Le pont sur la route 933 à Haute-Aboujagane est complètement détruit

Les inondations de la semaine dernière ont complètement détruit le pont sur la route 933 à Haute-Aboujagane. D’autres structures ont également été endommagées, mais le pont est le seul qu’on ne peut utiliser et il faudra attendre plusieurs mois avant d’avoir une autre structure en place.  Les ministres Victor Boudreau et Roger Melanson se sont rendus sur les lieux, samedi, afin de constater les dommages et d’en discuter avec les élus locaux et les ingénieurs du ministère des Tranports.

Les inondations de la semaine dernière ont complètement détruit le pont sur la route 933 à Haute-Aboujagane. D’autres structures ont également été endommagées, mais le pont est le seul qu’on ne peut utiliser et il faudra attendre plusieurs mois avant d’avoir une autre structure en place. Les ministres Victor Boudreau et Roger Melanson se sont rendus sur les lieux, samedi, afin de constater les dommages et d’en discuter avec les élus locaux et les ingénieurs du ministère des Tranports.

Les pompiers sont louangés pour leur excellent travail

par Claire Lanteigne

HAUTE-ABOUJAGANE – Les pompiers de la Brigade d’incendie de Haute-Aboujagane ont été félicités et louangés pour l’excellent travail qu’ils ont accompli lors des inondations qui ont frappé durement leur communauté, la semaine dernière. Lors de la réunion régulière du conseil de la Communauté rurale Beaubassin-est, lundi soir au Club de l’âge d’or de Haute-Aboujagane, le conseiller municipal du quartier 5 et chef pompier, Gaëtan LeBlanc, a donné un survol des événements.

Les membres du conseil, le Sergent Paul Ouellette, de la GRC, ainsi que des citoyens ont souligné leur magnifique travail des pompiers pour assurer la sécurité des gens.

«Nous avons travaillé dur pour surveiller la situation, 24 heures sur 24, lors des pluies torrentielles, de dire le chef pompier Gaëtan LeBlanc, à la tête d’une brigade de 26 pompiers. Nous avons été appuyés par les membres de la GRC et ce fut un travail d’équipe. C’est la première fois qu’une telle situation se produit et nous sommes chanceux que c’était la nuit. Nous étions les seuls à nous promener et à nous inquiéter à savoir ce qui allait arriver, si nous pouvions apporter un camion à incendie à Cormier Village, etc. Ça aurait été pire si cela s’était produit pendant le jour, parce qu’il y aurait eu beaucoup plus de gens paniqués.

«Les petits ponts sont maintenant rétablis, sauf un petit qui sera complété d’ici la fin de semaine, mais on peut quand même y circuler. Pour ce qui est du gros pont, plus de 100 pieds se sont effondrés et ça va prendre plusieurs mois avant qu’une autre structure soit installée pour le remplacer. Le ministère des Transports et Infrastructures a reçu les priorités de la municipalité suite à ces dommages, mais ça ne peut définitivement pas être restauré à court terme.

«Notre priorité est de pouvoir servir tous les citoyens de Haute-Aboujagane et faire en sorte qu’ils puissent circuler en toute sécurité. Un citoyen qui habite près du pont détruit a dit avoir vu comment ça s’était produit. Une jeep venait par le pont et il voyait que le pavé montait dans le milieu du chemin. Il a juste eu le temps de traverser le pont avant que tout éclate.»

Le Sergent Paul Ouellette de la GRC a fait un bilan de la dernière année pendant laquelle on a vu plusieurs changements suite à la restructuration de la GRC. Il a souligné le travail de ses membres dans la région ainsi que le nombre d’infractions commises, indiquant que Beaubassin-est n’a pas de problème de crime. On a reçu 580 plaintes depuis le 1er avril, ce qui est peu.

Il a parlé du succès des nouvelles mesures qu’on utilise auprès des jeunes avec des agents communautaires et dont le dernier ressort serait de les apporter en cour.

«Shédiac est reconnu comme un des meilleurs services de la GRC au Nouveau-Brunswick, a-t-il dit. Nos membres sont jeunes et vaillants et ils ont leur travail à cœur. Nous avons amélioré les communications et nous avons de bonnes relations avec Beaubassin-est, Cap-Pelé et Shédiac.»

Des génératrices seront installées au Club d’âge d’or de Haute-Aboujagane, au Centre de Saint-André-LeBlanc, au Centre culturel de Cormier-Village et au Club d’âge d’or de Shemogue. La municipalité remboursera les coûts pour l’installation jusqu’à un maximum de 20 000 $ chacune incluant les taxes. L’argent sera pris dans le fonds de réserve d’immobilisation.

Le personnel poursuivra les démarches pour l’installation de génératrices à la Salle Grand-Barachois, au poste des pompiers du Service d’incendie de Haute-Aboujagane et à l’édifice municipal à Grand-Barachois.

Cette décision a été prise suite à une panne d’électricité prolongée l’hiver dernier, afin d‘assurer la sécurité de tous les citoyens de la communauté.

La municipalité a retenu les services de Crandall Engineering Ltée pour faire une étude de faisabilité pour le projet de construction d’un dôme multisports, incluant entre autres une consultation publique et une analyse financière.

Opposition à un camping

   André Touchburn, président de Cap-Brûlé Ouest, a pris la parole pour signifier son opposition et celle des résidents au projet de parc à roulottes de Gilles LeBlanc. Il a dit que son groupe avait investi 70 000 $ pour protéger leur région et qu’ils n’étaient pas opposés au développement, mais à tout développement qui pourrait nuire à leur communauté. Il a indiqué que ce parc à roulottes changerait fondamentalement la nature de leur communauté et en détruirait l’harmonie.

Le groupe a embauché l’avocat Michel Poirier pour représenter les 50 familles concernées. Après avoir distribué de volumineux cartables aux membres du conseil, il a expliqué en anglais le processus entamé pour contrer le projet.

Congé des fêtes

   Les bureaux de la municipalité fermeront à midi le 24 décembre et ouvriront à nouveau le 5 janvier. Les appels téléphoniques seront cependant vérifiés chaque jour.

La prochaine réunion régulière aura lieu le lundi 19 janvier à l’édifice municipal.

Pour le Vestiaire Saint-Joseph Inc.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une semaine bien occupée

SHÉDIAC (CL) – C’est une semaine très occupée pour les employé.e.s et les bénévoles du Vestiaire Saint-Joseph Inc.  Ce sont les derniers efforts pour offrir les cadeaux pour les enfants et préparer les boîtes de Noël.

Jeudi soir, de 19h à 22h, il y aura une soirée bénéfice pour le Vestiaire St-Joseph Inc. au Club Boishébert, avec les chanteurs Shirley Albert et Victor Cormier.  Il y aura aussi plus de 4000$ en prix à gagner.

Le vendredi 19 décembre,  les Chevaliers de Colomb iront distribuer environ 250 boîtes de Noël aux maisons pour les gens qui  n’ont pas de moyen de transport.

Et samedi, ce sera la distribution des boites de Noël au Centre multifonctionnel de Shédiac, de 8h à 16h. Environ 400 à 450 familles vont venir y chercher leur boîte de Noël.

Ce sera également la dernière journée d’ouverture du Royaume des jouets, de 8h à 16h, au Vestiaire, pour la distribution des jouets.

Il faut prendre note que la banque alimentaire et le magasin seront fermés.

Puis ce sera un repos bien mérité pour les employé.e.s et les bénévoles du Vestiaire Saint-Joseph Inc., après une année bien remplie.

Légère augmentation du taux d’imposition à Cap-Pelé

par Gérard Lessard

CAP-PELÉ – Lors de leur réunion extraordinaire du 15 décembre, les membres du conseil du Village de Cap-Pelé ont accepté une légère augmentation du taux d’imposition pour 2015.  Le taux a été fixé à 1.2404 comparé à 1.2304 pour l’année 2014.  Cela signifie que la taxe pour une maison évaluée à 100 000$ sera de 1240,40$ en comparaison à 1230,40$, soit une augmentation de 10,00$ seulement.

Le budget total du Village de Cap-Pelé pour l’année 2015 est de 3 009 186$.  Une somme de 23 000$ sera également déposée dans le fonds de réserve pour atteindre 70 000$.  Cette somme est réservée pour des projets futurs.

Système d’égout

   Les frais aux utilisateurs pour l’année 2015 seront établis à 196$ en comparaison à 192$ pour l’année 2014.  Un montant de 3000$ sera déposé dans le fonds de réserve afin d’avoir les fonds nécessaires pour remplacer de l’équipement de la lagune qui doit être remplacé dans dix ans.

Tarifs pour le Centre communautaire pour 2015

La location à un organisme à but non lucratif sera de 500$ par année; pour un orga-nisme à but lucratif – 1500$ par année.   La location de la clinique dentaire de Cap-Pelé augmente à 2737,04$ au contrat du 1er octobre 2015 au 30 septembre 2016.  Les coûts de location n’incluent pas la TVH.

En bref… Eliza LeBlanc qui remplaçait la mairesse Debbie Dodier, a tenu à souhaiter de Joyeuses Fêtes à toute la population de Cap-Pelé.

 

 

La restauration des dunes avec des sapins de Noël

Installation des sapins à Cap-Bimet.

Installation des sapins à Cap-Bimet.

Une saison record pour Vision H2O

BEAUBASSIN-EST - Vision H2O, Groupe du bassin versant de la région de Cap-Pelé et de la Communauté rurale Beaubassin-est, est un organisme de bienfaisance enregistré qui travaille depuis plusieurs années pour maintenir une bonne qualité des eaux et la santé des différentes espèces aquatiques de la région.

Depuis 2005, Vision H2O coordonne et effectue des activités de restauration des dunes. Les dunes sont importantes et agissent comme une barrière de protection. La technique utilisée pour la restauration des dunes est l’installation de barrières formées d’arbres, soit des sapins de Noël. Les matériaux utilisés ont des caractéristiques de biodégradabilité très fortes.

Chaque année, le groupe cible diverses plages de la région qui ont besoin de travaux de restauration. La région est une destination touristique côtière importante. Vision H2O organise aussi le nettoyage des rivages afin de maintenir la communauté propre.

Pour l’été 2014, c’est la plage Bois Joli, la plage à Blue Heron, la plage Hirondelle ainsi qu’un site situé près de la plage Sandy qui auront bénéficié d’installations de sapins.

Les gens sont souvent surpris de voir les résultats des travaux assez rapidement et redemandent pour avoir des sapins. Le sable s’accumule et les racines de l’ammophile forment un épais tapis qui aide à retenir le sable.

Vision H2O a aussi aidé à l’installation de clôtures à dunes afin de protéger les belles grandes dunes à la Plage de l’Aboiteau.

Un grand total de 365 sapins ont été installés cette saison. Une propriétaire de terrain avait eu l’initiative d’accumuler ses propres arbres.

L’exécution de ces travaux a été possible grâce à la participation de la communauté en plus des Fonds en fiducie pour l’environnement du Nouveau-Brunswick. Pour plus d’informations concernant l’organisme Vision H2O et ses diverses implications, visitez le www.visionh2o.com.

Recyclez vos sapins de Noël

   Vision H2O vous demande d’apporter votre sapin de Noël à l’Aréna de Cap-Pelé ou à la Salle Grand-Barachois à partir du 26 décembre. Vision H2O installe des sapins au pied des dunes pour favoriser l’accumulation du sable. Notre région est aussi reconnue pour ses belles grandes dunes. Pour tous les détails concernant les projets de restauration des dunes, visitez lewww.visionh2o.com.

Spectacle de Noël avec Hert LeBlanc au Monument-Lefebvre

MEMRAMCOOK – Le chanteur country Hert LeBlanc, de Bouctouche, présente un spectacle de Noël, le samedi 20 décembre, à 20h, au Théâtre du Monument-Lefebvre de Memramcook.

Il sera accompagné des frères, Scott et Gerald Delhunty. M. LeBlanc fait carrière depuis plus de 25 ans, et il compte déjà six albums à son actif, dont un album de Noël. En plus de sa musique populaire, il est reconnu pour faire rire ses spectateurs aux éclats avec ses anecdotes et blagues.

