Chronique du Service d’incendie de Shediac

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

Feux d’herbe et incendies de forêt

   Le printemps, les feux d’herbe inquiètent les agents forestiers et les pompiers. Les animaux, les insectes y compris leurs habitats, sont à risques. Ces feux d’herbe peuvent facilement et rapidement se propager dans nos forêts causant des dommages sérieux à l’environnement et même des pertes de vies. Le Service d’incendie de Shédiac encou-rage fortement les citoyens à ne pas allumer des feux d’herbe ou de ne pas brûler les déchets. Brûler l’herbe sèche peut devenir hors de contrôle très vite.

Plusieurs dépotoirs mettent en place des journées désignées pour toutes sortes de déchets à pas de ou bien à bas coût. Les cités et villes ont leurs propres règlements. Vous êtes responsables de vous renseigner sur les règlements de votre ville ou village. S’il n’y a pas, votre région relève des lignes directrices provinciales.

La saison des feux se tient généralement du troisième lundi d’avril jusqu’à la fin octobre. Vous devez avoir un permis pour les feux de camp, les feux de débris, les gros feux, le brûlage des terrains de bleuets et le brûlage prescrit.

Les feux d’herbe font partie de la catégorie 4 et sont la cause de la plupart des incendies de forêt au printemps. Les foins secs qui brûlent dans les champs peuvent rapidement se rendre jusqu’aux forêts proches… ou détruire votre propriété.

Avant de brûler, vérifiez toujours les lois et les règlements de votre cité, ville ou village. Ne jamais laisser un feu brûler sans supervision. Rappelez-vous que vous êtes responsable du brûlage de votre feu. Soyons prudent et protégeons notre belle nature.

Pour plus d’info, contactez votre service d’incendie ou le département des Ressources Naturelles au 1-866-458-8080.

Chronique du Service d’incendie de Shédiac

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

Par Jacques LeBlanc

L’importance de connaître la cuisson à propane «Barbecue»

La saison de barbecue est ici. Faire la cuisson sur votre BBQ est la même chose comme à la maison mais à l’extérieur. Connaître la sécurité de la cuisson au BBQ est important et il faut comprendre comment elle fonctionne. Voici des conseils à suivre :

Comprendre le gaz propane :

– Le propane est embouteillé comme liquide et utilisé comme un gaz.

– Ce gaz est placé dans un cylindre et il doit être tenu dans la position debout. Ceci prévient le liquide de s’échapper.

– Toujours laisser les cylindres de propane à l’extérieur.

– Tenir hors de la portée des enfants.

– Ne pas fumer en présence de propane.

L’entretien :

– Toujours suivre les instructions incluses avec votre barbecue.

– Si vous n’êtes pas certain de l’assemblage, ramener le au magasin où vous avez fait l’achat ou appeler un technicien certifié.

– Assurez-vous que les cheminées de votre barbecue sont libérées de poussière ou de fils d’araignée.

– Chaque joint et chaque conduite de propane devrait subir un test fait avec une solution d’eau et de savon à vaisselle. Allumez le cylindre de propane et laissez votre barbecue éteint. Appliquez la solution sur chaque joint. Si des bulles se forment, il y a un échappement de propane.

Utilisez votre barbecue :

– Faites votre cuisson barbecue à l’extérieur seulement.

– Toujours avoir le couvercle ouvert avant d’allumer le barbecue pour empêcher l’accumulation de propane.

– Ne bougez pas votre barbecue pendant la cuisson.

– Après chaque utilisation, éteindre le cylindre en premier et chaque élément du barbecue par après.

Soyez toujours prudent en utilisant votre barbecue.   Pour plus de renseignement, contactez votre service d’incendie ou bien un technicien certifié dans le propane.

Chronique du Service d’incendie de Shediac

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

Chauffez votre foyer en toute sécurité!

   Vous pouvez chauffer votre foyer de plusieurs façons. Certaines méthodes sont plus sécuritaires que d’autres.

Chaque année, au Nouveau-Brunswick, des gens meurent ou subissent des blessures et des propriétés sont détruites en raison d’une mauvaise installation ou d’une utilisation négligente des appareils de chauffage.

Quelques règles de base s’appliquent, quelle que soit la source de chaleur que vous utilisez.

Consultez un conseiller-expert pour choisir le système le plus économique, efficace et sécuritaire pour votre foyer. Ne tentez pas d’installer vous-même votre système de chauffage. Faites appel à un technicien qualifié. Si vous songez à acheter une maison, faites d’abord vérifier le système de chauffage. Les coûts de remplacement d’une ancienne fournaise ou d’un câblage défectueux d’un système de chauffage électrique peuvent être élevés.

Des conseils de sécurité importants

– Les radiateurs à gaz doivent être à une distance sécuritaire des combustibles.

– Ne faites jamais sécher de vêtements au-dessus ou près d’un radiateur.

– N’utilisez jamais un séchoir à cheveux ou à linge pour chauffer votre maison.

– Si vous mettez un séchoir à cheveux sous vos couvertures, vous vous réchauffez les orteils, mais vous risquez aussi de mettre le feu à votre lit. Ne le faites pas!

– Les couvertures ne doivent pas toucher aux plinthes. Il est plus sécuritaire de placer votre lit contre un mur sans radiateur.

– Ne faites jamais sécher du bois humide sur un poêle à bois. Gardez le bois recouvert dans un endroit sec et aéré.

– Vérifiez votre poêle à bois souvent pour déceler tout défaut, par exemple des fissures et des bosses.

– Faites vérifier tout appareil d’occasion par une personne qualifiée avant de l’utiliser.

– Demandez à votre service d’incendie local d’inspecter votre maison pour déceler tout risque d’incendie.

– Dressez un plan d’évacuation d’urgence pour votre famille et mettez-le en pratique régulièrement.

Vous serez surpris des résultats et de voir comment vous et votre famille êtes capables de vous protéger contre le feu et toutes ses éléments!!!

Si vous découvrez un incendie, sortir et s’éloigner! Ne jamais retourner dans un immeuble en flamme.

Téléphonez pour de l’aide chez un voisin.

Si vous avez des questions à ce sujet, contactez votre service d’incendie local.

Chronique du Service d’incendie de Shediac

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

L’hiver et ses conditions de glace!

   L’hiver 2017 nous invite à une probabilité de situations dangereuses. Il faut prendre nos précautions quand on s’aventure sur la glace. La neige qui est en abondance au-dessus de la glace peut nous jouer un tour. Celle-ci n’est peut-être pas sécuritaire pour supporter une personne. Surtout prendre soin de nos enfants parce que se sont eux qui sont le plus haut pourcentage de victimes avec leurs sports et loisirs sur glace. Voici des informations qui seraient peut-être utiles pour votre sécurité:

  • 3 po. (7cm) ou moins – ne pas embarquer
  • 4 po. (10cm) – marche, ski de fond
  • 5 po. (12cm) – une motoneige
  • 8 po. à 12 po. (20-30cm) – camion léger ou une voiture
  • 12 po. à 15 po. (30-38cm) – un camion moyen (fourgonnette ou un pick)

Quand nous embarquons sur la glace en grand nombre, il est pratique de percer un trou dans la glace et de surveiller de près ce trou. Si l’eau monte sur la glace par ce trou, il faut disperser le groupe de personnes et même peut-être les faire quitter l’endroit. Avec des poids lourds, il faut se tenir séparé un de l’autre d’au moins 100 fois l’épaisseur de la glace. Par exemple, 12 pouces de glace nous donnent 100 pieds d’espacement.

Les rivages aussi posent des dangers parce que la glace n’est pas toujours supportée par l’eau dessous. Soyons très prudents et S.V.P. ne prenons pas de chance, même si la glace nous semble être sécuritaire. La faire vérifier avant d’embarquer.

Voici des conseils pour quelqu’un en danger sur la glace :

  1. Si vous vous trouvez sur ou proche de la faible glace, se coucher lentement sur la glace.
  2. Se rouler ou ramper loin de cette glace.
  3. Si une personne défonce dans la glace, dites lui d’essayer de sortir doucement en pédalant avec ses pieds.
  4. Lui lancer une corde, un long bois ou même une échelle si elle est disponible.
  5. Une fois sorti, avoir du linge sec, entrer à l’intérieur et traiter pour l’hypothermique. Faire vérifier par un docteur.

Le plaisir vient avec la sécurité et le bon jugement.

Pour plus de renseignement, contacter votre service d’incendie local.

Chronique du Service d’incendie de Shediac

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

Par Jacques LeBlanc

Célébrer Noël avec un arbre naturel!

Un arbre de Noël naturel peut être sécuritaire et apporter bien de la joie pendant la saison des fêtes s’il est bien entretenu. Les suggestions qui suivent assureront la fraîcheur et la senteur de votre arbre pendant toute la saison de Noël.

  1. Choisir un arbre de Noël : On doit vérifier la fraîcheur de l’arbre naturel. Ceci peut être fait en secouant légèrement une branche et en prêtant attention au nombre d’aiguilles qui tombent. Une autre méthode simple est de prendre une aiguille et la plier. Si elle se brise nettement – l’arbre est frais! (Les aiguilles deviennent flexibles lorsqu’elles perdent leurs fraîcheur, tout comme la laitue.)
  2. Entreposage : L’arbre ne devrait pas être transporté sur le toit de l’auto, surtout sur une longue distance. Si l’arbre est emballé, transportez-le tel quel. Une fois à la maison, entreposez votre arbre dans un endroit sans chaleur ou laissez-le à l’extérieur à l’abri du vent et du soleil.
  3. Faire une coupe fraîche : Couper un minimum de deux pouces de la tige de l’arbre pour faciliter l’absorption de l’eau. L’arbre devrait être placé dans un pied d’arbre approuvé, étant solide et contenant un minimum de quatre (4) litres d’eau.
  4. De l’eau à tous les jours : Le pied de l’arbre devrait être rincé avec un peu d’eau de javel avant d’insérer l’arbre. Ceci réduit la croissance de micro-organismes qui bloquent la capacité d’absorption de l’eau. Puisqu’un arbre moyen consomme de un à quatre litres d’eau par jour, il est important d’y ajouter de l’eau quotidiennement.
  5. Emplacement : Installer tout arbre naturel ou artificiel, l’éloigner de toute source de chaleur telle qu’un radiateur, foyer ou téléviseur. N’obstruez pas le passage des sorties ou des portes.
  6. Lumières : Sur les arbres naturels ou artificiels, utilisez seulement les lumières approuvées par l’ACNOR (CSA). Vérifiez les fils, douilles et prises de courants de chaque ensemble de lumières annuellement. Il vaut mieux jeter que réparer. Éteignez les lumières lorsque personne n’est présent. Ne pas utiliser des lumières d’extérieur sur votre arbre à l’intérieur.

À noter : Chaque foyer devrait avoir un détecteur de fumée. Vérifiez-le pour son opérabilité régulièrement tout comme votre extincteur à feu. (Nous recommandons 2A-10BC). Révisez votre plan de sécurité et d’évacuation.

Rappelez-vous bien. Une fois à l’extérieur pendant un feu, on demeure à l’extérieur.

Appelez pour l’aide chez un voisin.

Pour toutes questions et renseignement sur ce sujet ou tout autre sujet sur la prévention des incendies, contactez votre service d’incendie.

Joyeux Noël et bonne année!

Chronique du Service d’incendie de Shediac

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

Le chauffage d’appoint électrique

   À chaque année, beaucoup d’incendies ont lieu dans les mois d’hiver à partir des chaufferettes électriques. Si les appareils de chauffage d’appoint électriques sont utilisés comme source de chaleur primaire, il est certain que le risque d’incendie au sein de cet appareil est très élevé.

L’utilisation d’une chaufferette électrique doit être seulement temporaire. Voici des conseils à suivre pour la sécurité de tous:

Assurez-vous que la chaufferette électrique porte le sceau d’un organisme d’homologation reconnu comme CSA ou ULC.

N’utilisez pas de chaufferette électrique dans un espace humide ou dans un endroit où l’appareil pourrait recevoir de l’eau comme dans la salle de bain. Branchez la chaufferette directement dans une prise de courant. Évitez l’utilisation de CORDES DE RALLONGES. (Ceci surcharge la prise de courant.)

Ne coupez jamais la protection de mise à terre de la fiche électrique. Utilisez le calibre de fusible approprié.

Assurez-vous que la chaufferette possède un dispositif de sécurité intégré et automatique s’il bascule.

Ne jamais installer la chaufferette près des matériaux combustibles, comme le papier, de l’essence, des produits chimiques, de la peinture, des chiffons ou des produits de nettoyage.

Évitez de mettre les vêtements ou autres matériaux inflammables sur le foyer ou près de celui-ci.

Assurez-vous que l’air circule librement jusqu’à l’appareil de chauffage.

Gardez les enfants et les animaux domestiques loin de l’appareil.

Maintenez une distance libre d’au moins un mètre entre les appareils portatifs et les matériaux combustibles tels que murs, meubles, papiers, tentures ou draperies.

Ne laissez pas un appareil de chauffage d’appoint sans surveillance.

Fermez l’appareil si vous quittez la maison ou si vous allez au lit.

Assurez-vous que des avertisseurs de fumée sont installés à chaque étage, y compris au sous sol. Il doit y en avoir un dans le corridor, près des chambres.

Ayez un extincteur portatif et sachez vous en servir.

Si vous avez des questions, consultez votre service d’incendie local.

N’oubliez pas de remplacer les piles dans vos détecteurs de fumée!

Sécurité à la maison sur les incendies

Plan d'évacuation

Plan d’évacuation

Il est très important d’avoir une bonne éducation et de comprendre pourquoi il faut avoir un plan d’évacuation à la maison. En discutant comme famille et en pratiquant votre plan, la chance de sortir de votre maison en cas d’incendie est très élevée. Les détecteurs de fumée doivent être en place et fonctionnels. Il faut changer les piles au moins une fois par année.

L’appareil doit être remplacé aux dix ans.

Voici quelques conseils pour un plan d’évacuation!

– Dessinez un plan de votre maison avec au moins deux (2) sorties de chaque pièce incluant les fenêtres.

– Gardez les portes de chambres fermées pendant les heures de sommeil.

– Assurez-vous que les fenêtres s’ouvrent facilement et que la personne qui demeure dans cette pièce soit capable de l’ouvrir pour indiquer dans quelle pièce elle est.

– Dans le cas d’une maison à plus d’un étage, procurez vous une échelle de sortie et entraînez les enfants à l’utiliser.

– Si le détecteur de fumée nous réveille, il faut rouler de notre lit par terre.

– Demeurez près du plancher. Les gaz chauds montent vers le plafond.

– Rampez vers la porte et toucher avec l’arrière de la main. Si la porte est chaude, n’ouvrez pas. Utiliser la fenêtre comme sortie.

– Établissez un point de rencontre à l’extérieur pour toutes personnes de la maison. NE JAMAIS retour-ner à l’intérieur une fois à l’extérieur.

– Composez le 911 à l’aide d’un cellulaire ou du téléphone d’un voisin.

– Pratiquez votre plan d’évacuation au moins deux (2) fois par année.

Pour plus de renseignement, communiquez avec votre service d’incendie local et Rappelez-vous, si votre linge prend en feu……. «Arrêtez! Jetez-vous par terre! Roulez avec vos mains couvrant votre visage!»

Chronique du Service d’incendie de Shédiac

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

Les veilleuses de nuit pour la maison

   Plusieurs familles utilisent une lumière pendant la nuit pour des raisons de sécurité et parfois pour les enfants dans leurs chambres. Ces veilleuses sont parfois très petites et on peut facilement oublier de les éteindre si elles ne sont pas munies d’un oeil magique. Un feu peu provenir de cette lumière si on néglige de suivre les instructions du manufacturier.

Quelques conseils à suivre :

– Assurez-vous que votre veilleuse rencontre les normes de l’ACNOR (CSA).

– Tenir tout matériel combustible à au moins 1 pied (12′ po.) de la veilleuse.

– Ne jamais installer une ampoule dont les (watts) dépassent ce qui est requis pour la veilleuse.

– Assurez-vous que la veilleuse est installée dans la prise de courant avec l’ampoule vers le haut. Si votre prise de courant ne vous le permet pas, n’installez pas la veilleuse. Elle pourrait devenir défectueuse et même prendre en feu.

Toutes les lumières ont besoin d’avoir de l’air qui circule autour. Ceci permet de refroidir l’ampoule et de la garder en bon état. Étouffer la lumière empêche la chaleur de s’évacuer. À ce moment, la température augmente au point où le feu peut couver. N’oubliez pas, le feu commence par une seule petite étincelle.

Pour plus de renseignements, contactez votre service d’incendie local.

 

Chronique du Service d’incendie de Shédiac Par Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

Conseils de sécurité pour les terrains de jeux

   Il est très important pour un parent de s’assurer que son enfant est capable de jouer dans un terrain de jeux et de s’assurer qu’il est en sécurité.

Vérifiez d’abord ce que porte votre enfant. Retirez tout ce qui pourrait étrangler votre enfant. Retirez tous les lacets ou cordelières de serrage de ses vêtements.

Les chutes sont la première cause des blessures. Inspectez le terrain de jeux avant d’y laisser jouer votre enfant. Choisissez une aire de jeux avec sol meuble (sable ou copeaux de bois) ayant une profondeur minimale de six à 12 po (15 à 30 cm) en dessous des balançoires, des appareils d’escalade et des glissoires; ou en caoutchouc de préférence à un revêtement de terre ou d’herbe. Votre enfant sera ainsi protégé en cas de chute. Une couche meuble plus profonde s’impose pour le matériel d’une plus grande hauteur.

Vérifiez à ce que le matériel soit équipé de garde-corps empêchant les chutes.

Les garde-corps doivent avoir une hauteur supérieure à 30 po (75 cm), si le matériel est utilisé par des enfants d’âge préscolaire, et à 48 po (120 cm), pour les enfants âgés de cinq ans et plus.

Veillez à ce que le matériel soit entouré d’un grand espace libre. La norme de la CSA préconise une distance de six pieds (1,8 m) entre deux appareils de jeux, ainsi qu’entre le matériel et des clôtures ou d’autres installations. Les ba-lançoires et les glissoires exigent plus de place.

Le matériel doit être solidement ancré dans le sol.

Le matériel ne doit comporter aucun endroit susceptible d’accrocher les vêtements des enfants.

Vérifiez en particulier le haut des glissoires, les crochets en forme de S des balançoires, les joints des appareils d’escalade et les clôtures avoisinantes.

Faites attention aux ouvertures où votre enfant pourrait se coincer la tête ou le cou et s’étrangler.

Vérifiez l’espacement des marches des glissoires et des montants des garde-corps. Les ouvertures qui ne présentent aucun danger sont d’une dimension inférieure à 3 po 1/2 (9 cm) et supérieure à 9 po (22,5 cm).

Vérifiez qu’il n’y a pas de morceaux de verre, d’ordures, d’arêtes vives et d’écrous qui dépassent.

Ramassez les morceaux de verre et les ordures avant de laisser votre enfant.

Surveillez attentivement votre enfant. Enseignez-lui les règles de sécurité suivantes:

  • Attends ton tour;
  • Descends les glissoires les pieds en avant;
  • Ne monte pas à l’échelle de la glissoire tant que l’enfant avant toi n’a pas descendu la glissoire;
  • Tiens toi au garde-corps;
  • Assieds-toi sur les balançoires et les glissoires;
  • Reste à l’écart des balançoires en utilisation et du bas des glissoires;
  • Assurez-vous que votre enfant utilise le matériel en toute sécurité.

Surveillez toujours les jeunes enfants dans les jeux d’eau.

Il suffit de quelques pouces de profondeur pour que les petits se noient. Videz les grands seaux et les pataugeoires quand vous quittez la zone de jeux.

Si votre enfant est âgé de moins de cinq (5) ans :

Ne le laissez pas jouer sur du matériel d’une hauteur supérieure à 5 pi (1,5 m), hauteur qui est à peu près celle que la plupart des adultes peuvent atteindre facilement.

Ne laissez pas votre enfant utiliser du matériel prévu pour des enfants plus âgés. Si un matériel est hors de la portée de votre enfant, c’est qu’il ne doit pas s’en servir.

Vérifiez que le matériel est équipé de solides garde-fous pour empêcher les chutes et que la couche du sol meuble est profonde.

Suivez-le dans ses déplacements dans l’aire de jeux. Tenez-vous tout à côté de lui pendant qu’il escalade ou qu’il joue dans un matériel en hauteur ou qu’il fait de la balançoire. Il faut que vous puissiez attraper facilement votre enfant à tout moment et lui éviter de tomber.

Votre aire de jeux est-elle sécuritaire?

De nombreuses aires de jeux ne sont pas conformes aux normes de sécurité canadiennes. Si, selon vous, certaines installations ne sont pas sécuritaires, appelez l’organisme qui le gère pour le prévenir.

Pour plus de renseignements, visitez le site Web de la CSA.

Nos enfants sont précieux, protégeons-les!

Chronique du Service d’incendie de Shediac Par Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

Créer un paysage résistant au feu

   Le feu a besoin d’un combustible pour brûler. Les branches mortes et les aiguilles d’une épinette brûlent rapidement et aussi certain arbres et arbustes sont extrêmement inflammables. En créant un espace libre et ouvert autour de votre maison, vous réduisez les chances que votre maison soit une victime du feu. Une zone de sécurité de 50 pieds autour de votre maison est la stratégie la plus efficace pour protéger votre foyer du feu.

Voici des points à suivre :

  1. Enlever toutes végétations mortes, nettoyer le terrain des aiguilles. Si nécessaire, considérer mettre de la gravelle entre les lits de fleurs et sur les allées.
  2. Utiliser les patios, trottoirs, entrées ou passages, murs de roches et piscines comme brise-combustible.
  3. Amincir les arbres existants pour créer une ouverture d’au moins 15 pieds entre les couronnes et couper les branches du bas au moins 15 pieds du sol.
  4. Créer un espace de 20 pieds autour de votre maison. Enlever les arbres et les gros arbustes. Planter du gazon, des fleurs et des petits arbustes qui demeurent verts pendant la saison brûlante.
  5. Créer des bouquets de petits arbustes au moins 10 pieds entre eux-mêmes. Élaguer les arbustes pour garder leurs feuillages au-delà du sol. Ceci leur donne un espace ouvert et plat. Éviter les arbustes coniques qui peuvent diriger le feu vers le haut.
  6. Enlever les petites épinettes qui se trouvent dessous les gros arbres. Aussi, les combustibles verticaux (branches, plantes grimpantes et arbustes qui pourraient propager le feu du sol au canapé des arbres).
  7. Irriguer tout au cours de la saison sèche pour maintenir le couvre-sol vert.

Malheureusement, en enlevant les arbres autour de la maison, ceci élimine l’ombrage et peut augmenter la température de votre cour ainsi que de la maison. Les vieux arbres sont moins portés à brûler dans un feu de base et un chêne à feuille basse peut actuellement empêcher un feu de se répandre. Garder les pins de haute taille en dedans de la zone défensive. Au-delà de 50 pieds de sécurité, l’alimentation du feu devrait être réduite à une distance de 150 pieds de votre maison. Le but est de ralentir le feu et le tenir au sol. Pour atteindre ce but, il est important de remplacer les espèces inflammables par des plantes qui sont résistantes aux terrains secs. Arroser le couvre-sol pour le garder vert tout au long de la saison des incendies. D’autres points à suivre:

  1. Amincir les arbres d’une façon que les couronnes ne se touchent pas. Enlever les petits pins et sauver le bois franc seraient une priorité.
  2. Enlever les branches du bas au moins 15 pieds du sol. Vous ne voulez pas que le feu monte au canapé.
  3. Si vous plantez du bois franc additionnel, tenir une distance d’au moins 10 pieds entre les couronnes.
  4. Nettoyer au moins 10 pieds autour des piles de bois.
  5. Enlever les branches mortes et celles qui meurent.
  6. Enlever tous les arbres qui brûlent facilement. Ceux-ci peuvent lancer des étincelles quand ils brûlent.

En créant un paysage résistant au feu, vous augmentez les chances d’avoir une bonne défensive et de créer une barrière à cet élément.