Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Me v’là rendue z’au magasin renommé d’Moncton, pour sa fabuleuse grande variété «available» de tissus d’coton pis d’lainage. J’sus z’à la «hunt» pour tcheques mètres de «fabric» intéressants, ayant dés «stripes» imprimées d’un jaune soleil éclatant pis nouaire; pis yinc nouaire charbon t’en «stretchy nylon» – – afin d’me coudre t’au moulin t’un «cute costume» d’une grousse dguêpe à miel, pour le «Party» Privé «d’Hallowe’en», chez ma «friend» La Vieille Gibraille.

J’arais vraiment mieux aimer d’me greyer t’en marie-witch, mais quand j’ai mentiounné mon intention de d’sus la «phone» à ma cousine Arthémise… «Well»! Moqueuse coumme qu’à l’é; la gobbine de verrat m’a répondu que j’n’avais pas besin «d’worryé» à m’festounner t’un pareil déguisement… Après toute… Hmmm-Hmmm! J’avais yinc besoin «d’showé up» à la Célébrâtion d’la «Spooky Hallowe’en», dans la «get-up» que j’m’habille normalement dedans à chaque jour… Qué pour c’là, j’ai décidé qu’j’allais la «surprisé»; ou «hopefully» qu’à ne me reconnaîtra pas dans mon drôle caractère masqué d’insecte, quand j’irai la «buggé» (Ha-Ha-Ha) ou l’achaler proche de l’énorme «punch bowl spiké» de mélange magique de sorciére! Ça s’ra pas d’la misère à la «spotté», parce qu’à chaque ânnée à s’rente tout l’temps le même laid costume de «circus clown».

J’ai offarte à La Vieille Gibraille de décorer le dedans pis l’extérieur de sa maison, pour le grand évènement de l’Hallowe’en! J’arai proche à t’une cinquantaine de citrouilles à «carvé», en divers faces épeurantes. J’ai jusqu’à date t’une quinzaine de parsounnes qu’ont dédié leu’ temps à voulouaire modeler pour moi… Ouaye, yinc leu’ tête; pis pas de poses de tounnerie, coumme («Wink-Wink») me proposait d’faire le vieux garçon échignant de Jeff à Gérard «Tiddly Winks» Hébert!

En plusse, j’arai à fabriquer au moins t’une bounne centaine d’ornements miniatures en formes de fantômes pis de souris-chaudes; afin d’accrocher de d’sus la pointe de chaque branche de sapin, d’plantés en avant d’la «yard».  Avec l’aïde de mon cousin talentueux le Bedeau d’Hen-Henri à P’tit Boute, j’avons même jusqu’à obtenu «l’okay» de créer t’un mini cimetchère, proche du véranda… Ouaye! À youssé qu’dés «zombies», dés momies, dés «blood-thirsting vampires», t’un «Frankenstein» gonflable, tcheques «goblins», t’un sinistre «Grim Reaper» pis t’une mi-douzaine de squelettes s‘évadent dés fosses, t’en beuglant dés crieries sanglantes à bailler dés frissons.

J’m’excuse d’aouaire démarré de d’sus z’une tangente avec mon histouaire que j’en train de dicter de d’sus mon p’tit «spyware tape recorder» – – qué la technologie moderne que j’me sers pour composer més chroniques pour la gazette. «Anyway», me v’là rendu au comptouaire du magasin pour faire tailler la sélection d’més butins pour la fabrication de mon costume d’la «Hallowe’en». Y’elle qui m’sert, qué vraiment «nice», j’la r’garde «puzzlé» : cossé-cossé qu’tu veux dire qu’ça va m’prendre t’une varge ou deusse de plusse pour la mesure dés hanches (aaah, s’lon la directive indiquée du patron)???

Par chance que j’sus z’une membre du groupe élites… Ya! Qui va m’bailler du 50% «off» de d’sus mon achat! Ma «kind» de «bargain»!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

 

Cossé qu’a radote Delphine….

Delphine B.B. Bosse

J’m’ai faite invité à faire t’une apparition distinguée à l’Hospice dés Parsounnes Âgées d’Shédiac; (ouaye) d’âller chanter t’au agréable «Birthday party» dés 103 ans, à la Vieille Alzoïde à Firmin Casaque à Belloni Le Frippounneux Melanson. Par chance à son jeune «boyfriend» de 97 ans, le chanteux d’poummes d’Ectôr à Crapaud Arsenault, qui la «pokait» du boute de sa cane, pour la tcheindre réveillée, pendant l’événement grandiose. Afin qu’à timbe pas endormi, (PLOUC) la face à premiére dans «l’cake» ou pire que sa perruque se mettre à flamboyer (POUFFE) par-dessus le fait dés chandelles.

Cé avec son dentier d’émail jauni pis d’à-môtché «chippé» d’en haut qu’à tchenait ou qui y «shakait kind of wobbly» entre lés rides dés doigts de sa main gauche, qu’à se servait pour mieux «scoopé» dés «chunks» moelleux de son gâteau marbré pis «mega loadé d’vanilla ice cream». Qu’à s’amusait à téter lentement la «fluffy French Vanilla Frosting» contre sa langue gluante. Pis «HOP»; chaque bouchée y descendait «smoothly» le gorgoton, avec l’aïde d’une bounne «swig» forte de «homemade potato champagne» (parvenant d’la «special private reserve» à sa nièce… ouaye-ouaye, y’elle qué counnue de «bootleggée»… la belle Tootsie-Marie, d’la «Riverside Drive»).

