31 615$ pour P.R.O. Jeunesse Dieppe-Memramcook

projeuness

 La Marche en bas de laine Coop IGA fut un gros succès encore cette année en amassant 31 615$. Un total de 16 615$ fut recueilli pendant la marche en plus d’un don de 15 000$ de la Coop IGA de Dieppe. Merci à la Coop IGA de Dieppe, BoFM, CJSE, aux entreprises, personnes et organismes qui ont appuyé cette cause! P.R.O. Jeunesse fournit une assistance aux enfants de Dieppe et Memramcook qui, en raison d’un manque de ressource financière, n’ont pas la possibilité de participer à des activités culturelles, artistiques et sportives. (Photo : Gracieuseté)

Le 9e Bowl de l’Acadie aux Olympiens

Les Olympiens de L’Odyssée ont pris l’avance 5 à 4 au classement sur les Matadors de Mathieu-Martin en rempor- tant la Coupe du Bowl de l’Acadie, jeudi dernier au football des écoles secondaires. L’Odyssée a remporté un gain de 35 à 0. Les membres des Olympiens célèbrent leur victoire suivant la joute. (Photo : Normand A. Léger)

Les Olympiens de L’Odyssée ont pris l’avance 5 à 4 au classement sur les Matadors de Mathieu-Martin en rempor- tant la Coupe du Bowl de l’Acadie, jeudi dernier au football des écoles secondaires. L’Odyssée a remporté un gain de 35 à 0. Les membres des Olympiens célèbrent leur victoire suivant la joute. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) – Les Olympiens de l’école L’Odyssée ont remporté les honneurs de la 9e présentation du Bowl de l’Acadie avec un gain de 35 à 0 sur les Matadors de Mathieu-Martin, jeudi dernier au terrain Rocky Stone, au football des écoles secondaires du Nouveau-Brunswick.

Cette victoire donne l’avance aux Olympiens dans la course de ce classement, 5 à 4. Benoit Cormier a mené l’offensive avec deux majeurs, le premier et le troisième. Brandon McKenna, en défensive, a bloqué un botté et a ramassé le ballon pour courir 35 verges pour inscrire un autre touché. Le quart Devin Niles a réussi quatre passes de toucher durant la joute. Benjamin Willemsen et Gabriel Gagné ont capté des passes pour des majeurs. Olivier Lévesque a botté les cinq transformations. L’Odyssée menait 14 à 0, à la mi-temps et 21 à 0, au début du quatrième quart.

«On l’attendait cette victoire, a dit le quart Devin Niles, des Olympiens. Les Matadors sont meilleurs que l’an dernier, mais on les a battus. Ils ont bien joué et ce n’était pas facile. La deuxième demie a été meilleure que la première. C’était une partie différente de l’an dernier, mais cela fait du bien de gagner le Bowl de l’Acadie. On veut continuer à gagner.»

Le receveur de passes et demi-défensif, Benoit Cormier, était content de cette victoire, lui qui est en 12e année. «Je suis heureux de pouvoir contribuer à l’équipe, a-t-il indiqué. Devin (Niles) a bien joué et comme receveur, j’ai bien joué. J’ai aussi évolué à la défense, c’est nouveau pour moi et j’ai fait de mon mieux. Je suis meilleur à l’offensive, mais j’ai aimé la défensive. On a connu quelques difficultés au début, mais on a écouté les entraineurs et on a mieux joué.»

Selon le coentraineur en chef, Kris Kennedy, «les Olympiens ont joué un bon match. La défensive a bien joué et l’offensive a mieux exécuté en deuxième demie. Le jeu de passes en deuxième et nos équipes spéciales, avec un majeur, ont fait la différence. On a joué Benoit Cormier des deux côtés du ballon parce qu’on voulait placer nos meilleurs joueurs des deux bords et s’assurer de la victoire.»

