Anita Boudreau : Bénévole exceptionnelle!

Nous reconnaissons Anita Boudreau à côté de la maquette de l’ancien Collège de Saint-Joseph.

Jeannita Thériault

Nous avons plusieurs bénévoles qui méritent notre admiration et notre respect et nous ne sommes pas toujours au courant de leur implication constante et nous prenons pour acquis les énormes services qu’ils/qu’elles offrent au sein de leur communauté réciproque. C’est le cas d’Anita Boudreau, de Memramcook, qui, depuis sa retraite de l’enseignement à l’école Saint-Henri de Parkton, se dévoue corps et âme envers le bien-être socio-historique de son village, c’est-à-dire, Memramcook.

Actuellement, elle est présidente de la Société historique de Memramcook; sacristine pour la paroisse Saint-Thomas de Memramcook; présidente du Musée historique de la Vallée de Memramcook en plus de siéger au sein du Conseil d’administration du Monument-Lefebvre en tant que représentante de la Société culturelle de Memramcook.  Bien sûr, elle fait partie des Dames d’Acadie de Memramcook.

Au Musée historique, situé à Saint-Joseph, en face du restaurant LeBlanc, Anita est responsable de la sauvegarde des archives qui sont bien protégées à l’intérieur d’une voûte et qui contiennent des cahiers complets de l’ancien quotidien l’Évangéline; des albums de mariages selon les noms de familles et classés en ordre alphabétique et de nombreux autres documents précieux.

De plus, le Musée abrite de nombreux artéfacts, notamment une maquette du Collège Saint-Joseph avant qu’il passe au feu en 1933 «sauf la chapelle qui a été épargnée», explique Anita. Une maquette de la ferme agricole du Collège, devenue aujourd’hui le terrain de golf de Memramcook, est un rappel excellent «du temps où cette ferme était exploitée afin de nourrir les jeunes étudiants de l’époque». D’autres artéfacts comprennent des robes de mariées «en couleurs» puisque les jeunes mariées de la région ne portaient pas de robes blanches «pour respecter le climat de la deuxième guerre mondiale et de ses soldats», d’ajouter Anita.

Un vieux piano (bien accordé…) est installé à l’entrée d’une pièce du Musée et, plus loin, des anciennes poussettes de bébés. On y retrouve de grands portraits accrochés sur les divers murs du Musée : portraits du père André Bourque, musicien et compositeur : Partons la mer est belle; Le Rêve de l’exilé, etc.; celui du père Camille Lefebvre, d’origine québécoise et fondateur du Collège Saint-Joseph en 1864 et qui fut la première université francophone des provinces atlantiques au Canada; celui de Mère Marie Léonie, d’origine québécoise et fondatrice de la congrégation des Petites sœurs de la Sainte-Famille, dont quelques-unes sont venues à Saint-Joseph pour être au service de la population étudiante; le sénateur Pascal Poirier, originaire de Shédiac et j’en passe.  Des instruments agraires d’autrefois y sont également en évidence.  Ce Musée représente le passé de nos ancêtres ainsi que leur mode de vie, leurs coutumes et leurs humbles moyens de survie jusqu’à ce que la technologie prenne le dessus.

Ce Musée historique et culturel important devrait être visité durant la tenue du CMA 2019 puisqu’il représente une partie intégrante de l’histoire du Collège Saint-Joseph de Memramcook et des personnes qui ont participé à son développement socioculturel, éducatif et religieux. Sans le Collège Saint-Joseph, c’est à se demander qui aurait pu assurer le développement de cette région importante de l’Acadie surnommée «le berceau de l’Acadie» et grâce à l’implication d’Anita au Musée, le volet Histoire de cette région est dorénavant conservé.

Le Musée est fermé pendant les mois d’hiver. Il ouvrira ses portes au printemps 2019 et Anita y sera pour accueillir les visiteurs d’ici et d’ailleurs.

Exprimez vous!

*