Plus de 1,8 millions $ ramassés au Radiothon de l’Arbre de l’espoir

La 30e édition du Radiothon de l’Arbre de l’espoir a connu un succès électrisant en récoltant plus de 1 801 936$ vendredi, lors de l’activité tenue au Collège communautaire de Dieppe.  La photo nous montre les Dames d’Acadie de Dieppe qui ont présenté un chèque de 14 160,14$ suivant un nombre de collectes de fond. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) –La 30e édition du Radiothon de l’Arbre de l’espoir a connu un succès électrisant en récoltant plus de 1 801 936$ vendredi, lors de l’activité tenue au Collège communautaire de Dieppe.

Groupes, individus, compagnies, écoles et organismes, les gens du Nouveau-Brunswick et d’ailleurs ont été généreux pour une autre année dans l’esprit des fêtes pour aider à combattre le cancer à travers ce radiothon, qui couvre la province. La somme totale dépasse de 200 000$ celle de l’an dernier et le chèque du Tour de l’espoir est le double de l’an dernier.

Pour une deuxième année, les coprésidents de la campagne étaient Denis Larocque et Joannie Benoit. La journée de vendredi s’est terminée avec la présentation d’un chèque de 300 000$ de la part des participants du Tour de l’espoir, tenu en juillet avec 140 cyclistes qui ont parcouru la province à scelle.

Plusieurs personnes se sont présentées au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, Campus de Dieppe tout au long de la journée pour présenter leur chèque. Certains travaillent à l’année longue pour recueillir ces fonds.

La journée a été haute en émotion avec les témoignages de plusieurs survivants, dont le ministre Dominic LeBlanc, le directeur scientifique de l’Institut de recherche sur le cancer, Rodney Ouellette et Diana Dupuis, de Grande-Digue, entre autres. Les centaines de gens présents ont souvent applaudi les efforts des gens pour recueillir les sommes présentées ou les témoignages émouvants des survivant.e.s. Le 30e anniversaire de l’événement a été souligné avec Gilles Beaulieu, un organisateur de la première heure, la docteure Nicole LeBlanc, ancienne présidente du comité organisateur et le coprésident actuel Denis Larocque.

Les élèves de plusieurs écoles participent à cette collecte de fonds en organisant des journées thématiques, des ventes de toute sorte et autres. Les fonds recueillis permettront la réalisation de différents projets dans cinq grands secteurs : le Centre d’oncologie Dr-Léon-Richard, l’Auberge Mgr-Henri-Cormier, les unités satellites du nord du Nouveau-Brunswick, la recherche contre le cancer et la promotion de saines habitudes de vie.

La radiothon était coanimé par Martine Blanchard et Janic Godin, des animateurs de Radio-Canada-Acadie.

Délibérations budgétaires en cours à Shédiac

Une contribution financière de 3500$ a été faite à l’école Louis-J.-Robichaud pour ses activités.  Patricia Bourque-Chevarie, maire suppléante présente le chèque à Karine Roy, directrice adjointe de l’école LJR.

Claire Lanteigne

C’est le temps des délibérations budgétaires 2019 pour la Ville de Shédiac.  Des réunions extraordinaires se tiennent depuis lundi soir et jusqu’à jeudi soir, ainsi que le 11 décembre de 18h à 21h et si nécessaire le 12 décembre 2018 à partir de 18h, en la salle du conseil à l’hôtel de ville de Shédiac. On fera relâche ce vendredi ainsi que le lundi 10 décembre.

«Ces séances ont pour objectif d’entamer les délibérations budgétaires pour l’année 2019 menant à l’adoption du Fonds de Capital général, Fonds de Capital eau, Fonds de fonctionnement général, Fonds de fonctionnement général – Service d’eau et des transferts à des Fonds de réserve», de dire Gilles Belleau, directeur général et secrétaire municipal de la ville.

Le public est cordialement invité à participer aux séances.

« Si tout va comme prévu, d’ajouter M. Belleau, toutes les résolutions devraient être approuvées le mardi 11 décembre.»

Lors de la dernière réunion régulière du conseil municipal, on a procédé à la première lecture du processus permettant à la Corporation Centre-ville de bénéficier d’une zone d’amélioration des affaires et de prélever 20 sous par 100$ d’évaluation auprès des commerces du centre-ville.

Le ministère des Transports contribuera 50% des frais de la nouvelle bretelle aménagée dans la ville soit la somme de 775 373,85$ en plus du 50% des frais d’ingénierie et autres reliés au projet.

Le conseil a approuvé une résolution pour deux nouvelles enseignes DEL au coût de 150 000$ de la compagnie Hansen Signs, qui a fait quatre propositions.  Une enseigne sera installée au gros homard et l’autre au coin de la rue Main et le chemin Ohio.

Le conseil municipal a mandaté l’administration de regarder aux salaires des membres du conseil et de voir s’il y a d’autres options pour combler la perte de 1000$ qu’ils subiront en 2019 suite aux changements à la loi. Mais aucune augmentation de salaire ne doit être considérée.

«La municipalité a reçu de l’information concernant son assiette fiscale pour 2019 et recevra 682 16 400$ comparativement à 654 893,496$ en 2018, pour une augmentation de 27 272,904$ ou 4.16%, d’ajouter M. Belleau.  La subvention et péréquation provinciale sera de 646 898$ comparativement à 742 060$ pour 2018, soit une diminution de 95 162$.  C’est donc une augmentation nette de 308 261$ que recevra Shédiac en 2019.»

Différentes contributions financières ont été octroyées au cours de la rencontre, dont 1000$ à la Paroisse Saint-Joseph, 250$ au Centre Alliance et 750$ à la Fondation des amis de l’Hôpital de Moncton.

C’est le 7 janvier prochain à 19h dans la salle du conseil municipal qu’aura lieu l’assermentation des deux nouveaux membres du conseil.

Eco360 Sud-Est reconnaît les leaders environnementaux de la région

La photo nous montre les récipiendaires.  (Photo : Gracieuseté)

C’est lors d’une cérémonie au Centre communautaire de Pointe-du-Chêne, le jeudi 22 novembre dernier, qu’Eco360 Sud-Est a souligné les contributions environnementales marquantes des individus, groupes, organismes, établissements, entreprises et municipalités du Sud-est du Nouveau-Brunswick.

Les gagnants de l’édition 2018 des Prix Eco360 pour l’environnement sont :

  1. Organismes de communautaire
  2. Grand gagnant (don de 10 000$)
  3. Finalistes (don de 1000$ chaque)

L’Atelier seconde chance

Cape Jourimain Nature Centre, RCE Tantramar, Coopérative La Bikery Cooperative Inc., Art for Art’s Sake, Café de Réparation Moncton Repair Café, Atelier l’Artisan, Visions United Pastoral Charge, Petitcodiac Watershed Alliance, Association du bassin versant de la baie de Shédiac, Mighty Earth Warriors

  1. Prix Eco360 pour la défense de l’environnement – Omer Chouinard
  2. Individu (prix de 1000$) – Aimee Earle
  3. Entreprise – Centre culturel et sportif de Cormier-Village
  4. Établissement – École Anna-Malenfant (Classe de Mme Geneviève Doucet)
  5. Municipalité – Ville de Shediac

Les membres du public avaient été invités à soumettre des candidatures par le biais du site Web d’Eco360 tout au long de l’été et de l’automne. Les gagnants ont été choisis en fonction d’un profond dévouement à la gérance environnementale dans les comtés de Westmorland et Albert. Des exemples d’initiatives considérées sont la promotion du programme de tri à trois sacs, la réduction de l’empreinte écologique, la réutilisation des déchets dans la collectivité, les mesures de protection et de conservation de l’environnement, les initiatives de formation et de conscientisation du public, etc.

Trois résidents de Beaubassin-est reçoivent le Prix Canada 150

Trois résidents de la Communauté rurale Beaubassin-est ont reçu des Épinglettes du sesquicentenaire Canada 150 lors de la cérémonie de remise des Prix de l’engagement communautaire du 150e anniversaire du Canada, le vendredi 23 novembre au Centre des Arts et de la Culture de Dieppe. Lise Cormier de Saint-André-Le-Blanc, George LeBlanc de Grand-Barachois et Serge LeBlanc de Haute-Aboujagane sont les trois bénévoles dévoués de Beaubassin-est qui ont été honorés. L’épinglette offerte par l’honorable Dominic LeBlanc, député de Beauséjour et ministre des Affaires intergouvernementales et du Nord et du Commerce intérieur, est un précieux souvenir car elles sont fabriquées à partir du cuivre qui recouvrait les édifices du Parlement de 1918 à 1996.

