Résultats des concours du 1er février 2017 du Conseil des arts du Nouveau-Brunswick (artsnb)

Le Conseil des arts du N.-B. (artsnb) a annoncé récemment les résultats de ses concours du 1er février 2017. Un total de 140 000$ en bourses et en subventions sera octroyé dans trois programmes de subvention.

Vingt-cinq étudiant.e.s recevront une aide financière pour poursuivre des études en arts. Ce programme vise à encourager les étudiants en arts qui ont démontré un potentiel exceptionnel et qui entendent poursuivre une carrière dans les arts. Les bourses sont de 2500$ pour les études à temps plein, de 1000$ pour les études à temps partiel et à court terme.

Neuf demandes au programme Artiste en résidence ont également été approuvées. Ce programme donne la chance aux organismes du Nouveau-Brunswick d’accueillir des artistes pour une période allant jusqu’à un an.

Deux demandes de résidences de création ont été approuvées, dont une au programme de résidence de création au Québec et une demande au programme de résidence de création au Manitoba. Les programmes de résidences de création offrent aux artistes professionnels des possibilités de résidences de création et de perfectionnement professionnel à l’échelle nationale ou internationale.

Les étudiant.e.s suivant.e.s de notre région ont reçu une bourse d’études en arts : Mélanie Cosman, Moncton, 2500$ (musique classique); Eric Duplessis, Moncton, 2500$ (arts visuels); Camille Perron-Cormier, Dieppe, 2500$ (arts visuels); Isabelle Bartkowiak, Moncton, 2500$ (théâtre) et Claudie Landry, Shédiac, 2500$ (théâtre).

Les récipiendaires du programme Artistes en résidence sont : Université de Moncton, Département d’études françaises, Moncton, 5000$ (arts littéraires); Luc A. Charette, Baie de Bouctouche, 5000$ (arts visuels) et Ville de Shédiac, 10 000$.

Le récipiendaire des Résidences en création est Résidence de création Québec/Nouveau-Brunswick – Mathieu Léger, Moncton, 10 000$ (arts visuels).

Encan annuel du Centre culturel Aberdeen

Les artistes Dominik Robichaud, Alisa Arsenault, Annie France Noël et Rémi Belliveau seront les quatre artistes mis à l’honneur dans le cadre de la 6e édition de l’encan annuel du Centre culturel Aberdeen de Moncton qui aura lieu le samedi 18 mars prochain dans la salle Bernard-LeBlanc. «Il s’agit de quatre artistes très productifs de la relève dont le travail est reconnu et apprécié au Nouveau-Brunswick et ailleurs au Canada», de préciser le directeur général du Centre culturel Aberdeen, René Légère.

L’événement qui a pour but d’amasser 40 000$ pour le Centre et les artistes participants sera animé par l’avocat Robert Basque, appuyé par l’artiste Herménégilde Chiasson et la directrice générale du Théâtre Capitol, Kim Rayworth. Au total, une quarantaine d’œuvres seront mises en vente au cours de la soirée.

«Nous sommes très heureux de pouvoir annoncer qu’en plus des œuvres d’artistes acadiens du sud-est du Nouveau-Brunswick, nous aurons une œuvre de l’artiste québécois de renommée internationale, Jean-Paul Riopelle. Il s’agit d’une œuvre que nous a légué un précieux donateur du Centre et qui est issue de sa série des hiboux», d’ajouter le directeur général du Centre.

Les organisateurs de l’événement profiteront de cette soirée pour rendre un hommage à l’artiste acadien Christian Brun, décédé tragiquement d’un accident de la route en décembre dernier. «Christian était un fidèle de l’encan et un membre actif de la Galerie 12 du Centre culturel Aberdeen», de souligner René Légère.

En plus des œuvres de Dominik Robichaud, Alisa Arsenault, Annie France Noël et Rémi Belliveau, l’événement proposera aux acheteurs présents des œuvres de ; Raymond Martin, Mario Doucette, Yvon Gallant, Luc Charette, Lionel Cormier, Gilles LeBlanc, Herménégilde Chiasson, Angèle Cormier, Roméo Savoie, Anne-Marie Sirois, Georges Goguen, Marjolaine Bourgeois, Louise Leblanc, Mathieu Francoeur, Francis Coutelier, Claudie Landry et Dave Skyrie.

L’événement qui attire annuellement une centaine de personnes s’avère être, à la fois, la plus importante activité de financement du Centre et une promotion soutenue de l’art contemporain en Acadie. «Le Centre culturel Aberdeen est depuis plus d’une trentaine d’années, le principal promoteur de l’art contemporain en Acadie et nous remarquons que notre encan annuel permet la sensibilisation d’un plus large public à cette forme d’expression artistique. Il permet également la découverte d’artistes exceptionnels et importants pour l’Acadie», de faire remarquer le directeur général du Centre.

Au total, 130 billets seront émis pour l’événement au coût de 50$ l’unité. Il est à noter que le prix du billet est déduit lors de l’achat d’une œuvre. Vous pouvez acheter vos billets en ligne sur le site web de : http://www.brownpapertickets.com/event/2876757 ou en communiquant avec l’équipe du Centre culturel Aberdeen au numéro de téléphone sui-vant : 506-857-9597.

Far Away : un univers hors normes, mais pas si lointain

faraway

   Après avoir récolté d’élogieuses critiques lors de sa présentation au Musée national des beaux-arts du Québec, la nouvelle création du théâtre l’Escaouette, en coproduction avec le Théâtre Blanc de Québec sera présentée à Moncton les 23 et 24 mars à 19h30.

Far Away est une pièce hors catégorie, fable d’anticipation, lucide et foudroyante qui donne à voir l’ultime chavirement mondial dans un univers fascinant, fantasmé mais terriblement proche de nous. La pièce nous plonge dans un uni-vers singulier imaginé par Caryl Churchill, figure de proue de la dramaturgie britannique, reconnue pour son avant-gardisme et sa finesse de style.

Une fable en trois temps…

Dans le premier acte, alors que le Monde se trouble, Joan, une jeune fille en visite chez sa tante à la campagne, est témoin de violences dont elle doit garder le secret. S’agit-il de vengeance ou de justice?

À l’acte 2, Joan devenue jeune femme fait la rencontre de Todd dans un atelier de création de chapeaux fantastiques qui servent à d’étranges spectacles. Ces chapeaux sont destinés à être exhibés sur des condamnés à mort lors de défilés flambo-yants et périssent avec eux, à l’exception de pièces rares qui finissent dans les musées.

Le parcours de Joan et Todd nous plonge ensuite dans un conflit généralisé auquel hommes, animaux et éléments prennent part. Ce monde dont on ne sait rien est entré dans une guerre universelle. Tout a été recruté pour combattre, et tout est maintenant une menace, car chacun passe d’un camp à l’autre sans logique apparente. Qui est ennemi ou allié?

Comment différencier le juste de l’injuste?

Far Away réunit sur scène le comédien acadien Ludger Beaulieu autour de Lise Castonguay et Noémie O’Farrell dans une mise en scène d’Édith Patenaude.

Les costumes ont été conçus par Mêve Amélie Cormier, alors que Jean Hazel signe la scénographie et l’éclairage. L’environnement sonore a été réalisé par Jean-Francois Mallet.

Far Away oblige le spectateur à se laisser transporter dans des zones insolites et inhabituelles, à se poser toute une série de question sur la société. Personne ne ressort indemne de ce spectacle in-classable.

Les billets sont disponibles au guichet du théâtre l’Escaouette situé au 170, rue Botsford, sur www.escaouette.com, ou en composant le 506.855.0001, poste 207. Les billets sont également en vente au Service des Loisirs socioculturels de l’Université de Moncton (Centre étudiant, campus de Moncton); au Monument Lefebvre, 480, rue Centrale à Memramcook et au Centre des arts et de la culture de Dieppe, 331, avenue Acadie à Dieppe.

La Bibliothèque publique de Cap-Pelé Un lieu accueillant aux activités variées pour petits et grands

Hélène Le Pennec

Ouverte il y a plus de sept ans, la Bibliothèque publique de Cap-Pelé, située au 2638, chemin Acadie est un espace accueillant décomptant un total de plus de 1300 usa-gers d’après le rapport annuel de la bibliothèque de 2015-2016. Cette bibliothèque publique fait partie des 16 bibliothèques publiques dans la Région de bibliothèques Albert-Westmorland-Kent.

Michele-Ann Goguen, gestionnaire, nous indique ainsi que «la collection se compose d’un total de 19 654 livres (pour adultes et enfants), DVD, audio-livres et autres magasines». Avec un bel espace accueillant et lumineux, la Bibliothèque publique de Cap-Pelé souhaite proposer à ses usagers des activités variées pour les enfants comme pour les adultes. Toujours d’après le rapport annuel 2015-2016 la bibliothèque a proposé à ses usagers un total de 187 acti-vités qui ont accueilli 1 763 participants (adultes, jeunes et adolescents).

Ce samedi 11 février par exemple, la bibliothèque proposait pour les enfants de tous âges et leurs familles un bricolage libre autour du thème de la Saint Valentin. Comme Stéphanie Comeau, employée de la bibliothèque, nous l’explique, «pour chaque activité proposée, l’ensemble du matériel nécessaire au bricolage est fourni afin que les enfants puissent fabriquer un arbre à partir du contour de leur main et des cœurs de différentes couleurs pour composer les feuilles». Cette activité a réuni ce jour-là huit enfants qui ont eu le plaisir de fabriquer un beau bricolage de la Saint Valentin.

La Bibliothèque publique de Cap-Pelé propose aussi à chaque mardi soir à partir de 18h30 l’activité «Heure du conte familiale : prêt à lire», qui propose un programme d’apprentissage au-tour d’activités comme des histoires, des comptines, des bricolages ou encore des jeux, destiné aux enfants de trois à cinq ans accompagnés d’un adulte.

Vous pouvez aussi y trouver le Club de lecture men-         suel jusqu’au mardi 21 février 2017 pour le mois de février avec une rencontre prévue de 18h30 à 19h30 autour du livre «Les apparences» de l’auteur Gillian Flynn.

Enfin les jeunes de 12 ans et plus peuvent aussi se retrouver le mercredi de 14h à 15h autour des «Mercredi farfelu». Ce mercredi 15 février par exemple la thématique est « Introduction aux circuits». Les activités de ce programme sont conçues «autour de l’idée d’éveiller l’intérêt des jeunes aux domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie, des mathématiques et des arts, ou STIMA», comme l’explique Stéphanie.

En complément des livres, DVD et autres documents, la Bibliothèque publique de Cap-Pelé met aussi à la disposition des usagers trois ordinateurs publics ainsi que des postes adaptés pour les adultes et enfants nécessitant un outil répondant mieux à leurs besoins.

Vous pouvez ainsi profiter de ce bel espace de lecture, d’apprentissage, de découverte et de partage le mardi de 13h à 17h et de 18h à 20h, et du mercredi au samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h. Pour répondre aux besoins de ses usagers la bibliothèque est désormais ouverte les samedis matins depuis peu.

Pour plus d’informations, téléphonez au (506) 577-2090 ou consultez le site internet de la bibliothèque ou leur page Facebook.

Lire et faire lire Acadie recherche des bénévoles ainés

Lire et faire lire Acadie, un programme de développement du plaisir de la lecture destiné aux enfants des écoles primaires francophones, recherche des bénévoles dans toutes les régions du Nouveau-Brunswick! Vous êtes à la retraite ou vous avez plus de 50 ans? Vous aimez la lecture et voulez partager ce plaisir avec des jeunes enfants de votre région? Devenez lecteur ou lectrice et passez un moment agréable avec les enfants pour développer leur goût de la lecture tout en tissant des liens entre les générations! Faites une différence pour cinq enfants en investissant 10 heures de bénévolat en raison d’une heure par semaine. C’est simple et valorisant! Consultez lflacadie.ca pour en savoir plus sur ce beau programme. Nous avons des besoins immédiats de bénévoles dans les écoles Ste-Thérèse et Anna-Malenfant de Dieppe, Le Sommet de Moncton et Mgr-François-Bourgeois de Shédiac. Peu importe où vous demeurez, n’hésitez pas à vous inscrire par téléphone au 854-0060 ou par courriel à lireetfairelire acadie@yahoo.ca.

À la Galerie 12 du Centre culturel Aberdeen: Roméo Savoie rend un hommage vibrant à Christian Brun

Romeo Savoie

Romeo Savoie

Hélène Le Pennec

Né à Moncton en 1928, Roméo Savoie est un des grands artistes que l’Acadie a le plaisir et l’honneur de posséder. Architecte, poète et peintre, il est un artiste complet qui participe pleinement à l’enrichissement de l’art et de la culture acadienne dans son ensemble depuis de nombreuses années. Il a notamment depuis 1971 exposé à de multiples reprises en solo ou en groupe. Il est ainsi possible de retrouver ses œuvres dans différents endroits que ce soit au Canada ou encore à l’étranger.

Celui qui a participé, entre autre, à la création de la Galerie Sans Nom et de la Galerie 12 du Centre Culturel Aberdeen y tient, en ce moment même et pour les prochaines semaines à venir, une exposition. En effet du 10 février au 8 mars 2017 Roméo Savoie expose certaines de ces œuvres dans la Galerie 12 du Centre Culturel Aberdeen à Moncton.

Il y a de rencontres qui touchent profondément, celle-ci en fait assurément partie. Un samedi après-midi, Galerie 12 du Centre Culturel Aberdeen, une rencontre pleine d’émotions avec un artiste reconnu, un homme d’une gentillesse incroyable, attristé par la perte d’un de ses grands amis. En effet, alors qu’il installe ses œuvres aux murs de cette galerie renommée, Roméo me parle de son exposition dédiée spécialement à un homme qu’il a bien connu, un de ses amis proches, Christian Brun.

À l’entrée de la Galerie 12 on trouve accroché au mur un portrait de Christian, une œuvre de Roméo et en dessous le mot «HOMMAGE» écrit en lettres d’or. Cette exposition, Roméo Savoie souhaite la dédier à cet homme qui était pour lui «un grand artiste et un grand ami». Il rajoute ainsi «aimé de tous, Christian était un grand artiste et nous l’aimions beaucoup, nous voulons ainsi lui rendre hommage dans cette exposition». Cette perte est pour lui intense puisque Christian et lui se connaissait depuis de nombreuses années. Roméo voyait aussi en Christian «un artiste visuel et un poète d’une grande qualité» et une personne pour qui il avait beaucoup d’estime.

Curieux ou connaisseurs de Roméo Savoie, que vous souhaitiez découvrir cet artiste pour la première fois, poursuivre de vous immerger dans ses créations ou encore rendre hommage à Christian Brun, vous êtes invités à vous rendre à la Galerie 12 du Centre Culturel Aberdeen à Moncton jusqu’au 8 mars prochain.

 

 

Quatrième édition d’Un phare dans la nuit : artistes recherchés

C’est le dimanche 26 février prochain que l’événement Un phare dans la nuit tiendra ses auditions en vue de sa quatrième édition, qui se tiendra les 16 et 17 juin 2017 à Moncton.

Les organisateurs sont à la recherche de musiciens, chanteurs et danseurs qui souhaitent montrer leurs   talents sur scène, tout en contribuant à une excellente cause : la sensibilisation aux maladies mentales.

Le Dr Patrick Marcotte, psychiatre au Centre hospita- lier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont et organisateur de l’événement, explique que l’impact d’Un phare dans la nuit a été énorme jusqu’ici.

«Il y a encore tellement de fausses conceptions néfastes qui rongent notre domaine, par exemple, que les gens avec un trouble mental sont tous dangereux ou paresseux; que c’est facile de s’en sortir par simple bonne volonté ou de saines habitudes de vie; que les traitements en psychiatrie sont atroces et rendent zombie; que ça ne vaut pas la peine de consulter et de suivre son traitement; et surtout, que les gens atteints sont profondément différents, indignes d’être respectés et aimés, explique le Dr Marcotte. Le phare éclaire tous les racoins de la réalité des gens atteints et met les pendules à l’heure.»

L’artiste Ronaldo Richard a eu l’occasion de participer à l’événement dans le passé.

«Un phare dans la nuit m’a donné l’occasion de partager mon monde intérieur avec un public des plus réceptif et respectueux. Je me suis senti entouré par un grand cercle d’ami.e.s. Ça a créé pour moi une occasion où j’ai su me dépasser, où j’ai pu partager ma passion. C’était un moment inoubliable! J’encourage tous ceux et celles qui ont un talent à partager, à participer aux auditions du 26 février.»

Quand on aime, on a toujours… 21 ans!

Lancement sous le signe de l’amour pour Bouton d’or Acadie

   Alors que notre époque semble s’assombrir et qu’une bonne partie de la Péninsule acadienne est encore plongée dans le noir suite à la crise du verglas, l’amour sous toutes ses formes est plus que jamais nécessaire. L’amour-passion, l’amour familial, l’amour pour nos enfants, l’amour des livres, l’amour du sol nourricier, l’amour-solidarité, l’amour de l’Acadie, l’amour-amitié, l’amour qui abolit les frontières et qui réchauffe les cœurs. L’amour, toujours l’amour… À la veille de la Saint-Valentin, les éditions Bouton d’or Acadie débutent une nouvelle année littéraire avec un triple lancement de livre, par amour pour ses lecteurs et ses créateurs!

Michel Thériault, le populaire chanteur récipiendaire d’un prix Éloizes 2016, accueillera les lectrices et lecteurs de tout âge avec son nouveau livre, Ils sont… (illustré par Magali Ben) qui sera lancé tout d’abord au Centre des arts et de la culture de Dieppe, le vendredi 10 février de 17h à 19h, en même temps que le vernissage de l’exposition «À cœur ouvert», mettant en vedette les trois artistes visuels Suzanne Albert, Luc A. Charette et Michel Thériault lui-même.

 

Le 14 février, donnez à votre amour le cadeau idéal : une oeuvre

Les billets sont maintenant en vente pour la campagne de financement annuelle Art en Boîte de l’atelier d’estampe Imago. Cette activité permet à l’atelier d’acquérir et mettre à jour ses équipements et ses installations. Une vingtaine d’artistes participants font don d’oeuvres qui sont placées dans des boîtes à pizza. Le détenteur de billet reçoit un numéro correspondant à une boîte. Le détenteur est ensuite invité à se joindre à la foule et échanger l’oeuvre reçue s’il le désire. Cette année, Art en Boîte aura lieu le mardi 14 février au premier étage du Centre Culturel Aberdeen, de 16h à 20h.

Les billets sont 50$; contactez Jennifer au 506 388-1431 pour de plus amples renseignements ou pour réserver des billets.

Monette Léger et les Snowhackers participeront à une compétition nationale

Charles Léger, Monette Léger et Léandre Thibodeau et la maquette Prise du jour (Catch of the day).

Charles Léger, Monette Léger et Léandre Thibodeau et la maquette Prise du jour (Catch of the day).

Monette Léger, artiste multidisciplinaire de Shédiac et capitaine de l’équipe des SnowHackers, représentera la région de l’Atlantique du Canada en cette grande célébration du 150e anniversaire de la Confédération. Ce rendez-vous national de sculpture sur neige aura lieu du 31 janvier au 4 février prochain au parc Jacques-Cartier à Gatineau.

«C’est un immense honneur pour nous et un prestige de pouvoir représenter cette année, la région de l’Atlantique, car seulement cinq équipes furent choisies pour l’événement. Le rendez-vous du Carnaval Bal de Neige est la fête de la capitale en hiver dans la région d’Ottawa-Gatineau chaque année auquel nous avons eu la chance de participer en 2009 et 2010. Cette année, pour souligner le 150e anniversaire du Canada, j’ai choisi de faire une pièce intitulée «Prise du jour» (Catch of the Day) qui représente l’hiver dans notre coin de l’Atlantique. Je voulais également faire le lien entre les provinces de l’est du Canada et cela avec un sens d’humour», indique madame Léger.

«Le Domaine des flocons du Bal de Neige, situé au parc Jacques-Cartier de Gatineau, est le plus grand terrain de jeu hivernal en Amérique du Nord! Les sculptures du Rendez-vous national de sculptures de neige seront d’une hauteur de 16 pieds par 12 pieds de largeur par 12 pieds de profondeur. Celles-ci seront illuminées en soirée et je peux vous assurer que cet endroit est magique et admiré des visiteurs, car les sculptures de neige sont éclairées par une myriade de lumières multicolores. Chaque année, plus de 600 000 personnes participent aux activités du Bal de Neige», souligne Monette.

Accompagneront dans ce projet d’envergure : son frère Charles Léger, de même que Léandre Thibodeau qui s’était joint à l’équipe pour quelques compétitions lors des dernières sculptures de neige.