Investissement de 1,6 million $ pour le centre-ville de Shédiac

coupemain

 L’honorable Bill Fraser, ministre des Transports et de l’Infrastructure et ministre responsable de la Société de développement régional, était à Shédiac lundi pour constater l’énorme amélioration apportée dans le cadre du Projet de revitalisation du centre-ville de Shédiac. La province a contribué 1,6 million $ à ce projet. On a profité de l’occasion pour inaugurer officiellement le projet de reconstruction de la rue Main. De gauche à droite : Bill Fraser, ministre; Jacques LeBlanc, maire de la Ville de Shédiac et Victor Boudreau, député de Shédiac-Beaubassin-Cap-Pelé. (Photo : Gilles Haché)

 

Avec des partenariats et des projets   GD Wouf a le vent dans les voiles

L’entreprise scolaire de l’école Grande-Digue, GD Wouf vient de conclure un partenariat avec Global Pet Foods NB et les magasins de Dieppe et Moncton vendront leurs produits à compter de la semaine prochaine. La dynamique équipe qui dirige l’entreprise organisera une journée communautaire expo-chiens le 17 juin 2018. GD Wouf était présente au Marché de Noël de Grande-Digue, dimanche. On reconnaît, de gauche à droite : Alexis Bourque, Élodie Losier, Gabriel Bourque, directeur de GD Wouf et Bianca Gallant. (Photo : C. Lanteigne)

L’entreprise scolaire de l’école Grande-Digue, GD Wouf vient de conclure un partenariat avec Global Pet Foods NB et les magasins de Dieppe et Moncton vendront leurs produits à compter de la semaine prochaine. La dynamique équipe qui dirige l’entreprise organisera une journée communautaire expo-chiens le 17 juin 2018. GD Wouf était présente au Marché de Noël de Grande-Digue, dimanche. On reconnaît, de gauche à droite : Alexis Bourque, Élodie Losier, Gabriel Bourque, directeur de GD Wouf et Bianca Gallant. (Photo : C. Lanteigne)

Claire Lanteigne

L’entreprise scolaire de l’école Grande-Digue, GD Wouf, ne cesse de progresser et l’équipe dynamique qui la dirige ainsi que les employé.e.s ne ménagent aucun effort pour la faire grandir.

Une belle nouvelle est sans contredit un partenariat avec Global Pet Foods, dont l’agente communautaire est Jessica Milton. «Elle nous suivait sur Facebook, de dire Alexis Bourque, l’agent de communication de GD Wouf. Nous lui avons écrit pour avoir un rendez-vous et nous sommes allés vendre notre salade lors d’une réunion avec elle et Alison Kelly, la copropriétaire du magasin. Madame Kelly a approuvé le partenariat pour les magasins de Moncton et Dieppe et a fait un premier achat de 1000$ de nos produits. C’est vraiment une bonne nouvelle.»

En janvier, les élèves se rendront aux deux magasins afin de faire la promotion de leurs produits auprès de leurs clients. Ces visites ont été organisées par Madame Milton.

«Nous sommes super heureux d’avoir un partenariat avec Global Pet Foods, de dire Gabriel Bourque, le directeur de l’entreprise. Quand je suis sorti de la réunion d’affaire, j’étais ému et je sentais que mon équipe de GD Wouf allait atteindre son objectif. Je suis tellement content qu’une vraie entreprise prenne des jeunes entrepreneurs au sérieux. Nos produits devraient être en vente aux deux magasins la fin de la semaine prochaine», dit-il très heureux.

Le but ultime de GD Wouf est la construction d’un parc à chiens dans leur communauté et les jeunes sont convaincus qu’ils peuvent y arriver.

Journée communautaire expo-chiens

   Avec leurs profits, les jeunes veulent organiser une journée communautaire expo-chiens, le 17 juin 2018. Et ils prévoient toute une programmation pour la journée, dont une tente d’experts, un défilé de mode, une course à obstacle, des photos rigolotes, une zone de jeux libres et une chasse aux biscuits, ceux de GD Wouf naturellement. Il y aura aussi des camions de nourriture sur place.

«Nous avons un nouveau partenariat pour cette journée, d’ajouter Gabriel et c’est avec Madame Ann MacLean, de Cocagne, entraîneuse de chiens pour les concours d’agilité d’équipe. Elle participe à des compétitions nationales et elle va nous aider avec la course à obstacle. Elle va nous prêter de l’équipement, nous aider avec les critères pour les chiens qui vont compétitionner dans la course «officielle» et sera disponible pour conseiller les gens du public comment faire faire la course à leur chien. De plus, elle fera des démonstrations d’agilité avec ses chiens et va inviter ses amis qui compétitionnent à faire partie du spectacle.

«Je suis aussi super heureux de travailler avec elle. Je réalise que même si nous sommes jeunes, nous pouvons offrir un cadeau à notre communauté.»

Blaze, le chien du premier ministre Brian Gallant a reçu son invitation officielle à Expo-chiens ainsi qu’un cadeau de Noël.

Des jeunes engagés et occupés

   C’est sur l’heure du dîner que les 45 élèves de la 4e à la 8e année, employés de GD Wouf vaguent à leurs activités. Le mercredi midi, c’est la rencontre des comités, celui de la planification du parc et l’autre pour la journée communautaire. Les jeudis et vendredis on fait la couture et les biscuits.

«Nos biscuits sont très populaires, de dire Alexis. Cet été au Marché de Shédiac, ils étaient tous vendus pendant la première heure. On fait aussi des foulards, des jouets, des laisses, dont certaines brillent dans le noir et une toute dernière nouveauté la laisse double. On pense toujours à de nouveaux produits à développer, c’est excitant.»

Trois enseignantes sont très engagées dans le projet avec les jeunes. Mélissa LeBlanc, Caroline LeBlanc et Ginette Bourque trouvent que les jeunes sont capables de s’entreprendre et de s’impliquer dans leur communauté. «C’est tellement beau de les voir prendre des initiatives, trouver des idées, développer du leadership, se fixer un objectif à long terme et collaborer envers l’atteinte de leur objectif, de dire Ginette. Heureusement, nous avons aussi l’appui de notre direction d’école, de l’agent communautaire et du district scolaire et avons pu bénéficier de l’aide de Place aux compétences et de leurs partenaires. Ceci facilite notre travail auprès des jeunes», conclut-elle.

Les jeunes vont encore une fois participer au concours entrepreneurial jeunesse de Sarah Short, au printemps. L’an dernier, ils participaient dans la catégorie jeunesse et ils ont gagné le trophée et un mentor, mais cette fois-ci ils participeront dans une autre catégorie.

On peut suivre les activités de GD Wouf au www.facebook.com/GDWouf.

La Chambre de commerce Cap-Pelé-Beaubassin-est reconnait des entrepreneurs et des bénévoles

 Les récipiendaires des différents prix présentés lors de la soirée de reconnaissance de la Chambre de commerce de Cap-Pelé-Beaubassin-est tenue le 24 novembre dernier au Centre de Saint-André-LeBlanc. De gauche à droite : Jean-Philippe Magot, de Claritech Innovations, qui a reçu le Prix Charles-Yvon-Landry, entrepreneur masculin de l’année 2017; Marguerite Gagnon, Prix personne pionnière CBDC; Marita LeBlanc, récipiendaire du Prix du pré- sident et Natalie Cormier, récipiendaire du Prix CBDC, femme entrepreneure de l’année 2017. À l’arrière : Albert E. LeBlanc, président de la Chambre de commerce Cap-Pelé-Beaubassin-est. (Photo : Gilles Haché)

Les récipiendaires des différents prix présentés lors de la soirée de reconnaissance de la Chambre de commerce de Cap-Pelé-Beaubassin-est tenue le 24 novembre dernier au Centre de Saint-André-LeBlanc. De gauche à droite : Jean-Philippe Magot, de Claritech Innovations, qui a reçu le Prix Charles-Yvon-Landry, entrepreneur masculin de l’année 2017; Marguerite Gagnon, Prix personne pionnière CBDC; Marita LeBlanc, récipiendaire du Prix du pré- sident et Natalie Cormier, récipiendaire du Prix CBDC, femme entrepreneure de l’année 2017. À l’arrière : Albert E. LeBlanc, président de la Chambre de commerce Cap-Pelé-Beaubassin-est. (Photo : Gilles Haché)

Gilles Haché

Plus de 240 personnes étaient présentes à la Soirée de reconnaissance de la Chambre de commerce Cap-Pelé-Beaubassin-est, organisée pour reconnaitre des entrepreneurs et bénévoles de la région, le 23 novembre dernier, au Centre de Saint-André-LeBlanc.

Le Prix de la personne pionnière de l’année a été remis à Marguerite Gagnon, de Beaubassin-est, une femme exceptionnelle qui s’est dévouée en tant qu’enseignante pendant 35 ans et à sa communauté en s’impliquant dans divers organismes.

Le Prix du président 2017 a été attribué à Marita LeBlanc, de Haute Aboujagane, en raison de son énorme contribution à sa communauté au fil des années.

Le Prix CBDC pour l’entrepreneure féminine de l’année a été remis à Natalie Cormier, copropriétaire d’Able Canvas, de Beaubassin-est.

Le Prix Charles-Yvon-Landry pour l’entrepreneur masculin de l’année fut remis à Serge Collin et Jean-Philippe Magot, propriétaires de Claritech Innovations, situé à Boudreau-Ouest.

La Chambre de commerce a décerné deux bourses de 500$ chacune. Les récipiendaires sont Brooke Cassidy Gallant, de Shédiac et Jani Cormier, de Cap-Pelé.

La Chambre de commerce Cap-Pelé-Beaubassin-est compte 175 membres et offre différents moyens d’économie pour les entreprises.

Cap-Pelé Esso recueille 23 110,70$ pour l’Arbre de l’espoir

Christine Duguay, propriétaire de Cap-Pelé Esso, a décidé de participer à la Campagne de l’Arbre de l’espoir 2017. Son premier objectif de 5000$ a été largement dépassé suite à la participation extraordinaire des gens de la communauté et des environs. Christine a pu compter sur l’enthousiasme de ses employé.e.s pour l’appuyer dans cette campagne. Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel : Roger Donnelle, Sébastien Doiron, Jodi Doiron, Jolin Goguen, Christine Duguay, Kelsey Léger, Joshua Cormier, Noah LeBlanc, Janie Cormier et Angela Goguen, qui posent fièrement avec le chèque. (Photo : Gracieuseté)

Christine Duguay, propriétaire de Cap-Pelé Esso, a décidé de participer à la Campagne de l’Arbre de l’espoir 2017. Son premier objectif de 5000$ a été largement dépassé suite à la participation extraordinaire des gens de la communauté et des environs. Christine a pu compter sur l’enthousiasme de ses employé.e.s pour l’appuyer dans cette campagne. Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel : Roger Donnelle, Sébastien Doiron, Jodi Doiron, Jolin Goguen, Christine Duguay, Kelsey Léger, Joshua Cormier, Noah LeBlanc, Janie Cormier et Angela Goguen, qui posent fièrement avec le chèque. (Photo : Gracieuseté)

Claire Lanteigne

En débutant avec un objectif de 5000$ à atteindre pour la Campagne de l’Arbre de l’espoir, Christine Duguay, propriétaire de Cap-Pelé Esso, ne pensait jamais recueillir la magnifique somme de 23 110,70$. «Mon Coin de l’espoir a connu un succès incroyable, dit-elle. J’avais réservé deux murs pour afficher les petits sapins qu’on vendait, mais c’est devenu tellement populaire qu’il y en a maintenant tout autour du commerce. Tous les petits sapins ont été accrochés au mur. Ça a dépassé mes espérances.

«C’est la première fois que je m’engageais dans cette Campagne de l’Arbre de l’espoir, ajoute-t-elle, suite à une communication que j’ai eue avec une amie d’enfance, Cheryl LeBlanc, vice-présidente de Westmorland au Cabinet de la Campagne de l’Arbre de l’espoir.

«Cap-Pelé a vraiment attiré l’espoir, poursuit-elle, et c’est grâce à la communauté et aux régions avoisinantes si nous avons obtenu ce grand succès. Ça faisait un endroit où venir pour acheter un petit sapin, un sac, un bracelet ou faire un don. Chaque jour sur Facebook, on affichait les photos des gens qui venaient acheter des petits arbres et les résultats. Après avoir dépassé l’objectif de 5000$, je l’ai augmenté à 10 000$, puis à 15 000$ et jusqu’à 20 000$. Et il faut ajouter que mes neuf employés étaient aussi enthousiastes que moi pour cette belle campagne. L’appui allait tellement vite et les commentaires venaient de partout, même de la Floride et de Montréal.

«De plus, un grand nombre d’activités ont été organisées dans la région pour recueillir des fonds. Et les organismes et les compagnies ont aussi été très généreux. C’est juste incroyable de voir un tel élan de solidarité pour une aussi belle cause», dit-elle.   Une dernière activité pour Christine et Justin LeBlanc, agent de Programmation du Village de Cap-Pelé, a été de se faire arrêter et mettre en prison. «Les gens ont donné 1000$ pour notre libération».

«Je vais garder les petits sapins sur les murs jusqu’à Noël et des mini lumières vertes vont être installées et allumées en haut des arbres. Cette cause me tient à cœur et il faut penser à un autre défi pour l’an prochain. J’ai mis Cap-Pelé sur la mappe, dit-elle en riant et il faudra être à la hauteur l’an prochain.» La prochaine année marquera son 25e anniversaire comme propriétaire de son commerce.

Christine ira faire la présentation de son chèque de 23 110,70$ au Radiothon de l’Arbre de l’espoir, au Collège communautaire de Dieppe, vendredi à 14h45.

Une vice-présidente impressionnée

«Wow!!!! Très inspirant!!! De voir que toute la communauté de Cap-Pelé et celles des environs se sont unies et amassé ce gros montant, c’est émouvant, de dire Cheryl LeBlanc, vice-présidente de Westmorland. Christine n’avait pas besoin de faire des appels, tout le monde allait la voir au magasin. Elle les accueillait avec un gros sourire, un gros hug et naturellement elle prenait une photo. Jamais une fois je ne suis allée au Esso que je n’ai pas ressenti l’amour.»

«Christine est une personne remarquable avec un gros gros cœur, d’ajouter Cheryl. Et elle a touché tout le monde. C’était comme la magie…. une spell de magie!!!! Je suis très fière de Christine et de sa communauté. J’en ai encore les larmes aux yeux et le coeur gros. Mon poste de vice-présidente du Cabinet de l’Arbre de l’espoir à été très très facile car le travail s’est fait toute seul. Mais ce n’est pas surprenant, car le comté de Westmorland est très généreux et a un gros coeur», de conclure la vice-présidente impressionnée.

Grands champions!

peeweegagne

Les Prédateurs Shédiac/Cap-Pelé, niveau pee-wee, ont remporté la médaille d’or lors du tournoi provincial de hockey qui avait lieu en fin de semaine aux arénas de Shédiac et Cap-Pelé. Ce tournoi comprenait tous les niveaux et les pee-wee sont les seuls de notre région a remporter une médaille. Bravo!   (Photo : Michel Cormier)

Des coquelicots pour les élèves de l’école Donat-Robichaud

legion

Quelques membres de la Légion de Cap-Pelé sont allés offrir des coquelicots aux élèves de l’école Donat-Robichaud de Cap-Pelé, lundi. De gauche à droite : Raymond Doiron, Donald Lirette, Léo Donelle et Marty Smith, président, en compagnie d’élèves. (Photo : Mike Thibodeau)

L’honorable Brian Gallant reçoit la Médaille d’excellence de la Fondation Louis-J.-Robichaud

L’honorable Brian Gallant, premier ministre du N.-B. est le récipiendaire de la Médaille d’excellence 2017 de la Fondation Louis-J.-Robichaud. Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel : Monette Léger, l’artiste qui a réalisé l’oeuvre, présenté au récipiendaire; l’honorable Brian Gallant et Louis Babineau, président du conseil d’administration de la Fondation L.-J.-R. Inc. (Photo : Studio Sormany)

L’honorable Brian Gallant, premier ministre du N.-B. est le récipiendaire de la Médaille d’excellence 2017 de la Fondation Louis-J.-Robichaud. Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel : Monette Léger, l’artiste qui a réalisé l’oeuvre, présenté au récipiendaire; l’honorable Brian Gallant et Louis Babineau, président du conseil d’administration de la Fondation L.-J.-R. Inc. (Photo : Studio Sormany)

Claire Lanteigne

Lors de son 14e banquet annuel, la Fondation Louis- J.-Robichaud Inc. a remis sa Médaille d’excellence 2017 à l’honorable Brian Gallant, premier ministre du Nouveau-Brunswick. Il a également reçu l’oeuvre créé par Monette Léger et une épinglette commémorative.

En s’adressant aux convives, le président de la Fondation Louis-J.-Robichaud Inc., Louis Babineau, a fait l’historique de la Fondation et a parlé de la campagne CHANCE avec son objectif de deux millions$. Il a remercié trois entreprises membres du Club Fierté qui ont fait d’importantes contributions, dont la COOP IGA avec 250 000$, Assurance Vienneau et Westmorland Fisheries avec 25 000$ chacun.

Il a de plus souligné le don de 250 000$ reçu de Frank McKenna, ancien premier ministre du N.-B. Cette contribution sera faite sur quatre ans à raison de 62 500$ par année et servira à l’octroi d’une bourse qui fera une différence dans la vie d’un.e étudiant.e. En effet, la bourse sera accordée au bénéficiaire chaque année pendant ses études.

Luc Michaud a animé la partie de la présentation du récipiendaire et a mené l’entrevue avec Brian Gallant. Différentes personnes qui l’ont connu comme étudiant à LJR, comme ami ou membre de sa famille ont souligné sa détermination à assumer du leadership. Depuis l’âge de 15 ans, il voulait devenir premier ministre.

Brian Gallant s’est dit ravi de recevoir cet honneur et que c’était pas mal spécial d’être reconnu par son école, à laquelle il tient beaucoup. Finissant de l’école en 2000, il a dit que les amitiés qu’on se fait à l’école sont ses meilleurs souvenirs. «Il n’y a pas d’autre étape dans la vie où on passe autant de temps avec ses ami.e.s qu’à la polyvalente, ce sont comme des frères et des sœurs», a-t-il ajouté.

Pour lui, ce qui était difficile à LJR, c’était de faire tout ce qu’il voulait faire. «J’ai beaucoup appris dans la salle de classe, mais je voulais m’impliquer beaucoup dans les sports, le conseil, etc. et j’ai réalisé ce que c’était de prendre ses responsabilités.» Il dit avoir beaucoup apprécié les membres du personnel enseignant qui ont cru en lui et l’ont aidé dans son cheminement.

Il a aussi parlé de son travail comme premier ministre et que chaque matin il se lève en voulant faire du Nouveau-Brunswick un meilleur endroit pour tous. Il a dit aimer rencontrer les jeunes de la province et que ça met en perspective ce qu’on veut faire et ça rappelle pour qui on veut le faire. Au cours des prochains mois, il entend travailler fort pour gagner les prochaines élections.

La soirée était animée par Marc-André LeBlanc et Ellie Côté, gagnante d’Accros de la chanson 2017, a interprété l’hymne national au début de la soirée. Pendant le banquet, on a pu entendre la musique de Roland Bourgeois et ses musiciens.

Pour plus d’information sur la Fondation Louis-J.-Robichaud Inc., visitez le site   Internet à l’adresse suivante : fondationljr.ca.

Des Scouts appuient l’Arbre de l’espoir

scoutsarbres

La campagne de l’Arbre de l’espoir bat son plein partout au Nouveau-Brunswick, dont au Cap-Pelé Esso, qui s’est fixé un objectif de 5000$. Après une semaine, on avait déjà recueilli 2000$. Vingt-cinq jeunes filles des Scouts de Cap-Pelé ont acheté des petits sapins au coût de 2$ pour cette cause qui touche beaucoup de gens. Elles ont aussi mis leur nom sur chaque petit sapin. (Photo : Gracieuseté)

31 615$ pour P.R.O. Jeunesse Dieppe-Memramcook

projeuness

 La Marche en bas de laine Coop IGA fut un gros succès encore cette année en amassant 31 615$. Un total de 16 615$ fut recueilli pendant la marche en plus d’un don de 15 000$ de la Coop IGA de Dieppe. Merci à la Coop IGA de Dieppe, BoFM, CJSE, aux entreprises, personnes et organismes qui ont appuyé cette cause! P.R.O. Jeunesse fournit une assistance aux enfants de Dieppe et Memramcook qui, en raison d’un manque de ressource financière, n’ont pas la possibilité de participer à des activités culturelles, artistiques et sportives. (Photo : Gracieuseté)

Le 9e Bowl de l’Acadie aux Olympiens

Les Olympiens de L’Odyssée ont pris l’avance 5 à 4 au classement sur les Matadors de Mathieu-Martin en rempor- tant la Coupe du Bowl de l’Acadie, jeudi dernier au football des écoles secondaires. L’Odyssée a remporté un gain de 35 à 0. Les membres des Olympiens célèbrent leur victoire suivant la joute. (Photo : Normand A. Léger)

Les Olympiens de L’Odyssée ont pris l’avance 5 à 4 au classement sur les Matadors de Mathieu-Martin en rempor- tant la Coupe du Bowl de l’Acadie, jeudi dernier au football des écoles secondaires. L’Odyssée a remporté un gain de 35 à 0. Les membres des Olympiens célèbrent leur victoire suivant la joute. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) – Les Olympiens de l’école L’Odyssée ont remporté les honneurs de la 9e présentation du Bowl de l’Acadie avec un gain de 35 à 0 sur les Matadors de Mathieu-Martin, jeudi dernier au terrain Rocky Stone, au football des écoles secondaires du Nouveau-Brunswick.

Cette victoire donne l’avance aux Olympiens dans la course de ce classement, 5 à 4. Benoit Cormier a mené l’offensive avec deux majeurs, le premier et le troisième. Brandon McKenna, en défensive, a bloqué un botté et a ramassé le ballon pour courir 35 verges pour inscrire un autre touché. Le quart Devin Niles a réussi quatre passes de toucher durant la joute. Benjamin Willemsen et Gabriel Gagné ont capté des passes pour des majeurs. Olivier Lévesque a botté les cinq transformations. L’Odyssée menait 14 à 0, à la mi-temps et 21 à 0, au début du quatrième quart.

«On l’attendait cette victoire, a dit le quart Devin Niles, des Olympiens. Les Matadors sont meilleurs que l’an dernier, mais on les a battus. Ils ont bien joué et ce n’était pas facile. La deuxième demie a été meilleure que la première. C’était une partie différente de l’an dernier, mais cela fait du bien de gagner le Bowl de l’Acadie. On veut continuer à gagner.»

Le receveur de passes et demi-défensif, Benoit Cormier, était content de cette victoire, lui qui est en 12e année. «Je suis heureux de pouvoir contribuer à l’équipe, a-t-il indiqué. Devin (Niles) a bien joué et comme receveur, j’ai bien joué. J’ai aussi évolué à la défense, c’est nouveau pour moi et j’ai fait de mon mieux. Je suis meilleur à l’offensive, mais j’ai aimé la défensive. On a connu quelques difficultés au début, mais on a écouté les entraineurs et on a mieux joué.»

Selon le coentraineur en chef, Kris Kennedy, «les Olympiens ont joué un bon match. La défensive a bien joué et l’offensive a mieux exécuté en deuxième demie. Le jeu de passes en deuxième et nos équipes spéciales, avec un majeur, ont fait la différence. On a joué Benoit Cormier des deux côtés du ballon parce qu’on voulait placer nos meilleurs joueurs des deux bords et s’assurer de la victoire.»

Matadors

Selon l’entraineur Nick Murray, des Matadors, «le Bowl de l’Acadie a été décevant pour les Matadors, on pensait faire bien mieux. Les Olympiens étaient plus prêts et ont mieux exécuté que nous. Il n’y a pas d’excuses, on doit mieux jouer des deux côtés de la balle. On place le focus sur le groupe pour la balance de la saison et pour mieux jouer. On a encore un espoir des séries, il faut bien se concentrer contre Moncton qui a, historiquement, un des meilleurs programmes de la province. Ils n’ont pas de faiblesses notables. Même avec un pointage proche, ils peuvent bien jouer. On devrait avoir une bonne partie contre eux cette semaine.»

«J’ai adoré l’expérience de jouer devant beaucoup de personnes de mon école, a dit le quart recrue, Nicholas Gaudet. C’était ma première pleine partie à cette position. L’atmosphère était incroyable. J’ai appris à ne pas être trop nerveux, même si le match est très important et qu’on a une bonne équipe. On espère rejouer L’Odyssée lors des séries avec un scénario bien différent.» Gaudet a remplacé la quart Justin Losier, blessé à une main.

Dans les autres parties spéciales de la Conférence de l’Est, vendredi, les Purple Knights de Moncton ont défait les Trojans de Trimble, 63 à 8 et les Royals de Riverview ont causé la surprise en venant de l’arrière pour vaincre le Titan de Tantramar, 27 à 26.

Les Matadors vont affronter les Purple Knights, vendredi soir à 17h au Rocky Stone et le Titan et les Olympiens se mesureront vendredi, à 20h au même endroit. Chaque équipe a deux autres parties avant la présentation des séries de fin de saison.