Matadors

Selon l’entraineur Nick Murray, des Matadors, «le Bowl de l’Acadie a été décevant pour les Matadors, on pensait faire bien mieux. Les Olympiens étaient plus prêts et ont mieux exécuté que nous. Il n’y a pas d’excuses, on doit mieux jouer des deux côtés de la balle. On place le focus sur le groupe pour la balance de la saison et pour mieux jouer. On a encore un espoir des séries, il faut bien se concentrer contre Moncton qui a, historiquement, un des meilleurs programmes de la province. Ils n’ont pas de faiblesses notables. Même avec un pointage proche, ils peuvent bien jouer. On devrait avoir une bonne partie contre eux cette semaine.»

«J’ai adoré l’expérience de jouer devant beaucoup de personnes de mon école, a dit le quart recrue, Nicholas Gaudet. C’était ma première pleine partie à cette position. L’atmosphère était incroyable. J’ai appris à ne pas être trop nerveux, même si le match est très important et qu’on a une bonne équipe. On espère rejouer L’Odyssée lors des séries avec un scénario bien différent.» Gaudet a remplacé la quart Justin Losier, blessé à une main.

Dans les autres parties spéciales de la Conférence de l’Est, vendredi, les Purple Knights de Moncton ont défait les Trojans de Trimble, 63 à 8 et les Royals de Riverview ont causé la surprise en venant de l’arrière pour vaincre le Titan de Tantramar, 27 à 26.

Les Matadors vont affronter les Purple Knights, vendredi soir à 17h au Rocky Stone et le Titan et les Olympiens se mesureront vendredi, à 20h au même endroit. Chaque équipe a deux autres parties avant la présentation des séries de fin de saison.

Memramcook rend hommage à ses entrepreneur.e.s

entrepreneurscook

Le premier Gala de reconnaissance de la Chambre de commerce de Memramcook a reconnu quatre entrepreneur.e.s de la communauté. Au cours de la soirée, haute en couleurs et en émotions, Skylar Gallant s’est mérité le prix de l’Entrepreneur de l’année. Il reçoit son prix de Maxime Bourgeois, président de la Chambre de commerce (en haut à gauche). Renée Gaudet a reçu le prix de l’Entrepreneure philanthropique qui lui a été présenté par Nathalie Gallant, de la CBDC (en haut à droite). Samuel Thériault a reçu le prix de l’Entrepreneur jeunesse qui lui a été présenté par le maire Michel Gaudet (en bas à gauche). Pierre Roy a reçu le prix d’Ambassadeur qui lui a été présenté par Luc Richard, d’UNI (en bas à droite). (Photos : Gabrielle Bissonnette)

Claire Lanteigne

Lors d’un premier Gala de reconnaissance organisé par la jeune et dynamique Chambre de commerce de Memramcook, le prix d’Entrepreneur de l’année a été remis à Skylar Gallant, de Gallant parts and tools. Natif de Dieppe, Skylar Gallant déménage à Halifax après le secondaire pour étudier en gestion à l’Université de Dalhousie. Il obtient son diplôme en 2010, déménage à Memramcook en 2011 et incorpore Gallant Parts & Tools en 2013. Il achète alors une vielle bâtisse abandonnée, au 551, rue Centrale et ouvre ses portes en aout 2013.

Ayant comme slogan «Nous sommes ici pour vous», il commence son entreprise avec un livreur et lui-même au téléphone et au comptoir. En 2016, il achète Old Gold Performance and Restoration Parts pour l’ajouter sous le chapeau de Gallant Parts & Tools. Il a actuellement quatre employés à temps plein, en recherche un autre et il ouvrira prochainement une deuxième succursale à Dieppe!

Très surpris de rempor- ter cet honneur, il a conseillé aux gens d’avoir le courage de faire ce qu’ils aiment et qu’il faut oser pour aller et réussir en affaires.

Le prix d’Entrepreneure philanthropique de l’année a été décerné à Renée Gaudet, co-propriétaire de ConAir Ventilation. Depuis quatre ans, elle est la présidente de la Fondation de l’école Abbey-Landry. Ses enfants ne sont plus à l’école depuis deux ans et, malgré ça, elle donne toujours de son temps, de son énergie et de son argent. La Fondation a versé à l’école plus de 100 000$ en quatre ans et madame Gaudet y contribue à plusieurs niveaux.

Au-delà de la fondation, durant la période des Fêtes, la lauréate s’assure que plusieurs enfants en besoin de la communauté reçoivent quelque chose pour Noël. Son intégrité, son engagement, son calme et sa générosité font d’elle une personne remarquable, une grande leader et un atout incroyable à la communauté de Memramcook. Malgré tout le succès qu’elle connait et les projets qu’elle gère; elle demeure humble, disponible et facile d’approche.

Très émue de recevoir ce trophée, Madame Gaudet a dit avoir appris de ses parents à être généreuse envers les gens de la communauté. Suivant leur exemple, elle croit qu’il est important de montrer aussi l’exemple.

C’est à Samuel Thériault, propriétaire de Crèmerie T-Cone Ice Cream Shop, qu’on a remis le prix de jeune Entrepreneur. Actuellement étudiant au CCNB-Dieppe en charpenterie, il a un diplômé en Gestion de petite et mo- yenne entreprise. Il est le premier étudiant à avoir ouvert sa propre entreprise pour son propre stage. Il a remporté le Challenge Award, Best Managment team award, Company of the year award et Junior emerging award a travers le programme Jeunes entrepreneurs.

Cet été T-Cone, situé sur la rue Centrale à Memramcook, comptait neuf employés saisonniers à temps partiel et il a vendu au-delà de 10 000 crèmes glacées dans sa première année d’opération. T-cone était présent aux évènements communautaire (Memramcook Show and Shine, Fête du Canada, 15 aout à Dieppe, au Mercredi Show, Jeux de la francophonie, Défilé de la fierté, etc. Son rêve est d’ouvrir à l’année longue et de servir beignes et café à partir du 25 novembre en plus des 28 saveurs de crème glacée. Il aura une dizaine d’employés et ouvert de 5h le matin à 21h, sept jours sur sept. Il a l’intention d’ouvrir une deuxième crèmerie à Dieppe l’été prochain.

Le jeune homme d’affaires a dit avoir réussi grâce à l’appui de la communauté et de sa mère.

Le prix d’Ambassadeur a été remis à Pierre Roy, reconnu, entre autres, pour deux choses. En premier lieu, en tant que directeur de l’école Abbey Landry, Pierre Roy a su faire de cette école un lieu d’apprentissage où chaque jeune à la possibilité de découvrir ses forces et ses talents. Il a travaillé à développer une étroite collaboration entre l’école et la communauté, et de fait avec la Chambre de commerce. Ceci se fait dans le but d’imprégner chez les jeunes une autonomie, une résilience et l’envie et la capacité de continuer d’apprendre tout au long de leur vie. Et grâce à cette approche et à son dévouement, l’école Abbey-Landry est reconnue au niveau provincial, ce qui donne une visibilité hors pair à Memramcook.

En deuxième lieu, on ne peut que penser au dossier de l’Institut de Memramcook. En 2013 avec l’annonce de la faillite de l’Institut, la communauté est découragée et sous le choc. M. Roy ne baisse pas les bras, au contraire il y propose des solutions. Après consultation auprès de la population, un comité de citoyens était formé Vive le Collèege Saint-Joseph sous la présidence de Pierre Roy. Par conséquent, le 6 février 2017, le gouvernement annonçait un investissement total de 25 millions pour des travaux de rénovations à l’Institut. M, Roy a joué un rôle clé dans l’obtention de ce projet qui voulait dire la sauvegarde de ce bijou patrimonial et la création de nouveaux emplois, si importants à l’économie de la région.

Un tonnerre d’applaudissements a suivi l’annonce de ce prix. M. Roy a dit avoir été très bien accueilli à Memramcook et qu’on réalise de grandes choses quand on s’entraide.

Cinquième marche annuelle : «Marchons un mille dans SES souliers» ce vendredi à Shédiac

La photo nous montre le groupe de participants lors de la marche 2016.  (Photo : Gilles Haché)

La photo nous montre le groupe de participants lors de la marche 2016. (Photo : Gilles Haché)

QUOI

Marchons un mille dans SES souliers BEAUSÉJOUR: La marche internationale pour mettre fin aux agressions sexuelles et à la violence faites aux femmes.

POURQUOI

Une collecte de fonds dans le but de développer une maison de transition à Shédiac pour les victimes de violence conjugale.

QUAND

Ce vendredi 29 septembre. La marche débutera à 12h et l’inscription se fait à partir de 11h.

Centre multifonctionnel (58, rue Festival, Shédiac).

Pour célébrer le 5e anniversaire de «Marchons un Mille dans SES souliers Beauséjour», le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour a un objectif ambitieux de recueillir la somme de 50 000$! Chaque marcheur est encouragé à recueillir 500$ chacun. Si 100 marcheurs amassent 500$ chacun, l’objectif sera atteint!!!

Marchons un mille dans ses souliers est la marche internationale d’hommes pour mettre fin aux agressions sexuelles et la violence faite aux femmes. L’événement permettra aux hommes des communautés rurales de s’engager dans une action concrète afin de mettre fin à la violence. Il y a un vieux dicton : «Vous ne pouvez pas vraiment comprendre l’expérience d’une autre personne jusqu’à ce que vous ayez parcouru un mille dans ses souliers.» Les hommes seront demandés de marcher un mille en talons hauts rouge afin de symboliquement démontrer leur intolérance pour la violence.

LJR remporte le tournoi annuel de soccer AAA Mathieu-Martin

Le tournoi annuel de soccer AAA Mathieu-Martin des écoles secondaires, niveau 9e-10e années, a eu lieu les 15 et 16 septembre à Moncton. L’équipe des Patriotes de LJR, dirigée par Mathieu Landry et Simon Savoie-Vienneau, est demeuré invaincue durant le tournoi. Lors de la finale, LJR a vaincu l’équipe de l’école secondaire de Népisiquit par le compte de 1 à 0. Bravo à nos jeunes et aux entraineurs! Sur la photo, de gauche à droite, première rangée: Nikolas Ouellette, Maxime Poirier, Rémi LeBlanc, Rémi Boudreau, Nicholas Duplessis, Benoit Duguay et James Markee. Deuxième rangée : Simon Savoie-Vienneau (entraineur), Marco Pellerin, Alex Williams, Sébastien Gould, Jérémie Babin, Dereck Gautreau, Dominic LeBlanc, Yanik Hébert, Jérémie Hébert et Mathieu Landry (entraineur). Absent de la photo : Joachim Matulu. (Photo : Lynne Rossignol-Gould)

Le tournoi annuel de soccer AAA Mathieu-Martin des écoles secondaires, niveau 9e-10e années, a eu lieu les 15 et 16 septembre à Moncton. L’équipe des Patriotes de LJR, dirigée par Mathieu Landry et Simon Savoie-Vienneau, est demeuré invaincue durant le tournoi. Lors de la finale, LJR a vaincu l’équipe de l’école secondaire de Népisiquit par le compte de 1 à 0. Bravo à nos jeunes et aux entraineurs! Sur la photo, de gauche à droite, première rangée: Nikolas Ouellette, Maxime Poirier, Rémi LeBlanc, Rémi Boudreau, Nicholas Duplessis, Benoit Duguay et James Markee. Deuxième rangée : Simon Savoie-Vienneau (entraineur), Marco Pellerin, Alex Williams, Sébastien Gould, Jérémie Babin, Dereck Gautreau, Dominic LeBlanc, Yanik Hébert, Jérémie Hébert et Mathieu Landry (entraineur). Absent de la photo : Joachim Matulu. (Photo : Lynne Rossignol-Gould)

SHÉDIAC (N.A.L.) - Les Patriotes de l’école Louis-J.-Robichaud ont remporté les honneurs du tournoi de soccer junior masculin de l’école Mathieu-Martin avec un gain de 1 à 0, devant l’école secondaire Népisiguit, samedi après-midi en grande finale.

En ronde préliminaire, les Patriotes ont blanchi McNaughton, 7 à 0, Rothesay 2 à 0 et Mathieu-Martin, 1 à 0. Les Patriotes n’ont pas accordé de but durant tout le tournoi. Alexandre Williams a réussi l’unique filet des Patriotes, en finale et Rémi Boudreau a inscrit les quatre jeux blancs devant le filet.

En balle-molle, les Olympiennes de L’Odyssée ont subi deux défaites, 9 à 8, devant les Vedettes de Mathieu-Martin et 16 à 2, contre les Trojans de Trimble.

Au soccer masculin AAA, les Olympiens ont disposé des Royals de Riverview, 1 à 0. Chez les filles, les Olympiennes ont vaincu les Trojans 3 à 1 et fait match nul 1 à 1, avec les Royals.

Au baseball, L’Odyssée a gagné 15 à 4, contre Moncton et a perdu 11 à 3, devant McNaughton.

Grande-Digue nous fait revivre le passé!

Pour une neuvième année consécutive, la Fête communautaire de Grande-Digue se déroulait dimanche dernier à Notre Centre. Tout au long de l’après-midi, les nombreux visiteurs pouvaient ainsi assister et participer à de nombreuses activités ludiques et instructives! De l’observation des machines agricoles, à la visite du musée en passant par une promenade en calèche ou encore la découverte d’un Jardin d’antan et d’alpagas, il y en avait pour tous les goûts et les intérêts! (Photo : Hélène Le Pennec)

Pour une neuvième année consécutive, la Fête communautaire de Grande-Digue se déroulait dimanche dernier à Notre Centre. Tout au long de l’après-midi, les nombreux visiteurs pouvaient ainsi assister et participer à de nombreuses activités ludiques et instructives! De l’observation des machines agricoles, à la visite du musée en passant par une promenade en calèche ou encore la découverte d’un Jardin d’antan et d’alpagas, il y en avait pour tous les goûts et les intérêts! (Photo : Hélène Le Pennec)

Hélène Le Pennec

Pour une neuvième année consécutive, la Fête communautaire de Grande-Digue se déroulait dimanche dernier, de 13h à 16h à Notre Centre. Tout au long de l’après-midi, les nombreux visiteurs pouvaient ainsi assister et participer à de nombreuses activités ludiques et instructives! De l’observation des machines agricoles, à la visite du musée en passant par une promenade en calèche ou encore la découverte d’un Jardin d’antan et d’alpagas, il y en avait pour tous les goûts et les intérêts!

Organisée par la Société historique de Grande-Digue, l’Institut féminin, les Chevaliers de Colomb, le Comité récréatif et le Comité 150 participaient également à cet événement afin de proposer des activités variées et soutenir les projets comme celui du Jardin potager en partenariat avec l’école de Grande-Digue.

Ce gros projet de Jardin d’antan a débuté au début du mois de juin avec Edmond Bourgeois, Serge LaRochelle et Mme Caroline, enseignante d’une classe de 5ème année à l’école de Grande-Digue.

«J’ai entendu parler du projet et j’ai offert mon aide, mais c’est vraiment Edmond Bourgeois qui a initié l’idée et choisi les récoltes. Je m’occupe habituellement de faire du jardinage avec les élèves dans plusieurs écoles», explique Serge LaRochelle, qui a accompagné la classe de Mme Caroline. «Toute la classe est venue ensemble pour semer le jardin, on était divisé en quatre groupes et chacun avait son coin de jardin à semer, et, dans un avant-midi, avec l’aide d’Edmond, de bénévoles et une demi-douzaine de parents les élèves avaient semé une grande partie du jardin potager», rajoute-t-il.

Madame Caroline est, quant à elle, fière de ses élèves qui ont ainsi développé de nombreuses connaissances et compétences tout au long du projet. «Zoé, Isabelle, Julien et Cédric sont des élèves de la classe qui ont travaillé fort du début jusqu’à maintenant le temps de la récolte. Ils ont découvert beaucoup de processus et développé de nombreuses habilités et intérêts», de dire Madame Caroline. La maman de Zoé, Adèle, infirmière en santé public était aussi présente afin d’accompagner sa fille dans le projet. «Une fois les légumes récoltés, les élèves vont pouvoir les cuisiner ou encore vendre une partie de la production et même donner le surplus à une cause caritative et aussi pouvoir acheter du matériel pour l’école. On est à l’extérieur mais on est en train d’apprendre, il y a un véritable objectif éducatif derrière ce projet», d’ajouter l’enseignante.

En fin de journée un souper communautaire était aussi organisé dans le cadre de la fête, par le Club de l’âge d’or de Grande-Digue à Notre Centre. Entrer dans cette grande salle et observer cette longue table remplie de tartes et desserts, voilà de quoi réveiller nos papilles!

Aline Babineau, présidente du Club de l’âge d’or et de l’Institut féminin était quant à elle, accompagnée d’une centaine de bénévoles, prêts à servir environ 800 soupers. Au menu, longe de porc et légumes frais du jardin, dessert, thé et café. Toute l’équipe de bénévoles était prête à recevoir les visiteurs. «C’est la neuvième année que nous proposons ce souper. Nous avons une centaine de bénévoles qui sont répartis en différentes équipes entre la cuisine, le service à la table, la vente de billets ou la pâtisserie», explique Aline Babineau.

«Notre prochain gros événement sera notre gros marché aux puces avec l’Institut féminin les 29 et 30 d’octobre ici à Notre Centre. Il y a toujours quelque chose qui se passe dans la communauté et nous sommes chanceux d’avoir de nombreux bénévoles», ajoute-t-elle.

Tout au long de la fête on pouvait lire des sourires sur les visages des plus petits comme des plus grands, voilà certainement de quoi prédire une belle dixième édition l’année prochaine en espérant que le soleil sera de nouveau présent!

Championnat pour l’équipe de Soccer Dieppe -13 ans

dieppefilles

L’équipe de Soccer Dieppe a remporté le championnat du Nouveau-Brunswick AAA -13 ans filles, lors du tournoi tenu à Dieppe en fin de semaine. Les filles sont heureuses de leur médaille sur notre photo. Dieppe a disposé de       Codiac-Moncton, 2 à 1 en finale. (Photo : Gracieuseté)

Ginette Petitpas Taylor est la nouvelle ministre fédérale de la Santé

La députée de Moncton-Riverview-Dieppe a été assermentée ministre de la Santé, lors du remaniement du premier ministre Trudeau, lundi. (Photo : Gracieuseté)  

La députée de Moncton-Riverview-Dieppe a été assermentée ministre de la Santé, lors du remaniement du premier ministre Trudeau, lundi. (Photo : Gracieuseté)

Ginette Petitpas Taylor, la députée de Moncton-Riverview-Dieppe, a été assermentée lundi en tant que ministre de la Santé dans le cabinet Trudeau. Elle succède à Jane Philpott.

«C’est un honneur et un privilège pour moi d’avoir été demandée par le premier ministre Justin Trudeau de siéger sur son conseil des ministres à titre de ministre de la Santé, de dire la nouvelle ministre. J’ai bien hâte de relever ce nouveau défi et je suis convaincue qu’en travaillant ensemble nous allons réussir de grandes choses pour tous les Canadiennes et Canadiens!»

Élue députée en 2015, la députée du Nouveau-Brunswick avait occupé, jusqu’à maintenant, le poste de secrétaire parlementaire du ministre des Finances.

Son collègue de Beauséjour, Dominic LeBlanc, s’est dit heureux de l’accueillir au sein du conseil des ministres.

Le premier ministre Brian Gallant à tenu à souligner la nomination de Madame Petitpas Taylor. «Au nom des gens du Nouveau-Brunswick, je félicite Ginette Petitpas Taylor d’avoir été promue au Cabinet et, en particulier, au dossier important de la santé. Renforcer les soins de santé est une priorité pour les Néo-Brunswickois, alors nous avons hâte de travailler avec la ministre Petitpas Taylor pour innover et améliorer l’accès aux soins de santé. Nous savons que Ginette Petitpas Taylor et le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Dominic LeBlanc, continueront de bien servir le Nouveau-Brunswick et le Canada au sein du Cabinet. Nous sommes impatients de collaborer avec eux dans le but de stimuler la croissance économique, de renforcer les possibilités en matière   d’éducation et d’améliorer les soins de santé.»

Des centaines de messages de félicitations ont été envoyés à la nouvelle ministre, via les médias sociaux, autant par des élus provinciaux que municipaux, des dirigeants d’organismes et des citoyen.ne.s de sa circonscription et d’ailleurs.

Comme le ministre Roger Melanson, la plupart des messages soulignent que «c’est une promotion plus que méritée à une femme pleinement engagée dans sa communauté et son pays. Notre pays a besoin de personne comme toi afin de faire avancer notre pays et notre province. Bien content de travailler avec toi.»

Investissement de quatre millions$ pour les entreprises en milieu rural

Cet investissement aidera les entreprises en milieu rural de l’Atlantique à faire la transition vers une économie à faibles émissions de carbone. Sur la photo, nous reconnaissons Serge Colin, président de Claritech Innovations; l’Hon. Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne; l’Hon Jim Carr,     ministre des Ressources naturelles; l’Hon. François-Philippe Champagne, ministre du Commerce international; Line Doiron, directrice générale de l’Association des CBDC du Nouveau-Brunswick et Basil Ryan, directeur de l’exploitation de l’Association des CBDC de l’Atlantique, qui assistaient à la présentation. (Photo : Gilles Haché)

Cet investissement aidera les entreprises en milieu rural de l’Atlantique à faire la transition vers une économie à faibles émissions de carbone. Sur la photo, nous reconnaissons Serge Colin, président de Claritech Innovations; l’Hon. Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne; l’Hon Jim Carr,     ministre des Ressources naturelles; l’Hon. François-Philippe Champagne, ministre du Commerce international; Line Doiron, directrice générale de l’Association des CBDC du Nouveau-Brunswick et Basil Ryan, directeur de l’exploitation de l’Association des CBDC de l’Atlantique, qui assistaient à la présentation. (Photo : Gilles Haché)

Les petites et moyennes entreprises (PME) du Canada atlantique seront mieux équipées pour faire la transition vers une économie à faibles émissions de carbone grâce à un investissement de quatre millions de dollars du gouvernement du Canada. Cet investissement permettra aux entreprises de développer une capacité en matière de croissance propre qui entraînera la création d’emplois bien rémunérés pour la classe moyenne et de nouvelles occasions d’affaires pour les entrepreneurs en milieu rural d’une part, et contribuera à réduire la pollution atmosphérique et à rendre les collectivités plus saines d’autre part.

L’annonce a été faite récemment par l’honorable François-Philippe Champagne, ministre du Commerce international, au nom de l’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique et ministre responsable de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique (APECA).

Grâce à cet investissement, l’Association atlantique des Corporations au bénéfice du développement communautaire (AACBDC) pourra encourager les entrepreneurs en milieu rural à adopter des technologies propres. Un nouveau programme de prêt permettra aux entreprises d’obtenir des capitaux pour concevoir des solutions, des produits et des services issus des technologies propres et de les vendre au pays et à l’étranger. Les entrepreneurs pourront également bénéficier de services conseils en matière de technologies propres pour les guider dans le recrutement de spécialistes externes qui les aideront à saisir des occasions d’affaires ou à surmonter les difficultés liées à leur utilisation des technologies propres.

Ce financement est versé par l’entremise du Programme de développement des entreprises de l’APECA qui aide les PME du Canada atlantique à croître, à devenir concurrentielles et à accroître leur productivité.

Ces investissements dans les technologies propres font partie du Plan pour l’innovation et les compétences du Canada du gouvernement du Canada, une stratégie pluriannuelle visant à favoriser la croissance d’entreprises novatrices de portée mondiale, à renforcer les économies régionales et à créer de bons emplois pour tous les Canadiens. Cet investissement s’appuie également sur la Stratégie de croissance pour l’Atlantique.

 

 

 

On a célébré en grand lors des activités de la Fête de l’Acadie!

Le tintamarre à Shediac.

Le tintamarre à Shediac.