l’creux du ventre d’un crocodile affamé du Nil. En plusse à l’é grand-mére de 54 petits-enfants, dont z’eux itout ont tous suivi dans lés mêmes « foot-steps » de carrières de leux pa-rents : ouaye, de docteur frotteux à dentiste, à spécialiser à raccommoder dés vessies pis à enlever vite t’une appendicite avant qu’à l’explose… Grand-grand-mére à 121 petits-petits enfants; pis « soon to be », t’une grand-grand-grand mére à t’une paire de bessons pis de sept autres p’tits flots! À mon opinion d’Bedeau, qui va prendre t’une gobbine de bounne « wide lens » de « camera », pour asseyer « d’squeezé in » tout l’monde ensemble de d’sus z’un même portrait!

Le plusse formidable, cé que Maguite vie encôre dans sa « own » cahute. À t’utes lés matins, à se réveille vers lés cinq heures du matin! S’en va « feedé » sés poules pis ramasse dés œufs frais! Avec sa p’tite hachette, « chop » encôre son bois z’en p’tites lattes, pour faire tchuire sa « batch » de pain qu’en train d’lever d’sus l’fait d’son armouaire. Dés fois, à s’amusera à flatter son vieux matou poiloux mataché (non son chanteux d’poummes d’Olivier), mais t’un vrai chat par le nom de Môssieux Boutie-Boutie; y chantounnant dés vieilles chansons folkloriques françaises, dont qu’à ça rappelle qu’sa mére y’apprise… Après l’heure du souper, aime se reposer à soit piquer lés carreaux d’sa couvarte ou à brocher dés bas d’laine ou à « hooké » dés tapis traditionnels avec d’la guénille.

Pis « Pssst-Pssst », son secret de longévité? Cé bin simple: t’une grousse gobbine de tchuillèrée à table par jour, débordant d’brandy, pour la tcheindre (YAHOU) ravigoter…

 

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

1000 goélands surgirent de nulle part, pour bloquer l’soleil! Pis voilà m’faire prendre dans z’une tempête aveuglante de crottes de goélands, dans l’temps que j’m’amusais à pêcher du maquereau d’sus l’fait du Vieux Tchaie du Village dés Roseaux! Dans l’espace d’une dizaine de minutes, ej vous mens pas, y’en a timbé au moins t’un pouce d’épais; qu’ça glissait à perd balan, à chaque maudit pas! Mêshoummes! Qu’ça «shootait down» du ciel! Chaque crotte, d’aussi rond pis mi-molle qu’une grousse «scoop d’ice cream», qui fond pis qui coule «on impact» sus l’front.

Ouaye! Imaginez-vous ouaire, qu’y’en a même y’une qu’a v’nu (Flic-à-Flac) fiâler pis ébarouir l’erriére d’la tête t’au Vieux Dôsithé; qu’son œil en vitre, en a «poppé out» d’sa «eye socket». À youssé qu’la mirette a «landé»? Hmmm! Yinc Djeu l’Pére le sait!?! Mais avec la vélocité du vent d’air salé ou d’la maniére qu’ça «blowait» féroce du «Northumberland Strait»: l’œil artificiel ara possiblement «splashé» dans l’étchûme d’la mer; pour ensuite, «bouncé off» d’la surface d’un «jellyfish»; pis par finir à être avalé par t’une énorme anguille glissante!

Ct’étrange phénomène icitte de crottes de goélands, qu’a autchune explicâtion scientifique, semble arriver trop souvent récemment au-d’sus du Village dés Roseaux; pis p’t’être t’une fois à t’utes lés dix ans ou plusse, seulement au-d’sus du «parking lot» du foyer dés parsounnes âgées d’Shédiac, à youssé s’trouve vivre le foiroux d’grand-grand-pére Polythe à l’artiste Francis du Djâble!

Mais s’lon la «Psychic» pis Tireuses de Cartes locale du village, Rosalie à Croque Potte, cé «definitely» t’un «curse»! Ouaye! Mieux counnu coumme la **malédiction dés oiseaux d’mer, qui transportent lés âmes dés marins disparus**, à s’en v’nir se venger à crotter partout le dessus du Village dés Roseaux… Parce qu’en 1967, la communauté refusa d’ériger t’une sculpture en bois, pour rendre hommage aux hoummes fiers pis courageux qu’exercent le dur métier de la pêche! Mais (hmmm-hmmm) «as» pour le mystère de Shédiac, ça doit être tcheque vieux pêcheux superstitieux, qu’à sa retraite, qu’a sifflé dans l’vent, sachant «damn well» le secret, qu’y’avait l’pouaire en lui à faire commander «Hocus Pocus» un «blizzard» de crottes de goélands?!?

Le Village dés Roseaux va demeurer «under» CROTTES «ALERT», «QUARANTINED», jusqu’à ce qu’la «cleaning crew» militaire puisse v’nir «hosé down» ou «disinfecté everything»! So, en attendant, j’me tcheindrai embarré trantchille che-nous à p’t’être me «twiddlé» lés doigts, jusqu’à ce qu’j’me fasse dire qu’cé «safe again» à r’tourner d’hôrs.

J’y pense! Si qu’cé toute qu’ça prend à «breaké» la «spell», à construire t’un monument pour commémorer nos pêcheux??? «Well then», j’offrirai més talents d’artiste, pour «free», à créer un œuvre gigantesque en la mémoire dés marins noyés ou avalés par la mer. Ein! Cossé qu’vous z’en pensez d’ma «bright idea»?

À la s’maine prochaine!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

J’ai v’nu proche, malgré que proche compte pas, à m’couper «off» t’un boute de doigt d’sus l’fait d’la «table saw». Un fil de poils de plusse, pis s’arait «chunké» ongle, chair pis ossement! Pis moi qu’évanoui quasiment, quand qu’j’oua du sang «flyé»… Ouayez-vous, j’étais z’en train de tailler la mesure d’une planche en érâble, avec l’intention d’me bâtir t’une belle étagère, pour flaquer sus «l’wall» de mon bureau d’bedeau… Quand soudain, t’un étchureau, ne sachant pas d’à youssé qu’y’a sourdu de cti-là??? Qu’était d’réfugié dans l’atelier; m’a distrait pis grimpé «up» la jambe à m’faire perdre mon balan… «Let me tell», qu’la «quick spinning saw blade» m’a bétôt usé l’emprunte d’la peau du doigt! Ma réaction surprise a épeuré la pauvre bête à tcheue à me mordre d’sus l’bôrd du pouce pis qu’à réussi à m’faire saigner; pis là, j’l’ai «watché»se sauver dans l’trou d’la «vent» du «ceiling», avant que «j’pass out»… «PA-CHOW»! De toute mon long, face à premiére itout, timbé goule rouvarte, dans la pile de «sawdust» d’amassé d’sus l’plancher. Pis «then», cé icitte qu’la «light» d’ma «brain» s’est éteindue… <<BLINK>>! Dans z’un tourbillon, que toute a devenue nouaire!!!

Cé t’au Centre Médicale de la communauté avoisi-nante, que j’me suis réanimé t’en sursaut avec t’une «tetanus shot» de «stické-ouch» dans l’bras. Qu’c’était l’Pére Abel, le tchûré d’parouaisse, qui m’avait «rushé» là d’urgence… Supposément d’épâré dans «l’backseat» de son p’tit «priest mobile», avec son pied pesant d’sus la pédale à «gas», «in hope» d’arriver vite assez, afin que j’puisse obtenir dés bons premiers soins d’secours. Pis âââh, ouaye! À youssé que l’étchureau m’avait mordu féroce, le docteur «on staff» m’a cousu itout tcheques points; pis en examinant d’proche son ouvrage, cela m’a «remindé» quasiment à d’la broderie «fancy» qu’ma mére «enjoyait d’stitché» de d’sus lés têtes d’oreillers, dans l’temps qu’à «watchait» sa «favorite T.V. show» de «Marcus Welby, M.D.»!

Vous devinerez pas tchissé qu’j’ai «spotté» dans «l’waiting room» du Centre Médicale, juste coumme j’allais pour «headé out», avec ma «drive» du tchûré, t’au Village dés Roseaux??? Coïncidence ou quoi? Le gârs qui m’avait sarvi pis vendu lés planches d’érâble, à la quincaillerie d’bois d’Shédiac. Quand qu’j’y’ai expliqué cossé qui m’avait arrivé… Sans hésitation, y m’a répliqué que l’bois d’vait être «curse»! Parce que «out» de la même pile de bois d’la «warehouse», qui m’avait vendu… Pareillement coumme moi, quasiment à la même heure de mon accident : que lui aussi s’avait fait attaquer par t’un étchureau d’la même race, d’enfui dans lés planches. Mais dans son cas, qui l’a mordu dure de d’sus la peau d’la pointe de la palette d’épaule! Ein! «Weird or What»?!? Ouaye! Qu’y’attendait «hopefully soon» de s’faire examiner sa plaie par le docteur! Pis juste coumme qu’j’y «wavais l’good-bye», v’là qu’j’avons entendu la «nurse» y «callé» son nom!

J’ai coumme asteur développé t’une crainte dés étchureaux… Coumme si qu’y’allions asteur se «gangé up» sus moi, coumme qu’arriverait normalement à t’un caractère, tel que décrit, dans z’une «script» de film d’horreur à la «Alfred Hitchcock»! Yinc, à y penser, j’en tremble…

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Ma mére, la Veuve Marie-Paule, sans regrets, s’a décidé «d’walké off» sa «job». Travailler pour la contrairie de riche «You-Genie» – – «wasn’t» cossé qu’à pensait qu’s’allait être… Ouaye! «Qu’Enough was Enough»! Qu’y m’a «callé», dans z’un ton d’panique, pour saouaire si qu’ça s’rait «alright» pour y’elle à pouaire v’nir «crashé in» che-nous, dans «l’guest room», pour tcheques s’maines; afin qu’à puisse décider, cossé qu’à plane de faire avec sa vie!?! S’lon y’elle, «Big Mistake» – – à l’arait jamais dû vendre sa maison!

J’avons offert d’âller la ramasser – – mais à m’assurer de ne pas m’intchèter, qu’à s’trouvera bin z’une «drive»… «Duh»! Si j’avions su qu’à l’avait l’intention de «hiké» t’ute seule du Grand-Barachois jusqu’au Village dés Roseaux??? Ouaye, s’faire ramasser par t’un «friendly trucker», t’un livreux d’maquereaux, qu’a insisté d’la «droppé off safe» che-nous… J’aurais pu la badgeuler; mais «m’argué» avec ma mére de 85 ans, ça m’arait rien value; «anyways»… «Instead», j’y’avons, moi pis ma chère «Betty», souhaiter la bienvenue, avec t’un grous «Grrr BEAR HUG»; en même temps qu’sés p’tits enfants, bin z’eux, dans l’excitement d’son arrivée ou du «Oh-My-Gosh», v’là Mémére qué v’nue, charchions son attention pour s’faire gâter… à voulouaire chacun reçeouaire dés grous becques trempes, sus chaque joue!!! Ou de conte-moi t’une histouaire, Mémére!!!

Quand qu’la «gossip» de sa Matante Marie-Paule a v’nu tapounner contre lés tampons d’oreilles à ma cousine Delphine B. B. Bosse. Cé icitte que sa généreuse nièce de Countré Star Extraordinaire a v’nu avec l’idée géniale d’y offrir t’un endroit à vivre, «rent free», à l’ânnée, dans l’un dés «cottage» de son choix; pis en plusse d’la payer… Ça qu’cé, seulement si qu’ça l’intéresse de voulouaire s’occuper à «may-nay-gé» le «Jolly Shiac Bed & Breakfast», qui s’trouve être d’sus la «property resort» de **LA COUNTRÉ STAR**! Sur- tout, qu’hounnêtement, qu’à s’rait la parsounne idéale pour la «job» ou à «hosté» t’un excellent service t’aux visiteux d’en d’hôrs d’la province!

So, «I guess» qu’ma mére a joyeusement choisi d’âller s’instâller vivre dans l’beau p’tit «cottage» rouge, qui s’trouve à être situé d’sus l’coin d’la haute falaise rocailleuse; qui fait face à la vue panoramique de la baie, en direction du coucher d’soleil. Qui «mean» de dire, qu’à l’a bin voulu accepter l’offre généreuse à ma cousine; pis qu’à va «starté» à s’occuper de l’hébergement dés touristes, débutant l’arrivée officielle de la «long weekend» de la Fête du Travail du Canada.

J’aimerais bin d’être capable de vous z’en conter davantage, à l’égârd dés choix d’vie à ma mére… Bin la «phone» vient juste de sounner «off» du «hook». Y faut j’hâre! Car j’ai té «volun-told», d’un ton d’énarvement, par la sarvante du presbytère, d’âller «chasé» après lés corbeaux qui s’amusent à détachcher lés «clothespins» en bois d’la ligne à hardes pis qui s’envolent («CAW-CAW») avec lés vieux changes-de-d’sous troués du tchûré…

Ha-Ha-Ha! Ouaye, à la s’maine prochaine.

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Coumme d’imprimé dans lés livres historiques de la municipalité… Saviez-vous que pendant lés vingt premiéres z’ânnées de l’existance du Village dés Roseaux, qué «way back when», que la communauté était supposément counnue coumme étant être la capitale mondiale de production d’fumier d’borbis? Qu’s’attirait lés colons de Shédiac, d’la Pointe-du-Chêne, d’Grande-Digue pis même qu’aussi loin lés touristes d’la Nôvé Scotché, à voulouaire v’nir célébrer la grande évèment, avec nos fondateurs de la co-lonie – – qu’était La Journée d’Fierté dés Borbis Lous-ses! Qui s’trouvait toujours être le troisième dimanche du chaud mois d’août. Lés farmiers libérions leux bêtes à laine de leux champs, leux permettant à gigoter partout en travers de la localité pis à «munché away» aussi tant d’herbes qui voulions de d’sus le «lawn» dés familles avoisinantes.

Y’avait toutes sortes de «fun» activités d’organisées à voulouaire participer dedans… Pour moi, si j’arais té vivant c’temps-là, j’sus sartain qu’j’arais été t’un maudit bon joueur dans l’équipe dés hoummes, en compétition dans la bataille de boules de fumier d’borbis. Pour pas s’faire éliminer de cte jeu en particulier icitte, y fallait saouaire maîtriser à se tcheindre la goule farmée… Ouaye! En plusse, j’arais p’t’être gâgné itout le ruban bleu pour être le plus vif à tondre t’une borbis, en faisant définitivement attention à ne pas s’faire «bucké» («ouch») contre la «you-know-where-you-know-what»!

Pour lés dames, z’eux aussi avions la chance à compétitiounner dans le concours de cuisson du meilleur ragoût d’agneau. Incluant à être la plusse habile à filer, teindre pis tricoter ou brocher dés bas d’laine! Pis dans l’exposition dés couvartes piquées, («aaah, well») à saouaire tchissé qu’avait «designé» le plus beau motif d’une borbis dans chaque carreaux d’leu ouvrage!?!

Pis parce que lés p’tits couteaux d’poches étions très populaires à ct’époque-là, lés p’tits gârs bin z’eux dans leu’ glouaire pouvions participer dans le concours de sculptures en bois: à saouaire tchissé qu’avait «whitlé» la plus belle p’tite borbis ornementale. N’oublions pas lés p’tites «sweet» demoiselles basanées, à saouaire tchissé parmi z’eux allions gâgner pour la meilleure broderie d’une borbis qui «frolic» dans z’un pré… Pis pour le restant d’la jeunesse, le concours de dessin d’un p’tit agneau, exécuté avec t’une craie blanche contre la surface d’une ardoise, était très populaire.

Pis avant le couché d’soleil, tout l’monde se «gatherait» à la chapelle, à youssé que l’borger d’tchûré aurait célébré t’une messe au nom du Saint Agneau de Djeu! Pis là, la jeune soirée se terminait avec lés chiens d’troupeaux rusés à «roundé up» lés borbis; ouaye, d’asseyer de «figuré out» la «mess» tchelle borbis qu’appartchenait à tel farmier?!?!

Parsounne sait vraiment cossé qu’arrivé, qu’y’avons décidé d’arrêter de célébrer La Journée d’Fierté dés Borbis Lousses?!? Mais ça sounnaissait sept fois l’djâble d’la «fun»! Imaginez-vous ouaire, si qu’nous pourrions «one more time» faire revivre cte bel moment historique là… À mon opinion d’Bedeau d’Église, ej pense qu’s’aïderait à «boosté up» l’économie du touriste dans l’raccoin?!?! Ouaye! Cossé qu’vous z’en pensez?

