Cap-Pelé Esso recueille 50 635$ pour l’Arbre de l’espoir

Pour sa deuxième campagne de l’Arbre de l’espoir, Christine Duguay, la propriétaire de Cap-Pelé Esso s’était fixé un objectif de 25 000$ pour souligner le 25e anniversaire d’opération de son commerce.  Mais c’est la magnifique somme de 50 635$ qui a été contribuée par la communauté de Cap-Pelé et des environs pour cette belle cause.  Nous apercevons sur la photo, Christine Duguay, entourée de son personnel et de gens de la communauté, lors du dévoilement du montant, dimanche après-midi. (Photo : Darlene Gaudet)

Campagne de l’Arbre de l’espoir de Cap-Pelé Esso

Claire Lanteigne

La campagne de l’Arbre de l’espoir de Cap-Pelé Esso, a recueilli la magnifique somme de 50 635$ pour sa deuxième année.  Christine Duguay, la propriétaire du commerce, s’était fixé un objectif de 25 000$ pour sa deuxième participation à la campagne. Lors de sa première campagne l’an dernier, elle avait amassé la magnifique somme de 23 100 70$.

«Je ne reviens pas de la générosité des gens de la communauté, de dire la jeune femme d’affaires fatiguée, mais très émue. Le lancement de la campagne a eu lieu le 24 septembre et je ne fais pas de sollicitation, mais je laisse les gens venir ici et tout un momentum a été créé comme l’an dernier. C’était vraiment excitant et émouvant de voir tous ces gens, petits et grands, venir faire leur part. C’est incroyable de voir comment l’union fait la force et toute la communauté a embarqué, même des gens de l’extérieur y ont participé.

«Je crois beaucoup en la cause de l’Arbre de l’espoir, dit-elle, car il y a plusieurs personnes autour de moi qui ont eu le cancer ou l’ont encore, dont ma mère et des ami.e.s de mon âge.

«Comme l’an passé, on vendait des petits sapins de Noël à 2$ et les murs du commerce sont bien décorés en vert. On prenait également la photo de tous ceux et celles qui faisaient des dons et on les affichait sur la page Facebook du commerce. Chaque jour je pensais à qui j’allais photographier pendant la journée et parfois je pensais à tel ou tel scénario qu’on allait faire, comme chanter, danser ou sauter, c’était très motivant», d’ajouter Christine.

La vente de billets sur un panier valant 350$ a rapporté la jolie somme de 2100$ et il a été gagné par Gilles LeBlanc, de Barachois.

Rendue à la dernière journée, vendredi dernier, Christine n’était qu’à environ 2000$ du 50 000$.  En discutant avec Sir Camille Léger, comme elle aime bien appeler ce grand bénévole de l’Arbre de l’espoir, il lui a demandé de vérifier s’il manquait de gros donateurs de l’an dernier.  «C’est là que j’ai vu que Russell Jacob, de Westmorland Fisheries n’était pas venu. Je lui ai envoyé un texto et il m’a demandé le montant qui manquait et me l’a apporté.  J’ai bien célébré avec Camille quand on a atteint ce beau montant. C’est juste extraordinaire.

«Au début quand j’ai fixé mon objectif à 25 000$, je pensais que je pourrais peut-être me rendre à 40 000$ mais jamais à 50 000$.  Les gens d’ici ont de grands cœurs et c’est ça une communauté qui s’appuie.»

Cheryl LeBlanc, la vice-présidente pour Westmorland au Cabinet provincial de la campagne de l’Arbre de l’espoir n’en revient pas de la campagne de Christine. «C’est comme un miracle, je savais quelle allait atteindre son but, mais le double wow!!! Mais ce  n’est pas surprenant, car elle est si positive et elle attire toute cette énergie à elle, quelle belle campagne qu’elle a menée avec son équipe de Cap-Pelé Esso, d’ajouter Cheryl. Elle donne des hugs, écoute les histoires des gens et les Kleenex ne sont jamais loin.  Elle est incroyable.»

Christine remercie son   personnel qui l’aide beaucoup pour le succès de la campagne. Elle remercie également Lise LeBlanc, qui a recueilli 5020$ avec son activité; Samuel Richard, Lise Vautour, Émily et Don Gallant, Cheryl et sa sœur Rachel Boudreau qui ont sauté à l’eau lorsqu’on a atteint 30 000$; Lise Cécile et Gilles Cormier, Sir Camille Léger et son mari Ronald Bourque. «Tout au long de la campagne, conclut-elle, Cheryl est comme ma Red Bull et me donne l’énergie qu’il faut pour y arriver.»

Illumination de l’Arbre de l’espoir à Cap-Pelé

L’illumination de l’Arbre de l’espoir de Cap-Pelé avait lieu dimanche dernier à l’édifice municipal et un grand nombre de gens étaient présents. Nous reconnaissons les gens qui ont participé à la cérémonie officielle de l’illumination. (Photo : Gracieuseté)

Illumination de l’Arbre de l’espoir de Beaubassin-est à l’école Père-Edgar-T.-LeBlanc

Sur la photo à gauche, de gauche à droite : Omer Léger, conseiller de Beaubassin-est et représentant de la municipalité sur le comité de l’Arbre de l’espoir Trio BCS; Susan Cormier, mairesse suppléante de Beaubassin-est; Ronnie Duguay, maire de Beaubassin-est; Nicole LeBlanc de Saint-André-LeBlanc et Rachel Léger de Cormier-Village, patientes/survivantes du cancer; Rémi Ouellette, président du conseil des élèves de l’école P.-E.-T.-L.; Pierrette Gallant, directrice de l’école P.-E.-T.-L.; Tina Mazerolle, présidente du comité de l’Arbre de l’espoir Trio BCS; Sylvie Collette-Boudreau, conseillère de la Ville de Shédiac et membre du comité de l’Arbre de l’espoir Trio BCS; Cheryl LeBlanc, vice-présidente Westmorland sur le Cabinet provincial de l’Arbre de l’espoir; Germaine Gallant, conseillère de la Ville de Shédiac et membre du comité de l’Arbre de l’espoir Trio BCS; ainsi que Julie LeBlanc-Marcoux, directrice adjointe de l’école P.-E.-T.-L.  (Photo : Gracieuseté)

La Communauté rurale Beaubassin-est, l’école Père-Edgar-T.-LeBlanc (P.-E.-T.-L.) de Grand-Barachois et le comité de l’Arbre de l’espoir Trio BCS (Beaubassin-est/Cap-Pelé/Shediac) ont procédé à l’illumination de l’Arbre de l’espoir de Beaubassin-est le jeudi 22 novembre. Environ 150 personnes étaient présentes à la cérémonie animée par l’Agente de développement communautaire de l’école, Diane Richard, durant laquelle des discours ont été présentés par le maire de Beaubassin-est, Ronnie Duguay, la présidente du comité de l’Arbre de l’espoir Trio BCS, Tina Mazerolle, la vice-présidente Westmorland sur le Cabinet provincial de l’Arbre de l’espoir, Cheryl LeBlanc, la directrice de l’école, Pierrette Gallant, et le président du conseil des élèves, Rémi Ouellette.

Des membres du conseil des élèves ont récolté des dons pour la campagne et la chorale de l’école, sous la direction de l’enseignante de musique Louisette Godbout, a interprété deux chansons. Les Chevaliers de Colomb de Grand-Barachois ont profité de l’occasion pour présenter un don de 500$ au conseil des élèves de l’école P.-E.-T.-L., dans le cadre de la campagne de l’Arbre de l’espoir.

Deux personnes touchées par le cancer, Nicole LeBlanc de Saint-André-LeBlanc et Rachel Léger de Cormier-Village, ont ensuite procédé à l’illumination de l’Arbre de l’espoir devant l’école. La soirée a été un succès! La campagne se poursuit et nous encourageons les gens à être très généreux!

 

Jean-Claude Bertin brigue un poste de conseiller à Shédiac

Jean-Claude Bertin

Jean-Claude Bertin a décidé de poser sa candidature pour le poste de conseiller municipal pour la Ville de Shédiac, en vue de l’élection complémentaire du 10 décembre prochain.

