Encan annuel d’œuvres d’art du Centre culturel Aberdeen

MONCTON – La quatrième édition de l’Encan annuel d’œuvres d’art du Centre culturel Aberdeen aura lieu le 20 mars prochain, à 19h, à la salle Bernard LeBlanc du centre.

L’encan mettra en vedette l’artiste acadien Luc Charrette avec la mise en vente de quatre de ses oeuvres.

L’événement, qui a pour but d’amasser des fonds pour les activités du Centre, regroupera une vingtaine d’artistes incluant Raymond Martin, Yvon Gallant, Mathieu Léger, Dominic Robichaud, Roméo Savoie, Herménégilde Chiasson, Raymonde Fortin, Brigitte Lebouthillier, Amanda Dawn Christie, Christian Brun, Paul Ouellette, Angèle Cormier, Jared Betts, Georges Goguen, Rémi Belliveau, Lionel Cormier, Annie-France Noël, Marjolaine Bourgeois, Anne-Marie-Sirois, Dolores Breau, Mathieu Francoeur, Elaine Amyot, Kristina Sobstad, Louis-Philippe Chiasson et Guy Duguay.

Pour le directeur général du Centre, René Légère, cette activité est devenue, au fil des ans, un moment fort de la programmation annuelle du Centre et permet la mise en valeur du travail d’une nouvelle génération d’artistes en arts visuels tout autant que celui d’artistes établis.

«L’un de nos objectifs de l’encan est de permettre à une nouvelle génération d’artistes en arts visuels de se faire connaître auprès d’un plus large public, tout en leur donnant la chance de présenter un échantillon de leur plus récente création, d’expliquer le directeur du Centre. Nous sommes également très fiers d’accueillir, à titre d’artiste à l’honneur, l’artiste acadien Luc Charrette. Le travail de Luc est maintenant reconnu par un large public et est devenu une référence lorsqu’il est question d’art contemporain en Acadie.»

Au total, 100 billets ont été mis en vente. Il est à noter que le prix du billet est crédité lors de l’achat d’une œuvre.

L’objectif de la soirée a été fixé à 25 000 $. Comme par le passé, plusieurs surpri-ses seront présentées dans le cadre de cette soirée, incluant certaines petites dégustations de produits locaux, préparées par le chef du restaurant Les Brumes du Coude, Michel Savoie.

Vous pouvez réserver vos billets en composant le 857-9597 ou par courriel à : centre culturelaberdeen@bellaliant.com.

Pour plus d’information, vous pouvez communiquer avec le directeur du Centre culturel Aberdeen, René Légère, au 506-857-9597.

 

 

Artistes recherchés pour les spectacles présentés par la Ville de Dieppe

DIEPPE - La Ville de Dieppe invite les artistes de la chanson, les groupes musicaux ou artistes de la scène à soumettre leur candidature afin de participer aux diffé-rentes activités musicales qui auront lieu en 2015.

Cela comprend les activités suivantes : Fête du Canada – 1er juillet; Mercredi show – 8 juillet au 26 août (les mercredis); Midi Tempo (acoustique) – 19 juin au 21 août (les vendredis); Soirée musicale – 3 juillet au 21 août (les vendredis) et Fête du Jour de l’an – 31 décembre.

Les intéressés sont invités à faire parvenir leur dossier de presse, qui doit obligatoirement inclure une démo ou un disque compact, ainsi que des notes biographiques au sujet de l’artiste avant le vendredi 6 février à 16h, à l’adresse suivante: Candidatures-Denis LeBlanc, Ville de Dieppe, 333, avenue Acadie, Dieppe, N.-B. E1A 1G9.

Les intéressés peuvent ajouter des critiques, articles de journaux et photos. Le matériel ne sera pas retourné, mais sera conservé pour référence future.

Pour information : (506) 877-5031.

 

 

Troiselle en spectacle à Dieppe le samedi 31 janvier

troiselle

DIEPPE - La formation Troiselle composée de Nadine Hébert, Isabelle Bujold et Monique Poirier présentera un premier spectacle complet devant public le samedi 31 janvier à 20h.

Le trio montera sur la scène de la salle la Caserne du Centre des arts et de la culture de Dieppe (331, avenue Acadie).

Troiselle existe depuis 2014. Isabelle Bujold explique que les trois comparses rêvaient de reprendre la scène ensemble depuis longtemps: «On se côtoie professionnellement depuis plusieurs années, mais on est aussi des amies proches. Chanter ensemble pour nous c’est très naturel!» Les trois artistes ont partagé la scène à plu-sieurs reprises au fil des ans notamment lors du spectacle de Noël avec Les Muses, Belivo et Roland Gauvin présenté depuis maintenant 13 années.

Accompagnées en musique par Benoit Picard et François Émond, Nadine, Isabelle et Monique proposent un répertoire rempli de grands succès de la chanson francophone et anglophone le tout saupoudré de compositions originales. Richard Desjardins, Paul Hébert, Neil Young et Leonard Cohen ne sont que quelques noms d’artistes du vaste répertoire interprété par le trio, qui prend soin d’y ajouter sa touche personnelle avec la complicité de François Émond. «François s’occupe des arrangements musicaux et nous aide à maximiser les harmonies à trois voix, ce qui fait la force et la raison d’être du groupe», explique Isabelle.

Troiselle c’est avant tout une aventure qui permet à ces artistes et amies de partager leur amour de la chanson. Trois voix en harmonie pour en créer une seule, l’instant d’une chanson.

Les billets sont en vente à la billetterie du Centre des arts et de la culture de Dieppe (ouverte du lundi au vendredi de 9h à 21h et le samedi de 9h à 17h) ou par téléphone au 506-854-2787 (poste 2) ou par courriel à info@centre desartsdieppe.ca.

On peut acheter des billets dans le réseau Admission du Grand Moncton : théâtre l’Escaouette, Service des Loisirs socioculturels de l’Université de Moncton et Monument-Lefebvre de Memramcook.

 

Spectacle Gospel de Noël

Shane Dunn

Shane Dunn

Thane Dunn et ses Cadillac Kings chantent Elvis

MONCTON - Pour la première fois, Thane Dunn présentera son tout nouveau spectacle ultime de Noël d’Elvis Presley, le 13 décembre prochain, au Casino NB. Cette tournée l’apportera dans différentes villes de l’Atlantique en décembre et janvier. Il sera accompagné de son orchestre de huit personnes The Cadillac Kings, ainsi que d’une chorale UFC Gospel de seize personnes.

«Il y aura 25 musiciens extrêmement talentueux sur scène interprétant les chansons les plus aimées d’Elvis de tous les temps»,  de dire Dunn.

«Les gens me demandaient pour un spectacle de Noël depuis longtemps et je suis finalement heureux de le faire. Les chansons de Noël d’Elvis sont très populaires. Il y a déjà deux spectacles qui affichent complets, dit-il, et j’ai bien hâte d’entendre les gens chanter avec moi, car les chansons de Noël sont bien connues.»

Parmi les chansons d’Elvis qu’on pourra entendre, notons le très célèbre Blue Christmas avec des classiques inspirant Gospel tels How Great Thou Art et Bridge Over Troubled Water, interprété avec toutes les paillettes et le glamour qu’on s’attendrait du King.

Thane Dunn dit apprécier que les francophones composent environ 75% de ses auditoires.  «Ils sont tellement enthousiastes, dit-il, j’aime beaucoup leur énergie.»

Une partie des profits de ses spectacles va à des œuvres de charité, dont la Société canadienne du cancer.

Ça fait treize ans que l’artiste, originaire de Moncton, interprète Elvis et il le fait à temps plein depuis sept ans. Il s’est bâti une so-lide réputation comme un des meilleurs hommages à Elvis Presley et a développé un engouement qui enjambe les générations.

Pour plus d’information, consulter son site internet : www.thanedunn.ca.

Shane Dunn

Shane Dunn

Une soirée d’ouverture réussie pour le FICFA

 

Une partie de l’assistance au film d’ouverture du FICFA.

Une partie de l’assistance au film d’ouverture du FICFA.

MONCTON - Plus de 500 personnes sont venues au Capitol pour voir Les Héritiers du Club de Renée Blanchar. Le film était pré-senté en première mondiale pour la soirée d’ouverture de la 28ème édition du FICFA et le public était au rendez-vous. La réalisatrice et plusieurs des participants du film, dont René Cormier, France Daigle, Allain Roy et John Leroux, étaient de la partie.

Dans ce documentaire d’auteur, la réalisatrice présente l’ancien Club des jeunes de Sainte-Anne-du-Bocage à Caraquet, qui est devenu, suite à son acquisition par l’écrivaine France Daigle, le point de ralliement de plusieurs artistes acadiens cherchant à faire revivre l’esprit des lieux. Un film inspirant qui a annoncé les thèmes clés de cette édition 2014, à savoir le patrimoine, la transmission et la mémoire.

Selon le directeur général du FICFA, Marc Gauthier, Les héritiers du club de Renée Blanchar a ravi le pu-blic de Moncton et a permis à l’ouverture de cette 28e édition de se faire dans la joie, l’amour de l’art et le respect du patrimoine culturel qui unit tous les acadiens».

La réception qui s’en est suivie dans la grande salle au 3ème étage du Centre culturel Aberdeen était elle aussi réussie et animée.

Chantons avec les princesses

Le spectacle Princess Karaoke Sing Along aura lieu le 30 novembre au Centre Coverdale de Riverview.  On demande aux gens d'apporter de la nourriture non périssable ou de faire un don pour aider la banque alimentaire Deuxième chance.  Il y aura des marchands sur place, donc ce sera aussi l’occasion de faire du magasinage de Noël et d’appuyer les entreprises locales. Onze princesses (10 bilingues) dont Cendrillon, la Petite sirène, la Reine de glace chanteront vos chansons préférées à l'aide d'un grand écran karaoke afin que les gens dans la salle puissent chanter avec elles. On invite les enfants à s’habiller en princesse et prince. L'événement aura lieu de 13h à 16h. On peut se procurer des billets chez Jean Coutu de Shédiac ou en ligne à : www.diversitybooking.com/princess-karaoke-show.

Le spectacle Princess Karaoke Sing Along aura lieu le 30 novembre au Centre Coverdale de Riverview. On demande aux gens d’apporter de la nourriture non périssable ou de faire un don pour aider la banque alimentaire Deuxième chance. Il y aura des marchands sur place, donc ce sera aussi l’occasion de faire du magasinage de Noël et d’appuyer les entreprises locales. Onze princesses (10 bilingues) dont Cendrillon, la Petite sirène, la Reine de glace chanteront vos chansons préférées à l’aide d’un grand écran karaoke afin que les gens dans la salle puissent chanter avec elles. On invite les enfants à s’habiller en princesse et prince. L’événement aura lieu de 13h à 16h. On peut se procurer des billets chez Jean Coutu de Shédiac ou en ligne à : www.diversitybooking.com/princess-karaoke-show.

Un arbre majestueux transformé en œuvre d’art

L'arbre a été transformé en un groupe de visages, avec les yeux grands ouverts à l'avenir ; les racines ont été exposées pour représenter un sens d’appartenance et les systèmes nécessaires pour l’évolution d’un peuple et de la communauté.

L’arbre a été transformé en un groupe de visages, avec les yeux grands ouverts à l’avenir ; les racines ont été exposées pour représenter un sens d’appartenance et les systèmes nécessaires pour l’évolution d’un peuple et de la communauté.

 

MONCTON – Moncton Centre-ville a parrainé plu-sieurs initiatives pour veiller à ce que la rue St-George «soit un environnement piétonnier plus accueillant».

L’aménagement urbain des aires de stationnement avec clôtures en métal et fleurs ainsi que l’ajout des peintures murales funky contribuent à rehausser l’aspect esthétique du quartier urbain qui montre des signes d’une transformation positive.

Coïncidant avec cette revi-talisation, la possibilité de sauver un arbre tout en contribuant au cachet esthétique et culturel de la communauté s’est présentée à l’angle des rues St-George et High. Plutôt que d’avoir à couper un arbre de 200 ans, et conformément à son objectif, de préconiser et participer à la création d’œuvres d’art pu-blic au centre-ville, Moncton Centre-ville a commandé le sculpteur Cecil D. Long, artiste de renommée mondiale, pour créer une sculpture qu’il a nommée Renaissance d’une communauté.

«La sculpture a été créée pour les gens parce qu’ensemble, nous sommes la force de la communauté; elle représente nos enfants, parents, frères, ancêtres… La sculpture rend hommage à l’arbre tout en représentant l’évolution sociale de la collectivité et des gens qui en font partie. La rue St-George est en évolution; c’est une communauté mouvementée qui continue de renaître comme elle l’a fait pendant plusieurs décennies», a mentionné l’artiste.

Cecil D. Long, originaire de Moncton, a étudié les beaux-arts à l’Université Mount Allison et a travaillé œuvré dans plusieurs disciplines artistiques. Il a créé et vendu des œuvres dans le monde entier.

«Le quartier de la rue St-George a beaucoup changé depuis cet été, souligne Anne Poirier Basque, directrice générale de Moncton Centre-ville. Nous sommes ravis des résultats de la première phase des améliorations de l’aménagement urbain complétée cette année; les peintures murales dans le quartier y ajoutent de la couleur et un élément culturel renouvelé; et maintenant, cette ma-gnifique sculpture se dresse fièrement au coin des rues St-George et High en hommage à la communauté et son peuple».

«Nous sommes patriotes», hymne à la fierté

par Élody Brine

SHÉDIAC - Les élèves de la polyvalente Louis-J.-Robichaud étaient tous très fébriles, le 24 septembre dernier, lors du lancement officiel de leur chanson d’école.

Intitulée «Nous sommes patriotes», la chanson met en valeur la fierté d’être un Patriote, décrit les activités qui se déroulent à l’école et surtout, exprime l’importance de parler français pour les élèves.

L’écriture de ce chef d’œuvre s’est déroulée l’an dernier dans le cadre d’un atelier avec un auteur-compositeur-interprète local Daniel Léger. Le groupe, composé d’une dizaine de jeunes de la neuvième à la douzième année, s’est rencontré deux fois pour faire des remue-méninges et le fruit de leurs efforts est une chanson du type ballade qui sait comment toucher le cœur de tous ceux et celles qui l’écoutent, surtout ceux qui ont fréquenté l’école. Les élèves de la polyvalente sont extrêmement fiers de pouvoir maintenant dire qu’ils ont une chanson thème, qu’ils chantent tous avec honneur.

La chanson et les paroles sont maintenant disponibles sur le site web de l’école. De plus, la chanson est interprétée par une ancienne élève de l’école, Cynthia Robinson, accompagnée d’anciens élèves et d’élèves actuels de la polyvalente, Jolyn Hébert, Jonathan Bourgeois et Colleen Duguay ainsi que l’enseignant de musique, monsieur Steven Haché. Nous vous invitons à aller écouter la preuve que les jeunes de la région ont vraiment du talent!

Les Matinées scolaires FICFA ont commencé!

vieetudiante

MONCTON – Les Matinées scolaires du FICFA ont débuté le 27 octobre dernier et ont déjà touché plus de 3500 enfants des écoles du Grand Moncton. Les élèves des écoles Sainte-Thérèse, Anna Malenfant, Le Sommet, Les Bâtisseurs, Carrefour de l’Acadie, Marée-Montante, Mgr-François-Bourgeois et Kent Sud ont pu profiter d’excellentes projections dans le cadre de ce volet du FICFA 2014.

Depuis plus de 20 ans, le FICFA offre des projections scolaires aux jeunes du district francophone sud. Chaque année, le volet scolaire touche de plus en plus d’enfants et d’adolescents. D’ici le 13 novembre 2014, ce seront 7691 jeunes, soit environ 300 de plus que l’an dernier, qui auront la chance d’assister à une séance de cinéma dans le cadre du FICFA.

Au programme cette année, les élèves de la maternelle à la 5e année peuvent visionner la production québécoise «Le coq de Saint-Victor» de Pierre Greco. Ceux de la 6e à la 8e année peuvent voir le fameux film tourné dans la région du Nouveau-Brunswick en 2013 «La gang des hors la loi» de Jean Beaudry. Quant aux élèves de la 8e à la 12e année, ils ont la chance de découvrir film français «En solitaire» de Christophe Offenstein,

Pour Marie-Pierre Valay-Nadeau, coordinatrice et responsable des matinées scolaires du FICFA, «les ma-tinées scolaires sont une occasion de faire vivre une expé-rience cinématographique en français dans une salle de cinéma à des jeunes vivant dans un environnement où la langue française est souvent minoritaire. C’est aussi une opportunité de leur montrer des films provenant d’un peu partout dans la francophonie et leur permettre de découvrir ce qui se fait ailleurs au pays et dans le monde.»

«Je trouve cela fantastique de voir les jeunes s’émerveiller devant les films que nous leur présentons. Ils arrivent, ils sont tous excités et ils repartent tous le sourire aux lèvres. Pour certains élèves (surtout les plus jeunes), c’est la première fois qu’ils mettent les pieds dans une salle de cinéma, pour d’autres, c’est la première fois qu’ils viennent voir un film en français. Les élèves comme les enseignants sont toujours ravis de faire partie de cet évènement.»

Ce projet est principalement soutenu par le Cineplex et le Centre des arts et de la culture de Dieppe qui encore une fois cette année, mettent à disposition leurs salles respectives. Le District francophone Sud, de son côté, appuie la coordination et encourage cette initiative.

Du Baroque au Jazz, avec le Chœur Beauséjour

Le Choeur Beauséjour, sous la direction de Monique Richard

Le Choeur Beauséjour, sous la direction de Monique Richard

MONCTON - Le Choeur Beauséjour, sous la direction de Monique Richard, présentera le concert «Du Baroque au Jazz», le dimanche 16 novembre, à 15h, à l’église St. John’s United située au 75, rue Alma, à Moncton.

Le chœur de femmes interprétera des œuvres allant de la période baroque avec Vivaldi et Puccini, à la musique d’aujourd’hui avec le Nidaros Jazz Mass de Chilcott et des extraits du Songs of Sanctury de Jenkins, qui nous transportent dans l’univers de la musique de film.

Le chœur sera accompagné par plusieurs instrumentistes dont un ensemble à cordes formé de Catherine Gagné (violon I), Nathalie Horn (violon II), Robin Streb (alto), Ana-Maria Llieras (violoncelle) et Monica Lang (contrebasse), ainsi que les percussionnistes Michel Deschênes et Christian Thibeault et le pianiste Nhat-Viet Phi.

On peut se procurer des billets auprès des choristes ou à la Librairie acadienne.