Boudreau, Bourque et Cormier ont gagné leur pari

(N.A.L.) –Les quatre équipes du Nouveau-Brunswick ont chacune raflé une médaille lors du 23e Tournoi annuel du Défi atlantique de hockey au Centre Superior Propane de Moncton, en fin de semaine.

Les formations des quatre provinces atlantiques tiennent cette compétition annuelle afin de mesurer le succès de leurs programmes et offrir aux jeunes gars de -14 et -15 ans et aux filles de -16 et -18 ans, la chance de vivre une expérience sans pareil pendant quatre jours. Ils sont traités comme des professionnels avec plusieurs services.

Jean-Philip Boudreau, de Moncton, était membre de la formation -14 ans gars qui a remporté la médaille d’or. Le jeune de 13 ans est en 8e année à l’école Champlain et dispute sa première saison dans la catégorie bantam. Il s’aligne avec les Flyers de Dieppe AAA majeur.  «Je suis heureux de ma première expérience et de la médaille d’or, a dit le jeune de 5pieds 6pouces, 135 livres. La compétition a été difficile, mais intéressante. Tous ont travaillé fort pour gagner le tournoi.»

Boudreau s’alignait avec le Lightning de Lewisville pee wee AAA l’an dernier et c’est sa première année avec les mises en échec. «J’ai dû m’adapter ici parce qu’il y en avait beaucoup. J’aime tout de ce tournoi, coucher à l’hôtel et être avec mes coéqui-piers. C’est ma première fois dans une équipe provinciale et j’ai la chance de montrer aux gens comment je peux jouer. J’aimerais jouer dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. J’ai profité de la fin de semaine pour améliorer mon sens du jeu et mes passes. J’ai de bonnes habiletés dans les passes et les lancers. Je voulais finir avec une coupe et c’est fait. C’est excitant et on va connaître une bonne saison avec les Flyers.»

La formation de -16 ans filles a aussi gagné son pari de remporter la médaille d’or. Stéphanie Bourque, de Moncton, est une élève de 9e année à l’école L’Odyssée. Âgée de 14 ans, c’était sa deuxième participation au défi. «On a de nouvelles joueuses et on fait bien, a-t-elle indiqué. Le jeu est vite et il y a de bonnes équipes. J’aime représenter ma pro-vince et jouer contre les meilleures filles de mon âge. On apprend de nouvelles choses et on rencontre de nouvelles personnes.»

La joueuse de défense a grandement contribué au succès de son équipe et elle était bien heureuse de mettre la main sur la coupe suivant la finale. «Les parties n’ont pas été faciles, il y avait plusieurs bonnes filles avec les autres équipes que je devais surveiller. On voulait jouer en finale et gagner et on a réussi. On était excitée de se qualifier pour la finale. On avait gagné en finale l’an dernier et c’est deux de suite.»

Une autre joueuse qui a laissé sa marque en fin de semaine est Anika Cormier, 14 ans, de Sainte-Marie-de-Kent. Mesurant 5pieds 4pouces, l’élève de 9e année de l’école Clément-Cormier en était à sa première parti- cipation au tournoi atlantique. «C’est plaisant de représenter sa province et faire des choses pour aider son équipe, a dit la joueuse des bantam Rockets de Moncton. On rencontre des nouvelles amies et même avec les autres équipes. Le jeu est vite et j’aime cela. Il y a de bonnes filles de notre âge et je peux jouer avec elles. C’est une belle expérience de coucher à l’hôtel avec l’équipe et participer aux sorties.»

Exprimez vous!

*