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

L’échignante Mélinedé à Joe Picot, la nouvelle présidente dés Dames Chrétchennes, (ouaye) y’elle qui parle du nez… M’a approché hier à saouaire, si qu’ça m’intéresserait d’voulouaire être t’un serveux-chanteux à leu’ Soirée Spéciale du Grous Djamant, qu’ara lieue le darnier vendordi de cte mois icitte, à la salle paroissiale… Ouaye, à youssé qu’une bande de femmes se rassemblent « in hope » que l’une de d’z’eux puisse être la « lucky one » à gâgner la bague en ôr avec t’une grousse borloque de roche qui « shine » (d’une valeur « wow » (« cha-ching-cha-ching ») de cinq milles piastres ou de « SUPER BIG » Bidoux)!

J’ai accepté d’y participer, parce qu’hounnêtement ej fais pas zire pantoute quand que j’me greye dans z’une chemise blanche à longues manches, avec une « handsome tuxedo bow tie » rouge qui « m’choke » le tout l’tour du cou; pis avec t’un beau « cumber bun » qui « m’squeeze  » la « waist », coumme t’une « girdle » d’houmme d’antan, afin de m’aïder à soutenir ma paire de tchulottes pressée du dimanche à ne pas me timbe ou à m’rouler en bas d’més jambes jusqu’aux chevilles. Qué sartainement point l’endroit non plus à voulouaire « modelé » ou exposer ma paire de drâses, devant z’une « wild crowd  » de femmes, coumme fairait t’un Danceux Échippé de Las Vegas (*)!

Normalement avant qu’le repas principal soit sarvi, ma « job » est d’être « truly » sarviable… Qui s’ra de pâsser ma section de tables assignées, à prendre dés commandes de « drinks » pour le « Bar »… Pis j’ferai attention itout d’la maniére que « j’flirteré » més mots: <<Mesdames, vous avez le choix d’vos « buns »!>> Parce qu’à la Soirée Spéciale du Grous Djamant, de l’an pâssé, j’ai tu pas eu le saint malheur de m’expliquer ainsi pis t’utes lés douze femmes de l’une dés tables dont je servais… Ouaye, avons prise avantage de la situation… Pour me taquiner; (ouaye), s’avons mise à me « chasé » tout l’tour d’la table, pour voulouaire asseyer d’me pincer ou m’crampougner (sans trop m’braguer) lés « buns » populaires pis saillantes de mon fessier musclé!

Y faudra que j’m’assape pis que j’me respecte, parce que ma femme, ma chère « trusting Betty », s’acheté son billet, pour y participer… Pis y’elle pis ma « hawk-eyed » cousine Delphine B. B. Bosse (qui oua toute), Marie Calotte pis tcheques autres femmes amies du village avons l’intention de t’utes s’assir ensemble. Moi, m’faire bailler la « look », coumme si que j’fais possiblement d’quoi « d’bad », ça pourrait me rendre « nervous »… Pis quanque j’viens « tense », lés « shakes » me pornons… J’voudrais pas « landé » dans z’un état « clumsy » pareil, dans l’temps que j’servirais surtout t’un breuvage chaud. Pouvez-vous ouaire, vous faire accidentellement ampouler la peau du côrps, en travers d’vos hardes, par votre serveux; pis là- là, vous faire escorter hôrs d’la salle, dans z’un « stretcher » d’ambulance.

« Anyway », « whoever » qui gâgnera la belle grousse bague pourra sartainement, le lendemain, s’en âller s’braguer ou la « paradé » de façon « show off » Chez Alfredine « Hair Salon »; à rendre plusieurs femmes ja-louses… Pis même à faire commenter l’effarée-face de grande dgeule de Gertrude à « Fried Fish », pas de différence tchissé l’nom qui s’ra pigé… « Grrrr »! Qu’le « Grand Prize » a été « riggé »…

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

(*) Danceux Échippé de Las Vegas : signifie (Ha-Ha-Ha) t’un « Exotic Male Dancer of Chippendales »…

N.B. Vous souhaitons à tous t’une joyeuse Fête de la 15 août!

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

«Whatever mysteriously» qui «splashait» supposément dans l’bol de toilette, dans «l’bathroom» dés femmes, dans l’édifice de l’église??? «Hmmm»? Dans l’énervement, ça pas prit d’temps à la Vieille Espérie d’arracher dés pentures: la porte de la «stall». Pour ensuite, dans l’énervement d’la situation, lés drâses de baissées jusqu’en bas dés jarrets; s’en v’nir t’en huchant interrompe, dans la grande allée d’église, le funéraille à son défunt frére   Euclide à Joe Palourde (le plusse «odd» qu’était t’un «plumber», pendant son vivant)!

