Cossé qu’a radote Delphine…

Cher Môssieux « Hippety Hop »:

Ou préfères-tu que j’t’appel le Lapin d’Pâques? Ou par ton p’tit nom d’baptême, qué Jeannot?!? Moi, j’t’écris… Ouaye, coumme j’écris t’au « Santa Claus »! Parce que « deep down », vraiment; dans lés palpitations de mon p’tit tcheur excité de Countré Star Extraordinaire, ej crois en ton existence!

J’vais pas t’mentir, j’sus z’une « addict » t’au « chocolate »! « As a matter of fact » (ha-ha-ha, ou « of fat »)! « Anything chocolate »! Que ça soit du « mik chocolate », « dark chocolate » ou blanc!!! « As long » que ça m’fondre « slowly » dans la goule, que ça m’rendre t’en extase… « Stuff »-moi z’en beaucoup dans l’panier d’Pâques que tu « plan » de me « surprisé » ou de me laisser d’sus l’fait d’ma ronde table du bôrd à manger, avec mon nom d’écrit en grousses lettres de d’sus « l’tag »!

Moi, j’sus paresseuse! Ne me fait pas « hunté » pour més œufs en chocolat, de cachés en travers d’lés « rooms » de ma grande cahute ou pire dans la « backyard » de ma maison. Moi, qu’a t’un problème de vue darniérement, je ne voudrais pas « endé up » à ramasser par « mistake » t’une crotte molle de mon « Buddy Dog »; ou ZIRE, à m’faire grappiller tcheques z’unes dés tchennes.

Étant « nosey » de nature, j’ai t’une question sérieuse à te poser… Je ne comprend pas, coumme toi, étant le Lapin de Pâques: comment fais-tu pour pondre si tant d’œufs en chocolat??? Ou est-ce que se sont dés poules magiques, que tu « feed » avec dés grains « top secret »; ouaye, qui sont responsables à produire, (PLOUC) « out » d’leu’ trou, lés milliers « d’candés » en vente dans lés magasins? Pis lés moules en chocolat en formes de canards, de borbis, surtout de lapins ou de ton image pis de bin d’autres créatures – – ouaye, tchissé qui « mass produce » t’ute socitte? J’entendu t’une « rumour », que c’était p’t’être bin lés plusieurs parsounnages coloriés de l’Union dés Contes de Fées qu’y s’en occupions d’la besogne?!?

T’as pas besin de « fearé » à v’nir che-nous. Y’ara pas d’collets pis ni d’attrapes de cachées pour asseyer de te « nabbé » ou te « skinné alive », afin de voulaire te garocher dans mon grous potte à fricot. J’n’ai point l’intention non plus de transformer l’une de tés pattes en « lucky charm » ou en t’une « key chain » pour « danglé » més clefs « d’car » ou ceusses-là d’ma maison. Ouaye! Sy-nonyme à ma main contre le couvert de ma Bible: més dents, t’en croquant « off » lés oreilles de mon Lapin d’Pâques en chocolat: considères-toi « safe » à roder che-nous.

Ça s’rait ridicule de voulouaire te souhaiter t’une Joyeuse Pâques « Off », sachant surtout qu’ça va être ta plus longue « weekend » de l’ânnée à travailler « d’l’overtime »!

« Anyway »! N’oublie pas d’me laisser dés traites! Après t’ute, j’ai été bin bounne t’ute l’ânnée… »Okay-Okay » là, j’ai p’t’être câssé mon Carême – – qué vraiment point t’une raison (ha-ha-ha), à voulouaire me punir!

So, j’t’attend pis « LOVE YOU » aussi grous pis infini que t’ute l’Univers!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

XOXOXOXOXOXOXOXOX

Cossé qu’a radote Delphine…

J’ai décidé de partager avec vu-z’autres ma « number one hit » de 2004, qu’en train de faire t’un « extreme come back » populaire pis qui s’ra sarvi itout coumme « sound track » dans z’un « cajun movie » intitulé « Mike Big Boy » pis sa « Fat Girl »… Que voici :

<<J’sus tou’ nue en d’sous d’més hardes>>

(qui s’miounne sus l’air populaire de <<Savez-vous planter dés choux>>)

Si j’sus tou’nue, en d’sous d’més hardes;

Cé pour cacher més bourlets (e)!

Si j’sus tou’nue en d’sous d’més hardes,

Cé pour cacher mon duvet!

J’un duvet dans l’embourrie,

Coloris vert pâle pis gris (e);

Qu’aussi « fluffy » qu’une p’tite borbis.

Ça m’chatouille; pis v’là, je ris…

J’un lieu secret, yousse j’lâche dés gaz;

Qu’écho fôrt, dans l’fond d’més drâses (e)!

J’n’assez larguée, qu’j’lés ai trouée…

Honte d’l’admettre, j’sens l’chou brûlé!

J’aimerais bin m’décalvâtrer…

Mon Problème! Mon problème (e)!

Dans ma brassiére, j’n’ai pas assez…

Cé pour c’là, « j’m’stuff » plein d’mouchoués!

Més jambes « size » cane de balais – –

Aaah! Qu’le poil m’est épais (e)!

J’peux pas m’payer un razoué;

Qué pour c’là, j’lés tcheins cachées!

Pour pas s’faire moquer de moi,

J’tcheins tou’nue, en d’sous d’més hardes (e).

La Vérité, j’la tcheins caché!

Par grande honte, j’me tcheins greyée.

Tentez pas m’déshabiller,

Avec vos p’tits yeux d’pervers (e)!

Risquez pas d’vous z’aveugler – –

S’lon l’tcûré, cé t’un péché!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Deli Productions © 2004

Cossé qu’a radote Delphine…

J’m’ai faite inviter à m’faire « interviewé » de d’sus z’une émission spéciale de radio locale, intitulée So, t’é Populaire – – qu’a été t’une gobbine de « fun » expérience du djâble. L’animatrice, la belle Sophie, m’a faite « feelé » à l’aise, coumme si qu’j’étais d’assise à sa table de tchuisine; en train d’bavasser avec y’elle, en même temps que j’me « slurpais » à m’brûler le boute d’més babines de d’sus ma cuppée d’thé. Y’avait autchunes questions déplaisantes.

J’avons exploré ma vie d’jeunesse, coumment endjâblée qu’j’étais là, à la P’tite École. Ouaye! Coumment qu’j’ai faite chavirer lés religieuses qui m’enseignions… surtout la Catéchèse! Que j’m’en souviens que Sœur Marie dés Archanges (qu’en erriére d’son dos, qu’j’appelais Sœur Vipère) – – ouaye, « had had enough » de moi d’être si dérangeante en classe. Qu’a m’avait garoché que si qu’j’arrêtais pas d’interroger, qu’j’allais perdre ma Foi… Pis moi pas trop « bright », mais du moins j’étais « cute » pis basanée; j’m’en avais « rushé » à la maison, effrayée qu’j’étais; que si qu’j’arrêtais pas d’poser d’questions, qu’j’allais perdre mon foie. J’ai même parlé de mon seul désappointement, à l’école élémentaire, qu’a été qu’la religieuse m’avait refusé de jouer le rôle de la Sainte Viarge, dans la Séance de Nouël; pis qu’à m’avait oubligé de me greyer dans le costume de la p’tite borbis, qui puait de boules de naphtalines; pis de me forcer (« come on, dare-dare ») à mémoriser – – qu’y’avait trois BÊÊÊÊ-BÊÊÊÊ-BÊÊÊÊ dans ma ligne pis non cinq coumme que j’voulais faire à ma tête…

J’savais qu’j’étais destinée d’être une « COUNTRÉ STAR EXTRAORDINAIRE »! Ma « first » guitar », en était t’une vieille « one », que mon pére avait « rescué » à t’un encan (si ma mémouaire ne me fait pas défaut, ej pense qu’y’avait payé deux ou trois piastres pour) pis qu’y’a fixé… Avec la « gang » d’enfants à la maison, j’étais la seule à démontrer t’un intérêt à voulouaire m’apprendre à jouer l’instrument. Pour quasiment 2 ans de file, j’m’appris à jouer plusieurs « hootenanny tunes », yinc à « strummé » la « G string » – – comique à dire, dont quasiment t’utes sounnaissaient pareil à l’oreille! Mais quand qu’j’ai appris pis découverts que j’pouvais ajouter <<G, D, Em pis C>> à la musique… « Yes sirree », cé icitte que l’Univers s’est rouvert grand devant més yeux pis que j’me suis mise à composer més propres paroles… Ouaye! « Hit » après « Hit » après « Hit » de « Number One Songs » – – j’ai réalisé qu’j’étais devenue z’une « overnight sensation »; pis qu’més « records », bin… ça vendaient coumme dés p’tits pains chauds! Ma « first biggest signature song » était intitulée: <<Chanter du Countré, cé pas mélaisé/Chanter du Countré, cé chanter du nez>>! Ma « number two song » a fessé « l’international market » a été <<J’ai cinquante livre de patates bleues, dans le « backseat » de mon « car « baby »>>!

J’avons abordé le sujet de més plusieurs z’ânnées d’être vieille fille. Qu’j’étais quasiment rendue t’au désespoir à voulouaire me flaquer t’un grous « sign », sus l’bôrd du chemin du « Highway », à « advertisé LAST CHANCE, TURN LEFT » Vieille Fille « AVAILABLE »! Mais cé en travers d’un ami que j’m’ai faite introduire (c’temps-là) à t’un bel houmme de la Vallée de Memramcook, mon cher charmant d’Ozime! Parle d’être robuste pis beaucoup d’poils sus la poitrine. « Mmmm », l’image d’un « lumberjack »! J’avons élevé ensemble, trois formidables enfants; pis asteur, j’sommes devenus grand-parents… Mais avec lés z’ânnées, le côrps de mon houmme s’é arrondi d’sus le tout l’tour d’la beude; un peu badgeuleux pis plusse foiroux que d’habitude, mais « still » mon chou-chou d’amour!

J’avons quasiment pissé dans nos drâses, quand qu’l’animatrice m’a posé la question intéressante suivante: <<Si « ever » que j’deviendrais veuve???>> Sans « missing a beat », j’y’ai « quickly » demandé, <<Cossé, « plan » tu de v’nir me visiter à la « jail »? Ha-Ha-Ha!>> Ej rions assez, qu’y’avons été obligés de passer à t’un « commercial » d’une grousse vente de fumier d’borbis, à 50% « off », chez la Quincaillerie du Village dés Roseaux.

Ej « plan » pas non plus de prendre ma retraite d’la gazette du Moniteur Acadjen. J’encôre d’la bounne vitalité dans l’côrps de reste… Ouaye! Aussi longtemps qu’j’arai més longues-vues à espiounner; qu’y’ara d’la « juicy gossip » à conter – – « Pssst-Pssst », entre moi pis vous z’autres, y’ara toujours de quoi d’excitant à écrire « about »!

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine….

Florence à Grille-Pète à Walter Bastarache m’contait qu’à l’avait « spotté » son premier merle, en train d’siffler t’une mélodie printanière, d’sus la plus haute branche du seul « lonely » poummier, dans sa « backyard »! Excepter que Chez Alfredine « Hair Salon », la « gossip » était totalement différente: ouaye, que la chanceuse de Florence avait supposément y’eu t’une vision fantôme à <<Merle Haggard>> en train d’miounner sa « #1 country hit » de <<Okie From Muskogee>>!

Moi, chez-nous, lés têtes courbées dés « pink flamingos » t’en « plastic » ont coummencé à « springé out » dés « banks » de neige d’à môtché-fondues, d’sus « l’front lawn » de ma maison! J’ai r’marqué itout que mon ornement de nain d’jardin en résine, qu’son nez pis qu’le boute de son chapeau rouge pointu ont été grignotés par la mére « raccoon » pis sés p’tits masqués. Qu’un signe pour moi, que s’en vient du renouveau.

Ouaye! Que bientôt faudra que j’coummence à planifier ma grousse commande de graines, pour mon jardin d’légumes. En plus, y faudra j’m’en âlle effarément bosculer l’monde pis m’amuser à explorer en travers dés « bins » du « Shediac Guy’s Frenchy’s », pour m’acheter dés vieux haillons pis d’la guénille; p’t’être même tcheques laids chapeaux en  » felt » pis dés perruques à longs jueux grichés – – Ouaye! Afin de voulouaire me fabriquer tcheques épouvantails, à ressembler l’épeurante grande dgeule de Gertrude à « Fried Fish » pis l’autre à la détestable « in your face » de Grousse Roseanna, pour effrayer lés corbeaux voraces pis d’lés empêcher ainsi de dévorer lés graines.

Avec mon pied toujours dans l’plâtre pis à « hoppé around » avec l’aïde d’une bétchille, j’ai décidé bon d’engager « Betty » d’la « Happy Valley » là, la chère épouse à mon cousin de Bedeau d’Église, avec le « Spring Cleaning ». Cé la seule que « j’trust » à faire airer à bon de « fresh lemon scent », l’intérieur de ma cahute entiére à trois étages. À forter dans més affaires; à épousseter lés fils d’araignées, hôrs dés « cups » de més brassiéres; pis à raccommoder lés fonds troués de changes-de-d’sous ou de bas d’laine de borbis, qu’appartchennent à mon foiroux d’houmme Ozime. Qué t’une « expert » quand ça vient à se débarrasser dés « dust bunnies », qui s’avons multiplié, pendant lés longs mois d’hiver, en d’sous d’més lits pis dés grous meubles de mon grand salon; surtout à l’intérieur de mon grous piano à tcheue. Pis lés châssis ont besin d’une bounne « scrubbing », itout; car lés carreaux d’vitres sont assez crassés, que j’ai d’la misère à espiounner en cachette, derriére més rideaux, avec més puissantes longues-vues d’armée… À saouaire cossé-cossé qui s’brâsse en travers du Village dés Roseaux; pis à décrire tchissé qui s’en va faire la pêche au maquereau, d’sus l’Tchaie d’la Pointe du Chêne?

J’espère que l’temps coummencera à se chauffer; pis que j’serai capable d’âller m’assir à me borcer, à mon aise, d’sus ma galerie. J’serai p’t’être chanceuse coumme Florence à Grille-Pète à Walter Bastarache, à « witnessé » l’arrivée dés merles ou dés p’tits zézeaux jaunes… Mais si qu’j’ai le choix d’une chanson à « wavé bye-bye » à la température hivernale – – « j’hoperais » qu’ma vision fantôme s’ra ct’olle-là <<d’Elvis Presley>> à me chanter, coumme si qui chante yinc pour moi, d’sus ma plus haute branche de mon poummier – – Ya! <<RETURN TO SENDER>>!

Pornez garde à vous z’autre! On c’la ouaira toutes, dans huit jours, més verrats!

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

 

Cossé qu’a radote Delphine…

Avec le pied dans l’plâtre pis paresseuse, j’ai décidé de partager hôrs de mon  »vault » de chroniques populaires une histouaire qu’apparu dans le Moniteur Acadien, 10 ans pâssés… Un  »flashback » à vous rire pis chatouiller l’imagination:

Pour ceusses-là d’vous qui savons d’cossé j’parle  »about » – – lés  »commercials » d’animaux là de  »Hinterlands Who’s Who »…  »Well », y devrions z’en faire y’un à l’égard dés  »Great Two-Legged Endangered Canadian Cigarette Smokers in their natural habitat, twenty feet away from the door » – – ouaye, quasiment en voie d’extinction! Asteur que fumer la cigarette est quasiment rendu pu publiquement acceptable – – mon m’n’oncle Edvârd s’a décidé qu’y’allait asseyé  »d’kické off  » cte mauvaise  »habit » là. Qu’y’allait asseyé d’âller  »cold turkey »!  »Cheap » coumme qui y’é – – da  »hell » avec la  »patch » – – un tchas  »d’masking tape » sus la goule f’ra aussi tant la même attiraille!

 »So far, so good ! M’n’oncle Edvârd n’a point  »cheaté, so far » – – du moins, cé c’là qui nous conte ! Ça fait déjà 5 jours!  »Okay » là – – malgré qu’y’é  »speedé » l’djâble pis un p’tit brin plusse marabout  »on the side » que d’habitude…  »At least », y fume pas  »yet »! Y’a point z’encôre  »croaké »! Pis asteur que l’manger goûte de âââh plusse bon – – qu’ça éveil lés boutons à voulouaire danser sus l’boute d’la langue – – mêshoummes, sa consomption de p’tits Vachon  »cakes », surtout sés Jos Louis, avons coumme plusse que doublés…

Y’a du monde qu’avons asseyé de l’décourager en lui disant, »Bin Edvârd! Si t’arrêtes de fumer, tu sais qu’tu vas v’nir grous pis mou pis marabout. Tu  »fitteras » pu dans tés hardes. » Pis Edvârd d’un ton moqueux leu’ z’a  »back »’ répondu, » Cé drô-ô-ôle c’là. Bin moi j’counnais du monde qui sont grous, mou pis marabouts pis qui fumons … So, cossé qu’vous z’avez à m’dire  »about that »? Ein? Ein? Hein!  »You know what I mean there », là-là? »

À quasiment treize piastres le patchet d’cigarettes, multipliez-moi c’là par 365 jours par ânnée: s’un gobbine de beau p’tit pilo d’argent pour s’gâter à la fin d’l’ânnée… Coumme se payer une gâterie au Sûd; s’faire caper t’utes lés-lés dents d’en avant au dentiste; un bon  »down payment » pour soit z’un  »car » ou une  »Big Screen T.V. »; s’greyer d’belles hardes; s’payer la traite au restaurant une fois par s’maine; d’la  »easy money » pour  »affordé » d’achèter dés cadeaux d’Nouël sans d’aouaire besin  »d’worryé »; ou pour n’importe tchelle autre fantaisie; etcetera… Etcetera, là!

Pis quand m’n’oncle Edvârd a ‘té capable de t’ute visiounné pis comprendre c’là dans sa p’tite  »brain » dure de compornure – – pour lui, l’idée d’arrêter d’fumer, ça sounnait pas si  »bad »! Cé pas yinc  »economically sane », cé t’aussi t’une bounne investissement d’santé. Quand qu’y’a réalisé itout qu’ça y coûtait plus cher à s’faire  »tarré » le d’dans dés poumons plein  »d’nicotine » que d’engager z’une  »crew » d’gârs à s’en v’nir che-z’eux pour  »tarré » l’fait d’sa  »entire driveway » – – à youssé qu’était l’bon sens dans tout c’là? Ou aussi  »stupid » qu’une parsounne qui s’en irait fripper le fait d’une  »driveway » pour sa  »daily fix » de  »tar »… De crouaire, payer pour s’faire polluer lés poumons? De prendre t’une respire d’air pure pis fraîche pour  »free »??? Fait bin plusse d’allure!!! Depis qu’m’n’oncle Edvârd a choisi la  »free air », ça l’aïdé d’arrêter d’tousser pis de r’niffler…

Ouaye!  »Anyway, atta boy », m’n’oncle Edvârd! J’te supporte!  »LOVE YOU »! Continue la belle ouvrage! Pis asteur qu’tu sens pu coumme le fond d’un gobbine de vieux  »astray » sale! J’arai pas besin d’m’intchèter à  »gaggé » la prochaine fois que j’te  »HUG »…

On c’la ouaira tous, més verrats!!! Ouaye, là-là! À la s’maine prochaine! J’espère avec d’la  »juicy gossip » à vous conter; à vous scandaliser à faire faire friser serrer lés jueux, parvenant d’Chez Alfredine  »Hair Salon »!

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Salut Mme Delphine :

Étant « nosey » de nature, j’me d’mandais??? Si qu’t’arais eu l’opportunité ou l’hounneur de « performé » avec tchequ’un de « Superstar Status », tchissé qu’t’arais voulu ou choisi? Pis pourquoi?

Pis là, « last but not least »… Cossé qu’ton houmme foiroux d’Ozime fait coumme « career »? Cossé-Cossé??? Ouaye! Cé tu lui ton « road manager », qui « book » tés « tours »?

Une grande « fan » du boute de Shemogue, qu’aime te lire pis rire à chaque semaine! Qu’asseye tés recettes pis qu’engraisse (Djeu Seigneur) dés tchuissiéres pis qu’arrondi d’la beude.