Lise Cormier de Saint-André-LeBlanc

   Lise Cormier est une bénévole dévouée bien connue dans la région, car elle est toujours à l’œuvre dans sa communauté. Tout récemment, elle a mené l’organisation du 15e Gala de l’espoir à Saint-André-LeBlanc qui a permis de ramasser plus de 18 000$ pour la campagne de l’Arbre de l’espoir.

Mme Cormier exerce le métier de coiffeuse au Salon Lise-Cécile à Saint-André-Le- Blanc, un salon fréquenté par plusieurs personnes du coin. Elle gère son entreprise avec succès depuis 30 ans grâce à son sens organisationnel, sa personnalité dynamique et chaleureuse, ainsi que son dévouement à sa clientèle.

Tout en étant dévouée à ses enfants, Jenny et Riley, et à son époux Gilles, elle a toujours reconnu l’importance du bénévolat et c’est une leader de première classe dans sa communauté. Elle joue un rôle important dans la vie communautaire de sa région, mais surtout dans sa communauté natale de Saint-André-LeBlanc.

Mme Cormier est présidente de l’Association des loisirs de Saint-André et LeBlanc Office depuis plus d’une vingtaine d’années et elle a su, avec l’appui de nombreux bénévoles, diriger de beaux projets dont d’importants travaux de rénovation au Centre de Saint-André-LeBlanc. Elle est aussi beaucoup impliquée au Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour.

Comme résidente dévouée, elle a siégé au sein du comité de Fierté communautaire et culturelle de Beaubassin-est pendant trois ans et elle joue toujours un grand rôle dans l’organisation de certaines fêtes communautaires de la municipalité.

Pour souligner son grand dévouement, Lise Cormier a reçu la médaille d’Excellence de la Fondation Louis-J.-Robichaud en 2012 et le Prix d’excellence en Leadership communautaire de Beaubassin-est en 2007.

George LeBlanc de Grand-Barachois

   George LeBlanc a toujours fait preuve de leadership dans sa communauté en contribuant de façon désintéressée aux organismes    communautaires. Il agit souvent dans l’ombre mais ses efforts ne passent pas inaperçus. M. LeBlanc habite à Grand-Barachois avec son épouse, Lorraine, et ils ont une fille, Natalie, ainsi qu’un petit-fils, Félix. M. LeBlanc est membre du conseil 10251 des Chevaliers de Colomb de Grand-Barachois depuis une cinquantaine d’années et il a occupé le poste de Grand Chevalier pendant trois ans. Il s’est toujours dévoué généreusement pour cet organisme, ainsi que pour l’entretien et l’organisation des activités de la Salle Grand-Barachois. Son épouse Lorraine est aussi toujours disponible pour aider dans la communauté, et le couple a été nommé Bénévoles de l’année de la Salle Grand-Barachois en décembre 2017.

George LeBlanc fait partie du Groupe de bénévoles de la Salle Grand-Barachois depuis 14 ans. Ce groupe a reçu le Prix d’excellence de la Communauté rurale Beaubassin-est dans la catégorie Services bénévoles en 2017. Il s’agit d’une quarantaine de personnes qui se dévouent 12 mois par année donnant environ 4000 heures de bénévolat depuis plus de 10 ans. M. LeBlanc s’est également porté volontaire pour faire la livraison des boîtes de Noël à Moncton pendant une dizaine d’années, en plus de faire du bénévolat auprès des associations de commis-voyageurs de l’Atlantique. Il a pris une retraire bien méritée après 54 ans de services comme commis-voyageur dans l’industrie de la bijouterie.

Et à plusieurs reprises depuis 2014, George LeBlanc faisait partie des bénévoles qui ont ouvert la Salle Grand-Barachois comme centre d’accueil pendant une panne d’électricité prolongée. Un autre bel exemple de dévouement pour le mieux-être de toute la communauté!

Serge LeBlanc de Haute-Aboujagane

  Serge LeBlanc est pompier volontaire avec le Service d’incendie de Beaubassin-est depuis plus de 25 ans. Il a joint la brigade en 1997, et il occupe le poste de Chef adjoint depuis plus de 15 ans. Il demeure dans la belle communauté de Haute-Aboujagane avec son épouse, Lise, et leur fils, Réjean.

Récemment, le Prévôt des incendies du Nouveau-Brunswick lui a remis la Médaille d’ancienneté provinciale qui est décernée aux membres des services d’incendie qui contribuent à la lutte contre les incendies, à la prévention des incendies ou aux enquêtes sur les incendies depuis 25 ans ou plus. Cette médaille est accompagnée d’un Certificat de longs états de service des services d’incendie en reconnaissance sincère du courage et de la loyauté mis au service des citoyens et citoyennes du Nouveau-Brunswick. Le Prévôt des incendies lui avait déjà remis un certificat de reconnaissance et une épinglette pour souligner ses 20 années de service comme pompiers volontaires, il y a quelques années.

Serge LeBlanc est un membre dévoué de la Brigade des pompiers, il participe toujours aux événements communautaires, que ce soit pour faire de la prévention auprès de la population ou encore pour distribuer des bonbons aux enfants à l’Halloween! En plus de jouer le rôle de chef en l’absence de son supérieur, il assume les responsabilités d’adjoint en s’occupant notamment de l’aspect sécurité au travail. Il va sans dire que son expérience et ses connaissances apportent beaucoup à la brigade; il possède toutes les certifications nécessaires, ce qui en fait un atout important car il connaît bien son travail et peut ainsi assurer la sécurité des gens de la communauté.

Programme d’écriture scénariste offert à Moncton

Guy Boutin est enchanté de pouvoir offrir les sessions de scénaristes. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) –Un programme de perfectionnement professionnel d’écriture scénaristique sera offert à Moncton pour la première fois en 2019.

Les gens intéressés à rédiger pour la télévision, le cinéma et le Web sont visés par ce programme offert en accord avec l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick (AAAPNB), la Direction générale de la Formation continue de l’Université de Moncton et TV5 UNIS. Le programme a été annoncé en conférence de presse la semaine dernière.

La nouvelle formation gratuite s’adresse aux artistes professionnels ou en voie de professionnalisation ainsi qu’aux étudiantes et étu- diants ayant un réel intérêt envers la scénarisation. Elle se déroulera de 9h à 17h les samedis et dimanches 12, 13 et 26, 27 janvier et 16 et 17 février 2019, à Moncton, dans les locaux du pavillon Pierre-Amand-Landry.

La formation bénéficiera à tout le milieu, mais plus particulièrement aux artistes professionnels qui pourront se former en Acadie en français. Elle sera donnée par le réalisateur et scénariste, Guy Boutin, présentement chef de la production originale pour TV5 UNIS en Atlantique. Cumulant plus de 20 années dans l’industrie de la télévision, il a touché à plusieurs volets du métier : scénariste, réalisateur, script-éditeur, producteur, producteur au contenu. Il a été à l’emploi de nombreux producteurs de la francophonie canadienne.

Les participantes et participants auront la chance d’assister à trois classes de maîtres avec Gracia Couturier, Hugo Latulippe et Réal Bossé. Celles-ci permettront aux futurs auteures et auteurs de rencontrer des créatrices et créateurs établis, d’entendre leur parcours et de présenter leur vision.

La formation répond à un besoin exprimé depuis plusieurs années par les artistes. Jean-Jacques Doucet, directeur général de la Formation continue de l’Université de Moncton, est enchanté : «Nous nous réjouissons de pouvoir nous unir au milieu des arts et de la culture afin de participer à un projet de formation novateur visant à développer des compétences en écriture scénaristique.»

Cette formation répondra également aux besoins du milieu de la télévision, du cinéma et du Web. Les personnes intéressées à s’ins- crire ont jusqu’au dimanche 16 décembre 2018, à 11h59 pour faire parvenir leur dossier de candidature. Pour ce faire, les gens doivent se rendre sur le site Web de la Formation continue de l’Université de Moncton.

Pour toutes questions relatives à l’inscription, veuillez communiquer avec Annik Landry, responsable des services aux artistes à l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick en composant le 506-852-3313 poste 226 ou en lui envoyant un courriel à l’adresse annik.landry@aaapnb.ca.

Atelier pour la réduction des déchets à Saint-André-LeBlanc

Les participantes à l’atelier.  Photo : Gracieuseté

Un atelier pour inciter les gens à réduire leurs déchets lors du temps des fêtes a eu lieu le 27 novembre au Centre de Saint-André LeBlanc. Lors de cet atelier, les participant.e.s ont fabriqué des décorations de Noël naturelles et traditionnelles. Cet atelier pour la réduction des déchets a été financé par le Fonds en fiducie de l’Environnement du N.-B.

Voici quelques conseils du temps des fêtes pour protéger l’environnement et réduire les déchets :

  1. Pensez à la règle des 5R : Réduire, Réutiliser, Recycler, Refuser et Rendre à la terre.
  2. Bien qu’il puisse être réutilisé, des études ont montré qu’il faudrait utiliser un arbre artificiel pendant 20 ans avant qu’il soit «plus écologique» qu’un véritable arbre.
  3. Utilisez des assiettes, vaisselles et des ustensiles réutilisables ou compostables.
  4. Lorsque possible, choisissez ce qui durera.
  5. Évitez les décorations jetables. Mettez votre amour dans des cadeaux faits maison. Les plus appréciés sont souvent simples et faits à la main.
  6. Faites un don pour soutenir une cause qui vous tiens à cœur. Offrez de votre temps.
  7. Évitez les emballages à usage unique et libérez votre créativité. Découvrez les techniques d’emballage avec du tissu (Furoshiki). Utilisez des sacs et des boîtes réutilisables.
  8. Offrez des cartes électroniques.

Le meilleur des fêtes provient de la richesse de la relation que nous entretenons avec nous-mêmes, avec les autres et avec la nature.

Défilé de Noël de Shédiac

Une grande foule, petits et grands s’est rassemblée vendredi dernier pour le défilé de Noël de Shediac.

Défilé de Noël à Cap-Pelé

Marché de Noël réussi à Memramcook

   Un grand nombre de gens du Sud-est se sont rendus au 2e Marché de Noël de la Société historique de la Vallée  de Memramcook, samedi dernier.  C’était l’occasion de lancer la saison des fêtes et de faire l’achat de décorations de Noël et de produits d’artisanat de toutes sortes.  Plus d’une trentaine d’artisans étaient sur place. On a aussi pu entendre la Chorale de l’école Abbey-Landry ainsi que le Père Emery Brien.

Bien entendu Père Noël et Mère Noël étaient sur place pour se faire photographier avec les enfants.

Le Centre de pédiatrie sociale du Sud-est y tenait un encan silencieux, une première activité de collecte de fonds pour l’organisme basé à Memramcook.

Communauté informée… Communauté en santé…

Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes

Le 6 décembre est la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes au Canada. Instituée en 1991 par le Parlement du Canada, cette journée souligne l’anniversaire du meurtre de 14 jeunes femmes en 1989 à l’École Polytechnique de Montréal, tuées parce qu’elles étaient des femmes.

Tout en commémorant les 14 jeunes femmes qui ont perdu la vie par un acte de violence sexiste qui a choqué la nation, le 6 décembre offre aux Canadiennes et aux Canadiens l’occasion de réfléchir au phénomène de la violence envers les femmes dans notre société. C’est aussi l’occasion de penser aux femmes et aux filles qui sont aux prises avec la violence au quotidien et de rendre hommage aux femmes et aux filles mortes à cause de la violence sexiste. Enfin, pendant cette journée, les collectivités peuvent penser à des moyens concrets d’éliminer toutes les formes de violence à l’endroit des femmes et des filles.

Les mois de novembre et de décembre sont des mois importants dans la sensibilisation du public à la violence fondée sur le sexe, au Canada comme à l’étranger, car ils regroupent plusieurs dates clés. Outre la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes, le 6 décembre, il y a la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, qui est célébrée le 25 novembre et qui ouvre les 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes, lesquels se terminent avec la Journée internationale des droits de la personne, le 10 décembre.

Dans le cadre de cette journée nationale, les gens sont invités à participer à un vigile à la chandelle au Monument du parc Caseley organisée par le Comité du 6 décembre du Conseil du travail de Moncton et région. Cet événement aura lieu le jeudi 6 décembre à 18 h 30 au Centre Fr. Dan Bohan (5 promenade Fatima) à Riverview.

Pour plus de renseignements sur la violence et sur les ressources disponibles, vous pouvez contacter la Travailleuse d’approche du Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour au 533-9100. (Tiré d’un texte publié par Condition féminine Canada)