S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

« I guess », c’était pas mal « fiery » pis « loud », « l’argument » entre la têtuse de Grousse Roseanna pis l’effroyable Gertrude à « Fried Fish », dans « l’parking lot » d’la Quincaillerie du Village. La seule chouse qui faisions pas c’était de « literally » s’cracher dés insultes dans la face, de s’fiâler (mêshoummes) à coups « d’purse », de s’grafigner coumme dés tigresses la peau « saggée » dés bras pis de s’arracher lés « tight curlers » dés jueux!

« Now », si j’m’arais fermé lés yeux, j’arais pu m’imaginer être spectateur à t’une « Ladies Wrestling Match »; dô ma « bet » à gâgner arait été « honestly » d’sus « Bone Crusher Rosie » (le stage name ha-ha-ha que moi dans ma « fantasy » j’arais « nicknamé » la Grousse Roseanna) VS la « Friggin’ » de « Losin’ Nose Bleedin’ Gert » (« as you know, ha-ha-ha, Gert for » Gertrude à « Fried Fish »). Ya! Par chance qu’y’étions loin d’la « outdoor display » de « lawn folding chairs », car j’sus sartain que l’une de z’eux deusse s’en arions sarvi pour câsser (« WHAM ») contre l’échine de l’autre. Mais cé t’avec un sac de fumier d’borbis de 10 livres que ma « Winning-Swingin’ Rosie » avait dans son « shopping cart », que « PACHAK », à « ploughé » le tout z’en pleine face à « Gert » – – que l’dentier à Gertrude y’a « flyé » hôrs d’la goule, pour s’en âller s’éclater pis fêler la « front windshield » du « car » (« of all people, my-my-my » du tchûré d’la parouaisse qu’arait pu « at least faké » d’bouetter, en débarquant d’son « priest mobile » qu’était « actually illegally parked » à youssé qu’ça devrait être résarvée (ouayons) pour t’une parsounne handicapée).

La djerre de mots avait t’ute affaire avec tchissé entre z’eux deusse était la plusse qualifiée ou qui devrait être nouminée par le Comité Organisateur dés Villageois coumme étant la Juge Chef du Concours de Cuisson, pendant lés activités du fameux « Tourist Attraction » Festival de Tétines de Souris Congelées du Village dés Roseaux – – qu’ara lieu pendant la deuxième pleine s’maine du mois d’juin (« hopefully » qui mouillera pas c’temps là »).

Ouayez-vous Gertrude n’avait point aimé l’commentaire à la Grousse Roseanna, qu’à l’avait yinc t’une grande langue pour « gossipé »; de s’faire « provoké » d’la pareille sorte que quanqu’ça v’nait z’à « food tasté », que « come on » là qu’c’était yinc « so-so »; pis en plusse, de s’faire moquer-insulter en pleine face que la texture de sés « hot biscuits » étions aussi « tough » pis dure qu’une « hockey cup »…

« Well », la « hurt » peut être dure à « swallowé » dés fois!?! Qué c’là qu’a vraiment poussé Gertrude « over the edge » là à voulouaire s’grimancher d’goule avec l’effarée-face de Grousse Roseanne. Qu’a « escalaté » quasiment à moi d’voulouaire crier itout : <<Fesse, « Rosie »! Fesse!>> Mais pour pas m’faire draguer « into it », j’ai opté « best » (EIN) de m’tcheindre la dgeule de bouchée! Qué « really Atta Boy », Hen-Henri! Ha-Ha-Ha, « Atta Boy »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

 

Lés aventures d’la belle Delphine pis du Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

La surface du vieux tchaie du Village dés Roseaux était peuplée «d’at least» une bounne soixantaine de goélands voraces. Ein! En train de s’chamailler à saouaire tchissé parmi z’eux (ouaye) qu’allait aouaire la darniére «slice» du «loaf» de pain sec aux raisins qu’avait garoché la jolie touriste Amarichaine en t’utes bounnes intentions pour lés «feedé»… Mais cé icitte que s’a tourné mal! Qu’lés ailes de quasiment chaque zézeau, «pissé off worse» qu’un «clam» qu’y’étions, s’avons «éstretché out» aussi étendu que ceusses-là de «fighter jets», y ombrageant le fait d’sa tête pis là de plu-sieurs «bombs away» de crottes molles. PLIC-à-PLAC-à-PLIC-à-PLAC!

La pauvre femme! Avant «d’jumpé off» du «wharf» en forme de «cannon ball», y’un goéland qu’a «managé» (âh bin là, Djeu Seigneur) d’y arracher le «kerchief» «off» du fait d’la tête; qu’un autre (mêshoummes) arait «zoomé» vite dans l’firmament, entre sés griffes de pattes, avec sa laide perruque en «toss curls»; pis apparemment qu’en darnier, que l’un de ctés gibiers marins farceurs là s’en arait envolé en chantounnant d’un ton vainqueur, avec sa paire de «Gucci Luxury Sunglasses» de suspendu sus l’boute de son bec crochu (que si ct’image là arait pu être captée de d’sus z’une «camera», (ein) parle d’une belle annonce publicitaire qu’s’arait pu faire pour aïder à attirer ou encou-rager l’touriste à voulouaire v’nir visiter ou s’promener en travers de notre charmant p’tit village!

Par chance qu’la mer était calme, mais frette… Par chance t’au jeune pêcheur, le garçon à la veuve Irma à Bouette, le beau «Ted», qui s’en v’nait «docké» son botte t’au tchaie, qu’a «noticé» cte «odd» attiraille là de d’loin, «bobbé up & down» coumme t’une boueille. Mais ouayons, t’une boueille ne s’amuse pas à «splashé» d’la pareille sorte dans l’eau? Quand qu’y’a réalisé qu’c’était t’un «Emergency», pas trop rusé d’sa pârt, y’a «divé in head first» dans l’eau pour âller à la rescousse d’la pauvre demoiselle en détresse… Oubliant d’éteindre son bateau ou de «shifté» ça à «neutral»; avec la «steering wheel» de «non-attended» – – ein, v’là qu’l’embarcation s’met à naviguer hôrs de contrôle, pour finalement s’en v’nir s’échouer «KABOOM» contre le «breakwater» en face d’la maison de l’énerré artiste Francis du Djâble qui ne savait pas «what» de «heck» qu’allait «on»???

Ouaye! «Never mind about» le bateau d’pêche! R’venant «back» à la quasi-noyée pis son héro! Le beau «Ted» a réussi d’la dragué «back to shore»! Ej pense que l’Amarichaine s’attendait d’aouaire du «mouth-to-mouth ressuscitation»; mais avec sés deux dentiers qui y pétions ta-ta-tarriblement féroces dans la goule… «Well», «Ted»! En ouayons ça, s’a décidé («WHOA», mêshoummes) de «backé off» – – la panique dans l’côrps, pour pas qu’à vienne trop proche de lui y mordre pis y faire saigner sa grousse babine d’en bas! «Mind you», le héro a tout d’même «settlé» en récompense t’un bec trempe sus la joue; qu’sa face y’en a «blushé» aussi rouge tomate que du ketchup! «Atta Boy», «Ted»! Ya, «Atta Boy»!

 

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

5h:30! La brume tôt d’à matin était assez épaisse, qu’ça « feelait » quasiment aussi « jiggly » qu’du « JELL-O » qui chatouille pis s’écrâse contre la peau d’la face. Asteur, ej sais coumment doit se sentir étouffé pis de « trappé » un p’tit « marshmallow » blanc, à l’intérieur d’un dessert « fancy » en gélatine! Laissez-moi vous dire, que ct’air humide là n’était pantoute facile à avaler dans lés poumons; surtout qu’ça m’faisait « spinné » la tête aussi étourdissante qu’une « whoo-pie » d’toupie, entre chaque pelletée d’terre que j’me dépêchais à la sueur d’més deux brâs à creuser hôrs d’la fosse, dans l’cimetchére. Ouaye! Afin d’assurer t’au vénéré tchûré, exactement drette après le service funèbre d’aujourd’hui, d’être capable d’enterrer là sans complications ou délais le misérable défunt Gonzaille à Dôsithé à Pierre Corneille Hébert!

En parlant du côrps môrt, Gonzaille pendant son vivant n’était point cossé qu’t’appel un houmme aisé à « dealé » avec… Pire quand qui s’mettait à caler d’la biére coumme t’un canârd à la tavarne; pis que Ha-Ha-Ha, à chaque coup, une fois de bin taré – – aurait bavé d’sa voix forte de tounnerre, à « whoever » qui voulait l’écouter ou s’moquer, en pointant son doigt croche vers l’énorme « flag » acadjen d’accroché contre le « wall » d’à côté lés « dart boards »: <<Me-Me-Mêshoummes! Tu sais quand-quand qu’tu ouas plusse qu’une étouèle là dans « l’flag » acadjen (« HIC »), ça « mean » de dire (Heh-Heh-Heh) qu’la biére est tarriblement « good » (Heh-Heh-Heh) à souaire! Ouffe! Qu’ça fesse tu « ever » bin à « Jiggy-Do-A-Jiggé-Wow »!>>

Pis après son fameux discours d’ivrogne, garantie qui s’aurait mis à « entertainé » la foule, coumme l’un qu’était en train de « s’enjoyé » à faire t’une « two-step dance » en « zig zag » avec son démon invisible! Ein! Pis si qu’tu osais pas d’l’applaudir… Bounne chance qu’y t’arais « staré » d’sés deux yeux d’travers; pis s’arait té rien pour lui de voulouaire s’mettre à « starté » à « t’swingé » sés poings PIC-à-PAC en pleine face! Pis là après c’là, c’était rien pour lui de s’faire « kické » d’hôrs d’la tavarne, à coups d’bottes. Va-t’en! « Git »!

« Anyway », le vieux canaille de Gonzaille y’a corvé aussi « stiff » pis bleu frette qu’un be-luet congelé, « maybe hungover » coumme le djâble, en s’étouffant (« AAARGH-AAARGH », « of all things ») de d’sus z’une maudite arrête de « sardine »! Que cé sa « girlfriend » d’une trentaine d’ânnées ou même plusse, l’énerrée de vieille fille de Lucille à Samuel Crapaud, qui l’a trouvé dans cet état misérable: d’assis de d’sus l’trône d’la toilette; lés tchulottes itout de baissés pis la p’tite amanchure à l’air… Un détail qu’était p’t’être pas vraiment nécessaire à voulouaire partager avec vous z’autres dans Le Moniteur Acadien, surtout qu’cé t’une gazette familiale… Mais… Mais, « I guess » qu’cé d’même qu’s’arrivé… Ya! Qu’y’a « hopefully endé up » à « surrendé » son âme t’au Purgatouaire!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

 

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Joseph à Whiskey t’au Vieux Sam Baril, très triste à dire, y’é môrt! Ouaye! Môrt deboute de d’sus sés deux pieds solides, à l’intérieur d’sa grange à vaches laitiéres, tchenant serré sa fourche dans sa main… Ej voulais dire là, j’m’excuse, avec sa fourche à foin!

Ya! Y’était en train d’jaser d’politiques, avec le Vieux ‘e R’nârd Bernârd Babineau, coumment croche qui pensait qu’lés affaires du Gouvarnement s’brâssions dans l’pays. Quand qu’le sujet d’la hausse dés taxes à « landé » d’sus l’tapis, qu’a due « upsetté » Joseph, car sa pression d’sang y’a monté jusqu’à la tête – – y faisant péter t’une veine! Qu’lés yeux y y’avons soudainement viré croche, coumme tchequ’un qui s’fait enfoncer (« SURPRISE ») t’une supposititouaire dans l’trou! Qu’l’air y’a expiré dés poumons, quasiment coumme le râlement d’un « slow leak » d’un « tire » d’vieux bicycle! Coumme j’vous disais dès l’début d’mon histouaire, aussi « weird » qué « weird » : soutenu à la verticale, par le suppôrt d’sa fourche à foin, y r’semblait d’quoi aussi raide pis blême qu’un mannequin en plâtre, « qu’advertize » dés hardes dans z’un grand châssis de « Menswear Store ».

Cé yinc quand que le Vieux ‘e R’nârd Bernârd y’a « poké » l’épaule, qu’y’a réalisé « WHOA » Mêshoummes! « What Da Hell »! JOSEPH EST MÔRT! « Oh My Gosh », cossé-cossé que j’fais? Qu’y’a pensé, bin oua-yons mon grous t’innocent, panique pas – – t’as yinc à « dialé » le service d’urgence, « come on » là, de d’sus ta « cell phone! Pis « nervously », cé ça qu’y’asseyer d’signaler… À la premiére « try », y’a due fessé le « speed dial », sans trop s’en aparçeouaire, car cé à youssé qui livrant lés pizzas qu’avons répondu… Pis cé la jeune femme qu’a répondu t’au « pizzeria » qu’a « endé up » d’accalmir le « nervous wreck » de d’sus l’autre boute d’la « phone », à obtenir lés instructions à coumment s’rendre « wherever » qu’c’était qu’y’était pis qu’a « endé up » vraiment de rendre service en rejoignant « l’Emergency Dispatcher »!

