Cossé qu’a radote Delphine…

La s’maine prochaine, moi pis mon houmme foiroux d’Ozime, j’allons m’en âller “campé”, avec notre “trailer”, dans l’boute d’la “Cavendish Beach”, de l’Île-t’au-Prince-Édouaire. Ej serai la bienvenue, j’m’ai faite “warné”, mais à la condition que j’me tchenne trantchille. Pis pas faire coumme la darniére fois – – d’aouaire terrorisé t’un “full camp ground”, avec ma “flaming marshmallow”; “yes sirree”, qu’avait accidentellement “flyé off” du boute d’ma cane, t’au “bonfire”… À “crash-landé” d’sus l’fait d’une “pup tent”! Pas besoin d’vous faire t’un dessin! La guitoune a vite éclaté en fournaise d’Enfer! Le beau jeune campeur Québécois, musclé coumme t’un joual, a réussi de s’échapper sain et sauf; sauf (ha-ha-ha), qu’y’était chu-nu. “I guess” qui baille t’une nouvelle “meaning” intéressante à voulouaire faire du (ha-ha-ha) “bird watching”!

J’l’admets! J’sus pu d’une âge (non-non-non-non-non) à voulouaire m’en âller m’escârrer à marcher d’sus l’sâble chaud d’la “beach”, à “m’paradé” dans z’une “polka-dot bikini”. Hounnêtement, avec la peau qui “m’sag” partout… Ej semblerais plusse à t’une “beach ball” d’à môtché dégonflée, avec dés jambes grassettes qu’arions besin d’une bounne gobbine de “shave”! So, “man-oh-man”! Pour pas chasser ou d’épeurer lés touristes, j’me déguiserai avec ma perruque souvenir de “Anne of Green Gables”, d’sus l’fait d’ma tignasse. J’me couvrirai lés yeux, avec més “sexy American style cat-eyes sunglasses”. Pis t’en darnier, (ouaye) j’m’assurai d’me “wrappé” le tout l’tour d’mon “wide tushie”, avec mon énorme “beach towel” – – d’imprimé avec t’un énorme houmârd, dont avec l’une de sés grousses “claw”, qui semble “s’enjoyé” à m’pincer (“Yikes”) la rondeur d’une fesse. Pis avec la technologie vite d’aujourd’hui… “Whoever” qui osera prendre t’une photo souvenir de moi?!? “Well”, Ha-Ha-Ha! “I bet”, en moins qu’cinq minutes; ça ira (YA) sartainement “viral”, “all over the World”, de d’sus “FACEBOOK”! À définitivement faire rire le monde! Ou “hopefully not” (pitché) à faire diminuer ou décourager le touriste à pas voulouaire v’nir visiter lés Provinces Maritimes (un p’tit paradis authentique, à l’est du Canada)!

J’aimerais bin “d’auditionné” pour un “major role”, dans le “famous Musical” de “Anne of Green Gables” – – mais quand que j’ai “interrupté” y’elle qui jouait le rôle “d’Anne” de d’sus “l’stage”; (“ahem”) à chanter “along” (qu’était environ 4 à 5 ans pâssées). À cause de cte geste osé là ou faux pas d’ma pârt, j’me sus faite “escortée” pis “barré out” du théâtre… Le lendemain, d’sus la “front page” du “newspaper” de l’île… Ej pense qu’y’avons même encôre ma “mug shot” de ma face pis d’mon grous chapeau d’cowboy, de “pasté” dans chaque guichet (à youssé qu’on payent pour obtenir un billet): “YEAH, BEWARE”! “DO NOT ADMIT THIS CRAZY WOMAN IN”!

Pour ceusses-là d’vous z’autres qui sont d’sus ma liste d’amis, d’la “gang” d’la gazette du Moniteur Acadjen pis d’ma parenté, j’asseyerai d’vous acheter dés cadeaux souvenirs de ma “trip”. So, si j’sus capable de me mettre la friggin’ de main de d’sus dés saliéres pis dés poivriéres en formes de patates. “Guessez” ouaire “what”, més “lucky ones”? “That’s what, you’ll each be getting”!

J’vous tcheindrai z’au courant d’ma “fun” vacance… Aussi longtemps, que j’m’embarrasse pas socialement. Du moins, cé c’la que j’ai faite promesse (“I cross my bra and I hope to die”, là) à mon houmme Ozime! J’y’ai bin avarti: mieux pas travorser le “Confounded Bridge”, avec le “top” du “car” de baissé… Après toute, (Ha-Ha-Ha) ej voudrais pas aouaire non plus mon grous chapeau d’cowboy à r’voler “off” du pont pis à causer du trouble avec le Département Pêches et Océans Canada (coumme qu’arrivé 2 ans pâssé)! Ouaye! Qu’ma galure a “endé up” (pitché) à être trouvé, dans la beudaine d’une baleine. YA! T’une histouaire intéressante, là-là, “for an-udder day”! “Anyway”, “bye” pis à la prochaine!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine  B. B. Bosse Countré Star Extraordinaire

Delphine B. B. Bosse Countré Star Extraordinaire

Hôrs de ma “vault” d’histouaires comiques, en voici l’une datant là-bas de 1989, que j’aimerais d’partager avec vu-z’autres… Que voici:

Moi pis ma cousine Dométhilde, à la darniére minute, on a vite paqueté nos valises, pour s’en âller “flyé” dans l’boute dés z’Étâts – – ouaye, à “Waltham”, “Massachussetts” – – pour âller visiter m’n’Oncle Olympe, le frére à ma mére, pis sa femme Matante Lana.

Pauvre de pauvre Dométhilde, c’était sa premiére fois “ever” d’embarquer dans z’un grous zézeau en métal. Pour l’Amour de Saint Djeu l’Pére, j’ai jamais vue t’une parsounne virer si varte; pis z’à suer z’à varse du front à remplir t’un siau. À ‘semblait à d’quoi, rendue z’à l’agonie! Pis le plusse tchurieux dans t’ute l’affaire, cé qu’la “plane” n’avait pas z’encôre “také off” d’la “runway”.

Une fois la “plane”, (“now”) rendue là-haut dans lés nuage épais: v’là qu’la situation à Dométhide s’est mise à s’empirer… La premiére aparcevance que j’ai eu: la v’là d’pleyée z’en “half”, dans son siège; avec sa face d’enfoncée dans z’un sac, en train de dédgeuler (“YUCKS”) dés “chunks” de son déjûner… J’crois bin s’arait pu être “worse”: à l’arait pu aussi tant “grabbé” mon “purse”, par “mistake”. Me counnaissant; qu’à s’considère chanceuse, car j’y’en arais claqué t’une bounne claquette en erriére d’la cagouette.

Pis “out” de la pochette de sa jacket, la v’là qu’à l’aouaindu t’un chapelet; pis qu’à s’a mise à beugler à tue-tête, à son Ange Gardien, dés priéres à cracher d’la salive épaisse de (“Hey”) J’VOUS SALUE MARIE pis de DIS SEULEMENT T’UNE PAROLE PIS JE SERAI DGUÈRI! Qu’était très hotte, à l’a ouaire faire!

Là, j’ai d’mandé à la gentille “air stewardess” à saouaire si qu’c’était possible pour moi d’âller visiter pis “spendé” du “quality time” avec lés “handsome air pilots, in” contrôle d’la “plane”… Une fois rendue à la “cockpit”, j’m’ai faite souhaiter la bienvenue pis faite espliquer cossé que chaque bouton étions pour… Exceptez “OOOOPS”; par “mistake”, j’ai poussé de d’sus z’un piton rouge, qu’a automatiquement faite la “plane” prendre t’une “nose dive”; mais bétôt repris contrôle par l’un dés pilotes… Parle d’une bounne p’tite “laugh” épeurante, pour tcheques minutes. “Anyways”, y m’avons dounné itout la parmission ou “l’OKAY” de me sarvir de leur “P.A. System”, à youssé que j’me sus décidée de me mettre à chantounner ou à “entertainé” lés passagers avec la fameuse chanson de <<Allo C.B. Buddy>>!

Lés passagers avons du aimer cela, parce qu’apparemment y s’avons mis z’à froliquer à tout défaire, dans chacun d’leu siège. Qu’lés “air stewardesses” ne pouvions juste pu lés assaper…

Quand qu’j’fus “back” escortée à mon siège… Ooooh-là-là! Dométhilde n’était point “d’seat-belté”, dans son banc. Me v’là z’à paniquer… Tout d’un coup, parvenant d’la toilette “d’airplane”, dés cris mortels… Dont j’ai recounnu coumme étant ceux là z’à ma cousine! Ouaye! Qu’à l’était coïncée! Qu’à ne pouvait pas “délocké” la porte! “HELP! HELP! J’SUS “STUCK”! “RESCUE ME”!!!

Quand j’ai finalement pu y rouvrir la porte, à l’était d’assise d’sus le trône de la toilette; pis à sanglotait… J’pouvais pas rentrer dans la bécosse aérienne, parce qu’mon grous chapeau d’cowboy de 20 gallons ne pouvait juste pas “fitté” ni pâsser en travers d’la “frame” de la porte rouvarte. J’l’ai happé par le bras pis avec t’un bon YINC, j’ai réussi à la sortir de d’là… Pis d’la draguer jusqu’à son siège… Une fois rendue, pis d’l’aouaire bin “strappé”… J’y’ai avarti de se tcheindre trantchille “or else” j’allais la “pitché out” d’la “plane” sans “parachute”…

Une fois “landé” à “l’airport”, j’avons été à la “search” de nos bagages. Quand qu’la valise à Dométhilde a sorti d’la machine, parle d’une peste de vinaigre à jeter z’à bas. C’étaient lés bouteilles de “pickles”, qu’à l’avait amené coumme cadeaux z’à bailler à M’n’Olympe pis Matante Lana; qu’avions câssé parmi son “luggage”. “Let me tell”, v’là qu’le monde s’avons mis à nous pointer du doigt pis à s’moquer… Mais à cause de la senteur du vinaigre pis en raison de la “size” énorme de mon chapeau d’cowboy, M’n’oncle Olympe n’a point y’eu d’misère à nous “spotté” à l’intérieur d’la grousse “airport”!

“Anyway”, j’avons y’eu d’la “fun” parmi lés “Amarichains”. Mon plus grand plaisir a été de “watché” Dométhilde à s’tordre la langue, pour asseyer d’ramancher dés discours écartés z’en Anglais; dont parsounne ne pouvait comprendre ni-tcheue-ni-tête de cossé qu’à parlait “about”.

Si qu’ça vous intéresse d’en saouaire plus long à l’égârd de notre visite t’aux z’Étâts; yinc à travorser che-nous; pis ça me f’ra z’un grand plaisir de voulouaire vous partager més photos d’notre “trip”. Y’en a y’une de Dométhilde, qué juste “right down hilarious”… Qué l’expression qu’à fait, dans l’temps que l’gârs d’la “Security d’l’Airport” est en train “d’searché” en travers d’sa valise; pis qui l’a questiounne sévèrement à saouaire si qu’sa brassiére en dentelle nouaire est t’une “sling-shot” canadienne à chasser d’l’étchureau?

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Ma très Chère Mme B. B. Bosse :

Qu’ousse qué la chouse qui t’a plusse marqué temps jeune?

Alvin à «Nosey Boy» Léger

*****************************

Ouaye! Allo mon beau cher Alvin :

Hmmm!?! Ça qui m’a l’plusse marqué??? En t’ute varité, «Nosey Boy» : cé la gobbine de marque de «bobby pin» que la vilaine Sœur Honorine d’la Sainte Foi, ma bourreau d’maîtresse de grade 5, m’avait engravé dans l’front, en essayant d’m’enfoncer z’un kleenex sus l’fait d’la tignasse, avant d’entrer à l’église.

Crouaire que c’était la coutume catholique de c’temps-là, pour lés jeunes filles qu’avions pas d’chapeau pour s’enfoncer d’sus l’fait d’leu’ tête… À s’faire moquer d’nu z’autres itout par lés étudiants de l’école dés p’tits gars détestables! Ou d’aouaire «d’handy», en cas d’urgence que tchequ’un arait grand besin de s’moucher «out» la morve du nez!

Bin à ct’époque-là, ma cousine naïve pis très nono de Dométhilde ne semblait pas comprendre le pourquoi d’un kleenex sus l’fait d’la tête?

J’y’ai espliqué à ma façon : <<Ej pense qu’la raison que j’devons se greyer ou porter t’un kleenex d’sus l’fait d’la tête, cé pour nous protéger dés pigeons, en sortant d’l’église. Ouaye! Juste en tout cas qu’lés pirrounnes déciderions de voulouaire v’nir s’larguer sus nu z’autres ou v’nir nous bomber (FLIC-et-FLAC) de crottes!>>

Pis pas plusse «bright», pauvre-de-pauvre de Dométhilde a cru à mon histouaire écartée. Pis cé depis c’temps-là, «unfortunately», que ma cousine a t’une peur horrible dés zézeaux; mais surtout ceusses-là de l’espèce dés pigeons.

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Cé en travers du châssis d’ma tchuisine, que j’ai « witnessé » avec més longues-vues: l’évasion du Vieux Alphonse à « Fred », de la résidence du 3 ième âge! Qu’la p’tite lèche d’aouaindue tou’nue pis d’racoutchillée y traînait entre lés deux jambes; ce la faisant airer d’hôrs, la minute qu’y’a pu réussir à s’enfuir hôrs d’la porte d’entrée principale de l’édifice! Cé avec l’aïde de son « walker » pis de la propulsion de sés pètes à senteur de choux brûlés, qu’y’a fendu l’vent; en direction vers le Vieux Tchaie! Impossible de l’arrêter! Une fois arrivée t’au « wharf », qu’y’a « jumpé » dans la mer agitée, créant l’explosion d’une « cannon ball » pis d’étchûmes. Qu’y’a crié joyeusement: <<« Whoopie »! Whoopie »! J’sus z’une boueille! « Whoopie »! Whoopie »! J’sus d’l’abouette!>> (Ou du moins, cé c’là qu’j’ai cru comprendre, t’en faisant la lecture de sés babines)…

