Succès de la partie bénéfice pour Right to Play

Plusieurs personnes ont assisté, samedi soir, à la première partie bénéfice entre les équipes bantam Boudreau et Larochelle du hockey mineur Dieppe-Memramcook, au Centre Arthur-J.-LeBlanc. La somme de 1551$ a été recueillie pour l’organisation Right To Play durant la soirée. Les organisateurs sont heureux de cette première expérience et remercient les gens et les commanditaires de la joute. La photo montre les deux équipes suivant la partie. (Photo : Normand A. Léger)

Coup d’œil sur 2018 (2)

Mars

– Les scouts de Cap-Pelé ont célébré en grand la Semaine internationale du scoutisme avec plusieurs activités, dont la 27e édition du fameux Feu BD.

– Des nouveautés sont annoncées au lancement du Relais pour la vie de Shédiac.

– Le conseiller André Bourque de Grand-Barachois remet en question le processus de sélection de la direction générale de la Communauté rurale Beaubassin-est.

– Beaubassin-est et l’école Père-Edgar-T.-LeBlanc collaborent pour offrir un accès au gymnase pendant la fin de semaine.

– Un important projet de transformation d’un local en salle de lecture motivante et rela- xante devrait prochainement se concrétiser à l’école Donat-Robichaud de Cap-Pelé.

– Le Carnaval de Grande-Digue a connu un franc succès avec une participation record tout au long de la semaine.

– Serge LeBlanc et sa famille, de Grande-Digue ont vécu toute une aventure aux Jeux Olympiques de Pyeong Chang.

– Le projet de camping du Parc de l’Aboiteau est toujours à l’étape d’étude d’impact environnemental.

– Des membres de la Maison des jeunes de Dieppe ont offert des recommandations au gouvernement fédéral lors d’une conférence organisée par la Commission des étu- diants du Canada à Toronto.

– Andie Mullins, de Shédiac, suit les pas de sa sœur et se rend au championnat natio-nal de biathlon des cadets.

– Campagne financière pour aider Zoé Black et sa famille. La jeune fille de 14 ans est atteinte d’une maladie très rare appelée l’Alzheimer des enfants.

– Beaubassin-est consultera un spécialiste pour l’embauche de son greffier.ère.

– Le District de services locaux de Grande-Digue a maintenant son plan rural qui établit le zonage pour tout le DSL.

– Pascale Paulin annonce sa candidature au conseil municipal de Dieppe au poste de conseillère générale. L’élection aura lieu le 14 mai.

– Christine Dupuis donne des sessions d’information sur le couponing ou comment économiser de nombreux dollars en frais d’épicerie.

– L’encan annuel du Centre culturel Aberdeen rapporte la somme record de 96 000$.

– Plusieurs entreprises sont reconnues lors du Banquet des entrepreneurs de la Ville de Dieppe. Jean Coutu – Entreprise par Excellence; Champlain Auto Body – Entreprise de services par Excellence; Sky Zone – Entreprise en Émergence; DastousDio – Prix Mon Choix et P.R.O. Jeunesse – Prix de Distinction.

– La Ville de Shédiac organise une journée portes-ouvertes remplie de nouveautés.

– Trois organismes seront reconnus au Mur de la reconnaissance des bénévoles de Memramcook : La Troupe de théâtre des Dames d’Acadie, le Comité de Mieux-être et la Fondation Mélissa et ses amis Inc.

Avril

– Assurance Vienneau contribuera 25 000$ envers la Campagne Courage du Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour.

– Ouverture du Centre d’excellence de golf Louis Melanson à Moncton.

– Lancement haut en couleur pour la campagne de recrutement et de valorisation de la profession enseignante au District scolaire francophone Sud.

– Une nouvelle télésérie acadienne À la Valdrague est diffusée partout au Canada.

– Shédiac lance sa nouvelle image de marque lors de sa journée portes-ouvertes.

– Cap-Pelé a connu une bonne année financière en 2017.

– La Fondation Marichette reçoit un don de 10 000$ de Cape Bald Packers.

– L’Union des pêcheurs des Maritimes souligne son 40e anniversaire lors de son congrès annuel.

– Sept jeunes élèves du Sud-est participent à l’activité Maire d’un jour dans les municipalités de Cap-Pelé, Beaubassin-est, Memramcook et Dieppe.  L’initiative du RDÉE NB a été très appréciée de tous les participant.e.s.

– Memramcook présente ses dons aux organismes communautaires.

– Lors de son assemblée annuelle, la Commission des Égouts Shédiac et Banlieues a fait part d’une année très occupée et d’investissements majeurs dans les infrastructures en 2017.

– Lise LeBouthillier sera candidate au poste de conseillère générale de la Ville de Dieppe.

– Le Shédiac Lobster Rock sera l’un des plus gros spectacles de l’année avec entre autres April Wine, le 28 juillet.

– Le tout premier Trottibus du N.-B. verra le jour à Shédiac.

– Ouverture d’un bureau du CAfi à Shédiac suite à un partenariat entre les muni- cipalités de Shédiac-Beaubassin-est et Cap-Pelé et les Chambres de commerces du Grand Shédiac et de Cap-Pelé/Beaubassin-est.

– Succès du deuxième Salon de l’emploi du Grand Shé- diac avec plus de 25 compa- gnies participantes et 70 personnes qui le visitent.

– Beaubassin-est remet la subvention de 200$ au Club de l’âge d’or de Grand Barachois, dans le cadre de la Semaine de l’action bénévole.

– Anita LeBlanc, de la Villa Providence de Shédiac est reconnue comme bénévole par l’Association des foyers de soins du N.-B.

– Le Jour de la Terre a été célébrée à Dieppe.A

– Le maire Serge Léger et le directeur des événements et des communications, Justin LeBlanc renouent avec la Ville de Brossard en Louisiane.

 

Le Camping Plage Aboiteau Beach ira de l’avant à Cap-Pelé

(CL) –Suite à une étude d’impact sur l’environnement, le projet de Camping Plage Aboiteau Beach, en attente de validation depuis 2015, a reçu l’approbation du gouvernement provincial pour sa construction à Cap-Pelé, près de la plage l’Aboiteau,

Récemment, François Richard et ses partenaires ont finalement reçu le certificat de détermination émis par le ministère de l’Environnement.  «On a fait les modifications nécessaires pour un projet qui est très responsable du point de vue environnemental, de dire François Richard, développeur du projet. Par exemple, il y a des terrains humides qu’on a décidé d’enlever du projet de camping. On est passé de 273 à 247 sites pour s’assurer qu’on ne touchait pas les terrains humides.»

De plus, ils travaillent à finaliser un plan de drainage ‘zéro net’. En tenant compte de l’avis de plusieurs ingénieurs, ils envisagent un scénario dans lequel il n’y aura pas plus d’écoulements (de l’eau qui ruisselle le long de la surface du terrain) qu’à l’heure actuelle sur les sites des chalets et du marais avoisinants.

Le Village de Cap-Pelé a lancé un appel d’offres pour le développement du site en question, en mai 2014.  Et c’est la seule soumission reçue par le conseil.  Le nouveau camping sera construit sur une propriété de 23 acres entre la route 133 et la plage de l’Aboiteau, adjacente aux Chalets de l’Aboiteau.

Les promoteurs connaissent bien le terrain puisque M. Richard est le directeur général des Chalets de l’Aboiteau. Ses partenaires comprennent des propriétaires du terrain de camping Sandy Beach de Cap-Pelé.

«La plage de l’Aboiteau est de plus en plus populaire et l’achalandage augmente chaque année. La demande est là pour des sites de camping et comme c’est l’un des plus beaux endroits au Nouveau-Brunswick, il fallait donc s’assurer qu’on faisait ça correctement», d’ajouter M. Richard.

Le maire Serge Léger se réjouit de cette décision du gouvernement. «Ça va être bien car on a une belle plage à l’Aboiteau.  Les gens peuvent venir ici et c’est tout le bien du village dont il est question.»

Pour aller de l’avant, le projet doit respecter 24 conditions écrites dans le certificat émis par le gouvernement. C’est le village qui aura le dernier mot à savoir si le projet ira de l’avant.

Tout semble indiquer que l’approbation finale sera donnée tôt en 2019, pour que la construction commence au printemps. Si tout va comme prévu, le camping pourrait même ouvrir au public à la fin de l’été 2019. Le projet comprendra une piscine, une salle récréative, des bureaux et un terrain de jeux.

 

Ouverture du processus de demande pour le programme SEED 2019

(GNB) –Les formulaires de demande d’emploi d’été pour le programme Stage d’emploi étudiant pour demain (SEED) sont maintenant disponibles.

Les étudiants peuvent trouver les formulaires ainsi que des renseignements sur le programme en ligne. La date limite pour soumettre une demande est le 31 mars.

«Notre gouvernement est conscient de l’importance d’offrir aux jeunes néo-brunswickois des occasions d’apprendre et d’acquérir une expérience pratique sur le marché du travail», a déclaré le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Trevor Holder. «Ces types de programmes aideront nos jeunes à devenir des membres productifs et prospères de notre société.»

Depuis de nombreuses années, le programme SEED offre des possibilités d’apprentissage expérientiel aux étudiants pendant les mois d’été. Ces stages visent à aider les jeunes du Nouveau-Brunswick à acquérir et à développer des aptitudes et des compétences qui leur seront utiles dans leur carrière future.

Les clients d’énergie NB ont diverses possibilités pour gérer leurs factures pendant l’hiver

Énergie NB rappelle à ses clients qui ont de la difficulté à payer leurs factures d’électricité que plusieurs possibilités leur sont offertes pour les aider cet hiver.

«Chaque année, nous nous rendons compte que l’arrivée du temps froid et les factures d’électricité plus élevées peuvent représenter un défi important pour plusieurs de nos clients», a déclaré le président-directeur général d’Énergie NB, Gaëtan Thomas. «Nous voulons faire tout notre possible pour travailler avec nos clients afin qu’ils puissent passer l’hiver sans difficulté excessive.»

Il est important que les clients qui éprouvent des difficultés financières en ce temps de l’année restent en contact avec Énergie NB pour éviter une interruption du service. Les clients qui ont de la difficulté à payer leurs factures sont invités à communiquer avec le centre de service à la clientèle d’Énergie NB au 1-800-663-6272. Les représentants du service à la clientèle sont en mesure d’établir des ententes de paiement selon la situation de chaque client. Énergie NB peut également diriger les  clients vers des organismes qui peuvent les aider.

«Nous reconnaissons que certaines personnes peuvent avoir à faire des choix difficiles en ce qui concerne le paiement de factures, surtout juste après Noël», a affirmé le ministre du Développement de l’énergie et des ressour- ces, Mike Holland. «Les personnes qui ont de la difficulté à payer leurs factures d’électricité sont invitées à communiquer avec Énergie NB afin d’établir un régime de paiement mutuellement acceptable. Nous encou- rageons également les clients à explorer les divers programmes d’efficacité énergétique qui pourraient les aider à économiser sur leurs factures d’électricité.»

Le Programme éconergétique pour les maisons, le Programme pour les propriétaires à faible revenu, le Programme d’amélioration énergétique des immeubles commerciaux, et le Programme d’éclairage pour les petites entreprises figurent parmi les divers programmes offerts aux clients qui souhaitent contrôler leur facture d’électricité et réduire leur consommation d’énergie.

 

Cap-Pelé lance les festivités du 50e anniversaire d’incorporation du village

Le Village de Cap-Pelé profitera du début de la nouvelle année pour faire le lancement officiel des festivités entourant son 50e anniversaire, lesquelles se dérouleront tout au long de l’année 2019.

Une cérémonie aura lieu à compter de 19h00, le samedi 19 janvier à l’édifice municipal de Cap-Pelé, situé au 2647, chemin Acadie, Cap-Pelé.  Lors de cette cérémonie, le conseil municipal fera une coupe de gâteau, l’illumination d’une nouvelle enseigne «RVB» sur l’édifice municipal. Cette enseigne est l’une des premières de son genre au Nouveau-Brunswick. Pour conclure, il y aura un spectacle pyrotechnique dans le parc Tidiche.

«Nous souhaitons que ces festivités soient rassembleu- ses et qu’elles permettent aux citoyen.ne.s, aux nouveaux arrivants ainsi qu’aux visiteurs de bien se divertir à Cap-Pelé, au coeur de l’Acadie», a déclaré le maire du Village de Cap-Pelé, Serge Léger.

Programmation du 50e

Grâce au financement de la municipalité et de ses commanditaires, le directeur des événements organisera une panoplie d’événements tout au long de l’année. Parmi eux, l’ajout d’un Igloo gonflable géant lors du carnaval d’hiver en février, une Semaine de coques frites en mai, une Fête du 577 en juillet, la Journée des retrouvailles lors du congrès mondial acadien 2019 en août, un Festival de la diversité en septembre ainsi qu’un vin et fromage avec les anciens élus municipaux comme cérémonie de clôture en novembre.

«Avec la programmation que nous proposons pour l’année 2019, les citoyen.ne.s de Cap-Pelé et des environs en seront surpris et émerveillés. Après 50 années de plusieurs accomplissements, nous avons toutes les raisons de célébrer notre beau village», a déclaré Justin LeBlanc, le directeur des événements et des communications du Village de Cap-Pelé.

Pour en savoir plus sur les événements à venir, vous êtes encouragés de suivre la page Facebook @villagecappele ou le site web www.cap-pele.com.

 

Présentation au maire sortant

Lundi soir, Patricia Bourque-Chevarie, la maire suppléante de Shédiac, a remis une plaque au maire sortant, Jacques LeBlanc, en guise de remerciements pour ses services. (Photo : Marc Savoie)

Deux nouveaux membres au conseil municipal de Shédiac

Le conseil municipal de la Ville de Shédiac a procédé lundi soir à l’assermentation du maire Roger Caissie et du conseiller Jean-Claude Bertin. Le maire Caissie a été élu par acclamation, tandis que le conseiller Bertin remportait l’élection complémentaire du 10 décembre dernier. (Photo : Marc Savoie)

Un cadeau de Noël précoce pour de jeunes patients du CHU Dumont

  Les enfants qui auront à subir une chirurgie au Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L. Dumont auront dorénavant l’occasion de s’y rendre par un moyen moins traditionnel, grâce à un cadeau du concessionnaire automobile Moncton Chrysler.

En effet, quelques jours avant la veille de Noël, et sous l’œil attentif de nul autre que le père Noël, le concessionnaire local a livré deux voitures pour enfants Kidsquad Mudslinger au département de pédiatrie du CHU Dumont. C’est une jeep télécommandée à piles qui pourra être dirigée par l’enfant lui-même ou par un parent.  «Il s’agit d’une façon divertissante et distrayante permettant de transporter les enfants vers la salle de chirurgie qui est souvent source d’anxiété auprès de cette clientèle vulnérable, a affirmé Madame Johanne Roy, vice-présidente des Services cliniques au Réseau de santé Vitalité. Lorsque leur condition physique le permettra, on pourra leur permettre de se rendre en salle d’opération par leurs propres moyens, plutôt que sur une civière.»

L’infirmière gestionnaire du service de pédiatrie du CHU Dumont,  Nancy Sheehan, abonde dans le même sens. «Quelle belle façon de diminuer le stress chez un enfant qui se dirige vers l’inconnu qu’est la chirurgie, a-t-elle déclaré. L’enfant pourra ainsi s’amuser un peu, tout en se sentant en contrôle de sa situation. Au nom de nos jeunes patients, je remercie Moncton Chrysler d’avoir posé ce geste de générosité à l’approche de la période des Fêtes!»

Le médecin-chef du Réseau de santé Vitalité et membre du conseil d’administration de la Fondation CHU Dumont, Dr Martin Robichaud, affirme pour sa part qu’un tel geste vient directement du cœur et a tenu à remercier lui aussi le concessionnaire.

Le responsable de cette initiative, Monsieur Mark Ripley de Moncton Chrysler, est ravi d’avoir pu offrir ce cadeau aux plus petits. «Nous sommes heureux d’avoir pu poser un tel geste qui risque de faire sourire de jeunes enfants. Ça nous rend jo- yeux, particulièrement en cette période de l’année.»

 

Préparez-vous pour les tempêtes d’hiver

   Êtes-vous prêt en cas d’urgence? Avez-vous une trousse de survie de 72 heures? La Communauté rurale Beaubassin-est et ses partenaires sont préparés pour faire face à différents types d’urgence, mais les résidents et entreprises doivent également prendre leurs responsabilités et se préparer à affronter de mauvaises conditions météorologiques pendant l’hiver.

   Vous devez avoir une trousse de survie pour subvenir à vos besoins pendant 72 heures pendant un incident météorologique, particulièrement s’il y a une panne de courant prolongée. Une trousse d’urgence de base devrait contenir les articles suivants :

– Eau (deux litres par personne par jour)

– Aliments non périssables (nourriture en conserve et déshydratée, barres énergétiques, etc.)

– Ouvre-boîtes manuel

– Lampe de poche à piles ou à manivelle

– Radio à piles ou à manivelle

– Piles neuves

– Bougies et allumettes ou briquet

– Trousse de premiers soins

– Argent comptant (en petites coupures et monnaie)

– Clés supplémentaires pour la maison et la voiture

– Copie de votre plan d’urgence et coordonnées utiles

– Médicaments sur ordonnance (pour au moins une semaine et copie de l’ordonnance)

– Articles spéciaux tels que préparation pour nourrissons, équipement pour personnes ayant un handicap, ou aliments, eau et médicaments pour animaux

   Il est aussi recommandé d’avoir cellulaire et chargeur pour véhicule, extincteur, fusée de signalisation, sifflet ou avertisseur sonore, trousse d’outils de base (couteau de poche, pinces, tournevis, clé anglaise, marteau, gants de travail, masques anti poussières, ruban électrique), petite pelle, grande toile et corde, papier et stylos, couvertures, vêtements et chaussures, assiettes, verres et ustensiles jetables, ainsi que sacs à ordures.

   Au niveau des articles d’hygiène, il faut avoir deux seaux d’eau et remplir le bain d’eau, avoir papier hygiénique, savon tout usage, eau de javel, désinfectant pour les mains et sacs de plastique refermables. Il est souhaitable d’avoir une glacière et blocs réfrigérants pour garder les médicaments requis au froid, et il est important de faire le plein d’essence des véhicules.

   Pendant une panne de courant, assurez-vous que toute unité de chauffage de secours est correctement ventilée et en bon état de fonctionnement. Habillez-vous chaudement, gardez les portes et fenêtres fermées, et évitez d’ouvrir le réfrigérateur ou le congélateur pour conserver les aliments. Baissez la chaleur électrique et débranchez les appareils de chauffage portables et les appareils principaux tels que poêles, laveuses et sécheuses. Lorsque le courant est rétabli, utilisez-le avec modération pendant les premières heures pour éviter d’autres pannes.

   Les résidents doivent toujours vérifier l’état des routes avant de voyager, et éviter les déplacements si possible. La première priorité est la sécurité publique et diverses agences mèneront des opérations d’urgence si nécessaire.

   En cas de situation d’urgence, composez le 911. Pour plus de renseignements ou pour de l’assistance non urgente, communiquez avec la Communauté rurale Beaubassin-est au 532-0730, ou visitez www.beaubassinest.ca et www.facebook.com/beaubassinest.

   Pour obtenir de l’information sur la préparation aux urgences, consultez le site du Ministère de la sécurité publique (Gouvernement du Canada) : www.preparez- vous.ca. Voici des coordonnées utiles en cas d’urgence: Télé-soins 811; Conditions routières 511; Organisation des mesures d’urgence 1-800-561-4034, www.gnb.ca/omu, https://www.facebook.com/NBEMO.OMUNB; Énergie NB 1-800-663-6272, www.nbpower.com; Croix-Rouge canadienne 1-800-222-9597, www.croixrouge.ca, https://www.facebook.com/Croix RougeQuebec/; Urgences environnementales 1-800-565-1633; Recherche et sauvetage aéronautique et maritime 1-800-565-1582.