La « cute » Tata (Anita) à Clément à R’nârd Bernard Cormier

Comment ça flûte ma très chère Tata :

Yinc à y penser, mon tcheur palpite… J’arais voulu chanter duo <<LOVE ME TENDER>>, avec mon « hunka-hunka burnin’ love d’Elvis Presley »! Crois-moi; crois-moi pas? Le plus proche que j’ai « ever » v’nu à converser avec mon « Blue Suede Shoes Hero » : cé à t’une séance qu’j’avais participé chez Rosalie à Croque Potte, la fameuse Tireuse de Cartes du Village dés Roseaux, qu’avait réussi à communiquer avec l’esprit du « King of Rock & Roll »!

Pis à la séance, quand qu’j’entendu le début dés tcheques premiéres « strums » de « guitar » d’la chanson <<« I’m All Shook Up »>>; là, suivi par l’effet d’frissons, quand qu’y s’a mis z’à miounner <<Mm-mm oh, oh, yeah, yeah »!>> Cé là que j’ai devenu convaincu « qu’Elvis » était vraiment dans « l’room », parmi tout l’monde présent. Pis sans me d’mander la permission; le v’là, qu’le verrat d’Elvis (OUFFE) a pris possession de mon être en entier pis de mon tcheur fragile – – pour se servir de moi, afin d’être capable de nous communiquer, en même temps, son « quick » allo pis son aussi vite au revoir – – avec sa fameuse ligne rebelle de <<« Uh Huh Huh »>>! Que l’expérience m’a laissé t’en extase, pour au moins tcheques bons jours solides!

« Okay », là-là! Mon houmme Ozime est maintenant à sa retraite, à flâner à la maison pis z’à badgeuler… Lui pis son ami, P’tit Fred, avions z’une compagnie de construction ensemble. De métier, mon mari pratiquait l’architecture pis partageait lés tâches de supervisions dés installations sur lés sites.

Ouaye, Tata! Cé moi-même qui « may-nay-ge » ma « own career » de Countré Star Extraordinaire. La seule chouse que « j’trust » mon chou-chou d’amour d’Ozime à faire, cé d’me « drivé » ou la « band » dans la « Tour Bus; pis d’être t’un « roadie », à aïder à « setté-up » l’équipement nécessaire d’sus « l’stage »…

Pis « hmmm-hmmm », parce qu’le pauvre esclâve de Djeu n’a vraiment autchun « rhythm » dans l’côrps. Y’a bin ‘té « warné » qu’y’a pas l’droit d’embarquer d’sus « l’stage », pour v’nir détraquer l’accompagnement de més fameuses belles chansons!

J’engraisse sus l’idée, qu’t’asseyes més bounnes recettes!

Merci pour ta belle lettre! Pis « MEGA HUGS »!

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Y’a t’une grousse différence d’être emplâtre pis d’aouaire le pied dans l’plâtre… Malgré que « j’hop » encôre « around », à m’balancer deboute, avec l’aïde de ma paire de bétchilles; cela ne m’empêche pas d’courailler la galipote. Sauf, que quand que j’m’en va t’ute seule magasiné t’au grous « Mall » à Dieppe. Là, j’m’asseye t’en chaise roulante – – ouaye, a « steeré » maladroitement la « rig ». « Oooops »! J’ai bin beau asseyé de « figuré out » (qué pas d’ma faute) coumment slaquer ou d’flaquer lés « brakes ». Mais trop tard; j’ai « d’crashé in » dans le « display » de Lapins d’Pâques en chocolat au lait, bloquant le plein milieu d’la grande allée… Qu’la tête de plusieurs, leu’ avions « snappé off » dans « l’packaging »! Qu’une p’tite fille, face basanée, d’environ 4 ans, qu’a « witnessé » l’incident; d’assise dans le « shopping cart », poussé par sa mére… Là v’là, qu’à s’a mise à horler à grous sanglots pis à m’accuser (« excuse me ») d’être t’une « bunny killer »!

J’m’en souviens pas sartaine, si qu’j’ai « poppé » t’une « wheelie », pour m’évader d’là – – (ya, ein) qui sounne bin « so far » dans mon histouaire… So, si « qu’s’okay » avec vous z’autres? « I guess » que j’vais continuer d’là… « Anyway-Anywho »! J’ai bin beau « rushé » vers la porte de sortie. Mais y’avait cte p’tite vieille madame icitte, avec t’une teinture assez blanche – – qu’la tignasse y virait quasiment sus l’bleu… Ouaye! Qui m’bloquait la « way », avec son gobbine de panier roulant pis rempli d’bouteilles de « dill pickles » pis « d’whatever else » qui pouvait s’éclater en fessant l’plancher. Quand qu’le tout a « tumblé » d’travers… « BRING-A-BRANG »! V’là qu’la senteur de vinaigre pis d’épices à « picklé » s’en a v’nu crampougner ou « gaggé » la gorge à tous ceux qu’étions présent. Qu’lés larmes dés yeux en coulions…

Cé icitte que la « Security » du « Mall » s’en avons mêlé pis qui m’avons poliment escorté « back » à mon « car »… Ça cé yinc après qu’j’ai offarte de payer pour tout le dommage pis « apologizé » à la pauvre madame victime qui paraissait être dans « l’shock ».

Coumme j’disais, y m’avons escorté à mon « car », dans « l’parking lot »… mais, avec t’une « Warning »… de rester che-nous, jusqu’à ce qu’ma pattounne se djerrisse. De même, ça s’ra plus « safe »! Pis âââh ouaye, que le « brim » du tout l’tour de mon énorme chapeau d’cowboy était considéré itout t’un « weapon »; surtout à la hauteur, qu’j’étais assise pis positiounné dans ma chaise roulante. Ouaye, qui m’avions supposément attrapé sur vidéo, à « bumpé » accidentellement contre le derriére dés « jeans » d’un sartain gaillard bien taillé, dans l’magasin; pis qu’le « wallet », bombé d’argent, y y’avait « poppé out » d’la « back pocket », pour « fly-landé » dans la « crown crease » de mon chapeau. (Que « Oooops »! La honte, « again »! En v’là l’évidence!!!)!

Étant t’une grande chum t’au « May-nay-ger » d’la Co-op du Village, j’y’ai « callé » pour y conter mon aventure – – qu’y’en pissait quasiment dans sés drâses! J’y’ai conté que j’avais besoin d’une « grocery »; qu’mon houmme foiroux d’Ozime « was out of town »… Pis que si que j’m’en allais « shoppé » à son « store », j’étais « bound » de créer du dégât pis possibilité d’estropier tchequ’un en train « d’shoppé » ou d’voler dés « grapes » t’au « Produce ». À saouaire, si qui « minderions » pas de livrer la liste dés items qu’j’avais grandement besoin, pour m’préparer à souper? « Nice guy », qui y’é; pis conscient de la sécurité publique… « No problem », ma chère Delphine! Qué lui-même en parsounne qu’a v’nu « droppé off » l’épicerie!

Parle d’une « rough » épreuve. So, « until further notice », ej « plan » d’me tcheindre trantchille; p’t’être bin à rester che-nous soit à « strippé » d’la guénille pour mon nouveau projet de « rug hooking » ou à m’amuser à pitounner délicatement sus lés clefs d’mon piano à m’composer t’une « fantastic » tounne pour ma « next music CD ». « Whatever » qui s’ra l’plus sécuritaire?!? SO! Si qu’vous ouayez en publique, surtout en chaise roulante. Le seul avis que j’peux vous offrir… Môssieux! Mesdames! Juste « jumpé out » d’ma « way »! Merci!

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Malgré « d’hoppé » sus z’un pied, avec l’aïde d’une paire de bétchilles; cela ne m’a point empêché, en fin d’semaine, d’me rendre à la Salle Paroissiale. D’être juge en chef du Concours Annuel de Cuisson pour Jeunes, entre l’âge de 12 à 15 ans (organisé par le Comité dés Dames Chrétchennes pis en liaison avec la Coopérative). Més 2 autres évaluatrices étions l’échignante de « fussy » Sœur Exelda d’la Sainte Borbis Égarée, qui parle « Nyah-Nyah-Nyah » du boute du nez; pis (ouaye-ouaye) y’elle qui pisse quasiment tout l’temps dans sés drâses, quand qu’à rit – – ouaye, la belle maigorloune d’Estelle, la « girlfriend » du grand gaillard de Joseph, qui travaille à la Quincaillerie du Village; (Ya) à « shaké » lés « cans » de peintures.

Y’avait au-d’là d’une quarantaine de desserts à goûter; pis t’une douzaine de casseroles à savourer… Ça qu’j’ai aimé à l’égard de cte concours icitte, cé que chaque participant(e) allait s’mériter t’un prix… Mais lés 3 parsounnes, avec lés plus hauts points, dans chaque catégorie, allions s’mériter dés certificats cadeaux (1ière place valeur de 200 piastres, présenté par la Coopérative du Village; 2ième place un « mix master » valeur de 150 bidoux, commandité par le Bedeau d’Église; pis 3ième place 100 piastres « worth » de « muffins » ou « d’cookies », parrainé par la « Bakery » du ouasinage qué responsable de m’aouaire faite engraisser d’une vingtaine de livres sus l’tout l’tour de ma beudaine (qu’assez « éstretché » mon embourrie itout, qu’cé impossible asteur d’aouaire dés duvets se « stuffé » là-dedans)!

Y faudra que j’m’en alle « back » au dentiste, car en croquant une p’tite « bite » de d’sus la recette intitulée lés « Keks à ma Grand-Mére » préparé par le p’tit Nicolas à Joe la Boueille; ça m’a « chippé » ma dent prime d’en bas d’vampire… Qu’explique, pour moi coumme y faut, pourquoi qu’sa mémére, pendant son vivant, n’avait pas de dents dans la goule; qu’c’était plutôt un sourire rose de gencives!

« Okay » là! Parce que cé ma chronique de la s’maine; pis « j’care » vraiment pas cossé Sœur Exelda a pour son dire… Qu’Estelle ne veut pas s’en mêler… Ej dis « still » qu’la recette qu’aurait dû gâgner « l’over-all », surtout dans la catégorie dés desserts; au moins t’une mention spéciale… Était l’admission d’la p’tite « sweet » face basanée endjâblée à Évangeline à Gaspârd (12 ans)! Ouaye! Que quand j’ai prise t’une bouchée de son (« WOW ») fameux « Peanut Butter Square »; mêshoummes, que j’ai voulu t’ute « hoggé » pour moi-même, coumment « uncontrollably » gourmande j’sus devenue… Tchelle honte: « OINK-OINK-OINK-OINK-OINK »! Qué pourquoi, avec « l’okay » d’la p’tite Évangeline, que j’sus capable de partager avec vous z’autres (més « fans ») son secret régal. Que voici :

« Peanut Butter Square » à la P’tite Évangeline à Gaspârd

– 1 œuf…

– 2 grousses bananes…

– 1/2 cuppée de « peanut butter »…

– 1 cuppée de farine d’aouaine…

– 1/2 cuppée de « coconut »…

– 1/3 cuppée de graines de sésame…

– 1 tchuillèrée à table de miel…

Dans z’un bol, malaxer ou brâsser coumme y faut l’œuf, bananes pis « l’peanut butter ». Là, ajouter le restant dés ingrédients pis bin mélanger… Répandre le mélange dans un plât de 8’’ X 8’’ bin beurré. Tchuire à 350º F, pour environ 25 minutes. Pis si j’sus « around » – – ouaye, « watché » les disparaître ou y faudra p’t’être bin qu’vous vous battez avec moi pour « hopefully » y goûter…

Ouaye! À la s’maine prochaine!

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse Countré Star Extraordinaire

Delphine B.B. Bosse
Countré Star Extraordinaire

J’aimerais de prendre le temps de r’marcier l’monde qu’avons osé « bargé in » au bureau dentaire, pour v’nir m’chanter <<Happy Birthday>>… Hier avant-midi, dans l’temps que j’me faisais « drillé » (« OUCH ») le dedans d’ma goule; en même temps que l’bavas me roulait trantchillement « off » du menton (ya, pas trop belle à ouaire). Malheureusement, cte visite inattendue là a faite sursauter mon pauvre esclâve de dentiste; pis « OOOPS »… « OOOPS, again »! Qu’sa main en a « shaké » accidentellement, pour s’en v’nir « loosené » pis « chippé off » t’une partie d’ma « filling » de ma dent d’sagesse, de située en haut du côté gauche; que j’ai « endé up » à avaler pis à quasiment m’engoter de d’sus.

L’idée d’aouaire més âges le jour même de la Saint Valentin; pis d’être « stuck » d’assise forcée bin raide, dans la chaise du dentiste, au point qu’lés « knuckles » de més deux mains en virions blanches. Croyez-moi, y’a rien d’romantique dans ça! Malgré que j’ai sorti d’là, du bureau du dentiste, avec le bôrd d’la babine d’enflée pis d’endormi (« blub-blub-blub », à vibrounner coumme du « rubber ») – – ej « cravais » d’âller toute suite m’acheter t’un chocolat solide en forme d’un cœur… Qui m’a pas payé! Car en m’rendons pis « sneakons out » d’la « backdoor » de la pharmacie, en tétant d’sus mon trésor; pis en m’graissant le tout l’tour dés babines… En descendant lés « steps »… À mon tour: « OOOPS »! J’ai timbé « PA-CHOW »! J’entendu d’quoi craquer pis la cheville me tordre… OOOH- YEOYE-YEOYE-YEOYE! « Of all people », à ma très grande honte, à v’nir m’aïder à m’soulever deboute: l’assistante du dentiste, qu’était d’sus son « break »!

Y’a tchequ’un qu’a taléphôné l’ambulance. Y m’avons flaqué d’sus z’un « stretcher »; pis « VROOOM »! « In no time », me v’là rendue à l’Urgence de l’Hôpital Française… À youssé qu’la « wonderful-nice crew » médicale m’avons faite pâsser dés « X-RAYS » pis bailler dés « HURRAY PILLS » pour tuer l’mal! Y faudra « for awhile » que j’m’aïde à m’balancer d’boute ou à marcher avec le support d’une paire de bétchilles!

Dans l’temps que toute cte harias icitte se brassait, j’ai pas pensé de contacter mon houmme Ozime. Grande bête que j’sus; j’ai décidé d’me payé z’un « cab », pour v’nir me « drivé » de Moncton jusqu’au Village dés Roseaux. Quand j’ai pu débarquer che-nous, pis qu’mon mari foiroux m’a « spotté »… En grinchant, avec t’une « look » de « what the Hell » d’imprimée en travers du visage, m’a garoché: <<« My goodness », ma chère Delphine! Ton appointement au dentiste, étais-tu si féroce que c’là?>>

Cé l’artiste Francis du Djâble qu’a offert de « drivé » mon houmme Ozime jusqu’à Shédiac, pour âller charcher mon beau p’tit « Chevy Cruze LT » – – que j’avais laissé « d’parké » dans l’statiounnement du terrain d’la pharmacie. Pour faire dâmner, quand qu’y’avons arrivé, y’avait t’un gobbine de « flat tire »; pis pour tcheques raisons bizarres, l’engin d’mon « car » ne semblait pas voulouaire « starté ». Qu’Ozime a été obligé « d’callé » z’un « TOW TRUCK »… Pis… Pis… Qu’a bétôt changé pis « delayé » nos plans d’aouaire une « romantic evening »!

J’arais bin aimé c’là d’âller célébrer ma fête pis la Saint Valentin, à mon « fancy favorite restaurant », dans l’boute de Cap-Pelé… Mais dans l’état d’malaise que j’étais dedans, c’était mieux que j’reste « put » à la maison… Faut souligner, j’ai beaucoup apprécié qu’mon chou-chou d’Ozime s’a décidé d’arrêter nous charcher du « Take-Out »… À youssé qu’y’a pas eu besin de « plucké » lés poules, avant qu’elles se fassent frire. Mais rendue à mon troisième morceau de poitrines pis à la fin d’ma « delicious cole slaw », me v’là que j’me sus mise z’à baîller… Qu’j’ai « passé out » d’sus l’sofa, sans m’en aperçeouaire… Qu’Ozime m’a embourré avec t’une « blanket », par-dessus la tête… pis m’a laissé dormir… Que quand j’me sus réveillée, tôt ce matin, j’ai réalisé que j’n’avais pas déballé mon cadeau.

Vous savez-pas cossé qu’le snoreau d’Ozime m’a acheté coumme présent? WOU-HOU! La belle paire « d’earrings » en djamants, que j’bavais (« Hint-Hint ») d’obtenir du magasin d’bijouteries. Dont « j’plan » de « showé off », cet après-midi, quand j’m’en irai, t’en boitant, m’faire faire bailler z’une teinture dans lés jueux, Chez Alfredine « Hair Salon ».

 

                                                 Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinair

Cossé qu’a radote Delphine…

« Normally », lés branches sans feuilles de mon poummier, dans l’hiver, en erriére d’ma maison, sont souvent peuplés d’une bounne cinquantaine de corbeaux voraces; parce que j’ai coummencé l’habitude à lés « feedé »… À mon opinion, qu’aïde qui ne s’en alle pas défaire més sacs de « garbage », que j’flaque z’au bôrd du chemin, pendant la « pick-up day » d’la « trash » du village!

Mais deux matins pâssés, vraiment « EERIE »! Point de chœur de plumeau nouaire à achaler l’oreille, avec leu’ chants étranglés pis désagréables! « Cripe-a-Damn »! Y’étions tous « gone »! Excepter que l’arbre était maintenant décoré, avec t’une bounne quarantaine à soixantaine de touffes de fourrures de couleurs assorties… Ouaye! Dont j’ai r’counnu coumme étant probablement la môtché d’la population de matous errants du ouasinage, en train de s’étirer paresseusement sur chaque branche; à miauler faussement, coumme t’une porte de grange qui grince; en même temps qui se léchions le tout l’tour dés babines, coumme dés déments.

Y’en a certains dés minous qui crachions, à faire zire, dés boules de poils. « At least », ce n’était pas dés « fluffs » de plumes de zézeaux qui « gaggions » d’sus! Malgré qu’au pied du tronc du poummier était tapissé de plumage foncé; au remou délicat, contre la surface gelée proche d’la terre. J’m’ai poché lés yeux, pour mieux jeter un coup d’œil sus la scène. Pis  » Thank-Goodness-Lordy-Lordy », (OUFFE) qu’y’avait pas d’évidences grotesques de carcasses de corbeaux d’à môtché-dévorées pis d’éparées (ouaye) icitte-pis-là-un-peu-partout!

J’voulais m’en âller chasser lés chats à coups d’balais, mais n’étant pas z’une parsounne violente de nature; j’ai décidé qu’j’allais asseyer d’lés épeurer avec dés « SHOO-SHOO-Git-Out » de ma « Yard » – – mais qu’a pantoute « worké »… Y’en a d’z’eux qui s’avons griché le poils; pis hounnêtement, le restant s’avons mis à me hisser, (« yeah ») en s’moquant… J’ai même asseyé « d’coaxé » mon énorme Saint Bernard de « Buddy Dog », d’âller japper après la « gang » de minous sauvages; mais t’ute qu’y’a fait, cé d’lés ignorer pis d’âller marquer son territoire, au tronc de l’arbre, avec son « flood » d’urine à quasiment voulouaire couvrir l’entiére surface d’une patinouaire à jouer au hockey dehôrs.

Asteur, j’sus prise à « feedé » t’utes ctés gobbines de chats sauvages là. J’peux pas, non plus, lés laisser « starvé »; ça m’bâdrait trop la conscience! So! « Okay-Okay », moquez-vous pas d’moi! Vous devriez ouaire la « heavy truck load » de grous sacs de manger sec de chat, que j’ai faite livrer à la maison – – en cachette de mon houmme Ozime… J’ne veux pas qui l’sache, parce que le counnaissant; ça l’fera yinc badgeuler… ou s’moquer d’moi!!!

J’sus soulager d’saouaire que més corbeaux sont « safe »; qui « hangons around » le « dumpster », en erriére du presbytère… À youssé que la sarvante du tchûré supposément lés « feed », avec lés « left-overs » que l’Pére Abel refuse carrément de s’remplir la beude avec…

Ya! À la s’maine prochaine! « Hopefully », avec t’une autre histouaire intéressante à vous conter.

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire