La Bibliothèque publique de Cap-Pelé Un lieu accueillant aux activités variées pour petits et grands

Hélène Le Pennec

Ouverte il y a plus de sept ans, la Bibliothèque publique de Cap-Pelé, située au 2638, chemin Acadie est un espace accueillant décomptant un total de plus de 1300 usa-gers d’après le rapport annuel de la bibliothèque de 2015-2016. Cette bibliothèque publique fait partie des 16 bibliothèques publiques dans la Région de bibliothèques Albert-Westmorland-Kent.

Michele-Ann Goguen, gestionnaire, nous indique ainsi que «la collection se compose d’un total de 19 654 livres (pour adultes et enfants), DVD, audio-livres et autres magasines». Avec un bel espace accueillant et lumineux, la Bibliothèque publique de Cap-Pelé souhaite proposer à ses usagers des activités variées pour les enfants comme pour les adultes. Toujours d’après le rapport annuel 2015-2016 la bibliothèque a proposé à ses usagers un total de 187 acti-vités qui ont accueilli 1 763 participants (adultes, jeunes et adolescents).

Ce samedi 11 février par exemple, la bibliothèque proposait pour les enfants de tous âges et leurs familles un bricolage libre autour du thème de la Saint Valentin. Comme Stéphanie Comeau, employée de la bibliothèque, nous l’explique, «pour chaque activité proposée, l’ensemble du matériel nécessaire au bricolage est fourni afin que les enfants puissent fabriquer un arbre à partir du contour de leur main et des cœurs de différentes couleurs pour composer les feuilles». Cette activité a réuni ce jour-là huit enfants qui ont eu le plaisir de fabriquer un beau bricolage de la Saint Valentin.

La Bibliothèque publique de Cap-Pelé propose aussi à chaque mardi soir à partir de 18h30 l’activité «Heure du conte familiale : prêt à lire», qui propose un programme d’apprentissage au-tour d’activités comme des histoires, des comptines, des bricolages ou encore des jeux, destiné aux enfants de trois à cinq ans accompagnés d’un adulte.

Vous pouvez aussi y trouver le Club de lecture men-         suel jusqu’au mardi 21 février 2017 pour le mois de février avec une rencontre prévue de 18h30 à 19h30 autour du livre «Les apparences» de l’auteur Gillian Flynn.

Enfin les jeunes de 12 ans et plus peuvent aussi se retrouver le mercredi de 14h à 15h autour des «Mercredi farfelu». Ce mercredi 15 février par exemple la thématique est « Introduction aux circuits». Les activités de ce programme sont conçues «autour de l’idée d’éveiller l’intérêt des jeunes aux domaines des sciences, de la technologie, de l’ingénierie, des mathématiques et des arts, ou STIMA», comme l’explique Stéphanie.

En complément des livres, DVD et autres documents, la Bibliothèque publique de Cap-Pelé met aussi à la disposition des usagers trois ordinateurs publics ainsi que des postes adaptés pour les adultes et enfants nécessitant un outil répondant mieux à leurs besoins.

Vous pouvez ainsi profiter de ce bel espace de lecture, d’apprentissage, de découverte et de partage le mardi de 13h à 17h et de 18h à 20h, et du mercredi au samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h. Pour répondre aux besoins de ses usagers la bibliothèque est désormais ouverte les samedis matins depuis peu.

Pour plus d’informations, téléphonez au (506) 577-2090 ou consultez le site internet de la bibliothèque ou leur page Facebook.

Lire et faire lire Acadie recherche des bénévoles ainés

Lire et faire lire Acadie, un programme de développement du plaisir de la lecture destiné aux enfants des écoles primaires francophones, recherche des bénévoles dans toutes les régions du Nouveau-Brunswick! Vous êtes à la retraite ou vous avez plus de 50 ans? Vous aimez la lecture et voulez partager ce plaisir avec des jeunes enfants de votre région? Devenez lecteur ou lectrice et passez un moment agréable avec les enfants pour développer leur goût de la lecture tout en tissant des liens entre les générations! Faites une différence pour cinq enfants en investissant 10 heures de bénévolat en raison d’une heure par semaine. C’est simple et valorisant! Consultez lflacadie.ca pour en savoir plus sur ce beau programme. Nous avons des besoins immédiats de bénévoles dans les écoles Ste-Thérèse et Anna-Malenfant de Dieppe, Le Sommet de Moncton et Mgr-François-Bourgeois de Shédiac. Peu importe où vous demeurez, n’hésitez pas à vous inscrire par téléphone au 854-0060 ou par courriel à lireetfairelire acadie@yahoo.ca.

À la Galerie 12 du Centre culturel Aberdeen: Roméo Savoie rend un hommage vibrant à Christian Brun

Romeo Savoie

Romeo Savoie

Hélène Le Pennec

Né à Moncton en 1928, Roméo Savoie est un des grands artistes que l’Acadie a le plaisir et l’honneur de posséder. Architecte, poète et peintre, il est un artiste complet qui participe pleinement à l’enrichissement de l’art et de la culture acadienne dans son ensemble depuis de nombreuses années. Il a notamment depuis 1971 exposé à de multiples reprises en solo ou en groupe. Il est ainsi possible de retrouver ses œuvres dans différents endroits que ce soit au Canada ou encore à l’étranger.

Celui qui a participé, entre autre, à la création de la Galerie Sans Nom et de la Galerie 12 du Centre Culturel Aberdeen y tient, en ce moment même et pour les prochaines semaines à venir, une exposition. En effet du 10 février au 8 mars 2017 Roméo Savoie expose certaines de ces œuvres dans la Galerie 12 du Centre Culturel Aberdeen à Moncton.

Il y a de rencontres qui touchent profondément, celle-ci en fait assurément partie. Un samedi après-midi, Galerie 12 du Centre Culturel Aberdeen, une rencontre pleine d’émotions avec un artiste reconnu, un homme d’une gentillesse incroyable, attristé par la perte d’un de ses grands amis. En effet, alors qu’il installe ses œuvres aux murs de cette galerie renommée, Roméo me parle de son exposition dédiée spécialement à un homme qu’il a bien connu, un de ses amis proches, Christian Brun.

À l’entrée de la Galerie 12 on trouve accroché au mur un portrait de Christian, une œuvre de Roméo et en dessous le mot «HOMMAGE» écrit en lettres d’or. Cette exposition, Roméo Savoie souhaite la dédier à cet homme qui était pour lui «un grand artiste et un grand ami». Il rajoute ainsi «aimé de tous, Christian était un grand artiste et nous l’aimions beaucoup, nous voulons ainsi lui rendre hommage dans cette exposition». Cette perte est pour lui intense puisque Christian et lui se connaissait depuis de nombreuses années. Roméo voyait aussi en Christian «un artiste visuel et un poète d’une grande qualité» et une personne pour qui il avait beaucoup d’estime.

Curieux ou connaisseurs de Roméo Savoie, que vous souhaitiez découvrir cet artiste pour la première fois, poursuivre de vous immerger dans ses créations ou encore rendre hommage à Christian Brun, vous êtes invités à vous rendre à la Galerie 12 du Centre Culturel Aberdeen à Moncton jusqu’au 8 mars prochain.

 

 

Quatrième édition d’Un phare dans la nuit : artistes recherchés

C’est le dimanche 26 février prochain que l’événement Un phare dans la nuit tiendra ses auditions en vue de sa quatrième édition, qui se tiendra les 16 et 17 juin 2017 à Moncton.

Les organisateurs sont à la recherche de musiciens, chanteurs et danseurs qui souhaitent montrer leurs   talents sur scène, tout en contribuant à une excellente cause : la sensibilisation aux maladies mentales.

Le Dr Patrick Marcotte, psychiatre au Centre hospita- lier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont et organisateur de l’événement, explique que l’impact d’Un phare dans la nuit a été énorme jusqu’ici.

«Il y a encore tellement de fausses conceptions néfastes qui rongent notre domaine, par exemple, que les gens avec un trouble mental sont tous dangereux ou paresseux; que c’est facile de s’en sortir par simple bonne volonté ou de saines habitudes de vie; que les traitements en psychiatrie sont atroces et rendent zombie; que ça ne vaut pas la peine de consulter et de suivre son traitement; et surtout, que les gens atteints sont profondément différents, indignes d’être respectés et aimés, explique le Dr Marcotte. Le phare éclaire tous les racoins de la réalité des gens atteints et met les pendules à l’heure.»

L’artiste Ronaldo Richard a eu l’occasion de participer à l’événement dans le passé.

«Un phare dans la nuit m’a donné l’occasion de partager mon monde intérieur avec un public des plus réceptif et respectueux. Je me suis senti entouré par un grand cercle d’ami.e.s. Ça a créé pour moi une occasion où j’ai su me dépasser, où j’ai pu partager ma passion. C’était un moment inoubliable! J’encourage tous ceux et celles qui ont un talent à partager, à participer aux auditions du 26 février.»

Quand on aime, on a toujours… 21 ans!

Lancement sous le signe de l’amour pour Bouton d’or Acadie

   Alors que notre époque semble s’assombrir et qu’une bonne partie de la Péninsule acadienne est encore plongée dans le noir suite à la crise du verglas, l’amour sous toutes ses formes est plus que jamais nécessaire. L’amour-passion, l’amour familial, l’amour pour nos enfants, l’amour des livres, l’amour du sol nourricier, l’amour-solidarité, l’amour de l’Acadie, l’amour-amitié, l’amour qui abolit les frontières et qui réchauffe les cœurs. L’amour, toujours l’amour… À la veille de la Saint-Valentin, les éditions Bouton d’or Acadie débutent une nouvelle année littéraire avec un triple lancement de livre, par amour pour ses lecteurs et ses créateurs!

Michel Thériault, le populaire chanteur récipiendaire d’un prix Éloizes 2016, accueillera les lectrices et lecteurs de tout âge avec son nouveau livre, Ils sont… (illustré par Magali Ben) qui sera lancé tout d’abord au Centre des arts et de la culture de Dieppe, le vendredi 10 février de 17h à 19h, en même temps que le vernissage de l’exposition «À cœur ouvert», mettant en vedette les trois artistes visuels Suzanne Albert, Luc A. Charette et Michel Thériault lui-même.

 

Le 14 février, donnez à votre amour le cadeau idéal : une oeuvre

Les billets sont maintenant en vente pour la campagne de financement annuelle Art en Boîte de l’atelier d’estampe Imago. Cette activité permet à l’atelier d’acquérir et mettre à jour ses équipements et ses installations. Une vingtaine d’artistes participants font don d’oeuvres qui sont placées dans des boîtes à pizza. Le détenteur de billet reçoit un numéro correspondant à une boîte. Le détenteur est ensuite invité à se joindre à la foule et échanger l’oeuvre reçue s’il le désire. Cette année, Art en Boîte aura lieu le mardi 14 février au premier étage du Centre Culturel Aberdeen, de 16h à 20h.

Les billets sont 50$; contactez Jennifer au 506 388-1431 pour de plus amples renseignements ou pour réserver des billets.

Monette Léger et les Snowhackers participeront à une compétition nationale

Charles Léger, Monette Léger et Léandre Thibodeau et la maquette Prise du jour (Catch of the day).

Charles Léger, Monette Léger et Léandre Thibodeau et la maquette Prise du jour (Catch of the day).

Monette Léger, artiste multidisciplinaire de Shédiac et capitaine de l’équipe des SnowHackers, représentera la région de l’Atlantique du Canada en cette grande célébration du 150e anniversaire de la Confédération. Ce rendez-vous national de sculpture sur neige aura lieu du 31 janvier au 4 février prochain au parc Jacques-Cartier à Gatineau.

«C’est un immense honneur pour nous et un prestige de pouvoir représenter cette année, la région de l’Atlantique, car seulement cinq équipes furent choisies pour l’événement. Le rendez-vous du Carnaval Bal de Neige est la fête de la capitale en hiver dans la région d’Ottawa-Gatineau chaque année auquel nous avons eu la chance de participer en 2009 et 2010. Cette année, pour souligner le 150e anniversaire du Canada, j’ai choisi de faire une pièce intitulée «Prise du jour» (Catch of the Day) qui représente l’hiver dans notre coin de l’Atlantique. Je voulais également faire le lien entre les provinces de l’est du Canada et cela avec un sens d’humour», indique madame Léger.

«Le Domaine des flocons du Bal de Neige, situé au parc Jacques-Cartier de Gatineau, est le plus grand terrain de jeu hivernal en Amérique du Nord! Les sculptures du Rendez-vous national de sculptures de neige seront d’une hauteur de 16 pieds par 12 pieds de largeur par 12 pieds de profondeur. Celles-ci seront illuminées en soirée et je peux vous assurer que cet endroit est magique et admiré des visiteurs, car les sculptures de neige sont éclairées par une myriade de lumières multicolores. Chaque année, plus de 600 000 personnes participent aux activités du Bal de Neige», souligne Monette.

Accompagneront dans ce projet d’envergure : son frère Charles Léger, de même que Léandre Thibodeau qui s’était joint à l’équipe pour quelques compétitions lors des dernières sculptures de neige.

 

Le Christ est apparu au Gun Club : une apparition très attendue

gunclub

   Le théâtre l’Escaouette en coproduction avec Le Pays de la Sagouine commencent l’année 2017 en force en reprenant Le Christ est apparu au Gun Club, une pièce culte de l’auteur Herménégilde Chiasson.

Le Christ est apparu au Gun Club a été créé à Moncton à l’automne 2003 par le théâtre l’Escaouette en coproduction avec le Théâtre français du Centre national des arts. Forte de son succès et saluée par la critique, la pièce a été reprise en 2005 et a fait l’objet d’une importante tournée canadienne.

Le public aura la chance d’assister à la pièce les 25 et 26 janvier à 19h30 au théâtre l’Escaouette et les 10, 11 et 12 février à 20h au Pays de la Sagouine.

La nouvelle production mise en scène par Andréi Zaharia réunira sur scène Eric Butler et Luc LeBlanc, qui faisaient partie de la distribution originale, et la chanteuse et comédienne Izabelle Ouellet.

La pièce comporte plusieurs chansons écrites par Herménégilde Chiasson et interprétées «live» par Izabelle Ouellet sur des musiques d’artistes tels que Les Païens, Denis Richard, Jean-François Mallet, Johnny Comeau, Mario «Fayo» Leblanc, et Jolène Richard.

Le compositeur Jean-François Mallet signe l’environnement sonore alors que les éclairages sont de Marc Paulin. La bande sonore a été réalisée avec la participation de plusieurs musiciens acadiens, dont Georges Belliveau, Danny Bourgeois, Jean-Pascal Comeau, Mario Robichaud et Aaron Currie.

Les billets sont disponibles au guichet du théâtre l’Escaouette situé 170, rue Botsford, au www.escaouette.com, ou en composant le 506.855.0001, poste 207. Le guichet du théâtre est ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h et les soirs de représentation. Les billets sont également en vente au Service des Loisirs socioculturels de l’Université de Moncton (Centre étudiant, campus de Moncton); au Monument-Lefebvre, 480, rue Centrale à Memramcook et au Centre des arts et de la culture de Dieppe, 331, avenue Acadie à Dieppe.

 

L’Académie de théâtre du Capitol dévoile une nouvelle image de marqu

acacapitol

   L’Académie de théâtre du Capitol, anciennement connue sous le nom de l’École des arts de la scène du Capitol, dévoile sa nouvelle image de marque.

«Ce nouveau nom représente plus clairement ce que nous offrons à la communauté, soit de la formation en théâtre, qu’elle soit offerte par le biais de classes, d’ateliers, de camps ou d’occasions de création ou de performance», affirme la directrice de l’Académie de théâtre, Mélanie Lavoie. «L’Académie garde son mandat d’offrir des classes pour tous les niveaux d’expérience, aux gens de tous âges, et ce dans les deux langues officielles.»

La formation en théâtre au Capitol a connu ses débuts en 1997 avec un camp d’été, pour évoluer vers une formation offerte à longueur d’année où les gens de tous âges et de tous les niveaux d’expérience venaient pour développer leurs habiletés en théâtre. Des milliers d’élèves y sont passés et ont vu à la création d’une centaine de projets et de performances présentées devant public, souvent gratuitement. D’anciens élèves de l’école ont poursuivi une carrière professionnelle à la télévision et sur la scène. «Nous étions très fiers de constater que plusieurs de nos élèves et nos anciens ont été choisis pour faire partie de la distribution des productions The Sound of Music et plus récemment, de Oliver! Cela confirme que notre enseignement est de grande qualité», ajoute Mélanie Lavoie.

Le Capitol est le noyau du secteur culturel et artistique dans la région, ce qui le positionne très bien pour offrir une formation professionnelle en théâtre. «L’Académie de théâtre du Capitol est l’endroit par excellence où les amateurs de théâtre peuvent peaufiner leurs habiletés en théâtre et en comédie musicale», affirme Kim Rayworth, directrice générale du Théâtre Capitol. «Nous souhaitons également que les élèves de l’Académie de théâtre du Capitol développeront un intérêt pour assister à des spectacles et ce, pour toute leur vie.»

Au fil des ans, l’Académie de théâtre du Capitol a déve-loppé un lien solide avec plusieurs organismes et groupes communautaires. Cette nouvelle image de marque n’est qu’un premier pas avec une diversification dans l’offre de l’Académie pour mieux répondre à la demande des gens de la région.

Activités à venir

  • Inscriptions maintenant ouvertes pour la session d’hiver (Économisez 10% avant le 3 janvier). Les classes dé-buteront la semaine du 24 janvier.
  • Des ateliers de théâtre gratuits auront lieu le 31 décembre (à 13h30 et 14h), dans le cadre du coup d’envoi des célébrations du 150e anniversaire du Canada à Moncton.

Claude Boudreau intronisé à l’Ordre des légendes vivantes en Louisiane

Claude Boudreau

Claude Boudreau

Claude Boudreau est le premier Acadien du N.-B. à être intronisé à «l’Order of Living Legends» de la Fondation Culturelle du Patrimoine Acadien à Érath en Louisiane.

C’est lors d’une cérémonie publique au Café du Musée Acadien d’Érath, le samedi 12 novembre dernier et en présence d’environ 60 personnes dont une trentaine d’Acadiens participant au voyage La Louisiane des cousins cajuns 2016 et une trentaine de Cajuns venus pour saluer les cousins et les cousines que Claude Boudreau a été intronisé dans l’ordre louisianais.

L’Ordre des légendes vivantes honore depuis 1997 les personnes qui aident à façonner et définir la culture cadjine. Les intronisés sont aussi reconnus pour leur contribution à la conservation de la culture acadienne. Le programme est parrainé par le Musée Acadien d’Érath, un organisme à but non-lucratif.

Le maître de cérémonie était l’avocat et promoteur de la culture acadienne en Louisiane, Warren Perrin. Il a souligné la contribution de Boudreau pour faire connaître la culture de la diaspora acadienne, autant en Acadie du nord que du sud. Tout d’abord en tant que directeur de la Société du Monument-Lefebvre, il a régulièrement invité des conférenciers et des artistes cajuns à se produire au Théâtre du Monument-Lefebvre. Plus récemment en tant que propriétaire des Voyages DiasporAcadie, il offre des expériences uniques de voyage où les Acadiens du nord découvrent non seulement les attractions touristiques de la Louisiane, mais vont à la rencontre des Cajuns pour échanger, manger et même danser en famille.

Depuis 2011, plus de 500 Acadiens et Acadiennes, Cajuns et Cadjines, du Canada, des États-Unis et de la France ont voyagé dans la diaspora acadienne sous la direction et leadership de Claude Boudreau.

Monsieur Perrin a ensuite remis les certificats de l’Ordre et du gouverneur de l’état de la Louisiane à Claude Boudreau. Ce dernier a ensuite pris la parole pour remercier la Fondation et les gens présents et pour exprimer un plaisir de promouvoir et de faire découvrir la diaspora acadienne : «Notre histoire est si grandiose et unique, c’est tellement enrichissant de faire vivre cette expérience aux gens. On l’entend souvent, mais c’est vrai, chaque rencontre est comme une réunion de famille avec de la parenté que ça fait longtemps qu’on n’a pas vue.»