L’évidence, «frozen in time», fut «capturé» par la caméra à la vilaine achalante «no-name newspaper reporter» d’la gazette épaisse anglaise, qu’arrêtait juste pas d’nous aveugler avec le flash de chaque image qu’à pornait… Moyetout, j’ai «snappé» tcheques bons «colour close-ups» d’la Vieille Alzoïde; dont j’planifie d’me sarvir pour la création de mon calendrier 2019, pour «hangé proudly» de d’sus mon «wall» de tchuisine.

Y’avait (Mon Doux, Djeu Seigneur) dés Légendaires Dignitaires pis plusieurs autres Grousses Poches du Gouvarnement qu’étions présents, d’aussi loin d’la Butte du Parlement d’la «Hotta-wâ»; pis imaginez- vous ouaire, jusqu’à même parvenant d’la Capitale du Nouveau-Brunswick, avec leux «expensive hair-cuts» pis leux «fancy» grous «cars» chromés pis peinturés d’un éclatant «glittery jet-black». Même tcheques représentants d’la Capitale Mondiale du Houmârd avons v’nu là, célébrer pis présenter itout t’un certificat honorifique! En plusse la «line-up» de «well wishers» d’sa famille, ça «stretchait out» (Mêshoummes-Mêshoummes) de l’entrée principale pis «down» la longue «hallway» vers la grande salle du bôrd-à-manger. Qu’a surpris itout la foule, quand «out» de «no where», là-là : (ouaye) qu’un engagé échippé d’esclâve masqué pis non t’un «Chimpindale Dancer» s’a mis à se gigoter «round-and-round» la «groovy Elvis-King-Pelvis dance move» – – (Ouffe-Pouffe-Pouffe) qu’a faite baver pis «racé» vite le tam-tam del’âgée «Blushing Birthday Girl»!

Malgré que «l’microphone»  de d’sus le «portable stage» ne «workait» pas; avec l’enchantement de ma voix puissante pis le miaulement aiguë d’mon accordéon, j’ai réussi à déchaîner le monde t’au «party». Même jusqu’à faire danser, ceusses-là qu’avions leu’ «hearing aids» de «shutté off»! Le plus important, cé qu’la Vieille Alzoïde s’a «enjoyé» pis qu’à m’a applaudi avec t’une «awesome standing ovation» de 10 minutes – – avec t’une «nurse», la soutenant d’boute de d’sus chaque coude.

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Avez-vous «ever» été testé par l’Orienteur d’l’école, à saouaire coumment haut qué votre «IQ range»? En plusse, avez-vous r’marqué (ya) que le mot «range» s’trouve à être inscris itout dans le mot «derange»!?! Ein! «What’s up with that»?

Hmmm! D’la misère à crouaire… J’veux pas m’braguer ni rien, là-là; bin j’avais claqué le numéro sensationnel 146 de «Genius»! «Anyway», j’m’ai faites  draguer t’au Secrétariat pis dirigé dans l’bureau du Directeur-Adjoint d’la Polyvalente, à youssé qu’j’m’ai faite confronter à saouaire si qu’j’avais possiblement «cheaté» de d’sus l’test?!? Y m’ont «back re-testé», forcé à reprendre l’examen; pis «Ha-Ha-Ha, for them»…  Lés résultats lés avons double surpris : car cte fois ‘citte,  j’avions «scoré» («WOW») 14 points de plus haut (imaginez-vous ouaire, «nice» – – t’a la même «smartness» d’égalité (160) que le mieux counnu scien- tiste de l’Univers, Albert Einstein).

À m’ouaire, cé d’la misère à crouaire que j’sus tant «giftée» avec t’une «brain» si «over-loadée» d’informations inutiles pis parfois même utiles (ça cé si j’décide de m’en servir). À youssé que Georges Lemaître, dans lés z’ânnées 1920s, fut le premier à suggérer la Théorie du «BIG BANG» (l’Origine de l’Univers)! Bin moi, je fus la premiére, dans le début dés z’ânnées 1970s, à révolutiounner la Théorie Géniale du «BIG TWANG» (l’Origine d’la «Country Music»… à youssé qu’j’ai prouvé que cé à partir «strummé» la «G-String» d’une guitare, qu’a «sparké» ou réverbéré dansl’Cosmos la naissance d’un «feel good toe-tapping sound» de <<HONKY TONK BLUES>>). J’peux pas crouaire que parsounne a voulu nominer mon nom, afin que j’puisse mériter le «NOBEL PRIZE»! «Again»! «What’s up with  that»?

J’sus cte «well kept secret» ou cte riche trésor canadien là que l’Gouvarnement Fédéral pis Provincial ne veulent pas qu’vous sachez «too much z’about». Même jusqu’à ceusses-là «d’involved» dans la «Canadian Underground Spy Business» (j’ai dis «underground» pis pas «ground hog») qu’insistant pis qui voulant yinc que j’utilise le pouaire de ma puissante pis créative «mind» seulement pour le bien de l’Univers. Imaginez-vous ouaire si que j’me ferais «kidnappé» par t’un méchant-méchant pays, à m’faire torturer pour saouaire t’utes més secrets! Imaginez-vous ouaire dans tchel «mess» qu’le Canada serait dedans, sans l’talent ou service de mon génie?!?

«By day», j’sus z’une «mild mannered» espinose (t’une espiounne qui veut t’ute saouaire la «business» dés z’autres); pis «by night», y’une qui «split» lés atomes «in half», flottant invisiblement dans l’air d’une Salle Paroissiale ou pendant més «FAMOUS WORLD TOURS» (surtout aux z’États), avec le «TWANG» puissant de ma guitare pis avec ma voix angélique de Countré Star… Saviez-vous qu’en même temps que «j’perform», qu’la grousse borloque décorative, au-d’sus d’la «rim» pis en plein centre du devant de mon grous chapeau d’cowboy, est vraiment t’un «spyware camera», qu’enregistre («ahem») dés informations confidentielles.

Coumme vous pouvez «now» le constater, j’ne sus pas yinc z’une «pretty face»! J’sus «quite» talentueuse dans plusieurs autres domaines cachés (avec «more» surprises à être ajoutés à ma longue liste; que j’résarve à vous conter, avec plus de détails, pour t’une autre journée spéciale).

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

 

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

«LIVE», à la réception d’mariage à ma cousine Éléonôre pis à son houmme charmant, le beau Théo Crapaud, à la Salle Paroissiale de Cap-Pelé… Voici ma nouvelle chanson que j’ai «performé», à faire danser- exciter lés invités de d’sus la «dance floor». Qui s’ra, «by the way», de «recordée» de d’sus ma nouvelle «Music CD», qui s’ra «d’available» là, à la mi-octobre; pis dont le titre d’la «whole album», s’intitule : <<La boucanerie, t’à Jean Ha-Hareng, à l’est du tchaie>>.

<<Ej «fish» pour du trouble>>

1.

Ej «fish» pour du trouble.

Moi, j’m’appel Jean Ha-Hareng!

Ej boucane du poisson,

Que «j’crate»; pis je vend

Z’à la tonne, t’aux clients – –

Le «wallet» épais d’argent!

Tra-La-La! La-La-La!

Traa-La-La-La-La-La-La!

2.

Ej «fish» pour du trouble.

Faut j’vous «warn», més chers clients :

Ne vous cassez pas la dent,

T’en croquant dans le poisson.

Attention : t’au grous hameçon,

N’vous «stuck» pas dans l’gorgoton!

Tra-La-La! La-La-La!

Traa-La-La-La-La-La-La!

3.

Moi, j’m’appel Jean Ha-Hareng!

Je chantounne t’en boucanant,

Pendant l’fumage («yes») d’mon poisson.

Cé vrai, maudit, qu’ça sent pas bon…

Mais t’en croquant dans le poisson – –

Garantie qu’le goût est bon!

Tra-La-La! La-La-La!

Traa-La-La-La-La-La-La!

4.

Ej «fish» pour du trouble.

Moi, j’m’appel Jean Ha-Hareng!

Ej boucane du poisson,

Que «j’crate»; pis je vend

Z’à la tonne, t’aux clients – –

Le «wallet» d’argent content!

Tra-La-La! La-La-La!

Traa-La-La-La-La-La-La!

Delphine B. B. Bosse

Deli Productions © 2018

Delphine B. B. Bosse

Deli Productions

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Allo Chère Delphine B. B. Bosse :

J’te counne pas; pis ni qu’tu m’counnes… La majorité du monde m’avons «d’nicknamé» la Jolie Pirrounne; bin mon vrai nom d’baptême, cé Angélique, la fille à Philibert à Grous Joe à la Babine Traînante Légère, du boute de Trois Ruisseaux. J’t’écris, parce que ma nature d’être «nosey» aimerait d’saouaire cossé qu’a «ever» parvenu de ton cousin le Bedeau d’Église, le beau pis incroyable Hen-Henri à P’tit Boute? Cé coumme si <<POUFFE>>, qu’le «funny» verrat arait mystérieusement été effacé d’la gazette du Moniteur Acadjen?!? Ej manque c’là d’lire à l’égard dés plusieurs parsounnages coloriés, qu’habitions le Village dés Roseaux!

Ouaye! Pourrais tu me mettre à jour, cossé qu’Hen-Henri fait d’bon? Où à youssé qu’y’é bazi, l’snoreau?

Merci!

Jolie Pirrounne

*****************

Je te salue la mignonne Angélique :

En parlant d’la bête! Hen-Henri vient tout juste de me livrer deux cordes de bois, que «j’plan» de brûler dans ma «fireplace»; afin de me tcheindre le derriére t’au chaud, pendant la saison hivernale. Y m’contait (qui m’a surprise) qu’y’avait démissiounné d’sa «job» coumme Bedeau d’Église; parce qu’sés nerfs en pouvions juste pu à endurer lés ordres bourreaux de son «boss», le détestable Pére Abel! En plusse, y’a «steppé down» coumme étant le Représentant-Chef National de son Union! Asteure y travail content sous la direction plaisante de son grand ami, l’artiste Francis du Djâble, à enseigner «full-time» dés classes populaires de sculptures pis de peintures t’à l’École Privée dés Beaux-Arts Communautaire du Village dés Roseaux.

