Deux nouveaux records du monde pour la Capitale mondiale du homard

table

 

Les organisateurs du 65e Festival du homard de Shediac en ont mis plein la vue, tant aux gens d’ici qu’aux visiteurs, avec deux nouveaux records du monde reliés au homard. Lors de l’ouverture officielle, mercredi dernier, on a fracassé le record de la plus longue guedille au homard, en fabriquant une de 72 pieds 4 pouces. Puis lors de la journée de clôture, dimanche, la ville a établi le record mondial pour la plus longue table de souper au homard, en préparant une table de 1000 pieds, où 1000 personnes ont dégusté 1000 homards. Les deux événements ont connu un succès monstre, étant tous deux à guichets fermés.

 

On vise la sécurité des patientes et le perfectionnement du personnel en obstétrique

MONCTON – Le Centre Hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont a lancé, la semaine dernière, un programme de formation visant la sécurité des patientes et le perfectionnement du personnel de l’unité d’obstétrique.

AMPROOB (Approche multidisciplinaire en prévention des risques obstétricaux) est un programme qui vise aussi l’amélioration du rendement des professionnels de la santé et des gestionnaires des unités obstétricales en milieu hospitalier.

Le programme AMPROOB est offert depuis plus de dix ans au Canada et aux États-Unis. Cette formation de trois ans est offerte à l’équipe de base interprofessionnelle du service d’obstétrique pour mettre en œuvre des procédures de soins sécuritaires adaptés aux besoins et au contexte de l’unité.

«Nous voyons d’un très bon œil la mise en place de ce programme. Il nous permettra de mieux outiller notre personnel d’obstétrique pour offrir des soins sécuritaires aux patientes et à leur bébé, affirme Linda Savoie, directrice des programmes cliniques au Centre Hospitalier universitaire Dr-Georges- L.-Dumont. Nous constatons l’engagement de notre personnel médical et infirmier et nous appuyons fortement ces démarches dans l’amélioration continue des soins de santé au sein de notre établissement.»

La mise en place du programme AMPROOB a été rendue possible grâce à un engagement majeur de 200 000$ provenant de La Fondation de l’industrie alimentaire du Canada atlantique (FIACA), un regroupement de détaillants du secteur de l’alimentation. Leur objectif commun est de venir en aide aux enfants de la région atlantique qui sont aux prises avec des difficultés émotives et physiques.

Depuis plusieurs années, en collaboration avec la Fondation CHUDumont, le FIACA a contribué à la réalisation de beaux et grands projets pour l’unité des naissances du Centre hospitalier universitaire Dr- Georges-L.-Dumont.

«C’est donc avec plaisir que nous remettons cette somme qui permettra d’offrir ce programme important pour assurer la prestation de soins et de services de qualité à notre hôpital. Nous remercions grandement le FIACA pour leur engagement important à cette initiative», affirme Jacques B. LeBlanc, directeur général de la Fondation CHUDumont.

Championnats nord-américains pour Cavaliers Juniors

Alyssa et son cheval Palladio, un cheval de warmblood hollandais, de 17 ans, sont actuellement en compétition au Kentucky.

Alyssa et son cheval Palladio, un cheval de warmblood hollandais, de 17 ans, sont actuellement en compétition au Kentucky.

Alyssa Gaudet de Memramcook y participe actuellement

par Claire Lanteigne

MEMRAMCOOK - Alyssa Gaudet, 15 ans, de Memramcook et son cheval «Palladio» participent actuellement à l’édition 2014 des Championnats nord-américains pour Cavaliers juniors et Jeunes cavaliers, qui se tiennent au Kentucky.

Alyssa et son cheval ont été choisis par le comité de Sélection des jeunes athlètes de dressage pour représenter le Canada sur l’équipe Colombie-Britannique/Nouveau-Brunswick de Cavaliers Juniors canadienne (dressage). Les deux autres participantes sont de la Colombie-Britannique. Très peu de cavaliers des Maritimes ont participé à ces jeux dans le passé. Alyssa et Palladio sont les premiers Néo-Brunswickois à participer dans la discipline du dressage et la seule des Maritimes cette année.

Afin de se qualifier pour cette compétition, Alyssa a participé à des compétitions en Floride au cours d’une série de fins de semaine, l’hiver dernier. Elle s’est dite excitée et nerveuse avant de savoir si elle s’était classée pour le Kentucky.

«Pour moi, poursuit-elle, c’est plus une expérience que toute autre chose. Le but est d’y aller cette année, pas nécessairement pour gagner, mais seulement d’y aller est tout un accomplissement. C’est excitant, mais je suis aussi nerveuse. Je ne sais pas à quoi m’attendre.»

Parmi les participantes à ces championnats, on en retrouvera du Canada, des États-Unis, des Bermudes et des Caraïbes, du Mexique et de Porto Rico.

Alyssa, sa mère Renée et Palladio sont partis de Memramcook vendredi dernier, pour effectuer le trajet de deux jours. Les compétitions ont débuté hier et prendront fin dimanche.

Le voyage est aussi excitant pour Renée. «Je pense que je deviens plus nerveuse qu’elle, dit-elle en riant. C’est qu’elle a une telle passion pour cela. Nous avons les moyens de l’aider à nourrir cette passion et si c’est tout ce qu’elle en retire, alors, nous aurons eu le temps de conduire à travers le continent ensemble et c’est très agréable.»

« Ça développe la responsabilité, le travail acharné et ce sont des choses qu’on ne peut apprendre à l’école, d’ajouter Renée. C’est un sport d’humilité et c’est sa passion. Tout ce que je peux lui donner pour cette passion, pour ces leçons, c’est inestimable.»

Ce n’est pas le premier voyage pour Alyssa et sa mère ou pour Palladio. La plupart des compétitions auxquelles participe Alyssa ont lieu en Ontario, au Québec et à New York à cause de son calibre de compétition, et du manque de juges dans les provinces maritimes.

«Pour me qualifier pour ces grosses compétitions, de dire Alyssa, j’ai besoin de trois juges et d’un certain nombre de points. Ici, il n’y a normalement qu’un seul juge.»

Âgée de 15 ans, Alyssa ne sait pas comment elle fera au Kentucky et elle n’y est pas avec l’objectif d’apporter une médaille d’or, d’argent ou de bronze à la maison. «J’y suis seulement pour faire de mon mieux», de conclure la jeune espoir canadienne en dressage.

Pour connaître les résultats des des Championnats nord-américains pour Cavaliers Juniors et Jeunes Cavaliers FEI Adequan, on peut consulter le site web : http://www.youngriders.org/Default.aspx.

Camps d’été et ateliers de confection de masques au Centre des arts et de la culture

centremask

DIEPPE – Il est encore temps d’inscrire vos enfants de 5 à 13 ans aux camps d’arts visuels du Centre des arts et de la culture de Dieppe. Du 28 juillet au 1er août, c’est la semaine d’exploration des arts visuels où une nouvelle discipline artistique sera à l’honneur chaque jour. Ce camp permettra à l’enfant d’apprendre les techniques de cinq différentes disciplines des arts visuels et de participer à la création de projets sous le thème du jardin communautaire artistique. Les œuvres créées durant le camp seront exposées lors du Festival de la récolte de Dieppe du 11 au 14 septembre 2014.

   Cette découverte se fera en compagnie d’artistes professionnels. Les ateliers seront agrémentés de visionnements de films et de surprises! Les places sont limitées et il faut remplir un formulaire pour confirmer votre inscription. Vous pouvez inscrire vos enfants au camp à la semaine ou à la journée!

La date limite pour l’inscription à ce camp est le lundi 21 juillet.

Ateliers de confection de masques

   Dans le cadre du festival du cirque de Dieppe, le Centre des arts et de la culture de Dieppe offre un atelier de confection de masque avec l’artiste pédagogue Émerise LeBlanc-Nowlan qui se déroulera les 25 et 26 juillet de 10h à 12h pour les 5 à 12 ans.

L’artiste veut offrir aux enfants une expérience artistique agréable en nourrissant leur motivation à apprendre quelque chose de nouveau afin de renforcer leur estime de soi. Utilisant des matériaux recyclés, les participants fabriqueront un masque en trois dimensions puis les présenteront au reste du groupe. Les inscriptions peuvent se faire à l’avance ou la journée même.

Vous pouvez vous procurer les formulaires d’inscriptions sur le site internet ou à la réception du CACD au 331, ave. Acadie, Dieppe.

Les Causeries du mardi à Memramcook

À la découverte du boxeur acadien légendaire, Yvon Durelle

MEMRAMCOOK – Pour Yvon Durelle, le summum de sa carrière de boxeur professionnel aura été le 10 décembre 1958, lorsqu’il a affronté Archie Moore au Forum de Montréal, dans le cadre du championnat mondial des mi-lourds.

Robert Richard, archiviste en ethnologie acadienne au Centre d’études acadiennes Anselme-Chiasson (CEAAC) de l’Université de Moncton, propose de jeter un coup d’œil sur la carrière du boxeur acadien légendaire. Il vous en mettra plein la vue et vous remplira les oreilles avec les plus beaux bijoux conservés au CEAAC.

Monsieur Richard a eu l’occasion à plusieurs reprises d’apporter des contributions sur la vie de Durelle dans les documentaires sui-vants : Durelle (ONF Ginette Pellerin, 2003), Yvon Durelle (Histoires oubliées, RDI Radio-Canada, 2006), Yvon Durelle (Grave Concerns, 2008, CBC Television Maritimes) et l’émission, C’est ça la vie (Radio-Canada).

Intitulée YVON DURELLE s’instruire sur sa vie et sa carrière à l’aide de documents d’époque (1948-1965), cette conférence est présentée dans le cadre des Causeries du mardi le 22 juillet, à 19h30, au Théâtre du lieu historique national du Monument-Lefebvre à Memramcook.

Une jeune finissante de L.-J.-R. parmi les finalistes de Maritime Idol 2014

kassless

par Gérard Lessard

SHÉDIAC - Kassandra Odishaw, de Shédiac, fait partie de la grande finale de la huitième saison de Maritime Idol, qui se tient présentement au restaurant de la Plage Parlee

Les deux dernières compétitions se tiendront les dimanches après-midi à 16h, les 20 et 27 juillet et les gens peuvent venir encourager les participants et participantes de ce concours.

La gagnante ou le gagnant sera décidé par la décision des juges qui compte pour 50%; par le vote des spectateurs présents qui ont payé leur billet d’admission pour 25%; et par le vote par internet sur le site de Maritime Idol pour 25%.

Les 22 participants et participantes viennent du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et de l’Ile du Prince-Édouard.

Afin d’encourager Kassandra, les gens sont invités à visiter le site de Maritime Idol et aller sur voter. On peut voter les jeudis, vendredis et samedis et une fois par jour seulement.

Sur le site de Maritime Idol, les gens pourront également visionner la vidéo de la dernière chanson de Kassandra.

Les scouts de Cap-Pelé honorent les policiers abattus à Moncton

Jolène Doiron, Sébastien Doiron et l’animateur Mathieu LeBlanc arrosent un des deux nouveaux arbustes pour rendre hommage aux deux policiers blessés le 4 juin dernier.

Jolène Doiron, Sébastien Doiron et l’animateur Mathieu LeBlanc arrosent un des deux nouveaux arbustes pour rendre hommage aux deux policiers blessés le 4 juin dernier.

CAP-PELÉ - Les scouts de Cap-Pelé ont fait un geste spécial afin de rendre hommage aux trois membres de la Gendarmerie royale du Canada qui ont perdu la vie le 4 juin dernier à Moncton, en plantant des arbres sur le terrain de leur local.

«Depuis plusieurs années, nous avons voulu planter des arbres feuillus sur notre terrain. Voilà une occasion parfaite», a mentionné Serge Léger, chef de groupe.

C’était lors de la fête du Canada. Les jeunes ont alors planté trois érables rouges. De plus, entre ces arbres, ils ont également planté deux buissons ardents (burning bush) en solidarité aux deux officiers blessés lors des mêmes événements du 4 juin.

«Ce n’est qu’un petit geste, mais un qui s’engravera à long terme dans nos pensées lorsque nous verrons ces beaux arbres qui vont s’ancrer chez nous et croitre avec nos jeunes pour des années à venir. Un geste aussi qui sensibilisera les jeunes aux événements, mais qui apportera aussi nouvelle vie», conclu M. Léger.

 

Village de Cap-Pelé

Le Chemin Thibodeau réparé, mais pas au niveau prévu

par Gilles Haché

CAP-PELÉ – Le conseil municipal de Cap-Pelé a dû se résoudre à changer son plan d’amélioration de la rue Thibodeau. Prévu au départ pour y poser de l’asphalte, le village à plutôt opté pour du bitume concassé (Chip seal).

«L’estimation de l’ingénieur était de 473 000$ et lorsque les soumissions sont sorties la plus basse était de 680 975$ à plus de 200 000$ que prévue», de dire la mairesse Debbie Dodier, lors de la réunion régulière du conseil, lundi soir.

«En évaluant les différentes options et les moyens financiers que nous avions, le conseil est venu à la conclusion que nous pouvions réparer et mettre le chemin en très bonne condition en choisissant le bitume concassé. Un autre avantage, c’est qu’étant donné que nous investissons moins d’argent, nous pourrions considérer l’installation des égouts dans une période moins lointaine que prévue au début», d’ajouter madame Dodier.

Le début des travaux qui consiste à nettoyer les fossés, remplacer les ponceaux, réparer les entrées, l’amélioration de la surface de roulement et des accotements devrait se faire au mois d’aout et se terminer en septembre de cette année.

Un citoyen présent à indiqué que ce sont les gros camions qui brisent la route et demande s’il serait possible d’interdire leur circulation sur cette route. Il ajoute que les résidents de cette route accepteraient que l’accès à la route 950 soit bloqué totalement. Des recherches seront faites afin de savoir s’il serait possible d’interdire l’accès de camions lourds sur cette rue.

Ambulance Nouveau-Brunswick

   Suite à une plainte logée à Ambulance Nouveau-Brunswick, en mai dernier, pour des services uniquement en anglais, la coordonnatrice linguistique d’ambulance N-B. affirme que «Ambulance N.-B. a déterminé que ses travailleurs paramédicaux n’avaient pas respecté le protocole établi en ne demandant pas la langue de votre choix dès le premier contact. Depuis, nous avons adopté une politique obligeant tous les travailleurs paramédicaux à offrir activement leurs services dans la langue de choix des patients.»

«Nous réitérons notre engagement à fournir les meilleurs services possibles à nos patients. Nous nous engageons à assumer notre responsabilité en vertu de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick», ajoute-t-elle.

Les priorités 2015 concernant les routes désignées provinciales seront : de procéder avec l’asphaltage de la route 133 de la rue Tédiche sur une distance de 1,2 km dans la direction ouest; compléter l’asphaltage de la route 950 du pont Moise sur une distance de 1 km dans la direction est; compléter l’asphaltage de la route 133 à partir de l’intersection du chemin Trois Ruisseaux jusqu’à la limite de la municipalité dans la direction est et procéder avec l’asphaltage du chemin St-André de l’intersection vers la direction sud pour une distance de .4 km.

Un programme d’incitatif pour le développement résidentiel sera offert au développeur voulant faire une nouvelle rue. Les montants se situeront de 2500$ à 3500$ par terrain une fois complété.

«Nous voulons encourager le développement résidentiel et nous croyons que cela encouragera les développeurs», indique madame Dodier.

Commission de services régionaux du Sud-Est

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc

Jacques LeBlanc en est le nouveau président

SHÉDIAC (C.L.) – Le maire de Shédiac, Jacques LeBlanc a été élu à la présidence de la Commission de services régionaux du Sud-Est, le 24 mai dernier. Il l’a emporté sur le président sortant Terry Keating, maire de Salisbury.

«Je suis content d’avoir été élu, de dire M. LeBlanc, et j’accepte humblement cette grande responsabilité.»

«Au début juin, nous avons eu une première rencontre annuelle de tous les présidents des commissions régionales avec le ministre Danny Soucy, à Fredericton, dit-il. Il semble bien que grosso modo les commissions vont bien et développent leur plan stratégique, en tenant compte d’un de leurs mandats, soit les infrastructures régionales (sports et loisirs).»

«Il se pourrait que plus de services seront dirigés vers les commissions, d’ajouter le président LeBlanc, mais compte tenu des élections provinciales, en septembre prochain, il faudra rester très vigilants et s’assurer que si on nous demande de gérer plus de services, qu’on nous alloue l’argent pour le faire.»

«J’ai présidé ma première rencontre le 16 juin et il y avait beaucoup d’émotions à la suite du décès tragique des trois membres de la G.R.C. Codiac. Nous avons transmis nos plus sincères condoléances aux maires de Moncton, Dieppe et Riverview et le Sergent Paul Ouellette nous a fait un compte rendu des événements.»

Sous sa présidence, il espère que l’on travaillera encore avec un esprit d’équipe. «La commission est encore jeune, dit-il, mais il y a une bonne synergie qui se dégage autour de la table. Je fais confiance à tous les membres et je veux leur permettre d’apporter leurs idées autour de la table. Il n’y a pas de défi auquel on ne peut trouver une solution», conclut-il, avec son optimisme habituel.

La Ville de Shédiac remet son premier panier de bienvenue

Sur la photo, de gauche à droite : Carmel Brun, conseillère et membre du comité de bienvenue; Jacques LeBlanc, maire de Shédiac; Jonathan et Julie Gagné, les nouveaux arrivants et Sylvie C. Boudreau, conseillère et également membre du comité de bienvenue.

Sur la photo, de gauche à droite : Carmel Brun, conseillère et membre du comité de bienvenue; Jacques LeBlanc, maire de Shédiac; Jonathan et Julie Gagné, les nouveaux arrivants et Sylvie C. Boudreau, conseillère et également membre du comité de bienvenue.

SHÉDIAC - La Ville de Shédiac et son comité de bienvenue ont remis, lundi dernier, leur premier panier de bienvenue au couple Jonathan et Julie Gagné, nouvellement arrivé à Shédiac. M. Gagné est le nouveau gérant propriétaire du Canadian Tire de Shédiac. Le couple Gagné se dit enchanté de la réception chaleureuse qu’ils ont reçue des citoyens de Shédiac. «On est très content de la façon que l’on a été accepté, nous nous sentons déjà chez nous», souligne M. Gagné.

Le panier de bienvenue sera remis aux nouveaux arrivants dans la municipalité, il comprend des coupons-rabais, des certificats et différents produits fournis par diverses entreprises de la région.