S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Gobbine de Djeu Seigneur, tremblant d’peur dans le fond d’més drâses – – parle d’une aventure épeurante à m’faire “chasé” par t’une vache enragée qui “foamait” d’la dgeule; la langue d’allongée, flappant t’au vent; en même temps qu’la meule pesante était en train de s’faire érafler contre le gravaille rugueux couvrant l’entier “parking lot” allant “around” l’édifice d’la sainte église d’la parouaisse. Si qu’s’arait été t’une bovine laitiére qu’appartchenait au troupeau d’la “Farm” dés Boudreau, elle arait été facile à identifier… Car elle aurait eu le cou d’orné avec plusieurs clochettes “fancy” de solidement cousues contre la surface d’en d’hôrs d’un collier d’tchuire nouaire.

So, si qu’elle ne fait pas partie d’la horde domestique d’la “Farm” dés Boudreau? “Then”! D’à youssé bin qu’à d’sôrt, ct’olle-là? À voulouaire v’nir me terroriser d’la pareille sorte, en plein milieu d’mon travail à ramasser lés déchets virevoltants de bulletins d’église de bouchounnés en boules de papier.

La vache a v’nu proche à me “stampedé” l’côrps à tcheques reprises. Dans mon moment d’panique; ej “hopais” qu’un tonneau m’apparaisse de nulle, afin que j’puisse sauter à l’intérieur; me faire sentir sécuriser coumme souhaiterait être t’un “rodeo clown”.

Mêshoummes! Par chance à la nouvelle sarvante du tchûré, la jeune Marie-Roséfline à Bernard à Jeff, qu’était d’hôrs “at the time” en train “d’clothes-pinné” lés draps d’lit du presbytère de d’sus la corde à hardes. Qu’entendu més cries mortels d’Au Secours! Qu’arraché t’une étoffe d’à môtché trempe de couleur rouge vif, pour s’en v’nir s’incarner en matador – – “OH YES, OLÉ”! – – pour s’en v’nir affronter la bête à cornes!

Parle d’une réaction inattendue! J’arais cru qu’la bête laitiére arait voulu charger ou au moins r’nifler d’rage sés narines! Au contraire, s’arrêtant où elle se trouvait, la v’là qu’à s’a mise à espiounner attentivement pis calmement la sarvante du tchûré dés pieds jusqu’au fait d’la tête – – ouaye, avec t’une “look” de d’sus la face qui me faisait rappeler à l’image populaire de la mascote (WOW) La Vache Qui Rit ® qui figure de d’sus lés boîtes rondes de bons fromages crémeux. Cé à cte moment même icitte que j’ai pensé bon de m’évader d’la situation; courir vite à monter lés marches de l’église; pour m’en âller “callé” pour d’l’aïde… “HELP-HELP”! Coumme dirait mon fils Bosko : qu’y’avait t’une “Crazy Moo-Moo Cow” de lousse t’au Village dés Roseaux!

Quand qu’lés Polices Montés à Joual du Canada avons arrivé pour investiguer la scène, avec leux “screeching tires” de “cruiser”; voilà, qu’la vache se laissait guider paisiblement par l’héroïque sarvante du tchûré (qui supposément y y’avait apprit itout dans tcheques minutes t’un “amazing trick” à danser deboute de d’sus sés pattes arriéres, en faisant “twirlé” sés tétines coumme dés “tassels”).

“Anyway”, ne voulant pas d’quoi “d’bad” arrive à la bête à cornes, Marie-Roséfline offra d’adopter la vache si que parsounne se présente la réclamer… En attendant la vache sera “safe” d’être logée pis nourrie dans la “two door garage”, à côté du “car parké” du tchûré, le Pére Abel.

J’asseyé à nouveau de m’approcher d’la vache; mais quand qu’à m’oua v’nir, la v’là qu’à s’met à “bucké” d’colère; pis dans son énervement, qu’le fumier y “jet out” du trou partout… WOU-HOU! “PU”!

Ya! J’espère d’vous ouaire la s’maine prochaine, à vous conter més histouaires amusantes de Bedeau!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Pour vous dire que j’ai mangé coumme t’un gobbine de goret (“Oink-Oink”), pendant l’heure du souper de la journée de l’Action d’Grâce. Quand j’ai “loose-né” la “buckle” d’ma “belt”, à la table… Cé à ma troisième tranche de tarte à la citrouille, avec t’une grousse “squirt” de “whip cream” de d’sus l’toppe… Oooh-la-la! Qu’un façon d’grous duvet bleuâtre a r’volé hôrs d’mon embourrie, aussi vite qu’une “bullet”! Qu’a ricoché contre le front à ma chère bien- aimée de “Betty” d’la “Happy Valley”; pour <<PLOUC>>, ensuite finir à flotter de d’sus la surface d’la “lumpy gravy” – – qu’ma sainte bounne p’tite mére (“bless” son âme, la Veuve Marie-Paule) avait préparé pour verser par-dessus lés tranches secs de viande de dinde (“let me tell you”, qu’était point z’une “butterball”). Parle d’aouaire vraiment lés yeux plus grous qu’la panse!

Tout l’tour d’la table, j’avions coumme invités :

1) Le tchûré d’la parouaisse, le Pére Abel, qu’arrêtait pas “d’wolfé down everything” qu’était d’empilé dans son assiette (surtout lés patates mashées) ou qui m’faisait penser à l’un dés apôtres dans la peinture du DARNIER SOUPER – – (ouaye) cti-là à l’extrême-drouette, qui ne pornait pas l’temps d’souffler entre chaque bouchée pis gorgée d’vin rouge.

2) “Cameo appearance” de ma grande blague de cousine Delphine B.B. Bosse pis de son houmme roteux d’Ozime, qui tous deux nous z’ont “entertainé” à turlututer pis à tapper du pied. S’lon la Countré Star, qu’aïde supposément à mieux digérer le dessert, avant de s’faire rouler ou d’inviter dans l’grand salon, à youssé va s’brâsser ou s’continuer la combustion d’musique.

3) Le Vieux Aldôre à Joe la Corneille Hébert qu’arrêtait juste pas de taquiner mon fils Bosko, à l’encourager à le faire roter (“Tee-Hee-Hee”) son alphabet de A à Z pis t’en reculant.

4) Ma pichenotte de mére qu’arrêtait pas “d’fussé” après lés triplets, en s’amusant à chacun leu’ pincer lés joues en même temps qu’à leu’ chantounnait doucement : <<ouaye-ouaye, coumment sont lés belles p’tites pestes à mémére>>.

5) Mon plus jeune frére P’tit l’Al pis sa nouvelle “girlfriend” échignante, qui parle du nez, Louise la “Squeeze” à Fred à Eustache à “Babs” (“Babs” pour Babineau, du bôrd d’la p’tite crique du Village de Cap-Pelé), qu’avions contribué lés “buns” à deux bosses de “bakery” pour le repas; incluant la “pop” pis lés sacs de “chips” à grignoter de d’sus; (ouaye) dés miettes à durer jusqu’à la fin d’la soirée.

6) La merveilleuse hôtesse d’la veillée, ma chère épouse, qu’arrêtait pas d’courailler entre le bôrd à manger pis la tchuisine; s’assurant que tout l’monde se sente totalement relaxe, confortable pis dorloté…

7) Pis z’en darnier, moi pis ma faim d’loup! Ça m’étounne qu’ma bedaine n’a pas “busté”…

“WARNING”! Lés gaz nocifs ou d’odeurs puantes de choux brûlés pis (“no farce”) de farce de dinde, flottant darniérement dans l’air du Village dés Roseaux… “Sorry to say”, j’en suis le coupable pis devenu extrêmement inflammable! Qué ça qu’cé, le résultat d’aouaire trop fêté… So! Pour pas d’âller “KABOOM”; y faudra que j’fasse très attention à sarner surtout lés étincelles de mon “lighter”.

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Me v’là dans mon studio de Bedeau en train “d’whittlé” dés orteils tournoyants pour la jambe de bois t’au Vieux Thadôre à Eustache à Bernard le R’nârd Boudreau (mieux counnu sous le “nickname” de POUNNE le “Whistler” (d’mandez-moi pas “how come” qui l’noummons d’même; même lui ne l’sait pas)! Y faudra itout qu’j’as-seye de “scrapé off” coumme y faut ou de raboter “smoothly” le “medium sized” champignon d’arbre qui y’a poussé d’sus l’cap du genoux (qué t’une histouaire comique en soi à voulouaire raconter pour t’une autre journée – – ouaye, qué tchequ’affaire à faire avec t’un “moose” qui s’en avait v’nu un beau jour de chasse s’aiguiser lés pointes de sés cornes contre le pilon à Thadôre; pis cé de d’là qu’l’infection de mousse vert de gris a pougné contre la surface du bois, grandissant en t’un polypore robuste. Pis… Pis… Hounnêtement, qué devenu pas trop beau à ouaire; qui fait zire… À mon opinion (“mind you”), qui f’rait t’un parfait item à voulouaire s’en servir à peinturer t’une mini scène de forêt de d’sus, coumme projet d’artisanat).

Vous d’vez vous d’mander coumment qu’le Vieux Thadôre s’organise à grouiller “around” sans sa jambe de bois? “Well” là! Y s’en a été “s’renté” t’une chaise roulante électrique, supposément qui y massage le bas d’l’échine?!? Y s’en sert pour s’en âller courailler après lés veuves du Village dés Roseaux. “Yup”, avec son grous “smile” de gencives roses – – pour asseyer d’lés impressiounner (“VROOM-VROOM”)… Mêshoummes-Mêshoummes!!! Surtout quand qui s’amuse à faire dés acrobaties d’cirque ou à “poppé” dés “wheelies”, dans l’temps qui fait sa “grocery”, entre lés allées du magasin d’la Coopérative du Village! Mais quand qu’y’a “crashé” l’autre jour dans “l’cooler” d’viandes; pis sans “seat belt”, qu’y’a “flyé off” d’sa chaise, tête à premiére parmi lés rôties d’boeu’! Ou c’étais tu bin dans le “display” de jarrets de cochon mi-salé??? Pas de différence! Même à môtché prix (Ha-Ha-Ha), y’arions pas pu vendre Thadôre!

Hmmm! J’me d’mande si qu’mon “customer” Thadôre aimerait bin c’là??? Ouaye! Quand qu’y’ôterait sa pattounne de bois, hôrs d’sa botte de “gum rubber”??? Surtout quand qu’y’é d’hôrs à relaxer dans l’vent, la jambe par en l’air… Que sés orteils artificiels y tourbillonnerions coumme l’effet d’un moulin à vent ou pareillement coumme nous séduirait t’un “whirligig” fantasque??? Aaah! Ou qu’au gré d’la brise fraîche d’autoumne, qu’ça “clangerait” à créer semblablement le son mélodieux pis apaisant d’un “bamboo chime”?!?

J’encôre “at least” t’une autre semaine d’ouvrage minutieux à faire avant de tarminer à la perfection la jambe de bois t’au Vieux Thadôre. So, <<Whoa O Who>>, en attendant… Coumme lés lutins vaillants dans le “movie” de “Snow White” chantounnions: j’m’amuserai (<<La-La-La-La-La-La-La>>) moyetout à “whistlé, while I work”.

À la s’maine prochaine! J’espère avec t’une autre histouaire intéressante à partager avec vous z’autres. “Again”, en attendant : <<La-La-La-La-La-La-La>>!!!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

Lés aventures d’la belle Delphine pis du Bedeau

Le bel autoumne doit être t’un artiste, car le v’là qu’y’en train de s’amuser dans ma “backyard”, avec son pinceau magique, à enluminer le feuillage dés arbres avec dés éclats rougeoyants pis d’un spectacle trémoussant de jaunes enflammés. J’arai besoin bientôt d’aouaindre mon rateau idéal de p’tit jardinier, afin de coummencer à râcler pis à ramasser lés feuilles mortes qui tapissent épais l’gazon; ou “hmmm”, j’devrais tu bin lés empiler ensemble, pour me séduire à voulouaire sauter dedans pis à m’faire “gigglé” coumme que j’faisais temps jeune?!?

Depis qu’l’ermite saison d’autoumne a descendu d’l’ancienne butte qu’appartchenait autrefois à la famille dés Léger, qui s’trouve à être située l’autre bôrd du chemin qui fait quasiment face t’au Couvent dés Sœurs, du Village dés Roseaux – – (ouaye) j’ai coummencé à nourrir lés étchureaux pis lés zézeaux sauvages (surtout lés “blue jays” (mais ouayons, non la “baseball team”). Mais regrettablement, chaque bête ayons lés yeux plus grands que l’ventre ou étant dés gloutons égoïstes de nature, ça s’grimanche entre z’eux au point à s’arracher violemment du poils ou du plumage d’la tcheue. Pis quand qu’lés “feeders runnons out” de graines de tournesol ou de “peanut” à cotchilles ou de “whatever else”, v’là le plus smarte ou le plus effaré d’la “gang” hyper de p’tits ramasseux sauvages de noix à quatre pattes se brave s’en v’nir cougner ou “beggé” à ma porte pour m’avartir ou “m’chirpé”: “Hey”, Hen-Henri à P’tit Boute! Grouille ton friggin’ de grous derriére “off” du “couch”; pis “GIT”! Viens-toi z’en remplir l’mangeoire!

Mon fils Bosko a convaincu sa mére de l’amener “shoppé” t’au “GUY’S FRENCHYS” de “SHEDIAC”, pour s’en âller forter dans lés “bins” ou d’sus lés “racks” pour dés haillons à voulouaire fabriquer dés “scarecrows” – – pis ensuite d’lés planter deboute de d’sus le “front lawn”… Ouaye! À décorer pour célébrer l’arrivée de l’Action d’Grâce pis de l’Hallowe’en qué “just around the corner”. Pis une fois qu’lés branches d’arbres s’ront tou’nues d’leux feuillages, d’embellir t’utes lés boutes avec dés ornements de fantômes fabriqués en coton blanc ou de vieux draps d’lit déchirés.

Y faut j’vous laisse – – “GOTTA GO” – – car j’ai t’une “truck load” pesante d’énormes citrouilles à âller livrer à la Salle Paroissiale, aux Dames Chrétchennes. Qu’allons préparer avec dés centaines pis dés centaines de bounnes tartes à la citrouille, afin d’lés vendre pour ramasser assez d’argent pour v’nir z’en aïde t’aux Missions Étrangéres du Tiers Monde. Pis moi qu’adôre sculpter, j’en réserverai p’t’être bin y’une ou deusse pour “carvé” t’en “Hallowe’en motif” pis à voulouaire d’lés “auctionné off” pour la cause. So, si qu’vous counnaissez du laid monde qui “minderions” pas d’poser coumme modèles pour m’ins- pirer à “carvé” més “scary pumpkins”??? “Then”, gênez-vous pas d’lés encourager à voulouaire me bailler z’une “call”! (Coumme EIN, Ha-Ha, Gertrude à “Fried Fish”)!?!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Mon fils aîné, le “Wiz Kid” de Bosko, a arrivé à la maison tout excité, qu’y’avait appris de quoi d’neu’ à la p’tite école, dans sa clâsse de Grade 2… Ouaye, qu’y’avions découvert ou déterré dés ossements d’un nouveau type de dinosaure, (ouaye) dans tcheque racoin horriblement chaud d’la pointe du sud-est du vaste Continent d’Afrique. Qu’y’aimerait c’là d’étudier (“HMMM, OKAY”?!?) à devenir un jour t’un grand archéologue! (Pour vous prouver que j’ne sus pas trop “bright”. Moi, je prononçais le mot archéologie coumme “archie-logy”, croyant qu’c’était l’étude profonde (Ha-Ha-Ha) de l’analyse dés comportements bizarres t’au Vieux Dâmné “Archie” qu’habite toujours dans l’fin fond du “eat my dust road” de Boudreau Office).

J’dois avouer… Moi, à l’âge à Bosko, j’n’étais pas si smarte que lui. J’étais plutôt t’un rêveux, à baver d’faim t’en examinant lés “chocolate bars” d’imprimées de d’sus lés 4 coins de la Mappe Monde de déroulée pis qui “danglait” du grand tableau à craies d’en avant d’la classe. J’n’écoutais pas la môtché du temps cossé qu’la maîtresse avait à radoter – – coumme si que deux plusse deux (ouayons) égale quatre allait m’faire voulouaire cartchu-                       ler ça dans ma tête, quand que j’pouvais m’sarvir (Hmmm) d’més doigts ou à m’chatouiller lentement la réponse entre la crasse de més orteilles.

Dans mon jeune temps, y’avait pas d’mention d’ça à la p’tite école: du mot archéologie. La seule chouse qui m’enseignions à l’égârd dés pays du Tiers Monde: c’était qu’y’avait dés Missionnaires en Soutanes Blanches qu’étions par-là pour supposément asseyer d’convertir lés âmes dés pécheurs. “Okay-Okay”! C’était bin beau tout c’là… Mais… Mais… J’ai tout l’temps “wonderé” cossé qu’a “ever” parvenu de tous lés païens pis païennes que j’étais encouragé à adopté avec t’utes més dix cennes, en Grade 2? Ouaye! Qu’j’ai osé poser la question à la maîtresse; qu’a point pu me répondre… Mais au lieu qui m’a laissé saouaire d’un ton dure, que si j’continuais à y poser si tant d’questions bêtes – – que j’l’allais pardre ma FOI. Pis moi, p’tit nigaud, à la fin d’la journée d’école ou après ma punition à effacer lés tableaux; j’m’en ai été courir che-nous, énervé qu’j’étais – – mots me bégayant à mille-milles vitesse sus l’boute d’ma langue coulante de bavas, raconter mon interprétation ou compornure de jeune gosse à ma mére: que si qu’j’arrêtais pas d’interroger ainsi la Madame? “Damn”, qu’j’allais pardre mon FOIE.

J’n’ai p’t’être jamais appris à coumment amarrer més souliers à la p’tite école. Mais “that’s alright”! Sans vraiment l’voulouaire (Ha-Ha-Ha), j’ai excellé à entraîner ma maîtresse à coumment se sarvir d’une règle – – “WHACK” – – contre més doigts! En plusse, le seul A+ de coché par pitché dans mon bulletin d’école fut pour ma participation active pendant la période de récréation. Malgré qu’j’ai “quitté” l’école coumme grand bidet d’clâsse… Avec l’encouragement du Pére Abel, pendant més premiéres z’ânnées de travail coumme Bedeau d’Église: j’ai “proudly endé up” à réussir mon “GED”!

Pour encourager Bosko à réaliser son rêve à devenir archéologue, j’allons tous deux âller s’aventurer à la Bibliothèque du Village dés Roseaux afin d’explorer lés livres qu’existent de d’sus le sujet intéressant dés dinosaures. Ha-Ha-Ha! Étant t’un vieux “fossil”! Ein! J’en “doubt very much”, (ouaye) qu’ma photo apparaîtra coumme t’un “centerfold” en couleurs dans l’un d’sés livres là.

Ouaye! À la s’maine qui vient…

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

N.B. Félicitâtions à Simone à Romuald Cosse à Fayot Hébert d’aouaire gâgné le fabuleux “door prize” d’la couvarte piquée t’au Bingo du dimanche souaire darnier.

S’lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

J’étais à l’intérieur d’l’église, en essayant de “mindé” ma “own business”; mais mon oreille m’a attiré d’âller   m’installer proche du Confessionnal. À youssé qu’à haute voix, j’pouvais clairement entendre la verrat de Gertrude à “Fried Fish” en train d’avouer sa longue liste de péchés; pis à voulouaire “s’argué” avec le saint patient tchûré, le Pére Abel, que cé y’elle qui devrait être appointée la charge de la chorale d’église…

La v’là qu’à l’était z’en train de m’abaisser sévèrement en erriére d’mon dos : coumment “unfair” qu’j’étais… Qu’j’avais yinc més sartains p’tits pètes que j’allouais chanter solo lés hymnes sacrés, pendant la Messe du dimanche. Ya! Coumme directeur de l’ensemble vocal, j’devais être pas mal sourd pis idiot (A-HA) à ne pas reconnaître son talent angélique de soprano. (Pssst-Pssst, entre moi pis vous z’autres… Quand que Gertrude essaye – – j’ai bin dis essaye – – d’émettre dés notes vibrantes pis mélodieuses… Regrettablement, à mon opinion: j’vous mens pas, sa voix résounne similaire à t’une borbis troublée qui bêle à câsser lés oreilles ou à bailler dés frissons, avec la tête de “stuck” dans z’une bouchure barbelée. Seulement ceux qui peuvent éteindre leux “hearing aids” sont lés chanceux! En me moquant poliment – – aaah, que je lés envie!)

Une partie d’moi arait bin voulu “bargé-in-surprise-surprise” dans l’isoloir clos, à voulouaire confronter la vilaine de vilaine Gertrude à “Fried Fish”. Ha-Ha-Ha! De voulouaire suggérer t’au prêtre itout, d’y bailler coumme pénitence: “Git”! Va t’agenouiller pis va d’mander pardon à Djeu l’Pére. Ça t’feras pas d’tôrt d’âller réciter t’une mi-douzaine de chapelets, en même temps que je t’arrouse d’eau bénite (qué d’même que j’ai drôlement visiounné ou qu’j’arais décris la “scene” icitte dans la “script” de mon “B-Movie”). Ouaye, Gertrude! Que ta résolution soit z’à corriger ton avenir!

“Anyway”, quand que Gertrude a sorti du Confessionnal; pis m’a visé…Aah, Yeoye-Yeoye! Que j’grinchais… Oooh-La-La! Si qu’vous auriez pu être dés mouches d’agrippées à l’envers là-haut de d’sus l’plafond, à l’intérieur d’la Cahute Sainte à Djeu l’Pére… Ej pense qu’vous z’ariez “truly enjoyé” c’là d’la ouaire pâtir rouge d’la face! Engraissant sur l’idée, que j’l’avais p’t’être embarrassé??? Pour me soulager la conscience, j’ai décidé bon de “sneaké in” dans la boîte à confesse, afin d’admettre t’au Pére Abel à travers le grillage que (Ha-Ha-Ha) j’avais tout entendu…

Depis c’temps-là, Gertrude me sarne, de quoi d’tarrible. Ne s’a point montré la face à la pratique de chants de hier souaire. Qu’était “kind of nice” pis tranquille, pour un change. Pis aussi “weird” qué “weird”, sans sa présence, la joueuse d’orgue semblait plusse relaxe à mieux “focusé” ou à jouer à la perfection lés tcheques Fa dièses se trouvant d’imprimés icitte pis là de d’sus la feuille de musique de <<l’Alléluia>> de “Handel”. En autres mots, sans son interruption à badgeuler… Hounnêtement, ça semble qu’la pratique d’la soirée d’hier (à mon opinion, Ha-Ha-Ha) fut la plusse dés plusses plaisantes “to HANDLE”!

Ouaye, que “God Bless” Gertrude! Pis on c’la ouaira toutes, la s’maine prochaine!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

En fin d’semaine, j’étais z’en train d’arracher le darnier d’més naveaux d’mon jardin… Parle d’une chaleur écrâsante! Me v’là qu’j’ai “yanké” mon mouchoué “out” d’la poche de ma vieille chemise trouée de chasse à cârreaux, pour voulouaire m’essuyer la sueur qui m’coulait z’à plein scieau du front. En m’soulevant la casquette de Bedeau, j’ai senti d’quoi d’étrange v’nir s’agripper fermement à l’erriére d’ma tignasse???

Pis Yeoye-Yeoye-Yeoye- Yeoye-Yeoye! Pic-à-Pic-à-Pic-à-Pic! Un nigaud Pic-Bois à Tête Rouge, probablement d’à môtché “blind”, qu’a “mistaké” la surface de mon crâne coumme étant d’l’écorce rugueuse d’un vieux âbre môrt; ou espérant vengeance contre moi, car y pensait p’t’être qu’j’étais proche parent z’à Pinocchio??? Probablement, voulant s’creuser z’un trou pour (ha-ha-ha) s’bâtir t’une niche!?! Mais si qu’l’intention était de se “feedé” à s’remplir la beude??? Hounnêtement! Cossé qu’y s’trouve à l’intérieur, entre lés tunnels vides qui s’connectent d’une oreille à l’autre : le pauvre esclâve de p’tit zézeau arait sartainement creuvé d’faim!

J’ai bin beau essayé d’me débattre… “There was no way” qu’la p’tite bête à ressembler t’un “feather duster” voulait lâcher… Le plusse que j’beuglais de malheur; dans l’énervement de la situation, le plusse que la torture de son bec à forme de ciseau continuait (Yeoye) à picocher… V’là qu’le son échignant (OUFFE) de son Tappe-à-Tappe-à-Tappe-à-Tappe s’a mis z’à rebondir contre le dedans dés murs de la tire-lire de mon imaginaire, pour m’bailler z’une façon d’vilaine migraine…

Dans ma panique, j’ai couru z’à pleins gallops “bangé” à la “backdoor” de ma maison… Criant à ma chère épouse de “Betty” d’la “Happey Valley”: “Sweet Dear Jesus” à v’nir m’aïder… Pis quand qu’à l’a aouaindu son nez d’hôrs; pis qu’à l’a réalisé cossé qui s’brâssait…Au lieu de “grabbé” son balais pour essayer de “shoo-é away” le Pic-Bois…Trouvant c’là terriblement comique, le fou d’rire y’a crampougné bin raide; qu’son côrps en était pleyé “z’in half”, coumme y’une qu’était quasiment paré à pisser dans le fond d’sés drâses.

Non! Non! Non! Non! Non! L’histouaire s’arrête juste pas icitte! Cé point ma no-nounne de “better-half that saved the day”! “Again”:”No-No-No-No-No”! Quand qu’notre vieux matou chasseur de souris, Môssieux Moustache, réalisa que “HEY” v’là ma chance à “snacké” de d’sus z’un gibier sauvage (“yes sirree”, qué point du “cat food” en “can”). Y’a point hésité d’écheler vite le haut d’més jambes jusqu’à ma tête, pour attaquer… Ouaye! Qu’a épeuré le Pic-Bois à s’envoler… Excepter qu’cé moi qu’a “endé up” d’aouaire dés dérichures profondes pis saignantes de griffes de minou dans le creux de la peau d’ma face pis du tout l’tour du cou! Qu’asteur mon reflet dans l’miroué ressemble à t’un horrifiant “battle ground”!

Faut j’vous laisse saouaire, qu’j’hésite d’âller voulouaire m’assir dehôrs. J’sus point z’à blâmer, car j’ai “spotté” le Pic-Bois, qu’en train de “m’eyé”… J’le oua, là… Ouaye! Qué d’agrippé (EIN) contre le machecoui du grous bouleau dans ma “backyard”. Qui m’attend patiemment à viser m’attaquer… “Yikes”! Aussitôt, que j’aurai le dos de tourné…

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Y l’appelons “Bobby” Bécosse, parce qu’y’é plein d’m****. À mon opinion d’Bedeau, y’é “quite” t’un “expert bullshitter” là; un vrai de vrai menteux à la “galore”, un braggeux (hmmm-hmmm, au-d’là de toute exagération)! En autres mots, j’le considère un espèce de moulin à paroles à sarner à tout prix! Qué pour c’là itout, qu’en erriére d’son dos, qu’la majorité du monde que j’counne (m’incluant moyetout pis mon “boss” le Tchûré, dans l’équation) l’avons de “nicknamé” (ouaye) le Tannant Grous “Windbag” du Village!

Hier, j’ai tu pas eu la malchance (pis j’le “mean”, “no lie”) d’être en ligne, (ouffe) en arriére de lui, pour voulouaire m’acheter tcheques timbres à la “Post Office”! Mêshoummes! Qu’lés pores d’son côrps entier puaient “l’garlic”, qu’j’en “gaggais”; qu’lés larmes m’en roulions dans lés yeux! “Anyway”, le v’là qui s’tourne de bôrd; (“Oh My Gosh”) excité d’aouaire tchequ’un à parler avec… À conter sa Tsunami de conneries!

Si qu’lés paroles t’au fatigant “Windbag” pourrions se transformer riche t’en fumier; y’en aurait probablement épais assez, après la fin d’l’arrache de récolte de patates bleues… Ya! À voulouaire “spreadé” pis “fertilizé” lés vastes arpents de jardinage, qu’appartchenant à son Parrain de Baptême Jaddus à Arthur Hébert (l’houmme qui l’a adopté pis élevé après qu’sés deux parents s’avions fais “stampedé” par-dessus l’côrps par un troupeau d’vaches épeurées, qui s’faisions “chasé” par dés coyotes affamés).

Ouaye! Son exploit bufflé de cte s’maine: le tout se déroule z’en mer, plus exactement z’à pêcher du maquereau – – tout seul, sans témoins; z’en bateau z’à rames (supposément, sans rames) – – sur l’agité Détroit de Northumberland! Y’a “feelé” d’quoi mordre de façon brusque au boute de son hameçon. Y’avait bin beau d’asseyer de “reelé in” sa “catch”. Mais “what-       ever” qu’était piégé ou qui “tuggait” à s’débattre à l’extrémité du crochet, avec t’un “yank” extrême… V’là “qu’Bobby” Bécosse – – “SPLASH” – – “fly-ya off” d’sa barque. Tchenant sés deux mains d’bin serrés ou “for dear life” à sa canne à pêche; pis à son étonnement (de quoi qu’y’avait jamais expériencé), voici qu’sa carcasse s’a mise z’à “aquaplané” z’en zigzag au-d’sus de l’étchume dés flots salés!

Juste avant qu’y’a “crashé”, à quasiment y couper l’souffle, contre t’une énorme boueille. Voici qu’la ligne à pêche y’a “snappé” z’en “half”. Pis avant “d’passé out” d’épuisement, y’a vu d’quoi en face de lui (est-ce possible???) qui semblait la “size” énorme d’une baleine chantante ou la silhouette titanesque d’un “submarine”? Pis de d’là, “blah-blah-blah”: son récit effleuri s’continu… Ouaye! Si qu’s’arait pas été de l’aïde d’une “couple” de “mermaids”, y’arait soit fini à s’noyer ou à devenir abouette ou d’la “feed” à houmârd…

Supposément, cé d’sus z’une “sand bar”, à “low tide”, dans l’boute d’la “Murray Corner Beach”, que “Bobby Windbag” ressuscita dés Limbes pis avec t’un “ blood sucker” d’agrippé à youssé qu’un “blood sucker” ne devrait pas s’agripper… Pis quand qu’y’ a pu reprendre son énargie, y s’a dragué lentement lés pattounnes jusqu’à la “Highway”: à youssé qu’y’a “endé up” à faire du pouce; à réussir à s’rendre “safely” che-z’eux, de retour “back” t’au Village dés Roseaux.

Ein! “Rubbish or Not”? Parle d’un récit qui vaut la peine de chroniquer; à partager…

À bientôt!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

Lés aventures d’la belle Delphine pis du Bedeau

J’sus honouré d’vous annoncer que cé moi qué le grand champion du grous trophée du “Cow Manure Pitchfork Toss 2017” (en français : concours du lancement de fu-                                                         mier d’vache avec l’aïde d’une fourche à foin) du Village dés Roseaux. Ouaye! Qu’a eu lieu t’en fin d’semaine, à la Foire dés Agriculteurs Locaux; de d’sus la “property” abandounnée ou à youssé s’trouvait autrefois l’ancienne “farm” du défunt détestable Gustave Landry. Pis en plusse, j’ai remporté t’un ruban rouge de 1ière place dans la compétition du plus vite mangeur de tartes t’aux beluets sauva-                   ges – – que le tout l’tour d’més babines d’la goule pis d’ma langue épaisse en avons resté “stainé” pis “coaté” bleuâtre jusqu’à la fin d’la journée.

Cé ma maigorlounne d’épouse, ma jolie “Betty” d’la “Happy Valley”, qu’a “beaté” 7 fois l’djâble la gobbine de verrat de Gertrude à “Fried Fish” dans la “Women Arm Wrestling Fun Match” (prix d’un certificat de cinq cents piastres, “sponsoré” par le magasin d’la Quincaillerie du Village)! Pis cé t’au lancé de fers à jouals, que ma conjointe démontra son ta-lent d’une “perfect aim”; pis “again”, qui triompha contre la “friggin’ sore loser” d’effarée face de Gertrude (qu’arrêtait pas d’jurer z’à pleine dgeule, pareillement coumme t’une “drunken sailor”)! Pas que j’veux bragué davantage la mére de més enfants; mais cé y’elle itout qu’a obtenu plusieurs prix pis mentions spéciales dés juges dans la catégorie dés plus belles couvartes piquées pis de tapis hookés traditionnels, d’arrangements de fleurs sauva- ges, dans le “cooking contest” dés meilleurs desserts pis dans l’embouteillement d’sés bettraves pis “d’chow chow”!

De d’sus l’terrain y’avait plusieurs kiosques intéressants. Lés deux plus populaires : 1) était ct’olle-là, à youssé que Sœur Églantine dés Éternels Soupirs Mélancoliques vendait sés fameuses Pètes de Sœurs pis sés grous morceaux fondants dans la bouche de “Divinity Fudge”; 2) à l’extérieur de l’abri d’la p’tite tente rouge à Rosalie à Croque Potte, vous ariez dû ouaire la longue “line-up” de croyants curieux qu’atten- dions patiemment pour voulouaire rentrer s’faire faire lire, pour dix piastres chaque, cossé qu’la Vie leu’ z’avait d’écrite dans le creux d’leux mains.

J’assez mangé d’épis d’blé d’inde bouillis à la Cantine dés Pompiers, que quand que j’pétais en cachette, ça sentait du “popcorn” brûlé! Pis après d’m’aouaire rempli la beude d’une d’mie douzaine de “cheese burgers”, trois “whistle dogs”, d’un “large poutine fries”, d’un énorme barbe à papa rose (“cotton candy”) pis d’un grous verre de “lemo-                                                   nade” – – au lieu de travorser en travers du “parking” – – pour bin finir la journée, ça semble que j’arais bin aimé c’là d’me faire rouler jusqu’à mon “car”, en même temps que j’rotais à me soulager l’tcheur.

Pornez garde à vous z’autres! On c’la ouaira tous, à la s’maine prochaine!

“BURP“!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

J’vous mens pas, l’estâtue d’plâtre du Saint François d’Assise a mystérieusement disparu hors de notre église. “For sure”, à n’a juste pas “walké out on its own”! “Whoever” qu’était la “gang” rusée de “culprits”, pour t’une “prank” ou z’à mal-faire, (mêshoummes-mêshoummes) qui l’avons volé??? Ya! N’avons “leavé” autchunes “finger-prints” pis ni “d’foot-prints”; ni même t’une “ransom note”! “A real professional job”!

Pitché à dire, mais lés deux pauvres souris (que “j’feedais” z’en cachette) qu’habitions z’à l’intérieur d’la région vide d’la tête de l’estâtue (ouaye-ouaye, qu’nous pouvions ouaire de temps z’en temps sourdre leux p’tits museaux pointus du trou qu’y’avions rongé “out” de l’oreille droite d’la sainte figurine) n’avons pu de “home”! J’lés ai “spotté” lés énerrés à courailler entre l’estâtue d’la Sainte Martyre Goretti pis de ct’olle-là d’la Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus à inspecter dans tchelle là qui s’rait la plusse confortable à voulouaire “mové in” dedans? Parce qu’y’a plusse de lampions qui s’font allumer devant la Sainte Thérèse; pis que l’un d’son trou d’narine, une fois rongée, f’rait z’une bounne entrée… À mon opinion d’Bedeau, ça s’rait le racoin idéal d’église le plus trantchille pis sécuritaire pour ctés p’tits rongeurs là à y vivre! On ouaira cossé qu’lés verrats vont décider faire??? (J’ai bin “warné” le tchûré que je n’allais pas “setté” d’attrapes, parce que pour moi, je lés considère coumme étant més “pets”. J’lés ai même jusqu’à baptisé: “Mister Squeakie” pis “Miss Swiss”!).

L’investigâtion d’l’estâtue est dans lés mains dés Polices Montés z’à Jouals du Canada. “So far, no clue”! Qué pour cela qu’y’avons décidé d’engager, pour son aïde ou talent de clairvoyante, la fameuse tireuse de cartes (pis ha-ha-ha, “bootlegger” itout “on the side” du Village dés Roseaux) la dâmnée de Rosalie à Croque Potte. En communication avec le monde dés esprits, elle obtenu supposément la vision suivante: Ouaye! “Van” blanc, avec t’une “license plate” du Québec (en besoin d’un “oil change”)… Estâtue, embourrée z’en entier d’une “horse blanket” épaisse… En route vers la Gaspésie… Trois hoummes “d’involved” (lettre R pour Richard (grousse beude traînante pis chauve; nez déformé coumme t’une tête de champignon); la lettre D pour soit DoDo, Dominique, Dollârd ou Donaldo (barbu pis jueux blanc); pis F pour Fou-Fou Fido ou Fricot (oreilles percés pis poiloux partout coumme t’un ours nouaire)… À être vendu à t’un riche collecteur excentrique d’estâtues divines… Trop tard, vous ne lés “catcherez” pas… À moins, si qu’vous êtes “willing” de voulouaire m’graissez le dedans d’la paume avec t’un “bill” de cent piastres ($100) de plusse… P’t’être, juste p’t’être, que j’serai capable de vous fournir t’une “lead” d’extra “on the case”…

Quand qu’l’histouaire du Saint François d’Assise de disparu ou du saint patron dés animaux fut publiée de d’sus “l’computer”, ça été “VIRAL”. Voilà qu’l’argent, parvenant surtout dés “animal lovers” de partout “d’out there”, s’a mis z’à “pouré in” en formes de dons généreux t’au Comité Paroissial, afin que j’puissions être capable d’acheter ou d’remplacer l’image du céleste homme avec t’une estâtue neuve… Y manque yinc tcheques centaines de piastres avant être capable de “l’orderé” d’l’Italie. Qui s’ra excitant une fois qu’l’estâtue s’ra délivrée à notre sainte église!

“Anyway”, faut j’vous laisse m’en âller “feedé Mister Squeakie” pis “Miss Swiss”… “Bye”!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église