Cape Bald Packers confirme la construction d’une nouvelle usine de transformation de homard à Cap-Pelé

   Cape Bald Packers Ltd. («Cape Bald» ou «l’entreprise»), l’un des plus importants transformateurs de homard et de crabe au Canada, a confirmé ses plans d’avenirs, à la suite de la destruction par les flammes de deux de ses usines de transformation à Cap-Pelé et à Richibouctou-Village en février 2019.

   L’entreprise a annoncé qu’elle a amorcé la construction d’une nouvelle usine de transformation de 50 000 pi2 au 52, chemin Niles, à Cap-Pelé.  La mise en service de l’usine est prévue en mai 2020, pour le début de la saison de pêche de printemps.  Une fois démarrée, la nouvelle usine accueillera environ 300 employés.  Cape Bald Packers a d’ailleurs une deuxième usine de transformation à Cap-Pelé, qui abrite également le siège social de l’entreprise.

   «2019 a indéniablement été l’une des années les plus difficiles de nos 70 ans d’existence.  Si on a pu se relever rapidement, réaménager notre usine principale et faire les arrangements nécessaires avec nos partenaires pour transformer nos matières premières sans perturbation, c’est grâce au soutien indéfectible de nos employés, de nos clients et de nos fournisseurs.  Nous sommes ravis de pouvoir faire renaître aussi rapidement notre deuxième usine à Cap-Pelé et nous envisageons avec optimisme la saison 2020», a déclaré Doris Losier, directrice de Cape Bald Packers Ltd.

   «Après mûre réflexion, nous avons pris la décision difficile de ne pas reconstruire notre usine de Richibouctou-Village.  Nous en avons informé plusieurs de nos anciens employés.  Nos liens d’affaires avec certaines usines de transformation à proximité, ainsi que la reconstruction de l’usine de Cap-Pelé, ont permis de consolider plus efficacement notre production dans le meilleur intérêt de nos fournisseurs et de nos clients.  Bien que la majorité de nos travailleurs de Richibouctou-Village se soient déjà trouvé un emploi ailleurs, nous maintenons notre engagement d’assurer à chacun un emploi dans nos usines de transformation ou d’autres usines dans la région», conclut-elle.

Chantier de construction de la nouvelle usine de Cape Bald Packers. (Photo : Gracieuseté)

   Louis Arsenault, gestionnaire de la division de Richibouctou-Village de Cape Bald Packers, a commenté: «Je comprends que cette nouvelle sera décevante pour nos ex-employés et la communauté dans son ensemble.  Cette usine a été un pilier de l’économie locale depuis les années 1960, bien avant son acquisition par Cape Bald Packers en 2014.  Ce fut pour moi un honneur de travailler depuis cinq ans avec plus de 150 collègues dévoués et vaillants.  Je veux leur exprimer mes remerciements les plus sincères», a-t-il déclaré. 

Au sujet de Cape Bald Packers

   Cape Bald Packers est un transformateur néo-brunswickois de homard de l’Atlantique, de crabe des neiges et de moules de l’Île-du-Prince-Édouard, en affaire depuis plus de 70 ans.  Lorsque sa deuxième usine de transformation sera mise en service, elle aura plus de 500 employés à sa charge.  Elle vend la majorité de ses produits sous la marque Downeast® Specialty Products surtout aux États-Unis, mais également en Europe et en Asie. www.capebald packers.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *