Un voyage à Paris et une bourse de 2500$ remis à Laurie LeBlanc

Laurie LeBlanc

Laurie LeBlanc qui a fait près de 3000 kilomètres pour assister à trois galas dans six jours n’est pas arrivé chez lui les mains vides.

Télévisé sur les ondes de MAtv, Noustv et Rogers TV, le 6e Gala country francophone avait lieu le 20 octobre dernier à Mont-Tremblant, QC dans le cadre de Célébration Culture Country. Le cowboy acadien a ouvert la cérémonie avec un numéro impeccable de ses trois succès – La Pitoune / Moi-itou Mojito / Country Reggae. Il est remonté sur scène à deux reprises; ces fois-ci pour ramasser deux trophées : Spectacle de l’année et Interprète de l’année.

Le gagnant du Spectacle de l’année a remporté une paire de billets pour se rendre à Paris gracieuseté de Air Canada, suivi d’une bourse de 2500$ de Wrangler pour son prix Interprète de l’année.

«J’aimerais bien profiter de ce voyage en essayant de trouver quelques endroits pour donner des spectacles à nos voisins français.» Avoue Laurie qui se dit flatté par ces belles récompenses.

Ses deux prix viennent couronnés le succès de sa tournée 20 qu’il a présentée au Québec et un peu partout en Atlantique lors de sa tournée Assomption Vie Radio Canada.

Même si l’album Couleurs n’a pas remporté les honneurs au Gala de l’Adisq et au Prix Musique NB, Laurie est confiant que cet opus n’a pas fini de connaitre du succès. Il est d’ailleurs le meilleur vendeur de Distribution Plages encore cette semaine.

«Je veux épuiser l’album au maximum. Il y a des beaux messages et nous voulons que les gens puissent entendre chaque extrait.» Mentionne le chanteur country qui ne cesse de Rêver en couleurs. (L’extrait qui tourne présentement sur les radios au pays.)

Après Mont-Tremblant, QC (Gala country), Montréal, QC (1er Gala de l’Adisq) et Caraquet, NB (Prix Musique NB), Laurie a continué sa route pour présenter deux spectacles. Dans le cadre de la tournée Coup de Coeur francophone Acadie Radarts, Laurie présentait son nouveau spectacle Couleurs à Lamèque le 26 octobre et le 27 octobre à Petit-Rocher, dans une salle comble.

Son prochain spectacle aura lieu le 24 novembre au Centre Wesleyan à Moncton, où il accueillera Dani Daraiche, Paul Hebert, Melanie Morgan, Frank Williams, Mike LeBlanc, Lisa Richard, Marty B, et Colleen Duguay. Avec moins de 40 billets disponibles sur 1800, l’équipe prévoit un autre spectacle à guichet fermé pour cette 5e édition de Noël en Acadie.

L’artiste acadien présentera un spectacle Noël Country le 30 novembre à Néguac, NB et le 1er décembre à Paspébiac, QC. L’année 2019 s’annonce déjà très intéressante pour l’interprète qui se produira en Colombie-Britannique en février et dans plusieurs écoles de la province grâce au réseau scolaire Cerf-volant de Radarts. Pour la liste complète des spectacles www.laurieleblanc.com.

District scolaire francophone Sud  Le superhéros du mois de novembre est  Ricky Laboissonnière

Dans l’ordre habituel : Tim Petersen, vice-président à la Prévention, Travail sécuritaire NB; Ricky Laboissonnière, prix de l’éducateur en santé et sécurité (secteur francophone), école Louis-J.-Robichaud; et Douglas Jones, président et chef de la direction, Travail sécuritaire NB. (Photo : Stephen MacGillivray pour Travail sécuritaire NB)

Michèle Routier

Le 5 octobre dernier, Ricky Laboissonnière, enseignant à l’école Louis-J.-Robichaud de Shédiac a remporté le prix de l’éducateur en santé et sécurité 2018 de Travail sécuritaire Nouveau-Brunswick. Ce prix reconnait des enseignants et des administrateurs scolaires qui mettent la sécurité au premier plan dans la salle de classe et ailleurs.

Monsieur Ricky est un enseignant dévoué qui entreprend toujours des projets de grande envergure avec ses élèves. Il est très innovateur et sait comment développer les compétences de ses élèves. Dans le cours de monsieur Ricky, les jeunes deviennent de vrais entrepreneurs. Ils développent des habiletés qui leur serviront leur vie durant. C’est ainsi, qu’au cours de l’année scolaire 2017-2018, les élèves inscrits au cours de charpente de monsieur Ricky ont construit un garage de 14’ X 24’ pour monsieur Michel Gallant, un résidant de Grand-Barachois. En plus de bâtir la structure du plancher, des murs et du toit, les élèves ont eu le privilège d’installer l’électricité. Les jeunes ont par la suite collaboré à la finition intérieure du garage.  Monsieur Gallant a apprécié la qualité du projet réalisé par les élèves.

Monsieur Ricky est également très impliqué au niveau de sa communauté. Il crée d’ailleurs d’excellents partenariats avec plusieurs entreprises de la région pour la conception de ses projets.

Le District scolaire francophone Sud choisit un membre de son personnel qui se démarque grâce à son engagement exemplaire, comme superhéros du mois. Par ses actions quotidiennes, cette personne sait faire la différence dans la vie des gens qui l’entourent.

Un élève conseiller prêt à défendre des idées

Luc Cormier

Hélène Rochon

Luc Cormier est l’élève conseiller, au sein du Conseil d’éducation (CED) du District scolaire francophone Sud, pour l’année scolaire 2018-2019. Rencontre avec un élève en 11e année à l’école Louis-J.-Robichaud, prêt à être fièrement impliqué dans sa communauté.

«J’ai toujours voulu m’impliquer, toujours voulu prendre part aux décisions, toujours voulu défendre des idées», explique Luc Cormier. D’entrée de jeu, l’élève de 16 ans montre ses couleurs. Il est prêt à collaborer entièrement et à participer au processus, mais il veut aussi amener la vision des jeunes à la table du CED. «On vit en démocratie, et je suis extrêmement chanceux de faire partie du CED. C’est un processus démocratique important d’impliquer les jeunes dans ce conseil, c’est bon qu’on nous fasse une place à la table. Ensemble, on va brasser des idées et on va avancer!», affirme l’élève de Shédiac.

Les CED ont été créés afin que les parents et la popu- lation en général puissent participer activement à la gestion du système scolaire. Selon la définition de son rôle par le CED, Luc Cormier participera aux discussions entourant les écoles primaires et secondaires et devra voter sur plusieurs enjeux. Il sera la voix de tous les jeunes du district au sein du CED, fera valoir les points de vue de ses pairs et agira comme leur porte-parole. Pour devenir élève conseiller ou élève conseillère, les candidats doivent poser leur candidature en avril de chaque année auprès de la Fédération des jeunes francophones du Nouveau-Brunswick (FJFNB). Ils doivent être en 10e, 11e ou 12e année dans une école secondaire du district pendant l’année du mandat. D’une durée minimale d’un an, le mandat est renouvelable.

Luc Cormier aimerait avoir le privilège de poursuivre son engagement au sein du CED l’an prochain. Et pour l’avenir? L’élève de l’école Louis-J.-Robichaud se voit poursuivre des études en enseignement ou en droit. Et continuer à être impliqué dans sa communauté, que ce soit à travers la politique ou l’engagement communautaire. Et continuer à défendre des idées, toujours.

Pour plus de renseignements au sujet du Conseil d’éducation, veuillez consulter le http://francophonesud.nbed.nb.ca/membres/.

Communauté informée… Communauté en santé…

         Groupe de femmes «Nouveaux départs»

Objectifs:

– Comprendre la violence et ses impacts.

