Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Allo Chère Delphine B. B. Bosse :

J’te counne pas; pis ni qu’tu m’counnes… La majorité du monde m’avons «d’nicknamé» la Jolie Pirrounne; bin mon vrai nom d’baptême, cé Angélique, la fille à Philibert à Grous Joe à la Babine Traînante Légère, du boute de Trois Ruisseaux. J’t’écris, parce que ma nature d’être «nosey» aimerait d’saouaire cossé qu’a «ever» parvenu de ton cousin le Bedeau d’Église, le beau pis incroyable Hen-Henri à P’tit Boute? Cé coumme si <<POUFFE>>, qu’le «funny» verrat arait mystérieusement été effacé d’la gazette du Moniteur Acadjen?!? Ej manque c’là d’lire à l’égard dés plusieurs parsounnages coloriés, qu’habitions le Village dés Roseaux!

Ouaye! Pourrais tu me mettre à jour, cossé qu’Hen-Henri fait d’bon? Où à youssé qu’y’é bazi, l’snoreau?

Merci!

Jolie Pirrounne

*****************

Je te salue la mignonne Angélique :

En parlant d’la bête! Hen-Henri vient tout juste de me livrer deux cordes de bois, que «j’plan» de brûler dans ma «fireplace»; afin de me tcheindre le derriére t’au chaud, pendant la saison hivernale. Y m’contait (qui m’a surprise) qu’y’avait démissiounné d’sa «job» coumme Bedeau d’Église; parce qu’sés nerfs en pouvions juste pu à endurer lés ordres bourreaux de son «boss», le détestable Pére Abel! En plusse, y’a «steppé down» coumme étant le Représentant-Chef National de son Union! Asteure y travail content sous la direction plaisante de son grand ami, l’artiste Francis du Djâble, à enseigner «full-time» dés classes populaires de sculptures pis de peintures t’à l’École Privée dés Beaux-Arts Communautaire du Village dés Roseaux.

Sa chère épouse, sa «Sweet Betty» d’la «Happy Valley», est «back» enceinte; pis s’lon lés cartchules du docteur, à devrait accoucher entre la journée de Nouël même pis le premier Jour d’la Bounne Ânnée! Pis s’lon leu’ fils très imaginatif, le smarte pis fier Bosko: 1) si qu’cé t’une p’tite fille bébé, qui «pop out» la Bienvenue d’la beudaine à sa mére, y faudra absolument la baptiser ct’olle-là (Ha-Ha-Ha) soit coumme Amanda La Crotte de Chat ou «Minnie» Crotte de Nez; 2) mais si qu’cé t’un p’tit gârs «hyper» l’djâble, (again, Ha-Ha-Ha) faudra l’bénir cti-là coumme soit Raphaël Bécosse ou «Ralph» qui Pu La Crotte!

Hen-Henri n’a pas l’intention d’écrire «soon» pour Le Moniteur. Mais m’a fait sermon, «that from time to time», qui viendra faire t’une «cameo appearance» dans més nouvelles aventures de ma Vie d’Veuve!

«So, there you have it»! «I hope», Angélique, que ma lettre satisfasse ta curiosité!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine..

Delphine B.B. Bosse

Mon fils, Zacharie, m’a introduit à sa nouvelle belle «girlfriend», la «Sweet» Obéline-Marie – – dont son «nickname» est «Melons»! (Qu’un peu «weird» pis comique en même temps, parce «honestly», (Pssst-Pssst-Pssst) entre moi pis vous z’autres, son «nickname» ne définitivement «match» pas («trust you me») sa «bra size»)! Étant «nosey» pis mére-protective de nature, j’m’ai pas gênée d’la «drillé» avec l’entre- vue simple pis directe sui-vante : <<Ouaye! À tchissé la fille?>>

Quand qu’à m’a noummée tchissé qu’étions sés parents?!? Son «body language», surtout lés «muscles» entiers de son visage, s’avons coumme «relaxé» pis créant l’illusion de «smilé» tout l’tour dés yeux, lors-que j’y’ai répliqué calmement pis avec un ton joyeux: << Aaaah, Mêshoummes-Mêshoummes! Ej counne tés parents, coumme y faut! Bin «goddarn»! Ta mére, (ouaye) la gobbine de belle p’tite Florence à Tilmond à Jeff à Joe Concombre, chantait soprano, à côté d’moi, dans la même chorale de la P’tite École Saint Joseph, qu’était autrefois attachée à l’an-  cienne église catholique d’la Parouaisse de Shédiac! Pis ton pére! Bin lui, le beau Fred à «Flat-Fish»? WOW! Y’était mon «friggin’ (duh) stage & best road may-nay-ger & sound man», dans lés z’ânnées qu’j’étais «z’ON WORLD TOUR» (1993-1994) avec mon «famous back-up guitar player», mon cher «Billy Bob»!>>

Cé l’ami ou le «bass player» dans la nouvelle «band» (lés «Electric Eels») à mon fils,  l’incroyable «Sly Twist-Tie» (dont son vrai nom d’baptême est Sylvestre), qu’a truqué lés deux à s’rencontrer à t’un «party» d’amis.  Qu’a été drette «on the spot», t’un vrai coup d’foudre! Pis depis lés deux darniéres semaines, y sont supposément inséparables! Ça «s’call» pis ça «s’text» dés centaines de «I LOVE YOU», par jour!| Pis «no offense» là, qui doit échigner ceux qui sont «stuck» à écouter à leur conversation privée, lorsque qui s’amusons surtout à jouer répétitivement la «cute-lovey-dovey game» de << NON! Toi «hang up first»!>>

