Centre de pédiatrie sociale du Sud-est  Un atout important pour les familles de la région

Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel : Gabrielle Bissonnette, responsable de l’administration et Dre Élaine Deschênes, pédiatre sociale. Absente au moment de la photo : Isabelle Cormier-LeBlanc, travailleuse sociale. Photo : Ben Champoux)

Claire Lanteigne

La pédiatrie sociale en communauté, ça vous dit quelque chose? Lors d’une soirée d’information pour recruter des bénévoles pour le nouveau Centre de pédiatrie sociale du Sud-est, Dre Élaine Deschênes en a parlé avec passion. Elle chapeaute le développement de la pédiatrie sociale au Nouveau-Brunswick.

Pédiatre de formation, Dre Deschênes se questionnait sur l’impact réel de la pratique traditionnelle sur la vie des enfants. Déçue de celle-ci, qui s’attarde davantage à «panser les bobos» plutôt que d’adresser les sources et qui ne rejoint qu’une partie des enfants souvent les plus nantis, elle décide d’orienter sa pratique vers la pédiatrie sociale. Elle termine actuellement les derniers dossiers de sa pratique pour se consacrer à ses nouvelles fonctions.

«La pédiatrie sociale existe depuis longtemps, de dire la pédiatre sociale, et on s’est inspiré de ce que fait le Dr Gilles Julien au Québec, en l’adaptant à la réalité de la région. La pédiatrie sociale consiste à sortir les intervenants du milieu médical traditionnel. On veut prodiguer des soins médicaux et psychosociaux dans une atmosphère plutôt informelle et communautaire.

«L’objectif est d’amener tous les intervenants à contribuer au traitement dont l’enfant a besoin: parents, grands-parents, professeurs, infirmiers, psychologues, etc. Cette approche-là est très humaine. On s’assoit autour d’une table de cuisine, on partage des fruits, on échange sans aucune prétention. Donc, c’est beaucoup plus accessible pour des gens qui ont eu beaucoup de difficultés à naviguer à travers soit le système de santé ou le système d’éducation, qui ont peur de ne pas être compris ou d’être jugés. C’est une opportunité là où on prend les gens comme ils sont. On veut les aider à être heureux», explique la Dre Deschênes.

«Il faut faire les choses autrement, dit-elle, et la pédiatrie sociale égale communauté. Les gens ont besoin d’aide et il faut s’assurer que les services qui leur sont disponibles soient bien utilisés.  Il faut être créatifs dans la communauté et voir comment valoriser l’enfant qui fait ce qu’il aime.  Il faut redonner l’humanité à l’humain et il y a des gens très seuls dans notre monde car on a oublié l’entraide.»

Quand on parle de pédiatrie sociale, on parle vraiment d’une approche intégrée, ancrée dans la communauté. C’est vraiment une approche qu’on ne voit pas présentement dans le système de santé. Et c’est un modèle qui a fait ses preuves, particulièrement au Québec où on retrouve une trentaine de centres du genre.

Le premier centre de pediatrie sociale est situé à Memramcook, et les services sont offerts aux enfants en situation de vulnérabilité provenant de familles des communautés avoisinantes du Sud-est de la province, y compris du comté de Kent. La pédiatrie sociale vient complémenter le travail d’autres organismes qui œuvrent dans le domaine du développement social, du droit, de l’éducation et de la santé, y compris la prestation des services intégrés.

À la recherche de bénévoles

  Vous voulez ensoleiller la vie d’un enfant de la communauté en situation difficile avec votre expertise et vos talents? Le CPSSE est actuellement à la recherche de bénévoles pour diverses tâches à court, moyen et long terme pour les collectes de fonds, animation d’activités, aide au devoirs, développement communautaire et recrutement de bénévoles, entre autres. On a aussi besoin de personnes pour siéger au conseil d’administration qui verra à poursuivre les activités du comité de démarrage.

Le CPSSE recherche également des dons de costumes d’Halloween pour les enfants et même pour les parents.

Pour plus d’information, pour faire du bénévolat ou donner des costumes, téléphonez au 758-0440 ou par courriel à nosenfantsgb@gmail.com.

 

 

Exprimez vous!

*