Le Nouveau-Brunswick rafle les honneurs atlantiques

Les équipes du Nouveau-Brunswick ont raflé les titres lors des Championnats de ringuette de l’Atlantique, tenus à Fredericton en fin de semaine.  La photo nous montre les Hot Shots de Beauséjour qui sont les championnes Atlantique de la ringuette des -14 ans suivant leur gain de 3 à 1, sur le Wave de l’Île-du-Prince-Édouard, en finale, dimanche. (Photo : Gracieuseté)

(N.A.L.) –Les équipes du Nouveau-Brunswick ont raflé les titres lors des Championnats de ringuette de l’Atlantique, tenus à Fredericton en fin de semaine.

L’Équipe du Nouveau-Brunswick -16ans A s’est décorée d’or avec sa victoire de 8 à 4, contre les Lakers de Harbour City, en finale, dimanche. En demi- finale, Équipe N.-B. avait blanchi les Rebels de Central Nova, 7 à 0.

Les Hot Shots de Beauséjour sont les championnes Atlantique -14 ans suivant leur gain de 3 à 1, sur le Wave de l’Île-du-Prince-Édouard, en finale, dimanche. En demi- finale, Beauséjour avait gagné de justesse, 4 à 3, devant les Stingers de Codiac. Cette dernière équipe a remporté le bronze avec un gain de 5 à 2, sur le Fusion du Sud-est. Cette dernière avait perdu en demi-finale contre le Wave, 3 à 1. Les Dragons du Sud-est avaient perdu en quatre de finale, 7 à 1, contre Fusion.

Le Nouveau-Brunswick a raflé le championnat Atlantique -19ans/18 + en finale, dimanche, avec un gain de 6 à 1, contre l’Edge -19 ans. La Nouvelle-Écosse a défait UNB 6 à 5, pour le bronze.  En demi-finale, Équipe N.-B. avait blanchi la Nouvelle- Écosse, 3 à 0 et UNB a perdu 3 à 2.

Dans la division des équipes des Jeux du Canada, le N.-B. a vaincu l’Île-du Prince-Édouard, 2 à 0. Le Nouveau-Brunswick a gagné la division -16 ans AA avec une victoire de 7 à 4, sur le Wave AA de l’Île-du-Prince-Édouard.

 

Coup d’œil sur 2018 (5)

Mathieu LeBlanc et Ali Becker traversent le pays à vélo pour promouvoir une vie saine et active.

Novembre

– Le Village de Cap-Pelé remet quatre bourses d’études de 250$ chacune à Véronique LeBlanc, Danie LeBlanc Cormier, Alexis Gaudet et Vicky Gaudet.

– Michel LeBlanc pose sa candidature comme conseiller du quartier 3 à Grand-Barachois.

– Un beau succès pour le souper des maires de Shédiac, Beaubassin-est et Cap-Pelé qui rapporte 2000$ pour l’Arbre de l’espoir.

– Cheryl LeBlanc et Rachel Léger plongent du quai de l’Aboiteau pour relever le défi que la campagne  d’Esso Cap-Pelé ait recueilli 30 000$.

– La Ville de Shédiac a intronisé trois nouveaux membres au Mur de la renommée. Il s’agit d’Omer LeBlanc, catégorie Bénévole; Priscilla Guéganne Doucet, catégorie Culture et Émile Duprée, catégorie Sport.

– Cheryl LeBlanc sera candidate au poste de conseillère municipale à Shédiac lors de l’élection complémentaire du 10 décembre.

– Le 15e Gala de l’espoir du Centre Saint-André-LeBlanc recueille 18 116$ pour la campagne de l’Arbre de l’espoir.

– Mathieu LeBlanc et Ali Becker traversent le pays à vélo pour promouvoir une vie saine et active même en consommant du cannabis.

– La nouvelle députée de Memramcook-Tantramar, Megan Mitton est très présente à Memramcook.

– Memramcook deviendra membre du Mouvement acadien des communautés en santé en 2019.

– Jean-Charles Dugas brigue un poste de conseiller dans le quartier 3 Grand-Barachois de la Communauté Rurale Beaubassin-est lors de l’élection complémentaire du 10 décembre.

– Cap-Pelé Esso recueille 50 635$ pour l’Arbre de l’espoir lors de sa deuxième campagne annuelle.

– Jean-Claude Bertin brigue un poste de conseiller à Shédiac.

– Marc Boudreau est candidat pour le poste de conseiller à Memramcook.

– En visite à Broussard en Louisiane, Justin LeBlanc y fait la promotion de Cap-Pelé et du CMA 2019.

