Une jeune artiste vivant avec le spectre de l’autisme montera sur scène pour dire MERCI!

Lydie-Anne Ruest Belliveau

Depuis sa naissance, Lydie-Anne Ruest Belliveau vit avec un trouble du spectre de l’autisme.  Malgré les défis qu’elle a rencontrés au cours de sa vie, elle chante depuis sa petite enfance.  Elle chantait du Édith Piaf à l’âge de sept ans.  Son entourage a reconnu son potentiel en musique.  Alors elle a pris des cours de violon, de batteries et de piano. Depuis l’âge de 15 ans, elle a approfondi ses connaissances en chant et en piano.  À 16 ans, elle a souffert de problèmes d’estomac causés par une ouverture trop grande de ses mâchoires.  En juin 2017, elle a mis temporairement fin au chant.

À ce moment-là, elle a dû subir une opération majeure aux deux mâchoires à l’Hôpital Queen Elizabeth à Halifax, NS.  La Fondation Mélissa et ses ami.e.s Inc. était là pour lui offrir un soutien financier afin qu’elle puisse se rendre aux rendez-vous et à la chirurgie.  Grâce à leur contribution, elle a eu un séjour sans soucis financier. Elle a pu, par la suite, continuer de chanter et vivre sa plus grande passion!

En guise de reconnaissance, elle offrira ses talents pour recueillir des fonds dont les profits seront versés à l’organisme.  Elle présentera donc un spectacle intitulé : «Lydie-Anne Ruest Belliveau chante sa reconnaissance à la Fondation Mélissa et ses ami.e.s Inc.», le dimanche 16 juin à 14h au Théâtre du Monument-Lefebvre situé à Memramcook.

Lydie-Anne sera accompagnée de Renée Ruest au piano; Jesse Mea, Marie-Yvette Souma, Marcel Auffrey, Marie-Luce Quéverdo, des artistes invités. Anne Godin animera le spectacle tandis que Julie Forest présentera un hommage à la Fondation Mélissa et ses ami.e.s Inc. au nom de Lydie-Anne.

Les gens pourront réserver leurs sièges en visitant le www.monumentlefebvre.ca ou aller directement au Théâtre Monument-Lefebvre situé au 480, rue Centrale, Memramcook, NB E4K 3S6 dès le vendredi 12 avril 2019 jusqu’au 15 juin 2019. L’entrée est libre le soir du spectacle et les gens seront invités à donner un don à la porte.

À propos des troubles du spectre de l’autisme

   Le trouble du spectre de l’autisme est un trouble neurodéveloppemental qui touche principalement la communication socio émotionnelle et donc la réciprocité sociale combinée à la présence d’intérêts restreints et stéréotypés chez le petit, le jeune ou l’adulte autiste. Source : https://cenop.ca/troubles-comportement/tsa-trouble-spectre-autisme.php.

À propos de la Fondation Mélissa et ses ami(e)s Inc.

   Fondée en 1987, la Fondation Melissa et ses amis Inc. appuie financièrement les personnes de la région qui ont besoin de soins de santé nécessitant des déplacements à l’extérieur.

 

Collecte de fonds

L’école Père-Edgar-T.-LeBlanc organise une Soirée vin et fromage le samedi 4 mai, à 19h, au gymnase de l’école. Les profits iront pour le nouveau terrain de jeux de l’école.  Cette soirée divertissante sera animée par Jason Ouellette et comprendra un encan silencieux, une dégustation de produits locaux, un bar payant, une peinture-live avec Amber Lise Léger, une pièce humoristique avec Jass-Sainte Bourque, de la musique avec Daniel et Carole et un DJ en fin de soirée.  Il y aura également des prix de présence.  Pour plus d’information ou pour vous procurer des billets, contactez Véronique Gallant au 506-229-1133.

Beaubassin-est remet 7500$ en subventions à 16 organismes communautaires

    La Communauté rurale Beaubassin-est remet 7500$ en subventions à 16 organismes communautaires qui desservent notre population. Les organismes suivants reçoivent un don dans le cadre du programme d’Appui aux organismes communautaires :

SUBVENTIONS DE 1000$ (4)

– Comité d’entraide de Cap-Pelé / Shemogue

– Vestiaire St-Joseph

– Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour

– Association de Baseball mineur Beaubassin-est

SUBVENTIONS DE 500$ (4)

– Hookeuses du Bor’de’lo

– Club d’âge d’or de Shemogue

– Chevaliers de Colomb de Grand-Barachois

– Centre de Saint-André-LeBlanc

SUBVENTIONS DE 250$ (6)

– Grand-Barachois Theatre Ensemble

– École Père-Edgar-T.-Le-Blanc

– Club d’âge d’or de Grand-Barachois

– Comité organisateur de L’Grand-Bazar-à-Choix

– Centre culturel et sportif de Cormier-Village

– Club d’âge d’or de Cormier-Village

  Beaubassin-est remettra d’autres subventions à l’automne. Les organismes et groupes communautaires de la région ont jusqu’au 31 octobre 2019 pour soumettre une demande. Pour plus de renseignements, composez le 532-0730 ou visitez le www.beaubassinest.ca.

Nouvelle cuisine éducative au Vestiaire

La cuisine éducative est déménagée au Centre d’apprentissage du Vestiaire Saint-Joseph depuis la semaine dernière. Il y avait beaucoup de préparation à faire pour les prochains cours, mais on a eu suffisamment de temps pour préparer des pizzas, de la soupe et les desserts!  Pour plus d’informations sur la participation à la cuisine d’enseignement en tant que bénévole ou participant.e, appelez le 532-1147.  On mange un premier repas préparé dans la cuisine éducative.  (Photo : Gracieuseté)

D’la Pantry à la Belle Delphine

Socitte cé t’une recette que j’ai obtenu environ t’une quinzaine d’ânnées pâssées, d’une sartaine Mme Géraldine Gallant, de Souris, d’la “P.E.I.”. Qué devenu t’un met préféré che-nous, à la maison accueillante dés B. B. Bosse. Qui me fait grand plaisir d’la partagé avec vous tous :

Mets crevettes sur riz à la Géraldine

  • 1/4 cuppée d’oignon, finement haché…
  • 1/4 cuppée de piment vert, finement haché…
  • 2 tchuillèrées à table de beurre (préférable)…
  • 1 “can” de soupe condensée aux tomates (10 onces)…
  • 1/2 cuppée d’eau…
  • 1 tchuillèrée à thé de vinaigre…
  • tcheques gouttes de “Tabasco sauce”…
  • sel pis poivre au goût…
  • 1 livre de crevettes fraîches…
  • 3 cuppées de riz tchuit pis chaud…

Faire sauté lés morceaux d’oignons pis le piment vert dans l’beurre. Ajouter la soupe aux tomates, l’eau le vinaigre, la “Tabasco sauce”, le sel pis l’poivre. Laisser mijoter environ 8 à 10 minutes, en brâssant souvent. Ensuite ajouter lés crevettes fraîches; tchuire pour environ 5 minutes. Verser sur le riz tchuit. Définitivement un repas “fit” à impressiounner le tchuré d’parouaisse, si qu’y’invité à v’nir che-nous se remplir la beudaine à l’heure du souper!

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

«Parce que j’sus «busy» l’djâble à finaliser lés détails pis à organiser le «surprise birthday party» à ma mére, la chère sainte Cléothilde; qui va célébrer sés 92 ans, cte Vendordi Saint icitte… J’ai décidé de partager avec vous z’autres t’une chronique comique de mon «vault» d’écritures, datant de «way back» en 2008; dont m’amène de bons souvenirs de mon beau chat Caramel… Que voici :

J’ai vu mon premier merle, aujourd’hui… Ouaye! En train «d’wobblé» son p’tit «chest» rouge avec t’ute fiarté, dans la «backyard». Mon grous matou d’chat paresseux: ouaye, le légendaire Caramel, élongé de t’ute son long sus la galerie, le «watchait» patiemment du coin d’son oeil  – – «just in case», qu’y’arait la chance de «pouncé» d’sus… Mais avec l’arrivé soudaine dés deux z’étchûreaux rusés, en train d’ravager pis grignoter lés «sunflower seeds» d’la mangeoire d’oiseau (qui «dangle off» d’la branche de l’érâblier) – – Caramel a bétôt «focusé» son intérêt sus ctés deux p’tites bêtes à tcheue là… Surtout que quand qu’y «chirpions», la tcheue poilouse leu’ curlait par en l’air; pis y sounnaissions plusse coumme dés p’tits «squeaky fun toys» que j’achète pour més «pets» au Dollar Store! Pis Caramel, qué joueux pis curieux d’nature : «well», s’a décidé d’âller lés z’explorer d’près… Qu’a été une tarrible-de-tarrible de «Big Mistake»!

«Anyway», quand qu’lés z’étchûreaux avons «noticé» que Caramel asseyait d’grimper l’âbre, cé icitte qu’y’avons pâssé à l’action – – à y bombarder dés «sunflower seeds» après – – ouaye, «ping» par-icitte pis «ping» par-là! Y’a due aouaire une graine à cotchille y ricochèter sévèrement proche du trou, parce que j’ai jamais vu Caramel largué un façon d’grous OUACQUE d’la pareille sorte. Quasiment réagir coumme tchequ’un d’assis contre un «fire cracker» qui vient juste d’exploser… Ou qui s’fait «throwé» haut dans lés z’airs après d’aouaire «steppé» sus z’une «unexpected field mine» – – ouaye, «KABOOM»! Caramel, pas plus «bright», à la place d’abandounner la «fight», s’a décidé d’miâler pis d’pouffe-pouffer son crie djerre – – traduit de chat à humain, «mean» de dire : << À l’A-A-A-ATTAQUE!>>

Malgré que Caramel devait aouaire sés griffes d’aouaindu pour s’battre, y’a jamais pu s’en sarvir… Lés z’étchureaux avions d’la bounne «reinforcement» d’extrâ de caché dans lés buissons. Pas yinc y’un! Pas yinc deux! Bin coumme ma ouasine la Vieille Flabie à Jeff qui parle sus l’boute d’la langue le dirait : <<Twois! Y’étions twois gwous étchuweaux!>> «Normally», le plus brave, qué le plus  p’tit «runt» d’la «gang» pis le plus vif, s’a pas gêné d’attaquer Caramel par en erriére. Y s’a agrippé bravement sus cte tcheue d’matou là; pis avec sa puissante p’tite mâchouére y’a mordu «off» un «fluff» de poils – – qu’un p’tit brin d’sang en a pissé… Là, le p’tit étchureau a «jumpé off»; pis cé icitte qu’lés deux z’autres avons «také over»… Qu’était pas «fair» : bin ouayons, DEUX CONTRE Y’UN! «By the time» Caramel s’a rendu à la porte, c’était trop târd, y’avait déjà pas mal de blessures de djerre à lécher. Lés étchureaux l’avions grafigné pas mal «bad»partout!

Pas souté! J’ai sortie d’hôrs avec mon balais en main pour asseyer «d’chasé awa» lés p’tits z’étchureaux… Y’a y’un dés z’étchureaux qu’asseyé d’me grimper la jambe pour m’attaquer… J’ai paniqué! J’ai «droppé» mon balais; pis j’ai bazi més jambes vers le dedans d’la maison.  Là, j’ai «huggé» le pauvre p’tit Caramel dans més bras; pis j’l’amenai l’faire examiner par le vétérinaire. «Apparently», c’était la 5ième attaque d’étchureaux «d’reporté» pendant la même journée. Pis qu’c’était regrettable que Caramel en avait été victime! Bin t’ute qui compte asteur, cé que Caramel est «fine»… «I hope», ça y’ara appris itout une bounne leçon d’ne pas «messé around» avec la «mean street gang» d’étchureaux. Mais d’sus mon côté, quand s’arrivera l’temps d’planter més graines de fleurs dans mon jardin, si j’oua un étchureuil??? Croyez-vous qu’j’va m’sentir «safe»??? «Not at all»!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Le bronze pour Équipe NB -16 ans

La formation -16 ans du Nouveau-Brunswick s’est méritée le bronze en prenant le troisième rang aux championnats canadiens de ringuette, samedi. (Photo : Gracieuseté)

(N.A.L.) –La formation du Nouveau-Brunswick a raflé le bronze dans la division des -16 ans aux championnats nationaux de la ringuette tenus la semaine dernière à l’Île-du-Prince-Édouard.

Pour sa part, l’équipe -19 ans du NB n’a pas accédé aux séries.

Le NB a vaincu l’Onta- rio3 (Ouest Ottawa), 5 à 2, dans la partie finale, samedi matin des -16 ans, grâce aux deux buts chacune de Chloé Gaudet et Manon Vautour et le simple de Janelle Hébert. Anisah Smith a inscrit le gain avec 28 arrêts contre 41 pour son opposante. La médaille d’or a été remportée par Alberta4 avec un gain de 5 à 1, sur le Wave de l’Île-du-Prince-Édouard1.

Vendredi, Manon Vautour a réussi deux filets pour mener Équipe NB à un gain de 2 à 1, sur Ontario1. Anisah Smith a remporté le gain devant le filet avec 46 arrêts contre 30 pour son opposante. Alberta4 a ensuite eu raison d’Équipe NB, 4 à 1. Élyse Grandmaison a réussi l’unique filet des perdantes et Anisah Smith a 35 arrêts contre 31 pour la gardienne opposée. Le NB a pris le troisième rang de la division B avec une fiche de 3 et 2, pour six points.

Équipe NB a gagné 5 à 2, contre la Crew de Calgary grâce aux deux buts de Grace MacMillan et les simples de Courtney Carter, Julie Allain et Janelle Hébert, mercredi. Chloé Gaudet a obtenu deux passes et Anisah Smith a remporté le gain devant le filet avec 18 arrêts contre 52 pour son opposante.

Mardi, le NB a écrasé la Saskatchewan2, 9 à 2, après avoir pris les devants 6 à 0, en première période. Nadia LeBlanc a réussi le tour du chapeau et Courtney Carter a deux buts. Les autres sont venus des bâtons de Geneviève Belliveau, Chloé Gaudet, Manon Vautour et Élyse Grandmaison. Jorryn Auffrey a repoussé 22 tirs pour le gain contre 31 pour la gar-  dienne opposée.

Équipe NB a perdu 9 à 7, contre Ontario2, après avoir donné cinq filets en deuxième période. Le NB avait dominé 6 à 4, en première période. Grace MacMillan et Manon Vautour ont deux buts chacune et Courtney Carter, Janelle Hébert et Geneviève Belliveau, un chacune. Jorryn Auffrey était la gardienne avec 29 arrêts contre 18 pour son opposante.

Au banquet, Coutrney Carter a été nommée sur la première équipe étoile et Geneviève Belliveau, sur la deuxième équipe étoile.

Division -19 ans

   Vendredi, Équipe Nouveau-Brunswick a perdu 6 à 3, contre l’Ontario 1 dans la dernière partie de la catégorie -19 ans. Jesika-Pascale Savoie, Amy Green et Janika Ouellet ont trouvé la cible pour les perdantes. Amélie Duguay a effectué 36 arrêts dans la défaite contre 23 pour son opposante. Le NB a terminé en deuxième position de la division B avec une fiche de 6 et 2, pour 12 points. L’Ontario1 a défait Québec2 (Laurentides), 5 à 2, pour rafler l’or des -19 ans alors que le Rush de Calgary a eu raison d’Ontario3 (Napean), 5 à 4, en prolongation pour le bronze.

Le NB a gagné 6 à 1, contre Manitoba2, jeudi. Alexis Beal a deux buts et le même nombre de passes pour mener l’offensive. Cloé LeBlanc a un but et trois passes et Alexane Dupuis, Ariane Hébert et Amy Green, un but chacune. Alyssa Corbin a effectué 17 arrêts pour la victoire contre 36 pour son opposante. L’Alberta1 a vaincu le NB, 6 à 0. Amélie Duguay a vu 31 lancers dans la défaite contre 24 pour son opposante.

Mercredi, le Nouveau-Brunswick a blanchit la Colombie-Britannique, 7 à 0. Alyssa Corbin (38 minutes) et Amélie Duguay ont inscrit le jeu blanc avec 64 arrêts contre 12 pour la gardienne opposée. Cloé LeBlanc et Amy Green ont chacune deux buts et Ale-xis Beal, Alexane Dupuis et Olivia Charron, un chacune.

En soirée, Équipe Nouveau-Brunswick a eu raison de la Saskatchewan1, 6 à 3, avec les deux filets de Cloé LeBlanc et d’Alexis Beal et les simples d’Alexane Dupuis et Ariane Hébert. Denika Diotte, Cloé LeBlanc et Ariane Hébert ont deux passes chacune. Amélie Duguay a réussi 34 arrêts pour la victoire et 32 pour la gardienne opposée.

L’Équipe du Nouveau-Brunswick a remporté deux victoires mardi. Le NB a eu raison de la Nouvelle-Écosse1, 8 à 1. Cloé LeBlanc a inscrit le tour du chapeau et deux passes pour mener l’attaque. Amy Green, Katie Beers, Alexane Dupuis, Alexis Beal et Jésika-Pascale Savoie ont un but chacune et Ariane Hébert, trois passes. Alyssa Corbin a repoussé cinq tirs dans le gain contre 30 pour la gar- dienne opposée.

L’équipe du Nouveau-Brunswick a pris les devants 3 à 1, en première période pour l’emporter 4 à 1, devant l’Ontario2. Cloé Le-Blanc, Janika Ouellet, Alexis Beal et Ariane Hébert ont trouvé la cible. Amélie Duguay a réussi 26 arrêts pour le gain devant le filet contre 23 pour son opposante.

Cloé LeBlanc a été nommée au sein de la deuxième équipe étoile du championnat.

Aux Quilles pour les Enfants : Les Héros du Jukebox!

Lacez vos chaussures pour la campagne de financement la plus importante de l’année. L’événement annuel Aux Quilles Pour Les Enfants est de retour, du 25 au 27 avril, en appui à l’association Grands Frères Grandes Sœurs du Grand Moncton. Le thème pour cette année est Les Héros du Jukebox! – un retour à la magie des années 50. L’événement se tiendra au Bowlarama de Dieppe, 476, rue Gauvin.

L’événement Aux Quilles Pour Les Enfants, lancé en 1973 sous le nom de Bowl for Millions, est devenu une activité de financement vedette. Il permet de recueillir des centaines de milliers de dollars pour nos agences dans l’ensemble du Canada. Cette année, Les Héros du Jukebox se tiendra au sein des communautés locales, là où les gens se réunissent entre amis, en famille ou entre collègues, pour jouer aux quilles et soutenir les programmes de mentorat de Grands Frères Grandes Sœurs. Vous pouvez jouer un rôle en inscrivant une équipe ou en parrainant l’événement.

Chaque équipe qui réussit à recueillir 500$ reçoit cinq bulletins de participation aux tirages excitants. Lors de l’événement, des bulletins de participation au tirage WestJet seront également proposés à la vente, et des prix seront décernés pour le meilleur costume, le score le plus haut et le plus bas, et bien d’autres. Il y aura aussi des pizzas, des prix de présence et un tirage 50/50 couvrant les trois jours de l’événement. N’attendez pas, inscrivez votre équipe dès aujourd’hui!

Grands frères Grandes sœurs – notre mission

   Les recherches démontrent que les enfants ayant bénéficié du soutien d’un mentor ont une plus grande estime de soi et sont plus susceptibles de poursuivre leur scolarité, ce qui les habilite à réussir, à s’investir et à atteindre leurs pleines capacités. Grands frères Grandes sœurs du Grand Moncton a aidé des milliers d’enfants au cours des 45 dernières années, des enfants qui sont jumelés à des bénévoles dans les programmes de mentorat. Le défi est de parvenir à jumeler les jeunes qui sont sur les listes d’attente tout en assurant un appui, des programmes et une orientation à ceux qui bénéficient actuellement de nos jumelages communautaires.

Pour de plus amples informations ou pour inscrire une équipe à l’édition 2019 d’Aux Quilles Pour Les Enfants, rendez-vous au site: moncton.bigbrothersbig sisters.ca/events/bowl-for-kids-2019.

Matt MacNeill termine 72e à Boston

(N.A.L.) –Matt McNeil a pris le 72e rang de la 123e édition du populaire Marathon de Boston, lundi dans la ville du Massachussetts.

Il a réussi le parcours en un temps de 2h28m27s et était le deuxième canadien à terminer. Mathieu Morrison, de Bathurst, a fini en un temps de 2h46m17 et Rochelle Johnson, de Moncton, était la plus rapide des femmes de la province en 3h11m06s.

Il y avait une quarantaine de coureurs du Nouveau-Brunswick au départ. Ronald Cormier (Pépère Boite à lunch), de Grande-Digue, a terminé 431e de sa catégorie en un temps de 3h59m53. Annie Pellerin, de Dieppe, a fini 4202 de sa division en un temps de 4h01m25s. Daniel LeBlanc, de Dieppe, a fini 1226e et 120e de sa division avec un temps de 2h51m29. Pierre Daigle, de Pointe-du-Chêne, était 3843e et 2354e de sa division avec un temps de 3h07m18s. Suzanne Myers, de Moncton, était 16 493 en un temps de 3h58m24s. Gianinna Babineau, de Dieppe, a fini 24 531e en un temps de 5h06m44s. Carol Lepage a complété la course au 4711e rang avec un temps de 3h11m52s. Grant Finlayson, de Hillsborough, a fini 12 500e en un temps de 3h42m33s.

Notons que le 15km de Grande-Digue sera couru le samedi 27 avril, en matinée.

André Goguen jouera au football en Allemagne

André Goguen

(N.A.L.) –L’ancien joueur des Olympiens de L’Odyssée et des Mounties de l’université Mount Allison, André Goguen, de Moncton, est le premier ancien joueur des Olympiens à signer un contrat professionnel de ce sport.

Goguen quittera pour Berlin, en Allemagne le 25 avril, pour joindre sa nouvelle équipe, l’Adler (Aigles) de l’endroit. Il a disputé quatre saisons avec les Olympiens et cinq avec les Mounties. L’Adler est membre de la Ligue de football de l’Allemagne. Le dernier sacre du Bowl de l’Allemagne remonte à 2009.

«Je suis très satisfait de la manière que ma carrière s’est déroulée, a dit le principal intéressé. J’ai eu beaucoup de chances et de relations pour lesquelles je suis toujours reconnaissant. Je crois vraiment que cela découle de ma formation, non seulement en tant que joueur, mais en tant qu’homme que je suis aujourd’hui. L’école L’Odyssée et le formidable encadrement de Serge Bourque et Jonathan Diodati m’ont poussé à atteindre non seulement mes objectifs académiques, mais aussi sportifs. Mount Allison m’a transformé de garçon en homme.»

L’entraînement avec les Mounties a été apprécié par Goguen, un homme de ligne. Plusieurs de ses anciens entraineurs sont actuellement en Ontario avec d’autres formations universitaires. Il souligne Gaétan Richard, coordinateur offensif à Western University; Scott Brady, coordinateur défensif de McMaster University et Chris Hopkins, à Carleton University comme entraîneur des demis et dirigeant de recrutement.

«Recevoir ce niveau de formation de football tout en fréquentant une institution académique aussi réputée que Mount Allison m’a permis non seulement de pouvoir jouer au football de manière professionnelle en Europe, mais aussi d’être inscrit à Dalhousie University, l’une des meilleures écoles de droit au Canada, a ajouté Goguen. Je suis excité d’ajouter une saison professionnelle à mon CV de football. J’ai décidé pour l’Europe cet été, ce qui me permet de jouer au football professionnel tout en poursuivant mes études en droit à temps plein. J’ai toujours voulu être capable de me faire payer en pratiquant le sport que j’aime. Une fois ma carrière de football universitaire terminée, je me suis concentré sur ma future carrière juridique. C’est une excellente occasion de pouvoir faire les deux sans nuire à l’une ou l’autre. J’ai aussi la chance de voyager et de voir le monde tout en promouvant un intérêt pour un sport qui m’est très important.»

Goguen complète ses examens le 22 avril. Il y a 12 parties en saison régulière. Le calibre du football en Allemagne est élevé comparé aux autres pays européens. Il y a beaucoup de bons joueurs en Europe et en Allemagne, mais le football américain n’est pas très populaire et les jeunes athlètes choisissent souvent d’autres sports. L’Adler de Berlin est une équipe historique qui a récemment connu des difficultés.

«J’espère pouvoir les aider à retrouver leur culture gagnante, a ajouté Goguen. Je vais jouer sur la ligne offensive. L’équipe n’est pas encore certaine à quelle positon, mais je suis capable de jouer les cinq positions sur la ligne. Il y a aussi la possibilité qu’ils m’utilisent sur la ligne défensive dans certaine situation. Je vais aussi être entraineur pour des équipes de jeunes et de développement. C’est presque plus important que la position dont je vais occuper sur le terrain.» (Photo : Gracieuseté)