LJR remporte le tournoi annuel de soccer AAA Mathieu-Martin

Le tournoi annuel de soccer AAA Mathieu-Martin des écoles secondaires, niveau 9e-10e années, a eu lieu les 15 et 16 septembre à Moncton. L’équipe des Patriotes de LJR, dirigée par Mathieu Landry et Simon Savoie-Vienneau, est demeuré invaincue durant le tournoi. Lors de la finale, LJR a vaincu l’équipe de l’école secondaire de Népisiquit par le compte de 1 à 0. Bravo à nos jeunes et aux entraineurs! Sur la photo, de gauche à droite, première rangée: Nikolas Ouellette, Maxime Poirier, Rémi LeBlanc, Rémi Boudreau, Nicholas Duplessis, Benoit Duguay et James Markee. Deuxième rangée : Simon Savoie-Vienneau (entraineur), Marco Pellerin, Alex Williams, Sébastien Gould, Jérémie Babin, Dereck Gautreau, Dominic LeBlanc, Yanik Hébert, Jérémie Hébert et Mathieu Landry (entraineur). Absent de la photo : Joachim Matulu. (Photo : Lynne Rossignol-Gould)

Le tournoi annuel de soccer AAA Mathieu-Martin des écoles secondaires, niveau 9e-10e années, a eu lieu les 15 et 16 septembre à Moncton. L’équipe des Patriotes de LJR, dirigée par Mathieu Landry et Simon Savoie-Vienneau, est demeuré invaincue durant le tournoi. Lors de la finale, LJR a vaincu l’équipe de l’école secondaire de Népisiquit par le compte de 1 à 0. Bravo à nos jeunes et aux entraineurs! Sur la photo, de gauche à droite, première rangée: Nikolas Ouellette, Maxime Poirier, Rémi LeBlanc, Rémi Boudreau, Nicholas Duplessis, Benoit Duguay et James Markee. Deuxième rangée : Simon Savoie-Vienneau (entraineur), Marco Pellerin, Alex Williams, Sébastien Gould, Jérémie Babin, Dereck Gautreau, Dominic LeBlanc, Yanik Hébert, Jérémie Hébert et Mathieu Landry (entraineur). Absent de la photo : Joachim Matulu. (Photo : Lynne Rossignol-Gould)

SHÉDIAC (N.A.L.) - Les Patriotes de l’école Louis-J.-Robichaud ont remporté les honneurs du tournoi de soccer junior masculin de l’école Mathieu-Martin avec un gain de 1 à 0, devant l’école secondaire Népisiguit, samedi après-midi en grande finale.

En ronde préliminaire, les Patriotes ont blanchi McNaughton, 7 à 0, Rothesay 2 à 0 et Mathieu-Martin, 1 à 0. Les Patriotes n’ont pas accordé de but durant tout le tournoi. Alexandre Williams a réussi l’unique filet des Patriotes, en finale et Rémi Boudreau a inscrit les quatre jeux blancs devant le filet.

En balle-molle, les Olympiennes de L’Odyssée ont subi deux défaites, 9 à 8, devant les Vedettes de Mathieu-Martin et 16 à 2, contre les Trojans de Trimble.

Au soccer masculin AAA, les Olympiens ont disposé des Royals de Riverview, 1 à 0. Chez les filles, les Olympiennes ont vaincu les Trojans 3 à 1 et fait match nul 1 à 1, avec les Royals.

Au baseball, L’Odyssée a gagné 15 à 4, contre Moncton et a perdu 11 à 3, devant McNaughton.

Memramcook présente son plan quinquennal des routes pour 2018

Le maire Michel Gaudet présente un chèque de 1500$ à Maxime Bourgeois, président de la Chambre de commerce de Memramcook. La municipalité est commanditaire et présentatrice du Gala de reconnaissance avec UNI Coopération financière. (Photo : C. Lanteigne)

Le maire Michel Gaudet présente un chèque de 1500$ à Maxime Bourgeois, président de la Chambre de commerce de Memramcook. La municipalité est commanditaire et présentatrice du Gala de reconnaissance avec UNI Coopération financière. (Photo : C. Lanteigne)

Claire Lanteigne

Le conseil municipal de Memramcook a présenté ses priorités pour les routes en 2018. Il s’agit de l’asphaltage du chemin Royal (route 106) à partir du chemin Pont-Rouge, jusqu’à la limite sud de la municipalité en direction de Dorchester. Ce serait sur une distance de 5,7 kilomètres et ces travaux incluraient le renouvellement des égouts pluviaux, des ponceaux et la réparation des sections détériorées des bordures et des caniveaux.

