Quand fête des Mères rime avec Art et Monette Léger!

monetteart

Hélene Le Pennec

Seize jeunes de la communauté ont eu le bonheur de participer à une activité artistique proposée par Mireille Pitre, au Centre Nouvelle Vie à Shédiac, samedi dernier. Comme à chaque mois, Mireille part à la recherche de belles idées pour proposer aux jeunes de cinq à 15 ans de la région une activité où ils pourront passer ensemble un beau moment convivial.

Ce samedi les enfants ont eu la chance de rencontrer l’artiste Monette Léger qui leur a proposé de confectionner un beau cadeau pour la fête des Mères. «C’est incroyable comme cette activité est allée au-delà de mes attentes, de dire Mireille Pitre. Je connaissais l’artiste et son travail formidable mais je n’avais jamais eu la chance de travailler avec elle et avec des enfants et elle a su leur transmettre sa passion d’une manière simple et adaptée à chaque âge» poursuit-elle.

Les enfants étaient répartis en quatre tables et accompagnés d’adolescents afin de les aider dans la réalisation de leur projet. L’idée de base était une carte de fête des Mères. Jusque là l’idée semble simple mais c’est sans compter sur l’esprit particulièrement artistique et créatif de l’artiste.

Artiste multidisciplinaire, Monette Léger a tenté de transmettre sa passion des arts aux enfants en leur faisant découvrir différentes techniques mais aussi différents matériaux. Défi réussi pour cette femme investie dans la communauté et désireuse de faire passer aux enfants un beau moment de création. Les enfants ont ainsi pu travailler l’encre, le papier à la texture transparente mais aussi la photographie et la peinture sur visage. Le projet final est une superbe carte composée de différents éléments, que chaque maman pourra accrocher où elle le souhaite et insérer dans le cadre de sa carte la photo de son enfant portant sur son visage une belle peinture réalisée en partenariat avec un autre enfant.

«Les enfants étaient tous très participatifs même quatre garçons que nous avions avec nous», dit Mireille, comme quoi les activités artistiques ne sont pas uniquement réservées aux filles. Les enfants ont ainsi pu passer ensemble un moment de convivialité et découvrir différentes méthodes de création. De nombreuses mamans chanceuses auront le plaisir de découvrir le projet final de leur enfant le 14 mai prochain.

«Monette s’est beaucoup investie dans cette activité et nous sommes chanceux de l’avoir eu avec nous, c’est une artiste perfectionniste et elle a donné beaucoup de son temps pour le bonheur des enfants, qui lui ont d’ailleurs donné beaucoup de cols avant leur départ, ils étaient tous très fiers de leur beau travail.»

Activité de juin

   La prochaine activité de Mireille sera organisée le 17 juin prochain de 10h à 13h au Centre Nouvelle Vie à Shédiac et sera cette fois dédiée à la création d’un projet en menuiserie pour la fête des Pères avec l’aide de Robert Brockbank artisan charpentier et menuisier de la région.

Pour plus d’informations ou pour inscrire votre enfant à la prochaine activité de Mireille Pitre vous pouvez lui envoyer un courriel à mireille.pitre2016@gmail.com ou la contacter au 351-2800.

Festival Littéraire – Les quatre jeudis de juin 

La Société culturelle Sud-Acadie est fière de lancer une troisième édition Mini-Festival «Les quatre jeudis de juin» une série d’événements littéraires éMOTions qui se dérouleront à l’Église historique de Barachois.

Brigitte Harrison, poète récipiendaire du prix Antonine Maillet Acadie Vie pour son recueil l’Écran du monde, Marie France Gadbois, journaliste, animatrice, Caroline Bélisle,   jeune comédienne poète et Marie Cadieux, scénariste de fiction et de documentaires, réalisatrice et auteure, seront des nôtres cette année. Ces soirées sont offertes sans frais.

Jeudi 8 juin – 20h Brigitte Harrison : La vie, la mort, des chainons dans l’éternité.