– Rémi et Janie Ouellette sont honorés par leur école Père-Edgar-T.-LeBlanc dans le cadre de la Journée internationale de l’enfant.

Décembre

– Plus de 1,8 millions$ ramassés lors du 30e Radiothon de l’Arbre de l’espoir.

– Le conseil municipal de Shédiac adopte son Budget de projets capitaux 2019 et son Plan de 10 ans 2019-2028. Le budget proposé au Fonds de Capital général est de 6 680 000$ tandis que celui du Fonds de Capital eau est de 2 514 000$.

– Trois résident.e.s de Beaubassin-est reçoivent le Prix Canada 150. Il s’agit de Lise Cormier, de Saint-André-LeBlanc; George Le-Blanc, de Grand-Barachois et Serge LeBlanc, de Haute-Aboujagane.

– Les défilés de Noël de Shédiac et Cap-Pelé ont été couronnés de succès.

– Frédéric Desclos est fait Chevalier de l’Ordre du mérite agricole français.

– Jean-Claude Bertin a été élu au conseil municipal de Shédiac avec 994 votes, soit deux de plus que la candidate Cheryl LeBlanc.

– Jean-Charles Dugas a été élu conseiller du quartier 3 de la Communauté rurale Beaubassin-est avec 208 votes. Marcel Doiron en a obtenu 199 et Michel B. LeBlanc, 127. Le poste de conseiller du quartier 4 n’a pas été comblé, faute de candidatures.

– Marc Boudreau a été élu conseiller municipal de Memramcook avec 901 votes tandis que Robert Cormier en obtenait 305.

– Une dernière semaine très occupée avant Noël pour le Vestiaire Saint-Joseph qui a connu une très bonne année.

– Memramcook va continuer sa lutte pour sauvegarder l’Institut.

– La suspension des travaux de modernisation de l’école Louis-J.-Robichaud est une décision inacceptable pour plusieurs intervenants des municipalités de Shédiac, Beaubassin-est et Cap-Pelé.

– Beaubassin-est et Dieppe adoptent leurs budgets pour 2019.

– Memramcook reconnaît les talents de onze aîné.e.s de che’nous.

– Un premier chapitre de Cent enfants qui s’engagent à faire une différence est créé dans la région de Grande-Digue.

– Don de 25 000$ de l’ancien premier ministre Frank McKenna à La Bouquinière de l’école de Cap-Pelé. L’aménagement de la salle de lecture débutera pendant le congé des fêtes.

La Coopérative de Shédiac remet 3500$ aux organismes locaux

La Coopérative de Shédiac a remis des dons à différents organismes et nous reconnaissons, de gauche à droite : Georges Léger, président, IGA Coop Shédiac; Gerry O’Brien et Gilbert Philion, Shediac Bay Yacht Club (3000$); et Clovis Jacob, Association acadienne des pèlerins et amis du chemin St-Jacques (500$). (Photo : Gracieuseté)

Diner annuel «Robbie Burns»

La Légion de Shédiac a tenu son troisième dîner annuel «Robbie Burns» le vendredi 25 janvier devant un public faisant salle comble de plus de 80 personnes, dans la salle du «Flight Deck». La soirée comprenait un délicieux dîner de rôti de côtes de boeuf, servi avec des Haggis traditionnels, suivie d’une animation avec les corps de cornemuse et tambours de la GRC et de Scottish Country Dancers, sui-vie de la musique des «Sons of Gael». Un grand merci à tous les bénévoles qui ont rendu cette soirée possible.  Sur la photo du haut, Richard Toy, organisateur (au centre), accompagné de Bob Barclay et du Cornemuseur sergent, Jennifer Maillet, qui ont interprété «L’adresse à un Haggis».  (Photos : Gracieuseté)

Un nouveau propriétaire pour Le Moniteur Acadien

   Nous sommes heureux de vous annoncer qu’à compter du 1er février, une nouvelle administration prendra les commandes du Moniteur Acadien et en assurera la publication.

   La continuité du journal a toujours été notre priorité. C’est dans cette optique que les négociations ont été menées avec le futur éditeur.

    Les lecteurs et lectrices nous ont clairement fait savoir qu’ils ne voulaient pas la disparition du Moniteur Acadien.  «Nous avons besoin d’un journal tel que le Moniteur pour être au courant des nouvelles de notre région, souvent le seul journal à être présent aux réunions municipales», ont avoué nos fidèles abonnés.

    Ce fut un plaisir pour mon épouse et moi, au cours de ces vingt-deux années, de découvrir votre belle région.  Nous avons côtoyé des gens chaleureux et accueillants, des politiciens respectueux de notre travail, des commerçants prêts à appuyer la communauté.  À nos chers lecteurs et lectrices, vous avez toujours été là pour nous encourager à faire un journal positif et représentatif de la région.

   À notre équipe que nous considérions comme notre famille, Gisèle Comeau (secrétaire-comptable), Betty Melanson (graphiste), Claire Lanteigne (rédaction), Frank Landry (Delphine), Normand Dupuis (vente), Normand Léger (sports), nos éditorialistes Alcide LeBlanc et Jeannita Thériault, les camelots et les livreurs, qui, beau temps mauvais temps, rendaient le Moniteur disponible près de chez vous; et tous ceux et celles qui au cours de ces années ont contribué à la bonne marche du Moniteur Acadien, nous vous remercions.  Le succès d’une entreprise se mesure par l’engagement exemplaire de ses employé.e.s et de ses collaborateurs.

   À nos annonceurs, c’est grâce à votre appui si nous avons pu publier durant toutes ces années.  Nous vous encourageons à continuer d’appuyer le nouveau propriétaire, faites-vous un devoir d’acheter de la publicité dans le Moniteur afin que vos clients puissent voir que vous êtes une entreprise active.

   À nos abonné.e.s,  merci de nous avoir lu chaque semaine.  Nous vous lançons le défi de convaincre une personne de votre entourage de s’abonner à votre journal Le Moniteur Acadien, ceci afin d’en assurer sa continuité pour les années à venir.

   L’emplacement et la façon de joindre le bureau du Moniteur Acadien demeureront les mêmes pour le moment.

   Vous pourrez prendre connaissance du nom du nouveau propriétaire dans le journal du 6 février prochain.

    Bon succès au nouveau propriétaire.

Gilles et Edith Haché

Débordements des stations de pompage et qualité de l’eau à la plage

Le maire Roger Caissie présente un chèque de 750$ de la municipalité à Hélène Ouellette, de Friends of the Moncton Hospital Foundation. (Photos : Denis LeBlanc)

Le conseil municipal de Shédiac reçoit de l’information pertinente

Claire Lanteigne

   Des représentants de la Commission des égouts Shédiac et Banlieues, de Crandall Engineering et de l’Association du bassin versant de la baie de Shédiac ont fait des présentations au conseil municipal, lundi soir.

   Les deux premiers intervenants ont répondu aux questions reçues du conseil au sujet des problèmes de débordements des stations de pompages.  Joey Frenette a indiqué que plusieurs problèmes pouvaient expliquer les débordements, tels l’âge du système, des craques dans les tuyaux et le surplus d’eau que plusieurs maisons ne veulent pas voir leur sous-sol inondé et décident de l’envoyer dans le système d’eau sanitaire. Alors le système ne peut plus fournir et déverse l’eau claire aux points stratégiques pour les débordements.

   Il a indiqué que c’était de l’eau propre qui était déversée à la plage au lieu d’aller dans les sous-sols des résidences.  Des améliorations ont été apportées récemment et il y en a d’autres en cours.  On a identifié des domaines prioritaires d’amélioration dans le programme de captage et d’infiltration dans l’ouest et le centre de la ville et des demandes pour six millions$ ont été faites pour les réaliser.

   M. Frenette a expliqué comment fonctionne le processus de communication des débordements aux autorités concernées, dans les délais prescrits. Il a ajouté qu’il faudrait sensibiliser les gens à ne pas se brancher sur le système et que les débordements en décembre et  janvier ont été causés par la forte pluie reçue au cours de cette période.

   Le conseiller Raymond Cormier s’est dit heureux de l’information reçue et sera mieux outillé pour répondre aux questions des citoyen.ne.s.

Ruisseaux pollués

   Rémi Donnelle, de l’Association du bassin versant de la baie de Shédiac a fait une mise à jour sur leurs tests. Il a parlé des tests de 2016 qui démontraient que l’eau de la plage était mauvaise à 60% du temps et que deux ans plus tard, elle était bonne à 95% du temps. «La différence, a-t-il dit, c’est que maintenant on la teste tous les jours et si un test n’est pas bon une journée, ça ne veut pas dire qu’il existe une source constante de pollution.  Ça n’a pas l’air que rien coule le long de la côte et en général l’eau est bonne

   «Mais les tests démontrent que dans tous les petits ruisseaux de la ville il y a un haut taux d’e-coli, beaucoup de bactéries.  On a toujours testé les rivières qui sont parfois polluées à cause du fumier et on teste dans les pires conditions afin de savoir d’où ça vient et après la pluie, il y a un haut taux de coliformes.»

   Mais il ne veut pas dire que la situation des ruisseaux affecte la qualité de l’eau de la plage car l’eau salée tue les bactéries.

   «Pour remédier à la situation, a-t-il ajouté, il faut aligner un programme d’édu- cation et de restauration des petits ruisseaux dans la ville et penser aux alentours de ces ruisseaux.  Il faut réduire les eaux de surface qui se ramassent sur ces ruisseaux, la filtrer par les plantes ou autres et monter un programme afin d’informer les gens qui pensent qu’un ruisseau c’est seulement un canal.  Il faut reverdir la ville, la rendre plus belle et plus propre. Il faut prendre action sur les ruisseaux qui ont eu les pires résultats. Il reste des études à faire, a-t-il conclut, mais nous travaillons pour améliorer la qualité de l’eau de la baie de Shédiac.

   Dans son rapport, le directeur général Gilles Belleau a parlé du travail qui se fai-sait au niveau du marketing touristique et une équipe travaillait fort pour présenter une nouvelle approche dynamique et stimulante.  Il espère qu’elle sera finalisée pour la mi-février.

   Le maire Roger Caissie a annoncé les nouveaux comités mis sur pied, dont un pour l’édifice municipal.  Le bail dans l’édifice actuel se terminera à la fin 2021 et le comité va se pencher sur différentes options.  Un comité pour le Centre multifonctionnel mettra l’emphase sur sa promotion comme entreprise. Un autre comité se penchera sur les changements climatiques et un dernier sera pour le marché en partenariat avec La Récolte de chez nous.

   Le Carnaval d’hiver commence aujourd’hui et on a invité les gens à y participer en grand nombre jusqu’au 3 février inclusivement.

Rassemblement communautaire à Memramcook

Eugène LeBlanc a participé au projet des talents des ainés à l’école Abbey-Landry.

Dans le cadre du projet «Les talents des aînés de che’nous», la Société culturelle de la Vallée de Memramcook vous invite à participer au rassemblement communautaire pour le dévoilement de cinq vidéos sur les aînés de Memramcook, le dimanche 10 février à 14h, au théâtre du Monument-Lefebvre.  En cas de mauvais temps, cette rencontre sera remise au 17 février.

Ce projet cherche à valoriser les talents des aînés de Memramcook, et c’est grâce au ministère de l’Emploi et Développement social     Canada et au programme Nouveaux Horizons pour les aînés que ce projet a eu lieu.  Le dévoilement des cinq vidéos sur les aînés, sélectionnés par un comité consultatif, donnera suite au sondage effectué en mai dernier.  Les vidéos ont été filmées et réalisées par Paul Arseneau.

«Le principal objectif de ce projet est d’appuyer la participation et l’inclusion sociales des aînés.  Le dévoilement des vidéos sur les aînés est notre quatrième rassemblement communautaire offert aux aînés de Memramcook», explique Paul Auffrey, de la Société culturelle de la Vallée de Memramcook et responsable du projet.  «Il est important d’avoir des occasions de célébrer nos aînés, afin de valoriser leurs talents et leur grande contribution à notre communauté.»

Ce rassemblement communautaire est offert gratuitement, et un léger goûter sera disponible en fin d’après-midi.

La Société Nationale de l’Acadie est en mission en Europe

Louise Imbeault    Présidente de la SNA

La présidente et la directrice générale de la Société Nationale de l’Acadie (SNA), Louise Imbeault et Véronique Mallet, sont actuellement en mission en Europe accompagnées par la présidente du comité organisateur du Congrès mondial acadien 2019 (CMA2019), Claudette Thériault.

«Aujourd’hui plus que jamais il est impératif pour l’Acadie d’affirmer sa place sur la scène internationale, affirme madame Imbeault.  Cela est vrai pour le rayonnement de nos artistes, mais aussi pour faire connaître le potentiel d’accueil de nos communautés acadiennes pour les personnes désirant immigrer au Canada. Nous avons beaucoup à leur offrir comme qualité de vie, la chaleur de nos gens et les possibilités d’épanouissement dans un milieu serein», de poursuivre la présidente.

Sur le plan diplomatique, des rencontres sont prévues avec des représentants de multiples collectivités françaises souhaitant reprendre ou créer des partenariats avec des municipalités acadiennes. Ces rencontres visent à établir ou à renouveler des partenariats entre de multiples collectivités françaises et des municipalités acadiennes. Une rencontre avec le président de la prestigieuse Université de Poitiers, le professeur Yves Jean se révèlera intéressante pour la chancelière de l’Université de Moncton, madame Imbeault. Elle aura aussi l’occasion d’y discuter avec le professeur André Magord, de l’Institut d’études acadiennes et québécoises.

Une rencontre avec Mathieu Caissie, représentant du Nouveau-Brunswick à l’Office international de la Francophonie à l’ambassade du Canada de Paris, est prévue ainsi qu’une rencontre à Bruxelles avec Patricia Santoro, de l’association des Centres culturels de la communauté française de la  Wallonie-Bruxelles International, une administration publique chargée des relations internationales Wallonie-Bruxelles.

Claudette Thériault donnera quant à elle une conférence sur le CMA 2019 au Salon du tourisme de Nantes dans la cadre de sa tournée promotionnelle en Europe.

Depuis plusieurs années maintenant, la SNA investit des efforts quant à la promotion des artistes acadiens sur la scène internationale en déployant sa Stratégie de promotion des artistes acadiens sur la scène internationale (SPAASI). Ce travail porte fruit quand on voit les percées que font nos artistes dans le marché européen. Ces efforts à l’étranger ont permis aussi d’attirer des immigrants à venir s’installer en Acadie. Rappelons que c’est grâce à un travail diplomatique ardu de la SNA depuis les années 1960 qu’elle a eu le privilège de compter sur des partenaires et des alliés aussi dévoués à l’international.

 

Assermentation du conseiller Jean-Charles Dugas

Jean-Charles Dugas a été assermenté conseiller de la Communauté rurale de Beaubassin-est, par le directeur général/greffier, Yves M. Leger, lors de la réunion publique du mardi 22 janvier 2019. Le conseil municipal de Beaubassin-est est donc maintenant formé des personnes suivantes : Maire – Ronnie Duguay, Quartier 1 (Botsford) – Omer Leger et Josée Vautour, Quartier 2 (Saint-André-LeBlanc) – Terry Richard, Quartier 3 (Grand-Barachois) – André Bourque, Jean-Charles Dugas et Michel E. Gaudet, Quartier 4 (Boudreau-Ouest) – poste vacant, Quartier 5 (Haute-Aboujagane) – Gaétan LeBlanc et Quartier 6 (Cormier-Village) – Susan Cormier (mairesse suppléante). (Photo : Gracieuseté)

Danny Boudreau et Ronald Bourgeois   Au cœur de la chanson et de l’amitié à Dieppe

  Danny Boudreau et Ronald Bourgeois présenteront le spectacle Au cœur de la chanson dans la salle La Caserne du Centre des arts et de la culture de Dieppe (CACD) le samedi 2 février à 20h.

Ces deux auteurs-compositeurs-interprètes de renom se réunissent sur scène et proposent un spectacle intime pendant lequel s’entremêlent leurs chansons et leurs histoires sur la création de certains de leurs plus grands succès d’écriture, ainsi que d’histoires hilarantes et touchantes vécues sur la route.

«Nous sommes très contents de présenter ce spectacle qui se veut intime comme «un spectacle dans son salon» dans le cadre du Carnaval d’Amitié de Dieppe. Danny et Ronald sont devenus, au cours des années et des projets communs, de grands amis. Il s’agit d’un spectacle qui correspond très bien au contexte», explique Luc Gaudet le directeur général du CACD.

Danny Boudreau et Ronald Bourgeois se sont rencontrés en 1993 alors qu’ils se côtoyaient lors du tournage de l’émission Double Étoile diffusée sur les ondes de Radio-Canada. Ronald en était l’animateur. Ils ont collaboré par la suite sur plusieurs autres projets tels que l’émission populaire Pour l’amour de la country à laquelle ils ont tous deux prêtés leurs talents musicaux. Danny Boudreau a aussi prêté sa voix au premier album de Ronald Bourgeois, Amène le vent, lancé en 1994.

La collaboration continue avec ce spectacle durant lequel les deux artistes vont jouer ensemble les chansons de l’un et l’autre, et raconteront comment celles-ci ont vu le jour. Ils présenteront, en primeur, une chanson composée ensemble, Les enfants du destin. Ces deux complices dans le travail comme dans le quotidien invitent le public à partager les grandes joies et les petites peines qui parsèment ce métier de créateur.

Pour plus d’information sur la représentation à Dieppe ou pour acheter des billets, composez le 506.854.2787 ou écrivez à info@centredesarts dieppe.ca.