Y’a tcheques touristes amarichains, qu’y’avions leux bottes (*) de « dockée » t’au tchaie, pensions qu’c’était t’une « publicity stunt », pour « advertizé » p’t’être bin l’ouverture futur d’une « nude beach ». Dans ma tête, j’me sus imaginée t’un grous « sign », « splashant » de couleurs d’été, à l’entrée d’la communauté: BIEN-VE-*NUE*, d’aouaire *NUE* t’au Village dés Roseaux, là! Pis à ma très grande surprise, qu’a encouragé l’un de nos visiteurs d’en d’hôrs à faire pareille… À faire voulouaire garocher sés hardes dans lés airs! Flambant nu, faisant t’une « swan dive » pis t’une « double flip », s’en a été se saucer lui itout la palourde dans la baie! (« Nyang-Nyang-Nyang »! Cé « Too bad » qu’j’n’avais pas ma « camera d’handy »… Qu’arait été t’un portrait à faire « blushé » lés tcheques scrépuleuses que j’counne du village)!

« Anyway », en revenant « back » à Alphonse, cé l’une dés « gardes-malades » du foyer, avec le « name tag » de Sophie, qu’a « jumpé » dans lés vagues pour s’en aller « rescué »… « Hmmm-Hmmm-Hmmm », « you know who »? Qui l’a « warmly wrappé » dans z’une « blanket », pour y cacher la p’tite amanchure; pis là, à voulouaire l’escorter à youssé qui devrait être : « Safe & Sound » dans sa chambre de résidence!

« Now », t’en revenant t’au touriste tounu… Impressiounner par la gentillesse de la garde-malade; tchenant toujours dans l’eau (ha-ha-ha), pour tcheques raisons embarrassantes ou à toujours voulouaire continuer à s’faire saucer la palourde; à crier après y’elle – – à saouaire si qu’elle s’rait intéressé de voulouaire âller de d’sus z’une « date » avec lui?!? D’âller manger à t’un « seafood restaurant », dans l’boute de Cap-Pelé (« EY »)? Étant t’une vieille fille; Sophie, y’a répondu t’un grous « YES », avec dés instructions à youssé qui pouvait s’en v’nir la « pické up »; mais ya, « to come (ha-ha-ha) fully dressed »!

Qué ça qu’a été l’excitement d’la s’maine, « at least » d’la mienne, t’au Village dés Roseaux!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

De ma  »vault », j’aimerais de partager avec vous tous un  »flashback » comique pis mémorable, dont j’avais imprimé dans la gazette du Moniteur en 2008 ou dans lés z’ânnées que j’habitais à Shédiac. Ouaye, que voici:

Ma cousine Arthémise a v’nu veiller che-nous, hier souaire. On a aouaindu lés cartes pis j’avons joué au <<200>>, jusqu’après mênuit. Malgré qu’Arthémise asseyait d’cotchiner  »all the time », j’ai  »endé up » à gâgner tout d’même t’utes lés  »games ». J’avons bavassé  »about » n’importe quoi pis n’importe tchi. Mais le  »hot topic » intéressant d’la souairée – – bin, j’avons surtout parlé plusse contre l’effarée-face de Carméliste pis sa soeur Éméliâ… J’peux pas crouaire ! Qui s’avons pris de dgeule après la Veuve Apolonie, parce qu’à l’avait gâgné le  »bundle » de navettes à essuir lés plâts, au  »Baby Shower » à la  »sweet » Adrienne, la fille à Clorine  »Bocouitte » Comeau.

C’était surtout Éméliâ qui crachait jalousement sés mots qu’la  »game, qu’c’était fixée – – ouaye, en même temps qu’à l’avait la mozus de dgeule pleine pis bin bourrée de p’tits sandwichs aux z’oeufs à la mayonnaise; pis qu’lés p’tits morceaux d’ognons hachés y  »stickions » entre lés dents! Pis Carméliste, qu’avait  »dippé » pis bu plusse que sa  »fair share » de verres hôrs d’la  »fancy punch bowl spikée d’vodka », avait la langue – – j’dirais même pire – – aussi lousse pis vulgaire qu’sa soeur… Pis quand que Carméliste m’a  »spotté » en train d’flaquer dés p’tits morceaux de douceurs,  »d’wrappé » dans dés  »napkins », dans mon  »purse »… Hmmm-hmmm! Cé icitte qu’à l’a coummencé à me l’baillé… OUAYE ! Coumment qu’à m’aimait pas la face, pantoute! J’me pornais p’t’être pour une  »high-tune »; bin qu’j’avais vraiment rien à me soulever l’nez  »about »… Que si j’osais d’la r’garder moindrement d’travers, que y’elle pis sa soeur se f’rons l’plaisir de m’ré-arrangé la face! Que  »YEAH », là – –  »Let’s take it outside »! Bin ouayons!  »Of all places » de voulouaire s’grimancher pis d’asseyer d’faire sa  »tough »… Surtout à une  »Baby Shower »!!! Cé scandaleux !