Obéline-Marie me contait qu’à l’é t’aux Études à la Grousse Y’où-nivarsité de Moncton! À «hope» de tarminer sa Maîtrise en Sciences Sociales en 2019 – – tchequ’affaire à faire avec l’étude de l’effet dés «brain waves» que la «Lively Country Music» a de d’sus la «brain» dés parsounnes âgées, spécialement mordues ou sous l’influence d’une  prescription de pilules à nerfs du docteur! J’ne sais pas si j’ai bin compris: son Plan d’Vie, cé soit pratiquer d’être (EIN?!?) t’une «Psychedelic Social Worker» ou y’une qui spécialise à analyser cossé qui «trigger off» sartaines «bumps» de d’sus la surface d’la «brain» à fonctiounner…

J’aurais aimé de partager ou d’impressiounner Obéline-Marie: que moyetout, j’ai été à la même Grousse Y’où-nivarsité qu’y’elle. Ya! J’ai faite 4 ans solides, à travailler de d’sus lés «deep fryers»; à préparer dés «golden crinkle french fries», à la Cafétéria Étudiante de l’Édifice Taillon! J’en ai tu «ever» rencontré t’une variété de «borderline geniuses» pis plusieurs autres esprits curieux. Faut j’admettre… J’ai pris avantage, de d’sus la «ser-ving line», à m’engraissé la «mind» – – ouaye, en écoutant attentivement ceux pis celles qu’avions la sincère intention (imaginez-vous ouaire) à voulouaire résoudre tous lés problèmes de l’UNI-VERS! La seule réponse que j’leux fournissais à chacun, ça cé seulement si qu’j’étais encouragée à leu’ fournir mon opinion: <<Ouaye! «Hey, You»! Vraiment… Bounne Chance Avec Ton Rêve!>>

Que j’trouve ct’Obéline- Marie là pas mal fine! J’aimerais bin «hinté» qu’à devienne ma belle-fille! Cé mieux d’ne pas m’en mêler; d’ne pas trop lés «rushé»… «So far», y font t’un joli couple! On ouaira avec le temps, dans tchelle bon vent qu’la relation va s’épanouir???

Mais en attendant, j’va «m’booké» t’un appointement, pour m’en âller m’faire prédire l’avenir chez la Tireuse de Cartes! P’t’être bin qu’à l’ara d’quoi de réjouissant à me révéler… Coumme «HMMM» : le son de cloches d’église, annonçant la noce futur à mon cher fils Zacharie avec la bien-aimée de sés rêves???

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

J’arrive de «shoppé» d’la Co-op, là-là; à youssé qu’ma éblouissante beauté de Countré Star Extraordinaire a faite «poppé out» l’œil de vitre («Va-Va-Va-Voom») t’au Vieux Veuf Ted à Dâvid à Eustache Belliveau; en même temps qu’y’était z’en train de gober t’une «plump grape» rouge volée! Qu’lés narines y y’avons écartée itout, coumme t’un «lively» taureau qui «steam» en cha-leur; quand qu’y’a «whiffé» d’proche le parfum dés tcheques gouttes de «sweet pure vanilla» qu’j’avais osé «dabbé» délicatement en  erriére de chaque oreille.

Y’a bin beau essayé d’voulouaire me tâtounner le lârd d’la peau ratatinée d’ma tchuisse gauche; (ouaye) coumme tchequ’un qui «squeeze» t’une «cantaloupe», pour vérifier à saouaire coumment mûre se trouve être le fruit exotique. Mais j’y’ai bétôt vilainement «snappé» («PA-CHOW») le boute dés doigts, avec la longue strappe de tchuire tressée de mon «fancy Guy’s Frenchy’s shoulder purse» d’une valeur d’cinq piastres. Y’a hurlé t’un façon d’grous «YIP» d’agonie de «puppy»… Le v’là qu’y’a tantôt hâré, la honte dans l’côrps; éreintant l’allée dés divers céréales sucrés – – ej suppose, pour voulouaire se trouver z’une cachette à s’élonger de d’sus l’une dés «bottom shelves» d’à môtché vide pis sombre. (YA! Ça y’apprendra d’aouaire risqué «tacklé» pis achaler t’une veuve maline, uniquement coumme moi!).

À ma «next» rencontre du mardi souaire de la semaine prochaine du Groupe Suppôrt de Veufs pis d’Veuves «Anonymous», du Comté d’Westmorland, j’arai tu «ever» d’quoi d’intéressant pis «d’juicy» à partager avec lés membres présents. J’arai pas besin de «worry-yé» à embarrasser le Vieux Veuf Ted à Dâvid à Eustache Belliveau, parce qui s’trouve pas à être t’un allié actif du clique désespéré ou dés parsounnes t’en larmes profondes. Quand j’ai «sharé» mon expérience ou confrontation avec ma «sponsor», la Vieille Gibraille… Ej pensais qu’à l’allait mouiller toute le fond d’sés drâses!

La Vieille Gibraille m’a confirmé que (ouaye) cte Ted à Dâvid à Eustache Belliveau-là a la réputation définitive d’un Vieux Maquereau Salaud! L’histouaire récente qui bave coumme du bon jus d’houmârd, en travers d’la communauté ou du paradis d’vacances: cé que supposément que laVeuve Ernestine, qu’habite là-haut d’la «Winter Street», de Shédiac – – (ya) pendant «l’intermission» d’un «famous out-door BLUE GRASS concert», t’au PARC PASCAL POIRIER… Hmmm-Hmmm! Ça pas gênée d’y claquer le bôrd d’la goule, en y faisant cracher l’dentier; pis en le traitant «loudly» d’PERVERS! Qu’a «entertainé» pis fait soudainement éclater d’rire lés spectateurs témoins, quand qu’à l’a exclamé fortissimo de rage: <<Si qu’tu crois que j’va me tourner en chambre d’hôtel, parce que tu m’as frotté le genoux! «THINK AGAIN, BUD»!>> (Qué icitte que ça coumme viré un peu violent (au son du violon, qu’y’étions z’en train d’faire le «sound check» de d’sus «l’stage»)… surtout (Ha-Ha-Ha) qu’la Veuve Ernestinea sa «second degree black belt» en <<Aïe-Ya-a-a-ah>> «Karate»).

J’m’attendais pas qu’être veuve, qu’ça pouvait devenir «rough» pis «tough» par boutes. Pis étant t’une Respectueuse-de-Soi Countré Star Extraordinaire, cé vrai qu’j’ai lés moyens d’me payer t’un (OUFFE) beau «Body Guard». Ou p’t’être bin que j’devrais considérer (Hmmm) prendre dés leçons avancées pis privées de «self-defense» avec la Veuve Ernestine???

Ej «pity» le Vieux Veuf Ted à Dâvid à Eustache Belliveau, si «ever» que je décide de voulouaire pratiquer tcheques <<Aïe-Ya-a-a-ah! Aïe-Ya-a-a-ah!>> sus lui!

À la s’maine prochaine; de vous «keepé in touch» de cossé-cossé qui s’déroule dans ma Vie!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

 

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Cé tu Chère Mme Bossé??? Ou Bosse??? J’sus «nosey»! J’aimerais bin d’saouaire; car c’était c’là la «friendly argument» qu’j’avions t’au «TIM’s» ce matin, en mangeant le trou d’la «donut» pis buvant nos cafés brûle-dgeules!

Amicalement,

 Le Vieux Fred du Chemin d’Ohio

À la r’traite pis plein d’arthrite

***********************

Allo Fred ou j’peux tu  t’saluer coumme Freddy (Ha-Ha-Ha, qué mieux que «Hey» Chouse) :

Mon «stage name», cé Bosse! Ou qui s’prononce coumme «bust»… Coumme dans «bust» tés tchulottes ou coumme y’une qu’a manqué la «bus, for sure» (Ha-Ha-Ha ou HA à la 3ième puissance, parce que j’sus originaire d’la Haute-Aboujagane ou l’Pays du Bon Djeu)! Pis quand qu’mon pére a décidé «d’mové» la «whole» che-«bang» de famille dans la Capitale Mondiale du Houmârd, pour s’en âller travailler à la «quarry», à tailler d’la pierre – – cé icitte qu’y’a d’quoi d’supposément magique se produit…

Ouaye! «Whatever» qu’était dans l’air salé ou qu’était dans l’eau à bouaire, à ct’époque-là, m’avait mystérieusement infecté la «brain», à «swellé up»; à timbe dans z’un «deep» coma, avec t’une température fiévreuse de 100.9° F. J’avais 6 ans! Pis quand qu’j’ai ressuscité «back» dés Limbes, j’ai miraculeusement obtenu le don épeurant à prédire l’avenir; pis soudainement itout, sans vraiment capable de l’expliquer, j’étais devenue t’une génie de la musique – – mais surtout de la <<Musique Countré>>!

«Let me tell you», si jeune; quand j’ai ramassé ma «ever first guitar». Aussi «weird» qué «weird», me v’là que j’me sus mise à jouer l’instrument d’musique là, coumme t’une vraie «pro» qu’avait t’une quarantaine d’ânnées d’expériences! Cé «amazing», coumment dans l’espace de més premiéres 15 à 20 minutes à «strummé» yinc la «G-string» : j’ai été capable de composer t’une dizaine de belles tounnes. Dont <<It Could Be Worse, I Could Be Twins>>, qu’a été ma «signature song» :  a été la «one» à «trailé» le début d’ma «career». Pis imaginez-vous ouaire, (ouaye) que «over-night», après ma premiére «performance» d’sus «l’stage», à la Salle Paroissiale de la Haute-Aboujagane :  j’m’ai faite courounner par le publique coumme étant leu’ Reine ou Countré Star Extraordinaire!

Mais Fred, mon nom légal de mariage, qu’apparaît de d’sus le chèque de veuve que j’reçois asteure du Gouvarnement, cé «typé» t’en «fancy» lettrage: Mme Delphine LeBlanc (par rappôrt qu’mon défunt foiroux d’houmme, Ozime, était t’un LeBlanc ou t’un «cooker», originaire d’la Belle Vallée d’Memramcook). Pis parmi més proches, y m’avons «d’nicknamé» coumme «Sweet Deli»… À l’exception, de sartaines parsounnes jalouses; qu’en erriére d’mon dos, j’sus sartaine m’avons baptisé ou «labellé» avec dés mots que j’n’oserais jamais voulouaire imprimer dans ma chronique de la gazette du Moniteur Acadjen!

Je souhaite qu’ça répondu coumme y faut à ta question? Pis «hey», Fred! «Next time» que tu t’en vas au «Tim’s»; tu pourras d’braguer que t’é «in the know»! Pis si tu peux m’faire t’une «favour» : «d’advertizé» pour moi que j’sus VEUVE! Pis si qu’y’a dés VEUFS, «out there», dés amis à toi qui s’rions intéressés à voulouaire m’rencontrer… De faire parvenir leu’ résumé, à mon attention, à l’adresse (Ha-Ha-Ha) du Moniteur!

