S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Ma mére, la Veuve Marie-Paule, sans regrets, s’a décidé «d’walké off» sa «job». Travailler pour la contrairie de riche «You-Genie» – – «wasn’t» cossé qu’à pensait qu’s’allait être… Ouaye! «Qu’Enough was Enough»! Qu’y m’a «callé», dans z’un ton d’panique, pour saouaire si qu’ça s’rait «alright» pour y’elle à pouaire v’nir «crashé in» che-nous, dans «l’guest room», pour tcheques s’maines; afin qu’à puisse décider, cossé qu’à plane de faire avec sa vie!?! S’lon y’elle, «Big Mistake» – – à l’arait jamais dû vendre sa maison!

J’avons offert d’âller la ramasser – – mais à m’assurer de ne pas m’intchèter, qu’à s’trouvera bin z’une «drive»… «Duh»! Si j’avions su qu’à l’avait l’intention de «hiké» t’ute seule du Grand-Barachois jusqu’au Village dés Roseaux??? Ouaye, s’faire ramasser par t’un «friendly trucker», t’un livreux d’maquereaux, qu’a insisté d’la «droppé off safe» che-nous… J’aurais pu la badgeuler; mais «m’argué» avec ma mére de 85 ans, ça m’arait rien value; «anyways»… «Instead», j’y’avons, moi pis ma chère «Betty», souhaiter la bienvenue, avec t’un grous «Grrr BEAR HUG»; en même temps qu’sés p’tits enfants, bin z’eux, dans l’excitement d’son arrivée ou du «Oh-My-Gosh», v’là Mémére qué v’nue, charchions son attention pour s’faire gâter… à voulouaire chacun reçeouaire dés grous becques trempes, sus chaque joue!!! Ou de conte-moi t’une histouaire, Mémére!!!

Quand qu’la «gossip» de sa Matante Marie-Paule a v’nu tapounner contre lés tampons d’oreilles à ma cousine Delphine B. B. Bosse. Cé icitte que sa généreuse nièce de Countré Star Extraordinaire a v’nu avec l’idée géniale d’y offrir t’un endroit à vivre, «rent free», à l’ânnée, dans l’un dés «cottage» de son choix; pis en plusse d’la payer… Ça qu’cé, seulement si qu’ça l’intéresse de voulouaire s’occuper à «may-nay-gé» le «Jolly Shiac Bed & Breakfast», qui s’trouve être d’sus la «property resort» de **LA COUNTRÉ STAR**! Sur- tout, qu’hounnêtement, qu’à s’rait la parsounne idéale pour la «job» ou à «hosté» t’un excellent service t’aux visiteux d’en d’hôrs d’la province!

So, «I guess» qu’ma mére a joyeusement choisi d’âller s’instâller vivre dans l’beau p’tit «cottage» rouge, qui s’trouve à être situé d’sus l’coin d’la haute falaise rocailleuse; qui fait face à la vue panoramique de la baie, en direction du coucher d’soleil. Qui «mean» de dire, qu’à l’a bin voulu accepter l’offre généreuse à ma cousine; pis qu’à va «starté» à s’occuper de l’hébergement dés touristes, débutant l’arrivée officielle de la «long weekend» de la Fête du Travail du Canada.

J’aimerais bin d’être capable de vous z’en conter davantage, à l’égârd dés choix d’vie à ma mére… Bin la «phone» vient juste de sounner «off» du «hook». Y faut j’hâre! Car j’ai té «volun-told», d’un ton d’énarvement, par la sarvante du presbytère, d’âller «chasé» après lés corbeaux qui s’amusent à détachcher lés «clothespins» en bois d’la ligne à hardes pis qui s’envolent («CAW-CAW») avec lés vieux changes-de-d’sous troués du tchûré…

Ha-Ha-Ha! Ouaye, à la s’maine prochaine.

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Coumme d’imprimé dans lés livres historiques de la municipalité… Saviez-vous que pendant lés vingt premiéres z’ânnées de l’existance du Village dés Roseaux, qué «way back when», que la communauté était supposément counnue coumme étant être la capitale mondiale de production d’fumier d’borbis? Qu’s’attirait lés colons de Shédiac, d’la Pointe-du-Chêne, d’Grande-Digue pis même qu’aussi loin lés touristes d’la Nôvé Scotché, à voulouaire v’nir célébrer la grande évèment, avec nos fondateurs de la co-lonie – – qu’était La Journée d’Fierté dés Borbis Lous-ses! Qui s’trouvait toujours être le troisième dimanche du chaud mois d’août. Lés farmiers libérions leux bêtes à laine de leux champs, leux permettant à gigoter partout en travers de la localité pis à «munché away» aussi tant d’herbes qui voulions de d’sus le «lawn» dés familles avoisinantes.

Y’avait toutes sortes de «fun» activités d’organisées à voulouaire participer dedans… Pour moi, si j’arais té vivant c’temps-là, j’sus sartain qu’j’arais été t’un maudit bon joueur dans l’équipe dés hoummes, en compétition dans la bataille de boules de fumier d’borbis. Pour pas s’faire éliminer de cte jeu en particulier icitte, y fallait saouaire maîtriser à se tcheindre la goule farmée… Ouaye! En plusse, j’arais p’t’être gâgné itout le ruban bleu pour être le plus vif à tondre t’une borbis, en faisant définitivement attention à ne pas s’faire «bucké» («ouch») contre la «you-know-where-you-know-what»!

Pour lés dames, z’eux aussi avions la chance à compétitiounner dans le concours de cuisson du meilleur ragoût d’agneau. Incluant à être la plusse habile à filer, teindre pis tricoter ou brocher dés bas d’laine! Pis dans l’exposition dés couvartes piquées, («aaah, well») à saouaire tchissé qu’avait «designé» le plus beau motif d’une borbis dans chaque carreaux d’leu ouvrage!?!

Pis parce que lés p’tits couteaux d’poches étions très populaires à ct’époque-là, lés p’tits gârs bin z’eux dans leu’ glouaire pouvions participer dans le concours de sculptures en bois: à saouaire tchissé qu’avait «whitlé» la plus belle p’tite borbis ornementale. N’oublions pas lés p’tites «sweet» demoiselles basanées, à saouaire tchissé parmi z’eux allions gâgner pour la meilleure broderie d’une borbis qui «frolic» dans z’un pré… Pis pour le restant d’la jeunesse, le concours de dessin d’un p’tit agneau, exécuté avec t’une craie blanche contre la surface d’une ardoise, était très populaire.

Pis avant le couché d’soleil, tout l’monde se «gatherait» à la chapelle, à youssé que l’borger d’tchûré aurait célébré t’une messe au nom du Saint Agneau de Djeu! Pis là, la jeune soirée se terminait avec lés chiens d’troupeaux rusés à «roundé up» lés borbis; ouaye, d’asseyer de «figuré out» la «mess» tchelle borbis qu’appartchenait à tel farmier?!?!

Parsounne sait vraiment cossé qu’arrivé, qu’y’avons décidé d’arrêter de célébrer La Journée d’Fierté dés Borbis Lousses?!? Mais ça sounnaissait sept fois l’djâble d’la «fun»! Imaginez-vous ouaire, si qu’nous pourrions «one more time» faire revivre cte bel moment historique là… À mon opinion d’Bedeau d’Église, ej pense qu’s’aïderait à «boosté up» l’économie du touriste dans l’raccoin?!?! Ouaye! Cossé qu’vous z’en pensez?

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

L’échignante Mélinedé à Joe Picot, la nouvelle présidente dés Dames Chrétchennes, (ouaye) y’elle qui parle du nez… M’a approché hier à saouaire, si qu’ça m’intéresserait d’voulouaire être t’un serveux-chanteux à leu’ Soirée Spéciale du Grous Djamant, qu’ara lieue le darnier vendordi de cte mois icitte, à la salle paroissiale… Ouaye, à youssé qu’une bande de femmes se rassemblent « in hope » que l’une de d’z’eux puisse être la « lucky one » à gâgner la bague en ôr avec t’une grousse borloque de roche qui « shine » (d’une valeur « wow » (« cha-ching-cha-ching ») de cinq milles piastres ou de « SUPER BIG » Bidoux)!

J’ai accepté d’y participer, parce qu’hounnêtement ej fais pas zire pantoute quand que j’me greye dans z’une chemise blanche à longues manches, avec une « handsome tuxedo bow tie » rouge qui « m’choke » le tout l’tour du cou; pis avec t’un beau « cumber bun » qui « m’squeeze  » la « waist », coumme t’une « girdle » d’houmme d’antan, afin de m’aïder à soutenir ma paire de tchulottes pressée du dimanche à ne pas me timbe ou à m’rouler en bas d’més jambes jusqu’aux chevilles. Qué sartainement point l’endroit non plus à voulouaire « modelé » ou exposer ma paire de drâses, devant z’une « wild crowd  » de femmes, coumme fairait t’un Danceux Échippé de Las Vegas (*)!

Normalement avant qu’le repas principal soit sarvi, ma « job » est d’être « truly » sarviable… Qui s’ra de pâsser ma section de tables assignées, à prendre dés commandes de « drinks » pour le « Bar »… Pis j’ferai attention itout d’la maniére que « j’flirteré » més mots: <<Mesdames, vous avez le choix d’vos « buns »!>> Parce qu’à la Soirée Spéciale du Grous Djamant, de l’an pâssé, j’ai tu pas eu le saint malheur de m’expliquer ainsi pis t’utes lés douze femmes de l’une dés tables dont je servais… Ouaye, avons prise avantage de la situation… Pour me taquiner; (ouaye), s’avons mise à me « chasé » tout l’tour d’la table, pour voulouaire asseyer d’me pincer ou m’crampougner (sans trop m’braguer) lés « buns » populaires pis saillantes de mon fessier musclé!

Y faudra que j’m’assape pis que j’me respecte, parce que ma femme, ma chère « trusting Betty », s’acheté son billet, pour y participer… Pis y’elle pis ma « hawk-eyed » cousine Delphine B. B. Bosse (qui oua toute), Marie Calotte pis tcheques autres femmes amies du village avons l’intention de t’utes s’assir ensemble. Moi, m’faire bailler la « look », coumme si que j’fais possiblement d’quoi « d’bad », ça pourrait me rendre « nervous »… Pis quanque j’viens « tense », lés « shakes » me pornons… J’voudrais pas « landé » dans z’un état « clumsy » pareil, dans l’temps que j’servirais surtout t’un breuvage chaud. Pouvez-vous ouaire, vous faire accidentellement ampouler la peau du côrps, en travers d’vos hardes, par votre serveux; pis là- là, vous faire escorter hôrs d’la salle, dans z’un « stretcher » d’ambulance.

« Anyway », « whoever » qui gâgnera la belle grousse bague pourra sartainement, le lendemain, s’en âller s’braguer ou la « paradé » de façon « show off » Chez Alfredine « Hair Salon »; à rendre plusieurs femmes ja-louses… Pis même à faire commenter l’effarée-face de grande dgeule de Gertrude à « Fried Fish », pas de différence tchissé l’nom qui s’ra pigé… « Grrrr »! Qu’le « Grand Prize » a été « riggé »…

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

(*) Danceux Échippé de Las Vegas : signifie (Ha-Ha-Ha) t’un « Exotic Male Dancer of Chippendales »…

N.B. Vous souhaitons à tous t’une joyeuse Fête de la 15 août!

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

«Whatever mysteriously» qui «splashait» supposément dans l’bol de toilette, dans «l’bathroom» dés femmes, dans l’édifice de l’église??? «Hmmm»? Dans l’énervement, ça pas prit d’temps à la Vieille Espérie d’arracher dés pentures: la porte de la «stall». Pour ensuite, dans l’énervement d’la situation, lés drâses de baissées jusqu’en bas dés jarrets; s’en v’nir t’en huchant interrompe, dans la grande allée d’église, le funéraille à son défunt frére   Euclide à Joe Palourde (le plusse «odd» qu’était t’un «plumber», pendant son vivant)!

«Anyway», la «parade» du cercueil était yinc «half-way» descendu, qu’Espérie a «crashé» dans l’un dés porteurs, qu’a perdu sa «grip» pis son balan… Pis «ooops» à «bring-a-brang», en «domino effect», timbent lés autres porteurs. Qu’la boîte du môrt s’écrâse d’sus l’plancher; le toppe s’ouvre pis v’là «boing», «pop out» l’empaillé d’Euclide aussi raide qu’un «Jack in the Box»! J’le sais, parce que j’étais l’un dés porteurs! Ouaye, qu’aïdé itout l’embaumeux à «back stuffé in» vite le côrps môrt à Euclide dans l’cercueil en bois d’érâble! Pis avec mon «handy dandy pocket screwdriver», qu’a «tightené» en plusse la vice en «brass» qui s’avait «loosené» d’la longue penture du couvert!

Le Pére Abel m’a «pullé» vite «aside» pis m’a «whisperé» dans l’oreille d’âller inspecter l’intérieur d’la toilette dés femmes; qu’le Funérailles «must go on»! Que le grand bazané lingot d’enfant d’tcheur, qui tcheint l’eau bénite, qué six pieds quatre – – «worry» pas, prendra ma place coumme porteur! À ne pas poser d’questions: juste «GO»! C’était pas la place pis ni l’moment pour moi à me mettre à «m’argué» avec le tchûré. So, «off I went», coumme le bon bedeau d’église que je suis… <<La-La-La-La-La-La-La>>!

J’arrivé à la «stall», armé d’un «plunger» – – ein, juste «in case»! Pis coumme de faite, l’eau ça «splashait out» d’la toilette coumme si qu’y’avait d’quoi qui s’débattait dans l’bol! J’m’avancé à p’tits pas vers la toilette, m’attendant probablement à confronter t’un rat?!? Mais quand qu’j’ai «peeké», mêshoummes-mêshoummes – – ouaye, «Nuttin’»! Y’avait coumme un p’tit brin d’étchûme qui virounnait pis dés «bubbles» dans l’bleu d’la toilette! Pis cé icitte; hounnêtement, j’vire pas fou, que j’me sus imaginé d’entendre la voix t’au défunt Euclide à Joe Palourde… Souvenez-vous, coumme qu’j’vous ai écris au premier paragraphe, qu’était t’un «plumber», pendant son vivant!

Bravement, j’ai osé d’mander: Ein, cé tu toi Euclide? Pis j’sus sartain qu’son esprit m’a répondu «Blub-Blub-Blub», m’assurant qu’y’était présent! Pis quand qu’j’ai d’mandé si qui voulait que je prie pour sauver son âme infâme (après t’ute, pendant son vivant, y’était cossé – – coumment dire poliment – – t’un houmme qu’était «quite» détestable, un «swindler»; que si qui s’arait faite arrouser d’eau bénite, y’arait sartainement incinérer «on the spot»)? Pis avec t’un autre «Blub-Blub-Blub», m’indiquant que OUI – – Ooooh! Hen-Henri prie pour moi!

En respecte pour le vieux verrat, j’y’ai dounné t’un moment de silence… Aussi d’mandant à Djeu l’Pére de l’pardounner pis d’le «guidé» vers lés portes du Paradis Terrestre! Pis juste coumme que j’finissais d’réciter **mon ainsi soit-t’il** de mon tcheur de bedeau, coumme de faite l’eau à l’intérieur du bol de toilette s’accalmit, laissant traîner une p’tite senteur d’à rien d’lilacs. So! «Bye-Bye», Euclide!

J’en ai parlé t’au Pére Abel, à l’égârd de mon expérience. Lui, y m’suggère d’ne pas trop z’en parler… Ouaye! Ej sais, j’en ai partagé avec vous z’autres! Ej «trust» qu’vous vous z’en irai pas répéter socitte parmi l’monde, pour pas vous faire «staré» coumme si qu’vous aviez pardu vos «marbles»!

À la s’maine prochaine!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

Lés aventures d’la belle Delphine pis du Bedeau

Le Bedeau

Le Bedeau

J’étais z’en train « d’polishé » le plancher d’la grande allée d’église, la tête t’un peu virante par lés « fumes » nocives de la « wax » – – me v’là que j’me suis mis à « hallucinaté » que l’estâtue t’en plâtre du Saint François d’Assise descendu de son podium… Pis… Pis… Whoa-Ho-Ho! Semblable t’aux effets abracadabrants animés dans « The Beatles Yellow Submarine Movie », voici le Saint Patron dés p’tits zézeaux qui s’met z’à « whistlé » <<La-La-La>> t’une « happy tune », attirant vers lui t’une cinquantaine à soixantaine de p’tits « bir-dies » se transformons tous dans l’image du fameux « Tweety Bird » dés « Looney Tunes & Merrie Melodies Cartoons »! Après c’la: « That’s All Folks »! Cé icitte qu’la « feeling » de mon côrps s’est mis à tourbillouner, coumme être pris dans l’œil d’un ouragan; pis qu’la « light » dans ma « brain » s’est soudainement éteindu… Pouffe!

Cé « half-way » en route vers l’Hôpital Française, dans l’ambulance, que més esprits furent rallumer en sursaut par l’aïde d’un masque d’oxygène. Le plus étrange, cé qu’més yeux rouverts pouvions laisser « filteré in » la lumiére. Alléluia, ej pouvais inventorier mon espace! Mais j’me sus mis z’à paniquer… Ouaye! Voici qu’més yeux s’avons mis z’à m’borloquer hôrs dés orbites, coumme t’un boeu’ affolé, quand qu’j’ai réalisé que j’ne pouvais point parler… Coumme être emprisonné dans l’écho de ma « own foggy brain » (j’ai dis « foggy », pis non « froggy »)… Malgré qu’avant « d’passé out again », j’me sus imaginé l’ambulancier, à més côtés, se transformer à coup d’baguette en t’un « cartoon singing frog », exaltant à pleins poumons la tounne populaire (« Yeah, Baby ») de la <<Michigan Rag>>!

Ma chère belle « Betty » d’la « Happy Valley » pis l’tchûré d’ma parouaisse, le Pére Abel, étions témoins t’au pied d’mon lit, quand qu’lés docteurs avons réussi d’me ravigoter hôrs d’la noirceur dés Limbes! Dans l’temps que tout l’monde braillions d’joie : Oh Djeu Seigneur, qu’j’étions vivant; qu’c’était t’un Miracle! « Well, no offence » à z’eux : merci pour votre « concern »! Mais « sel-fish » de ma part; me v’là crampougné par de sévères « mun-chies »! Qu’ça « awakené » més cordes vocales à voulouaire proposer : <<Ça semble que j’aimerais c’là d’manger t’un bon grous « oven donair sub », avec d’la « extra sauce »!>> So, pour célébrer mon retour parmi lés vivants pis d’être recounnaissant envers le Tout Puissant pour m’aouaire « back » dounné le pouaire de ma voix… Avec « l’Okay » de l’Hôpital : y’avons dounné parmission à ma femme d’âller charcher du « Take-Out », pour « feedé » tout l’monde!

Mêshoummes! Mêshoummes! Ej vais « spendé » tcheques autres jours, à l’Hôpital, à m’faire pâsser tcheques autres tests d’sus l’côrps. D’ne pas m’intchèter, qu’le Père Abel m’a réconforté; que Damien à Romuald à Joe Gigotte Belliveau a offert de me remplacer à mon ouvrage, dans l’temps que j’serai « gone »… Qué énerrant pour moi, surtout qu’l’esclâve d’houmme, aussi « nice » qui peut être », à t’un « bad » pro-blème d’hygiène: y pu! Si qu’sa peste de sous-d’bras « linger » à l’intérieur de l’église, après qu’y’aye fini pâsser l’moppe… Ça prendra bin plusse que lés grandes portes d’église de rouvartes pour faire airer hôrs la peste. Pour participer à la Messe, sans « gaggé, lés paroissiens / paroissiennes s’ront obligé(e)s de s’pincer l’nez avec chacun(e) leu’ « clothespin »!

Ya! So, si qu’vous « planné » de v’nir me visiter à l’Hôpital?!? Au lieu de m’faire cadeau d’un boutchet d’fleurs… Pour m’aïder à dguèrir plus vite: Ouaye! Ha-Ha-Ha! « Sneaké » moi « in », « instead », dés « chocolate bars »! « Hint-Hint-Hint »! Moi, j’aime ça (« Yum-Yum-Yum ») dés « EAT-MORE ». Pis j’dirai pas NON, non plus, à dés « Glosette Peanuts », « Mr. Big » pis surtout à dés « Cherry Blossoms »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Vous « guesserez » pas tchissé qué « back » de r’tour pour rester pis guider lés borbis égarés du troupeau de la parouaisse de l’église, du Village dés Roseaux??? L’houmme saint lui-même, en chaire pis en os, l’ancien tchûré: l’incroyable Pére Abel! Qu’était mon ancien « boss » itout, dans lés premiéres z’ânnées, que j’avais coummencé à écrire pour la gazette du Moniteur Acadjen.

S’lon l’Pére Abel, y’a beaucoup d’chouses qu’avons changé… Coumme la vieille église n’existe pu, à youssé « roamait » avant tcheques revenants de vieilles nounnes. La « shape » moderne de la nouvelle édifice de la Maison de Djeu, lui « remind » à t’une maquette abstraite d’une énorme palourde; avec t’un clocher, qué « quite » t’une « big rig », qui ressemble plutôt à t’une « direct telecommunication tower » avec le Tout Puissant! En plusse, y faudra qui s’adapte à la inexpérimentée sarvante du presbytère, la déplaisante vieille fille de Marie-Desneiges à Ange-Aimé Hébert, qui fait quasi-brûler tout c’la qu’à fait tchuire; pis imaginez-vous ouaire, qui ne sait pas même coumment suivre lés gobbines de simples directives, telles qu’indiquées en erriére d’une boîte de Jell-O.

Malgré que j’trouvais le Pére Abel badgeuleux pis marabout par boute; j’oserais même dire un peu mal-patient itout… Mêshoummes-Mêshoummes! Y’était pas à blâmer, parce « qu’honestly » quand qui m’assignait t’une « job » à faire: ej travaillais yinc à t’une « speed ». Qu’était « slow », Ein!?! Mais « slow » n’é pas « always » t’une « bad ting » là, surtout que j’pornais fierté de m’assurer qu’la tâche soit toujours fini à la perfection, telle qu’indiquée sous le Code du Canada de Bedeau.

Ha-Ha-Ha, à m’endurer… J’sus sartain qu’le saint houmme va mériter sa place t’au Ciel. Que l’Bon Djeu lui allouera à s’assir de d’sus sés genoux; pis pour me punir (ha-ha-ha), lui dounnera parmission de me cracher sus l’fait d’ma tête, « from time to time », pour asseyer d’me faire travailler un p’tit brin plus vite… qui s’ra « quite » t’un miracle de faite!!! Pis si par hasard qu’cé moi qui devrait trépasser l’premier, que l’Saint Pére me permet l’plaisir d’me sarvir du fait d’la tête du Pére Abel coumme t’une « spittoon » virée à l’envers – – yinc pour faire dâmné… Ouaye, me laisser « spitté « , en même temps que « j’hum » joyeusement à La Bolduc <<Oui! D’la « fun » que j’en aurai>>… Ein! Vous « gettez » l’dessin!?! Dont certains diraient que c’est t’une sorte de drôle de justice poétique!!!

« Like in the good old day », d’un ton « grumpy », y m’a commandé pour ma premiére « job » de me sarvir du « whipper-snipper » pour me débarrasser d’la mauvaise arbe (*) de « bunché up » contre lés briques d’en d’hôrs d’la câve du presbytère… Qu’ça r’gardait pas bin (badgeule-badgeule pis « blah-blah-blah »)… Qué environ drette à cte moment là que j’l’ai « tuné out » d’ma tête (juste après que j’lui y’é répondu d’un ton d’moqueux: Aye-Aye, Capi-taine!).

Ouaye! Aussi « weird » qué « weird », j’sus très content qu’y’é d’retour dans la parouaisse. Après toute; j’sus accoutumé à sés « fussy » maniéres contraries qui « m’boss around »! M’aouaire coumme Bedeau d’Église: « Hey », j’me dis : cé (Bwa-Ha-Ha) « l’BIG » TEST de patience que l’Bon Djeu lui a enouayé… Ouaye! D’accepter t’utes lés chouses qu’il ne peut pas changer… Que Djeu l’Pére « bless »… Ainsi-soit-il!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

arbe (*) : qui signifie d’la mauvaise herbe ou d’la « weed » (mais pas le « funny stuff » qu’tu fumes)…

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

À l’ouvarture officielle de l’exposition de més trentaines de masques sculptés en bois, dans l’grand salon de la Salle Paroissiale, intitulée: Visages de caractères fantaisistes du Village dés Roseaux. Ej vous blague pas, au-d’là d’cinq cents plusses admirateurs ont v’nu apprécier avec leurs yeux més belles et uniques œuvres d’art.

Cé vraiment mon grand ami l’artiste Francis du Djâble qu’a « také care » d’organiser la grousse « whoop-ding d’event », avec l’aïde du vin pis fromage dés Dames Chrétchennes. Moi, la seule chouse qu’j’avais à faire cé d’répondre t’aux « silly » questions dés mécènes dés arts pis à raconter t’aux journalistes d’la presse cossé-cossé qui m’avait inspiré pis « perspiré » t’à créer l’ensemble de més œuvres.

Chaque masque possède son propre esprit, prêt à vous révéler sés plusieurs p’tits secrets inouïes de gravés dans l’bois pis voulant s’introduire seulement par chacun son prénom (qué « by the way d’engravé » de d’sus la p’tite « brass plate » à côté de chaque pièce). Pis p’t’être bin coumme Pinocchio, rêvant tous, t’un jour, à devenir (ha-ha-ha, POOF) magiquement humain!

Comme artiste, je me sus dounné la liberté d’exagérer t’un trait particulier du visage de chacun de més sujets. Coumme par exemple: cti-là qui représente Delphine B. B. Bosse, bin y’elle, j’y’ai sculpté t’une large goule rouvarte grimaçante, créant l’illusion réussite qu’à l’é t’une vraie « pro » à fesser ctés hautes notes là de musique, à bailler dés frissons, quand qu’à chante… « As » pour mon ami octogénaire, le Vieux Dosithé, « well » bin lui, à youssé qui devrait s’trouver son œil de glace, « out » de la « eye socket » y’a t’un doigt qui « pop out » pis qui semble voulouaire dire: Hey! J’sus p’t’être aveugle de ct’œil icitte, mais j’sus « still » capable de pointer avec vers ta direction pis te faire sentir coumme si j’ai l’pouaire de ouaire en travers de toi ou pire d’ouaire qu’tés tounu en d’sous d’tés hardes!

Parfois, la varité « hurt »! Pour le masque à la vilaine de grande dgeule à Gertrude à « Fried Fish »… « Hmmm, mind you », qu’ça la r’semble coumme y faut… D’sus la même planche épaisse d’érâble, j’y’ai sculpté deux faces: sus le premier plan, sa face est « nice » pis quasiment angélique; créant l’illusion qu’elle béquerait l’derriére à n’importe tchi, pour obtenir « any » gossip. Pis d’sus l’erriére plan, un peu « off-set », la deuxième impression du visage est point flatteur, surtout tout l’tour dés yeux sarnés pis ridés; pis avec t’une langue de vipère diabolique qui semble cracher du feu pis baver du venin « on the d’side » d’la goule. « Thank goodness », qu’elle n’était pas à l’exposition; car j’sus sartain, qu’à l’arait faite t’une « nasty scene » pis m’aurait « threatené » à voulouaire « m’sué ».

Mon image de mon visage, « must say », sans voulouaire trop m’braguer, a « turné out » à être « quite (Nyang-Nyang-Nyang) handsome ». Pis « again, as » pour le restant d’més autres masques, « what more can I say »? Chacun à leur maniére exprimait leur authenticité. Ma « favorite », ct’olle-là de l’historienne Marie Calotte: à youssé qu’la pointe de sés jueux se transforment en minis artefacts historiques qui s’trouve à être dans la collection du p’tit musée célèbre du village.

Cé t’un riche collectiounneux d’masques en bois, d’Montréal, qui souhaite demeurer inco-gnito!?! Ouaye! « Cha-Ching-Cha-Ching », qu’a « endé up » d’achèté l’entiére exposition de més œuvres d’art. Pis qui « plan » d’orner lés murs de son fameux restaurant Italien à 5 étouèles, qui s’trouve à être dans le plein tcheur même de la belle grousse Métropole!

Être recounnu coumme artiste: aaah, qu’ça « feel » bin!

À la s’maine prochaine, là-là!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Nu-z’autres dans l’Village dés Roseaux, quand que j’disons qu’y’a d’la bounne graisse chez Louis à Jim P’tit Fou, ça rien à faire pantoute avec d’l’autre « type » de « grass » que fumant lés vieux hippies. So, ha-ha-ha!!! De temps z’en temps, quand s’en vient cougner à sa porte du monde égaré dés communautés avoisinantes, cherchant à s’acheter du tabac magique qui ressemble (« hey, man ») plutôt à d’la sarriette « blend » acadjenne! « Hey »! Qu’la face leu’ vire rouge d’embarras, « hmmm-hmmm », quand qui « findons out » que « l’expertise » à Louis, cé yinc d’être capable à graisser le d’sous dés « cars », contre d’la rouille!?!

« Anyway », en parlant d’Louis à Jim P’tit Fou, la bête; y s’a décidé » « that’s it », qu’y’était tanné d’être t’un vieux garçon pis qu’y’allait âller s’trouver t’une « girlfriend » dans l’boute de Cocagne; car s’lon lui, lés femmes de par-là sont bin plusses belles que « anywhere else » d’la province… Qu’explique p’t’être bin pourquoi asteur qui se « slick » lés jueux darniérement avec plusse de « black » à souliers que d’habitude pis qui « s’over-load » le menton « d’after-shave » à faire voulouaire « gaggé » t’un skonque (*).

Ouaye, coumme qu’y m’a conté t’à la « Post Office »: Qu’y’était à la r’charche d’une femme qui le « remindait » à t’une « sexy » pis jolie Sofa Lorraine (parce qu’y bégaye « nervously », ej pense qu’y’asseyait d’me décrire l’une qu’à lés « wild-cute » mines ou la « movie-star look » d’une (aaah) Sophia Loren?!?). Pis aaah ouaye, en trouver y’une qu’aimerait itout à « ridé » de d’sus « l’backseat » d’sa bicycle à pètes; pis « hopefully » intéressée à voulouaire « sharé » sa passion (Ha-Ha-Ha) de sa graisse.

Pas que j’voulais me moquer… Cossé-cossé, passion de sa graisse??? Coumme dans tchel sens??? Coumme dans d’la graisse à voulouaire « sprayé » le d’sous d’un « new car » ou de ct’olle-là qui y drague mou dés bourlets poiloux d’sés deux « love-handles »??? (Que j’questiounnais, en même temps que j’m’imaginais dans ma « lazy brain », cte « faceless woman » icitte avec Louis, à « ridé » sans « helmet », à la chanson de <<BORN TO BE WILD>> (« VROOOM »), de d’sus « l’pavement » (ouaye) d’la « badly patched Veterans Highway »?!?)

Supposément, qu’y’a t’un couvert pour chaque potte! So, si qu’Louis à Jim P’tit Fou croît vraiment qu’son couvert mystère s’trouve à être caché au long « d’l’Acadian Shore » de Cocagne ou qu’la « grass » est bin plusse « green » dans l’Comté d’Kent à s’happer d’la jolie femme??? So, « be it »! Cé sa « fantasy »! J’y souhaite d’la « good luck »! Après toute, s’un « nice guy »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

(*) skonque: mot Shiac pour signifier « skunk » (en anglais) ou le mot moufette (en français)… pas de différence, lés deux puants pareils!

 

 

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Cé avec plusieurs regrets de la part du Comité Organisateur de la Fête du Canada, du Village dés Roseaux – – bin y’ara pas de «fireworks» à beluetter l’ciel, ct’ânnée! Le budget ne permettait pas à «l’affordé»! So, y faudra «settlé» pour lés «fire-crackers» allumés qui s’ront garochés vite «off» d’la «float» du Mouvement dés Scouts; à pétiller dans lés airs, mais pas dans la foule de spectateurs, pendant la «parade». Hmmm-Hmmm, «in hope» de créer l’illusion d’une cacophonie festive!

Après l’heure du souper ou une fois qu’lés maringouins arrêtent de dévorer, l’ouverture officielle dés festivités va débuter avec la levée du «flag» du Canada, au terrain de la Salle Paroissiale, du village. Ensuite suivie par le chant de l’O Canada-là, chantée par l’honourable pis incroyable Delphine B.B. Bosse / Countré Star Extraordinaire; donc «let me tell you», qu’ara pas besoin d’un gobbine de «microphone», «no sirree», pour faire frissounner à «high-pitch» assourdissant la darniére syllable du mot Canada. Ouaye! Qu’arrêtera pas d’vous «hummé» dans lés oreilles : <<Da! Da! Da!>>, pour «at least» t’un bon 10 à 15 minutes, après qu’l’hymne national s’ra tarminé d’être beuglé… Ensuite, v’là viendra le verrat d’tchûré, avec son arrousouaire d’eau bénite, à «splashé» l’monde dans lés yeux (AÏE-AÏE-AÏE, ça brûle) pendant son prône de bégaiement d’la Bienvenue.

Moi, cé la «parade» qui m’excite le plusse… De cossé qu’j’ai pu comprendre d’Oswald à Pacifique à Dosithé, le volontaire-chef de cette activité particuliére, ça s’ra «quite» t’un boom du «parking lot» de l’église jusqu’au Vieux Tchaie… Y’ara au-d’là d’une quarantaine de chars allégoriques (ha-ha-ha, qué pas la même chouse que l’char à Ligourie; ein, malgré qu’ça sounne quasiment pareil); t’une d’mie douzaine de «marching bands», dont le tam-tam «bust» lés oreilles; une variété «d’clowns» acrobates pis comiques; tcheques jouals du Vieux «rascal» du «Farmer» Gallant (à mon opinion, dont lés immenses bêtes devrions                                  aouaire chacun le trou «d’corké» coumment «bad» qu’ça pète pis grous sont leux crottes de fumier (pis «guessez» ouaire tchi qu’à besin «d’scoopé» ctés hmmm-hmmm de pilots là, à la fin d’la «parade»? Ouaye! Moi!))… Pis possibilité de p’t’être tcheques dignitaires, à nous «wavé» d’leu «chauffered car» : ouaye, coumme l’une dés candidates du «Beauty Pageant» du Village dés Roseaux, qu’a quasiment gâgné le titre de Mlle Parsounnalité, mais qu’a «endé up», «sorry to say», à se mériter le titre de «Miss-Miss-Miss-Them-All»; t’une grousse poche du Gouvarnement (ouaye, coumme ma mére dirait, lui qui r’semble à t’un beau «male model» de d’sus lés «flyers» de hardes d’hoummes que j’recevons d’garocher dans z’un p’tit sac bleu t’en plastique, dans la «driveway»); pis coumme d’habitude, avec tcheques véhicules de «dumb» pottes de touristes qui s’ferons prendre par accident, dans le défilé!

Mêshoummes! Mêshoummes! Ej s’rai là sartain, le 1ier d’juillet, avec ma feuille d’érâble rouge de peinturer en pleine face, à «wavé» mon p’tit drapeau du Canada pis à <<WOU-HOU>> célébrer ma fierté d’être t’un Bedeau Citoyen Canadjen! «Again», <<WOU-HOU>>!!!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

J’sus pas trop souté après ma femme, la belle Betty. Pour m’aouaire convaincu de m’entraîner dans l’boute du « Fundy National Park », durant la fin « d’weekend » pâssée. Ma chère épouse m’avait promise qu’nous z’aurions z’un « good time ». Bin pour vous conter la varité, toute allait « okay », jusqu’à temps qu’j’m’ai fait attaquer par t’un affreux chevreux à tcheue blanche, dans l’une dés p’tites « trails » à touriste dans l’fin fond dés bois. J’crois qu’cé mon « after shave » intitulé « Wild Man Musk » qu’a enarvé cette bête sauvage là à voulouaire v’nir me mordre… J’ai la preuve d’empreintes creuses de sés dents à l’arriére d’ma hanche de ma jambe drouette pis de d’sus l’haut d’la fesse du même bôrd.

Sortie dés bois, ej ressemblais à t’un vieux « hermit » d’à môtché estropié. Pis t’ute que j’souhaitais faire, cé d’voulouaire m’en âller « back » vers la civilisation du Village dés Roseaux. J’en avais y’eu assez! Bin ma femme m’a convaincu « again » de prendre courage pis d’m’en âller avec y’elle t’au bôrd du lac pour s’en âller « s’renté » t’un bateau à rames – – qu’ça m’aïderait supposément à m’accalmir lés narfs!

Bin pour l’Amour de Djeu l’Pére pis de t’utes lés Miséricordes de Saints, j’arais fait mieux de m’amener t’une grousse pougnée de « pill » à nerfs, une fois rendue en plein milieu du lac… D’mandez-moi pas coumment qu’ma femme a faite pour chavirer l’bateau??? Bin, la premiére aparçevance qu’j’avons y’eu – – « SPLISH-SPLASH » – – tête à premiére dans l’eau; qu’j’ai pensé qu’j’allais m’neyer! Mais sachant faire la « doggie paddle », nous nous sommes rendus « soaking wet » au bôrd d’la plage, grelotant chacun coumme deux crottes gelées. Faut vous dire, qu’à l’intérieur d’moi-même, ej beluettais pas trop souté – – « l’urge » d’éguiber ma femme coumme t’un poisson m’a pâssé à l’idée… mais tais-toi que j’me sus dis… Baille-y t’un « hug, instead »! Après toute, cé pas coummne si qu’elle avait faite par exprès à créer l’illusion d’un accident, pour voulouaire asseyer d’haler l’assurance-vie ou la pension d’veuve???

Après d’aouaire « pitché up » la « tent », sortir d’nos hardes trempes, ma chère Betty, m’a suggéré d’âller me reposer sus l’fait d’mon « sleeping bag » – – qu’ça f’ra du bien! Pis en attendant, d’ne pas m’intchèter, qu’elle s’occupera à préparer le souper de d’sus l’fait d’la « Propane Barbecue Pit »… Yum-Yum-Yum, mêshoummes! Chacun t’un bon grous steak « well done »!

J’étais pas élongé plusse que 3 à 4 minutes, que j’entendu l’explosion d’la flamme du « barbecue » me péter dans lés oreilles; pis Betty me criant de sortir « out » d’la « tent » au plus sacrant! Ouaye! Qu’la « tent » était t’en feu; qu’le souper était brûlé! Cé point « Smokey the Bear » qu’a v’nu à notre rescousse, mais plutôt le jeune « camper » Amarichain d’en face qu’a y’eu la bounne idée de v’nir combattre la braise t’en dévidant son cooler plein d’Kool-Aid orange!

« That’s it »! « Enough was Enough »! J’ai r’gardé ma chère Betty pis j’y’ai bin laissé saouaire qu’nous nous z’en allions « back » che-nous. So, me v’là à me mettre à paqueter dans la « trunk » du « car » lés affaires qui n’avions pas pâsser t’au feu. V’là qu’ma femme rouvre la porte du « passenger side » pis qui largue t’un façon d’grous OUAQUE! « OOOOH, MY-GOD-MY-GOD »! Qu’y’avait t’une mouffette, d’mandez-moi pas coumment; bin qui s’avait « sneaké in » la tcheue par en l’air dans « l’front seat »! J’ai pas besoin d’vous faire t’un dessein, mais ma Betty s’a faite « sprayé » à coup d’parfum d’la bête puante… Pis… Pis… Pis…

Jeezo-crône, pour pas « gaggé » – – j’avons y’eu besin, pas grands choix, bin que de garder lés châssis d’baisser t’ute la « way » du « Fundy National Park » jusqu’au Village dés Roseaux. Qu’a été, « let me tell you », l’une dés plus longue « ride » de ma vie!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église