S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

La s’maine pâssée, j’ai rêvé t’au défunt Joe Lampion, qui m’a laissé dés instructions précises d’âller « diggé » t’un trou, t’une centaine de pieds « away », en erriére d’la vieille « shed » à outils, tout près d’la crique privée, de d’sus la « property » du Couvent dés Sœurs. Pis là, me dévoilait qu’était enterré t’un trésôr en pièces d’ôr, d’une valeur immense; qu’arait été enseveli là, t’une dizaine d’ânnées avant même qu’la colonisation du Village dés Roseaux se fasse, par t’un sartain noummé Ho-Horace le Trappeur de Peaux d’Castôrs pis hôrs d’la loi d’France.

Pensez-moi fou, si qu’vous l’voulez; mais ma main sus la Bible, la majorité dés messages que j’obtiens souvent dés esprits de l’au-d’là, y’a normalement t’une sartaine varité d’attachée avec… Pis surtout ceusses-là t’au défunt Joe Lampion, jusqu’à date qui ne m’avons jamais induit en erreurs. Faut admettre qu’au coummencement que j’étais « quite narvous » d’voulouaire âller en discuter avec la Mére Supérieure du Couvent pis surtout l’tchûré d’la parouaisse, mais qui m’avons dounné tout d’même t’une quinzaine de minutes d’audience à m’écouter…

J’m’attendais vraiment d’me faire arrouser d’eau bénite, afin d’faire chasser més démon hôrs du côrps! Mais cé avec t’une pleine « can » neuve de « Bug Off spray », qui m’avons baillé en cadeau « instead », que j’ai su qu’j’avais obtenu leu’ bénédiction d’âller m’faire dévorer en vie par lés moustiques nouaires; pis de « hey, wish you luck, « kiddo », d’âller creuser mon trou avec ma « handy dandy » pelle ronde prime! (Pis suivi d’un ton moqueux d’la pârt du tchûré, d’y sauver lés lêches afin qu’il puisse âller faire la pêche, « in case » que je ne trouverais point d’trésôr).

So lundi après-midi de cte s’maine, <<La-La-La-La-La>>, j’m’aventuré bravement tout seul, exactement à la « spot », à youssé dans mon rêve qu’ça m’avait été « showé » d’creuser… Me v’là que Creuse-pis-Creuse-pis-Creuse… Tout t’en faisant attention à ne pas « upsetté » le nique à dguêpes, « near by »! La sueur du front m’coulait à plein sciau. J’ai v’nu proche à tcheques reprises à voulouaire abandounner « all hope »; mais j’m’ai « remindé » d’ne pas « givé up », car j’viendrai à…

Pis ouaye là-là, j’viendrai à – – Toc! Toc! Toc! Pis coumme de faite me v’là que j’réussi à découvrir (« Oh my Gosh », t’ute excité ») le fait du « top » d’une énorme caisse ancienne en bois franc, d’à môtché pourrie pis d’clouée-serrée… Quand qu’j’ai pu « pry-opené  » le contenant, avec ma « handy dandy crowbar », par chance qu’à ce moment là de découverte excitante que je portais més lunettes à soleil; car si non, la lueur éclatante dés plusieurs pièces d’ôr m’arions sartainement aveuglé…

Ouaye! Bon samaritain que j’sus, j’ai « turné over » la « whole loot » t’au Comité Paroissiale, qu’avons annoncé publiquement hier souaire, que l’estimé du trésôr aïdera à payer la construction totale d’notre nouvelle église; pis qui pourront asteur peupler « sans worries » l’intérieur d’l’édifice avec dés estâtues neuves de Saint Patrons, moulées en vrai plâtre de Paris, mais faite t’en Italie.

Imaginez-vous ouaire! En remerciement, y’allons planquer t’une plaque en mon hounneur à l’entrée d’l’Église… J’aimerais que l’nom t’au défunt Joe Lampion y s’rait mentiounné… Mais y’a parsounne qui semble voulouaire supporter mon idée… J’ai dis NOUMMÉ! Pas CANOUNISÉ!

 

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Parle d’une « fun » du djâble, qu’j’ai y’eu à vendre més plusieurs minis sculptures z’en bois, à mon kiosque qu’j’avais « renté » à la « Craft Show », au terrain extérieur du « parking lot », d’la Salle Paroissiale. Ceusses-là qu’avons disparu l’plus vite ou faites fureur, que l’monde s’pressions ou plutôt dire s’battions de dgeules entre z’eux à voulouaire acheter afin d’ajouter à leur supposément vaste collection de mon art, étions lés statuettes en pin – – ouaye, de ma « spitting image cuz » de Countré Star Extraordinaire, l’étounnante Delphine B. B. Bosse.

Cé la « Yodelling Delphine », avec l’impression vibrante d’une longue langue qui « jet out » d’la goule coumme y’une qué parée à « lické » t’un bloque de sel, qui s’est vendue l’plus cher. Mon « intended price » était « at least » t’une centaine de piastres; mais cé t’au « highest bidder », t’un « anonymous » riche pêcheux d’Cap-Pelé, qui me l’acheté <<Cha-Ching-Cha-Ching>> pour au-d’là d’mille piastres pis tcheques cennes. Pis en plusse qui m’a « commissioné » de « carvé » t’une énorme plaque en frêne commémorative de Delphine, l’Héroïne du Shiac, afin de « donaté » t’au P’tit Musée du Village dés Roseaux (qué « supervisé by the way » par sa propre cousine ou l’historienne locale, l’encyclopédique de Marie Calotte).

Ma statuette, quasiment la hauteur d’une lampe de table pis avec t’un profile à r’sembler quasiment à cti-là à la Grousse Roseanna, intitulée: Femme en train d’promener son houmârd sus z’une « leash »… a « fetché » huit cents piastre! Qu’a été vendu à t’un jeune houmme docteur qui spécialise supposément avec tchequ’affaire à faire avec soit l’arthrite ou l’enfelure du noucle du trou, à youssé qu’cé nécessaire d’explorer là avec dés « rubber gloves » pis en tout cas p’t’être même avec t’une « magnifying glass »… J’veux pas m’braguer ni rien, mais quand que « j’stain » du bois, moyetout j’porte dés « rubber gloves »; pis j’n’ai point ‘té oubligé d’m’en âller étu-dier la Médecine à la Grousse Y’Oùnivarsité pour 7 à 10 ans pour saouaire coumment m’en sarvir… « As » pour me sarvir d’une « magifying glass », cé point nécessaire d’ma pârt d’m’en sarvir, car ma vue oua toujours aussi « sharp » pis claire qu’un r’nârd rusé qu’examine attentivement sa proie!

« Anyway », y’a pas yinc mon kiosque qu’attirait l’monde à voulouaire v’nir espiounner lés produits finis. Cti-là dés tapis « hookés » traditionnels à la guénille « strippée », « maynaygé » par la belle Lorraine à Wilfred à « Whistling » Paul Saumon, à t’ute vendue sauf pour le « design » d’un vache laitière qu’en train d’s’amuser à « plucké » de d’sus lés « strings » d’une vieille « whimsical banjo ». Y’a itout le p’tit pavillon à Sœur Marie-Hélène dés Causes Désespérées, à youssé qu’à l’a vendue t’ute son « Divinity Fudge »; pis que l’monde y offrions même jusqu’à dés « donations », pour être capable de défripper le restant dés miettes de sucrerie qu’avions timbé d’sus l’fait d’la table.

Ej ne sais pas coumment qu’a été la vente pour le restant dés vendeux? Mais « as for me », j’m’en ai été lés poches de tchulottes pleines à « busté » de bidoux – – bin excité que j’pourrai maintenant « affordé » d’payer t’une vacance d’été, pour moi pis ma famille, dans l’boute d’la « Cabot Trail » – – avec le luxe de la conduire sécure cte fois icitte, avec lés yeux d’grands rouverts, sans besin d’crier d’peur…

À bientôt!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

 

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute Bedeau d'Église

Hen-Henri à P’tit Boute
Bedeau d’Église

Va-Va-Valdôre à Vi-Vi-Victôr à Jo-Jo-Joseph Bou-Bou-Boudreau, le v’là z’en train vi-vi-vibrer sus l’siège de son vieux-vieux-vieux « tractor » qui « backfire » t’une épaisse boucane nouaire. Ein! À youssé qui s’en va bin – – <<« Prutt-Prutt-Prutt »>> – – l’es-l’es-l’esclâve de djeu là, avec sés jueux « d’slickés » d’saindoux pis sa « necktie » d’son habit du dimanche en train d’flapper dans l’vent pareillement coumme t’une tcheue coupée de r’nârd d’amarrée d’sus « l’antenna » d’une vieille « hot rod »? Ââââh, y s’en va « serenadé again » la vieille fille du « bootlegger » de Boudreau Office là, la douce maigorloune d’Irène – – qu’un nez d’assez crochu pis lés deux grous yeux « d’marbles » qui y borloquent hôrs d’la tête, qu’à « m’remind » (pitché) à tcheque sorte de hibou d’grange mal-empaillé.

Faudra qu’Valdôre s’dégêne vite à y d’mander la main en mariage, avant qu’un certain counnu chanteux d’poummes de Shédiac, P’tit Joe Pétârd, « step in » pour asseyer « d’sweepé off » dés pieds (ein) la naïve Irène! À matin, de cossé qu’j’m’ai fais chuchotter tout bas dans més oreilles, à la Poste Office, par la Vieille Dorilla à Jean-Louis Houmârd, cé t’aujourd’hui même que Valdôre s’en va s’braver… Ya, s’a-s’a-s’agenouiller « nervously »; « ho-ho-hopefully », sans évanouir… Exprimer à Irène lés sentiments de son amour, en y offrant en même temps la « fake » bague en ôr qu’y’a trouvé (chanceux qui y’é) dans « l’plastic container » de « costume jewellery » sus l’comptoué du « Guy’s Frenchy’s » pis qu’y’a gaspillé t’un « wow-the-big-shot » de cinq piastres pour…

Pour arrêter Valdôre de s’chavirer, afin qu’ça puisse virer t’en « HAPPY ENDING »… J’espère qu’la gobbine de princesse d’Irène y répondra : <<OUI, MON « LOVEY DOVEY »!>> Pis counnaissant l’entiére famille à Irène, qué t’une « rough & tough bunch ». Si qu’cé t’un affirmatif, ça s’ra proche à r’sembler t’un « good old fashioned shotgun wedding » pis « bound » itout d’aouaire t’une bounne bagarre d’excitement à coups d’poings dans la salle de noces.

Imaginez-vous d’aouaire t’une belle « snap shot » souvenir d’la grand-mére maternelle à Irène, au boute d’la table d’hounneur dés mariés, en train d’saucer son dentier dans son verre de vin blanc; ou pire t’une photo d’l’un d’vous z’autres, avec la chaise qu’vous z’êtes encôre d’assis dedans, en train de s’faire soulever pis « pitché » haut par en l’air pis « crash landé » z’en plein milieu d’la « dance floor », juste coumme la chanson <<(Shake-Shake-Shake) Shake Your Booty>> s’met à faire « groové » tout l’monde!

Aussitôt qu’j’aurai dés nouvelles, ça m’fera grand plaisir d’voulouaire partager l’histouaire avec vous z’autres. Ein, « you never know », j’arons p’t’être t’une invitâtion dans la « mail », d’âller participer t’aux noces!?!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute Bedeau d'Église

Hen-Henri à P’tit Boute
Bedeau d’Église

« Well », au moins faut dire que le cratère dans l’Village dés Roseaux a arrêté (« thank goodness ») de boucaner… Qu’ça sent pu l’brûler pis ni qu’ça nous chauffe lés yeux, quand nous nous aouaindons <<dindon-dindon>> la face laide dehôrs! Si qu’vous vous rappelez de cossé qu’j’vous avais raconté dans ma chronique d’la s’maine pâssée : ya, qu’l’ancienne maison à ma cousine populaire, la Delphine B.B. Bosse, de d’sus l’fait d’la butte du village avait mystérieusement rouspéter… pis chanceux dans sa malchance qu’le nouveau « owner » n’était pas assis sus l’trône d’sa toilette, pendant l’incident; ouaye, qu’y’était « gone » (« Blah-Blah-Blah ») de d’sus z’une « supposedly business trip » – – « a story » là « for an udder day »(ein, qu’une histouaire de vache)?!?

« Anyway », t’ute socitte pour vous dire qu’asteur qu’y’un grous  » friggin’  » de « FOR SALE sign », la « size » d’une énorme « highway billboard » (que Djeu Seigneur, même t’une satellite qu’orbite dans l’espace ou tout l’tour d’la planète pourrait lire), à été planté de d’sus la « property »! « Now, who » dans leu’ « right frame of mind » voudrait achèter « such a disaster zone » semblable? « Well » supposément, quand qu’Delphine B.B. Bosse, la Countré Star Extraordinaire, a entendu dire que le lot d’terre était à vendre – – s’lon la rumeur qui circule sauvagement dans l’village, qu’elle s’arait « rushé » à faire t’un offre ou à placer t’un grous « bid » d’argent… Avec l’intention de soit créer t’un « Amusement Park » (« DELI LAND » – – « DELI » pour Delphine) ou d’en faire t’un « Camp Ground » pour touristes. Pis si qu’elle ne peut pas obtenir lés permis légaux pour la construction pis le « landscaping » de son idée d’projet – – « then », p’t’être bin considérer de s’bâtir t’une maison à neuf pis de déménager « back » dans l’village (« qu’honestly » qu’a « upsetté BIG TIME » Gertrude à « Fried Fish », la grande dgeule d’la communauté… quand qu’à l’a entendu la possibilité d’nouvelle Chez Alfredine « Hair Salon », vers la fin d’sa teinture à jueux qu’arait dûe « turné blonde » mais qu’a viré orange cârotte « instead »… que j’sus oubligé icitte de censurer dans la gazette familiale du Moniteur, en raison que cossé qu’y y’a vomi hôrs d’la goule était « quite » scandalisant t’aux oreilles… À mon opinion d’Bedeau, ej dis yinc, qu’ça mériterait t’une bounne visite t’à Confesse pis coumme punition (Âmen-de-Philomène) « at least » t’une neuvaine ou deusse « non-stop » de chapelets)!

Moi, « j’minderais » pas c’là d’aouaire Delphine B. B. Bosse pis son houmme foiroux d’Ozime à « mové back » dans l’Village dés Roseaux – – à « spicé up » ou à brâsser d’l’excitement partout! J’asseyé à plusieurs reprises d’la rejoindre, mais à chaque fois que « j’call » là la gobbine de « phone » est tout l’temps « busy » l’Djâble : <<Meep-Meep-Meep-Meep-Meep>>! Que « come on », Delphine, là-là; ha-ha-ha, « get off » la « damn phone »!

Aussitôt qu’j’en sarai plusse long, j’me gênerai pas d’partager lés échos de la « gossip » avec vu-z’autres. So, en attendant là-là, « holdé on » coumme y faut à vos « dear » casquettes de baseball pis à vos grous « cheap » chapeaux d’paille du « Dollar Store », surtout asteur qu’y’a bin plusse de vent qui circule en travers du village – – hmm-hmm, depuis l’apparition non-bienvenue du cratère mystère! Ouaye!

À la s’maine prochaine!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Hier souaire, vers l’heure proche de mênuit, je n’étais pas d’hôrs à « witnessé » l’ancienne demeure à Delphine B.B. Bosse, de d’sus l’fait d’la plus haute butte du village, exploser coumme t’un gigantesque nuage t’en forme de « mushroom ». Pas plusse que c’là: « KABOOM »! Création instantanée d’un cratère mystère! Mêshoummes! Par chance que « l’new owner » (« yeah, whatever » qué son nom encôre) n’était pas che-z’eux « at the time »; supposément qu’y’était « gone » – – ej ne veux pas dire « gone » coumme t’un mozus de « dopé » là! Mais plutôt « gone », un peu « suspicious » ein, coumme être bazi z’à Montréal, de d’sus z’une « business trip »? Ouaye, que lés bardeaux d’la cahute timbions du ciel coumme du « saw-dust » épais pis qu’lés tuiles d’la toiture ça beluettait dans l’firmament coumme dés beaux « fireworks » de clôture de festival.

Y’a du monde qu’avons pour leu’ dire que cé t’une météorite qu’y s’en a v’nu « crashé » contre la maison. Y’en a d’autres, surtout coumme la grande dgeule de Gertrude à « Fried Fish », qu’avons circulé la rumeur que p’t’être c’était t’une gobbine de « warning bomb » de la « Mob » (ouaye, heh-heh-heh-heh; pareillement coumme décrit dans l’scénario du livre populaire que lés membres du « Book Club » du Village dés Roseaux étions z’en train de discuter à leu’ rencontre d’la s’maine darniére).

S’lon l’Chef d’la « Fire Brigade », « George » à Fabien, lui conte que cé la « tank » à « propane » du « barbecue », de d’sus l’patio, qu’a probablement « leaké »; pis v’là qu’un « nosey smart raccoon » s’en a v’nu s’amuser (<<la-la-la-la-la-la-la>>) à cliquer le « BBQ lighter starter » qu’avait été laissé aouaindu « near by », de d’sus l’fait d’la « picnic table » pis… pis… pis qu’la pauvre bête, sans pré-avertissement, a « endé up » (POUFFE) tchuit à la perfection : Mmmmm, « Well Done ». Preuve de socitte : cé qu’y’avons trouvé la carcasse grâlée d’la bête sauvage morte, la tcheue d’allumée coumme t’un flambeau, t’une centaine de pieds « away » d’la zone du désastre; tchenant serré le manche fondu en plastique d’un « BBQ lighter starter » ou plutôt dire de « fusé » (« OUCH ») entre sés deux p’tites pattes d’en avant!

Cé la chanceuse de Marie Calotte, l’historienne locale, qu’a hérité la carcasse d’la bête coupable d’la création du cratère du village pour la consarver dans z’un grous « jar » de formaldéhyde, pour être mis « z’on display » dans l’Musée du Village dés Roseaux! Parle d’une dâmnée attraction touristique incroyable; un bon souvenir, (ein) « come one, come all ») vous faire poser avec « l’infamous raccoon »!

« I hope » que l’gârs qui « own » la « property » a t’une maudite bounne police d’assurance! « Out » du cratère, ça boucane encôre, créant l’illusion d’un volcan actif! Qué « quite » phénoménal à « watché »… Qu’ça m’fait tousser : QUEHEUQUE-QUEHEUQUE!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

« I guess », c’était pas mal « fiery » pis « loud », « l’argument » entre la têtuse de Grousse Roseanna pis l’effroyable Gertrude à « Fried Fish », dans « l’parking lot » d’la Quincaillerie du Village. La seule chouse qui faisions pas c’était de « literally » s’cracher dés insultes dans la face, de s’fiâler (mêshoummes) à coups « d’purse », de s’grafigner coumme dés tigresses la peau « saggée » dés bras pis de s’arracher lés « tight curlers » dés jueux!

« Now », si j’m’arais fermé lés yeux, j’arais pu m’imaginer être spectateur à t’une « Ladies Wrestling Match »; dô ma « bet » à gâgner arait été « honestly » d’sus « Bone Crusher Rosie » (le stage name ha-ha-ha que moi dans ma « fantasy » j’arais « nicknamé » la Grousse Roseanna) VS la « Friggin’ » de « Losin’ Nose Bleedin’ Gert » (« as you know, ha-ha-ha, Gert for » Gertrude à « Fried Fish »). Ya! Par chance qu’y’étions loin d’la « outdoor display » de « lawn folding chairs », car j’sus sartain que l’une de z’eux deusse s’en arions sarvi pour câsser (« WHAM ») contre l’échine de l’autre. Mais cé t’avec un sac de fumier d’borbis de 10 livres que ma « Winning-Swingin’ Rosie » avait dans son « shopping cart », que « PACHAK », à « ploughé » le tout z’en pleine face à « Gert » – – que l’dentier à Gertrude y’a « flyé » hôrs d’la goule, pour s’en âller s’éclater pis fêler la « front windshield » du « car » (« of all people, my-my-my » du tchûré d’la parouaisse qu’arait pu « at least faké » d’bouetter, en débarquant d’son « priest mobile » qu’était « actually illegally parked » à youssé qu’ça devrait être résarvée (ouayons) pour t’une parsounne handicapée).

La djerre de mots avait t’ute affaire avec tchissé entre z’eux deusse était la plusse qualifiée ou qui devrait être nouminée par le Comité Organisateur dés Villageois coumme étant la Juge Chef du Concours de Cuisson, pendant lés activités du fameux « Tourist Attraction » Festival de Tétines de Souris Congelées du Village dés Roseaux – – qu’ara lieu pendant la deuxième pleine s’maine du mois d’juin (« hopefully » qui mouillera pas c’temps là »).

Ouayez-vous Gertrude n’avait point aimé l’commentaire à la Grousse Roseanna, qu’à l’avait yinc t’une grande langue pour « gossipé »; de s’faire « provoké » d’la pareille sorte que quanqu’ça v’nait z’à « food tasté », que « come on » là qu’c’était yinc « so-so »; pis en plusse, de s’faire moquer-insulter en pleine face que la texture de sés « hot biscuits » étions aussi « tough » pis dure qu’une « hockey cup »…

« Well », la « hurt » peut être dure à « swallowé » dés fois!?! Qué c’là qu’a vraiment poussé Gertrude « over the edge » là à voulouaire s’grimancher d’goule avec l’effarée-face de Grousse Roseanne. Qu’a « escalaté » quasiment à moi d’voulouaire crier itout : <<Fesse, « Rosie »! Fesse!>> Mais pour pas m’faire draguer « into it », j’ai opté « best » (EIN) de m’tcheindre la dgeule de bouchée! Qué « really Atta Boy », Hen-Henri! Ha-Ha-Ha, « Atta Boy »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

 

Lés aventures d’la belle Delphine pis du Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

La surface du vieux tchaie du Village dés Roseaux était peuplée «d’at least» une bounne soixantaine de goélands voraces. Ein! En train de s’chamailler à saouaire tchissé parmi z’eux (ouaye) qu’allait aouaire la darniére «slice» du «loaf» de pain sec aux raisins qu’avait garoché la jolie touriste Amarichaine en t’utes bounnes intentions pour lés «feedé»… Mais cé icitte que s’a tourné mal! Qu’lés ailes de quasiment chaque zézeau, «pissé off worse» qu’un «clam» qu’y’étions, s’avons «éstretché out» aussi étendu que ceusses-là de «fighter jets», y ombrageant le fait d’sa tête pis là de plu-sieurs «bombs away» de crottes molles. PLIC-à-PLAC-à-PLIC-à-PLAC!

La pauvre femme! Avant «d’jumpé off» du «wharf» en forme de «cannon ball», y’un goéland qu’a «managé» (âh bin là, Djeu Seigneur) d’y arracher le «kerchief» «off» du fait d’la tête; qu’un autre (mêshoummes) arait «zoomé» vite dans l’firmament, entre sés griffes de pattes, avec sa laide perruque en «toss curls»; pis apparemment qu’en darnier, que l’un de ctés gibiers marins farceurs là s’en arait envolé en chantounnant d’un ton vainqueur, avec sa paire de «Gucci Luxury Sunglasses» de suspendu sus l’boute de son bec crochu (que si ct’image là arait pu être captée de d’sus z’une «camera», (ein) parle d’une belle annonce publicitaire qu’s’arait pu faire pour aïder à attirer ou encou-rager l’touriste à voulouaire v’nir visiter ou s’promener en travers de notre charmant p’tit village!

Par chance qu’la mer était calme, mais frette… Par chance t’au jeune pêcheur, le garçon à la veuve Irma à Bouette, le beau «Ted», qui s’en v’nait «docké» son botte t’au tchaie, qu’a «noticé» cte «odd» attiraille là de d’loin, «bobbé up & down» coumme t’une boueille. Mais ouayons, t’une boueille ne s’amuse pas à «splashé» d’la pareille sorte dans l’eau? Quand qu’y’a réalisé qu’c’était t’un «Emergency», pas trop rusé d’sa pârt, y’a «divé in head first» dans l’eau pour âller à la rescousse d’la pauvre demoiselle en détresse… Oubliant d’éteindre son bateau ou de «shifté» ça à «neutral»; avec la «steering wheel» de «non-attended» – – ein, v’là qu’l’embarcation s’met à naviguer hôrs de contrôle, pour finalement s’en v’nir s’échouer «KABOOM» contre le «breakwater» en face d’la maison de l’énerré artiste Francis du Djâble qui ne savait pas «what» de «heck» qu’allait «on»???

Ouaye! «Never mind about» le bateau d’pêche! R’venant «back» à la quasi-noyée pis son héro! Le beau «Ted» a réussi d’la dragué «back to shore»! Ej pense que l’Amarichaine s’attendait d’aouaire du «mouth-to-mouth ressuscitation»; mais avec sés deux dentiers qui y pétions ta-ta-tarriblement féroces dans la goule… «Well», «Ted»! En ouayons ça, s’a décidé («WHOA», mêshoummes) de «backé off» – – la panique dans l’côrps, pour pas qu’à vienne trop proche de lui y mordre pis y faire saigner sa grousse babine d’en bas! «Mind you», le héro a tout d’même «settlé» en récompense t’un bec trempe sus la joue; qu’sa face y’en a «blushé» aussi rouge tomate que du ketchup! «Atta Boy», «Ted»! Ya, «Atta Boy»!

 

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

5h:30! La brume tôt d’à matin était assez épaisse, qu’ça « feelait » quasiment aussi « jiggly » qu’du « JELL-O » qui chatouille pis s’écrâse contre la peau d’la face. Asteur, ej sais coumment doit se sentir étouffé pis de « trappé » un p’tit « marshmallow » blanc, à l’intérieur d’un dessert « fancy » en gélatine! Laissez-moi vous dire, que ct’air humide là n’était pantoute facile à avaler dans lés poumons; surtout qu’ça m’faisait « spinné » la tête aussi étourdissante qu’une « whoo-pie » d’toupie, entre chaque pelletée d’terre que j’me dépêchais à la sueur d’més deux brâs à creuser hôrs d’la fosse, dans l’cimetchére. Ouaye! Afin d’assurer t’au vénéré tchûré, exactement drette après le service funèbre d’aujourd’hui, d’être capable d’enterrer là sans complications ou délais le misérable défunt Gonzaille à Dôsithé à Pierre Corneille Hébert!

En parlant du côrps môrt, Gonzaille pendant son vivant n’était point cossé qu’t’appel un houmme aisé à « dealé » avec… Pire quand qui s’mettait à caler d’la biére coumme t’un canârd à la tavarne; pis que Ha-Ha-Ha, à chaque coup, une fois de bin taré – – aurait bavé d’sa voix forte de tounnerre, à « whoever » qui voulait l’écouter ou s’moquer, en pointant son doigt croche vers l’énorme « flag » acadjen d’accroché contre le « wall » d’à côté lés « dart boards »: <<Me-Me-Mêshoummes! Tu sais quand-quand qu’tu ouas plusse qu’une étouèle là dans « l’flag » acadjen (« HIC »), ça « mean » de dire (Heh-Heh-Heh) qu’la biére est tarriblement « good » (Heh-Heh-Heh) à souaire! Ouffe! Qu’ça fesse tu « ever » bin à « Jiggy-Do-A-Jiggé-Wow »!>>

Pis après son fameux discours d’ivrogne, garantie qui s’aurait mis à « entertainé » la foule, coumme l’un qu’était en train de « s’enjoyé » à faire t’une « two-step dance » en « zig zag » avec son démon invisible! Ein! Pis si qu’tu osais pas d’l’applaudir… Bounne chance qu’y t’arais « staré » d’sés deux yeux d’travers; pis s’arait té rien pour lui de voulouaire s’mettre à « starté » à « t’swingé » sés poings PIC-à-PAC en pleine face! Pis là après c’là, c’était rien pour lui de s’faire « kické » d’hôrs d’la tavarne, à coups d’bottes. Va-t’en! « Git »!

« Anyway », le vieux canaille de Gonzaille y’a corvé aussi « stiff » pis bleu frette qu’un be-luet congelé, « maybe hungover » coumme le djâble, en s’étouffant (« AAARGH-AAARGH », « of all things ») de d’sus z’une maudite arrête de « sardine »! Que cé sa « girlfriend » d’une trentaine d’ânnées ou même plusse, l’énerrée de vieille fille de Lucille à Samuel Crapaud, qui l’a trouvé dans cet état misérable: d’assis de d’sus l’trône d’la toilette; lés tchulottes itout de baissés pis la p’tite amanchure à l’air… Un détail qu’était p’t’être pas vraiment nécessaire à voulouaire partager avec vous z’autres dans Le Moniteur Acadien, surtout qu’cé t’une gazette familiale… Mais… Mais, « I guess » qu’cé d’même qu’s’arrivé… Ya! Qu’y’a « hopefully endé up » à « surrendé » son âme t’au Purgatouaire!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

 

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

Joseph à Whiskey t’au Vieux Sam Baril, très triste à dire, y’é môrt! Ouaye! Môrt deboute de d’sus sés deux pieds solides, à l’intérieur d’sa grange à vaches laitiéres, tchenant serré sa fourche dans sa main… Ej voulais dire là, j’m’excuse, avec sa fourche à foin!

Ya! Y’était en train d’jaser d’politiques, avec le Vieux ‘e R’nârd Bernârd Babineau, coumment croche qui pensait qu’lés affaires du Gouvarnement s’brâssions dans l’pays. Quand qu’le sujet d’la hausse dés taxes à « landé » d’sus l’tapis, qu’a due « upsetté » Joseph, car sa pression d’sang y’a monté jusqu’à la tête – – y faisant péter t’une veine! Qu’lés yeux y y’avons soudainement viré croche, coumme tchequ’un qui s’fait enfoncer (« SURPRISE ») t’une supposititouaire dans l’trou! Qu’l’air y’a expiré dés poumons, quasiment coumme le râlement d’un « slow leak » d’un « tire » d’vieux bicycle! Coumme j’vous disais dès l’début d’mon histouaire, aussi « weird » qué « weird » : soutenu à la verticale, par le suppôrt d’sa fourche à foin, y r’semblait d’quoi aussi raide pis blême qu’un mannequin en plâtre, « qu’advertize » dés hardes dans z’un grand châssis de « Menswear Store ».

Cé yinc quand que le Vieux ‘e R’nârd Bernârd y’a « poké » l’épaule, qu’y’a réalisé « WHOA » Mêshoummes! « What Da Hell »! JOSEPH EST MÔRT! « Oh My Gosh », cossé-cossé que j’fais? Qu’y’a pensé, bin oua-yons mon grous t’innocent, panique pas – – t’as yinc à « dialé » le service d’urgence, « come on » là, de d’sus ta « cell phone! Pis « nervously », cé ça qu’y’asseyer d’signaler… À la premiére « try », y’a due fessé le « speed dial », sans trop s’en aparçeouaire, car cé à youssé qui livrant lés pizzas qu’avons répondu… Pis cé la jeune femme qu’a répondu t’au « pizzeria » qu’a « endé up » d’accalmir le « nervous wreck » de d’sus l’autre boute d’la « phone », à obtenir lés instructions à coumment s’rendre « wherever » qu’c’était qu’y’était pis qu’a « endé up » vraiment de rendre service en rejoignant « l’Emergency Dispatcher »!

Cé yinc t’une fois rendu à la « Morgue » de l’hôpital française, qu’le « Coroner » a yinc été capable de « loosené up » la « tight grip » d’la fourche à foin, « out » d’la main t’au feu Joseph à Whiskey! Y’a pas y’eu d’choix que d’le faire, parce qu’l’embaumeux n’arait pas pu réussir (EIN) à fermer le couvert du cercueil!!! Qu’arait été embarrassant pour la famille!

Mêshoummes! Mês-hoummes! Ouaye, parce qu’y’é môrt deboute à la verticale, sa veuve Amandine a d’mandé qu’y soit enterré ainsi dans l’cimetchére… Mais la tête à premiére, en direction d’la « pull » d’la gravité; afin qui puisse pas « back » (Ha-Ha-Ha) se « diggé out » à la surface… Asteur, qu’à va reçeouaire son grous chèque de veuve du Gouvarnement, « there’s no friggin’ way » que y’elle va s’mettre à s’lamenter ou s’mettre à critiquer lés Politiques pis lés Services du Canada. Au contraire! « Thank You »! « Thank You »!

Hen-Henri à P’tit Boute

Bedeau d’Église

S’Lon l’Bedeau

Hen-Henri à P'tit Boute

Hen-Henri à P’tit Boute

J’ne sais pas tchissé qu’a y’eu la « bright idea » de « designé » l’édifice, d’la nouvelle église future du Village dés Roseaux, à r’sembler t’une grousse « modern » cotchille d’palourde? Mêshoummes! J’ai vu lés plans être dévoilés à la réunion du Comité Paroissial, d’hier à souaire. Pis hounnêtement à mon opinion professionnel de Bedeau : ej trouve pas c’là trop beau!
Cossé? Y’as-tu pu parsounne qui sait respecter à coumment imiter l’ancien style d’architecture? Avec pas d’clocher, supposément qu’le carillon s’ra remplacé par t’un « mini computer system » qui r’semble à t’une « door bell gadget » du « Dollar Store », avec dés grous haut-parleurs d’attachés sus l’fait du « roofing » en « slant »; pis qui sounnera coumme d’la « yucky cheap electronic music » tannante, coumme quand qu’t’é « stuck » à paniquer dans z’un « elevator » (parce que tu crois qu’la parsounne à côté d’toi en train d’voler l’espace de ton oxygène).
Lés portes de l’entrée principale d’l’église allons fonctionner pareillement coumme ceusses-là d’une hôpital, avec t’un « sensor » ou t’un œil ou « spyware » électrique… à youssé en plusse qu’ça ira plus vite à rentrer saluer l’tchûré; pis avec plusse « d’elbow space » à s’dépêcher confortablement d’âller « s’grabbé » t’un banc, dans la grande salle de sarémonie religieuse qui r’semblera plutôt à t’un « movie theatre » – – mais ouayons, sans être capable de se procurer d’quoi à bouaire pis t’un grous « container » de « popcorn » beurré à « munché » d’sus pendant la partie ennuyeuse du prône.
Y’ara pu d’estâtues religieuses à orner pis à épouster dans lés coins. Ni d’images de Saints de « portrayé » dans lés châssis de vitres couleurées d’église; mais remplacés par dés formes abstraites géométriques à r’sembler quasiment la ligne « zig-zag » coumme dans la « shirt » du fameux « Oh-My, the Good Grief » de « Charlie Brown » d’la « Peanut Gang », mais excepter qu’à l’é d’une couleur bleue foncée marine, contre t’un fond d’vitres couleurées de divers jaunes matachés à supposément créer l’impression d’un levée d’soleil panoramique ou à symboliser le début d’une Nouvelle Vie.
La quête continuera d’la même façon que d’habitude, excepter qu’lés pâsseux d’tchêtes s’ront oubligés d’porter t’une « belt » capable de bailler « back » du change : coumme dés « loonies » pis dés « toonies », afin d’être capable de « breaké » dés grous « bills » de cinquantes ou de cents.
« Well », au moins j’arai pas besoin de m’intchèter… Y’ara t’un sous-sol à l’édifice, une salle exprès pour moi à travailler pis à « storé » lés outils pis l’équipement nécessaire au maintien de la propreté de l’intérieur de l’église.
De cossé qu’j’ai pu comprendre, la construction de l’église débutera la premiére semaine du mois d’mai. « That’s it, that’s all » – – qu’j’ai à vous conter pour cte s’maine ‘citte! À bientôt!

Hen-Henri à P’tit Boute
Bedeau d’Église