Merci, cher Fred, pour ta belle lettre! Ouaye! «HUGS & KISSES»!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

AVERTISSEMENT!Deux souaires pâssés, après l’incroyable coucher panoramique du soleil. Ouaye! Le géant «raccoon» mystérieux (de quasiment 5 pieds 5’’) qu’a été «spotté»; pis même jusqu’à été filmé à ramper à voler du blé d’inde, entre lés seillons du jardin, à la famille dés Landry’s, de d’sus la rue Gallagher, d’Shédiac!?! Hmmm-Hmmm! «By the way», j’vous blague pas – – qué t’une vraie histouaire! Y’avons bin asseyé de «nabbé» cte créature nocturne-là; de l’épeurer coumme y faut, en essayant d’y pincer la licence du trou… «PA-CHOW», avec le chauffement (YEOYE), d’une «sharp» mire, d’une «bullet» à sel!

Y’avons quasiment réussi à l’attraper; mais rappelez-vous, que quasiment ne compte pas… Par rappôrt qu’l’animal poiloux a réussi à «zoomé off» d’la «property», aussi vite qu’un fantôme qui se soustrait à la vue en pleine noirceur. Qu’a étrangement sauté dans le «driver’s seat», d’un p’tit «Chevy Cruze»; intelligent assez à saouaire coumment «turné on l’ignition» de l’engin… Le pied pesant d’sus la «gas pedal», en voulant dire «eat my dust»! Ouaye! Par coïncidence qui ressemble au même «type» de «car» que «j’own»…

Le vidéo, qu’a été soumis coumme évidence t’au Bureau dés Polices Montés à Jouals du Canada – – regrettablement, la «license plate» ne pouvait pas être défrichée ou «leadé» à saouaire à tchissé qu’appartchenait le véhicule! Qui demeure, «as we speak», t’un «unresolved case»! (Ein!?! Faut qu’vous vous posez la question suivante: «Duh»!?! Qué «quite fishy»! Depis quand c’est qu’un friggin’ de «raccoon» («ahem») sait coumment «drivé» t’un «get away car»??? Ha-Ha-Ha! Ej dis yinc; après toute, j’n’ai jamais vu ça «d’advertizé» de d’sus z’une vignette de «Hinterland Who’s Who», de d’sus «l’T.V.»)…

Juste à cause que j’ai la réputâtion d’être t’une voleuse de blé d’inde extraordinaire; pis en plusse, j’admet que «j’own» t’une «suit» de «raccoon», dans ma «closet». Hmmm??? Qué vraie, que j’ai invité du monde à v’nir à mon «Corn Boil», du samedi souaire ‘citte qui s’en vient, à ma nouvelle adresse; avec prière de fournir votre propre beurre! Moi, ej crois que tchequ’un voulait asseyer de me «framé»… Hounnêtement! «Cross my Heart Bra», c’était pas moi!

«Okay-Okay»! «Who-ever»qu’a tenté d’orchestrer ou de faire t’un «copy cat» de mon crime – – à mon opinion, parle d’une «sloppy job»! J’ai d’la preuve, que ce n’était pas moi… Car j’ai t’une «bunch» de «femmes» qu’avons «vouché on my behalf» à la «Law Enforcement» : qu’à l’heure même du brigandage, j’étais définitivement présente t’au «Baby Shower» à Jacinthe à Boquite; parce que cé moi qu’a aïdé à accoucher lés jumeaux, d’sus l’fait d’la «ping pong table», après la «game» de «Dirty Diapers»! «There was JUST NO WAY» là, que j’pouvais m’amuser à câsser du blé d’inde dans le jardin dés Landry’s; dans l’même moment qu’j’étais occupée à suer du front pis d’jouer le rôle urgent d’une «midwife»!

Ej sais qu’ça apparaît suspecte qu’lés femmes qu’avons «vouché» pour moi (Ha-Ha-Ha) sont tous invitées à v’nir s’bourrer la beude à mon «Corn Boil», de cte samedi souaire icitte. Après toute, mon «motto», pour ceusses-là d’vous z’autres qui s’en souviens : Ouaye! Qu’dés ratons voleurs («ooops», laveurs) ne se mangent pas entres eux! (Hounnêtement, tchissé ose «snitché» contre tchequ’un qué «nice» assez à fournir t’une bounne «feed» de  blé d’inde – – surtout que cé t’un fait counnu, ouayons,  que du blé d’inde volé a bin meilleur goût!?!).

So, après qu’j’arons tous avaler l’évidence. Mêshoum-mes, le ventre de bin rassasié pis qu’lés gaz qu’échappent sentent le «popcorn»! (Ya) «As a friendly reminder» – – ej recommande à chacune de més invitées («Hey») de ne pas oublier à se «flossé» coumme y faut entre lés dents!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine

WOUHOU! WOUHOU! Pour l’Éloge d’la Fête dés Acadjens pis Acadjennes… Ej m’en vais câller la danse à Cocagne, à souaire; ouaye, t’au chalet à ma cousine Arthémise! Ça s’ra pas exactement t’une «Barn Dance»; mais plutôt, Brou-Ha-Ha, la «size» d’une «Baby Barn One». À youssé qu’le «stereo» va «blasté» dés «Karaoke Songs» : «Yeah! From» d’l’Acadjenne «Swing» à la Bolduc; du Traditionnel Folklorique Français jusqu’à la sensationnelle musique de «yours truly» («Me», l’Incroyable Éclatante Reine du Countré Extraordinaire! Y’ara «at least» t’une demie heure solide «non-stop», de més «personal recorded MEGA number ONE HITS», plutôt rendues fameuses à Waltham (t’au «French Club») – – à faire ensorceler pis «swingé» lés bottines du monde invité, dans l’fond d’la boîte à bois)!

Y’ara t’au moins t’une trentaine de participants à la soirée d’artifice. J’sus contente de saouaire que Matante Zelda a bien accepté d’nous honourer à voulouaire «performé back-up», avec sa «Louisiana Squeeze Box»; son fabuleux instrument musical («I Swear to Goodness»); qui produit quasi-semblable le son fabuleux d’un vieux «BLUES» matou, qui râle d’une voix exotique-grinchante ou créant l’illusion qu’y’en train d’faire t’une attaque «d’Asthma» assez sévère! Mon cousin Germain à Willie du Djâble, bin lui, y va nous «entertainé» avec le frottement de la percussion de sa «wash board»; en même temps que moi pis mon fils Zacharie allons l’accompagner à «strummé» la «good old G-string» de d’sus la guitare pis l’banjo.  Pis «as» pour le «zing» du violon, M’n’Oncle Edvârd nous a promis d’nous régaler lés oreilles pis lés pattounnes dansantes, avec sa fameuse «rendition» (YAHOU) d’la <<Saint Anne’s Reel>> pis d’la (WOUHOU) <<Chicken In The Straw>>!!

Y’ara dés jeux concours variés; dés beaux prix à être gâgnés; pis pas mal d’la fun, pour divertir la majorité du monde! Moi! J’ai l’intention de participer t’au jeu de fers à jouals… Asteure que j’me sus faite rassurer qu’une jument ne sera pas attachée à sés bandes de métal recourbée, quand qu’ça viendra à mon tour à garocher… Mêshoummes! J’sus «bound» itout d’être la «winner» dans le concours d’la parsounne qui mangera le plus vite t’une douzaine d’épis de blé d’inde; ouaye,  parce que «j’cheat» (ej «cheat», parce qu’avec t’un dentier primé hôrs d’la goule pis de bin serré «tight» entre lés doigts de ma main drouette… «Man», que ça «scrape» assez vite lés grains «off» d’un épi!)…

Faut j’vous mentiounne t’en darnier, que j’sus défendue de jouer t’aux «Darts», parce que j’sus considérée assez dangereuse… Ya! Malgré que j’asseye de mirer ma fléchette, «straight-ahead» dans le «bull’s eye» d’la «board», d’accrochée d’sus «l’wall»… Pour tcheque «odd» raison, ne me d’mandez-moi pas pourquoi; ma «throw» semble voulouaire toujours prendre z’une courbe de 110 degré vers la gauche… «Ooops»! À youssé s’trouve toujours être dans la «way» : Hmmm-Hmmm, la friggin’ de jambe de bois détachée de mon vieux échignant d’M’n’Oncle Thadée (j’crois bin, mieux s’faire «jabbé» dans z’un cap à genoux z’en bois d’érable… («ahem»)… que de s’faire planter profond le bout pointue d’une fléchette dans la chaire poilouse d’une fesse roulie-roulante de grousse-graisse-grâsse).

Pour le repas, ça va être t’un «pot luck» : à l’Hospitalité Acadjenne pis de bouffe traditionnelle! Y’ara du bon fri-cot à la poule, avec dés pâtes! Dés poutines râpées, à faire «busté l’elastic» dés tchulottes! Du délicieux Chiârd! Dés beignets râpées (crêpes aux patates). Du blé d’inde volé; après toute, du blé d’inde volé a bin meilleur goût! Dés pètes de sœurs (qu’en anglais, n’é point dés «Sisters Farts»)! Mêshoummes! Dés tartes variées; dés Keks à la mélasse; dés «doughnuts»; du «fudge»! Tcheques grous pottes de dîner bouilli, avec dés jarrets de viande de cochon salée! D’la salade de jardin; d’la «yum-yum potato salad» à ma sœur Loretta! Ma fameuse lasagne t’aux fruits d’mer! T’utes sortes de breuvages froids (d’la «pop», café, thé pis limonade); jusqu’à le «hundred percent proof distilled WHITE LIGHTNING» de jus d’patate à Grande-Matante Mylène; qué garantie qu’ça va chauffer z’en descendant le gorgoton – – pis qui baille z’une «damn» de bounne «buzz» (Ha-Ha-Ha)!

Faut j’décolle dans tcheques minutes, m’en âller aïder ma cousine Arthémise; (ouaye) à décorer «l’outside» d’son «cottage», avec dés «stringées» de guirlandes en plastique de drapeaux acadjens en V – – qu’j’allons laisser flapper dans l’vent! Ouaye! Avant qu’la «gang» d’amis pis d’parenté se mettre à arri-ver, pour voulouaire s’mettre à «party-yé». Asteure, y reste yinc d’aouaire lés <<BON TEMPS ROULER>>! Avec fierté: Vivre l’Acadie!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Ma «friend», la Vieille Gibraille, a insisté de v’nir me ramâsser… Ouaye! Afin de m’amener participer pis m’introduire t’à la Rencontre de sept heures du mardi souaire du Groupe Suppôrt de Veufs pis d’Veuves «Anonymous», du Comté d’Westmorland; qu’a lieu dans le «boardroom», proche du «boiler room», dans le sous-sol d’la Polyvalente! J’m’attendais pas à ouaire si tant d’monde que c’là, là… Ça v’naient d’partout; de tous lés racoins imaginables – – d’aussi loin que Saint-Louis d’Kent pis d’la Baie Verte (ouaye – – la p’tite communauté charmante, proche du «Confounded Bridge», à travorser jusqu’à l’autre bôrd d’la «P.E.I.»). À horler t’en anglais ou t’en français, pour la perte d’un conjoint; cé t’ute la même «hurt»!

J’m’ai bin faite «warné» que «whoever» que j’oua là; ou qu’lés témoignages privées pis partagées, qu’j’entend là… Je n’ai pas le droit de révéler à «no body»… As-tu compris, Delphine? Ouaye! As-tu compris??? Hounnêtement… entre-moi pis vous z’autres! Pssst! Pssst! Ej s’rais tentée, par la tentation du djâble, de voulouaire me mettre de d’sus la taléphône (à brûler lés broches d’électrique, entre chaque poteau de taléphône) pis «gossipé»… Mais! Mais j’peux pas!

HÉLAS (qué point (ha-ha-ha) le nom du frére à Mélas)! «Anyway»… Coumme qui m’a ‘té avisée : Apprends-toi à tcheindre «muzzlé» ta goule, ma chère; pis t’aras autchuns troubles! Ne commente pas à l’égârd dés affaires dés autres! «Mind» ta «own business»! Ouaye! Cé t’en écoutant le message dés membres du groupe, que la guérison d’âme se f’ra possiblement à la trantchille… Ya! À la «One Day at a Time»!

Cé «fine» de faire le deuil pour t’un feu bien-aimé; mais «come on» là!?! Ça n’a pas besin «d’feelé» coumme si qu’ça va prendre t’une Étarnité à djerrir ou à oublier… Supposément qu’y’a d’la «hope» de continuer sa vie, sans l’autre; d’être capable de se réinventer, en s’apprenant à «trusté», aimer pis inviter t’une autre parsounne à voulouaire partager ensemble lés mêmes intérêts («WOW») de Cheminement d’Vie!

Quand j’ai osé poser la question, quand qu’ça arrivé à mon tour de parler: <<Ouaye? Coumment longtemps que j’devrais attendre avant d’me mettre «back» à «daté»? Sans «feelé guilty»? Après t’ute, ça fait yinc 2 mois que mon cher défunt Ozime est entombé t’au Cimetchére!!!>> Y’a parsounne dans «l’room» qui m’a baillé z’une «dirty look»; ni bonhommes pis ni mesdames ont osé m’juger ou m’condamner… «As a matter of fact», le «body language», à chaque âme présent dans «l’room», exprimait plutôt t’une chaleur d’empathie! En voulant m’assurer, qui compornions mon concerne à l’égârd d’ma question ou confusion ou de cossé que j’pâssais z’au travers… Que z’eux itout, «at one time», avions évoqué la même idée, dans la «brain»!  Ouaye! Que je n’étais pas seule…

D’aouaire réalisé socitte, que j’ne sus pas seule, m’a coumme réconforté l’tcheur; pis encouragé de voulouaire participer à la prochaine «meeting» de Veufs pis d’Veuves «Anonymous»!

En sortant d’la rencontre, y’un séduisant veuf par le nom de Gonzague P., qui m’a invité d’voulouaire âller boire t’un café avec lui t’au restaurant. J’y’ai laissé saouaire qu’j’allais y réfléchir… Qu’j’étais pas pressé… Pas toute suite, «anyway»; à voulouaire m’garocher à «daté». Y m’a «still» poliment «handé» son «phone number», au cas que j’changerais ma «pretty mind».

Cé coumme «kind of» tentant; mais «NO RUSH», j’me dis… On ouaira??? «Mind you», cte Gonzague est coumme «YANG-YANG-YANG-KIND-OF-CUTE»! Y fait point zire à louanger dés yeux!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Être de r’tour à Shédiac est coumme (YA) «wonderful»! Coumme t’un nouveau début! C’était coumme «kind of» étrange d’arriver pis d’ne pas s’en aller à ma grousse cayute que «j’ownais once upon a time» de d’sus la «Centennial Drive»; parce qu’à s’a faite vendre, pendant qu’j’étais z’en train d’me relaxer mon âme de veuve à l’Île-t’au-Prince-Édouaire. Par chance à mon fils Zacharie, avec l’assistance du bureau de mon avocat du djâble, qu’avons «také care» d’la «paper work»; pour finaliser la «Sale for REAL» d’la maison, avec le bureau d’la «Real Estate». ((Pour ceusses-là d’vous z’autres qui sont «nosey» d’nature, surtout t’un message («Hint-Hint») pour lés vieilles filles éprouvants du désespouaire: «AHEM»! Cé t’un «Hunk-uh-the-Hunk-uh-the-Hunk» de vétérinaire célibataire, qué «now» le «new property owner»!))

Cé dans la «driveway» de mon «two storey rented duplex» à 3 chambres, de d’sus la «Main Street», de la Capitale Mondiale du Houmârd, que j’ai viré lés 4 roues de mon «Artic Blue Chevy Cruze Delphine Mobile 2017». Qu’j’m’ai traîné fatigué lés pattounnes à l’intérieur d’ma nouvelle demeure – – accroché mon énorme chapeau d’cowboy de 5 gallons, de d’sus le crochet du porte-manteau. Ouaye! Qu’j’enlevé més bottes de cowboy, d’une puanteur similaire à t’une «load» de patates moizies, d’entreposée dans la noirceur d’un hangar à patates. Pis m’écrasant dans mon grous lazy-boy, du grand salon, se situant entre lés hautes montagnes de boîtes d’items non-dépaquetées… Que OUFFE, j’m’ai soulevé lés orteils, «cakés» de «toe jam» entre chaque… Mêshoummes! Qu’j’en «gaggais», «ACK-ACK-ACK», lés larmes aux yeux! Qu’j’en ai «passé out», aussi blême qu’un fantôme blanc!

Ça qui m’a faite sursauter hôrs dés limbes, cé quand qu’mon «handsome» fils jumeau de Zacharie a arrivé à la maison, avec t’une «order» d’une «large all meat pizza» cârrée, accompagné de Buddy (mon fidèle ruisseau d’salive de Saint-Bernard). En mangeant ensemble, j’avons discuté le plan d’action ou à youssé qu’lés meubles allions être placés… J’arons pas besin «d’worry-yé» à l’égard de mon pesant piano à tcheue ou d’aouaire tchequ’un s’estropier le bas d’l’échine en essayant de soulever le «damn» d’instrument… Laissez-moi vous dire, que l’monstreux objet musical va demeurer en avant du «large picture window»… Hmmm! Pis quand qu’lés châssis s’ront rouverts… Mêshoummes-Mêshoummes! Ouaye! Pis qu’le monde, qui s’promèneront (<<La-La-La-La-La-La-La>>) d’sus «l’sidewalk», devant mon domicile!?! Lés GOBBINES de CHANCEUX! Bounne chance, qu’y’allons «mistaké» l’immense vitre coumme étant t’une «Big Screen T.V.», de «stuck» à la «Country Music Channel» ou à youssé qui s’ront privilégiés à «watché» pour «FREE» t’un «Live Televised Concert, From Coast to Coast» («Ya! With Yours Truly»! La Countré STAR Extraordinaire)!

Zacharie m’a conté qu’la seule condition à déménager dans le «duplex», c’était si qu’j’étions capable de déguiser ou de faire pâsser Buddy la «size» d’un chihuahua! Ej pense que l’énorme «dog tag», qué engravé t’en grousses «fancy script» pis qui «dangle» du «doggie collar» à Buddy : «I AM A CHIHUAHUA»… A «foolé» tout l’monde; incluant le «landlord», supposément qu’a t’une grousse beude traînante pis l’intelligence d’un «Bank  Manager»; pis qu’lés poches  de peau lousse en d’sous d’chaque œil, (ouaye) pourriont s’faire passer coumme dés «coin purse»! «Anyway»… La seule chouse qu’a ‘té mentiounnée (Ha-Ha-Ha), à la signature d’la «LEASE» – – cé <<«WOW»! Ton pauvre gentil–de-gentil «pooch» (EIN!?!) semble souffrir de «quite» t’un déséquilibre hormonal!>>

J’vais coummencé à «tacklé» à dépaqueter, demain. Une fois que j’serai z’un peu plusse reposer… En attendant… Ya!  À la prochaine!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Hourra! Hourra! Aujour-d’hui, pour célébrer la «CHRISTMAS in JULY» là, j’ai décidé de partager avec vous autres (més «fans») ma fameuse chanson de Nouël; dont j’avais dédié en 2007 à Maman Noël, la «sweet» sainte femme du «Santa Claus». Que j’assume, qu’son nom doit être Marie Noël!  «Anyway», voici coumment que j’pense qu’à visiounne sa Vie :

«Way Up» au «North Pole»  (qui s’miounne «by the way» à la chanson <<Old MacDonald>> (Ya, <<had a farm>>! «E-I-E-I-O»)

Moi, j’m’appel Marie Noël! J’vivons au «North Pole»

Avec mon houmme le Père Noël – – «Way Up» au «North Pole»!

Y’a dés «reindeers» ‘citte; pis dés z’ours blancs là!

Dés lutins! Dés baleines! «Ev’rywhere» dés pingouins!

Cé mieux j’ne me «shave» pas lés jambes – – «Way Up» au «North Pole»!

Ej vivons sous l’Étouèle Polaire – – «Way Up» au «North Pole»!

Cé l’hiver à l’ânnée ronde – – «Way Up» au «North Pole»!

Y’a d’la neige «knee-high»! Dés «z’icebergs» flottants!

Du vent frette! Gelée blanche! «Ev’rywhere» dés glaçons!

J’garoche t’une bûche dans l’poêle à bois, pour me tcheindre t’au chaud!

Ej «bake» dés keks pis dés «candés», la londgeur de l’ânnée!

Une pincée d’socitte pis z’une pincée d’ça! Faut bin mélanger!

J’fais tchuire dés «fruit cakes»; pis z’une batche de «fudge»;

«Patapans»; «Cherry Balls»; «ev’rywhere» dés «fancy squares»  – –

Que mon houmme avale tout rond, sans prendre le temps d’souffler!

La Veille de Nouël, mon mari bazi – – avec son traîneau.

Livrer lés jouets aux bons z’enfants! Ho! Ho! Ho! Ho! Ho!

Mais pour lés vilaines filles pis lés «bad» p’tits «boys» – –

Y leu’ «drop» dans leu’ bas un morceau de charbon!

Pis pour ceusses-là qui n’font pas dodo: une patate pourrie!

J’pâsse la Veille de Nouël, t’ute seule. Gobbine, à jongler!

«I hope» qu’la «trip» d’mon houmme soit «safe»! Qu’rien va y’arriver!

J’m’affole youssé qu’y yé; pis «j’pace» le plancher!

J’sais jamais à tchelle heure qu’mon chou-chou va z’arriver???

Par chance cé yinc une fois l’ânnée – –  que j’veille z’à «worryé»!

Moi, j’m’appel Marie Noël! J’vivons z’au «North Pole»!

Avec mon houmme le Père Noël – – «Way Up» au «North Pole»!