Scott et Gerald Delhunty, du comté de Kent, comptent déjà cinq albums à leur actif, ainsi que plusieurs collaborations avec des grands artistes de renom dans le monde du country. Depuis très longtemps, les frères Delhunty et Hert LeBlanc jouent ensemble, s’accompagnant à plusieurs de leurs spectacles.

Le spectacle est présenté par la Société du Monument-Lefebvre. Les billets sont présentement en vente par téléphone au 758-9808, en personne au Monument-Lefebvre, au Centre étudiant de l’Université de Moncton, au théâtre l’Escaouette et au Centre des arts et de la culture de Dieppe. 

 

Gagnante du Concours du temps des Fêtes de Moncton Centre-ville

susanpancarte

Moncton Centre-ville vient de faire connaître les gagnants de son Concours du temps des Fêtes. Susan Cormier, de Shédiac, qui a rempli un bon de participation chez Keating’s Tobacco, est récipiendaire du grand prix de 1000$. En vigueur depuis le 14 novembre dernier, le concours qui visait à promouvoir les marchands du centre-ville de Moncton comptait 38 participants cette année. Le tirage a eu lieu aux bureaux de Moncton Centre-ville. La gagnante pourra magasiner pour une valeur totale de 1000$ à n’importe quel des 38 marchands participants. Félicitations aussi à Samantha Nilson, de Moncton, et Angela St Amand, de Moncton, les gagnantes des prix de 500$ chacun. Plusieurs milliers de billets ont été insérés dans les boîtes fournies aux marchands participants; une attestation concrète du nombre de gens qui font du centre-ville de Moncton l’emplacement par excellence pour le magasinage.

Une 18e campagne de l’Ange anonyme

L’arbre de Noël du Dairy Queen est décoré avec des cartes de l’Ange anonyme pour recueillir des cadeaux pour les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans.  On reconnait Micheline Guérette, la copropriétaire, qui est heureuse d’aider  le Vestiaire Saint-Joseph Inc. en cette période des fêtes.

L’arbre de Noël du Dairy Queen est décoré avec des cartes de l’Ange anonyme pour recueillir des cadeaux pour les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans. On reconnait Micheline Guérette, la copropriétaire, qui est heureuse d’aider le Vestiaire Saint-Joseph Inc. en cette période des fêtes.

par Claire Lanteigne

SHÉDIAC – Pour une dix-huitième année consécutive, Micheline et Robert Guérette, les propriétaires du Dairy Queen de Shédiac tiennent leur campagne de l’Ange anonyme.

Comme à chaque année, on y décore un bel arbre de Noël qui contient les cartes de l’Ange anonyme. On y retrouve l’âge et le sexe de l’enfant pour qui acheter un cadeau. Les coordonnées sont soumises par le Vestiaire Saint-Joseph Inc.  Les gens prennent une ou des cartes et ramènent les cadeaux  sous l’arbre au Dairy Queen. D’autres personnes les apportent directement au Vestiaire Saint-Joseph.

«C’est une campagne créée par Dairy Queen, de dire Micheline Guérette. Mais nous sommes le seul Dairy Queen de la région à la poursuivre. Dans certaines régions on a connu des difficultés et on a cessé le programme.»

Chaque année la campagne débute le 12 novembre. «Nous attendons que le jour du Souvenir soit passé, de dire Micheline. Et les gens attendent la campagne.  Dès septembre, les clients demandent si on va en avoir une cette année et on répond en grand nombre pour en faire une réussite.  Et c’est pour une bonne cause, alors ça nous fait plaisir de l’organiser.»

«La réputation du Vestiaire Saint-Joseph n’est plus à faire, les gens savent que c’est bien géré et ils ont confiance dans cet organisme qui fait beaucoup pour les plus démunis de la région, ajoute-t-elle.

«On demande des cadeaux pour les bébés jusqu’aux enfants de 12 ans et on en recueille environ 200 chaque année. Les cartes sortent tous les jours et on aime bien que les gens les ramènent le plus tôt possible afin d’aider le Vestiaire à bien planifier et à s’assurer que tous les enfants auront de beaux cadeaux neufs pour Noël», de dire Micheline.

«C’est définitivement une cause que nous voulons appuyer, de conclure Micheline, et nous avons l’intention de continuer cette campagne encore pendant longtemps.»

Contribuant plus de 60 000 $ en 25 ans

Albertine Golding présente son don de 3600 $ pour l’année 2014 à Judson Cassidy, président du conseil d’administration du Vestiaire Saint-Joseph Inc. Le Vestiaire opère la banque de nourriture de Shédiac pour la municipalité et les régions avoisinantes. Au cours des 25 dernières années, Madame Golding a recueilli plus de 60 000 $ pour le Vestiaire par la vente de sac cadeau pour le vin.

Albertine Golding présente son don de 3600 $ pour l’année 2014 à Judson Cassidy, président du conseil d’administration du Vestiaire Saint-Joseph Inc. Le Vestiaire opère la banque de nourriture de Shédiac pour la municipalité et les régions avoisinantes. Au cours des 25 dernières années, Madame Golding a recueilli plus de 60 000 $ pour le Vestiaire par la vente de sac cadeau pour le vin.

Albertine Golding apporte la magie des fêtes au Vestiaire Saint-Joseph

par Claire Lanteigne

SHÉDIAC – Un grand nombre de personnes, de compa-gnies et d’organismes contribuent au Vestiaire Saint-Joseph Inc., chaque année, afin qu’il puisse arriver à nourrir les gens dans le besoin de Grand-Barachois à Notre-Dame.

Mais les efforts d’Albertine Golding ressortent, car depuis 25 ans maintenant, cette femme de Shédiac a aidé sa banque de nourriture locale par une activité unique de collecte de fonds. Elle fa-brique des sacs cadeaux pour des bouteilles de vin. Durant ce quart de siècle, la vente de ces sacs cadeaux lui a permis de donner plus de 60 000 $ à la banque de nourriture de Shédiac.

«Je reçois le matériel de magasins de meubles et de décorateurs intérieurs», de dire Madame Golding. De son côté, elle donne de son temps pour coudre ses sacs afin d’offrir un peu de magie au Vestiaire Saint-Joseph pendant le temps des fêtes.

Au cours des années, elle s’est fait plusieurs clients corporatifs pour ses créations. Elle est trop occupée à coudre ses sacs pour passer du temps à les vendre quelques-uns à la fois dans des ventes d’artisanat. Au lieu, cette femme d’affaires perspicace est devenue la fourniseuses en vrac de plusieurs vignobles du Canada Atlantique et à d’autres entreprises semblables.

Tous les profits – et avec du matériel et de la main d’œuvre gratuite, c’est presqu’uniquement du profit qui provient de la vente de ses sacs à seulement 1,50$ l’unité. Pour vous donner une idée du nombre de sacs qu’elle a fabriqués, elle dit que la première année elle a donné 200 $. L’année dernière a été sa plus grosse année avec 4300 $. Elle est venue près cette année, avec un don de 3600 $.

Alors que la plus grosse partie de son don annuel va pour l’achat de nourriture de base pour ceux qui ont de la difficulté à Noël, elle a créé une tradition en insistant que les gens ont besoin de plus que les aliments de base.

Chaque année, la banque de nourriture acquiesce à son souhait qu’une partie de l’argent aille afin de fournir aux gens les bonbons traditionnels de Noël en premier, et que le reste de l’argent aille pour le reste des achats.

Au début, Madame Golding utilisait les bonbons d’orge d’une manufacture de Shédiac qui faisait les traditionnels bonbons durs. Maintenant ils sont commandés d’une compagnie de la Nouvelle-Écosse. En ce qui concerne les aînés, ils reçoivent des bonbons plus doux.

«Bruce Preston de Ganong me donne des menthes pour les personnes âgées», dit-elle.

Plusieurs années passées, elle et son mari allaient eux-mêmes chercher les bonbons, mais ces jours-ci, ils laissent à d’autres la tâche de lever des choses pesantes.

Mais quand il s’agit de collecte de fonds cependant, Madame Golding continue son travail ardu. L’année dernière, 632 familles ont été aidées à Noël par le Vestiaire Saint-Joseph et la contribution de la généreuse donatrice, 4300$, dont 1500 $ est allé pour acheter des bonbons, a donné un bon coup de pouce dans cette réussite.

«Lorsque les bonbons arrivent au Vestiaire, ce sont les jeunes de la catéchèse qui viennent les mettre dans des petits sacs», de dire Charline Cassidy, bénévole au Vestiaire.

Et dans chaque boîte de Noël, encore cette année, on y retrouvera un petit extra – un peu de Ho! Ho! Ho! mélangé avec un peu d’espoir et tout ça grâce à l’exceptionnelle générosité d’Albertine Golding.

 

On fête Noël avec un souper familial au P’tit Chez-Nous

51 Journal du 17 décembre 2014.indd

GRANDE-DIGUE – Le Souper annuel de Noël en famille au P’tit Chez-Nous a connu un grand succès. Les résidants sont toujours heureux de partager ce repas avec des membres de leur famille.

Les Chaffrail ont fait les frais de la musique, on a dansé et chanté et on a pu déguster un délicieux fricot au poulet sans oublier des traditionnelles poutines. Un délicieux gâteau a été offert par la Coopérative de Shédiac.

Tilmon et Juliette LeBlanc ont été couronnés M. et Mad. HoHoHo 2014.

 

Le YMCA décerne des médailles à son déjeuner annuel de la paix

Les bénéficiaires de la Médaille de la paix du YMCA du Grand Moncton. De gauche à droite, Jay Jonah, de Hopewell Cape; Paul Beauchesne, surintendant du Service régional de Codiac; les Peace Leaders et les Playground Pals de l’école primaire de West Riverview et Shelley Hallihan, leur conseillère en orientation. À la gauche de Mme Hallihan, Lesley Smyth, directrice générale et thérapeute chez Atlantic Wellness Community Centre et le maire de Moncton George LeBlanc.

Les bénéficiaires de la Médaille de la paix du YMCA du Grand Moncton. De gauche à droite, Jay Jonah, de Hopewell Cape; Paul Beauchesne, surintendant du Service régional de Codiac; les Peace Leaders et les Playground Pals de l’école primaire de West Riverview et Shelley Hallihan, leur conseillère en orientation. À la gauche de Mme Hallihan, Lesley Smyth, directrice générale et thérapeute chez Atlantic Wellness Community Centre et le maire de Moncton George LeBlanc.

MONCTON – Les membres du Service régional de Codiac de la GRC comptent parmi plusieurs personnes de la région à recevoir une médaille de la paix décernée par le YMCA du Grand Moncton dans le cadre de son déjeuner annuel de la paix.

Durant la cérémonie à l’hôtel Delta Beauséjour, la GRC a reçu la médaille de la paix pour ses contributions exceptionnelles à la collectivité suivant la fusillade de quatre gendarmes de la région le 4 juin, et la chasse à l’homme qui a suivi dans le quartier nord-ouest de Moncton.

«Durant cette période de tragédie et d’anxiété, le détachement Codiac de la GRC a largement dépassé les attentes normales en matière de maintien de la paix, a dit Anne Poirier-Basque, présidente du Conseil d’administration du YMCA du Grand Moncton, en attribuant cet honneur à la GRC par l’entremise du surintendant du détachement Codiac, Paul Beauchesne. Les membres qui ont sacrifié leur vie, qui ont été blessés, ainsi que ceux qui ont travaillé pendant de longues heures difficiles tout en pleurant la mort de leurs collègues, et enfin toute la famille du détachement Codiac de la GRC, nous ont vraiment inspirés par leur dévouement à notre collectivité.»

Parmi les autres médaillés de la paix de 2014, il y avait Lesley Smyth, qui – en tant que directrice générale et thérapeute de l’Atlantic Wellness Community Centre – travaille à aider les jeunes et les jeunes adultes atteints de problèmes de santé mentale; le groupe des Peace Leaders et des Playground Pals de l’école élémentaire de West Riverview, dirigé par la conseillère en orientation Shelley Hallihan; et Jay Jonah, un jeune adulte de Hopewell Cape qui a participé à des projets destinés à sensibiliser le public aux problèmes des personnes transgenres.