Brigitte Harrison se sert de sa plume comme un filet qui étend sur le monde ses émotions et laisse filtrer la parole et les mots d’où surgit le sens de sa vie.

Jeudi 15 juin – 20h Marie France Gadbois : Parole et tambour avec invitée Louise Albert. Une soirée de lecture, entrecoupée de musique.

Jeudi 22 juin – 20h Caroline Bélisle : Mourir tout le temps

La vie et la mort, aimer et s’haïr, c’est un peu la même chose.

Jeudi 29 juin – 20h Marie Cadieux : Danser, entre images et mots                                                                                                   Je rêvais d’être ballerine, et puis, mes pointes finalement, je les ai lacés avec des images et des mots.

Une galerie d’art dans une clinique dentaire, pourquoi pas?

La photo prise lors du vernissage de l’exposition en montre à la Galerie d’art Champlain, le jeudi 20 avril, nous fait voir, de gauche à droite, Dr Joseph Savoie, un des propriétaires de la Clinique dentaire Champlain; Charlaine Gauthier, artiste peintre; Maurice Henri, photographe; et le maire de la Ville de Dieppe, Yvon Lapierre. Dans la photo, on voit les œuvres de Mme Gauthier. (Photo : Gracieuseté)

La photo prise lors du vernissage de l’exposition en montre à la Galerie d’art Champlain, le jeudi 20 avril, nous fait voir, de gauche à droite, Dr Joseph Savoie, un des propriétaires de la Clinique dentaire Champlain; Charlaine Gauthier, artiste peintre; Maurice Henri, photographe; et le maire de la Ville de Dieppe, Yvon Lapierre. Dans la photo, on voit les œuvres de Mme Gauthier. (Photo : Gracieuseté)

Pour les patients de la Clinique dentaire Champlain, une visite chez le dentiste leur permet du même coup de découvrir et d’apprécier des œuvres d’artistes de la région.

Le vernissage de l’exposition en montre à la Galerie d’art Champlain, comprenant des œuvres d’une dizaine d’artistes peintres et de photographes locaux, a eu lieu le jeudi 20 avril, dans les locaux de la clinique située au 250, rue Champlain à Dieppe.

Cette idée d’établir des galeries d’art dans les locaux d’entreprises vient du photographe Maurice Henri qui souhaite voir dans des lieux publics de l’art réalisé par des artistes d’ici.

«Il y a beaucoup d’artistes qui ne se sentent pas à l’aise d’approcher les gens pour vendre leurs œuvres. Quand il y a de nouvelles constructions en ville, j’approche les propriétaires d’entreprises et je leur offre de décorer leurs bureaux, à condition qu’ils achètent certaines pièces, explique M. Henri. C’est l’occasion de valoriser des artistes d’ici et de montrer des pièces originales créées dans la région.»

«Il s’agit d’espaces intéressants pour exposer ses œuvres. Il y a beaucoup de gens qui circulent ici alors les œuvres sont vues, appréciées et évaluées aussi. C’est excellent pour les artistes. C’est aussi bon pour le personnel de la clinique qui est entouré de belles œuvres d’art. C’est formidable de voir qu’une clinique dentaire embrasse ce concept d’appuyer les arts et les artistes locaux, dit-il avec enthousiasme. Tout le monde est gagnant dans ce projet rassembleur.»

Maurice Henri est aussi l’instigateur du projet «Caméras pour guérir» qui vise à soutenir la guérison émotionnelle des personnes vivant avec la douleur, la peur ou la pauvreté à travers les arts photographiques et l’expression créative. La philosophie de «Caméras pour guérir» est de donner une voix aux individus à travers l’exploration des arts visuels.

«Cette année, nous visons à recueillir suffisamment de fonds pour reconstruire une école qui a été dévastée par l’ouragan Mathieu en Haïti et des installations qui répondent aux besoins des écoliers ayant un handicap, souligne le photographe. Avec cette nouvelle école, nos enseignants seront mieux placés pour aider nos élèves à réali-ser leur plein potentiel.»

  1. Henri y versera la commission de la vente des œuvres exposées à la Galerie d’art Champlain à ce projet en Haïti.

Les artistes qui ont des œuvres en montre sont Rebecca Belliveau, Karen Casey, Charlaine Gauthier, Maurice Henri, Raymond Martin, Sylvie Mazerolle, Bryan Morreau, Jeanne LeBlanc Mullin, Anna Rail et Dave Skyrie.

Pour obtenir plus de renseignements, pour acheter des oeuvres ou pour organiser une visite privée de la galerie d’art, prière de communiquer avec le photographe Maurice Henri (maurice.henri@outlook.com).

 

Une nouvelle saison s’amorce au théâtre du Monument-Lefebvre

Dans le cadre de la programmation du printemps au théâtre du Monument-Lefebvre, la Troupe du Monument présentera la pièce «Reine d’la Passe-Pierre», les vendredis et samedis 21, 22, 28 et 29 avril à 20h. (Photo : Gracieuseté)

Dans le cadre de la programmation du printemps au théâtre du Monument-Lefebvre, la Troupe du Monument présentera la pièce «Reine d’la Passe-Pierre», les vendredis et samedis 21, 22, 28 et 29 avril à 20h. (Photo : Gracieuseté)

Après quelques mois d’hibernation, il est maintenant temps de préparer la scène pour la série de spectacles printaniers au théâtre du Monument-Lefebvre situé à Memramcook. La programmation Printemps 2017 va mettre en vedette le talent des artistes d’ici et une variété intéressante de genres artistiques.

En avril, place au théâtre! La Troupe du Monument nous revient cette année avec Reine d’la Passe-Pierre, une pièce originale écrite par Stéphanie Boudreau, Dorine LeBlanc et Zacharie A. LeBlanc. Dans cette comédie explosive, on suit le déroulement d’un événement organisé par le Village de Memramcook dans le cadre du 150e anniversaire du Canada qui verra un villageois ou une villageoise recevoir une très grosse somme d’argent. Un gros «haria» s’annonce alors que plusieurs candidats et candidates tentent de mettre la main sur le gros lot. La pièce sera présentée à quatre reprises, soit les vendredis et samedis 21, 22, 28 et 29 avril à 20h.

La cinquième édition du Prix Éloi, présentée en partenariat avec la Société culturelle de la Vallée de Memramcook et la Société historique de la Vallée de Memramcook, aura lieu le dimanche 7 mai à 14h. Le Prix Éloi a été créé en hommage au grand violoneux Éloi à Protais LeBlanc pour honorer annuellement des artistes ayant des racines à Memramcook. Cette année, le Prix Éloi sera décerné à trois peintres : Alfred Belliveau, Roselys Belliveau et Florence Landry. Cette activité est gratuite, mais les dons seront acceptés sur place.

Il y a peu d’ensembles bluegrass au Canada comme Bluegrass Diamonds qui connaissent autant de succès sur scène que sur disque. Depuis maintenant plusieurs années, le groupe crée des souvenirs intarissables en anglais ainsi qu’en français. Le lancement officiel de leur nouvel album, The Tool Box, aura lieu le samedi 13 mai à 20h. Une belle soirée en perspective qui ne manquera certainement pas de vous faire taper du pied.

Pour conclure la saison printanière, la chorale Voce dell’Anima présentera son spectacle annuel le dimanche 28 mai à 14h et le mardi 30 mai à 19h30. Sous la direction de Monette Gould, le chœur de 65 voix féminines interprétera des chants populaires, classiques, spirituels et traditionnels. Plusieurs musiciens et invités spéciaux seront également de la partie.

Les billets pour tous ces événements sont disponibles à la billetterie du Monument-Lefebvre de même qu’au Centre des arts et de la culture de Dieppe, au théâtre l’Escaouette, à l’Université de Moncton et en ligne à www.admission.com.

V’la le printemps et une nouvelle saison au Théâtre du Monument-Lefebvre

Après quelques mois d’hibernation, il est maintenant temps d’escouer les rideaux et de préparer la scène pour la série de spectacles printaniers. La programmation Printemps 2017 va mettre en vedette le talent des artistes d’ici et une variété intéressante de genres artistiques.

En avril, place au théâtre! La Troupe du Monument nous revient cette année avec Reine d’la Passe-Pierre, une pièce originale écrite par Stéphanie Boudreau, Dorine LeBlanc et Zacharie A. LeBlanc. Dans cette comédie explosive, on suit le déroulement d’un événement organisé par le Village de Memramcook dans le cadre du 150e anniversaire du Canada qui verra un villageois ou une villageoise se mériter une très grosse somme d’argent. Un gros haria s’annonce alors que plusieurs candidats et candidates tentent leur chance de mettre la main sur le gros lot. La pièce sera présentée à quatre reprises, soit les vendredis et samedis 21, 22, 28 et 29 avril à 20h.

La cinquième édition du Prix Éloi, présentée en partenariat avec la Société culturelle de la Vallée de Memramcook et la Société historique de la Vallée de Memramcook, aura lieu le dimanche 7 mai à 14h. Le Prix Éloi a été créé en hommage au grand violoneux Éloi à Protais LeBlanc pour honorer annuellement des artistes ayant des racines à Memramcook. Cette année, le Prix Éloi sera décerné à trois peintres : Alfred Belliveau, Roselys Belliveau et Florence Landry. Cette activité est gratuite, mais les dons seront acceptés sur place.

Il y a peu d’ensembles bluegrass au Canada comme Bluegrass Diamonds qui connaissent autant de succès sur scène que sur disque. Depuis maintenant plusieurs années, le groupe crée des souvenirs intarissables en anglais ainsi qu’en français. Le lancement officiel de leur nouvel album, The Tool Box, aura lieu le samedi 13 mai à 20h. Une belle soirée en perspective qui ne manquera certainement pas de vous faire taper du pied!

Pour conclure cette saison printanière, la chorale Voce dell’Anima présentera son spectacle annuel le dimanche 28 mai à 14h et le mardi 30 mai à 19h30. Sous la direction de Monette Gould, le chœur de 65 voix féminines interprétera des chants populaires, classiques, spirituels et traditionnels. Plusieurs musiciens et invités spéciaux seront également de la partie.

Voilà donc quelques occasions de découvrir des artistes d’ici dans une magnifique salle de spectacle réputée pour son acoustique au cœur de la belle vallée de Memramcook.

Les billets pour tous ces événements sont disponibles à la billetterie du Monument-Lefebvre et aux points de vente suivants : Centre des arts et de la culture de Dieppe, théâtre l’Escaouette, Université de Moncton et www.admission.com.

Le Théâtre du Monument-Lefebvre désire remercier ses partenaires et commanditaires pour leur soutien à la réalisation de cette programmation.

 

Résultats des concours du 1er février 2017 du Conseil des arts du Nouveau-Brunswick (artsnb)

Le Conseil des arts du N.-B. (artsnb) a annoncé récemment les résultats de ses concours du 1er février 2017. Un total de 140 000$ en bourses et en subventions sera octroyé dans trois programmes de subvention.

Vingt-cinq étudiant.e.s recevront une aide financière pour poursuivre des études en arts. Ce programme vise à encourager les étudiants en arts qui ont démontré un potentiel exceptionnel et qui entendent poursuivre une carrière dans les arts. Les bourses sont de 2500$ pour les études à temps plein, de 1000$ pour les études à temps partiel et à court terme.

Neuf demandes au programme Artiste en résidence ont également été approuvées. Ce programme donne la chance aux organismes du Nouveau-Brunswick d’accueillir des artistes pour une période allant jusqu’à un an.

Deux demandes de résidences de création ont été approuvées, dont une au programme de résidence de création au Québec et une demande au programme de résidence de création au Manitoba. Les programmes de résidences de création offrent aux artistes professionnels des possibilités de résidences de création et de perfectionnement professionnel à l’échelle nationale ou internationale.

Les étudiant.e.s suivant.e.s de notre région ont reçu une bourse d’études en arts : Mélanie Cosman, Moncton, 2500$ (musique classique); Eric Duplessis, Moncton, 2500$ (arts visuels); Camille Perron-Cormier, Dieppe, 2500$ (arts visuels); Isabelle Bartkowiak, Moncton, 2500$ (théâtre) et Claudie Landry, Shédiac, 2500$ (théâtre).

Les récipiendaires du programme Artistes en résidence sont : Université de Moncton, Département d’études françaises, Moncton, 5000$ (arts littéraires); Luc A. Charette, Baie de Bouctouche, 5000$ (arts visuels) et Ville de Shédiac, 10 000$.

Le récipiendaire des Résidences en création est Résidence de création Québec/Nouveau-Brunswick – Mathieu Léger, Moncton, 10 000$ (arts visuels).

Encan annuel du Centre culturel Aberdeen

Les artistes Dominik Robichaud, Alisa Arsenault, Annie France Noël et Rémi Belliveau seront les quatre artistes mis à l’honneur dans le cadre de la 6e édition de l’encan annuel du Centre culturel Aberdeen de Moncton qui aura lieu le samedi 18 mars prochain dans la salle Bernard-LeBlanc. «Il s’agit de quatre artistes très productifs de la relève dont le travail est reconnu et apprécié au Nouveau-Brunswick et ailleurs au Canada», de préciser le directeur général du Centre culturel Aberdeen, René Légère.

L’événement qui a pour but d’amasser 40 000$ pour le Centre et les artistes participants sera animé par l’avocat Robert Basque, appuyé par l’artiste Herménégilde Chiasson et la directrice générale du Théâtre Capitol, Kim Rayworth. Au total, une quarantaine d’œuvres seront mises en vente au cours de la soirée.

«Nous sommes très heureux de pouvoir annoncer qu’en plus des œuvres d’artistes acadiens du sud-est du Nouveau-Brunswick, nous aurons une œuvre de l’artiste québécois de renommée internationale, Jean-Paul Riopelle. Il s’agit d’une œuvre que nous a légué un précieux donateur du Centre et qui est issue de sa série des hiboux», d’ajouter le directeur général du Centre.

Les organisateurs de l’événement profiteront de cette soirée pour rendre un hommage à l’artiste acadien Christian Brun, décédé tragiquement d’un accident de la route en décembre dernier. «Christian était un fidèle de l’encan et un membre actif de la Galerie 12 du Centre culturel Aberdeen», de souligner René Légère.

En plus des œuvres de Dominik Robichaud, Alisa Arsenault, Annie France Noël et Rémi Belliveau, l’événement proposera aux acheteurs présents des œuvres de ; Raymond Martin, Mario Doucette, Yvon Gallant, Luc Charette, Lionel Cormier, Gilles LeBlanc, Herménégilde Chiasson, Angèle Cormier, Roméo Savoie, Anne-Marie Sirois, Georges Goguen, Marjolaine Bourgeois, Louise Leblanc, Mathieu Francoeur, Francis Coutelier, Claudie Landry et Dave Skyrie.

L’événement qui attire annuellement une centaine de personnes s’avère être, à la fois, la plus importante activité de financement du Centre et une promotion soutenue de l’art contemporain en Acadie. «Le Centre culturel Aberdeen est depuis plus d’une trentaine d’années, le principal promoteur de l’art contemporain en Acadie et nous remarquons que notre encan annuel permet la sensibilisation d’un plus large public à cette forme d’expression artistique. Il permet également la découverte d’artistes exceptionnels et importants pour l’Acadie», de faire remarquer le directeur général du Centre.

Au total, 130 billets seront émis pour l’événement au coût de 50$ l’unité. Il est à noter que le prix du billet est déduit lors de l’achat d’une œuvre. Vous pouvez acheter vos billets en ligne sur le site web de : http://www.brownpapertickets.com/event/2876757 ou en communiquant avec l’équipe du Centre culturel Aberdeen au numéro de téléphone sui-vant : 506-857-9597.

Far Away : un univers hors normes, mais pas si lointain

faraway

   Après avoir récolté d’élogieuses critiques lors de sa présentation au Musée national des beaux-arts du Québec, la nouvelle création du théâtre l’Escaouette, en coproduction avec le Théâtre Blanc de Québec sera présentée à Moncton les 23 et 24 mars à 19h30.

Far Away est une pièce hors catégorie, fable d’anticipation, lucide et foudroyante qui donne à voir l’ultime chavirement mondial dans un univers fascinant, fantasmé mais terriblement proche de nous. La pièce nous plonge dans un uni-vers singulier imaginé par Caryl Churchill, figure de proue de la dramaturgie britannique, reconnue pour son avant-gardisme et sa finesse de style.

Une fable en trois temps…

Dans le premier acte, alors que le Monde se trouble, Joan, une jeune fille en visite chez sa tante à la campagne, est témoin de violences dont elle doit garder le secret. S’agit-il de vengeance ou de justice?

À l’acte 2, Joan devenue jeune femme fait la rencontre de Todd dans un atelier de création de chapeaux fantastiques qui servent à d’étranges spectacles. Ces chapeaux sont destinés à être exhibés sur des condamnés à mort lors de défilés flambo-yants et périssent avec eux, à l’exception de pièces rares qui finissent dans les musées.

Le parcours de Joan et Todd nous plonge ensuite dans un conflit généralisé auquel hommes, animaux et éléments prennent part. Ce monde dont on ne sait rien est entré dans une guerre universelle. Tout a été recruté pour combattre, et tout est maintenant une menace, car chacun passe d’un camp à l’autre sans logique apparente. Qui est ennemi ou allié?

Comment différencier le juste de l’injuste?

Far Away réunit sur scène le comédien acadien Ludger Beaulieu autour de Lise Castonguay et Noémie O’Farrell dans une mise en scène d’Édith Patenaude.

Les costumes ont été conçus par Mêve Amélie Cormier, alors que Jean Hazel signe la scénographie et l’éclairage. L’environnement sonore a été réalisé par Jean-Francois Mallet.

Far Away oblige le spectateur à se laisser transporter dans des zones insolites et inhabituelles, à se poser toute une série de question sur la société. Personne ne ressort indemne de ce spectacle in-classable.

Les billets sont disponibles au guichet du théâtre l’Escaouette situé au 170, rue Botsford, sur www.escaouette.com, ou en composant le 506.855.0001, poste 207. Les billets sont également en vente au Service des Loisirs socioculturels de l’Université de Moncton (Centre étudiant, campus de Moncton); au Monument Lefebvre, 480, rue Centrale à Memramcook et au Centre des arts et de la culture de Dieppe, 331, avenue Acadie à Dieppe.

La Bibliothèque publique de Cap-Pelé Un lieu accueillant aux activités variées pour petits et grands

Hélène Le Pennec

Ouverte il y a plus de sept ans, la Bibliothèque publique de Cap-Pelé, située au 2638, chemin Acadie est un espace accueillant décomptant un total de plus de 1300 usa-gers d’après le rapport annuel de la bibliothèque de 2015-2016. Cette bibliothèque publique fait partie des 16 bibliothèques publiques dans la Région de bibliothèques Albert-Westmorland-Kent.

Michele-Ann Goguen, gestionnaire, nous indique ainsi que «la collection se compose d’un total de 19 654 livres (pour adultes et enfants), DVD, audio-livres et autres magasines». Avec un bel espace accueillant et lumineux, la Bibliothèque publique de Cap-Pelé souhaite proposer à ses usagers des activités variées pour les enfants comme pour les adultes. Toujours d’après le rapport annuel 2015-2016 la bibliothèque a proposé à ses usagers un total de 187 acti-vités qui ont accueilli 1 763 participants (adultes, jeunes et adolescents).

Ce samedi 11 février par exemple, la bibliothèque proposait pour les enfants de tous âges et leurs familles un bricolage libre autour du thème de la Saint Valentin. Comme Stéphanie Comeau, employée de la bibliothèque, nous l’explique, «pour chaque activité proposée, l’ensemble du matériel nécessaire au bricolage est fourni afin que les enfants puissent fabriquer un arbre à partir du contour de leur main et des cœurs de différentes couleurs pour composer les feuilles». Cette activité a réuni ce jour-là huit enfants qui ont eu le plaisir de fabriquer un beau bricolage de la Saint Valentin.

La Bibliothèque publique de Cap-Pelé propose aussi à chaque mardi soir à partir de 18h30 l’activité «Heure du conte familiale : prêt à lire», qui propose un programme d’apprentissage au-tour d’activités comme des histoires, des comptines, des bricolages ou encore des jeux, destiné aux enfants de trois à cinq ans accompagnés d’un adulte.

Vous pouvez aussi y trouver le Club de lecture men-         suel jusqu’au mardi 21 février 2017 pour le mois de février avec une rencontre prévue de 18h30 à 19h30 autour du livre «Les apparences» de l’auteur Gillian Flynn.

Enfin les jeunes de 12 ans et plus peuvent aussi se retrouver le mercredi de 14h à 15h autour des «Mercredi farfelu». Ce mercredi 15 février par exemple la thématique est « Introduction aux circuits». Les activités de ce programme sont conçues «autour de l’idée d’éveiller l’intérêt des jeunes aux domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie, des mathématiques et des arts, ou STIMA», comme l’explique Stéphanie.

En complément des livres, DVD et autres documents, la Bibliothèque publique de Cap-Pelé met aussi à la disposition des usagers trois ordinateurs publics ainsi que des postes adaptés pour les adultes et enfants nécessitant un outil répondant mieux à leurs besoins.

Vous pouvez ainsi profiter de ce bel espace de lecture, d’apprentissage, de découverte et de partage le mardi de 13h à 17h et de 18h à 20h, et du mercredi au samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h. Pour répondre aux besoins de ses usagers la bibliothèque est désormais ouverte les samedis matins depuis peu.

Pour plus d’informations, téléphonez au (506) 577-2090 ou consultez le site internet de la bibliothèque ou leur page Facebook.

Lire et faire lire Acadie recherche des bénévoles ainés

Lire et faire lire Acadie, un programme de développement du plaisir de la lecture destiné aux enfants des écoles primaires francophones, recherche des bénévoles dans toutes les régions du Nouveau-Brunswick! Vous êtes à la retraite ou vous avez plus de 50 ans? Vous aimez la lecture et voulez partager ce plaisir avec des jeunes enfants de votre région? Devenez lecteur ou lectrice et passez un moment agréable avec les enfants pour développer leur goût de la lecture tout en tissant des liens entre les générations! Faites une différence pour cinq enfants en investissant 10 heures de bénévolat en raison d’une heure par semaine. C’est simple et valorisant! Consultez lflacadie.ca pour en savoir plus sur ce beau programme. Nous avons des besoins immédiats de bénévoles dans les écoles Ste-Thérèse et Anna-Malenfant de Dieppe, Le Sommet de Moncton et Mgr-François-Bourgeois de Shédiac. Peu importe où vous demeurez, n’hésitez pas à vous inscrire par téléphone au 854-0060 ou par courriel à lireetfairelire acadie@yahoo.ca.