– Reconnaître les caractéristiques des relations saines et malsaines.

– Briser l’isolement.

– Augmenter l’estime de soi.

– Gérer le stress et les émotions de façon saine.

– Apprendre des techniques de communication respectueuse.

– Établir un plan pour atteindre des buts personnels.

Détails:

– Qui : Femme francophone de 19 ans et plus qui vit ou qui a vécu de la violence (physique, sexuelle, psychologique, verbale, financière, spirituelle et/ou culturelle).

– Quoi : Groupe ouvert (c’est-à-dire que les participantes peuvent venir quand elles le désirent; elles ne sont aucunement obligées d’assister à toutes les rencontres. Les femmes peuvent se joindre à tout moment, peu importe le temps dans l’année).

– Quand : Une session d’une durée de deux heures à tous les deux semaines dans la soirée de septembre à juin.

– Lieu : Shédiac

– Coût : Gratuit

Critères:

– Femme francophone de 19 ans et plus qui vit ou qui a vécu de la violence (physique, sexuelle, psychologique, verbale, financière, spirituelle et/ou culturelle).

– Reconnaître son ou ses problèmes.

– Avoir la motivation et la détermination d’apporter un changement dans sa situation.

– Être en mesure d’interagir dans un groupe et de participer (écouter les autres et  partager des expériences de vie).

– Avoir une attitude respectueuse.

– Être capable de maintenir la confidentialité.

Pour plus d’information ou pour appliquer en tant que participante, veuillez contacter Chantal Thanh De Alba au Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour, au 533-9100.

RoyByrns & associés appuie P.R.O. Jeunesse Dieppe-Memrmacook

RoyByrns & associés à présenté un don de 1000$ à P.R.O. Jeunesse Dieppe envers leur Marche en bas de laine Coop IGA. L’argent aidera les jeunes de Dieppe et Memramcook à participer à des activités sportives, récréatives ou culturelles qui, autrement, ne seraient pas accessibles à cause d’un manque de ressources financières. De gauche à droite : Dominic Noël, Rob Rodgers de RoyByrns & associés, Tanya Doucet de P.R.O. Jeunesse, Garry Roy de RoyByrns & associés, Marise Cormier de P.R.O. Jeunesse, Danielle LeBreton, Jeremie LeBlanc et Allen Byrns de RoyByrns & associés.  (Photo : Gracieuseté)

 

D’la Pantry à la Belle Delphine

J’aime toujours me savourer la face, dans z’un bon déjûner éclair. Voici t’une recette; que j’aime à me préparer surtout lés dimanches matins, avant d’m’en âller chanter solo dans la chorale du service d’église. Après t’ute, de beugler dés <<Alléluias>> – – ça demande beaucoup d’énergie! Ça va vous exiger lés ingrédients suivants :

  • 1 cuppée d’lait…
  • 2/3 cuppée de pêches en conserve (en bon Chiac, de «peach» en «can»)…
  • 1 œuf…
  • 1 tchuillèrée à table de miel liquide…
  • 1/4 cuppée de jus d’orange concentré pis d’congelé…
  • une pincée d’sel…
  • 1/2 cuppée de céréale «bran flakes»…

Dans z’un bocal de mélangeur électrique, placer le lait, lés pêches, l’œuf, le miel liquide, le jus d’orange concentré pis d’congelé, ainsi que la pincée d’sel. Presser le piton d’la machine, à virer jusqu’à ce qu’la substance devienne crémeuse.  Avant de sarvir, ajouter lés «bran flakes» pis tourner à nouveau pour environ t’un autre bon 5 minutes! «Anyway», «j’enjoy» socitte… Bin plusse que mon fils Zacharie, qu’aime «from time to time» à voulouaire faire (Ha-Ha-Ha) son difficile!