«Anyway», la «parade» du cercueil était yinc «half-way» descendu, qu’Espérie a «crashé» dans l’un dés porteurs, qu’a perdu sa «grip» pis son balan… Pis «ooops» à «bring-a-brang», en «domino effect», timbent lés autres porteurs. Qu’la boîte du môrt s’écrâse d’sus l’plancher; le toppe s’ouvre pis v’là «boing», «pop out» l’empaillé d’Euclide aussi raide qu’un «Jack in the Box»! J’le sais, parce que j’étais l’un dés porteurs! Ouaye, qu’aïdé itout l’embaumeux à «back stuffé in» vite le côrps môrt à Euclide dans l’cercueil en bois d’érâble! Pis avec mon «handy dandy pocket screwdriver», qu’a «tightené» en plusse la vice en «brass» qui s’avait «loosené» d’la longue penture du couvert!

Le Pére Abel m’a «pullé» vite «aside» pis m’a «whisperé» dans l’oreille d’âller inspecter l’intérieur d’la toilette dés femmes; qu’le Funérailles «must go on»! Que le grand bazané lingot d’enfant d’tcheur, qui tcheint l’eau bénite, qué six pieds quatre – – «worry» pas, prendra ma place coumme porteur! À ne pas poser d’questions: juste «GO»! C’était pas la place pis ni l’moment pour moi à me mettre à «m’argué» avec le tchûré. So, «off I went», coumme le bon bedeau d’église que je suis… <<La-La-La-La-La-La-La>>!

J’arrivé à la «stall», armé d’un «plunger» – – ein, juste «in case»! Pis coumme de faite, l’eau ça «splashait out» d’la toilette coumme si qu’y’avait d’quoi qui s’débattait dans l’bol! J’m’avancé à p’tits pas vers la toilette, m’attendant probablement à confronter t’un rat?!? Mais quand qu’j’ai «peeké», mêshoummes-mêshoummes – – ouaye, «Nuttin’»! Y’avait coumme un p’tit brin d’étchûme qui virounnait pis dés «bubbles» dans l’bleu d’la toilette! Pis cé icitte; hounnêtement, j’vire pas fou, que j’me sus imaginé d’entendre la voix t’au défunt Euclide à Joe Palourde… Souvenez-vous, coumme qu’j’vous ai écris au premier paragraphe, qu’était t’un «plumber», pendant son vivant!

Bravement, j’ai osé d’mander: Ein, cé tu toi Euclide? Pis j’sus sartain qu’son esprit m’a répondu «Blub-Blub-Blub», m’assurant qu’y’était présent! Pis quand qu’j’ai d’mandé si qui voulait que je prie pour sauver son âme infâme (après t’ute, pendant son vivant, y’était cossé – – coumment dire poliment – – t’un houmme qu’était «quite» détestable, un «swindler»; que si qui s’arait faite arrouser d’eau bénite, y’arait sartainement incinérer «on the spot»)? Pis avec t’un autre «Blub-Blub-Blub», m’indiquant que OUI – – Ooooh! Hen-Henri prie pour moi!

En respecte pour le vieux verrat, j’y’ai dounné t’un moment de silence… Aussi d’mandant à Djeu l’Pére de l’pardounner pis d’le «guidé» vers lés portes du Paradis Terrestre! Pis juste coumme que j’finissais d’réciter **mon ainsi soit-t’il** de mon tcheur de bedeau, coumme de faite l’eau à l’intérieur du bol de toilette s’accalmit, laissant traîner une p’tite senteur d’à rien d’lilacs. So! «Bye-Bye», Euclide!

J’en ai parlé t’au Pére Abel, à l’égârd de mon expérience. Lui, y m’suggère d’ne pas trop z’en parler… Ouaye! Ej sais, j’en ai partagé avec vous z’autres! Ej «trust» qu’vous vous z’en irai pas répéter socitte parmi l’monde, pour pas vous faire «staré» coumme si qu’vous aviez pardu vos «marbles»!

À la s’maine prochaine!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

Lés aventures d’la belle Delphine pis du Bedeau

Le Bedeau

Le Bedeau

J’étais z’en train « d’polishé » le plancher d’la grande allée d’église, la tête t’un peu virante par lés « fumes » nocives de la « wax » – – me v’là que j’me suis mis à « hallucinaté » que l’estâtue t’en plâtre du Saint François d’Assise descendu de son podium… Pis… Pis… Whoa-Ho-Ho! Semblable t’aux effets abracadabrants animés dans « The Beatles Yellow Submarine Movie », voici le Saint Patron dés p’tits zézeaux qui s’met z’à « whistlé » <<La-La-La>> t’une « happy tune », attirant vers lui t’une cinquantaine à soixantaine de p’tits « bir-dies » se transformons tous dans l’image du fameux « Tweety Bird » dés « Looney Tunes & Merrie Melodies Cartoons »! Après c’la: « That’s All Folks »! Cé icitte qu’la « feeling » de mon côrps s’est mis à tourbillouner, coumme être pris dans l’œil d’un ouragan; pis qu’la « light » dans ma « brain » s’est soudainement éteindu… Pouffe!

Cé « half-way » en route vers l’Hôpital Française, dans l’ambulance, que més esprits furent rallumer en sursaut par l’aïde d’un masque d’oxygène. Le plus étrange, cé qu’més yeux rouverts pouvions laisser « filteré in » la lumiére. Alléluia, ej pouvais inventorier mon espace! Mais j’me sus mis z’à paniquer… Ouaye! Voici qu’més yeux s’avons mis z’à m’borloquer hôrs dés orbites, coumme t’un boeu’ affolé, quand qu’j’ai réalisé que j’ne pouvais point parler… Coumme être emprisonné dans l’écho de ma « own foggy brain » (j’ai dis « foggy », pis non « froggy »)… Malgré qu’avant « d’passé out again », j’me sus imaginé l’ambulancier, à més côtés, se transformer à coup d’baguette en t’un « cartoon singing frog », exaltant à pleins poumons la tounne populaire (« Yeah, Baby ») de la <<Michigan Rag>>!

Ma chère belle « Betty » d’la « Happy Valley » pis l’tchûré d’ma parouaisse, le Pére Abel, étions témoins t’au pied d’mon lit, quand qu’lés docteurs avons réussi d’me ravigoter hôrs d’la noirceur dés Limbes! Dans l’temps que tout l’monde braillions d’joie : Oh Djeu Seigneur, qu’j’étions vivant; qu’c’était t’un Miracle! « Well, no offence » à z’eux : merci pour votre « concern »! Mais « sel-fish » de ma part; me v’là crampougné par de sévères « mun-chies »! Qu’ça « awakené » més cordes vocales à voulouaire proposer : <<Ça semble que j’aimerais c’là d’manger t’un bon grous « oven donair sub », avec d’la « extra sauce »!>> So, pour célébrer mon retour parmi lés vivants pis d’être recounnaissant envers le Tout Puissant pour m’aouaire « back » dounné le pouaire de ma voix… Avec « l’Okay » de l’Hôpital : y’avons dounné parmission à ma femme d’âller charcher du « Take-Out », pour « feedé » tout l’monde!

Mêshoummes! Mêshoummes! Ej vais « spendé » tcheques autres jours, à l’Hôpital, à m’faire pâsser tcheques autres tests d’sus l’côrps. D’ne pas m’intchèter, qu’le Père Abel m’a réconforté; que Damien à Romuald à Joe Gigotte Belliveau a offert de me remplacer à mon ouvrage, dans l’temps que j’serai « gone »… Qué énerrant pour moi, surtout qu’l’esclâve d’houmme, aussi « nice » qui peut être », à t’un « bad » pro-blème d’hygiène: y pu! Si qu’sa peste de sous-d’bras « linger » à l’intérieur de l’église, après qu’y’aye fini pâsser l’moppe… Ça prendra bin plusse que lés grandes portes d’église de rouvartes pour faire airer hôrs la peste. Pour participer à la Messe, sans « gaggé, lés paroissiens / paroissiennes s’ront obligé(e)s de s’pincer l’nez avec chacun(e) leu’ « clothespin »!