Y’a dés «reindeers» ‘citte; pis dés z’ours blancs là!

Dés lutins! Dés baleines! «Ev’rywhere» dés pingouins!

Cé ça ma Vie d’vivre dans l’Grand Nôrd – – «Way Up» au «North Pole»!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Deli Productions © 2007

Cossé qu’a radote Delphine

Delphine B.B. Bosse

«Well-Well-Well-Well-Well»! Parle d’une étrange collision, qu’j’ai faite avec t’une touriste Amarichaine, t’une noummée Clora, de d’sus la Fitzroy Street, à Charlottetown, PEI. Avec mon grous chapeau d’cowboy de 5 gallons, d’agrippé «tight» de d’sus l’fait d’ma tête pis d’enfoncé jusqu’aux usses – – la v’là qu’à s’a mise à m’examiner, «like-what-da-heck»??? Ouaye! coumme si qu’à m’soupçonnait (BIN OUAYONS, pas trop certaine) que j’étais p’t’être tcheque sorte «d’odd-ball» ou de «space-invader»!

Pis quand qu’à l’a «noticé» le «decal» décoloré du «flag» Acadjen, d’imprimé contre le devant de ma «T-Shirt» en coton usagé; surtout à youssé s’trouvait être positiounnée l’étouèle ou la Stella Maris, contre le bleu plissé du matériel. Un point d’question y y’a gravé («DUH»), coumme t’une expression bizarrement constipée, dans la face??? Ya? Coumme EIN???

Hmmm, l’étouèle??? Ouaye! Ct’étouèle-là??? À l’était vraiment interrogatrice ou «nosey» à voulouaire à saouaire à tchel État charmant ou à tchelle belle p’tite communauté «d’Apple-Pie» Amarichaine, qu’appartchenait ou représentait mon fier drapeau??? J’y’ai répondu («My-My-My») qu’mon astre (qui sounne phonétiquement ou pareillement t’en anglais coumme le mot «ass» (ha-ha-ha) n’était pas z’à vendre; pis ni qu’j’étais intéressée à voulouaire ouaire mon étouèle à «endée up» d’être étampée, coumme étant devenir leu’ futur 51ième étouèle, à flapper dans l’vent, contre son «Star-Spangled Banner»! («AWE», qu’à l’a laissé doucement siffler, coumme t’un «tire d’car» qui perd lentement d’l’air, entre le grinche de sés dents ultra-blanches («qu’l’enamel» était assez «bright»; (ha-ha-ha) qu’ça m’en a quasiment d’à-môtché «blindé»; qu’j’en ouayais clignoter dés picots bleus d’lumiéres))!

Mais quand qu’à m’a d’mandé à youssé qu’à pouvait âller s’acheter t’un drapeau souvenir du Canada; «any» autres couleurs que blanc pis rouge??? Qu’à l’aimerait soit en trouvé y’un soit d’un bleu ciel pâle, avec du «matching dark blood- orange»; pis qu’à l’accep- terait même y’un d’un beau rouge-violet, avec t’une feuille d’érâble d’un éclat jaune-vert??? Par rappôrt qu’à l’aimerait d’en aouaire y’un à «hangé up» contre le «wall» du «man cave» à son «chum» (Joe Henry)! J’n’ai juste pas pu m’empêcher… Hôrs de contrôle; me v’là que j’me suis mise à-rire-pis-à- rire-pis-à-rire, pis à m’tapper à l’unisson la main contre le devant d’la tchuisse drouette – – qu’j’en ai quasiment pissé dans l’fond d’més drâses!

Pis quand qu’à l’a continué à m’pomper avec la question suivante (dont j’vais vous la traduire t’en bon Chiac): <<Asteure qu’vous (le Canada) allons légaliser la marijuana-là, le 17 octobre? Allez vous «switché» votre symbole de feuille d’érable, pour t’une verdure plusse en vogue de hippie???>> Me v’là qu’j’m’ai crampé d’rire, «again»; mais cte-fois ‘citte, à m’rouler (Ha-Ha-Ha) par terre, contre la surface chaude du «sidewalk». Honteuse d’admettre…YA! Voici, qu’la digue de ma vessie en à exploser… «Hopefully», qu’ça dépêché à noyer vite lés p’tites innocentes bébites; avant que j’me suis mise à lés écrâser ou aplatir, sous la pesanteur de més roulie-roulants de grousse-graisse-grâsse?!?

J’me considère chanceuse qu’y’avait pas de maudits paparazzis t’aux alentours, pour prendre dés photos embarrassantes de moi. «Now as» pour Clora(ma nouvelle «American friend»), («BLAH-BLAH-BLAH») nous nous sommes échangées nos adresses «d’E-Mail»…

«Anyway», coumme j’y’ai laissé saouaire; j’asseyerai d’y trouver t’un «flag» du Cana-da, avec le choix dés couleurs éclatantes qu’à l’aime… Hmmmm, qui m’dounne la «goddarn» de bounne idée suivante!?! Ouaye! Pendant ma saison de «hobby» d’hiver… Mêshoummes-Mêshoummes! Coumme cadeau; j’y’en «hookeré» t’un tapis magnifique, à la maniére traditionnelle à ma grand-mére… Ouaye, avec dés restants d’haillons en tissu d’laine, (ouaye) de «strippé» en languettes; fabriqués pis teints t’au pays. Dont j’sus très sartaine d’être capable de me procurer, t’en fouillant creux à l’intérieur de l’une dés «bins» bombées de har-des «second-hand»… «Yup»! À l’un dés fameux pis «fun GUY’S FRENCHYS» dés Maritimes!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire