Mathieu Léger, lauréat d’une résidence croisée à Nantes

MONCTON - Le Consulat général de France dans les Provinces atlantiques et l’Institut Français ont annoncé les noms des deux lauréats du programme de résidence croisée entre le Centre culturel Aberdeen et Paradise à Nantes (France).

La lauréate française est Isabelle Dehay, artiste numérique. Mme Dehay est actuellement en résidence au Centre culturel Aberdeen à Moncton, jusqu’au 29 novembre. Elle présentera les résultats de ses travaux dans le cadre du Volet Arts Médiatiques (VAM) du Festival International du Cinéma Francophone en Acadie (FICFA) qui se déroulera du 13 au 21 novembre.

Du côté canadien, le lauréat est l’artiste visuel Mathieu Léger. M. Léger effectuera sa résidence à la Galerie Paradise à Nantes du 13 octobre au 15 décembre. Les résultats de sa recherche feront l’objet d’une exposition à la fin de sa résidence.

La résidence croisée Moncton / Nantes a pour objectif d’approfondir les liens artistiques en francophonie et de consolider les réseaux des artistes, des structures d’accueil et des lieux de diffusion dans le domaine des arts numériques (médiatiques) et des arts visuels.

Cette résidence permettra de contribuer au développement des artistes acadiens sur la scène internationale et d’accroitre la connaissance de la création contemporaine acadienne à Moncton.

Ce dispositif est une initiative du Consulat général de France dans les Provinces atlantiques et de l’Institut Français et a été réalisé en partenariat avec la Province du Nouveau-Brunswick, le Festival International du Cinéma Francophone en Acadie, la Société Nationale de l’Acadie, le Centre culturel Aberdeen et la Galerie Paradise à Nantes.

«Le projet en tant que tel sera extrêmement bénéfique, car il permettra de renforcer l’axe Moncton Nantes avec un projet qui se déroule sur plusieurs mois. En plus, il permettra de souligner, avec la présence exceptionnellement longue d’une artiste française, les 50 ans de l’installation du Consulat de France à Moncton», estime Vincent Hommeril, Consul général de France dans les Provinces atlantiques.

Du côté de la Société Nationale de l’Acadie, la réalisation du présent projet est une retombée directe des rencontres France-Acadie, organisées en 2013, en partenariat avec la ville de Nantes et le Congrès mondial acadien.

«La résidence croisée Nantes-Acadie figurait dans la liste des projets les plus susceptibles à voir le jour. Nous sommes donc des plus heureux d’assister au début d’une aventure qui nous le souhaitons fera naître d’autres formes d’échanges entre l’Acadie, la Ville de Nantes et l’Ouest Atlantique de la France», souhaite le directeur général de la SNA, Eric Larocque.

Pour le président du Conseil d’administration du Centre culturel Aberdeen et directeur de Film Zone, Marc Gauthier la réalisation d’un premier projet avec l’Institut français est une occasion extraordinaire de présenter la richesse et la diversité de la création en Acadie.

«La réalisation de ce projet de résidence croisée sera bénéfique non seulement pour les artistes qui y participeront, mais tout autant pour les structures d’accueil du projet. Je souhaite sincèrement que cette première initiative n’est que le début d’une longue aventure entre l’Acadie et la France», a commenté M. Gauthier.

L’Été musical de l’Église historique de Barachois présente Paysages

GRAND-BARACHOIS - La soprano Leslie-Ann Bradley et le pianiste Julien LeBlanc seront en récital à l’Église historique de Barachois, le mardi 5 août, à 19h30, pour un récital inti-tulé «Paysages».

La première partie du concert sera dédiée aux magnifiques mélodies du compositeur Henri Duparc. Sur des textes de grands poètes français dont Charles Beaudelaire, Théophile Gautier et Jean Lahor, plusieurs de ces mé-lodies exploreront le thème du voyage. Elles décriront plusieurs endroits idylliques tout en vous emportant dans un intéressant voyage sensoriel et émotif. Une pièce pour piano seul d’Ernest Chausson ainsi que le 6e Nocturne de Gabriel Fauré serviront d’interludes musicaux à ces groupes de mé-lodies.

En deuxième partie, Mozart et Richard Strauss seront à l’honneur. Le grand air de concert pour soprano et piano «Non mi scordi di te» permettra d’apprécier la grande virtuosité vocale de Mme Bradley ainsi que ses capacités théâtrales. Les Quatre derniers Lieder de Richard Strauss clôturera le concert. Ce chef-d’œuvre ultime du grand compositeur autrichien, est un peu une synthèse d’une vie ou d’un voyage qui tire à sa fin. Emprunt d’une grande sensualité typique de l’époque post romantique, ces pages comptent parmi les plus belles de l’histoire de la musique.

On a décrit Leslie-Ann Bradley comment étant «simplement magnifique, possédant une voix spectaculaire» lors de son passage au Saskatoon Opéra dans le rôle de Rosalinde dans «La Chauve Souris» de Johannes Strauss. Le Toronto Star a également affirmé qu’elle «redonne vie à la scène dès qu’elle y pose les pieds». Mme Bradley est grandement appréciée pour ses interprétations d’œuvres de Mozart dont les rôles de la Comtesse dans Les Noces de Figaro ainsi que Donna Anna et Donna Elvira dans Don Gionvanni. On peut l’entendre régulièrement dans le répertoire d’Oratorio dont la Messe du Couronnement et le Requiem de Mozart ainsi qu’Elijah de Mendelsohnn, plusieurs œuvres de Bach et le War Requiem de Britten. Elle est de plus en plus en demande comme soliste au Canada et aux États-Unis et on a pu l’entendre à Pacific Opera (Victoria), Vancouver Opera, Saskatoon Opera, Boston Midsummer Opera, avec l’Orchestre Symphonique de Québec, l’Orchestre symphonique de Vancouver, Winnipeg Symphony, Kitchener-Waterloo Symphony, Orquesta Sinfonica National de México, Mendelshonn Choir et Vancouver Cantata Singers.

La liste complète des concerts est disponible à www.eglisehistoriquebarachois.org.

Les billets sont également en vente sur ce site, ainsi qu’à l’Église historique de Barachois. Il est également possible de réserver des pla-ces en appelant le 532-2976 ou en ligne à l’adresse sui-vante : reservation@eglise historiquebarachois.org.

L’Été musical de l’Église historique de Barachois existe depuis plus de 30 ans. Un joyau culturel pour l’Acadie et le sud-est du Nouveau-Brunswick, il est l’une des seules manifestations de musique classique estivale en Atlantique. À ce jour, on y a présenté plus de 230 concerts, permettant au public de connaître des artistes brillants d’ici et d’ailleurs.

 

Dernier spectacle de la Fête du Dupuis Corner

CAP-PELÉ – Environ 250 personnes ont assisté au der-nier spectacle, organisé par le comité organisateur de la Fête Dupuis Corner, qui avait lieu à Plage de l’Aboiteau samedi dernier. Sous un ciel étoilé, les gens qui étaient venu écouter et fêter avec Laurie LeBlanc, son orchestre et le groupe local «Les Travelleux» se sont bien amusés.

On se rappelle, plus de 20 ans passés, qu’un groupe de bénévoles de Dupuis Corner avait voulu organiser une fête représentative de leur coin et c’est de là qu’à débuté l’histoire de la Fête du Dupuis Corner. Durant les premières années, cette rencontre avait lieu à divers endroits à Dupuis Corner et par la suite, la Fête s’est continuée au Centre de Plage de l’Aboiteau, à chaque année, depuis son ouverture en 1997. Durant toutes ces années, cette fête communautaire a rassemblé des milliers de personnes qui ont assisté aux activités du jour et au spectacle de la soirée. Nul doute que la Fête du Dupuis Corner a connu de gros succès durant son existence!

Aujourd’hui, les membres du comité organisateur se disent trop occupés au travail et avec des engagements familiaux pour continuer l’organisation de la Fête Dupuis Corner toutefois, ils apprécieraient voir cette fête se continuer. Ceci dit, durant les prochains mois, la municipalité aura l’occasion de réévaluer sa programmation estivale et de prendre des décisions concernant les activités estivales 2015.

En terminant, le Village de Cap-Pelé reconnaît l’excellent travail qui a été fait par les membres du comité durant toutes ces années et tient à remercier tous ceux et celles qui ont participé à l’organisation des Fêtes du Dupuis Corner ainsi que le populaire chansonnier acadien Laurie LeBlanc, qui a su divertir les foules pendant plusieurs années, avec sa belle musique acadienne! À vous tous, MERCI BEAUCOUP, votre contribution a grandement été appréciée!

Un bilan réussi pour la 3e édition du Festival du cirque de Dieppe!

DIEPPE - Le pari audacieux de multiplier les activités au Festival du cirque de Dieppe a été remporté. En effet, le pu-blic a répondu présent que ce soit pour le grand spectacle du Mercredi Show, les spectacles de rue, les ateliers, la Nuit du cirque en plus des nombreuses animations menées au marché des fermiers de Dieppe. Plus de 4500 personnes ont été rejointes pour toutes les activités.

Le concept de La Nuit du cirque, soirée dansante avec Dj et performances de cirque, a énormément plu aux participants. Le public a bien joué le jeu et s’est déguisé. Luc Gaudet, directeur du Centre des arts et de la culture de Dieppe, endroit où se déroulait cet évènement, «souhaite que cette activité revienne chaque année car elle a amené une clientèle qui ne vient pas au centre habituellement et qui semble avoir eu beaucoup de plaisir».

Les quelques estrades installées pour les spectacles de rue n’ont pas suffit à permettre aux gens de s’asseoir. Les numéros humoristiques : LOL brothers (acrobatie rock n’roll), Claude Belval (trampoline acrobate) ou Séquoïa (jonglerie) ont ravi le public. Les numéros avec The Carpetbag Brigade et Circus Stella ont su amener une touche plus profonde et poétique (danse et échasses acrobatiques). Les jeunes talents émergeants ont aussi pu démontrer leur capa-cité (cerceau et contorsions) comme l’a mentionné Katrine Bourgeois (contorsionniste émergeante). Celle-ci est très heureuse d’avoir eu la chance de rencontrer des artistes professionnels.

Ceux-ci ont été enthousiasmés par l’ambiance du Festival: «Nous avons été bien traité ici et l’ambiance fami-liale du Festival était génial» dixit Gonzalo Coloma, des Lol Brothers, compagnie qui se produit à dimension internationale.

Les ateliers à la Place 1604 du vendredi et du samedi après-midi ont attiré et ravi les enfants surtout (fabrication de masques, trampoline, main à main, jonglage), mais aussi les adultes qui se sont laisses entrainés par l’ambiance festive.

Les retombées pour ce troisième festival sont nombreuses pour les artistes d’ici. Ils ont pu se produire et rencontrer des artistes professionnels. Pour le public, sa connaissance du cirque commence à s’agrandir de par la diversité des numéros (Roue de Cyr, clown, cirque contemporain). Le Circus Stella, organisateur de l’évènement espère avoir suscité de nouvelles passions dans ce domaine.

 

Le Village des artistes change d’emplacement

Cette oeuvre d'art est de l'artiste peintre Rosella Dupuis de Shédiac et est intitulée «Foggy Summer Morning».

Cette oeuvre d’art est de l’artiste peintre Rosella Dupuis de Shédiac et est intitulée «Foggy Summer Morning».

SHÉDIAC - Suite à une consultation avec les artistes participants de l’an passé, et les commentaires reçus du grand public, les organisateurs du Village des artistes de Shédiac ont décidé de changer l’emplacement de cet évènement pour cette année.

Le Village des artistes édition 2014 se tiendra donc au Centre multifonctionnel de la Ville de Shédiac, situé au 58, rue du Festival, sur le même terrain que l’aréna. Ce changement d’emplacement fait suite aux problèmes de grands vents et d’intempérie pendant chacune des trois dernières années, où le Village avait lieu dehors.

Le Centre multifonctionnel de Shédiac sera donc transformé en un Village pour les artistes, la fin de semaine du 18 au 20 juillet, 2014. Ce rendez-vous d’au-delà 30 artistes peintres offrira au public une ambiance festive de célébrations et de couleurs et présentera une collection haute gamme d’œuvres d’art.

Selon Francis Dupuis, porte-parole de cette fin de semaine «ce rassemblement d’artistes professionnel.l.e.s fera la promotion de l’art de la peinture de notre région et créera une opportunité unique pour les artistes et le grand public d’entrer en contact les uns avec les autres pour jouir de ces créations artistiques et offrira aux visiteurs la possibilité d’admirer et d’acheter ces œuvres d’art dans un lieu centralisé.»

Le Village des artistes sera ouvert au public : le vendredi 18 juillet à partir de 17h jusqu’à 21; le samedi 19 juillet de 10h jusqu’à 19h et le dimanche 20 juillet de 10h jusqu’à 17h.

L’entrée au Centre multifonctionnel ainsi que le stationnement sont gratuits pour cet évènement.

Le Mercredi Show Cet été, ça se passe à la Place1604

DIEPPE - La série de spectacles extérieurs gratuits du Mercredi Show débute le 2 juillet et se termine le 20 août. Cette tradition, de plus de 25 ans, réveille la Place 1604, située derrière l’Hôtel de ville de Dieppe, chaque été avec des centaines de personnes à chaque représentation.

Les spectacles débutent à 18h30.

La programmation comprend : 2 juillet – Stephen Leblanc (rock, folk), Big Bad Marty Band (reprise de chansons acadiennes et populaires anglophones); 9  juillet – Myriam Arseneau (populaire francophone), Eddie Chase and Grafitti 4 (classiques des années 50 et 60); 16 juillet – Khaled Abed (musique nord-africaine),  Izzy and the Prohibition (reprises motown, soul, blues anglophone et originales francophones); 23 juillet – Vitrine de cirque dans le cadre du Festival du Cirque à Dieppe; 30 juillet – Wanabi Farmeur (folk, rock, musique du monde), Christian Kit Goguen; 6 août – Raphaël Butler (Folk, rock, pop), Annie Blanchard (Populaire); 13 août – Sheryl Cormier (Cajun – Louisiane), Dominique Dupuis (traditionnelle acadienne, celtique); 20 août – Shaun LeBlanc (balades, populaire anglophone et francophone), Caroline Savoie (populaire, folk).

Exposition Sur un plateau d’argent

plateau

MONCTON – Jusqu’au 30 mai, la Galerie Sans Nom présente l’exposition «Sur un plateau d’argent» de Mathieu Léger.

L’œuvre «Sur un plateau d’argent» est une série de plateaux d’argent gravés qui évoque les conflits entre les Britanniques et les Acadiens et la résonance prolongée de leur impact dans l’Acadie moderne. Les plateaux, le plus souvent associés à l’aristocratie britannique, sont paradoxalement devenus des objets de bon marché dans les boutiques d’occasion.

L’artiste se réapproprie ces articles d’argenterie, qu’il utilise comme toiles de fond pour sa pratique textuelle consistant à injecter un sens nouveau et à créer un contraste entre le contenant et le contenu : la culture utilitaire des Britanniques en tant que réceptacle des perspectives acadiennes. Certains de ces plateaux évoquent l’impact du paysage géographique acadien en perpétuelle mouvance; d’autres font référence à de fameux liens généalogiques; d’autres encore illustrent directement l’impact sur le dialecte chiac dont les Acadiens ont hérité. «Sur un plateau d’argent» commémore le passé et le présent du folklore acadien.

Mathieu Léger est un artiste multidisciplinaire résidant à Moncton.  Après ses études en littérature anglaise et en arts plastiques à l’Université de Moncton, il entreprend des résidences d’artistes et des expositions au Canada, aux États-Unis et en Europe.  Il est membre fondateur de la Factrie, atelier d’artistes au Centre culturel Aberdeen à Moncton.

Appel aux talents locaux : Spectacle d’été en plein air

SHÉDIAC – La Société culturelle Sud-Acadie accepte présentement les demandes de participation d’artistes locaux de la relève souhaitant être considérés pour la série de spectacles en plein air durant la programmation Célébrons nos quais 2014. Un cachet sera offert.

Musiciens, conteurs, chansonniers sont invités à in-diquer leur intérêt de participer à la programmation 2014 en communiquant à info@sudacadie.ca.

La date limite pour soumettre sa candidature est le 30 avril.

Célébrons nos quais offre une série annuelle de spectacles d’été gratuits en plein sur les quais du Sud Acadie en juillet et en août, et met en vedette parmi les meilleurs talents locaux visitez notre site web pour plus de détails.

Renseignements : www.sudacadie.ca.

La fraîcheur du printemps au Théâtre du Monument-Lefebvre

MEMRAMCOOK – C’est avec The BackYard Devils que débute la saison cultu-relle du printemps au Théâtre du Monument-Lefebvre, à Memramcook.

Le 26 avril prochain, ces musiciens de la région débarquent avec leur propre style de bluegrass, rockabilly et country. La musicalité est profondément ancrée dans ce groupe et même s’ils jouent des styles considérés plus anciens, ils ont réussi à mettre leur propre touche moderne.

Pour la première fois au Monument-Lefebvre, Annie Blanchard sera en spectacle le 10 mai. Présentement en tournée en appui de son troisième album Annie Blanchard, celle qui nous a charmés avec son interprétation d’Évangeline à Star Académie en 2005 saura charmer avec ses airs folk-pop avec petits accents country.

Sur les talons de leur premier album complet, Les Hay Babies lancent leur album en grand avec un spectacle exclusif au Monument- Lefebvre, le jeudi 22 mai.

La comédie de Raymond Villeneuve Pour femmes seulement, présentée l’an dernier par la Troupe du Monument, est de retour dans le cadre d’une collecte  de  fonds  les 2  et 3  mai prochain. Les profits amassés seront partagés en partie afin d’aider la participation des comédiennes au Festival de Théâtre en Acadie à Dalhousie en mai 2014, et à l’équipe de ringuette Codiac Elite. Les filles âgées de 12 et 13 ans se rendront en Finlande et en Suède en décembre 2014.

La saison de théâtre au Monument-Lefebvre comportera également un spectacle de la Chorale Voce dell’Anima. Sous la direction de Monette Gould, ce chœur de voix féminines présentera une sélection de chansons populaires, ainsi que les succès de la comédie musicale Grease. Il y aura deux représentations du concert annuel, soit le dimanche 1er juin et le mardi 3 juin. Les billets sont également disponibles dès maintenant pour le Concert de Noël de la Chorale Voce dell’Anima les 7 et 9 décembre 2014.

Un spectacle pour les tout petits se rajoute à la programmation des fêtes au Monument-Lefebvre. Le premier Noël de Peigne avec Monique Poirier s’arrête à Memramcook le dimanche 30 novembre.

Les billets sont en vente en personne au Monument-Lefebvre (du lundi au samedi de 10h à 17h), au (506) 758-9808, au Théâtre l’Escaouette, à l’Université de Moncton et au Centre des arts et de la culture de Dieppe.

Les personnes intéressées peuvent consulter le site de la programmation au  www.monumentlefebvre.ca pour les descriptions complètes des spectacles, les heures et le prix des billets.

Un spectacle hommage à Angèle Arsenault – «Salut Angèle!»

MONCTON – Une vingtaine d’artistes acadiens unissent leur voix pour rendre hommage à leur façon à Angèle Arsenault, qui nous a quittés le 25 février dernier, lors d’un grand spectacle «Salut Angèle!» qui sera présenté samedi prochain, à 20h, au Théâtre Capitol de Moncton.

Le public pourra s’imprégner et redécouvrir l’univers musical de cette grande artiste acadienne qui est partie trop tôt.

C’est avec beaucoup d’émotion et de gratitude que Lina Boudreau, René Cormier, Calixte Duguay, Jac Gautreau. Kit Goguen, George Langford, Sandra Lecouteur, Viola Leger, Pascal Lejeune, Monique Poirier, Denis Richard, Marcella Richard, Patricia Richard, Gabriel Robichaud, Isabelle Thériault et Michel Thériault, entre autres, ont accepté de participer à cette soirée qui célébrera le riche héritage musical et humain d’Angèle Arsenault.

Pour l’instigatrice du projet, Angèle Bertin, cet hommage s’imposait : «Dans sa grande générosité et avec toute la fougue et la sensibilité qu’on lui connaissait, Angèle a touché beaucoup de monde et elle a pavé la voie à toute une génération d’artistes», explique-t-elle. «Ce spectacle, c’est notre façon de lui dire merci. Ses chansons resteront toujours dans nos cœurs. Et quoi de mieux que le retour du printemps, signe de renouveau, pour célébrer cette artiste unique!»

Pendant plus de 35 ans, Angèle Arsenault a transmis, par ses chansons, son amour de la vie, l’affirmation de soi, la liberté et l’espoir.

Les billets sont en vente à la billetterie du Théâtre Capitol.