Cé yinc t’une fois rendu à la « Morgue » de l’hôpital française, qu’le « Coroner » a yinc été capable de « loosené up » la « tight grip » d’la fourche à foin, « out » d’la main t’au feu Joseph à Whiskey! Y’a pas y’eu d’choix que d’le faire, parce qu’l’embaumeux n’arait pas pu réussir (EIN) à fermer le couvert du cercueil!!! Qu’arait été embarrassant pour la famille!

Mêshoummes! Mês-hoummes! Ouaye, parce qu’y’é môrt deboute à la verticale, sa veuve Amandine a d’mandé qu’y soit enterré ainsi dans l’cimetchére… Mais la tête à premiére, en direction d’la « pull » d’la gravité; afin qui puisse pas « back » (Ha-Ha-Ha) se « diggé out » à la surface… Asteur, qu’à va reçeouaire son grous chèque de veuve du Gouvarnement, « there’s no friggin’ way » que y’elle va s’mettre à s’lamenter ou s’mettre à critiquer lés Politiques pis lés Services du Canada. Au contraire! « Thank You »! « Thank You »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

J’ne sais pas tchissé qu’a y’eu la « bright idea » de « designé » l’édifice, d’la nouvelle église future du Village dés Roseaux, à r’sembler t’une grousse « modern » cotchille d’palourde? Mêshoummes! J’ai vu lés plans être dévoilés à la réunion du Comité Paroissial, d’hier à souaire. Pis hounnêtement à mon opinion professionnel de Bedeau : ej trouve pas c’là trop beau!
Cossé? Y’as-tu pu parsounne qui sait respecter à coumment imiter l’ancien style d’architecture? Avec pas d’clocher, supposément qu’le carillon s’ra remplacé par t’un « mini computer system » qui r’semble à t’une « door bell gadget » du « Dollar Store », avec dés grous haut-parleurs d’attachés sus l’fait du « roofing » en « slant »; pis qui sounnera coumme d’la « yucky cheap electronic music » tannante, coumme quand qu’t’é « stuck » à paniquer dans z’un « elevator » (parce que tu crois qu’la parsounne à côté d’toi en train d’voler l’espace de ton oxygène).
Lés portes de l’entrée principale d’l’église allons fonctionner pareillement coumme ceusses-là d’une hôpital, avec t’un « sensor » ou t’un œil ou « spyware » électrique… à youssé en plusse qu’ça ira plus vite à rentrer saluer l’tchûré; pis avec plusse « d’elbow space » à s’dépêcher confortablement d’âller « s’grabbé » t’un banc, dans la grande salle de sarémonie religieuse qui r’semblera plutôt à t’un « movie theatre » – – mais ouayons, sans être capable de se procurer d’quoi à bouaire pis t’un grous « container » de « popcorn » beurré à « munché » d’sus pendant la partie ennuyeuse du prône.
Y’ara pu d’estâtues religieuses à orner pis à épouster dans lés coins. Ni d’images de Saints de « portrayé » dans lés châssis de vitres couleurées d’église; mais remplacés par dés formes abstraites géométriques à r’sembler quasiment la ligne « zig-zag » coumme dans la « shirt » du fameux « Oh-My, the Good Grief » de « Charlie Brown » d’la « Peanut Gang », mais excepter qu’à l’é d’une couleur bleue foncée marine, contre t’un fond d’vitres couleurées de divers jaunes matachés à supposément créer l’impression d’un levée d’soleil panoramique ou à symboliser le début d’une Nouvelle Vie.
La quête continuera d’la même façon que d’habitude, excepter qu’lés pâsseux d’tchêtes s’ront oubligés d’porter t’une « belt » capable de bailler « back » du change : coumme dés « loonies » pis dés « toonies », afin d’être capable de « breaké » dés grous « bills » de cinquantes ou de cents.
« Well », au moins j’arai pas besoin de m’intchèter… Y’ara t’un sous-sol à l’édifice, une salle exprès pour moi à travailler pis à « storé » lés outils pis l’équipement nécessaire au maintien de la propreté de l’intérieur de l’église.
De cossé qu’j’ai pu comprendre, la construction de l’église débutera la premiére semaine du mois d’mai. « That’s it, that’s all » – – qu’j’ai à vous conter pour cte s’maine ‘citte! À bientôt!

Hen-Henri à P’tit Boute
Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

J’avais jamais entendu c’là, tchequ’un s’faire picocher la peau dés jambes pis dés bras par une nuée d’goélands! J’crois bin mieux c’là que s’faire déchirer la boule d’une joue ou s’faire arracher t’un œil plein d’larmes! Ouayez-vous, cé ça qu’arrive quand qu’une parsounne pas trop « bright » châri t’un sac troué de « garbage », au bôrd du chemin, qui pu pis rempli d’entrailles de ha-ha-harengs! Qué pas « funny » vraiment, bin cé ça qu’a malheureusement arrivé à la nouvelle maigorlounne engagée de sarvante du tchûré d’la parouaisse, Obéline à Wâbeau à Joseph Crapaud d’Lac!

La bounne intention à Obéline était de « surprisé » pis d’impressiounner son vénéré saint patron avec t’un délicieux « fish fry supper » – – mais en raisons de ses soudaines cicatrices sévères pis inattendues, qu’le sang y pissait partout, n’a jamais y’eu la chance de préparer son repas gourmand. Ouaye, qu’esplique « how come » que l’tchûré avait ‘té « spotté » incognito (avec dés lunettes à soleil de « hangé » sus l’boute du nez), târd la même veillée, à t’un « quick drive-thru » à Shédiac, d’un « burger take-out », pour asseyer d’arrêter son ventre à « grumblé » rude et fôrt de faim.

Obéline est encôre à l’hôpital, dans la section « d’Intense Care » là. Juste à cause que l’tchûré d’la pa-rouaisse avait ‘té y payer   visite dans sa chambre là, cé pas vrai qu’y’avait été y administrer lés darniers sacrements de Âmens-de-Philomènes-pis-de-Pâtrices-de-T’utes-lés-Saints; coumme qu’avait circulé la « gossip », en d’sous dés z’énormes de « hair dryers » Chez Alfredine « Hair Salon », histouaire fa-briquée « like always » par l’infâme de grande dgeule de Gertrude à « Fried Fish »!  J’le sais, parce que moi pis ma « sweetheart » de femme, « Betty » d’la « Happy Valley » – – ouaye, j’étions témoins, nu-z’autres itout, dans l’même « room » à entendre  Obéline se lamenter pis à soupirer du grand mal t’au tchûré pis d’la ouaire « d’bandagée all-over » à r’sembler t’une momie égyptienne!

Y’avons été oubligé (ouaye) à l’Hôpital d’y bailler d’quoi pour l’aïder à la tranquilliser, car la minute qu’à s’fermait lés yeux, contre la tête d’oreiller « fluffy », à sursautait d’peur… Mêshoummes!| Rêver à s’faire brutaliser par dés charognards plumeux blancs d’la mer n’é point considéré t’une condition normale ou t’une phobie  à voulouaire vivre avec… Qué pour c’là qui l’avons « sche-dulé » itout à l’encourager à voulouaire âller parler avec t’un « psychedelic man » (« ooops », j’voulais dire à consulter avec t’un houmme expert d’la « brain » : un « psycho-man »?!? Tchequ’affaire à faire  de même, ej pense, à faire avec l’analyse d’la pensée!?!  Ââââh, qu’un « sick-a-log »! Âââh, Non! J’viens tout juste de m’faire corriger par ma chère épouse – – âââh, j’m’excuse – – s’un psychologue!)!

Prions qu’Obéline guérisse « soon »!!!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Cé lui,  le nigaud de Stanislas à Joe Pigouille, qu’a découvert, en creusant dans sa « backyard », lés étranges crânes pis ossements de bêtes préhistoriques. Incluant aussi ct’olle-là d’une môtché squelette humaine, coumme si « qu’whoever » qu’s’arait été arait sarvi p’t’être coumme repas ou yinc coumme t’une « quick bite » pour l’une de ctés bestioles sauvages là qu’aurions rodé la côte du Village dés Roseaux dés millions d’ânnées damnées pâssées!

Qué excitant pis « quite » t’une trouvaille merveilleuse, surtout qu’ça va aïder à promouvouaire lés études d’archéologie du sud-est du Nouveau-Brunswick. (Pis non prononcer « Archie-Logy », dont pensait la Vieille Zabette qu’était l’étude de la pârt de tcheque professeur du département d’histouaire de la grousse y’Où-nivarsité d’Moncton intéressé à voulouaire défricher (« well-a-well-a-well ») la vie intéressante à son beau cousin « Archie d’Shediac »). Ouaye, qu’aïdera « hopefully » itout à « boosté » l’économie touristique de notre belle p’tite communauté rurale, à côté d’la mer… Ya, à inviter le monde d’en d’hôrs à v’nir s’faire poser coumme bon souvenir d’leu visite à côté dés vieux fossils… Pis quanque j’parle de fossils icitte; « let’s get this straight from the let go », j’ne me réfère pas t’aux résidents sans dents qu’habitons t’à l’Hospice dés Vieux du Village dés Roseaux.

Cé Marie Calotte, notre historienne locale, qu’a t’utes faite lés démarches nécessaires afin de contacter le « right » monde à v’nir enquêter pis faire lés fouilles importantes sus la « property » t’à Stanislas à Joe Pigouille. « Hmmm »?!? J’entendu dire que Stanislas regrettait sa « move » d’aouaire rouvert sa grande dgeule, parce qui réalise yinc asteur qu’avec l’invasion dés scientifiques à creuser sus son terrain qui pourra point labourer t’en mai sa terre pour s’planter t’un beau jardin de cosses à fayots, d’tomates, de cocombres pis d’patates.

Pis t’en parlant « again » de Marie Calotte, à « hope » qu’à s’ra capable d’obtenir le montage « that least » d’une ossature, afin de mettre permanent « on display » à notre « mini road side museum » du Village dés Roseaux (d’être capable de flaquer dans le même « room », à youssé s’trouve le « display » de dentiers sculptés en bois d’merisier d’antan, qu’appartchenions autrefois dans la goule de tcheques de nos premiers pionniers à s’en v’nir coloniser l’village (supposément de la descendance de la premiére famille de Boudreau))!

« Anyway », cé ça qu’a été le phénomène d’la s’maine du village; le « main topic » itout de « gossip » Chez Alfredine « Hair Salon »; pis « HEY », même jusqu’à inséré coumme mention spéciale dans le prône du tchûré! Qué p’t’être bin pas aussi impressiounnant qu’l’énorme grousse estâtue d’Houmârd à Shédiac. Mais à mon opinion, qué t’une histouaire « worth » d’être imprimée pis à partager avec vous z’autres dans la gazette du « Moniteur Acadjen »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

<<Co-Cotte-Cotte-Cotte-Cotte-Cooo-Cotte>> chante la petite Pirounne de Pâques, du Village dés Roseaux – – qué vraiment la Vieille Amanda à Sam à Pacifique Després de greyée dans z’un vieux costume de poule (*) qui pu dés « mothballs » ((*) habit fabriqué en plumes de peluche blanche autrefois utilisé coumme déguisement de mascotte pour « advertizé » du bon « fried chicken » là (ouaye) qu’appartchenait à z’un p’tit « Take-Out Restaurant » qu’existait anciennement mais qui n’existe pu asteur dans la belle Capitale Mondiale du Houmârd).

Ouaye là, <<VROOOM>>, v’là la Vieille Amanda qu’y trotte de maison à maison, à la vitesse d’une poule affolée avec la tête de coupée; à livrer, aux z’enfants d’âges nananes, dés « colouring books » de dessins d’poussins (avec yinc 2 craies d’cire par « colouring book »: t’une craie vert pis l’autre bleue pâle… pis si qu’tu t’amuses (Ha-Ha-Ha) à mêler lés deux couleurs ensembles, à colorer en d’hôrs dés lignes, tu peux « endé up » si qu’tu le désire avec t’un poussin « turquoise ») pis dés z’œufs d’Pâques en « chocolate » à s’remplir la beudaine – – ouaye, compliments du Club d’Âges d’Ôr pis dés Dames Chrétchennes d’la Parouaisse d’la Sainte Icône de Marie.

« Normally », s’aurait té moi à faire cte « job » là, mais d’greyé dans z’un costume de Lapin d’Pâques géant, avec z’une tcheue de pompon d’à môtché arrachée… Vous vous z’en souvenez quand qu’la toiture d’l’Église s’est écroulée?!? Bin « whatever » ornements qu’étions z’en « storage » dans l’sous-bâssement d’la sainte édifice – – « well », rien n’a survécu t’au grand désastre! Que quand qu’y’avons pu « diggé out » du débris la tête gigantesque pis pesante en papier mâché du Lapin d’Pâques, le devant d’la face était assez défaite pis aplati que tu pouvais yinc y ouaire la squelette du crâne faite en « chicken wire » y draguer « out » coumme d’la mauvaise soudure, à youssé qu’aurait dû être le museau. Pis parce que la Parouaisse pouvait pas « affordé » d’remplacer ou même se « renté » t’un costume de Lapin d’Pâques à la darniére minute, cé pourquoi qu’y’avons accepté volontiers l’offre du service à la Vieille Amanda à jouer le rôle de la mascotte de Pâques.

J’crois bin si qu’le costume de poule m’arait « fitté », bounne chance j’m’arais probablement fais « suckeré » ou « chang highé » à m’faire faire chanter coumme un fou le <<Co-Cotte-Cotte-Cotte-Cotte-Cooo-Cotte>> traditionnel de Pâques, en tra-vers du village. Mais parce que la paire de « leotard » jaune (OUFFE) « fittions » yinc lés jambes de canes à balais à la Vieille Amanda, c’était yinc approprié (vraiment) qu’ça soit y’elle qu’aye t’utes lés hounneurs. Ça m’dérange pas pis ni qu’ça « m’hurt », parce que ça m’baillera la chance à pâsser plusse de temps agréable avec més z’enfants à colorer (Ha-Ha-Ha) dés poussins « turquoise » dans leux « colouring book ».

J’vous souhaite à tous là t’une Joyeuse Pâques « Off »! Pis on c’là ouaira toutes « for sure », més verrâts, (ouaye, là) la s’maine prochaine! V’nez pas trop « hyper » sus du « chocolate », qu’lés babines vous vibrons à cent milles-milles à l’heure! Ouaye! « Enjoy »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

 

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Ouaye, Mêshoummes! Parce que mon cher beau cousin Hen-Henri n’é pas disponible cte s’maine icitte pour écrire sa chronique, parce qu’y’é « gone » (« actually » on savaient déjà toute ça, qu’y’é « gone » – – bin, « DUH ») à flâner à t’une Convention de Bedeaux d’Église, dans l’boute d’la Gaspésie… Bin, le « BIG BOSS » là du Moniteur m’a d’mandé poliment si que « j’minderais » pas de « fillé in » pour le gobbine de maudit verrât, pendant son absence!

Pis étant la grande Dame du Shiac que je suis  pis t’une « damn » de bounne « cook », j’ai dis Oui à l’offre du « BIG BOSS »! Cé pourquoi, qu’j’ai décidé d’vous z’exciter lés boutons d’la langue, vous régaler l’appétit, avec la fameuse recette de soupe t’au boeu’ (ouaye) à l’ancienne à ma sainte belle p’tite mére, la patiente pis douce Cléothilde. Ouaye! Dont voici la liste dés z’ingrédients qu’ça va vous prendre, hôrs d’la « pantry » :

Soupe à l’ancienne à Cléothilde

– 6 « cuppées » de bouillon d’boeu’…

– 2 grousses patates, pelées pis coupées z’en dés..

– 2 grousses belles cârottes, pelées pis tranchées z’en rondelles ou mi-rondelles…

– 1 pis 1/4 « cuppées » de céleri, d’coupé z’en dés…

– 2 p’tits z’oignons, pelés pis coupés z’en quartchés…

– 1 « can » de tomates entiéres de 6 onces…

– 1 tchuillèrée à thé d’sel…

– 1/4 tchuillèrée à thé d’poivre…

– 2 « cuppées » de chou vert, râpé…

– 1 « cuppée » de grains d’blé d’inde, congelés…

– 3 « cuppées » de viande de boeu’ tchuit, coupée z’en dés…

– 1 tchuillèrée à table de persil frais, haché…

Ouaye! Amener le bouillon d’boeu’ z’à ébullition. Là, ajouter lés patates, lés cârottes, le céleri, lés z’oignons, lés tomates en « can », le sel pis poivre. Ensuite, laisser mijoter avec le couvert « d’on » pour t’une bounne mi-y’heure (30 minutes). Garocher dans l’potte à soupe le chou, lés grains d’blé d’inde pis la viande; pis laisser mijoter au moins t’une bounne dizaine (10) de minutes ou jusqu’à ce qu’lés légumes soient d’un bin tendres. « Finally », saupoudrer moi-ça bin d’persil. Sarvir chaud! Pis « Yum-Yum-Yum », qu’cé fabuleux!