Ya! So, si qu’vous « planné » de v’nir me visiter à l’Hôpital?!? Au lieu de m’faire cadeau d’un boutchet d’fleurs… Pour m’aïder à dguèrir plus vite: Ouaye! Ha-Ha-Ha! « Sneaké » moi « in », « instead », dés « chocolate bars »! « Hint-Hint-Hint »! Moi, j’aime ça (« Yum-Yum-Yum ») dés « EAT-MORE ». Pis j’dirai pas NON, non plus, à dés « Glosette Peanuts », « Mr. Big » pis surtout à dés « Cherry Blossoms »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Vous « guesserez » pas tchissé qué « back » de r’tour pour rester pis guider lés borbis égarés du troupeau de la parouaisse de l’église, du Village dés Roseaux??? L’houmme saint lui-même, en chaire pis en os, l’ancien tchûré: l’incroyable Pére Abel! Qu’était mon ancien « boss » itout, dans lés premiéres z’ânnées, que j’avais coummencé à écrire pour la gazette du Moniteur Acadjen.

S’lon l’Pére Abel, y’a beaucoup d’chouses qu’avons changé… Coumme la vieille église n’existe pu, à youssé « roamait » avant tcheques revenants de vieilles nounnes. La « shape » moderne de la nouvelle édifice de la Maison de Djeu, lui « remind » à t’une maquette abstraite d’une énorme palourde; avec t’un clocher, qué « quite » t’une « big rig », qui ressemble plutôt à t’une « direct telecommunication tower » avec le Tout Puissant! En plusse, y faudra qui s’adapte à la inexpérimentée sarvante du presbytère, la déplaisante vieille fille de Marie-Desneiges à Ange-Aimé Hébert, qui fait quasi-brûler tout c’la qu’à fait tchuire; pis imaginez-vous ouaire, qui ne sait pas même coumment suivre lés gobbines de simples directives, telles qu’indiquées en erriére d’une boîte de Jell-O.

Malgré que j’trouvais le Pére Abel badgeuleux pis marabout par boute; j’oserais même dire un peu mal-patient itout… Mêshoummes-Mêshoummes! Y’était pas à blâmer, parce « qu’honestly » quand qui m’assignait t’une « job » à faire: ej travaillais yinc à t’une « speed ». Qu’était « slow », Ein!?! Mais « slow » n’é pas « always » t’une « bad ting » là, surtout que j’pornais fierté de m’assurer qu’la tâche soit toujours fini à la perfection, telle qu’indiquée sous le Code du Canada de Bedeau.

Ha-Ha-Ha, à m’endurer… J’sus sartain qu’le saint houmme va mériter sa place t’au Ciel. Que l’Bon Djeu lui allouera à s’assir de d’sus sés genoux; pis pour me punir (ha-ha-ha), lui dounnera parmission de me cracher sus l’fait d’ma tête, « from time to time », pour asseyer d’me faire travailler un p’tit brin plus vite… qui s’ra « quite » t’un miracle de faite!!! Pis si par hasard qu’cé moi qui devrait trépasser l’premier, que l’Saint Pére me permet l’plaisir d’me sarvir du fait d’la tête du Pére Abel coumme t’une « spittoon » virée à l’envers – – yinc pour faire dâmné… Ouaye, me laisser « spitté « , en même temps que « j’hum » joyeusement à La Bolduc <<Oui! D’la « fun » que j’en aurai>>… Ein! Vous « gettez » l’dessin!?! Dont certains diraient que c’est t’une sorte de drôle de justice poétique!!!

« Like in the good old day », d’un ton « grumpy », y m’a commandé pour ma premiére « job » de me sarvir du « whipper-snipper » pour me débarrasser d’la mauvaise arbe (*) de « bunché up » contre lés briques d’en d’hôrs d’la câve du presbytère… Qu’ça r’gardait pas bin (badgeule-badgeule pis « blah-blah-blah »)… Qué environ drette à cte moment là que j’l’ai « tuné out » d’ma tête (juste après que j’lui y’é répondu d’un ton d’moqueux: Aye-Aye, Capi-taine!).

Ouaye! Aussi « weird » qué « weird », j’sus très content qu’y’é d’retour dans la parouaisse. Après toute; j’sus accoutumé à sés « fussy » maniéres contraries qui « m’boss around »! M’aouaire coumme Bedeau d’Église: « Hey », j’me dis : cé (Bwa-Ha-Ha) « l’BIG » TEST de patience que l’Bon Djeu lui a enouayé… Ouaye! D’accepter t’utes lés chouses qu’il ne peut pas changer… Que Djeu l’Pére « bless »… Ainsi-soit-il!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

arbe (*) : qui signifie d’la mauvaise herbe ou d’la « weed » (mais pas le « funny stuff » qu’tu fumes)…