Éméliâ a voulu asseyer  »d’musclé » pis d’intimider la Veuve Apolonie pour sés navettes. Bin à l’a bétôt  »backé off », quand qu’Apolonie l’a  »threatené » d’y câssé son parapluie sus l’fait d’la tête… Que ouaye… Que si qu’Éméliâ osait d’faire un  »step » de plusse…  »That’s it! POW! » Qu’à coumme surpris bin du monde au  »Baby Shower », surtout qu’la Veuve Apolonie a la réputâtion dans la parouaisse d’être quasiment une bounne sainte femme… Qu’à l’é counnue d »être aussi douce de caractère qu’un saint aigneau de Djeu, qui  »deserverait » d’être canonisée pendant son vivant ! »Anyway », après un coup! Deux coups d’parapluie! Trois loupes sus l’fait d’la tête ! Mêshoummes! Cé t’ute qu’ça pris pour  »knocké » Éméliâ  »out cold » coumme une  »light »! Pis quand que Carméliste a vu c’là…  »Scary cat » coumme qu’à l’é… Ça l’a épeuré assez d’voulouaire prendre sés jambes bis d’bazir  »out » de d’là au plus sacrant. Pis quand qu’Éméliâ a r’pris counnaissance, bin y’elle a plutôt  »crawlé out » de d’là sus sés genoux. La tête d’étourdie, d’bin bâsse  »in defeat »!

La Veuve Apolonie n’aime pas c’là qu’on l’a  »nickname » asteur la  »Bone Crushin’ Parasol Queen Masher, d’Shediac » ! J’y soulève mon grous chapeau d’cowboy pour aouaire bravement tcheins tête à ctés deux grandes faces effarées là, d’Shédiac . Hourrâ! Hourrâ! Le règne de terreur à Émiliâ  »has come to an end »! Moye-tout, j’me tcheindrais la face de cachée du publique – – si qu’la  »rumour »  »about moi » serait vraie que j’m’ai faite battre pis mettre à ma place par une vieille, qu’approche sés quatre-vingts ans ! Qu’esplique  »how come » qu’on oua pas trop Éméliâ pis Carméliste  »hangé » trop  »around » la Co-Op, depis ctés darniers jours… So,  »Hey-Hey », Apolonie !  »That a go »!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Chère Mme Delphine B. B. Bosse :

J’aime bin ma mére pis toute; « but », à me « drive » à m’chavirer ou à m’arracher lés jueux d’la tignasse. Son seul grand loisir, dans la vie : cé d’frotter, lâver pis « d’polishé » tout c’là qu’à peut s’mettre la main de d’sus. T’une vraie de vraie de gobbine de « Mrs. Clean »!

Hounnêtement, à l’a toutes sortes de « gadgets », pour l’aïder à nettayer… Cossé que j’pourrais bin la surprendre avec ou y offrir coumme cadeau spécial pour la Fête dés Méres? Qu’arrivera vite assez… Merci!

Délia à Amédée

********************************************

Ma très chère Délia :

Cé bin simple! Dounne-y t’une maison sale, à deux étages; à « cleané », à son p’tit tcheur content, du haut jusqu’en bas…

« Just in case », « at no cost ». « Hint-Hint », ma maison est disponible! J’ai amasse de « dust bunnies », che-nous, qu’avons besoin d’bazir d’en d’sous d’més lits pis hôrs d’més « closets ». Més châssis d’ma maison sont assez crassés, que j’ai d’la misère à espiounner chez ma ouasine d’en face.

So, si qu’ça intéresse ta mére à voulouaire v’nir che-nous, avec sa « rag », son sciau pis sa moppe… D’accepter ma belle offre! La laisser lousse, à faire cossé qu’à l’aime « best »… J’te promets sus l’hounneur d’mon grous chapeau d’cowboy de Countré Star Extraordinaire, que j’la récompenserai avec soit t’une bounne « feed » de houmârds ou t’un grous morceau de « cheesecake », avec d’la « chocolate sauce » pis « sprinklé » d’amandes sus l’toppe. J’y baillerai même t’un « Hug », en même temps qu’j’y souhaite t’un « Happy Mothers Days »!

Pour célébrer davantage la Fête dés Méres, tu pourrais tout l’temps itout y « sharé » la liste dés noms pis « d’phone numbers » de més amis proches pis de ma parenté (que j’ai attaché avec ma lettre)… Qui sont définitivement tous intéressés à la cause de faire jouir ta mére, pis de voulouaire contribuer à son addiction t’au ménage!

Ouaye, Délia! Qué « quite original », coumme cadeau! N’est-ce pas??

Amicalement,

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine….

D’la « vault » de més plusieurs chroniques comiques – – en voici y’une que j’avais imprimé dans la gazette, au-d’là de 28 ans pâssé… Qu’a affaire avec moi âller pâsser mon « driver’s test »… Ha-Ha-Ha, que voici :

Ouaye! J’arrive de l’Hôpital! Ouaye! J’ai été visiter l’houmme qui baille dés licences à « drivé ». S’lon lés docteurs, y s’ra là pour une gobbine de bounne escousse, pour se faire sougner lés narfs! Imaginez-vous ouaire, y l’avons même jusqu’à « d’strappé » dans son lit… Pauvre esclâve!

Ya! Ça toute coummencé le matin quand qu’j’m’en ai été passer ma licence de « car », pour la septième fois. L’houmme à licence a embarqué avec moi! Pis la minute qu’y m’a dis de virer la clef dans « l’ignition », cé à partir de d’là que la tcheue de r’nârd, d’amarré d’sus « l’aerial » du « truck » à mon beau chéri d’Ozime, s’a mis z’à flapper férocement dans l’vent. En plusse pour asseyer de me mettre narveuse, y s’a tu pas mis z’à subler; pis moi pour l’impressiounner, j’m’ai mis z’à chantounner lés mots d’la chanson avec lui… Après c’là, y m’a dis de tourner à ma drouette; pis moi, grande bête, j’ai compris à la place de continuer tout drouette. Laissez-moi vous dire, la premiére aparçevance qu’j’ai eu – – y’avait t’un poteau de taléphône… Pis… Pis « POW »!

Ça pas pris longtemps pour l’ambulance à v’nir nous charcher… Parle d’un excellent service de premiers soins! Lés gârs de l’ambulance avons été oubligés d’enlever mon grous chapeau d’cowboy, parce qu’y pouvions pas fermer lés portes de l’ambulance. Pis l’houmme à licence, sus le « stretcher », était sans counnaissance. La seule chouse qu’y m’intchètait d’sus la « brain », « at the time » – – c’était qu’mon houmme Ozime allait m’tuer…

« Anyway », t’une fois rendue à l’Urgence à l’Hôpital, y nous avons inspecté coumme y faut dés pieds à la tête; pis toute était « okay »… Exceptez que j’m’avais câssé t’un ongle. L’houmme à licence a repris counnaissance; pis drès la minute qu’y m’a vu – – pas z’à blâmer, le v’là qu’y s’a mis z’à crier z’à tue-tête. Cé là que lés docteurs avons été oubligés de s’en mêler; d’le « strappé down »; pis d’y bailler t’une piqure pour l’accalmir…

Ouffe! Ozime m’a pas tué… Pis ma « side-kick » de cousine Dométhilde a même été « nice » assez pour voulouaire me « drivé back » à l’Hôpital, pour âller ouaire l’houmme à licence. Quand qu’j’ai arrivé dans sa chambre, y ronflait solide coumme t’une bûche. J’ai pensé, j’va le réveiller, pour saouaire si qu’après toute y’avait décidé de « m’issué » ma licence. Quand qu’y m’a vu… Mêshoummes-Mêshoummes! Le v’là qu’y s’a mis à me pointer du doigt; pis z’à crier pis z’à crier d’horreur… J’ai sorti d’la chambre, t’ute déconfortée pis tcheques larmes à l’oeil, parce qu’j’ai réalisé, « right there & then », gobbine, « not again », qu’j’avais « failé »…

Non! J’va pas m’décourager… J’ai encôre l’intention d’âller pour ma licence. Cte fois icitte, « WARNING-WARNING »; ej va m’en âller m’asseyer à Shédiac. « Yes sirree »! Âller tester; (Ha-Ha-Ha) si que l’houmme là, qui décerne lés licences à « drivé », a de bons nerfs!?! En attendant, j’va m’en âller pratiquer mon « parallel parking »!

À la s’maine prochaine!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Ej sais que Ginette à Pigouille, cte nom là vous dis rien. Cé y’elle la vieille fille gênée, pas plus haute qu’un baril; qui chante soprano, dans la chorale d’église. Ouaye-Ouaye! Avec la « beehive hairdo », « streaké » d’un « weird » bleu-violet! Pis qui porte t’une « frame » nouaire de « cat-eye glasses », d’sus l’boute du nez. Mêshoummes-Mêshoummes! Qu’la premiére impression d’y’elle, cé qu’à vous « remind » d’une « weenie »!

« Anyway », saviez-vous que tcheques jours passés – – qu’elle fut contactée par le bureau d’un avocat célèbre de New York: que ouaye, son m’n’oncle Fernand (qué le plus vieux frére à sa mére, que parsounne savait à youssé qu’y’était rendu) est môrt d’une tappe au tcheur; pis qui y’avait laissé, yinc à y’elle toute seule (« nobody knows why »), dans son Testament: t’une vaste fortune, d’au-d’là 10.5 millions. D’une « hamburger flipper » à t’une « high-tune snob », « overnight »… Coumme dans z’un conte de fées! Cé ça qui y’a arrivé… Qu’asteur qui la force à voulouaire s’rouler la langue, avec t’un p’tit « fake » accent amarichain!

« Yes sirree »! Depis qu’la nouvelle s’est répandue en travers du Village dés Roseaux, lés vieux garçons fainéants sont z’en train d’la « whiffé out » pis z’à hurler après y’elle, coumme dés loups baveux en chaleur. Ginette m’a confié qu’à soupçonnait qu’y’étions yinc après y’elle pour son argent. So! « There was no way », qu’à l’allait s’amancher à « daté anyone » de d’z’eux! Y’elle qu’a jamais voyagé, pas plus loin qu’sa « backdoor »… S’a décidé d’âller explorer « l’outside world », en « s’bookant » t’une « overnight bus tour » à « Mahone Bay » – – parce qu’apparemment t’une Tireuse de Cartes, bien counnue du boute de Dieppe, y’avait révélé dans sa fortune, que l’houmme de sa vie (« tall, blonde & handsome »)… Ya! Qu’à l’allait spécifiquement le rencontrer à jouer t’aux « darts », « at THE MUG & ANCHOR PUB »! De son bon œil, pas cti-là de verre; ça s’ra pour lui, « love at first site »! Supposément pour y’elle, ça s’ra le même sorte de coup d’foudre; exceptez qu’à l’saura yinc, quand qu’sés lunettes vont s’embouer (« foggé up »)…

Qué ça qui va être sés plans, à voyager en direction d’la « South Shore », d’la Nôvé Scôtché – – qui timbera à être cte « weekend » icitte ou dans lés tcheques prochains jours d’asteur! La raison que j’sus dans le « know » de t’ute ct’affaire icitte, cé parce qu’à m’a d’mandé d’l’accompagner…pis non z’à la « chaperoné »… Dont j’ai accepté volontiers… Pis (« HEY ») qui dounnera itout du « vacation time away » de d’moi (ha-ha-ha), à mon houmme foiroux d’Ozime; d’âller « s’enjoyé relaxé » la « brain » ou à bouaire tcheques biéres frettes, à notre « camp » dans l’boute de Sussex.

Pis si qu’y’a moindrement d’la vérité dans cossé qu’la Tireuse de Cartes y’a révélé – – j’m’en retournerai p’t’être « back » toute seule, dans mon siège de « bus »…Ya! À tchaquer d’la « gum », en même temps que j’m’amuse à lire pis perdre souffle, t’en « flippant in between » chaque page d’un « feel-good Harlequin Romance »!?!

Vraiment, « I hope » que Ginette à Pigouille réussira à renconter son Prince Charmant; pis que moi, j’serai « lucky enough » à t’ute « witnessé » l’affaire… Pis « in hope » me fournira d’quoi d’intéressant à vous « gossipé about » ou à partager avec vous-z’autres dans ma prochaine chronique! Ouaye, més « fans »! À bientôt!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Cher Môssieux « Hippety Hop »:

Ou préfères-tu que j’t’appel le Lapin d’Pâques? Ou par ton p’tit nom d’baptême, qué Jeannot?!? Moi, j’t’écris… Ouaye, coumme j’écris t’au « Santa Claus »! Parce que « deep down », vraiment; dans lés palpitations de mon p’tit tcheur excité de Countré Star Extraordinaire, ej crois en ton existence!

J’vais pas t’mentir, j’sus z’une « addict » t’au « chocolate »! « As a matter of fact » (ha-ha-ha, ou « of fat »)! « Anything chocolate »! Que ça soit du « mik chocolate », « dark chocolate » ou blanc!!! « As long » que ça m’fondre « slowly » dans la goule, que ça m’rendre t’en extase… « Stuff »-moi z’en beaucoup dans l’panier d’Pâques que tu « plan » de me « surprisé » ou de me laisser d’sus l’fait d’ma ronde table du bôrd à manger, avec mon nom d’écrit en grousses lettres de d’sus « l’tag »!

Moi, j’sus paresseuse! Ne me fait pas « hunté » pour més œufs en chocolat, de cachés en travers d’lés « rooms » de ma grande cahute ou pire dans la « backyard » de ma maison. Moi, qu’a t’un problème de vue darniérement, je ne voudrais pas « endé up » à ramasser par « mistake » t’une crotte molle de mon « Buddy Dog »; ou ZIRE, à m’faire grappiller tcheques z’unes dés tchennes.

Étant « nosey » de nature, j’ai t’une question sérieuse à te poser… Je ne comprend pas, coumme toi, étant le Lapin de Pâques: comment fais-tu pour pondre si tant d’œufs en chocolat??? Ou est-ce que se sont dés poules magiques, que tu « feed » avec dés grains « top secret »; ouaye, qui sont responsables à produire, (PLOUC) « out » d’leu’ trou, lés milliers « d’candés » en vente dans lés magasins? Pis lés moules en chocolat en formes de canards, de borbis, surtout de lapins ou de ton image pis de bin d’autres créatures – – ouaye, tchissé qui « mass produce » t’ute socitte? J’entendu t’une « rumour », que c’était p’t’être bin lés plusieurs parsounnages coloriés de l’Union dés Contes de Fées qu’y s’en occupions d’la besogne?!?

T’as pas besin de « fearé » à v’nir che-nous. Y’ara pas d’collets pis ni d’attrapes de cachées pour asseyer de te « nabbé » ou te « skinné alive », afin de voulaire te garocher dans mon grous potte à fricot. J’n’ai point l’intention non plus de transformer l’une de tés pattes en « lucky charm » ou en t’une « key chain » pour « danglé » més clefs « d’car » ou ceusses-là d’ma maison. Ouaye! Sy-nonyme à ma main contre le couvert de ma Bible: més dents, t’en croquant « off » lés oreilles de mon Lapin d’Pâques en chocolat: considères-toi « safe » à roder che-nous.

Ça s’rait ridicule de voulouaire te souhaiter t’une Joyeuse Pâques « Off », sachant surtout qu’ça va être ta plus longue « weekend » de l’ânnée à travailler « d’l’overtime »!

« Anyway »! N’oublie pas d’me laisser dés traites! Après t’ute, j’ai été bin bounne t’ute l’ânnée… »Okay-Okay » là, j’ai p’t’être câssé mon Carême – – qué vraiment point t’une raison (ha-ha-ha), à voulouaire me punir!

So, j’t’attend pis « LOVE YOU » aussi grous pis infini que t’ute l’Univers!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

XOXOXOXOXOXOXOXOX

Cossé qu’a radote Delphine…

J’ai décidé de partager avec vu-z’autres ma « number one hit » de 2004, qu’en train de faire t’un « extreme come back » populaire pis qui s’ra sarvi itout coumme « sound track » dans z’un « cajun movie » intitulé « Mike Big Boy » pis sa « Fat Girl »… Que voici :

<<J’sus tou’ nue en d’sous d’més hardes>>

(qui s’miounne sus l’air populaire de <<Savez-vous planter dés choux>>)

Si j’sus tou’nue, en d’sous d’més hardes;

Cé pour cacher més bourlets (e)!

Si j’sus tou’nue en d’sous d’més hardes,

Cé pour cacher mon duvet!

J’un duvet dans l’embourrie,

Coloris vert pâle pis gris (e);

Qu’aussi « fluffy » qu’une p’tite borbis.

Ça m’chatouille; pis v’là, je ris…

J’un lieu secret, yousse j’lâche dés gaz;

Qu’écho fôrt, dans l’fond d’més drâses (e)!

J’n’assez larguée, qu’j’lés ai trouée…

Honte d’l’admettre, j’sens l’chou brûlé!

J’aimerais bin m’décalvâtrer…

Mon Problème! Mon problème (e)!

Dans ma brassiére, j’n’ai pas assez…

Cé pour c’là, « j’m’stuff » plein d’mouchoués!

Més jambes « size » cane de balais – –

Aaah! Qu’le poil m’est épais (e)!

J’peux pas m’payer un razoué;

Qué pour c’là, j’lés tcheins cachées!

Pour pas s’faire moquer de moi,

J’tcheins tou’nue, en d’sous d’més hardes (e).

La Vérité, j’la tcheins caché!

Par grande honte, j’me tcheins greyée.

Tentez pas m’déshabiller,

Avec vos p’tits yeux d’pervers (e)!

Risquez pas d’vous z’aveugler – –

S’lon l’tcûré, cé t’un péché!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Deli Productions © 2004