Elise MacLean relève le défi d’embellir le cimetière de Cap-Pelé

En arrivant dans le cimetière de Cap-Pelé, on sent maintenant un air de fraîcheur avec près de 400 pierres tombales qui ont été peinturées et décorées, grâce à l’initiative d’Elise MacLean. Elle est fière du travail accompli et de l’agencement des couleurs et des décorations sur les pierres tombales.

En arrivant dans le cimetière de Cap-Pelé, on sent maintenant un air de fraîcheur avec près de 400 pierres tombales qui ont été peinturées et décorées, grâce à l’initiative d’Elise MacLean. Elle est fière du travail accompli et de l’agencement des couleurs et des décorations sur les pierres tombales.

par Claire Lanteigne

CAP-PELÉ - Depuis quelques années, Elise MacLean remarquait la détérioration des pierres tombales du cimetière de Cap-Pelé et ça la tracassait. «Je ne pouvais accepter de le voir aussi négligé, dit-elle, alors j’ai décidé de peinturer les pierres tombales qui étaient en mauvais état et dont on ne pouvait même plus lire l’information sur la personne décédée.»

«Mais naturellement, je n’ai pas entrepris ce projet sans permission. J’en ai parlé à Daniel Léger qui s’occupe du cimetière et il a trouvé que c’était une bonne idée. J’ai dit au Père Boudreau qu’on ne pouvait pas mettre des fleurs sur toutes les pierres tombales, mais qu’on pouvait mettre de la couleur. Et ils sont tous deux bien contents du projet.»

«Je ne savais pas que ce serait un aussi gros projet, de dire la retraitée, qui a travaillé dans des boucanières et qui aura bientôt 58 ans. Je suis au cimetière tous les jours depuis le mois de juin, de 7h du matin à 19h le soir, sept jours par semaine. Je prends une pause pour aller dîner chez moi ou j’apporte mon lunch. À date, j’en ai peinturé 375 à deux couches chacune et il m’en reste encore environ 70 avant de finir. J’ai tracé les lettres sur une centaine de pierres. Ça serait comme si j’en avais peinturé près de 1000 à une seule couche.»

Avant de les peinturer, elle les a toutes grattées pour enlever la mousse et les insectes qui y étaient logé. «Ça m’a pris cinq brosses à BBQ pour faire ça, dit-elle, et c’était mieux de le faire quand il pleuvait. Ça ne se peinturait pas au rouleau et je voulais toutes les peinturer moi-même afin de m’assurer que ce soit bien fait. Et là, j’en suis à mon cinquième pinceau. Une fois terminé, ça devrait être bon pour dix à quinze ans.

«Je n’ai rien eu à acheter. Raymond Doiron des Chevaliers de Colomb a trouvé la peinture nécessaire pour que je fasse ce travail bénévolement. Des commerces ont donné tout ce dont j’avais besoin, dont 20 gallons de peinture à date.»

Elle compte sur plusieurs bénévoles qui l’aident à tracer les lettres et à peindre les croix et les différentes décorations qu’on y retrouve une fois peinturées. «Gisèle Richard est ma bénévole numéro 1 tandis que Rachel Boudreau est ma numéro deux», de dire Elise.

«Je ne regrette pas d’avoir commencé ce projet, d’ajouter Elise, même si c’est tout un gros projet. Je ne savais pas vraiment dans quoi je m’embarquais, mais j’aime ça et en plus, ça se fait au soleil et je suis une personne qui aime la nature. Personne n’y a pensé avant moi, mais c’est devenu un projet communautaire maintenant. Il y a une douzaine de personnes qui viennent faire les lettres et les décorations, surtout à la fin de la journée. La plupart savent faire de la peinture tole, et je leur dit de laisser aller leur imagination. Une croix ça n’a pas besoin d’être noire et il y en a maintenant de toutes les couleurs. Nous avons bien du plaisir ensemble. J’ai aussi peinturé les pierres de différentes couleurs afin que ça paraisse mieux. Je ne les voulais pas toutes de la même couleur, alors je les ai agencées.»

Et il y a de plus en plus de personnes qui viennent au cimetière et sont heureuses de pouvoir retrouver leurs ancêtres, ce qui était impossible avant.

Elle dit avoir perdu une dizaine de livres depuis le début de son projet, mais ne s’en plaint pas. Et le bénévolat, Elise connaît ça. «J’en ai fait pendant plus de 20 ans, dit-elle, et j’ai, entre autres, vendu des billets pour Camille Léger.»