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Cher Hen-Henri à P’tit Boute :

Dans z’une de tés chroniques, tu décris le Village dés Roseaux coumme existant entre hmmm Shédiac pis Barachois. Mais à youssé « damn » le djâble que s’trouve l’entrée, pour m’en âller faire mon touriste à ta p’tite communauté rurale? J’arrêté t’au bureau du Moniteur Acadien pour obtenir dés directives à coumment m’y rendre, pis la seule réponse que j’ai y’eu poliment de l’une dés bounnes dames qui travaille là, cé que: <<Mon cher Môssieux, tu d’vais aouaire ton pied pas mal pesant sus ta pédale à gaz?!? « No wonder » qu’t’as manqué « l’entrance » à la « sharp curve », quasiment en face de l’autre bôrd du chemin d’nu-z’autres! Ouaye pis « Hey-Hey »! Faudra qu’tu slaques ta « speed » à quarante!>> J’ai « backé out » d’leu « business driveway » pis « darn-a-damn » j’vous z’ai « still » pas trouvé… Cé « either » moi qu’a pas t’un bon sens de direction ou qu’cé mon « stupid GPS » dans « l’car » qui « work » pas coumme y faut?

À chaque semaine, quand j’reçois la gazette du Moniteur dans la « mail », j’va m’assir confortablement sus l’trône de ma toilette; pis j’m’amuse à « flippé » lés pages jusqu’à temps qu’més yeux « landons » de d’sus ta chronique pis ct’olle-là à ta cousine Delphine… Le fou d’rire me pougne, qu’aïde à mieux faire pâsser lés gas! Pis là, j’découpe lés récits; dont j’enouaye parfois à mon frére Arcade là, qu’habite dans l’plein tcheur d’la Ville de Toronto; ou que « j’spread » dans l’fond d’la cage de mon « budgie bird, » appelé BouBou, pis qui l’fait largué sés p’tites crottes à l’aise yinc de d’sus la photo d’la face à Delphine (« I wonder why »?) – – mais jamais d’sus la tienne, mon chanceux!

De « trade », ej sus z’un charpentcher! Pis avec la construction de votre nouvelle belle église, qui prendra lieu bientôt – – ej pensais que p’t’être que j’pourrais me claquer t’une « job »?!? En plusse, ej sus z’un vieux garçon, qui se charche itout t’une bounne femme à « settlé down » avec – – mais pas me marier à la façon dés paresseux! À youssé qu’la femme « own » déjà sa « farm », t’une vache à la meule traînante, t’une énorme truie, tcheques poules pondeuses pis t’un vieux « tractor » qui « back-fire »! Dans tés articles, ta description d’la Grousse Roseanna me fascine pis j’en bave dans més rêve, à la couchette; pis pour tcheques raisons inexplicables, (ya) j’aimerais c’là d’saouaire si qu’y’arait tcheques maniéres que tu pourrais p’t’être me l’introduire ou d’asseyer p’t’être même d’me « grrrrr-love-matché » avec y’elle!

« Man », que t’é « funny »! Ya! Continue ta belle ouvrage!

Albert à Sam à Thoumas

à Coucagnais t’à Grousse Pense

Shediac Bridge, Nouveau-Brunswick

 

**********************

Allo Al :

Si tu veux, j’m’organiserai à te rencontrer à tchepart pis de d’là tu sui’ras mon « car » de proche; afin de te rendre « safe » t’au Village dés Roseaux, à youssé que j’te f’rai rencontrer itout le grous « boss » en charge d’la « construction crew » de la nouvelle église.

Aïe! Y’aïe-y’aïe! J’ai parlé d’toi à la Grousse Roseanna pis à m’a bin laissé à comprendre qu’à s’ra yinc « willing » à te rencontrer… Seulement si qu’tu la « serenade » à sa porte, de greyé dans z’un « tuxedo ». Apparemment qu’un houmme en « tux », hmmm-hmmm, ça l’excite!!! Pis asteur qu’à l’é « single » pis « available »! Hmmm-Hmmm!

Merci pour lés beaux compliments pis d’la bounne effet que ça sus toi pis ton système; pis surtout de l’effet (Ha-Ha-Ha) que ça de d’sus le noucle du trou de ton p’tit zézeau Boubou!

« Yes, Sirree »!

Hen-Henri à P’tit Boute 

Bedeau d’Église