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Les dessins de Mélanie Belliveau surprendront les visiteurs de la Galerie Assomption

Mick Jagger

Les dessins de Mélanie Belliveau sont tellement criants de réalisme qu’ils ressemblent à s’y méprendre à des photographies en noir et blanc de haute qualité. Mais un second regard dévoile la vérité : ce sont des dessins au crayon graphite qui prennent vie grâce à un talentueux mélange des styles réaliste et photoréaliste de cette artiste qui présente ses œuvres sous le nom Melbelivo Art. Une douzaine de dessins de cette artiste de Cocagne seront ainsi en montre à la Galerie Assomption pendant les mois de novembre et décembre.

La Galerie Assomption est située au 770, rue Main, à Moncton, au rez-de-chaussée de l’édifice Place de l’Assomption.

Les Corsaires remportent le titre féminin A Les Vedettes et les Patriotes éliminés des finales au soccer

Les Corsaires de l’école Mgr-Marcel-François-Richard sont les championnes du soccer senior A des écoles secondaires du Nouveau-Brunswick. (Photo : Gracieuseté)

(N.A.L.) –Les Vedettes de Mathieu-Martin et les Patriotes de Louis-J.-Robichaud n’ont pu mettre la main sur des titres provinciaux de soccer senior lors des championnats de l’Association sportive interscolaire du Nouveau-Brunswick, samedi.

Chez les filles AAA, les Vedettes se sont inclinées 2 à 1, en tirs de barrage contre Rothesay-Netherwood en demi-finale pour être élimi-née de la finale du championnat. Les Rebelles de l’école secondaire Népisiguit ont éliminé les Black Kats de Fredericton, 2 à 1. ÉSN a raflé le titre avec un gain de 1 à 0, sur Rothesay-Netherwood, en partie de championnat.

Du côté masculin, les Rebelles de l’école secondaire Népisiguit ont aussi réclamé le championnat AAA avec un gain de 2 à 1, sur les Black Kats de Fredericton, en finale. Les Bisons de W.-A.-Losier ont perdu 2 à 1, devant les Black Kats, en tirs, en demi-finale tandis que les Rebelles ont blanchi la Cité des Jeunes, 2 à 0.

Division AA

   Chez les filles AA, James M. Hill a défait Southern Victoria 2 à 1, pour remporter les grands honneurs. En demi-finale, Southern a éliminé Roland-Pépin 1 à 0 et James M. Hill a fait de même contre Nackawic, 3 à 2 en tirs.

Les Patriotes de Louis- J.-Robichaud ont perdu 5 à 0, contre Rothesay, en demi-finale des gars AA pour être éliminés. Roland-Pépin a défait Southern Victoria, 6 à 0, dans l’autre demi-finale. Rothesay s’est mérité les grands honneurs avec un gain de 1 à 0, sur Roland-Pépin.

Division A

   La partie de championnat féminin A, a vu les Corsaires de l’école Mgr-Marcel-François-Richard l’emporter 1 à 0, contre Hartland Community et les grands honneurs. En demi-finale, les Corsaires ont blanchi Harvey 2 à 0.

Les Corsaires se sont inclinés 3 à 0, contre les Jaguars de l’école Samuel-de-Champlain en finale A masculine. Ils avaient éliminés Sir James Dunn, 5 à 0, en demi-finale.

Football

   Au football à 12 joueurs, les Titans de Tantramar ont répété comme champions de l’Association sportive interscolaire du Nouveau-Brunswick avec un gain écrasant de 42 à 0, face aux Royals de Riverview, samedi après- midi.

Dans le circuit à 10 joueurs, les Crusaders de Kennebecasis Valley et les Spartans de St. Stephen vont s’affronter en finale. Vendredi, les Crusaders ont éliminé les Highlanders de McNaughton, 19 à 6, alors que les Spartans n’ont pas eu de pitié pour les Trojans, un gain de 35 à 0, samedi.

 

Deux médailles pour Courtney Lee Sarault

Courtney Lee Sarault, de Moncton, a remporté deux médailles à sa première participation de la Coupe du monde de patinage de vitesse, en fin de semaine à Calgary. Elle s’est emparée de la médaille d’argent au 1500 m dans une course chaudement disputée. Il a fallu regarder le photo-témoin à la ligne d’arrivée pour déterminer la ga-gnante. La Néerlandaise Suzanne Schulting (2m28s423) l’a remporté sur Sarault, par seulement neuf millièmes de seconde. Sarault a ensuite raflé la médaille de bronze au relais 3000 m féminin. La prochaine étape du circuit de la Coupe du monde se tiendra à Salt Lake City, aux États-Unis, en fin de semaine. (Photo : Gracieuseté)

Les Cavalières toujours favorites au hockey féminin des écoles secondaires

Les leaders des équipes féminines de la Ligue de hockey de la Conférence de l’Est des écoles secondaires sont, en ordre habituel, Émilie Losier, Olympiennes; Danie Halloran, Patriotes; Karine Cormier, Patriotes; Madeleine Richard, Cavalières; Gabrielle Arsenault, Vedettes et Mélissa Laplante, Vedettes. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) –La saison 2018-2019 de la Ligue de hockey féminine de la Conférence de l’Est des écoles secondaires présente ses premières parties en fin de semaine.

Les Vedettes de Mathieu-Martin vont visiter les Cavalières de Clément-Cormier, vendredi à 19h30 au Centre J.K. Irving. McNaughton et Trimble vont aussi se mesurer, vendredi, à 19h au Colisée de Moncton. Mathieu-Martin va jouer contre les Titans de Tantramar, samedi et les Cavalières vont visiter les Highlanders. La saison des Patriotes de Louis-J.-Robichaud débutera le dimanche 18 novembre, avec la visite des Highlanders, à 18h05 à l’aréna Festival.

Pour la capitaine Danie Hallaron des Patriotes, «l’équipe compte sur sa vitesse cette saison. On veut se qualifier pour le provincial. On a perdu en séries, l’an dernier. Il faudra travailler plus fort aux pratiques et parties et donner son 100 pour cent.» Karine Cormier des Patriotes a ajouté que «la formation veut se rendre le plus loin possible. On a plusieurs jeunes, on va s’amélio-rer et pratiquer souvent.»   Les deux sont des élèves de 12e année, donc à leur dernière année et elles souhaitent participer au tournoi provincial.

Les Vedettes de Mathieu- Martin n’ont pu remporter le championnat provincial l’an dernier. La capitaine Mélissa Laplante pense que ce sera différent cette année. «On va essayer de gagner, on veut la bannière, a dit l’athlète de 12e année. Le tout va commencer avec des victoires dans des tournois. On colle bien ensemble, on va finir cette année avec des victoires.» Il y cinq filles de retour, donc une équipe assez jeune et l’effort devra se manifester sur la glace. Les plus jeunes prennent la relève et augmentent le jeu d’un cran.    Gabrielle Arsenault est une autre joueuse des Vedettes qui croit aux chances des siennes. «Il y a trois ans que je joue et on n’a jamais gagné le provincial, a-t-elle ajouté. C’est ma dernière année et j’aimerais bien accomplir un tournoi provincial en championne. Il faudra un effort d’équipe et mélanger le talent individuel comme un tout; jouer seule ne donne pas grand-chose. Ensemble, on va s’y rendre.»

Madeleine Richard, des   Cavalières de Clément-Cormier, affirme que son équipe sera encore au sommet cette saison parce «qu’on a une équipe plus forte que lors des dernières années. Il y a une belle chimie entre les joueuses avec de  bonnes jeunes et des vétérantes. On a hâte à la saison.» L’élève de 12e année indique bien vouloir terminer sa carrière avec un autre titre provincial, comme le printemps dernier.

L’école L’Odyssée n’a pas d’équipe dans le circuit pour une deuxième année de suite. La formation va disputer des parties hors-concours et participer à des tournois.