Médaille d’or pour les -12 ans AAA de Dieppe

La formation des filles -12 ans AAA de Dieppe a remporté la médaille d'or du Tournoi de Moncton en tirs de barrage, 2-1 contre les Clippers de l'Î.-P.-É., dimanche. Les membres de l'équipe sont, en avant : Emma Bishop, gardienne. Première rangée : Alysson LeBlanc, Sara-Maude Boucher, Alexane Dupuis et Renée LeBlanc. Deuxième rangée : Mélodie Saulnier, Catherine Foulem, Isabelle Thériault, Jasmine LeBlanc, Alyssa Corbin, Nadia Hazgour, Julie Nadeau et André Dupuis, entraineur- adjoint. Arrière : Joël LeBlanc, entraineur –adjoint et Saïd Hazgour, entraineur.

La formation des filles -12 ans AAA de Dieppe a remporté la médaille d’or du Tournoi de Moncton en tirs de barrage, 2-1 contre les Clippers de l’Î.-P.-É., dimanche. Les membres de l’équipe sont, en avant : Emma Bishop, gardienne. Première rangée : Alysson LeBlanc, Sara-Maude Boucher, Alexane Dupuis et Renée LeBlanc. Deuxième rangée : Mélodie Saulnier, Catherine Foulem, Isabelle Thériault, Jasmine LeBlanc, Alyssa Corbin, Nadia Hazgour, Julie Nadeau et André Dupuis, entraineur- adjoint. Arrière : Joël LeBlanc, entraineur –adjoint et Saïd Hazgour, entraineur.

Dieppe remporte l’or des -12 ans

MONCTON (N.A.L.) - L’équipe des filles -12 ans AAA de Dieppe a remporté le championnat de sa catégorie avec un gain en tirs de barrage contre les Clippers de l’Île-du-Prince-Édouard, en grande finale de soccer du Tournoi annuel Codiac, qui a eu lieu en fin de semaine, à Moncton.

La formation des -16 ans de Dieppe a perdu en tirs de barrage et n’a pu s’imposer contre Cumberland County de la Nouvelle-Écosse, même en temps supplémentaire. Dieppe avait gagné 2 à 1 contre Saint-Jean en demi-finale -16 ans.

Les Rams de Shédiac se sont inclinés en demi-finale des -16 ans premier contre Cumberland County, de la Nouvelle-Écosse. Cette dernière a marqué sur un botté de pénalité avec cinq minutes à jouer dans le match. La formation de Marc Dupuis avait une fiche de 2 et 1 en ronde préliminaire.

L’équipe des -16 ans filles de Dieppe a également perdu en demi-finale, dimanche matin, pour être éliminée par West Prince, 3 à 1. La formation First Touch -14 ans, gars, a vaincu le -13 ans Codiac, 3 à 0 en finale pour remporter l’or de sa catégorie.

L’équipe -14 ans des filles de Dieppe a annulé et perdu deux rencontres. La formation des -12 ans de Shédiac a annulé, perdu et gagné. Les gars de Codiac -12 ans ont gagné leur catégorie et les filles -16 ans, Codiac, ont perdu en finale en tirs de barrage face à Elliott River. Les gars -16s Codiac ont perdu 1 à 0 contre Dartmouth, en finale.

Un projet de camping de 50 sites dans la région du Portage

par Gilles Haché

BEAUBASSIN-EST – Le développeur Ross Rowsell a fait une demande à la Communauté rurale Beaubassin-est pour rezoner un terrain d’une superficie de 225 acres afin d’y construire un terrain de camping de 50 sites.

Le lieu proposé est l’inter-section du chemin du Portage et de la route 15. Ce terrain propose des lots d’une grandeur de 80 pieds par 160. «Nous voulons offrir beaucoup d’espace puisque nous voulons avoir presque exclusivement des saisonniers. Il y aura de l’espace pour faire un jardin et y installer un cabanon et tous les services que l’on peut trouver dans un terrain de camping moderne», explique M. Rowsell.

Le conseil municipal a procédé à la deuxième lecture du projet du rezonage qui comprend au moins 16 conditions, dont une étude d’impact sur l’environnement.

Les objections à ce projet peuvent être envoyées à la municipalité d’ici la troisième lecture qui doit avoir lieu lors de la prochaine réunion régulière, soit le 18 août.

Une demande sera envoyée au ministère des Transports pour qu’il coupe l’herbe le long des routes de la municipalité. «Nous payons des taxes et nous avons droit à ce que l’on ne nous prenne pas pour une région abandonnée», a signalé le conseiller Gilles Cormier de Saint-André-LeBlanc.

En bref… La CRBE a reçu une lettre de Postes Canada les avisant de leur intention de réduire les heures d’ouverture du bureau de poste de Robichaud, le samedi matin… l’élection pour remplacer le conseiller démissionnaire Kevin Caissie aura lieu le 8 décembre prochain… un appel d’offres sera lancé pour l’achat d’un nouveau camion à incendie… la fête entourant le 8e anniversaire de la CRBE aura lieu le jeudi 24 juillet de 16h à 19h à l’arrière de l’édifice municipal, il y aura BBQ, musique, barbe à papa et des jeux gonflables… dix places sont disponibles pour les Camps d’été du 5 au 8 aout à Shemogue et la semaine suivante 12 places sont disponibles cette fois à Grand-Barachois… la prochaine réunion aura lieu le 18 aout à 19h au bureau de la municipalité.

Troisième Campagne de l’Ange souriant

judgin

La Campagne de l’Ange souriant a pour but d’amasser de la nourriture non-périssable pour le Vestiaire Saint-Joseph de Shédiac. L’objectif cette année est de 5 600 boîtes de nourriture. Pour le lancement de la campagne, Ginette Bourque, organisatrice de L’ange souriant, donne le premier item de nourriture à Judson Cassidy, président du Vestiaire Saint-Joseph. La campagne se déroulera du mardi 29 juillet au 16 août 2014. Les bénévoles vont faire du porte à porte pour amasser la nourriture. L’Ange souriant voudrait remercier les gens pour leur générosité. Pour de plus amples informations, pour faire du bénévolat, veuillez communiquer avec Ginette Bourque, au 532-8064.

 

65e édition du Festival du homard de Shediac

freebee

Les bénévoles jouent un grand rôle dans son succès

SHÉDIAC – La 65e édition du Festival du homard de Shediac a été un succès sur toute la ligne. Si le comité organisateur, sous la coprésidence de Jacques LeBlanc, maire de la ville et Michel Boudreau, n’a pas manqué d’imagination pour la programmation de ce 65e anniversaire, il faut dire que les bénévoles ont joué un très grand rôle pour en assurer le succès.

   Les deux nouvelles activités majeures du Festival du homard, soit la plus longue guedille au homard de 72 pieds 4 pouces, lors de l’ouverture officielle, et la plus longue table de souper au homard, lors de la soirée de clôture, ont nécessité l’engagement d’un très grand nombre de bénévoles pour en assurer le succès. Tout roulait à merveille pour établir ces deux nouveaux records du monde reliés au homard. Tous deux à guichets fermés, les participant.e.s aux deux événements ne tarissaient pas d’éloges envers les organisateurs du festival ainsi que des nombreux bénévoles qu’on voyait travailler en harmonie et en équipe. Que ce soit à titre individuel ou comme membre d’un club social de la municipalité, la participation des gens comme bénévoles a été sans faille.

«Comme coprésident et maire, de dire Jacques LeBlanc, je suis très reconnaissant pour le beau travail de tous les membres du comité organisateur et nous apprécions énormément l’aide reçue de tous nos bénévoles! Bravo et mission accomplie car nous avons mis en évidence le homard et la communauté dans son festival de homard !! Encore une fois, un gros merci aux citoyens et citoyennes qui ont participé.

«Cette année, ces deux nouvelles activités majeures, ont fait en sorte que toute la population s’est sentie partie prenante du Festival du homard de Shédiac et c’est ce que nous désirions accomplir avec cette 65e édition, de conclure le coprésident Jacques LeBlanc. Ce fut un succès sur toute la ligne.»

«Tout est tellement bien organisé, de dire Guy Soucy, un touriste d’Ottawa, qui regardait les bénévoles finaliser la préparation de la plus longue guedille au homard. On dirait qu’ils ont fait ça toute leur vie.»

Même chose pour la préparation de la longue table de souper au homard. Une fois la table installée et les ustensiles en place, on a vu arriver les 1000 assiettes de homard. «C’est comme de la magie, de dire Albert et Maria, c’est incroyable comment tout se déroule à merveille. Nous nous demandions comment le tout allait se passer. Nous sommes du Québec et malheureusement nous n’avons pu nous procurer des billets, car ils étaient tous vendus. Alors nous nous contentons de regarder comment le tout se déroule. Et c’est époustouflant, car tout roule sur des roulottes. Nous sommes impressionnés.» Et ils se promettent bien de se procurer des billets pour l’an prochain.

La température a également été de la fête cette année et les organisateurs s’entendent à l’effet que leurs attentes ont été dépassées. Comme on n’a pas de temps à perdre, on pense déjà aux activités de la 66e édition et le défi sera d’organiser d’autres événements qui vont rallier autant et même plus de participation.

Projet de camping à Shédiac

camping

Plusieurs personnes n’y voient aucun problème

par Claire Lanteigne

SHÉDIAC – Si certains opposants au projet d’un nouveau camping à Shédiac poursuivent toujours leurs démarches pour empêcher sa réalisation, plusieurs personnes n’y voient aucun problème.

Jean-Claude et Nicole, de Lévis, viennent en vacances dans la région de Shédiac depuis maintenant plus de 20 ans. «Nous revenons toujours ici l’été pour nos vacances parce qu’il y a beaucoup de monde, les gens sont gentils et parlent français, la plage est incroyable, c’est occupé et il y a plein de choses à faire. Et nous ne voyons pas de problème avec un autre terrain de camping. La compétition c’est bon et ça force les autres à maintenir la qua-lité de leurs installations.

«Nous louons un chalet chaque été et c’est pour profiter avant tout de la très belle plage Parlee et de tout ce que la région offre. Nous avons rencontré des opposants au projet au marché aujourd’hui (dimanche), mais nous ne voyons pas pourquoi on aurait signé une pétition pour contester les procédures. C’est bizarre qu’on demande ça à des étrangers qui n’ont rien à faire avec ça.

«Quand on vient dans la région de Shédiac l’été, on sait qu’il y a de la circulation et beaucoup de gens et c’est ça les vacances. Si on voulait passer des vacances en solitaires, nous irions ailleurs. L’hiver nous faisons du ski au Mont Tremblant, même si on a des pentes de ski plus près de chez-nous. Mais on aime ça parce que c’est très moderne, il y a beaucoup de monde et beaucoup de circulation à Tremblant, ça crée toute une atmosphère.

«Mais, de poursuivre Jean-Claude, ce n’est pas la première fois qu’on entend des gens protester pour arrêter des projets dans le coin. Je me souviens que lorsqu’on a voulu construire un restaurant à la plage Parlee, il y avait aussi eu une levée de bouclier. Ce restaurant est le meilleur ajout qu’on a eu. Avant il fallait toujours préparer de la bouffe avant de partir du chalet ou prendre l’auto et aller manger ailleurs et avec les enfants dans le temps, ce n’était pas toujours un cadeau. Heureusement qu’il a été construit et nous l’apprécions beaucoup», de conclure le couple.

Pour leur part, Annick et Ronald viennent régulièrement en vacances dans la région et s’adonnent au camping. «Nous avons hâte de voir ce nouveau camping, disent-ils. Nous sommes allés pêcher au quai de Pointe-du-Chêne ce matin et des gens nous ont dit que ce sera un camping haut de gamme. Nous recherchons toujours de beaux endroits bien aménagés pour camper et nous avons changé d’endroits à plusieurs reprises au cours des années. Certains campings de la région auraient besoin de réaménagement pour nous attirer. Nous cherchons ce qu’il y a de mieux et la compétition dans ce domaine c’est bon. La région est reconnue comme une région touristique, alors c’est quoi le problème de vouloir accommoder plus de gens? Et en plus ça va créer plus d’emplois.

«Nous allons souvent camper à New York et les terrains de camping sont tout simplement impeccables, à en couper le souffle, grands et propres, comme le Jacques Cartier State Park, près d’Ogdensburg. Peut-être que le nouveau terrain sera de cette gamme et nous reviendrons sans aucun doute comme clients.»

Chaque été, Donald et Jeannine quittent leur village pour aménager dans leur chalet dans la région de Shédiac. «Quand tu as un chalet dans le coin, de dire Jeannine, tu sais à quoi t’attendre quand tu y viens. Si tu n’aimes pas la circulation ou beaucoup de gens à la plage, c’est ton problème. Plus il y a de gens, plus on aime ça nous autres. On ne paie pas de taxes à Shédiac puisque notre chalet est dans une région non incorporée, alors de quel droit on dirait à Shédiac quoi faire? Ici ce n’est pas la première fois que des gens s’opposent à des projets, alors on est habitués, et on ne veut pas tomber dans leur jeu. Il y a beaucoup de gens qui appuient le projet, mais ne veulent pas en parler afin d’éviter des problèmes. Et il est fort probable que ce camping sera aménagé comme prévu. Notre priorité, nous autres c’est de faire en sorte que notre propriété soit attrayante, notre chalet et notre parterre bien entretenus et ça on peut le faire en se mêlant de nos affaires», concluent-ils en riant.

Voyage inoubliable pour huit soeurs

Les huit soeurs

Les huit soeurs

Huit sœurs, filles de Rénée et Lucie Vautour, originaires de la région de Saint-Louis-de-Kent, se sont dernièrement jointes aux 47 autres voyageurs des Voyages Positifs pour se rendre dans la région de Chicoutimi, au Québec. Elles ont beaucoup apprécié ces visites, notamment celle du fameux spectacle de la Fabuleuse Histoire d’un Royaume, à la Baie, ainsi que la croisière sur le fjord. Mais le but principal était d’aller visiter leur frère Gilles. «C’est remarquable de voir comment ces filles sont proches les unes des autres, a confié le frère Walter Comeau, responsable du voyage. Ils étaient 14 enfants dans la famille. Maintenant, ces femmes ont chacune leur famille, mais elles sont restées attachées les unes aux autres et ç’a été très touchant pour le groupe de les voir ensemble. Ç’a été une expérience enrichissante pour tout le groupe.» Dans la photo, de gauche à droite, Noella LeBlanc, Solange Robichaud, Clare Dupuis, Lucille Coté Vautour, Idora Cormier, Pierrette Daigle, Anne-Marie Bordage et Lise Cormier.

 

CJSE le FM 89 célèbre ses 20 ans vendredi

Radio Beauséjour

Radio Beauséjour

SHEDIAC – La radio communautaire de Shédiac organise un grand rassemblement avec la communauté, ses anciens et ses employés actuels ainsi que ses bénévoles le vendredi 25 juillet prochain à 19h.

Les 20 ans de CJSE, la première station de Radio Beauséjour Inc, seront soulignés lors de ce premier grand rassemblement qui entamera les festivités entourant cet anniversaire important. Le public est invité à se joindre au grand rassemblement du 25 juillet au centre Expo Kent pour seulement huit dollars à la porte. Anciens animateurs et bénévoles défileront la scène pour témoigner de l’impact qu’a eu la station de radio dans leur vie et leur communauté.

Plusieurs artistes acadiens ont accepté de prêter leur voix pour l’évènement.

On estime que plus de 500 personnes ont été impliquées dans le fonctionnement de Radio Beauséjour en tant que bénévoles, employés, chroniqueurs, stagiaires et membres du conseil d’administration depuis sa création il y a plus de vingt ans.

La fête se poursuivra le 8 août au Pays de La Sagouine avec une soirée hommage à CJSE.

Le CCNB débute la formation en Haïti

Du 30 juin au 4 juillet, Ken Biddington a offert de la formation à un groupe de formateurs et de gestionnaires de l'EFSMG.

Du 30 juin au 4 juillet, Ken Biddington a offert de la formation à un groupe de formateurs et de gestionnaires de l’EFSMG.

DIEPPE – Ken Biddington, un enseignant au CCNB – Campus de Dieppe, arrive tout juste d’Haïti, où il a offert de la formation à des formateurs et cadres de l’École de formation professionnelle Sergent Mark Gallagher (EFPSMG).

Ce séjour a été effectué dans le cadre de l’initiative d’appui et de renforcement institutionnel à l’École de formation professionnelle Sergent Mark Gallagher. Cette initiative, se terminant en 2016, a comme objectif de doter cette école d’une capacité de mettre en place des formations répondant aux besoins et aux réalités du pays.

«Cette mission m’a permis de rejoindre ma passion pour l’enseignement aux adultes avec une cause qui me tient beaucoup à cœur, soit le développement socio-économique dans des pays en développement», a fait savoir M. Biddington.

L’enseignant du CCNB – Campus de Dieppe a offert le cours Formation initiale à l’utilisation des compétences essentielles à une quinzaine d’Haïtiens du 30 juin au 4 juillet. Le but du cours était de permettre aux participants de se familiariser avec le contenu et l’utilisation d’un programme de mise à niveau reposant sur les compétences essentielles.

La réalisation de cette mission à Rivière Froide, village situé à une douzaine de kilomètres de Port-au-Prince, a permis la formation des enseignants et des administrateurs de l’EFPSMG. Elle a également permis l’élaboration et la mise en œuvre d’un programme de compétences essentielles préparatoire à une formation professionnelle inspiré de celui offert par le CCNB.

«Des missions hors pays permettent aux enseignants de voir la profession d’un œil différent. Un enseignant possède le désir de voir les apprenants grandir et se développer. On revient avec une énergie renouvelée en sachant que nos efforts porteront des fruits et avec une perspective de l’enseignement plus mature en réalisant davantage l’importance que l’éducation a dans le cadre du développement socio-économique d’un pays», a indiqué M. Biddington.

L’École de formation professionnelle Sgt. Mark Gallagher s’insère dans un ensemble de services offerts par la Congrégation des Petites Sœurs de Sainte Thérèse de l’enfant Jésus. Celles-ci sont très impliquées dans le développement social, économique et religieux d’Haïti. À cet effet, elles travaillent en partenariat avec les paysans dans des réalisations en lien avec la pastorale, l’agriculture, la santé et l’éducation.

L’École de formation professionnelle Sgt. Mark Gallagher située à Rivière Froide offrira aux jeunes et moins jeunes, hommes ou femmes, l’opportunité de se réaliser dans un lieu privilégié de développement professionnel.

Le CCNB a comme mandat de renforcer l’EFSMG, ce qui comprend les services administratifs, les services de formation, les services d’appui éducatif et les services à la communauté et à l’industrie dans le but de former des professionnels de qualité de façon à créer une main-d’œuvre qualifiée et compétitive ayant pour résultats la promotion des investissements, la création d’emplois et la relance économique du pays.

La PDG du CCNB, Liane Roy, est très fière de cette initiative qui répond aux attentes des partenaires du projet soit Les Amis du Sgt Mark Gallagher, l’Agence québécoise pour l’avancement des Nations Unies (AQANU) et les PSST.

La PDG appuie fortement ce projet, car il répond aux besoins en matière de formation professionnelle et il permet aussi aux experts du CCNB, principalement des enseignants, de mettre à contribution leur savoir-faire et leurs compétences.

«Il s’agit également d’une occasion de mobilité professionnelle qui permet à nos enseignants non seulement de partager leur expertise, mais aussi de se développer professionnellement et d’internationaliser leurs activités en salle de classe au Nouveau-Brunswick», a signalé Mme Roy.

Acoustica accueille Samantha Robichaud et Les Jeunes d’Asteure!

Les Jeunes d'Asteure

Les Jeunes d’Asteure

MONCTON - Cette semaine, Acoustica fait place à Samantha Robichaud et Les Jeunes d’Asteure!

Le succès instantané de Samantha Robichaud est attribuable à sa passion, son ambition et sa détermination. Samantha a chanté dans le cadre de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Vancouver en 2010, a été nommée Artiste de l’année-Choix du public aux Prix de la musique de la Côte est en 2010 et a contribué à la composition et à l’interprétation de la musique du disque documentaire «This is My America» aux côtés de Dolly Parton et de Mark O’Connor. Venez dîner au son du violon de Samantha Robichaud à l’esplanade de l’hôtel de ville le jeudi 24 juillet, de midi à 13h, dans le cadre du Festival de musique Codiac.

Le groupe Les Jeunes d’Asteure est composé de cinq musiciens francophones établit à Moncton. Depuis le lancement de leur démo «Awesomerie Sessions» en mars 2013, le groupe s’est produit sur plusieurs scènes de la région tout en élargissant son répertoire musical. Ses airs rock, soul, jazz et progressif convergent dans une dynamique novatrice à la fois explosive et entraînante. Les Jeunes d’Asteure seront en spectacle dans le cadre du Festival de musique Codiac à l’esplanade de l’hôtel de ville le jeudi 24 juillet de 19h à 20h.

La série de concerts Acoustica est une présentation de la Caisse populaire Beauséjour et de C103, appuyées par Pepsi.

Tous les concerts sont gratuits. Des places pour s’asseoir seront disponibles sur les lieux.

Pour en savoir plus sur la série de spectacles et sur les artistes en vedette cette semaine, rendez-vous au moncton.ca!

 

 

 

Vers Grand-Pré

Journée commémorative du Grand Dérangement

DIEPPE - Un quatrième trajet s’organise à partir de Dieppe, le lundi 28 juillet, afin de valoriser la Journée commémorative du Grand Dérangement et de rendre hommage aux lieux historiques et aux communautés acadiennes qui se sont réinstallées à l’extrémité est de la Baie de Fundy.

Le départ aura lieu au monument de l’Odyssée acadienne à Dieppe, à 9h, pour les gens de la région.

À 10h15, ce sera au monument acadien de Beaubassin (près du Centre de tourisme de la N.-E.) que les pèlerins de l’Île-du-Prince-Édouard et du Tantramar se joindront au groupe.

Les Acadiens et les Acadiennes de la région de Halifax et de l’est de la Nouvelle-Ecosse sont invités à se joindre au groupe à 11h30 à Masstown (église) ou au Centre communautaire et scolaire acadien de Truro, à 12h15, pour l’accueil et la visite historique.

Une cérémonie hommage à Angèle Arsenault par sa famille aura lieu à 15h30 au cimetière Sainte-Famille à Falmouth. D’autres familles dévoileront des briques inscrites de leurs noms au même cimetière.

À 16h30, une cérémonie impliquant les Premières Nations, les Acadiens et les Planters aura lieu au pied de la Croix de Grand-Pré, à Horton Landing. Les participants sont invités à déposer une fleur au pied de la Croix pour marquer la fin de la cérémonie.

La communauté est invitée pour la sonnerie des cloches à 17h55 devant l’église Covenanter.

Après quelques prières dans l’église, le groupe se dirigera vers le Centre d’accueil de Parcs Canada pour un léger goûter.

Chaque personne est responsable de son transport, sa sécurité et sa nourriture au cours de la journée.

Pour renseignements additionnels ou pour obtenir l’horaire et l’itinéraire détaillé, communiquez avec Jean Gaudet, coordonnateur, par courriel à piquette@nbnet.nb.ca ou en composant le 506-854-8409.