Succès de la Journée plein air familiale à Haute-Aboujagane

La dégustation de tire d’érable sur la neige a été très populaire lors de la Journée plein air familiale à Haute-Aboujagane. (Photo : Nora LeBlanc)

La dégustation de tire d’érable sur la neige a été très populaire lors de la Journée plein air familiale à Haute-Aboujagane. (Photo : Nora LeBlanc)

HAUTE-ABOUJAGANE – Malgré le manque de neige et la mauvaise température en soirée, la Journée plein air familiale à Haute-Aboujagane a été un grand succès, samedi dernier.

Cette Journée plein air a eu lieu au Club chasse et pêche de l’endroit. Plusieurs personnes ont entre autres participé au tournoi de washers et les grands gagnants ont été Julie Arsenault et Samuel Boudreau.

La dégustation de tire d’érable sur la neige était succulente et appréciée de tous.

La salle était pleine dans l’après-midi pour écouter les artistes locaux.

Un service de cantine était disponible sur place avec du bon chocolat chaud et du café.  Il y avait également du fricot de disponible pour le diner et le souper.  En soirée, on a pu danser avec la musique du groupe Atlantik.

Ce fut un beau samedi de plaisir commandité par CJSE.

Un gros merci à tous les bénévoles pour l’organisation et la préparation de cette formidable journée.

 

 

 

 

 

 

 

La Ville de Shédiac a officiellement sa première politique culturelle

La Ville de Shédiac a fait un don de 500 $ à la Fondation des amis de l’Hôpital de Moncton.  Le maire Jacques LeBlanc a présenté le chèque à Maria Cormie, trésorière de la fondation.

La Ville de Shédiac a fait un don de 500 $ à la Fondation des amis de l’Hôpital de Moncton. Le maire Jacques LeBlanc a présenté le chèque à Maria Cormie, trésorière de la fondation.

par Claire Lanteigne

SHÉDIAC – Le conseil municipal de Shédiac a approuvé sa première politique culturelle, lundi, lors de sa réunion régulière. Le maire Jacques LeBlanc s’est dit heureux que la municipalité soit maintenant dotée d’une politique culturelle, ce qui permettra la réalisation de beaux projets. Un comité chargé de la mise en œuvre de la politique sera nommé prochainement.

«Cela nous permet maintenant d’avoir accès à des programmes culturels provinciaux et fédéraux», d’ajouter Gilles Belleau, directeur général de la ville.

On a souligné l’importance d’impliquer les jeunes des écoles dans cette politique et de faire une place pour les nouvelles formes d’art.

La politique culturelle a été présentée à la population deux semaines auparavant et les commentaires et les recommandations avaient été très positifs.

Suite à une demande de proposition pour la revitalisation du centre-ville (services d’ingénierie), on a retenu la proposition de Crandall Engineering Ltd au montant de 208 654 50$ (TVH incluse).

Une demande sera faite à la Commission d’emprunts de capitaux pour des dépenses capitales totalisant 1 500 000$. Ceci comprend 900 000$ (15 ans) pour la phase IV de la rue Pont Breaux Bridge; 200 000$ (10 ans) pour deux nouveaux terrains de tennis et 400 000$ (15 ans) pour les rénovations au parc Pascal-Poirier.

La somme de 17 000$ sera versée à la Légion de Shédiac pour les rénovations, dans le cadre de l’entente qui prendra fin en 2016. La somme de 7500$ (la moitié de la subvention de 15 000$) sera remise au comité organisateur des Jeux 50 ans+ qui auront lieu à Shédiac en 2016.

Deux demandes de rezonage seront étudiées et l’audience publique pour entendre les objections aura lieu le 23 février à 18h30 à la salle du conseil. Une première demande est de Bernard Auffray et Micheline Cormier qui demandent le rezonage d’un terrain sur la rue Alphonse, de R1 à A3 pour y aménager une garderie de 26 enfants, Les Petits Curieux.

L’autre demande est pour le rezonage de R3 à A1 d’un terrain sur la promenade Roy Mullins afin d’y construire un édifice appartement.

On demandera à Centre-ville Shédiac de se pencher sur la possibilité s’agrandir la zone actuelle du Centre-ville puisque des commerces s’installent à l’extérieur.

Le maire et les conseillers Laura Gallant et Roger Caissie participeront à la réunion annuelle de la Fédération canadienne des municipalités, du 5 au 8 juin à Edmonton.

Le mois de février a été proclamé Mois du cœur par le conseil municipal.

Une lettre de félicitations sera envoyée à Denis Léger qui a été nommé à la Commission provinciale de boxe.

 

 

Une multitude de projets «verts» sont proposés à Beaubassin-est

 

Les résidents ont répondu en grand nombre à l'appel, lundi dernier. Ci-haut, Pierre Plourde, de Crandall Engineering, présente les projets proposés.

Les résidents ont répondu en grand nombre à l’appel, lundi dernier. Ci-haut, Pierre Plourde, de Crandall Engineering, présente les projets proposés.

par Charles-Philippe Dray

GRAND-BARACHOIS – De nombreux citoyens de la Communauté rurale Beaubassin-est ont assisté à une présentation de la firme d’ingénieurs Crandall Engineering, lundi dernier, à l’édifice municipal, pour prendre connaissance de plusieurs projets de développement d’infrastructures ou d’améliorations «verts».

Projets «verts» puisque c’est la condition principale des développements ou améliorations financés par le Fonds fédéral de la taxe sur l’essence. Parcs pour enfants, descentes pour kayaks, sites d’observation des oiseaux, sentiers pédestres et plusieurs autres projets (voir tableau), les propositions ne manquent pas, et ce sera tout à l’avantage des résidents de Beaubassin-est.

Mais «rien n’est dans le béton», entendait-on fréquemment lors de la présentation. Il y aura d’autres consultations publiques avant que le tout soit confirmé.

Plusieurs résidents ont pris la parole, proposant de nombreuses idées qui n’ont pas fait sourde oreille, dont un témoignage de Joanne LeBlanc, de Grand-Barachois.

«Je suis vraiment heureuse d’être ici et d’entendre toutes ces propositions, mais je crois que nous oublions le principal, a-t-elle lancé. Par exemple, dans le quartier de Barachois, nous proposons la construction d’une passerelle, et je ne crois pas que ce serait une bonne idée. Il suffirait d’une seule tempête pour que le tout soit détruit. Nous devrions plutôt investir dans quelque chose de durable qui fera profiter les petites familles.»

«Nos jeunes n’ont pas d’endroit où aller à part des escaliers de l’école, a poursuivi Mme LeBlanc. Nous avons de nombreuses jeunes familles qui s’installent ici, mais il n’y a pas d’activités! Il faut sortir d’ici pour en faire. Pour ce qui est des stationnements de covoiturage, c’est la même chose. Il n’en manque pas de place de stationnement dans notre communauté. Nous nous devons de prioriser la famille.»

Armand Robichaud, membre du Club naturaliste de Cormier-Village, a bien apprécié les idées de projets, et y est également allé d’une autre proposition, soit une aide financière pour l’Église historique de Barachois.

La phase courante du programme du Fonds de la taxe sur l’essence est pour une période de cinq ans, allant de 2014 à 2018. Le montant total   alloué pour Beaubassin-est, pour cette   période, est de 2,161 millions $.

La communauté rurale doit soumettre un plan quinquennal de dépenses en immobilisation au ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux afin de profiter de la somme d’environ 2,16 millions $ d’ici 2018.

Les membres du conseil veulent recueillir les commentaires et suggestions de la population avant de finaliser ce plan. Les participants à la réunion ont reçu un questionnaire à remplir, mais tous les résidents sont invités à le remplir et le retourner à l’édifice municipal d’ici le 2 février.

Le questionnaire est disponible aux bureaux de la Communauté rurale situés au 1709, route 133 à Grand-Barachois, et sur le site Internet de la municipalité au www.beaubassinest.ca. Si vous avez des questions, communiquez avec la Communauté rurale Beaubassin-est au 532-0730.

En bref… Le projet du Dôme multisports ne serait pas financé par le Fonds de la taxe sur l’essence, selon ce qui a été présenté lundi. Mais la question ne semble pas avoir été résolue. Le conseiller du Quartier 2 (Saint-André-LeBlanc), Gilles Cormier, a expliqué la situation. «Le projet du Sport Dôme fait partie d’une étude de faisabilité par Crandall Engineering et je présume que les consultations publiques faisant partie de cette étude devraient commencer sous peu, a-t-il commenté par courriel. Le conseil pourra prendre une décision suite à cette étude et les consultations avec le public. Aucune détermination sur la provenance des fonds nécessaires pour un tel projet ne fut décidée, puisque celle-ci fera aussi partie de l’étude de faisabilité.»… La prochaine réunion mensuelle publique de la Communauté rurale Beaubassin-est aura lieu le lundi 16 février…

Le maire de Shédiac Jacques LeBlanc rencontre les gens d’affaires

connie

par Gérard Lessard

SHÉDIAC - C’est avec fierté que le maire Jacques LeBlanc s’est adressé aux gens d’affaires du Grand Shédiac, mercredi soir der-nier au Centre multifonctionnel, lors d’un 5 à 7 organisé par la Chambre de Commerce du Grand Shédiac.

Il en a profité pour démontrer les réalisations dans la Ville de Shédiac au cours de la dernière année et expliquer la vision pour les années futures.

Le maire LeBlanc est très heureux de l’implication des citoyens et citoyennes dans les divers comités. Il souhaite que les gens soient fiers de leur ville et c’est par leur engagement que la municipalité pourra offrir des services abordables et que la Ville de Shédiac sera une destination de choix où il fait bon vivre.

Shédiac est synonyme de succès et plusieurs faits le confirment. Au cours des cinq dernières années, il y a eu 7% d’augmentation mo-yenne annuelle de l’assiette fiscale. Le taux d’imposition à 1,4784$ par 100$ d’évaluation est inchangé depuis plus de 14 ans. Le budget de 2015 totalise 11 018,067$, soit une augmentation de 12% depuis 2012. L’assiette fiscale de 2015 est de 613 897,850$, soit une augmentation de 17,5% depuis 2012.

Le maire a souligné que la ville a connu une bonne croissance avec la construction de 40 nouvelles résidences et la projection pour 2015 est de 40 à 60 nouvelles résidences.

Le maire a également énuméré les projets pour 2015. Parmi ceux-ci, on note au niveau des bâtiments : Centre multifonctionnel (génératrice); la phase 111 de la Vieille Gare et des plans pour le Centre des opérations municipales Chemin Ohio.

Dans le secteur des Parcs et sentiers, il y a le projet du Parc Pascal Poirier (avec des partenaires); des quais flottants au Parc Rotary; deux nouveaux terrains de tennis; planification et construction du Parc de planches à roulettes et des sentiers – du Parc Pascal-Poirier au Parc Centenaire.

Dans le domaine des routes: Revitalisation Centre-ville (planification et construction); Phase 1V de la Rue Breaux Bridge; Promenade Riverside (Brise-lame et glissière de sécurité).

En terminant le maire a voulu confirmer que Shédiac était ouverte à faire des affaires et que le conseil allait poursuivre sa vision de revitalisation de centre-ville. Elle continuera à investir dans les infrastructures routières et va travailler avec ses partenaires (Chambre de Commerce, Corporation Centre-ville, Club Rotary et autres organisations.

 

La 37e édition du Carnaval de Shédiac débute demain

SHÉDIAC – C’est demain que débutera le 37e Carnaval de Shédiac et cette année  il y aura toute la neige voulue pour les activités en plein air, communautaires et familiales. En effet, la neige reçue au cours des derniers jours comblera les organisateurs et les amateurs du carnaval.

Plusieurs activités populaires sont au programme, mais il y en aura de nouvelles, dont un tournoi de volleyball sur neige organisé par Robert Grandmaison et l’Hôtel Shédiac.  Le tournoi aura lieu au parc Pascal-Poirier, vendredi et samedi, de 18h à 20h. Tout l’argent recueilli sera remis au Vestiaire Saint-Joseph Inc.

Une autre nouvelle activité sera la Soirée de Photographie Inspirante (La Ligne Musicale), le samedi 31 janvier au Centre multifonctionnel, mettant en vedette plusieurs photographes de Shédiac et la région. C’est une présentation d’une série d’images d’un sujet qui inspire le ou la photographe et qui sont projetés avec la musique. Les fonds recueillis seront versés à divers groupes communautaires de la région.

Samedi soir, il y aura la Soirée en plein air au parc Pascal-Poirier avec un feu de joie.  Les feux d’artifices auront lieu à 20h. Le rallye poker de la Légion et les soupers à l’éperlan au Bayou Pub & Restaurant  sont également de retour. Le bingo du Club des Lions aura lieu dimanche soir au Centre multifonctionnel.

Le carnaval débutera donc jeudi matin avec le déjeuner prière au Centre pastoral et Rhéal Hébert sera le conférencier invité. Il parlera de son programme Para-sports pour les enfants à besoins spéciaux.

C’est donc toute une variété d’activités qui attend la population de jeudi à dimanche inclusivement.

On peut consulter le site web de la Ville de Shédiac au www.shediac.ca et télécharger le programme du carnaval.

 

 

Le Service d’incendie de Dieppe a maintenant un drone

droneenvol

DIEPPE - Le Service d’incendie de Dieppe (SID) peut désormais compter sur l’aide d’une nouvelle recrue : un drone.

«À ma connaissance, nous sommes le premier service d’incendie dans les Maritimes à se servir d’un drone sur les lieux d’un incendie. Cela permettra de favoriser notre prise de décisions tactiques en situation d’urgence et d’offrir, en fin de compte, un service amélioré à notre collectivité», de dire Marc Cormier, chef de division.

Lors d’une situation d’urgence, le drone sera déployé afin de détecter la direction d’un incendie à l’intérieur d’une grande structure, ou pendant un feu de forêt. La même idée s’applique aux incidents comprenant des véhicules, des trains ou des bâtiments qui transportent des matières dangereuses ou qui servent de lieu d’entreposage pour ces dernières.

Le drone pourrait être déployé et utilisé afin de recueillir des renseignements critiques qui figurent sur des affichettes lors d’un déversement de matières dangereuses, ou d’un incendie lié à celles-ci au lieu de déployer des pompiers pour accomplir cette tâche. Un panorama aérien d’un déversement, d’un panache de fumée et de la direction de celle-ci pendant de tels incidents permettrait également d’aider le commandant du lieu de l’incident à établir les priorités en matière d’évacuation.

Selon le chef de division, le drone-incendie peut être déployé assez rapidement, couvre beaucoup de terrain et offre une vue qui n’était pas auparavant disponible aux pompiers.

En situation d’urgence, le drone peut être utilisé dans le cadre d’inspections de bâtiments afin d’identifier l’emplacement de conduits de gaz et d’appareils de ventilation aménagés sur les toits lors de la planification des mesures de protection-incendie. De plus, on peut s’en servir lors d’enquêtes sur les incendies afin d’aider les enquêteurs à déterminer le trajet parcouru par l’incendie et d’offrir une «vue à vol d’oiseau» de l’ampleur des dégâts causés.

Enfin, mais non des moindres, le drone-incendie permettra aux instructeurs de fournir aux pompiers une vidéo d’une évolution de la formation à des fins de critique.

«Dès que l’on commence à intégrer de l’équipement du genre dans les services de lutte contre l’incendie, les possibilités sont infinies. Les gens sont habitués à voir des camions de pompiers sur les lieux d’un incendie, mais lorsqu’ils lèveront les yeux au ciel, ils verront un objet volant muni de quatre hélices et d’une caméra. Je trouve cela absolument incroyable», explique M. Cormier.

Le SID se conforme strictement aux lignes directrices de la ville de Dieppe en ce qui concerne l’application de la Loi sur la protection des renseignements personnels. L’utilisation d’un drone-incendie est destinée strictement aux fins d’exploitation, d’inspection et d’enquête, et toute autre information recueillie dans le cadre de son utilisation sera protégée, traitée en toute confidentialité et détruite si elle n’est pas nécessaire.

 

 

Ce sera le 5e Carnaval d’hiver de Memramcook

MEMRAMCOOK (CL) – Le 5e Carnaval d’hiver de Memramcook aura lieu du 14 au 22 février prochain.  Plusieurs activités populaires seront de retour, de nouvelles se sont ajoutées et quelques autres restent à être confirmées.

Le Poker run du club de VTT de Memramcook aura lieu le 14 février, de 9h à 17h, à partir du local des Chevaliers de Colomb de Lourdes. Pour informations : Jean-Guy Chevarie, 871-0996.

Le jeudi 19 février, il y aura des activités extérieures – patinage, feux, chocolat chaud de 18h30 à 21h30 au Parc de Gayton.

Le vendredi 20 février, il y aura le Tournoi de Poker Texas Holdh’em (19 ans et plus) à 19h (les portes ouvrent à 18h) à l’École Abbey-Landry. Pour informations : Donald Cormier 870-0390.

Le samedi 21 février, il y aura des jeux gonflables de 9h à midi à l’École Abbey-Landry. Il y aura aussi des promenades en charrettes tirées par des chevaux de 9h à midi au stationnement de  l’ancien collège Saint-Joseph.

À 20h30, toujours à l’école, il y aura une danse pour les 19 ans et plus avec Scott & Gerald Delhunty et Simply Blue (portes ouvrent à 19h30). Les billets sont en vente au Esso Memramcook, Gaudet Ultramar et Gautreau’s  used auto parts.

Dimanche le 22 février, ce sera l’hiver sous les pommiers de 10h à 15h au Verger Belliveau. C’est une journée de raquette et de ski de fond dans le verger et à l’intérieur, il y aura de la musique traditionnelle, jeux de société et cidre chaud servis au Café du Verger.

À l’Aréna Eugène (Gene) LeBlanc, il y aura du patinage publique de 11h50 à 12h50.

La Cérémonie  d’intro-nisation au mur de la renommée sportive se tiendra de 13h à 14h à l’Aréna Eugène (Gene) LeBlanc et mettra fin aux activités de ce cinquième Carnaval d’hiver de Memramcook.

Pour plus d’information, veuillez communiquer avec Christine Dupuis au 758-4078.

Lancement officiel du Relais pour la vie de Shédiac

SHÉDIAC - Les gens sont invités au lancement officiel du Relais pour la vie de Shédiac qui se déroulera le mercredi 11 février prochain à 19h au Centre pastoral de Shédiac.

Le comité organisateur veut profiter de l’occasion pour souhaiter une bonne année 2015 aux gens et veut également procéder à l’inscription des équipes avec les capitaines pour ceux qui le désirent. Pendant le lancement, Christine O’Brien, âgée de 25 ans, survivante d’un cancer d’un lymphome de Hodgkin et sa soeur Émilie âgée de 18 ans, viendront témoigner de leur expérience avec le cancer. Certains dignitaires seront également présents.

Pour plus d’informations concernant le recrutement, la création et le développement des équipe, composez le 532-2665 ou le 866-0074 et demandez pour Christine Thériault ou les gens peuvent également appeler la présidente, Cheryl Leblanc, au 312-0440 ou écrire un courriel au mfb5851@yahoo.ca). Les survivants qui désirent s’inscrire au dîner qui aura lieu à l’école Louis-J.-Robichaud, le samedi midi, peuvent appeler Ginette au 532-5870. Le dîner est gratuit, mais l’inscription est re-quise.

Le comité aimerait rappeler que cette année sera le 12e Relais pour la vie de Shédiac.

Cet événement est possible grâce aux nombreux efforts des bénévoles, des participants et des communautés avoisinantes. Cette journée spéciale permet à toute la région d’appuyer ceux et celles qui sont touchés par cette maladie et de célébrer la vie.

Cette année, le Relais aura lieu le samedi 13 juin de midi à minuit au parc provincial de la Plage Parlee de Shédiac.

Le comité encourage également les gens à partager leurs activités ou leurs collectes de fonds sur le site du Relais de Shédiac sur Facebook. Les gens qui le souhaitent peuvent aussi ajouter des photos. Les gens peuvent même s’inscrire en ligne sur le site web de la Société canadienne du cancer au www.cancer.ca.

Pendant les prochains mois, les gens peuvent faire des dons en ligne ou se procurer des luminaires. Quelques points de vente dans la communauté seront déterminés prochainement. Pour d’autres infos supplémentaires, les gens peuvent communiquer avec Todd Merrill de la Société canadienne du cancer au 869-6010 ou au tmerrill@nb.cancer.ca

Le comité du Relais pour la vie de Shédiac est toujours à la recherche de bénévoles pour la 12e édition du Relais. Les intéressés n’ont qu’à appeler la présidente, Cheryl LeBlanc au 312-0440 ou Natacha Noël Breau, responsable des communications au 532-8445 ou au 853-6460.

 

Une variété d’activités pour toute la famille durant le Carnaval «Boule de neige»

CAP-PELÉ - Encore cette année, les bénévoles de Cap-Pelé, du Centre Saint-André-LeBlanc et du Club d’âge d’or de Shemogue ont travaillé ensemble à la préparation des activités du Carnaval «Boule de neige», qui aura lieu du 12 au 15 février prochain.

Durant ces quelques jours de festivités d’hiver, la mascotte du carnaval «Ti-neige» sera au rendez-vous des nombreuses activités qui auront été organisées pour plaire aux différents groupes d’âge des communautés impliquées.  Ces activités auront lieu à divers endroits dans la municipalité de Cap-Pelé ainsi qu’au Centre Saint-André-LeBlanc et au Club d’âge d’or de Shemogue.

Comme par le passé, si la température le permet, plusieurs belles activités extérieures sont prévues au Parc Plein Air durant la fin de semaine du carnaval!  Il y aura des activités pour tous les goûts et tous les âges donc soyez des nôtres durant cette fin de semaine qui promet beaucoup de plaisir!

L’horaire des activités sera disponible sur le site www.cap-pele.com, sur la page Facebook du Village de Cap-Pelé, dans l’édition du Moniteur Acadien et du Journal L’Étoile de la semaine du 2 au 6 février et des dépliants du Carnaval seront disponibles chez les commerçants de la région.

 

 

À La Voix 2015

Équipe d’Éric Lapointe - Rosa Laricchiuta est très heureuse de faire partie de l’équipe du chanteur rock Éric Lapointe. (Photo : Contribution)

Équipe d’Éric Lapointe – Rosa Laricchiuta est très heureuse de faire partie de l’équipe du chanteur rock Éric Lapointe. (Photo : Contribution)

Rosa Laricchiuta de Shédiac passe à la prochaine étape

par Claire Lanteigne

SHÉDIAC  – Rosa Laricchiuta de Shédiac s’est taillé une place à l’émission La Voix au Réseau TVA.  Elle a été sélectionnée par les juges lors de la deuxième ronde des auditions  à l’aveugle, dimanche soir. Elle passe donc à la prochaine étape du concours de chant, celle des duels

Avec sa voix rauque, elle a interprété Perfect (Pink) et a complètement fait craquer les coachs, qui se sont âprement disputé sa présence dans leur équipe. En lui disant simplement: «Y te manque rien, sauf moi!» Éric Lapointe a su lui parler comme un coach. En entrevue après l’audition, elle a dit avoir connecté avec Éric. «Mon énergie s’en allait vers lui.»

C’est par curiosité qu’elle a décidé de se présenter à ce concours et elle dit que ce fut une audition extraordinaire.

Née à Montréal de pa-rents italiens, cette artiste de 40 ans déborde d’énergie et de joie de vivre. Digne d’un film, son parcours la conduit d’un bar de karaoke, où un producteur la remarque, jusqu’à… Taiwan! S’en suit une vie de tournée aux quatre coins de l’Asie: Corée du Sud, Malaisie, Hong Kong, Macao, Thaïlande, Dubaï, Bahrein, Émirats Arabes Unis, Indonésie…

Après dix ans de ce régime, la chanteuse rentre au Québec, histoire de retrouver un peu de stabilité. À 35 ans, elle choisit un métier diamétralement opposé au monde du spectacle: agente de sécurité. Depuis quelques années, Rosa habite à Shédiac, où elle a suivi son amoureux. Selon ses dires, elle serait la version féminine de son coach, Éric Lapointe.

Elle chante maintenant avec le groupe Third Degree qu’on peut entendre régulièrement dans les bars et restaurants de Shédiac et la région.