«Je me demande bien ce que je vais faire après», dit-elle. Mais une chose certaine, elle n’entreprendra pas de peinturer un autre cimetière. C’est une initiative remarquable qu’elle a eu et elle mérite toute notre admiration.

Service d’urbanisme

La photo nous montre la mairesse Debbie Dodier qui présente le prix d’excellence pour le Leadership communautaire au constable Bruce Pelletier de la GRC, qui était absent lors de la remise des prix le 4 août dernier.

La photo nous montre la mairesse Debbie Dodier qui présente le prix d’excellence pour le Leadership communautaire au constable Bruce Pelletier de la GRC, qui était absent lors de la remise des prix le 4 août dernier.

Cap-Pelé aimerait avoir les mêmes services qu’auparavant

par Gilles Haché

CAP-PELÉ - Les citoyens de Cap-Pelé avaient accès à un employé avec l’ancienne Commission d’urbanisme, mais depuis que la Commission des services régionaux a été mise sur pied, la population doit se déplacer soit à Shédiac ou Moncton pour avoir ce service.

«Nous voulons le retour de ce service à Cap-Pelé au même titre que d’autres municipalités, nos citoyens sont défavorisés depuis ses changements», souligne la mairesse Debbie Dodier.

«Nous ne sommes pas des citoyens de deuxième classe, on paie le même taux que les autres municipalités», d’ajouter Madame Dodier.

Lors de la réunion régulière, lundi soir, le conseil municipal a voté une résolution concernant le programme de travailleurs étrangers temporaires. «Nos usines ont besoin de ces travailleurs étrangers pour compléter leur main d’œuvre, cela aura un impact négatif sur notre économie si les usines ne peuvent pas fonctionner à leur pleine capacité», de mentionner Debbie Dodier.

Une lettre sera envoyée aux ministres Alexander et Kenney pour leur demander que l’industrie des pêches ait les mêmes exemptions que l’agriculture étant donné que le domaine de l’agriculture et celui des pêches sont deux domaines qui sont saisonniers et ils devraient avoir les mêmes règlements.

Selon les résultats rapportés, le nombre de visiteurs au Parc Aboiteau à augmenté de plus de 30% au cours des mois de juin et juillet comparativement à 2013. On compte 16 824 visiteurs qui ont visité le Parc en 2014. On note également une augmentation de 500 visiteurs au Centre touristique.

«Étant à mi mandat, il est bon de changer les responsables des différents comités», explique la mairesse Dodier. Eliza LeBlanc conserve le titre de maire adjointe, mais se voit donner la responsabilité du Comité des finances, du tourisme et promotion; Hector Doiron remplace Madame LeBlanc au Comité des infrastructures et de l’environnement; Serge Léger s’occupera du Comité de la gouvernance, d’urbanisme et de développement économique. Quant à Hector Cormier, il sera responsable du Comité de la sécurité publique, et Gérard Landry hérite du Comité de récréation et loisirs.

Par souci de transparence, les dépenses des membres du conseil municipal seront bientôt disponibles sur le site web du village.

La soirée des bénévoles aura lieu le jeudi 21 aout à 19h au Parc l’Aboiteau. De nombreux prix seront accordés durant la soirée.

La prochaine rencontre aura lieu le 8 septembre à 19h à l’édifice municipal.

Le député Victor Boudreau fait l’expérience d’Handi-Voile

Sur la photo, nous reconnaissons : Victor Boudreau, député de Shédiac-Cap-Pelé; Gabrielle Léger, Patrick Allain, Mark Brydges et Daniel deYturralde.

Sur la photo, nous reconnaissons : Victor Boudreau, député de Shédiac-Cap-Pelé; Gabrielle Léger, Patrick Allain, Mark Brydges et Daniel deYturralde.

SHÉDIAC - Le député de Shédiac-Cap-Pelé, Victor Boudreau a accepté l’invitation d’Handi-Voile afin de constater ce que cet organisme peut offrir aux personnes à besoins spéciaux. Il a donc fait une randonnée à bord du «Michael Dunn», vendredi dernier, en compagnie des quatre jeunes employés de l’organisme.

Able Sail/Handi-Voile Inc. est un organisme à but non-lucratif dédié à offrir des randonnées en voilier dans la Baie de Shediac aux personnes avec besoins spéciaux de la région du sud-est du Nouveau-Brunswick.

Il gère son programme de voile adaptée de la dernière semaine de juin jusqu’à la fin août depuis le Yacht club de la baie de Shédiac, situé au 168, rue Pleasant à Shédiac. Il y a deux parties au programme : la voile récréative et un programme d’apprentissage de la navigation. Ses deux voiliers sont équipés pour accueillir les personnes avec besoins spéciaux.

Utilisé pour la voile récréative, le «Gordon McRae» est un modèle Freedom Independence muni de deux bancs pivotant pour le navigateur et une autre personne et offre une stabilité accrue dû au rapport de ballast et d’un centre de gravité vertical.

Le «Michael Dunn» est un voilier de type Martin 16 qui permet aux athlètes avec incapacités d’apprendre à naviguer et si désiré, courser et participer avec leurs confrères sans incapacités dans divers événements de voile compétitive.

Voir le site www.handi voile.ca ou https://www.facebook.com/AbleSail pour les détails ou appeler au (506) 533-9750 pendant l’été.

 

Fête nationale des Acadiens

tintama

Le 15 août à Shédiac

SHÉDIAC – La Fête du 15 août approche! Venez célébrer votre patrimoine en tant qu’Acadiens et Acadiennes, le vendredi 15 août, de 18h à 22h.

Les célébrations débuteront avec la préparation pour le tintamarre à 18h à la Maison Historique Pascal-Poirier. À 18h30, FAITES DU BRUIT le long de la rue Main jusqu’au parc Pascal-Poirier! Arrivé au parc, il y aura des cérémonies protocolaires ainsi qu’un spectacle avec le groupe Acajun à 19h.

   Venez en famille pour montrer vos couleurs et votre fierté acadienne.

CAP-PELÉ – C’est à la Plage Aboiteau qu’auront lieu les célébrations de la fête nationale de l’Acadie le 15 août.

La programmation sera :

15h00 – 15h30 : Discours des dignitaires, hymne national et coupe du gâteau

15h30 – 18h00 : Maquillage de visage pour enfants

15h30 – 17h30 : Musique avec le groupe «Les Travelleux»

18h00 – 18h30 : TINTAMARRE ACADIEN À PIED (départ du grand stationnement du Parc de l’Aboiteau, apportez vos pots et cuillères pour faire du bruit!)

17h40 – 18h40 : Musique avec Debbie Léger et invité

18h40 – 19h40 : Concours de mots Acadiens

19h40 – 21h40 : Musique avec Carole et Daniel Ouellette

Des poutines râpées, pets de soeur et autres bons mets acadiens seront disponibles sur place!

Que des festivités pour la fête nationale de l’Acadie à Dieppe

DIEPPE - La population est invitée à une gamme d’activités organisées par la Ville de Dieppe, le vendredi 15 août, entourant la fête nationale de l’Acadie. Les festivités auront lieu à la Place 1604 et au Centre Arthur-J.-LeBlanc.

La journée débutera avec un tintamarre pour les enfants du CCNB-Dieppe, de 11h à 11h30, pour se terminer devant la scène extérieure à la Place 1604 avec un spectacle gratuit d’Art Richard à 11h45.

Dès 13h, cinq artistes se partageront la scène, il s’agit de Josiane Comeau, Jacques Comeau, Maurice Belliveau, Rhéal LeBlanc, Joannie Benoit et Jason Guerette pour un spectacle gratuit qui se terminera vers 17h30. Il y aura aussi des jeux gonflables.

Le tintamarre en voiture débutera à 17h30 de l’Aréna Centenaire, 489, rue Notre-Dame, pour se rendre au Centre Arthur-J.-LeBlanc, (en passant par la rue du Marché, rue Amirault, rue Chartersville, rue Centrale et chemin Melanson). Il y aura aussi un prix pour la voiture la mieux décorée. Le gagnant recevra une carte cadeau d’une valeur de 300$ de Shell. Aucune inscription requise.

Memramcook fête le 133e anniversaire de la fête nationale de l’Acadie!

MEMRAMCOOK - Une journée complète d’activités, de jeux, de spectacles et le Grand Tintamare de 18h sont organisés pour toute la parenté acadienne, les amis et les touristes!

C’est à Memramcook qu’on fête le 15 août depuis le plus longtemps, c’est à dire 133 ans! C’est ici que le peuple acadien a décidé, lors de la première convention natio-nale de 1881, que le 15 août serait la fête nationale des Acadiens.

C’est une double fête cette année, alors que l’Acadie fête le 150e anniversaire de l’arrivée du père Camille Lefebvre et de la fondation du Collège Saint-Joseph à Memramcook. Ces deux événements ont débuté la période de la Renaissance acadienne.

Afin de souligner ceci, 150 prix de présences seront offerts pendant la journée – avec un jeu de «Plinko», popularisée par le jeu télévisé, The Price is Right.

Une messe

La journée débute à 10h avec une messe extérieure à l’église Notre-Dame-de-Lourdes.

Un spectacle acadien de plus de 5 heures!

Les activités et les spectacles extérieurs sont gratuits toute la journée.

Les artistes du Spectacle du 15 août sont :

13h00 – Ouverture officielle, levée du drapeau, Ave Maris Stella

13h15 – Eugène LeBlanc et les musiciens de la Vallée

14h15 – Big Bad Marty Band

16h15 – Francelle Maria

18h00 – Le GRAND TINTAMARRE

Le 15 août des enfants!

C’est gratuit à partir de 13h! Jeu gonflable, jeux de carnaval, maquillage et bricolages!

Plusieurs autres activités extérieures

Il y aura une cantine sur le site toute la journée, au profit du groupe de balle-molle de la région. Marché artisanal avec une douzaine d’artisans locaux. La boutique aca-dienne du Monument-Lefebvre offrira une grande variété de produits acadiens en vente et toutes sortes de bruiteurs…

Le GRAND TINTAMARRE de 18h

Le public est invité à marcher en grand nombre sur la rue Centrale pour faire beaucoup de bruit et démontrer leur fierté acadienne!

En cas de pluie, les activités et les spectacles auront lieu au théâtre du Monument-Lefebvre.

La fête nationale de l’Acadie est présentée par le Village de Memramcook et elle est organisée par la Société du Monument-Lefebvre.

Le 15 août à Grande-Digue

GRANDE-DIGUE – Les célébrations de la fête nationale de l’Acadie, le 15 août, débuteront avec une messe à 10h, à l’église paroissiale, suivie d’une procession à la grotte du Musée des pionniers.

Il y aura une pause au monument des vétérans pour souligner le 100ième anniversaire du début de la guerre 1914-1918. Puis ce sera un tintamarre et pour couronner le tout, un goûter à Notre Centre.

L’expérience ultime pour les amateurs d’homard

L’Ambassador fait son entrée au quai de Pointe-du-Chêne après une croisière en mer.

L’Ambassador fait son entrée au quai de Pointe-du-Chêne après une croisière en mer.

par Claire Lanteigne

SHÉDIAC - Vous voulez vous détendre en voguant sur les eaux les plus chaudes au nord des Carolines, voir de plus près la culture acadienne ou vivre une expérience éducative sur le thème du homard? Les Croisières Shediac Bay ont de quoi répondre à vos besoins!

Parmi les différents forfaits offerts, la croisière de deux heures et demie vous apprend à pêcher, cuire et même ouvrir votre homard afin de vous asseoir pour un somptueux festin.

La saison d’opération de Croisières Shediac Bay s’étend du 1er juin au 10 octobre. Elle part du quai de Pointe-du-Chêne et aussitôt à bord l’équipage s’empresse de vous mettre bien à l’aise comme membre du groupe.

Ron Cormier, le propriétaire de l’entreprise avec son épouse Denise, est souvent le capitaine. «Je dis aux gens que je n’ai pas acheté une entreprise, j’ai acheté un rêve», de dire Ron.

Les Croisières Shediac Bay ont été créées en 1998 par Éric LeBlanc, après plusieurs années de travail ardu et de détermination. Il voulait partager sa passion pour le homard et sa vision se poursuit dans ce qui est maintenant devenue une expérience mémorable pour les touristes de partout dans le monde.

«Je travaillais déjà comme capitaine quand Éric est décédé, de poursuivre Ron, et j’ai été assez chanceux de pouvoir acheter l’entreprise. Mais nous continuons de croire passionnément dans la vision d’Éric.»

La mission de la compagnie, écrite par Éric, se lit en partie comme suit : Comme leaders en expériences côtières enrichissantes, nous faisons voyager les gens dans une découverte interactive de notre région, notre culture et les délices de la mer… principalement le homard.»

Ron et Denise Cormier connaissent bien l’industrie de la pêche au homard et sont engagés à en faire une expérience aussi enrichissante que possible. Ron est un pêcheur professionnel de homard depuis plus de 25 ans et a été le capitaine des Croisières Shediac Bay au cours des deux dernières années. Il est un membre actif de l’Union des pêcheurs des maritimes (UPM) et du Conseil canadien des pêcheurs professionnels; il est donc très familier avec l’industrie de la pêche du homard. De son côté, Denise a grandi dans une communauté de pêcheur puisque son père a pêché le homard pendant plus de 50 ans. Avec leurs deux filles, Renée et Chantal, de même que les autres membres de l’équipe de Croisières Shediac Bay, Ron et Denise vous offrent de partir à la découverte de leur région et des délices de la mer. Ils souhaitent mettre en évidence les techniques de pêche d’antan qui ont formé tout un mode de vie dans leur région.

«L’autre chose que vous devez comprendre, d’ajouter Ron, c’est que cette expérience est reliée à la culture acadienne. Nous avons pêché comme ceci pendant des décennies et nous sommes très fiers de ce que nous faisons ici.»

Ça prend une équipe pour organiser une telle aventure professionnelle. Les passa-gers à bord savent que sans les gens qui prennent les réservations, ceux qui font cuire le homard et gèrent les aspects de l’entreprise, ils ne pourraient vivre cette expérience. Mais du début, ils font en sorte que c’est une sortie en mer que vous ne voulez pas manquer.

À ses débuts, en 1998, les Croisières Shediac Bay se déroulaient à bord du SEASCAPE DIVERS, un bateau traditionnel de homard converti de 40 pieds avec une capacité de 14 passagers. En mai 2002, on a fait construire un bateau de 53 pieds et d’une capacité de 65 passagers. D’abord nommé TAKING SUGGESTIONS, le vaisseau a été rebaptisé AMBASSADOR en 2004.

Les gens viennent de partout autour du monde pour faire l’expérience de la croisière. «Nous en avons eu d’Australie, d’Hawaii, d’Écosse, c’est une croisière familiale et nous avons eu des passagers en partant des bébés aux plus âgés», de poursuivre Ron.

La croisière débute avec les instructions de sécurité dans les deux langues officielles et une belle dose d’humour et de style. Pendant le temps à bord vous apprenez ce qu’est un pêcheur de homard et les cycles de vie du homard. Vous surveillez ou on vous nomme bénévole pour apporter des trappes, vous apprenez la manière acadienne ou la bonne manière de cuire un homard et comment en retirer toute la délicieuse viande plus vite et facilement que vous n’avez jamais pu l’imaginer.

«Nous avons des gens d’ici qui ont vu le bateau monter et descendre la baie et puis une journée ils ont décidé de venir faire une croisière. Je n’ai jamais vu personne qui n’a pas dit en quittant «J’ai appris quelque chose», de dire un membre d’équipage.

«Tout le monde devrait le faire, c’est une expérience unique!», peut-on lire parmi les commentaires laissés sur le site web de la compagnie.

Croisières Shediac Bay vous propose un choix de trois forfaits qui peuvent être adaptés à vos besoins. Que vous souhaitiez déguster du homard, vivre l’action de la pêche, vous détendre en voguant sur l’eau ou passer un bon moment entre amis, on vous offre une aventure pour vous!

Pour en connaître plus sur les Croisières Shediac Bay, on peut téléphoner au (506) 532-2175 (sans frais au 1 (888) 894-2002) ou consulter le site web : www.lobster tales.ca.

Gagnante du concours Les quatre saisons des quais

Photo gagnante de Gisèle Lagacé

Photo gagnante de Gisèle Lagacé

SUD-ACADIE - La Société culturelle Sud Acadie est très fière d’annoncer le résultat du concours «Les quatre saisons des quais», un concours lancé l’an dernier pour découvrir la beauté de nos quais en toutes saisons, dans le cadre de «Célébrer nos quais».

Au-delà de 30 soumissions ont été reçues de partout dans la province et la photo gagnante a été captée par Gisèle Lagacé, de Petit Rocher. Elle s’est mérité une caméra digitale Canon Power Shot pour sa photo gagnante.

Plusieurs photos se sont aussi méritées une mention honorable du jury et nous offrons nos félicitations à Raymond Chiasson, Micheline Comeau, Diane Thériault, France Fournier, Martin-Michel Bezeau et Micheline Beaudin.

«Célébrons nos quais» a pour nous, ici dans la région Sud Acadie, une importance très particulière qui définit notre paysage culturel et notre patrimoine de la pêche. Nous sommes ravis de voir que cette fierté est appréciée partout dans la province. Un remerciement à tous qui y ont participé.

 

Les Causeries du mardi à Memramcook

Louise Léger

Louise Léger

À la découverte des relations internationales du Canada

MEMRAMCOOK - Le Consulat général du Canada à Miami est un des treize points de service du Gouvernement du Canada aux États-Unis. Louise Léger, membre du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement depuis plus de trente ans et présentement consule générale du Canada à Miami, propose de vous expliquer le pourquoi de ces bureaux, les différents programmes qu’ils offrent, ainsi que l’importance de la relation entre le Canada et les États-Unis pour la prospérité de notre pays.

Originaire de Memramcook, Mme Léger a été affectée en Colombie, Suisse et Israël. On peut compter ambassadrice du Canada à Panama (1995) et au Costa-Rica (2001) parmi les nombreux postes occupés au long de sa carrière.

Intitulée Le rôle du Consulat général à Miami, la conférence de Mme Léger est présentée dans le cadre des Causeries du mardi 19 août à 19h30, au Théâtre du lieu historique national du Monument-Lefebvre (Memramcook).

L’entrée est gratuite et un léger goûter sera offert sur place au terme de la causerie.

Pour la programmation complète des Causeries du mardi, consultez le site web du Monument-Lefebvre : www.monumentlefebvre.ca.

Les Causeries du mardi sont une production de la Société du Monument-Lefebvre en partenariat avec la Société culturelle de la Vallée de Memramcook, la Société historique de la Vallée de Memramcook et la Coop de Dieppe.

 

 

L’Grand bazar-à-choix aura lieu le 23 aout

GRAND-BARACHOIS - Le 5e L’Grand bazar-à-choix aura lieu le 23 aout 2014, à la Salle Grand-Barachois, au 1455, Rte 133, Grand-Barachois.

Les activités de cette année vont inclure des kiosques d’artistes et d’artisans, la participation des pompiers locaux, une vente de pâtisseries, un BBQ et des poutines râpées par Gizèle et Donald.

En plus de la présence des artisans et des musiciens, il y aura une table de bricolage avec des animateurs qui aideront les jeunes à faire de la création artistique. Cette année, place spéciale aux familles, venez en grand nombre profiter des activités conçues pour jeunes enfants!

Les pompiers bénévoles de la région Beaubassin-Est feront des démonstrations sur la sécurité à domicile, et une représentante du Centre Éco partagera de l’information sur la préservation et la promotion de notre système environnemental.

Des renseignements supplémentaires sont disponibles auprès de Marlene Dugas au 532-9005 ou à marl.dug47@gmail.com.

Cap-Pelé présente ses prix de reconnaissance

cpdonne

Lors de la célébration de la fête du Nouveau-Brunswick, le village de Cap-Pelé a présenté ses prix de reconnaissance. Première rangée, de gauche à droite : Liliane LeBlanc, Michèle-Josée Arsenault, Arts et culture; Lisette Goguen, Affaires; Michael et Carole Cormier, Services bénévoles; Ola Melanson, Chevaliers de Colomb – Leadership communautaire et Fernand Boudreau, Chevalier. Deuxième rangée : le député Victor Boudreau, la mairesse Debbie Dodier, Réginald Vautour et Emery Belliveau, Chevaliers. Micheal Cormier a aussi accepté le certificat pour l’Association du Hockey mineur Cap-Pelé/Shédiac – Sports, loisirs et vie active.

 

Don de 1000 $ au Comité d’entraide Cap-Pelé/Shemogue

doncentraide

Un don de 1000 $ des profits de la 5e Exposition de voitures antiques des Cap-Pelé Cruisers, qui avait lieu au Terrain de balle Serge-Porelle à Bas-Cap-Pelé le 20 juillet dernier, a été remis au Comité d’entraide Cap-Pelé/Shemogue. Dans l’ordre habituel, nous reconnaissons le Père Louis-Joseph Boudreau, Fernande Comeau, membre du Comité d’entraide, Eliza LeBlanc, présidente du Comité d’entraide, Roger Saulnier et Denise Saulnier, membres du comité organisateur de l’Exposition de voitures antiques.