Un livre de recettes acadiennes qui s’inscrit dans la modernité

Nous reconnaissons, dans l’ordre habituel : Philippe Caetano, éditeur; Anne Godin, cheffe et Arnaud Blin, président de l’Association de la Semaine acadienne à Courceulles-sur-mer. (Photo : C. Lanteigne)

Claire Lanteigne

   Lorsqu’on feuillette le magnifique livre Saveurs d’Acadie, on ne sait pas vraiment si c’est un livre de recettes de cuisine traditionnelle et d’aujourd’hui, comme on peut lire sur la couverture.  Ça ressemble autant à un livre d’art avec de magnifiques photos, qu’à un livre de poésie de Gabriel Robichaud. C’est un livre qu’on laisserait facilement sur la table à café en rêvant qu’on vienne nous cuisiner quelques-unes des recettes raffinées qu’on y retrouve. 

   L’instigateur de ce projet est Philippe Caetano, co-propriétaire de la librairie La Grande Ourse, de Dieppe.  «Beaucoup de gens demandaient pour des livres de recettes acadiennes, de dire Anne Godin, co-auteure, mais le seul disponible datait de 1975, écrit par Marielle Boudreau-Cormier et Melvin Gallant. Il y en a eu deux autres de publiés par après, mais en anglais.

   «Philippe en a parlé à quelques maisons d’édition et a embauché Amélie Poirier, originaire de Saint-Quentin, pendant deux mois. Elle a fait des recettes de sa région, puis le projet a été mis sur la glace.

   «En voyant ma page Facebook Cuisinons avec Anne, que j’ai commencée deux ans passés, il a regardé les vidéos et a trouvé que ce que je fai-sais était intéressant. Je cherche quelqu’un.e pour faire un livre de recettes, a-t-il dit, lorsqu’il m’a téléphoné, un an et demi passé. Je n’avais jamais pensé à faire un livre de recettes. Il a tellement insisté que j’ai accepté. Il venait chez nous, je trouvais des recettes qui ont toutes été faites, testées, goûtées et si elles n’étaient pas bonnes, on les oubliait. Il fallait qu’il y goûte et l’aime aussi. Les plats dans le livre sont un mélange de recettes traditionnelles acadiens et plus modernes, en y ajoutant parfois un peu de vin blanc, des recettes faciles à faire, de bonnes recettes avec des fruits de mer, du poisson, de la viande, etc.

   «La plupart des recettes je les faisais déjà, mais j’en ai ressuscité d’autres de ma famille et quand j’en faisais une, Philippe arrivait avec sa caméra et l’éclairage et prenait des photos. C’était la première fois que je faisais ça. Nous faisions une recette par jour et nous n’avons pas modifié les recettes, ni les photos.» 

   Le livre propose des recettes qui mettent en valeur les produits du terroir, de la ferme, de la mer.  «Un jour Philippe m’est arrivé avec un hareng boucané et m’a dit qu’il fallait que je fasse trois recettes différentes avec. Je l’ai décortiqué et j’ai essayé toutes sortes d’affaires jusqu’à ce qu’il me vienne l’idée d’un gratin de hareng boucané et il est délicieux (j’ai eu l’occasion d’y goûter).» 

   On y retrouve même le petit Musée de la cuisine acadienne, sur deux pages, projet réalisé avec le Musée acadien de l’Université de Moncton.

   Et c’est nulle autre qu’Édith Butler qui a accepté d’écrire la préface à la demande d’Anne.  «On voulait de la poésie dans le livre. J’ai rencontré Gabriel Robichaud la journée qu’on faisait des ployes et ce fut un coup de cœur de lire ses textes poétiques. Sébastien Lord Émard est l’auteur des textes informatifs, tous plus inté- ressants les uns que les autres.»

   Pour Philippe, c’est un rêve qui se réalise tandis que pour Anne, celle qui aime tant les défis, c’est une aventure, elle qui aime réaliser des choses impossibles. 

Plusieurs lancements

   Anne et Philippe, partenaires en affaires, seront très occupés avec plusieurs lancements en août. 

   Le 1er août, on les retrouvera au Musée Acadien de l’Université de Moncton à 17h avec un fricot et le 6 août à la Boulangerie Grains de Folie à Caraquet à 17h avec de la morue à la crème.  Puis ce sera au Festival acadien de la Nouvelle-Acadie dans la région de Lanaudière au Québec, les 9 et 10 août et à Courceulles-sur-mer en France, les 13 et 14 août durant La Semaine acadienne.

   «Nous voulions aller présenter notre livre en France, de dire Anne. Je connais un peu l’amour des Français pour les livres de recettes acadiennes et Philippe, qui est natif de ce pays, a des contacts pour en promouvoir la vente. Quand nous avons été invités à aller y faire un lancement dans le cadre de la Semaine acadienne, nous avons dit oui tout de suite. 

   «Le 13 août, je vais donner une conférence sur l’histoire de la cuisine acadienne avant la déportation jusqu’à maintenant.  Lors d’un atelier le 14, je vais leur montrer comment faire du fricot et des pets de sœurs comme dessert. Ce sera un repas complet trois services. Lors du lancement le même jour, je vais faire des crêpes à la râpure. Ce sera une belle expérience et j’ai hâte de voir la réaction de nos amis français», de dire la sympathique cheffe aca- dienne.

   Le livre, imprimé à 1000 copies, est en vente dans les librairies francophones du N.-B., au Musée acadien de l’Université de Moncton, à la Place Resurgo, au Village historique acadien, à Grand-Pré, dans les boutiques tou- ristiques et en ligne sur Amazon prochainement. Philippe fait également des démarches avec le Musée acadien de Miscouche à l’Île-du-Prince-Édouard et discute avec des maisons de distribution au Québec, pour le rendre disponible aux Îles-de-la-Madeleine et ailleurs dans la belle province. Il est aussi en pourparlers avec Saint-Pierre-et-Miquelon et aimerait qu’il soit également distribué en France et dans les autres pays francophones.  Ça faisait longtemps que Philippe voulait sa propre maison d’édition et c’est Les Éditions la Grande Ourse Ltée qui a publié le magnifique livre.

Prix de l’innovation en éducation du Nouveau-Brunswick Cinq lauréats du District scolaire francophone Sud

  

La photo prise lors de la remise des prix nous fait voir, de gauche à droite : Michelle Losier-Roy, Marie-France Savoie, Natacha Vautour, de l’organisme Labos Créatifs; Rémi Gauthier, Caroline Kenney, Josiah Kennedy, de l’organisme Labos Créatifs; Stéphanie Legault et Mathieu Gauthier, leadeur en technopédagogie au DSFs. (Photo : Gracieuseté)

Cinq membres du personnel du District scolaire francophone Sud (DSFS) et leurs élèves ont reçu le Prix de l’innovation en éducation du Nouveau-Brunswick, lors du gala Innovation tenu récemment à Dieppe.

   Les lauréates et lauréats du DSFS sont Caroline Kenney et Stéphanie Legault, de l’école Sainte-Thérèse de Dieppe (divers projets technopédagogiques avec les micro:bit); Marie-France Savoie et Michelle Losier-Roy, de l’école Père-Edgar-T.-LeBlanc de Grand-Barachois (projet intitulé Le monde jurassique à l’ère technologique), et Rémi Gauthier, de l’école Antonine-Maillet de Dieppe (projet intitulé Laisser sa trace).

   Chaque année, Labos Créatifs, un organisme à but non lucratif qui vise à promouvoir la créativité, l’innovation et l’esprit entrepreneurial chez les jeunes, reconnaît les jeunes et le personnel enseignant de la province qui s’illustrent dans ce domaine.  

Les athlètes du Sud-est raflent sept bannières

Les équipes de la région Sud-est se sont imposées dans sept de 13 disciplines lors des compétitions à la 40e Finale des Jeux de l’Acadie, qui a pris fin dimanche dans la région de Grand-Sault, Drummond, Saint-André et Saint-Léonard. Les athlètes du Sud-est sont revenus à domicile avec 57 médailles, dont 28 en or, 16 d’argent et 13 de bronze. Nous reconnaissons la formation de frisbee ultime qui n’a pas connu trop de difficulté à remporter l’or. Les jeunes étaient bien heureux de leur accomplissement. (Photo : Normand A. Léger)

 

Normand A. Léger

   Les équipes de la région Sud-est se sont imposées dans sept de 13 disciplines lors des compétitions à la 40e Finale des Jeux de l’Acadie, qui a pris fin dimanche dans la région de Grand-Sault, Drummond, Saint-André et Saint-Léonard.

   Les athlètes du Sud-est sont revenus à domicile avec le plus grand nombre de médailles, 57, avec 28 en or, 16 d’argent et 13 de bronze. Kent a suivi avec 42 mé-  dailles (13-16-13) et Chaleur était troisième avec 32 (9-13-10).

   Les athlètes du Sud-est ont acquis les championnats en athlétisme 12 et 13 ans, 14 et 15 ans et para, au soccer masculin, frisbee ultime, vélo de montagne et volleyball féminin.    Kent a raflé le titre de volleyball masculin. Chaleur a gagné au soccer féminin, Madawaska-Victoria, au badminton et la Voix des groupes, Restigouche, au mini-handball et l’Île-du-Prince-Édouard, l’improvisation.  

   La cérémonie de fermeture, haute en couleurs, s’est tenue dimanche après-midi au Centre E.P. Sénéchal avec la présence de Jean-Marc Couture et de Wilfred LeBouthillier. Il ne manquait pas d’énergie de la part des participantes et participants, suivant quatre jours de compétitions. Les couleurs des délégations étaient bien en évidence. Les présentations des prix et bannières sont toujours une activité populaire devant la foule réunie pour l’occasion. 

   La finale de l’an prochain sera dans la région de Saint-Jean et de Quispamsis.

Badminton

   Madawaska-Victoria a de nouveau confirmé sa supé- riorité au badminton avec la bannière des jeux. Sud-est a pris le troisième rang et le bronze et Kent a fini septième. L’Île-du-Prince-Édouard s’est mérité l’argent.  

   Le Sud-est s’est incliné 3 à 6 contre le Madawaska; a gagné 6 à 3 contre Chaleur et perdu 5 à 4 contre Kent et l’Île-du-Prince-Édouard. Le Sud-est a vaincu la Péninsule-acadienne, 6 à 3 pour se mériter le bronze. 

Soccer féminin

   Chaleur a effacé le déficit de 2 à 0 dans les cinq dernières minutes de la joute pour niveler le pointage à 2 à 2 et ensuite l’emporter en tirs de barrages par la marque de 3 à 2 face au Sud-est dans la partie de championnat de soccer féminin, samedi. Le Sud-est avait pris les devants 2 à 0 et semblait se destiner vers le championnat avant la remontée de l’adversaire. La période de prolongation n’a rien départagé.  

   En ronde préliminaire, le Sud-est a blanchi l’Île-du-Prince-Édouard et la Nouvelle-Écosse, 8 à 0; vaincu le Restigouche 10 à 1 et a blanchi Kent, 2 à 0 en demi-finale pour se mériter le droit d’accéder à la finale. Kent a raflé la médaille de bronze avec un gain de 2 à 0 contre Restigouche.

Improvisation

   La médaille de bronze a été raflée par le Sud-est en improvisation avec un gain de 4 à 2 contre Restigouche. L’Île-du-Prince-Édouard s’est mérité l’or et Chaleur, l’argent. 

   Le Sud-est a gagné 5 à 2 contre l’Île-du-Prince-Édouard et Madawaska-Victoria, en ronde préliminaire. Le Sud-est a aussi défait la Nouvelle-Écosse, 4 à 3 et a perdu 4 à 3 contre Chaleur, en demi-finale. Kent a fini en huitième position. 

Volleyball féminin

   La région Sud-est s’est imposée en volleyball féminin avec un gain de 2 à 0 contre Kent en partie de championnat, samedi matin. Kent est donc parti avec l’argent et Restigouche, avec le bronze.  

   En ronde préliminaire, le Sud-est a eu raison de Ma- dawaska-Victoria, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve et Labrador, 2 à 0, et la Nouvelle-Écosse 2 à 1. En demi-finale, la formation du Sud-est a disposé de Restigouche, 2 à 0.  

Volleyball masculin

   Kent a vaincu le Sud-est 2 à 1 en grande finale masculine de volleyball dans une partie excitante et remplie d’émotions. L’or est donc dans Kent et l’argent, le Sud-est. Chaleur a remporté le bronze. 

   Le Sud-est a perdu 2 à 0 contre Kent en ronde préli- minaire. Sud-est a ensuite gagné 2 à 0 contre Madawaska-Victoria et Restigouche. Chaleur a été éliminée de la grande finale par Sud-est, 2 à 1 en demi-finale. 

Soccer masculin

   Le Sud-est a pris les devants 3 à 0 en première demie pour ensuite blanchir Chaleur 5 à 0 dans la partie de championnat de soccer masculin pour se mériter la médaille d’or. La Péninsule acadienne a raflé le bronze. Kent a fini au cinquième rang.  

   Le Sud-est a fait des siennes en ronde préliminaire avec un blanchissage de 2 à 0 contre Kent; le même pointage contre Chaleur et 8 à 0 contre la Nouvelle-Écosse. Sud-est a eu le meilleur de l’Île-du-Prince-Édouard, 8 à 1, en demi-finale. Le Sud-est n’a accordé qu’un seul but en cinq rencontres.

Vélo de montagne

   La médaille d’or en vélo de montage a été présentée à l’équipe du Sud-est sui-   vant les quatre compétitions. Kent a raflé l’argent et Ma- dawaska-Victoria, le bronze. Alex Haché a remporté trois médailles d’or individuelles au cross-country élimination et olympique et au relais.   Xavier Morin est parti avec deux d’argent et une d’or, chez les gars. Joshua Morin et Patrick Fournier ont aussi raflé l’or en relais.

   Chez les filles, il y deux bronzes et une d’argent (relais) pour Emma Volpé et une bronze et deux d’argent pour Alizée LeBlanc. Clara Breau et Catherine Bélanger ont aussi partagé l’argent au relais. 

Ultime Frisbee 

   La formation du Sud-est a dominé celle de Kent en partie de championnat du frisbee ultime, l’emportant 16 à 6, pour signer sa domination de ce sport dans la partie pour l’or et l’argent. Chaleur a raflé le bronze. 

   En ronde préliminaire, Sud-est a vaincu le Restigouche, 16 à 3; la Nouvelle-Écosse, 20 à 1; Madawaska-Victoria, 22 à 5 et Terre-Neuve et La- brador, 18 à 0. En demi-finale, Sud-est a disposé de Chaleur, 19 à 3, et Kent a eu raison de Restigouche, 11 à 10.  

Mini-handball

   C’est le Restigouche qui a remporté l’or en mini-handball avec un gain de 26 à 23 contre Kent dans une par-tie chaudement disputée. Le Sud-est a pris le bronze grâce à sa victoire de 20 à 12 face à la Nouvelle-Écosse. 

   Le Sud-est a eu raison de Terre-Neuve et Labrador, 27 à 17; l’Île-du-Prince-Édouard, 31 à 15 et 21 à 16 contre Chaleur et a perdu 22 à 19 contre Restigouche, en ronde préliminaire. Kent s’est imposé 21 à 19 contre Sud-est en demi-finale dans une autre rencontre qui en a donné de toutes les couleurs aux spectateurs.  

La voix des groupes

   La médaille d’argent a été remportée par le Sud-est dans le concours de la voix des groupes. Madawaska-Victoria a réclamé l’or et l’Île-du-Prince-Édouard, le bronze. 

Prix

   Le Prix de l’Amitié Magasins Coop/IGA a été décerné au Madawaska-Victoria et celui de l’Amélioration, au Restigouche.

   Le Sud-est n’a pas remporté de bannière de l’esprit sportif et Kent a en a eu deux (frisbee et badminton).

 

Les aînés à vélo à Dieppe

La Ville de Dieppe se dit une communauté amie des aînés et leur offre la chance cet été de se promener à vélo gratuitement en ville. Olivier Chiasson est un conducteur de ce vélo à trois roues qui offre deux places pour des personnes pour se promener. C’est la première semaine du service dans le cadre du slogan, un vélo, une ville. «L’idée est de sortir les personnes âgées de l’isolement et des foyers et leur faire découvrir la ville, a dit Chiasson, un cycliste. On va visiter chaque foyer à Dieppe et offrir de sortir les personnes. Je suis super excité et j’ai hâte de voir la réponse des gens. «C’est un vélo électrique et le conducteur doit produire environ la moitié de l’énergie en pédalant. Le service est populaire en France et au Québec et sera offert pendant huit semaines à Dieppe.  (Photo : Normand A. Léger)

Les élèves du cours de textiles et habillement 1 et 2 de Kim LeBlanc, en collaboration avec les élèves du cours d’arts visuels de Mia LaFrance-Losier, de l’école Louis-J.-Robichaud, de Shédiac, ont créé une couverture piquée pour souligner leur fierté acadienne et patriotique. Un merci spécial à Place aux compétences, à Vickie Quigley, de Quigley Quilts; ainsi qu’à Jackie et Cindy, de Fabric Cupboard, pour leurs contributions à ce projet. (Photo : Gracieuseté)

Un ménage du printemps efficace

  

 

L’Association du bassin versant de la baie de Shédiac organisait récemment l’événement communautaire Ménage ton printemps.  On désire remercier les 32 bénévoles qui ont participé à l’événement communautaire et ont assuré son succès. 

   Cinq équipes ont été formées pour ramasser plus de 100 sacs de déchets sur 34 km de routes dans la région. 

   L’association remercie également la Commission de services régionaux de Kent, Notre Centre de Grande-Digue et la COOP de Shédiac pour leur soutien et leurs contributions.

   Un comité de citoyens s’est réuni au printemps pour lancer l’initiative. Ils ont proposé l’organisation de l’activité, ce que l’Association du bassin versant de la baie de Shédiac a accepté avec plaisir.

   Ce type de projet communautaire correspond bien aux priorités de l’association. Les déchets, en particulier le plastique, se retrouvent éventuellement dans les cours d’eau, puis dans la baie, ce qui a des effets négatifs sur les animaux et les poissons. (Photo : Gracieuseté)

Succès de la collecte annuelle du Club des Lions de Shédiac

Des membres du Club des Lions de Shédiac qui ont participé à la collecte annuelle de nourriture sont réunis au Centre d’apprentissage du Vestiaire Saint-Joseph. (Photo : Gracieuseté)

(CL) – La collecte annuelle de nourriture du Club des Lions de Shédiac pour le Vestiaire Saint-Joseph de Shédiac a été un succès, samedi dernier!

   Environ 1000 livres de nourriture ont été collectées. La somme de 741 dollars a été donnée par la communauté et le Club des Lions a gracieusement contribué 500 dollars pour un don total de 1241$.

   Le Vestiaire Saint-Joseph désire remercier la communauté de les aider à aider les autres. «On remercie sincèrement le Club des Lions de Shédiac de nous soutenir année après année, de dire Mark LeBlanc, directeur général de l’organisme. Votre orga- nisation représente bien ce que cela signifie de servir les autres.»

   Le Club des Lions aimerait recruter des bénévoles.  Si vous êtes intéressés, veuillez communiquer avec le président du Club des Lions de Shédiac, Gary Aucoin, au 850-4198.

Gagnants du 44e Rodéo du Cycliste à Cap-Pelé

Maternelle – de gauche à droite : Serge Léger, maire de Cap-Pelé; Chloé Jacob, bronze; Zack Ackland, argent; Kamy Ouellet, or et Père Louis-Joseph Boudreau.

Le samedi 11 mai se tenait le 44e rodéo cycliste annuel de Cap-Pelé. Nous sommes contents de voir que plus de 150 participants, élèves de l’école Donat Robichaud, ont pu recevoir une formation et mettre en pratique des consignes de sécurité dans un parcours d’agilité en bicyclette. 

3e et 4e année – de gauche à droite : Camille Léger, pionnier du rodéo; Kolin Bélanger et Lexie Duguay, bronze; Justin Caissie et Alexane Donelle, argent; Sébastien Duguay et Mia Allen, or et Gilles Cormier, conseiller au District scolaire francophone sud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Afin de souligner leur exploit dans une atmosphère de fête, plus d’une centaine de commanditaires ont fourni plusieurs milliers de dollars en services et en prix dont plus de 55 bicyclettes.   Merci à chacun pour votre généreuse contribution.  Ce 44e rodéo n’aurait pu avoir lieu sans l’aide d’une trentaine de bénévoles, gens de notre communauté. Merci pour votre implication et dévouement. 

1ère et 2e année – de gauche à droite : Gendarme William Hachey, Faith Léger, bronze; Mia McLauchlan, argent; Miguel Landry, or et Maryse Halloran, directrice-adjointe de l’école Donat-Robichaud. (Olivier LeBlanc, bronze; Kaleb Bourque, argent et Khloé Bourque, or, étaient absents pour la photo).

 

 

 

 

 

5e et 6e année – de gauche à droite : Camille Léger, pionnier du rodéo; Xavier Jacob (absent) et Gabryelle Melanson, bronze; Kayden Bourque et Amélie Richard, argent, Patrick Bourque et Emilie LeBlanc, or et Gilles Cormier, conseiller au District scolaire francophone sud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à tous les participant.e.s, bénévoles, commanditaires et invités d’honneur!

Prix Éloi 2019 Dolorès Breau, Bluegrass Diamonds et Patricia Léger honorés

Lors de la septième édition du Prix Éloi, dimanche dernier, la Société culturelle de la Vallée de Memramcook, en collaboration avec la Société d’histoire de Memramcook, a honoré des gens de la communauté. Nous reconnaissons dans l’ordre habituel : Francis Cormier, Patricia Léger, Vincent Cormier, Dolorès Breau et Louis Cormier. (Photo: Gabrielle Bissonnette)

   La Société culturelle de la Vallée de Memramcook, en collaboration avec la Société d’histoire de Memramcook, était heureuse de présenter la septième édition du Prix Éloi, dimanche dernier au Monument-Lefebvre. 

   Cette année, le comité de sélection a décidé d’honorer    Dolorès Breau, Bluegrass Diamonds et Patricia Léger.

   La photographe professionnelle Dolorès Breau, originaire de Memramcook, s’est spécialisée dans la photogra- phie de style documentaire social, les portraits et les produits commerciaux. Cette photographe d’expérience réussit à immortaliser avec brio les objets, les bâtiments, les scènes de toutes sortes et les gens qui ont quelque chose à dire.

   Bluegrass Diamonds est un groupe de musiciens reconnu pour son style «Bluegrass». Ce groupe Acadien, originaire du Sud-est du Nouveau-Brunswick, a fait ses débuts à Memramcook il y a plus de 30 ans. Depuis ce temps, ils ont joué et jouent encore dans des festivals Bluegrass partout au Canada. Gagnants de nombreux prix, ils ont présentement huit albums et un DVD.

Nous reconnaissons les membres de Bluegrass Diamonds en compagnie de Megan Mitton, députée de Memramcook-Tantramar. (Photo : Gabrielle Bissonnette)

   Artiste multidisciplinaire en théâtre, Patricia Léger est née et a grandi devant l’église Saint-Thomas de Memramcook. Elle se dit polyvalente et ouverte aux diverses faces du théâtre, ce qui lui a permis d’obtenir de l’expérience en tant que comédienne, actrice, auteure, chanteuse, metteure en scène et enseignante.

   Les musiciens invités étaient Eddy Poirier, au violon; Joanne Landrey, à la gigue; Eugène LeBlanc, à la basse; Bobby Dupuis et Michel Bourgeois, à la guitare et voix et Clarence Gould, à l’accordéon.

   Le Prix Éloi a été mis sur pied en hommage au grand violoneux de chez nous, Éloi à Protais LeBlanc, qui nous a fait danser pendant des années au rythme de son violon. Le Prix est décerné annuellement à des artistes ayant des racines à Memramcook et qui se sont démarqués sur la scène culturelle ici et ailleurs.

Du 10 au 14 juillet 2019! Place à la 70e édition du Festival du homard de Shédiac

  

M. Homard

 

Tarifs réduits à la porte, activités pour toute la famille, groupes d’artistes parmi les plus populaires en Atlantique, rien n’a été négligé afin de faire de la 70e édition du Festival du homard de Shédiac un succès dont tous et toutes se souviendront longtemps.

   C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que le pré- sident, Edgar LeBlanc, et le maire de la Ville de Shédiac, Roger Caissie, ont dévoilé la programmation de la 70e édition du Festival du homard qui se déroulera du 10 au 14 juillet 2019 prochain à Shédiac.

   «Nous avons voulu rendre le Festival encore plus accessible que jamais auparavant, a lancé le président du Festival du homard, Edgar LeBlanc. Dans le cadre du 70e anniversaire, nous avons décidé de réduire les frais d’entrée afin de remercier la population pour son immense appui au fil des années. Le coût d’entrée passe donc de 8$ à 5$ pour les adultes, de 5$ à 3$ pour les enfants de 13 ans à 18 ans, et ce sera gratuit pour les enfants de 12 ans et moins», annonce fièrement M. LeBlanc.

   «Le Festival du homard de Shédiac continue de connaître un succès retentissant année après année grâce à une programmation qui rejoint les attentes de tous les citoyens et citoyennes ainsi que nos nombreux visiteurs, confie le maire. Après plus de 70 ans d’existence, le Festival du homard est une véritable ins- titution dans notre région et un événement incontournable à chaque année.»

   L’édition 2019 sera encore plus diversifiée que celle des années passées grâce surtout à un travail d’équipe formidable et à l’appui de nos précieux partenaires financiers qui contribuent au succès du Festival du homard de Shédiac.»

   Bien que le Festival ouvre officiellement ses portes le mercredi 10 juillet avec les traditionnels manèges de Campbell Amusements, plusieurs groupes et artistes se produiront le vendredi 5 et le samedi 6 juillet. C’est Jass-Sainte qui lancera les activi- tés de la 70e édition avec un souper théâtre intitulé «Jass-Sainte va à la camp» le vendredi soir 5 juillet au Centre multifonctionnel de Shédiac. Jass-Sainte retourne à la camp là où elle a grandi pour chasser et manger de la «moose meat» avec Cinthia. Sans fusil… Va-t-elle réussir à s’en sortir en vie sans son Facebook pis son Instagram? C’est évidemment une acti- vité à ne pas manquer et qui met en vedette les comédiens Xavier Gould, Solange Le-Blanc et Bass Levesque.

Spectacle du 70e avec Jacques Comeau

   Le lendemain, soit le samedi 6 juillet, place au spectacle du 70e  anniversaire du Festival et à la très populaire soirée Ales & Tales. Cette soirée marquera le retour au Festival du homard de Jacques Comeau qui a connu une merveilleuse expérience à la très populaire émission La Voix où il a atteint la demi finale. Jacques se produira sous la tente en compagnie de Félix et Jean Belliveau. On retrouvera également sur scène An Acoustic Sin et Big Bad Party Band afin de souligner en grand ce 70e anniversaire.

   Plusieurs artistes de grande renommée se produiront sur la scène du Festival, dont Signal Hill, Suroît, Old School, George Belliveau, Izabelle, Dominique Dupuis, Shelley Bean & The Duckety Muds, Big Bad Party Band, Countryside, An Acoustic Sin, Brian Mallery, Mike & Andy, Tina Gautreau, Josiane Comeau, Dan Cowboy, Ti-Blanc Morin, Three Bob Night, Denis Léger, Mad Science, Mix Tape, Liz and Ben, Loaded Dice et Clinton Fernandez. D’autres comédiens et artistes seront également de la fête lors de la 70e édition du Festival du homard : Danse Envy, Rémi le Magicien, Danse Filipino, Art Richard, le Zoo de reptiles Ray’s, M. Crapeau. Sans oublier bien sûr le très popu-laire concours de mangeurs de homard.

   «Nous sommes encore fiers cette année de notre programmation très diversifiée, de confier le président du Festival du homard, Edgar LeBlanc. L’équipe a fait un travail exceptionnel afin de présenter des activités qui s’adressent à tous les membres de la famille. Il ne fait aucun doute que le Festival continue de grandir pour figurer parmi les plus importants festivals à travers la province et même sur la scène Atlantique.»

Un «lobster roll» de plus de 200 pieds!!!

   La traditionnelle guédille au homard («lobster roll») marquera encore une fois l’ouverture officielle du 70e Festival du homard le mercredi 10 juillet 2019. Les portes ouvriront à 18h et le lancement officiel du Festival se fera à compter de 19h. Pour l’occasion, le Festival s’associe aux Chevaliers de Colomb de Shédiac afin d’offrir encore cette année le plus long «lobster roll» au monde. Une dégustation à ne pas manquer!

Pique-nique dans le parc

   Pour une deuxième année consécutive, le comité orga- nisateur invite la population à un grand pique-nique au Parc Pascal-Poirier le dimanche 14 juillet à compter de 18h. Pour marquer la fermeture du Festival, le groupe Loaded Dice se produira sur la scène à compter de 18h30.

   Avec un incroyable succès lors des dernières années, «Corks & Claws» est de retour en 2019, soit le vendredi 12 juillet au Centre multifonctionnel de Shédiac à compter de 19h. Venez déguster des vins et des créations culinaires au homard de nos chefs et restaurants régionaux. Une autre soirée amusante!

   Les billets pour les événements du Festival sont maintenant en vente au Jean Coutu de Shédiac. 

   C’est donc un rendez-vous à ne pas manquer cet été à Shédiac, la Capitale mon-  diale du homard du 10 au 14 juillet 2019.

   Vous pouvez consulter le programme complet du festival au  www.shediaclobsterfestival.ca