L’autre priorité est que la rue Pré d’en Haut (route 925), une partie de la Fundy Coastal Drive, soit asphaltée à partir de la fin des travaux de 2016 jusqu’à la rue Centrale sur une distance approximative de 3,5 kilomètres. Ça comprend également que la rue Saint-Thomas (route 925) soit asphaltée à partie de la rue Centrale jusqu’à la rue Royale sur une distance approximative de 0.4 km et que ces travaux incluent le renouvellement de ponceaux et la réparation des sections détériorées des bordures et des caniveaux.

Les travaux vont comme prévu pour la réfection de la rue Centrale et le gouvernement devrait compléter la partie de l’église au garage Irving.

On étudiera la demande de l’Association des LeBlanc de tenir leur rencontre à Memramcook dans le cadre du Congrès mondial acadien 2019.

La semaine du 1er au 7 octobre a été proclamée Semaine du mieux-être au N.-B.   On encourage les citoyens et citoyennes à participer aux activités organisées pendant cette semaine. On invite les groupes, organismes, écoles et milieux de travail de la communauté à promouvoir et à célébrer le mieux-être en organisant des activités axées sur le mieux-être.

Maryse LeBlanc sera la représentante de la municipalité au sein du comité du Congrès mondial acadien.

Deux autres génératrices seront installées dans la Communauté rurale Beaubassin-est

Gilles Haché

Des demandes de soumissions seront effectuées pour l’installation de deux nouvelles génératrices, dont l’une à la caserne des pompiers de Haute-Aboujagane et l’autre au bureau de la municipalité situé au 1709, route 133 à Grand Barachois.

Avec ces deux installations, les régions de Shemogue, Saint-André-LeBlanc, Haute-Aboujagane et Grand-Barachois avec deux endroits, la population de la CRBe aura accès à des endroits où se réfugier en cas de perte de courant pour une longue période.

«Nous avons eu de mauvaises expériences lors de la tempête de verglas et nous voulons nous assurer que les citoyens seront en sécurité advenant des crises semblables», souligne le maire Ronnie Duguay.

Dans un autre ordre d’idée, la CRBe a reçu une réponse négative à la lettre demandant au ministère de l’Environnement d’inclure la région de la CRBe dans le programme des tests pour la qualité de l’eau. Le conseil municipal suit ce dossier de près et continuera de demander pour que les tests d’eau aient lieu, étant donné la proximité avec la plage Parlee.

Une nouvelle enseigne sera installée en face de l’édifice municipal grâce à un projet dans le cadre du 150e du Canada.

La prochaine réunion régulière du conseil aura lieu le 16 octobre prochain à 19h.

 

Chambre de commerce de Memramcook Le premier Gala de reconnaissance s’annonce comme un grand succès

Maxime Bourgeois

Maxime Bourgeois

Claire Lanteigne

Le premier Gala de reconnaissance de la toute jeune Chambre de commerce de Memramcook affiche complet, au grand plaisir du président de l’organisme, Maxime Bourgeois.

«C’est très important de reconnaître nos entrepreneurs, de dire Maxime Bourgeois, et nous allons remettre des prix dans quatre catégories. Il y a le prix Entrepreneur de l’année, le prix Entrepreneur philanthropique, le prix Jeune entrepreneur et le prix Ambassadeur. Il était important d’avoir ce dernier prix afin de reconnaître les efforts d’une personne non entrepreneure qui fait la promotion de Memramcook et agit comme un citoyen extraordinaire, un ambassadeur.

«Nous acceptons les candidatures jusqu’au 22 septembre, d’ajouter M. Bourgeois, et nous en avons déjà reçu plusieurs. Il faut écrire une courte note décrivant pourquoi on soumet le nom de la personne et l’envoyer à nathalie.g.farrah@gmail.com.

Les prix seront présentés par le Village de Memramcook et UNI, les commanditaires et présentateurs de ce premier Gala, la CBDC et la Chambre de commerce.

Incorporée depuis seulement quatorze mois, la Chambre de commerce compte 65 membres qui représentent de 400 à 500 employés.

«Ça prend beaucoup de mon temps, d’ajouter le président Bourgeois, car c’est difficile de gérer un organisme comme bénévole. Notre conseil est très dynamique, mais nous ne pouvons tout faire. Nous allons réouvrir un poste d’agent de projet/direction générale, car nous avons besoin d’un employé pour continuer à encourager les commerces à se joindre à la Chambre de commerce et organiser les activités. Il y a 150 compagnies à Memramcook et les gens ont de la difficulté à en nommer plusieurs.

«Lorsque nous offrons des cours et qu’il y a des frais, les membres bénéficient d’un rabais de 10%, poursuit-il. Quand un entrepreneur devient membre, ses employé.e.s bénéficient également du rabais offert par les membres. C’est la meilleure façon de faire du réseautage et de promouvoir le monde des affaires à Memramcook.

«Même si c’est beaucoup de travail, je suis très heureux du succès de ce premier Gala, qu’on souhaitait depuis longtemps ici à Memramcook, conclut-il, et ce ne sera pas le dernier.»

Le Gala aura lieu le 30 septembre au Club de l’âge d’or de Pré-d’en-Haut et se terminera avec une soirée dansante.

Soirée Gatsby

gatsby

En fin de semaine avait lieu la Soirée Gatsby au centre-ville de Shédiac. La photo nous montre Natalie Levesque et Roger Caissie, maire adjoint; Krystal LeBlanc, du Centre de ressources et de crises familliales Beauséjour; le maire Jacques LeBlanc et son épouse Denise Léger. (Photo : Gracieuseté)

 

Un groupe de femmes de la région profite des sentiers du Parc Plein Air à Cap-Pelé!

groupepleinairir

Un groupe de femmes se rencontre pour marcher et parler de leurs sentiments. Si vous avez besoin de parler avec quelqu’un, ces personnes sont là pour écouter et non juger. Si vous êtes intéressée de vous joindre à ce groupe, il n’y a aucun frais… vous n’avez qu’à vous présenter au parc Plein Air de Cap-Pelé les lundis et les mercredis à 18h30 et les samedis matins à 9h30. Pour plus de renseignements, vous pouvez rejoindre Lisa Vautour au 531-0395. (Photo : Gracieuseté)

Partenariat du cancer du sein et des cancers féminins du N.-B. Un premier Forum mieux-être interACTION à Shédiac

Le Partenariat du cancer du sein et des cancers féminins du Nouveau-Brunswick (PCSCFNB) tiendra un tout premier forum dédié au Prendre soin pour enrichir le Mieux-être et le Vivre-mieux, les 27 et 28 octobre, au Centre multifonctionnel de Shédiac. Le Forum est ouvert à toutes les femmes du Nouveau-Brunswick.

Des conférencières de marque, telles Kylie Delfino et Jalila Jbilou guideront des causeries sur les nouvelles tendances du mieux-être par la pratique simple du prendre soin en faisant des acti-vités pour soi qui nourrissent l’esprit et le corps. Celles-ci affirment que «le prendre soin est un besoin, non pas une option, d’où l’importance de viser la guérison de l’attitude et de l’émotion pour atteindre un bien-être réel et complet.»

«Le FORUM se concentrera à unir les forces des participantes pour partager, apprendre et connecter dans le but de découvrir les bonnes voies pour accéder aux choix sains et à un Être-Bien confortable, sain et positif», explique Claire LeBlanc, présidente du PCSCFNB.

Une invitation particulière a été faite aux femmes en milieu de travail par un appel lancé auprès des employeurs du N.-B. afin d’encourager et de soutenir la participation du plus grand nombre possible de femmes. «Les avantages sont nombreux et positifs pour toutes les parties concernées, poursuit Claire LeBlanc. Ensemble, nous voulons faire croître une culture de mieux-être où les gens vivent, apprennent, travaillent et vieillissent.»

La Place marché mieux-être, sous les thèmes entraide, partage et ressources, offrira plus de 25 stations-kiosques. Des animatrices feront découvrir de façon créative de nouvelles voies vers des choix santé, tels que : Manger pour se rétablir, l’Amour du SOI et l’Équilibre Travail-Vie.

Un tout nouveau Festin traditionnel commandité pour la première fois par la Communauté autochtone d’Esgenoôpetitj (Burnt Church) proposera une soirée de mets, chants et enseignements. «L’intégration des pratiques traditionnelles au Prendre soin aidera les gens à guérir de l’intérieur à l’extérieur en développant une prise de conscience du processus de guérison et en faci-litant le passage du réparer au bâtir», ajoute Claire LeBlanc.

Les discussions auront lieu dans les deux langues officielles. L’inscription est gratuite.

Pour le programme et l’inscription, visiter le www.nbbwcp-pcscfnb.ca; Facebook www.facebook.com/pg/NBBWCP/.

L’activité aura lieu au Centre multifonctionnel de Shédiac, 58, rue du Festival, le vendredi 27 octobre, de 13h à 20h et (Festin Traditionnel, de 17h30 à 20h) et le samedi 28 octobre, de 8h30 à 13h30 (avec lunch inclus).

L’allaitement maternel en public encouragé par diverses municipalités du sud-est de la province

Diverses municipalités des comtés d’Albert, de Kent et de Westmorland ont reçu un certificat de remerciement du bureau de la Santé publique de Moncton pour avoir participé à l’initiative «Communautés amies de l’allaitement» visant à promouvoir et à soutenir l’allaitement maternel en public.

L’initiative a été instaurée dans le but d’encourager les mamans à allaiter leur enfant sur une longue période. «Même si le taux d’allaitement est à la hausse dans la province depuis 2006, nous avons constaté que 70% des mamans du Nouveau-Brunswick ne poursuivent pas l’allaitement pour la période recommandée de six mois ou qu’elles cessent l’allaitement avant d’atteindre leur objectif du départ», a déclaré Nathalie Lirette-Bourque, infirmière en santé publique. «Le but est donc de créer des communautés d’accueil qui encouragent et soutiennent l’allaitement afin que les mères se sentent à l’aise d’allaiter n’importe où et n’importe quand. Nous voulons augmenter la visibilité de l’allaitement afin de normaliser ce processus dans la population en général», a-t-elle ajouté.

Le projet est bien accueilli par le Réseau de santé Vitalité. «Nous voyons d’un très bon œil la mise en place de cette initiative et nous sommes heureux de constater que les municipalités contribuent à sa réussite», a déclaré le président-directeur général, Gilles Lanteigne. «Cette initiative cadre avec les grandes orientations de notre plan stratégique 2017-2020 qui visent notamment à augmenter le niveau de santé de la population en accroissant les programmes de promotion de la santé en collaboration avec les partenaires communautaires», a-t-il poursuivi.

Isabelle Michaud, qui est aux prises avec de l’anxiété depuis l’accouchement de sa fille, se réjouit de l’initiative. «Ma première sortie s’est déroulée au Café Archibald de Dieppe. Lorsque je suis arrivée, j’ai remarqué une enseigne à la porte indiquant que l’allaitement maternel était encouragé. J’ai ressenti un réel soulagement et une diminution immédiate de mon anxiété. Cette simple petite enseigne m’a permis de pas-                                                         ser un merveilleux avant-midi en compagnie d’une grande amie, et ce, en allaitant mon bébé», a indiqué Mme Michaud. «Je suis certaine que je ne suis pas la seule maman qui ressent un sentiment de soulagement lorsqu’un endroit public se montre ouvertement en faveur de l’allaitement.»

En acceptant cette nouvelle politique, les municipalités sont fortement encouragées à démontrer leur soutien à l’allaitement maternel. «Elles peuvent notamment le faire en affichant le logo international de l’allaitement maternel dans leurs établissements et en fournissant à une maman qui en fait la demande un endroit intime pour allaiter. Elles peuvent aussi informer leur personnel que le droit des femmes de nourrir leur bébé au sein n’importe où et n’importe quand est protégé par la Charte canadienne des droits et libertés», a expliqué Mme Lirette-Bourque.

Les municipalités qui ont choisi d’adopter la nouvelle politique seront ajoutées au répertoire des endroits favorables à l’allaitement maternel, qui se trouve sur le site Web du gouvernement du Nouveau-Brunswick, à l’endroit suivant : http://www2.gnb.ca/content/gnb/fr/ministeres/bmhc/gens_en_sante/content/allaitement_ maternel_initiative/Repertoire EndroitsFavorableAllaitement Maternel.html.

À la recherche de talent pour Mary Poppins

Le Théâtre Capitol et Tutta Musica ont entamé le processus d’auditions pour la comédie musicale de niveau professionnel Mary Poppins. On a annoncé, plus tôt cet été, que les huit représentations auront lieu du 24 février au 4 mars 2018. Les billets seront en vente aux membres du Capitol dès le 1er novembre, puis au grand public le 15 novembre. Pour en apprendre davantage sur le programme de membres, contactez la billetterie au 856-4379.

Des auditions auront également lieu, sur rendez-vous seulement, à Moncton le 24 septembre. Le metteur en scène, Marshall Button, se rendra à Toronto plus tard cet automne afin de repérer des comédiens et des chanteurs professionnels. Toute personne intéressée (comédiens, chanteurs et danseurs) doit envoyer une photo et un curriculum vitae à auditions@capitol.nb.ca. Les candidats sélectionnés seront contactés avec de plus amples informations.

Mary Poppins, créée par Disney et Cameron Mackintosh, est présentée grâce à une entente spéciale avec Musical Theatre International (MTI)

La nounou préférée de tous nous revient dans cette comédie musicale superca- lifragilistique! Laissez-vous charmer par Mary Poppins, Bert, la famille Banks, les ramoneurs et toute la troupe dans cette aventure magique et mémorable!

Les Acadiens ont été les pionniers du comté d’Albert

Soixante-dix-sept familles acadiennes habitaient le long de la rivière Chipoudie, dans le comté d’Albert au N.-B. avant la Déportation de 1755. M. Wilfred Savoie a partagé ses recherches et ses projets de commémoration. De gauche à droite : Jean J. Gaudet, qui a remercié le conférencier; Paul Savoie, membre du groupe de travail sur le projet du monument; Alfred Losier, qui a présenté le conférencier; Bernard Poirier, qui a présidé la rencontre et M. Savoie. (Photo : Daniel Beaudry).

Soixante-dix-sept familles acadiennes habitaient le long de la rivière Chipoudie, dans le comté d’Albert au N.-B. avant la Déportation de 1755. M. Wilfred Savoie a partagé ses recherches et ses projets de commémoration. De gauche à droite : Jean J. Gaudet, qui a remercié le conférencier; Paul Savoie, membre du groupe de travail sur le projet du monument; Alfred Losier, qui a présenté le conférencier; Bernard Poirier, qui a présidé la rencontre et M. Savoie. (Photo : Daniel Beaudry).

   Les Acadiens ont été les pionniers du comté d’Albert

   Une page d’histoire s’écrira en octobre à Riverside-Albert avec l’érection d’un monument commémoratif à la présence de familles acadiennes dans la région du comté d’Albert avant la Déportation des Acadiens de 1755.

Conférencier invité à la reprise des déjeuners-conférences du groupe du 2e mardi, tenu à Moncton, Wilfred Savoie, de Dieppe, mais originaire de Bas-Néguac, a raconté le parcours du projet d’un monument commémoratif. Historien à ses heures, M. Savoie a retracé l’histoire de la présence acadienne dans la grande région le long de la rivière Chipoudie dans le comté d’Albert. Il y a retracé la présence de 22 différents noms de familles (qui étaient au nombre de 77 et de 440 personnes. Pierre Thibodeau en 1700 et les familles Blanchard et Savoie s’installent à Chipoudie (Shepody) dès 1702 à la recherche de nouvelles terres pour s’éloigner du régime anglais.

Les familles acadiennes avaient développé des terres fertiles tout le long de la rivière Chipoudie donnant le nom de familles acadiennes à ces nouvelles communautés. Alertés par une dame qui a sonné les cloches de l’église, ces familles se sont dirigées vers Cocagne, vers l’Île-du-Prince-Édouard et vers le Camp d’Espérance dans la Miramichi pour éviter d’être déplacées.

Avec son frère Paul, M. Savoie a entrepris des démarches auprès des familles installées sur le site d’anciennes fondations acadiennes y compris les fondations de la maison des Savoie. Il a aussi retrouvé la meule du moulin à farine de Pierre Thibodeau et le site de l’ancienne église. Les démarches auprès du maire Jim Campbell de Riverside-Albert et du conseil municipal ont été accueillies avec beaucoup de sympathies et d’enthousiasme et la proposition d’y ériger un monument commémoratif a été appuyée à l’unanimité par les membres du conseil. Le dévoilement aura lieu dans le cadre de célébrations du Congrès mondial acadien de 2019 qui se dérouleront dans la région dite acadienne d’avant la Déportation. Huit descendants de ces familles constituent le groupe de travail qui poursuit sa mission sous la présidence de Wilfred Savoie.