Sa chère épouse, sa «Sweet Betty» d’la «Happy Valley», est «back» enceinte; pis s’lon lés cartchules du docteur, à devrait accoucher entre la journée de Nouël même pis le premier Jour d’la Bounne Ânnée! Pis s’lon leu’ fils très imaginatif, le smarte pis fier Bosko: 1) si qu’cé t’une p’tite fille bébé, qui «pop out» la Bienvenue d’la beudaine à sa mére, y faudra absolument la baptiser ct’olle-là (Ha-Ha-Ha) soit coumme Amanda La Crotte de Chat ou «Minnie» Crotte de Nez; 2) mais si qu’cé t’un p’tit gârs «hyper» l’djâble, (again, Ha-Ha-Ha) faudra l’bénir cti-là coumme soit Raphaël Bécosse ou «Ralph» qui Pu La Crotte!

Hen-Henri n’a pas l’intention d’écrire «soon» pour Le Moniteur. Mais m’a fait sermon, «that from time to time», qui viendra faire t’une «cameo appearance» dans més nouvelles aventures de ma Vie d’Veuve!

«So, there you have it»! «I hope», Angélique, que ma lettre satisfasse ta curiosité!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine..

Delphine B.B. Bosse

Mon fils, Zacharie, m’a introduit à sa nouvelle belle «girlfriend», la «Sweet» Obéline-Marie – – dont son «nickname» est «Melons»! (Qu’un peu «weird» pis comique en même temps, parce «honestly», (Pssst-Pssst-Pssst) entre moi pis vous z’autres, son «nickname» ne définitivement «match» pas («trust you me») sa «bra size»)! Étant «nosey» pis mére-protective de nature, j’m’ai pas gênée d’la «drillé» avec l’entre- vue simple pis directe sui-vante : <<Ouaye! À tchissé la fille?>>

Quand qu’à m’a noummée tchissé qu’étions sés parents?!? Son «body language», surtout lés «muscles» entiers de son visage, s’avons coumme «relaxé» pis créant l’illusion de «smilé» tout l’tour dés yeux, lors-que j’y’ai répliqué calmement pis avec un ton joyeux: << Aaaah, Mêshoummes-Mêshoummes! Ej counne tés parents, coumme y faut! Bin «goddarn»! Ta mére, (ouaye) la gobbine de belle p’tite Florence à Tilmond à Jeff à Joe Concombre, chantait soprano, à côté d’moi, dans la même chorale de la P’tite École Saint Joseph, qu’était autrefois attachée à l’an-  cienne église catholique d’la Parouaisse de Shédiac! Pis ton pére! Bin lui, le beau Fred à «Flat-Fish»? WOW! Y’était mon «friggin’ (duh) stage & best road may-nay-ger & sound man», dans lés z’ânnées qu’j’étais «z’ON WORLD TOUR» (1993-1994) avec mon «famous back-up guitar player», mon cher «Billy Bob»!>>

Cé l’ami ou le «bass player» dans la nouvelle «band» (lés «Electric Eels») à mon fils,  l’incroyable «Sly Twist-Tie» (dont son vrai nom d’baptême est Sylvestre), qu’a truqué lés deux à s’rencontrer à t’un «party» d’amis.  Qu’a été drette «on the spot», t’un vrai coup d’foudre! Pis depis lés deux darniéres semaines, y sont supposément inséparables! Ça «s’call» pis ça «s’text» dés centaines de «I LOVE YOU», par jour!| Pis «no offense» là, qui doit échigner ceux qui sont «stuck» à écouter à leur conversation privée, lorsque qui s’amusons surtout à jouer répétitivement la «cute-lovey-dovey game» de << NON! Toi «hang up first»!>>

Obéline-Marie me contait qu’à l’é t’aux Études à la Grousse Y’où-nivarsité de Moncton! À «hope» de tarminer sa Maîtrise en Sciences Sociales en 2019 – – tchequ’affaire à faire avec l’étude de l’effet dés «brain waves» que la «Lively Country Music» a de d’sus la «brain» dés parsounnes âgées, spécialement mordues ou sous l’influence d’une  prescription de pilules à nerfs du docteur! J’ne sais pas si j’ai bin compris: son Plan d’Vie, cé soit pratiquer d’être (EIN?!?) t’une «Psychedelic Social Worker» ou y’une qui spécialise à analyser cossé qui «trigger off» sartaines «bumps» de d’sus la surface d’la «brain» à fonctiounner…

J’aurais aimé de partager ou d’impressiounner Obéline-Marie: que moyetout, j’ai été à la même Grousse Y’où-nivarsité qu’y’elle. Ya! J’ai faite 4 ans solides, à travailler de d’sus lés «deep fryers»; à préparer dés «golden crinkle french fries», à la Cafétéria Étudiante de l’Édifice Taillon! J’en ai tu «ever» rencontré t’une variété de «borderline geniuses» pis plusieurs autres esprits curieux. Faut j’admettre… J’ai pris avantage, de d’sus la «ser-ving line», à m’engraissé la «mind» – – ouaye, en écoutant attentivement ceux pis celles qu’avions la sincère intention (imaginez-vous ouaire) à voulouaire résoudre tous lés problèmes de l’UNI-VERS! La seule réponse que j’leux fournissais à chacun, ça cé seulement si qu’j’étais encouragée à leu’ fournir mon opinion: <<Ouaye! «Hey, You»! Vraiment… Bounne Chance Avec Ton Rêve!>>

Que j’trouve ct’Obéline- Marie là pas mal fine! J’aimerais bin «hinté» qu’à devienne ma belle-fille! Cé mieux d’ne pas m’en mêler; d’ne pas trop lés «rushé»… «So far», y font t’un joli couple! On ouaira avec le temps, dans tchelle bon vent qu’la relation va s’épanouir???

Mais en attendant, j’va «m’booké» t’un appointement, pour m’en âller m’faire prédire l’avenir chez la Tireuse de Cartes! P’t’être bin qu’à l’ara d’quoi de réjouissant à me révéler… Coumme «HMMM» : le son de cloches d’église, annonçant la noce futur à mon cher fils Zacharie avec la bien-aimée de sés rêves???

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

J’arrive de «shoppé» d’la Co-op, là-là; à youssé qu’ma éblouissante beauté de Countré Star Extraordinaire a faite «poppé out» l’œil de vitre («Va-Va-Va-Voom») t’au Vieux Veuf Ted à Dâvid à Eustache Belliveau; en même temps qu’y’était z’en train de gober t’une «plump grape» rouge volée! Qu’lés narines y y’avons écartée itout, coumme t’un «lively» taureau qui «steam» en cha-leur; quand qu’y’a «whiffé» d’proche le parfum dés tcheques gouttes de «sweet pure vanilla» qu’j’avais osé «dabbé» délicatement en  erriére de chaque oreille.

Y’a bin beau essayé d’voulouaire me tâtounner le lârd d’la peau ratatinée d’ma tchuisse gauche; (ouaye) coumme tchequ’un qui «squeeze» t’une «cantaloupe», pour vérifier à saouaire coumment mûre se trouve être le fruit exotique. Mais j’y’ai bétôt vilainement «snappé» («PA-CHOW») le boute dés doigts, avec la longue strappe de tchuire tressée de mon «fancy Guy’s Frenchy’s shoulder purse» d’une valeur d’cinq piastres. Y’a hurlé t’un façon d’grous «YIP» d’agonie de «puppy»… Le v’là qu’y’a tantôt hâré, la honte dans l’côrps; éreintant l’allée dés divers céréales sucrés – – ej suppose, pour voulouaire se trouver z’une cachette à s’élonger de d’sus l’une dés «bottom shelves» d’à môtché vide pis sombre. (YA! Ça y’apprendra d’aouaire risqué «tacklé» pis achaler t’une veuve maline, uniquement coumme moi!).

À ma «next» rencontre du mardi souaire de la semaine prochaine du Groupe Suppôrt de Veufs pis d’Veuves «Anonymous», du Comté d’Westmorland, j’arai tu «ever» d’quoi d’intéressant pis «d’juicy» à partager avec lés membres présents. J’arai pas besin de «worry-yé» à embarrasser le Vieux Veuf Ted à Dâvid à Eustache Belliveau, parce qui s’trouve pas à être t’un allié actif du clique désespéré ou dés parsounnes t’en larmes profondes. Quand j’ai «sharé» mon expérience ou confrontation avec ma «sponsor», la Vieille Gibraille… Ej pensais qu’à l’allait mouiller toute le fond d’sés drâses!

La Vieille Gibraille m’a confirmé que (ouaye) cte Ted à Dâvid à Eustache Belliveau-là a la réputation définitive d’un Vieux Maquereau Salaud! L’histouaire récente qui bave coumme du bon jus d’houmârd, en travers d’la communauté ou du paradis d’vacances: cé que supposément que laVeuve Ernestine, qu’habite là-haut d’la «Winter Street», de Shédiac – – (ya) pendant «l’intermission» d’un «famous out-door BLUE GRASS concert», t’au PARC PASCAL POIRIER… Hmmm-Hmmm! Ça pas gênée d’y claquer le bôrd d’la goule, en y faisant cracher l’dentier; pis en le traitant «loudly» d’PERVERS! Qu’a «entertainé» pis fait soudainement éclater d’rire lés spectateurs témoins, quand qu’à l’a exclamé fortissimo de rage: <<Si qu’tu crois que j’va me tourner en chambre d’hôtel, parce que tu m’as frotté le genoux! «THINK AGAIN, BUD»!>> (Qué icitte que ça coumme viré un peu violent (au son du violon, qu’y’étions z’en train d’faire le «sound check» de d’sus «l’stage»)… surtout (Ha-Ha-Ha) qu’la Veuve Ernestinea sa «second degree black belt» en <<Aïe-Ya-a-a-ah>> «Karate»).

J’m’attendais pas qu’être veuve, qu’ça pouvait devenir «rough» pis «tough» par boutes. Pis étant t’une Respectueuse-de-Soi Countré Star Extraordinaire, cé vrai qu’j’ai lés moyens d’me payer t’un (OUFFE) beau «Body Guard». Ou p’t’être bin que j’devrais considérer (Hmmm) prendre dés leçons avancées pis privées de «self-defense» avec la Veuve Ernestine???

Ej «pity» le Vieux Veuf Ted à Dâvid à Eustache Belliveau, si «ever» que je décide de voulouaire pratiquer tcheques <<Aïe-Ya-a-a-ah! Aïe-Ya-a-a-ah!>> sus lui!

À la s’maine prochaine; de vous «keepé in touch» de cossé-cossé qui s’déroule dans ma Vie!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

 

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

Cé tu Chère Mme Bossé??? Ou Bosse??? J’sus «nosey»! J’aimerais bin d’saouaire; car c’était c’là la «friendly argument» qu’j’avions t’au «TIM’s» ce matin, en mangeant le trou d’la «donut» pis buvant nos cafés brûle-dgeules!

Amicalement,

 Le Vieux Fred du Chemin d’Ohio

À la r’traite pis plein d’arthrite

***********************

Allo Fred ou j’peux tu  t’saluer coumme Freddy (Ha-Ha-Ha, qué mieux que «Hey» Chouse) :

Mon «stage name», cé Bosse! Ou qui s’prononce coumme «bust»… Coumme dans «bust» tés tchulottes ou coumme y’une qu’a manqué la «bus, for sure» (Ha-Ha-Ha ou HA à la 3ième puissance, parce que j’sus originaire d’la Haute-Aboujagane ou l’Pays du Bon Djeu)! Pis quand qu’mon pére a décidé «d’mové» la «whole» che-«bang» de famille dans la Capitale Mondiale du Houmârd, pour s’en âller travailler à la «quarry», à tailler d’la pierre – – cé icitte qu’y’a d’quoi d’supposément magique se produit…

Ouaye! «Whatever» qu’était dans l’air salé ou qu’était dans l’eau à bouaire, à ct’époque-là, m’avait mystérieusement infecté la «brain», à «swellé up»; à timbe dans z’un «deep» coma, avec t’une température fiévreuse de 100.9° F. J’avais 6 ans! Pis quand qu’j’ai ressuscité «back» dés Limbes, j’ai miraculeusement obtenu le don épeurant à prédire l’avenir; pis soudainement itout, sans vraiment capable de l’expliquer, j’étais devenue t’une génie de la musique – – mais surtout de la <<Musique Countré>>!

«Let me tell you», si jeune; quand j’ai ramassé ma «ever first guitar». Aussi «weird» qué «weird», me v’là que j’me sus mise à jouer l’instrument d’musique là, coumme t’une vraie «pro» qu’avait t’une quarantaine d’ânnées d’expériences! Cé «amazing», coumment dans l’espace de més premiéres 15 à 20 minutes à «strummé» yinc la «G-string» : j’ai été capable de composer t’une dizaine de belles tounnes. Dont <<It Could Be Worse, I Could Be Twins>>, qu’a été ma «signature song» :  a été la «one» à «trailé» le début d’ma «career». Pis imaginez-vous ouaire, (ouaye) que «over-night», après ma premiére «performance» d’sus «l’stage», à la Salle Paroissiale de la Haute-Aboujagane :  j’m’ai faite courounner par le publique coumme étant leu’ Reine ou Countré Star Extraordinaire!

Mais Fred, mon nom légal de mariage, qu’apparaît de d’sus le chèque de veuve que j’reçois asteure du Gouvarnement, cé «typé» t’en «fancy» lettrage: Mme Delphine LeBlanc (par rappôrt qu’mon défunt foiroux d’houmme, Ozime, était t’un LeBlanc ou t’un «cooker», originaire d’la Belle Vallée d’Memramcook). Pis parmi més proches, y m’avons «d’nicknamé» coumme «Sweet Deli»… À l’exception, de sartaines parsounnes jalouses; qu’en erriére d’mon dos, j’sus sartaine m’avons baptisé ou «labellé» avec dés mots que j’n’oserais jamais voulouaire imprimer dans ma chronique de la gazette du Moniteur Acadjen!

Je souhaite qu’ça répondu coumme y faut à ta question? Pis «hey», Fred! «Next time» que tu t’en vas au «Tim’s»; tu pourras d’braguer que t’é «in the know»! Pis si tu peux m’faire t’une «favour» : «d’advertizé» pour moi que j’sus VEUVE! Pis si qu’y’a dés VEUFS, «out there», dés amis à toi qui s’rions intéressés à voulouaire m’rencontrer… De faire parvenir leu’ résumé, à mon attention, à l’adresse (Ha-Ha-Ha) du Moniteur!

Merci, cher Fred, pour ta belle lettre! Ouaye! «HUGS & KISSES»!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

AVERTISSEMENT!Deux souaires pâssés, après l’incroyable coucher panoramique du soleil. Ouaye! Le géant «raccoon» mystérieux (de quasiment 5 pieds 5’’) qu’a été «spotté»; pis même jusqu’à été filmé à ramper à voler du blé d’inde, entre lés seillons du jardin, à la famille dés Landry’s, de d’sus la rue Gallagher, d’Shédiac!?! Hmmm-Hmmm! «By the way», j’vous blague pas – – qué t’une vraie histouaire! Y’avons bin asseyé de «nabbé» cte créature nocturne-là; de l’épeurer coumme y faut, en essayant d’y pincer la licence du trou… «PA-CHOW», avec le chauffement (YEOYE), d’une «sharp» mire, d’une «bullet» à sel!

Y’avons quasiment réussi à l’attraper; mais rappelez-vous, que quasiment ne compte pas… Par rappôrt qu’l’animal poiloux a réussi à «zoomé off» d’la «property», aussi vite qu’un fantôme qui se soustrait à la vue en pleine noirceur. Qu’a étrangement sauté dans le «driver’s seat», d’un p’tit «Chevy Cruze»; intelligent assez à saouaire coumment «turné on l’ignition» de l’engin… Le pied pesant d’sus la «gas pedal», en voulant dire «eat my dust»! Ouaye! Par coïncidence qui ressemble au même «type» de «car» que «j’own»…

Le vidéo, qu’a été soumis coumme évidence t’au Bureau dés Polices Montés à Jouals du Canada – – regrettablement, la «license plate» ne pouvait pas être défrichée ou «leadé» à saouaire à tchissé qu’appartchenait le véhicule! Qui demeure, «as we speak», t’un «unresolved case»! (Ein!?! Faut qu’vous vous posez la question suivante: «Duh»!?! Qué «quite fishy»! Depis quand c’est qu’un friggin’ de «raccoon» («ahem») sait coumment «drivé» t’un «get away car»??? Ha-Ha-Ha! Ej dis yinc; après toute, j’n’ai jamais vu ça «d’advertizé» de d’sus z’une vignette de «Hinterland Who’s Who», de d’sus «l’T.V.»)…

Juste à cause que j’ai la réputâtion d’être t’une voleuse de blé d’inde extraordinaire; pis en plusse, j’admet que «j’own» t’une «suit» de «raccoon», dans ma «closet». Hmmm??? Qué vraie, que j’ai invité du monde à v’nir à mon «Corn Boil», du samedi souaire ‘citte qui s’en vient, à ma nouvelle adresse; avec prière de fournir votre propre beurre! Moi, ej crois que tchequ’un voulait asseyer de me «framé»… Hounnêtement! «Cross my Heart Bra», c’était pas moi!

«Okay-Okay»! «Who-ever»qu’a tenté d’orchestrer ou de faire t’un «copy cat» de mon crime – – à mon opinion, parle d’une «sloppy job»! J’ai d’la preuve, que ce n’était pas moi… Car j’ai t’une «bunch» de «femmes» qu’avons «vouché on my behalf» à la «Law Enforcement» : qu’à l’heure même du brigandage, j’étais définitivement présente t’au «Baby Shower» à Jacinthe à Boquite; parce que cé moi qu’a aïdé à accoucher lés jumeaux, d’sus l’fait d’la «ping pong table», après la «game» de «Dirty Diapers»! «There was JUST NO WAY» là, que j’pouvais m’amuser à câsser du blé d’inde dans le jardin dés Landry’s; dans l’même moment qu’j’étais occupée à suer du front pis d’jouer le rôle urgent d’une «midwife»!

Ej sais qu’ça apparaît suspecte qu’lés femmes qu’avons «vouché» pour moi (Ha-Ha-Ha) sont tous invitées à v’nir s’bourrer la beude à mon «Corn Boil», de cte samedi souaire icitte. Après toute, mon «motto», pour ceusses-là d’vous z’autres qui s’en souviens : Ouaye! Qu’dés ratons voleurs («ooops», laveurs) ne se mangent pas entres eux! (Hounnêtement, tchissé ose «snitché» contre tchequ’un qué «nice» assez à fournir t’une bounne «feed» de  blé d’inde – – surtout que cé t’un fait counnu, ouayons,  que du blé d’inde volé a bin meilleur goût!?!).

So, après qu’j’arons tous avaler l’évidence. Mêshoum-mes, le ventre de bin rassasié pis qu’lés gaz qu’échappent sentent le «popcorn»! (Ya) «As a friendly reminder» – – ej recommande à chacune de més invitées («Hey») de ne pas oublier à se «flossé» coumme y faut entre lés dents!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine

WOUHOU! WOUHOU! Pour l’Éloge d’la Fête dés Acadjens pis Acadjennes… Ej m’en vais câller la danse à Cocagne, à souaire; ouaye, t’au chalet à ma cousine Arthémise! Ça s’ra pas exactement t’une «Barn Dance»; mais plutôt, Brou-Ha-Ha, la «size» d’une «Baby Barn One». À youssé qu’le «stereo» va «blasté» dés «Karaoke Songs» : «Yeah! From» d’l’Acadjenne «Swing» à la Bolduc; du Traditionnel Folklorique Français jusqu’à la sensationnelle musique de «yours truly» («Me», l’Incroyable Éclatante Reine du Countré Extraordinaire! Y’ara «at least» t’une demie heure solide «non-stop», de més «personal recorded MEGA number ONE HITS», plutôt rendues fameuses à Waltham (t’au «French Club») – – à faire ensorceler pis «swingé» lés bottines du monde invité, dans l’fond d’la boîte à bois)!

Y’ara t’au moins t’une trentaine de participants à la soirée d’artifice. J’sus contente de saouaire que Matante Zelda a bien accepté d’nous honourer à voulouaire «performé back-up», avec sa «Louisiana Squeeze Box»; son fabuleux instrument musical («I Swear to Goodness»); qui produit quasi-semblable le son fabuleux d’un vieux «BLUES» matou, qui râle d’une voix exotique-grinchante ou créant l’illusion qu’y’en train d’faire t’une attaque «d’Asthma» assez sévère! Mon cousin Germain à Willie du Djâble, bin lui, y va nous «entertainé» avec le frottement de la percussion de sa «wash board»; en même temps que moi pis mon fils Zacharie allons l’accompagner à «strummé» la «good old G-string» de d’sus la guitare pis l’banjo.  Pis «as» pour le «zing» du violon, M’n’Oncle Edvârd nous a promis d’nous régaler lés oreilles pis lés pattounnes dansantes, avec sa fameuse «rendition» (YAHOU) d’la <<Saint Anne’s Reel>> pis d’la (WOUHOU) <<Chicken In The Straw>>!!

Y’ara dés jeux concours variés; dés beaux prix à être gâgnés; pis pas mal d’la fun, pour divertir la majorité du monde! Moi! J’ai l’intention de participer t’au jeu de fers à jouals… Asteure que j’me sus faite rassurer qu’une jument ne sera pas attachée à sés bandes de métal recourbée, quand qu’ça viendra à mon tour à garocher… Mêshoummes! J’sus «bound» itout d’être la «winner» dans le concours d’la parsounne qui mangera le plus vite t’une douzaine d’épis de blé d’inde; ouaye,  parce que «j’cheat» (ej «cheat», parce qu’avec t’un dentier primé hôrs d’la goule pis de bin serré «tight» entre lés doigts de ma main drouette… «Man», que ça «scrape» assez vite lés grains «off» d’un épi!)…

Faut j’vous mentiounne t’en darnier, que j’sus défendue de jouer t’aux «Darts», parce que j’sus considérée assez dangereuse… Ya! Malgré que j’asseye de mirer ma fléchette, «straight-ahead» dans le «bull’s eye» d’la «board», d’accrochée d’sus «l’wall»… Pour tcheque «odd» raison, ne me d’mandez-moi pas pourquoi; ma «throw» semble voulouaire toujours prendre z’une courbe de 110 degré vers la gauche… «Ooops»! À youssé s’trouve toujours être dans la «way» : Hmmm-Hmmm, la friggin’ de jambe de bois détachée de mon vieux échignant d’M’n’Oncle Thadée (j’crois bin, mieux s’faire «jabbé» dans z’un cap à genoux z’en bois d’érable… («ahem»)… que de s’faire planter profond le bout pointue d’une fléchette dans la chaire poilouse d’une fesse roulie-roulante de grousse-graisse-grâsse).

Pour le repas, ça va être t’un «pot luck» : à l’Hospitalité Acadjenne pis de bouffe traditionnelle! Y’ara du bon fri-cot à la poule, avec dés pâtes! Dés poutines râpées, à faire «busté l’elastic» dés tchulottes! Du délicieux Chiârd! Dés beignets râpées (crêpes aux patates). Du blé d’inde volé; après toute, du blé d’inde volé a bin meilleur goût! Dés pètes de sœurs (qu’en anglais, n’é point dés «Sisters Farts»)! Mêshoummes! Dés tartes variées; dés Keks à la mélasse; dés «doughnuts»; du «fudge»! Tcheques grous pottes de dîner bouilli, avec dés jarrets de viande de cochon salée! D’la salade de jardin; d’la «yum-yum potato salad» à ma sœur Loretta! Ma fameuse lasagne t’aux fruits d’mer! T’utes sortes de breuvages froids (d’la «pop», café, thé pis limonade); jusqu’à le «hundred percent proof distilled WHITE LIGHTNING» de jus d’patate à Grande-Matante Mylène; qué garantie qu’ça va chauffer z’en descendant le gorgoton – – pis qui baille z’une «damn» de bounne «buzz» (Ha-Ha-Ha)!

Faut j’décolle dans tcheques minutes, m’en âller aïder ma cousine Arthémise; (ouaye) à décorer «l’outside» d’son «cottage», avec dés «stringées» de guirlandes en plastique de drapeaux acadjens en V – – qu’j’allons laisser flapper dans l’vent! Ouaye! Avant qu’la «gang» d’amis pis d’parenté se mettre à arri-ver, pour voulouaire s’mettre à «party-yé». Asteure, y reste yinc d’aouaire lés <<BON TEMPS ROULER>>! Avec fierté: Vivre l’Acadie!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire