Les gouvernements fédéral et provincial s’engageant à verser 272 millions pour la route 11

Les gouvernements fédéral et provincial investiront 272 millions de dollars dans la route 11 afin de la rendre plus sûre et d’améliorer la circulation des voyageurs et des marchandises. Dans l’ordre habituel : le député fédéral de Miramichi-Grand Lake, Pat Finnigan; le député de Kent-Sud, Benoît Bourque; le ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Dominic LeBlanc; le premier ministre, Brian Gallant; le député de Kent-Nord, Bertrand LeBlanc; et le ministre des Transports et de l’Infrastructure, Bill Fraser. (Photo : Gracieuseté)

Les gouvernements fédéral et provincial investiront 272 millions de dollars dans la route 11 afin de la rendre plus sûre et d’améliorer la circulation des voyageurs et des marchandises. Dans l’ordre habituel : le député fédéral de Miramichi-Grand Lake, Pat Finnigan; le député de Kent-Sud, Benoît Bourque; le ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Dominic LeBlanc; le premier ministre, Brian Gallant; le député de Kent-Nord, Bertrand LeBlanc; et le ministre des Transports et de l’Infrastructure, Bill Fraser. (Photo : Gracieuseté)

(GNB) – Les gouvernements fédéral et provincial investiront 272 millions de dollars dans la route 11 afin de la rendre plus sûre et d’améliorer la circulation des voyageurs et des marchandises.

«Les entreprises du comté de Kent, de la région de Miramichi et de l’ensemble de la province seront en mesure d’acheminer leurs produits vers les marchés de façon plus efficace», a déclaré le premier ministre, Brian Gallant. «Cet investissement créera également plus de 2500 emplois au cours des quatre prochaines années.»

«Les gens parlent d’apporter des améliorations à la route 11 depuis des décennies, a dit M. Gallant. En travaillant avec tous les partenaires, nous obtenons finalement des résultats.»

Le projet consiste à élargir à quatre voies environ 20 kilomètres de route du sud de Shediac River jusqu’au sud de la Petite rivière Bouctouche, ainsi qu’à construire une route de contournement à deux voies et à accès limité, qui s’étendra sur 11 kilomètres entre Glenwood et Miramichi.

«Le gouvernement du Canada reconnaît l’importance d’avoir une infrastructure moderne et efficace pour assurer la croissance de la classe moyenne et soutenir un niveau de vie élevé», a affirmé le ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Dominic LeBlanc. «La transformation de la route 11 permettra aux gens de passer moins de temps sur la route et plus de temps avec leur famille. Elle aidera également les résidents des secteurs ruraux à obtenir les services d’urgence dont ils ont besoin et les entreprises à acheminer leurs marchandises vers les marchés.»

  1. LeBlanc parlait au nom du ministre fédéral de l’Infrastructure et des Collectivités, Amarjeet Sohi.

L’annonce de ces améliorations est la plus récente d’une série d’annonces fédérales-provinciales visant à renforcer l’infrastructure et à créer les conditions propices à la prospérité des entreprises.

Le tronçon sud de la route 11 a connu un accroissement de la circulation en raison de la croissance dans la région. La route 11 est essentielle aux automobilistes et aux entreprises, car elle assure la liaison avec le Québec, la Nouvelle-Écosse et l’Île-du-Prince-Édouard, le reste du Nouveau-Brunswick et les États-Unis, ainsi que l’accès aux ports, aux aéroports et aux gares ferroviaires. Ces travaux viennent s’ajouter à ceux qui ont été entrepris à l’été 2014 entre la route 15 et Shediac River dans le cadre d’une autre entente de financement avec le gouvernement fédéral.

Sur certains tronçons qui n’ont pas été élargis à quatre voies, on s’attend à ce que le débit journalier moyen annuel grimpe à 10 000 véhicules. Les débits de circulation sur ces tronçons sont parmi les plus élevés observés sur les routes de grande communication à deux voies comparables au Nouveau-Brunswick.

La voie de contournement entre Glenwood et Miramichi permettra de réduire la circulation rapide et des poids lourds près des secteurs résidentiels. Des centaines de collisions entre des véhicules et des dizaines de collisions entre des véhicules et des animaux sauvages ont été malheureusement observées dans ce corridor, entre Glenwood et Miramichi, au cours des 10 dernières années. Entre 2013 et 2015, 33 collisions entre des véhicules et sept collisions entre des véhicules et des orignaux ont été signalées dans ce corridor. De plus, sur le tronçon sud entre Shédiac et la Petite rivière Bouctouche, 60 collisions, y compris neuf collisions entre des véhicules et des orignaux, sont survenues au cours des dernières années.

La construction d’une route à accès limité permettra d’installer une clôture continue de protection contre la faune, qui réduira les risques de collisions.

«Vos gouvernements ont clairement indiqué, aujourd’hui, que nous obtiendrons des résultats en faisant de cette route un meilleur corridor commercial et une route plus sûre», a dit le ministre des Transports et de l’Infrastructure, Bill Fraser. «Ces phases supplémentaires sont les plus urgentes, mais il y en aura d’autres au cours des années à venir.»

La contribution du gouvernement provincial à ce projet s’élève à 147,1 millions de dollars et celle du gouvernement fédéral à 125,2 millions de dollars.

La construction de la voie de contournement de la route 11 entre Glenwood et Miramichi devrait commencer au printemps 2018 et se terminer à l’automne 2021. Les travaux sur le tronçon allant du sud de Shediac River jusqu’au sud de la Petite rivière Bouctouche commenceront en 2017 et se termineront vers la fin de 2021.

Corrections au taux de taxes sélectif à Beaubassin-est

Charles-Philippe Dray

GRAND-BARACHOIS – Une erreur dans le logiciel de calcul des taux de taxes sélectifs à la Communauté rurale de Beaubassin-est a fait que les chiffres publiés en décembre dernier étaient légèrement plus élevés qu’ils devraient l’être.

Les taux révisés ont été mis à jour, lundi dernier, lors de la réunion mensuelle régulière.

Les taux révisés, différents selon les quartiers et les services y étant accessibles, seront les suivants : Grand-Barachois, 0,2996 (0,2876 en 2016) – Boudreau-Ouest, 0,3023 (0,2890 en 2016) – Saint-André-LeBlanc, 0,2849 (0,2739 en 2016) – Haute-Aboujagne, 0,3805 (0,3286 en 2016) – Shemogue, 0,2831 (0,2715 en 2016) – Trois-Ruisseaux-Petit-Cap, 0,3191 (0,3013 en 2016) – Brulé et ch. Ohio, 0,3023 (0,2890 en 2016) – Cormier Village, 0,2816 (0,2707 en 2016).

En bref… Le conseiller de Grand-Barachois, Michel Gaudet, a vivement déploré, dans les premiers instants de la réunion, le fait que le conseil «ne se penche pas assez sur les idées de projets financés par le fonds de la taxe sur l’essence pour le quartier de Grand-Barachois». «Nous étions avancés sur le dossier du sentier (NDLR – de l’église à Pointe-à-Bouleaux) et nous n’en parlons plus du tout. Est-ce que ce conseil oublie les citoyens de Grand-Barachois?» a lancé M. Gaudet. La majorité des conseillers ont refusé d’ajouter à l’ordre du jour sa proposition reliée à cette discussion. «Nous n’avons pas assez d’information, a mentionné le maire Ronnie Duguay. C’est pour cette raison que nous avons décidé de ne pas en parler ce soir. Soyez assurés que nous ferons notre grand possible de prioriser cette question». Lors de la période des questions du public, en fin de réunion, deux citoyennes ont soutenu le conseiller Gaudet et une autre a remis en question le fait que le projet du sentier «était couteux et qu’il n’est arrivé qu’au cinquième rang d’un sondage auprès des citoyens de Grand-Barachois». Il semblerait quand même que le conseil s’entende pour que le projet du sentier soit préféré aux autres. «Nous avons regardé les autres options, et le projet du sentier était le seul qui serait complété avant l’échéance du Fonds de la taxe sur l’essence (2018)», a informé la conseillère du Quartier 1, Josée Vautour… La prochaine réunion ordinaire mensuelle aura lieu le 20 février prochain, à 19h…

Lueur d’espoir dans le dossier de l’Institut de Memramcook

Le maire Michel Gaudet a profité de la réunion du conseil municipal du 16 janvier pour présenter Maryse LeBlanc, originaire de Dieppe, qui occupe le poste de directrice des loisirs et de la programmation du Village de Memramcook depuis le début janvier. La photo nous fait voir la nouvelle venue aux côtés de Michel Gaudet. (Photo : Gracieuseté)

Le maire Michel Gaudet a profité de la réunion du conseil municipal du 16 janvier pour présenter Maryse LeBlanc, originaire de Dieppe, qui occupe le poste de directrice des loisirs et de la programmation du Village de Memramcook depuis le début janvier. La photo nous fait voir la nouvelle venue aux côtés de Michel Gaudet. (Photo : Gracieuseté)

Pour la première fois depuis qu’il a été élu à la mairie du Village de Memramcook, Michel Gaudet semble voir une lueur d’espoir dans le dossier de l’Institut de Memramcook. Lors de la réunion ordinaire du conseil municipal du lundi 16 janvier, le maire Gaudet a fait état des récents développements dans le dossier.

Le mardi 10 janvier, près de 70 personnes représentant des organismes de la Vallée de Memramcook ont rencontré Bernard LeBlanc, député provincial de la circonscription de Memramcook-Tantramar; Victor Boudreau, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick, et Jacques Pinet, sous-ministre provincial au Conseil de l’emploi.

Au terme de la rencontre qui avait pour but d’exprimer un sentiment d’urgence d’agir dans ce dossier, il a été convenu que M. Pinet agira comme agent de liaison entre les différents partenaires dans le dossier. «À quelques jours du dépôt du budget provincial, le 31 janvier, je peux dire que je me sens un peu plus optimiste, souligne le maire Gaudet. Les représentants de la province ont aussi réaffirmé leur engagement dans ce dossier. C’est encourageant.»

Par ailleurs, le conseil municipal a rappelé la tenue du carnaval de Memramcook qui aura lieu du 11 au 19 février, comprenant une panoplie d’activités sportives, sociales et culturelles. Parmi les activités phares du carnaval, mentionnons la cérémonie d’intronisation au Mur de la renommée sportive qui aura lieu le 19 février. La programmation complète sera publiée sur le site Web de la municipalité dans les prochains jours.

Coup d’œil sur 2016 – Juillet à septembre

Dieppe lance le défi 12 semaines aux membres de la communauté.

Dieppe lance le défi 12 semaines aux membres de la communauté.

Juillet

– La délégation du Sud-est remporte cinq des douze bannières à la 37e édition de la finale des Jeux de l’Acadie.

– Décès de Sœur Emilia Blanchard, fondatrice du Vestiaire Saint-Joseph.

– Le Village de Cap-Pelé va s’associer à l’Association francophone des municipalités du N.-B. pour négocier de meilleurs taux d’assurance collective et de responsabi-lité.

– Dans le cadre du 67e Festival du homard de Shédiac, on a confectionné un Lobster Roll de 106 pieds deux pouces. Malgré le manque de soleil, le Festival a quand même été un succès.

– Fondation d’un dépanneur Coop à Haute-Aboujagane.

– Memramcook investit d’importantes sommes d’argent dans un de ses parcs et terrains de jeux municipaux.

– Malgré qu’il soit atteint d’autisme, Ryan Hébert voit grand pour l’avenir et reçoit son diplôme d’études secondaires de l’école L.-J.-R.

– Albert E. LeBlanc est réélu à la présidence de la Chambre de commerce de Cap-Pelé-Beaubassin-est.

– Le premier concours de sculptures de sable de Cap-Pelé connait du succès.

– Le jeune Alexis Bourque de Grande-Digue se crée un personnage et devient comédien-conteur au Pays de la Sagouine.

– La cavalière Alyssa Gaudet de Memramcook représente le Canada aux Championnats nord-américains de dressage équestre.

– Réussite de la 7e édition de l’exposition d’autos antiques à Cap-Pelé.

– La Société culturelle Sud-Acadie présente une huitième édition de Célébrons nos quais.

– Les jeunes joueurs de baseball de Haute-Aboujagane reçoivent la visite de Rhéal Cormier lors du lancement de la saison de baseball mineur de l’endroit.

– La cinquième Campagne de l’Ange souriant au profit du Vestiaire Saint-Joseph se met en marche à Shédiac.

– Fête familiale de la Communauté rurale Beaubassin-est pour souligner son 10e anniversaire d’incorporation. On remet cinq prix d’excellence et on remercie les élus sortants.

– La première édition de la Course Aboiteau sous la forme d’Amazing Race a été un succès. Jason et Stéphane Melanson de Grand-Barachois ont été couronnés grands gagnants de la catégorie Adulte, tandis que Daniel Bourque et son fils Colin, de Cap-Pelé ont gagné la catégorie Famille.

– Pointe-du-Chêne fête son 201e anniversaire avec une journée d’activités et de la bouffe pour tous.

Août

– Début de la construction du nouveau centre d’opération de Shédiac sur la rue Ohio.

– Les municipalités de Cap-Pelé et Shédiac remettent leurs certificats de mérite.

– Optimisme et bonne humeur règnent sur les quais au début de la nouvelle saison de pêche au homard dans la zone 25.

– Une augmentation remarquable de visiteurs à la Plage de l’Aboiteau en juin et juillet.

– L’International du cerf-volant à Dieppe offre toute une programmation d’activités et de spectacles du 10 au 14 aout et connait un beau succès.

– Une journée d’activités est organisée pour l’ouverture officielle du parc Pascal-Poirier de Shédiac.

– Geneviève Lalonde, coureuse de demi-fond participe aux Jeux olympiques de Rio et devient la première canadienne en finale olympique du 3000 m.

– Shédiac a maintenant une borne de recharge pour véhicules électriques. Elle est située dans le stationnement à l’arrière du cénotaphe, au coin des rues Main et Victoria.

– Mission accomplie pour les 5e Jeux de l’Acadie 50+ à Shédiac, du 18 au 21 aout. On y comptait plus de 300 participant.e.s.

– La 7e édition du Grand bazar-à-choix regroupe vingt-huit exposants et a été un succès sur toute la ligne.

– Émilie Pichon de Shédiac est couronnée Miss Canada High School.

– Le 2e festival d’art public parrainé par la Société culturelle Sud-Acadie : La ligne à hardes, s’installe sur la verdure de l’Église historique de Barachois. Plusieurs ateliers sont offerts.

– Le projet de terrain de camping à Memramcook du promoteur Sylvio Beaupré n’ira pas de l’avant. Sa demande de modification de rezonage a été rejetée par le conseil municipal.

– L’Union des pêcheurs des Maritimes investit pour sauver des vies. Un gilet de sauvetage Mustang a été offert gratuitement aux 1000 capitaines de bateau des régions du Sud-est et du Nord.

– La Ville de Shédiac accorde une extension de trois ans au projet de Mega Camping.

Septembre

– La Société du Monument-Lefebvre de Memramcook a dévoilé sa programmation d’automne et du temps des Fêtes qui offrira des prestations musicales et théâtrales des plus colorées.

– Cyrille Sippley publie son autobiographie ‘De l’aube au crépuscule’.

– Les camps d’été de Beaubassin-est et Cap-Pelé ont accueilli 223 jeunes pendant l’été.

– La 8e Journée communautaire de Grande-Digue connait un beau succès.

– Dieppe lance le Défi 12 semaines aux membres de la communauté. C’est une combinaison de défis physiques et de défis alimentaires à relever chaque semaine.

– Le Centre de Saint-André-LeBlanc reconnaît ses bénévoles.

– Le conseil municipal de Cap-Pelé a décidé d’augmenter le coût d’admission à la plage Aboiteau en 2017.

– Le Méga Camping de Shédiac pourra aller de l’avant suite à une entente hors cour conclue entre le Camping Oceanic et la Paroisse anglicane de Shédiac.

– Le Centre-ville de Shédiac retrouve des allures des années 1920 lors de la Soirée Gatsby de la Chambre de commerce du Grand Shédiac. On souligne ainsi le 90e anniversaire du jeu Crossword (l’ancêtre du Scrabble) inventé par l’ancien maire de Shédiac, Edward R. McDonald.

– Le camping Oceanic connaitra un projet d’expansion majeur évalué à 7,2 millions$ qui s’échelonnera sur une période de dix ans.

– L’avenir s’annonce prometteur pour la Coop IGA de Shédiac après une année difficile suite à la perte de son fournisseur Coop Atlantique.

– La 12e Tournée des Arts de la Baie de Shédiac comptait 22 participant.e.s et les gens ont eu la chance de découvrir les artistes et les artisan.e.s chez eux et dans différents endroits de la région.

– Le jardin PédagoMax de l’école Mgr-François-Richard de Shédiac fait don de ses belles récoltes au Vestiaire Saint-Joseph.

– Le Centre Habiletés du Sud-Est Inc. reçoit une nouvelle fourgonnette achetée par des commanditaires de la région.

– Alexis Bourque, de Grande-Digue, est l’un des 26 lauréats du Programme Jeunes cito-yens de la Société Histoire Canada.

– La Société culturelle Sud-Acadie a remis ses prix de reconnaissance de l’année au Grand Bazar-à-choix ainsi qu’à Diane Richard.

– La Communauté rurale Beaubassin-est adoptera le système de recyclage à trois sacs dès le 17 octobre.

– Le premier défilé de mode organisé au profit du Vestiaire Saint-Joseph est une réussite.

À suivre la semaine prochaine

Les soins à domicile coûtent moins cher

La titulaire de la Chaire de recherches sur le vieillissement, Suzanne Dupuis-Blanchard, de l’Université de Moncton, a traité du vieillissement de la population et des mythes entourant le coût des soins à l’hôpital plutôt qu’à la maison. De gauche à droite : Gilles Chiasson, président du groupe; Rolande Basque, qui a présenté la conférencière; Mad. Dupuis-Blanchard et Jean-Luc Bélanger, directeur-général de l’Association des ainés francophone du N.-B. qui a remercié Mad. Dupuis-Blanchard. (Photo : Daniel Beaudry)

La titulaire de la Chaire de recherches sur le vieillissement, Suzanne Dupuis-Blanchard, de l’Université de Moncton, a traité du vieillissement de la population et des mythes entourant le coût des soins à l’hôpital plutôt qu’à la maison. De gauche à droite : Gilles Chiasson, président du groupe; Rolande Basque, qui a présenté la conférencière; Mad. Dupuis-Blanchard et Jean-Luc Bélanger, directeur-général de l’Association des ainés francophone du N.-B. qui a remercié Mad. Dupuis-Blanchard. (Photo : Daniel Beaudry)

Toutes les personnes âgées ne sont pas toutes dans des foyers de soins, contrairement aux résultats d’un sondage auprès de jeunes de la 10e à la 12e années dans les écoles francophones du N.-B. Il s’agit d’une des constatations d’une étude sur le vieillissement menée par une équipe de la Chaire d’étude de l’Université de Moncton sur le vieillissement que dirige Mme Suzanne Dupuis-Blanchard, titulaire de la Chaire de recherches.

Conférencière au déjeuner rencontre du groupe du 2e mardi tenu à Moncton, Mme Dupuis-Blanchard a résumé quelques résultats de la consultation faite auprès d’adolescent.e.s pour connaitre leurs points de vue sur le vieillissement de la population. Selon le sondage auprès de 644 élèves du secondaire dans les écoles francophones du N.-B., 72% des jeunes pensent que les soins à l’hôpital coûtent moins cher que les soins à la maison. De plus, 55% des élèves pensent qu’il est mieux pour les personnes âgées de demeurer dans un foyer de soins et 66% pensent que la majorité des personnes âgées demeurent présentement dans un foyer de soins et que c’est la meilleure place pour eux. Pourtant, selon Mme Dupuis-Blanchard, seulement 8% des personnes aînées demeurent dans des foyers de soins.

La titulaire de la Chaire de recherches reconnait l’urgence que le message soit donné aux jeunes que 87% des personnes âgées demeurent encore à la maison, qu’elles sont très actives dans leur milieu, qu’elles contribuent beaucoup à la société par leur bénévolat, leurs engagements dans des organismes communautaires et autres formes de bénévo-lat. Ce qu’il faut retenir dit-elle, c’est que les coûts de soins à domicile sont beaucoup moins que des soins à l’hôpital.

Ce programme de soins à domicile crée des emplois pour les jeunes qui pourraient s’intéresser à une telle profession. «Avec les gouvernements et les orga-nismes, il faut continuer à travailler comment on peut améliorer les conditions de travail, les salaires, les heures de travail; on ne va pas attirer les jeunes avec un salaire minimum, ou si on ne peut pas leur offrir un emploi à temps plein», a-t-elle ajouté.

Elle préconise un virage de modèle institutionnel à communautaire afin de mieux répondre aux besoins des personnes qui demeurent dans leur résidence. «C’est essentiel, a-t-elle ajouté, mais comment on va le faire avec les ressources que nous avons.»

Mme Dupuis-Blanchard est d’avis que l’Université de Moncton doit faire quelque chose pour adresser le manque de connaissance chez les jeunes à propos du vieillissement. Une étude menée présentement devrait produire des recommandations pour que quelques cours portant sur le vieillissement soient considérés.

Des permis de construction s’élevant à près de 90 millions de dollars accordés à Dieppe en 2016

 Yvon Lapierre, maire de Dieppe

Yvon Lapierre, maire de Dieppe

Les résidentes et résidents de Dieppe ont vu le paysage de leur ville changer au fil des mois avec d’imposants travaux de construction réalisés dans la municipalité en 2016.

«On a eu presque 90 millions de dollars en permis de construction qui ont été accordés en 2016, souligne le maire de la municipalité, Yvon Lapierre. Il s’agit d’une année record pour la Ville de Dieppe. Parmi ces projets, il y a eu l’hôtel qui est toujours en construction. Il y a aussi le projet de l’immeuble à appartements sur la rue Paul qui se poursuit. D’autres concessionnaires automobiles sont venus s’ajouter dans le secteur de l’aéroport. Certains de ces travaux se poursuivent, mais les permis ont été accordés en 2016, rendant 2016 une année impressionnante du côté commercial.»

La communauté a aussi dû faire preuve de patience sur l’avenue Champlain en 2016 alors que d’importants travaux routiers ont été réalisés conjointement avec le gouvernement du Nouveau-Brunswick. « D’une valeur de huit millions de dollars, le projet a été financé à 54 pour cent par la province. En plus de ce projet majeur d’infrastructure, d’autres travaux ont été effectués en 2016, notamment sur la rue Chartersville, à l’intersection du chemin Bourque. En 2017, on planifie des travaux sur la rue Amirault et sur le chemin Fox Creek.»

«De plus, dit-il, le développement autour de la Place 1604 se poursuit. On a procédé à l’inauguration de l’anneau de glace de la Place 1604 récemment. Ces installations permettent aux gens d’avoir accès à une activité non structurée. En parlant de glace, on pense souvent au hockey ou à la ringuette, mais les gens aiment aussi des activités non structurées. On voit quotidiennement de 200 à 300 personnes utiliser l’anneau de glace. Lors de l’ouverture officielle, on a estimé la foule à plus de 800 personnes.»

Alors que l’anneau de glace est terminé, des fonds de-vront maintenant être investis à l’aréna Centenaire. «Selon les ingénieurs, la structure est adéquate jusqu’en 2018. On a donc budgété 7,5 millions de dollars pour l’année 2017, explique M. Lapierre. On va travailler avec d’autres partenaires des paliers provincial et fédéral et du secteur privé pour réaliser ce projet qui fera l’objet d’une annonce prochainement.»

En pleine expansion sur le plan économique, la Ville de Dieppe verra son territoire s’élargir de 2560 acres qui viennent s’ajouter l’est de la municipalité. «On a demandé à la province qui a acquiescé à notre demande d’étendre les limites de la municipalité. Il n’y aura évidemment pas ou peu de développement dans ce secteur pour les prochains 15 ou 20 ans, mais il faut prévoir pour l’avenir, dit-il. Notre limite municipale va rejoindre une extension des limites de la municipalité de Shédiac.»

En plus de son développement économique, la Ville de Dieppe cherche à s’afficher comme ville qui fait la promotion des arts et de la culture, et ce, en français. En 2016, la Ville de Dieppe a été l’hôte du Gala des Prix Éloizes, la 25e édition du Salon du livre et, entre autres, de la FrancoFête en Acadie. «Ç’a été une année charnière de ce côté-là, certainement pour notre personnel, mais également pour nos différents partenaires», souligne le maire Lapierre.

«Sur le plan démographique, Dieppe est une ville très jeune alors il faut s’assurer d’assurer le plus grand nombre de services, d’installations et d’activités à nos jeunes familles. À mon avis, mieux vaut dépenser des fonds du côté communautaire et récréatif pour tous nos citoyens plutôt que de payer des sommes similaires du côté de la police.»

Les taxes foncières augmenteront en 2017 de l’ordre de 1.25%, tandis que la facture d’eau et égout augmentera de 16$.

Le 150e du Canada et l’Orchestre des jeunes du N.-B.

Le concert annuel de l’Orchestre des jeunes du Nouveau-Brunswick (l’OJNB), sous la direction du chef d’orchestre, Antonio Delgado, a été présenté, samedi soir dernier, au Centre Wesleyan de Moncton. Quelques 60 jeunes membres de l’orchestre ont interprété brillamment la Symphonie No. 5 de Beethoven ainsi qu’un concerto pour marimba et cordes d’E. Séjourné avec soliste, Jocelyn Blanchette, de Cap Pelé. Ce jeune musicien est étudiant en musique à l’Université de Moncton dans le secteur des percussions.

Les muses, notamment, Isabelle Thériault; Monique Poirier; Isabelle Bujold et Nadine Hébert étaient les artistes invitées lors de ce grand concert. Accompagnées sur scène par le jeune orchestre, elles ont chanté, entre autres, «Évangéline» de Michel Comte. La foule les a chaudement applaudies. Les Muses ont même réussi à inviter le premier ministre Gallant à venir sur scène pour chanter avec elles le «Bonne fête Canada». Les applaudissements spontanés en provenance de la foule n’ont pas tardé.

De nombreux dignitaires étaient présents à cette soirée musicale et mémorable, notamment le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant; la députée libérale fédérale de Moncton- Riverview-Dieppe, Ginette Petitpas-Taylor, qui a annoncé l’octroi de plus de 200 milles dollars à l’OJNB de la part du ministère de Patrimoine canadien dans le cadre du 150e anniversaire du Canada et la lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick, Jocelyne Roy-Vienneau.

L’OJNB fait équipe avec la Ville de Mocnton pour présenter un concert spécial au parc Riverain durant la fin de semaine de la fête du Canada. Le célèbre compositeur canadien, Howard Shore, qui a composé le thème mélodique de dizaines de films célèbres y compris Le Seigneur des anneaux; Le Silence des agneaux; Madame Doubtfire et Spotlight va créer une pièce intitulée Canada 150 originale pour l’Orchestre des jeunes du Nouveau-Brunswick. Composée pour orchestre, soliste et chœur, la musique sera présentée en première à Moncton début juillet dans le cadre du festival POPS NB de l’OJNB, l’un des plus importants rassemblements orchestraux jamais tenus dans la pro-       vince. D’une durée de quatre heures, le concert réunira plus de 400 musiciens.

Le 3 juillet, l’OJNB entamera une tournée de dix jours qui comprendra des représentations au Centre national des arts, à Ottawa. À l’automne, l’orchestre se rendra dans les écoles et les salles de concert partout en Atlantique afin d’interpréter la composition Canada 150 et échanger avec les élèves.

Du pain sur la planche pour l’OJNB durant le 150e anniversaire du Canada!

 

Carnaval de Shediac du 28 janvier au 5 février

carnavalparc

Soirée plein-air le samedi 4 février

Cabane à sucre et éperlans de 17h à 21h au Parc Pascal-Poirier. Tire d’érable sur neige à 1$ la palette et vente d’éperlans frits (selon la météo et en quantité limitée). Emportez vos patins et luges et venez vous amuser avec Bonhomme Couèche. Feux de joie traditionnel, chocolat chaud et musique. Information : 532-7000

Coup d’œil sur 2016 – Avril à juin

Le président du Club Rotary de Shédiac, Pierre O’Brien a remis le Paul Harris Fellow à Judson Cassidy, soulignant qu’il méritait cet honneur pour le bien qu’il faisait dans la communauté. (Photo : Archives)

Le président du Club Rotary de Shédiac, Pierre O’Brien a remis le Paul Harris Fellow à Judson Cassidy, soulignant qu’il méritait cet honneur pour le bien qu’il faisait dans la communauté. (Photo : Archives)

Avril

– Le Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour deviendra également un centre d’hébergement à Shédiac. Le coût du projet est estimé à 1,4 millions$.

– Dieppe souhaite encourager la participation citoyenne et crée un Comité ad hoc sur la promotion de la démocratie et de la participation cito-yenne.

– Le maire sortant Jean-Albert Cormier et Marcel Doiron aspirent à la mairie de Beaubassin-est. Josée Vautour, Terry Boudreau, Michel Gaudet, Sophie M. Landry, Arthur Bourgeois et Laurie Léger veulent être conseillers. André Bourque sollicite un nouveau mandat de conseiller.

– Michel LeBlanc se représente au conseil municipal de Shédiac, tandis que Paul Boudreau, Paul Ménard, Neil Cormier et W.E. (Bill) Belliveau briguent un premier mandat.

– Joseph Lionel Gaudet, Robert Cormier et Fortunat Duguay briguent un poste de conseiller à Memramcook. Claude Gautreau se présente à la mairie.

– Travis Cormier atteint la finale de La Voix et il termine deuxième.

– L’école Louis-J.-Robichaud de Shédiac remporte la compétition atlantique de Robotique 2016. L’équipe championne est composée de Luc Poirier, Sébastien Boudreau, Samuel O’Brien et Mathieu Boudreau.

– Éliza LeBlanc, Gérard Landry, Hector Doiron et Hector Cormier sollicitent un nouveau mandat à Cap-Pelé tandis que Guy Vautour, Carole LeBlanc et Yvonne LeBlanc briguent un premier mandat.

– Le Village de Memramcook a intronisé six groupes à son Mur des bénévoles. Il s’agit des chorales paroissiales Saint-Thomas-de-Memramcook, Notre-Dame-de-Lourdes et Notre-Dame de l’Annonciation; l’Association de softball mineur de Memramcook, le Club de l’âge d’or de Memramcook (Berceau) et le Club d’âge d’or de Pré-d’en-Haut.

– Daniel Allain et Patricia Thomas Arsenault briguent un poste de conseiller général à Dieppe, Jean JJ Doiron brigue un poste de conseiller et Paul N. Belliveau tire sa révérence après plus de dix ans au conseil municipal. Fred Pellerin veut se faire élire à la mairie.

– Près de 250 personnes assistent à la réunion de la Communauté rurale Beaubassin-est pour la consultation publique concernant le rezonage d’un terrain appartenant à la famille LeBlanc ainsi que le rezonage d’un terrain adjacent afin d’y construire un terrain pouvant accueillir 250 roulottes. Une quarantaine de lettres en plus de quelques citoyens ont signifié leurs approbations ou leurs désapprobations à ces deux projets.

– Jason Ouellette quitte la direction de l’information de Radio-Beauséjour et devient le nouveau directeur général des stations de radios CJPN à Fredericton, CHQC à Saint-Jean et CKMA à Miramichi.

– La troupe du Monument-Lefebvre de Memramcook se fait un plaisir en offrant du théâtre communautaire de qualité. La pièce Ange Gabrielle est présentée les 22, 23, 29 et 30 avril au Monument-Lefebvre.

– Le terrain de golf de la Vallée de Memramcook ouvre officiellement le 30 avril et connaît une première fin de semaine achalandée.

Mai

– Une nouvelle école primaire francophone sera construite à Dieppe pour accueillir des élèves de la 3e à la 8e année dès le début de l’année 2018-2019.

– La troupe de théâtre communautaire Les Voiles aux vents présente Permis ou pas, une comédie collective.

– Suite à l’élection municipale, Serge Léger, Cap-Pelé; Ronnie Duguay, Communauté rurale Beaubassin-est; Yvon Lapierre, Dieppe; Michel (Mike) Gaudet, Memramcook et Jacques LeBlanc, Shédiac, dirigeront les municipalités de la région. Serge Léger et Jacques LeBlanc ont été élus par acclamation.

– À Cap-Pelé, Yvonne LeBlanc, Carole LeBlanc, Éliza Anna LeBlanc, Hector R. Doiron et Hector Cormier complèteront le conseil municipal.

– À Beaubassin-est, Josée Paulette Vautour, Omer Léger, Terry Valmond Richard, André Bourque, Michelle Gallant-Richard, Michel E. Gaudet, Sophie M. Landry, Gaëtan LeBlanc et Susan Cormier seront les conseillers et conseillères.

– À Memramcook, Mariane Cullen, Gilberte Nowlan, Brian Cormier, Raoul Boudreau, Joe Breau et George H. Cormier sont les autres membres du conseil.

– À Shédiac, les conseillers et conseillères élus sont : Paul R. Boudreau, Raymond Cormier, Laura Gallant, Roger Caissie, Patricia Bourque-Chevarie, Sylvie Collette-Boudreau et Gilles Brine.

– Le conseil de Dieppe sera complété par Daniel Allain, Patricia Thomas-Arsenault, Jordan E. Nowlan, Jean-Marc Brideau, Jean-Claude Cormier, Ted Gaudet, Ernest Thibodeau et Roger LeBlanc.

– Beaubassin-est et Cap-Pelé collaborent pour offrir huit semaines de camp d’été.

– François Poirier de Grand-Barachois remporte le concours des Jeunes reporters d’Acadie.

– Dans le cadre de sa Semaine de sensibilisation, le Club Rotary de Shédiac a remis le Paul Harris Fellow à Judson Cassidy. Une soirée mentorat a été organisée avec des étudiant.e.s de L.-J.-R. et le Défi culinaire a été gagné par le chef Sébastien Richard de l’Auberge Gabrièle.

– Le Village de Memramcook reçoit près de 100 000$ pour la construction d’un pont et d’un sentier qui feront partie du Sentier transcanadien.

– La Ville de Shédiac et les pompiers organisent une marche en appui aux évacués de Fort McMurray et recueillent 6000$.

– Victoire pour les pêcheurs du N.-B. alors que le gouvernement fédéral fera passer la taille minimale du homard dans la zone 25 à 77 mm d’ici 2018.

– Investissement majeur chez Westmorland Fisheries pour moderniser l’installation, réaliser de plus grands gains d’efficience et positionner l’entreprise comme chef de file mondial de la transformation du homard.

– Paul Brun de Petit-Cap gagne un million de dollars à la Loto Atlantique.

– La troupe du Monument-Lefebvre fait belle figure au Festival de théâtre communautaire en Acadie en remportant quatre prix.

– Belle participation de la communauté à la Journée des pommiers fleurs au Verger Belliveau de Pré-d’en-Haut.

– La Société culturelle de la Vallée de Memramcook dresse un bilan positif de son année, lors de son assemblée générale annuelle.

– La Soirée du diamant connaît un autre grand succès à Grande-Digue.

Juin

– Lors d’une réunion convoquée par l’Autorité portuaire de Robichaud, la communauté se rallie pour sauver le quai.

– Atteinte de tétraplégie, Angèle Clavet, de Shédiac, fait don de ses cheveux à la Société canadienne du cancer.

– Le Marché au parc de Shédiac célèbre son 10e anniversaire.

– La quatrième édition du Prix Éloi-LeBlanc rend hommage à la famille de Lucien à Marcellin Léger.

– Le Cercle des Dames d’Acadie de Memramcook célèbre son 40e anniversaire avec un souper-théâtre.

– La 13e édition du Relais pour la vie de Shédiac recueille 63 000$.

– La Communauté rurale Beaubassin-est veut que l’Internet soit disponible sur tout son territoire et fera les pressions nécessaires.

– La CBDC Westmorland Albert souligne 29 années de soutien aux entrepreneur.e.s.

– L’école Père-Edgar-T.-LeBlanc inaugure son Banc d’amitié grâce à la générosité d’un membre de la communauté, Fernand Leger, de Legers Machine Works.

– La Ville de Shédiac contribuera 80 000$ au parc de l’école M.-F.-B.

– La Maison historique Pascal-Poirier présentera une programmation estivale haute en couleur.

– Ambulance NB procède à l’ouverture officielle de ses nouvelles installations à Shédiac.

– Michèle Josée Arsenault est l’élève de l’année 2015-2016 de l’école L.J.-R. de Shédiac.

– Le Festival au Cœur de l’Acadie de Cap-Pelé connaît un beau succès du 23 au 26 juin.

À suivre la semaine prochaine

Le Relais pour la vie de Shédiac recherche toujours une présidence

Le comité du Relais pour la vie de Shédiac est à la recherche d’une présidence pour prendre la relève cette année. Il faut rappeler que le comité est sans présidence depuis les deux dernières années. La dernière présidente a été Cheryl LeBlanc pour le Relais de 2014. Le Relais pour la vie de Shédiac avait alors amassé plus de 100 000$.

L’an dernier, une somme de plus de 63 000$ a été recueillie pour la cause. Précisons que le comité du Relais perd les services de son trésorier cette année. Tous les bénévoles du comité organisateur veulent d’ailleurs remercier l’ancien trésorier du comité, Robert Boudreau, pour ses nombreuses années de bénévolat pour le Relais pour la vie de Shédiac.

Le comité est donc à la recherche d’une présidence, d’un.e trésorier.ère et de bénévoles afin de poursuivre ses activités prochainement. La population est invitée à se joindre à la cause en donnant un coup de main avant ou pendant le jour du Relais. Sans le dévouement et l’engagement des bénévoles, le Relais pour la vie dans la région ne serait pas un succès. Ceux qui sont intéressés à se joindre ou pour avoir plus d’informations, peuvent communiquer avec la Société canadienne du cancer à Moncton au 382-1646 ou au 859-6977.

Une nouveauté cette année pour le Relais, l’événement se tiendra le samedi 10 juin prochain au parc Pascal-Poirier, situé sur la rue Main à Shédiac, de 18h à minuit. L’événement se déroulait auparavant à l’école Louis-J.-Robichaud ou au parc provincial de la Plage Parlee. Le Relais pour la vie de Shédiac est habituellement précédé par un souper pour les survivant.e.s. Le souper n’a pas été encore confirmé.

En 2015, plus de 331 communautés au pays avaient participé à un Relais pour la vie et une somme de plus de 33 millions de dollars avait été amassée pour la cause. Ensemble, joignez-vous pour combattre le cancer.