«Je connais bien la Ville de Shédiac, de dire celui qui a été à l’emploi de la Coopérative de Shédiac pendant 31 ans, dont les 17 dernières années  à titre de directeur général.  Les gens m’ont approché, de dire M. Bertin, et je suis allé à des réunions du conseil pour voir comment ça se passait.  J’ai travaillé avec un conseil pendant toutes mes années à la direction de la Coopérative, alors j’ai une bonne idée du travail qu’on doit faire.»

Étant à la retraite depuis quelques années, Jean-Claude Bertin veut se dévouer et travailler avec les gens de la communauté et être à l’écoute de leurs préoccupations. «J’ai toujours aimé le public, dit-il, et je veux continuer à donner à la municipalité.

«Je suis prêt à mettre tous les efforts nécessaires pour assurer la continuité du développement de la municipalité, dit-il. Shédiac est une ville en croissance qui a beaucoup de potentiel et beaucoup de gens sont prêts à investir dans le développement.  Il faut les encourager.»

  1. Bertin est membre du conseil d’administration du Vestiaire Saint-Joseph et il a siégé aux conseils d’administration de Centreville Shédiac, de la Chambre de commerce du Grand-Shédiac et du Club Rotary de Shédiac.

Conjoint d’Ann Pitre, il est le beau-père de deux enfants, Mike et Lisa et grand-père de quatre petits-enfants.  Il est diplômé de l’école Secondaire de Bathurst.

On peut rejoindre M. Bertin par courriel à : bertinjc11@gmail.com ou au 531-8994.

 

 

Marc Boudreau pour conseiller général à Memramcook

Marc Boudreau

Marc Boudreau est candidat pour le poste de conseiller général à Memramcook, en vue des élections complémentaires du 10 décembre prochain.

Il travaille présentement comme directeur au Domaine La Vallée de Memramcook Inc. et il a plus de 15 ans d’expérience en gestion.

«Je suis persuadé qu’une communauté solide s’occupe de tous ses habitants : des nouveau-nés aux ainé.e.s, dit-il. Je crois fermement que nous devons travailler parallèlement avec les garderies, le Centre de pédiatrie sociale, le milieu scolaire, le futur centre communautaire et ses organismes, les entreprises locales et les foyers de soins. Cette approche permettra de leur offrir d’excellents services et par conséquent, une meilleure qualité de vie», de poursuivre M. Boudreau.

  1. Boudreau est également engagé auprès de sa communauté, autant avec les jeunes qu’avec les aîné.e.s.

Marc est diplômé de La Cité Collégiale à Ottawa. Il considère la communication comme étant le pilier de la communauté. Il est à l’écoute des citoyens et il tente de trouver des solutions viables pour l’ensemble de la collectivité.

Originaires de Memramcook, Marc et son épouse Christine sont les parents de deux enfants, Mathieu et Miguelle.

On peut le rejoindre par courriel à : mpboudreau@ hotmail.ca ou au 381-3260.

En visite à Broussard en Louisiane   Justin LeBlanc y fait la promotion de Cap-Pelé et du CMA 2019

Justin a été fait Cajun honoraire de la Ville de Lafayette, par le maire, Joel Robideaux.  (Photos : Gracieuseté)

Claire Lanteigne

En octobre dernier, le conseil municipal de Cap-Pelé a envoyé Justin LeBlanc, le directeur des événements et des communications de la municipalité, rendre visite aux élus de la Ville de Broussard en Louisiane. Cap-Pelé sera l’une des municipalités hôtesse du Congrès Mondial Acadien en 2019.

Cap-Pelé est jumelé avec la Ville de Broussard, en Louisiane depuis 1984. Ce partenariat a comme but de favoriser les contacts entre les deux populations par des rencontres et des échanges dans nombreux domaines, notamment ceux de la culture, de l’enseignement, du sport, du tourisme, du commerce et de l’industrie.

Pendant ce déplacement, Justin, en collaboration avec Jeremy Hidalgo ont fait du recrutement et de la promotion afin de convaincre une délégation de 150 Louisianais.e.s de la région de Broussard de venir visiter Cap-Pelé, en août l’an prochain.

Pendant ce voyage, Justin a reçu une certification de «Cajun honoraire» de la part du maire Joël Robideaux, de la Ville de Lafayette, et il a également été déclaré «Citoyen honoraire» de la Ville de Broussard, par le maire Ray Bourque.

Pendant son séjour en Louisiane, Justin a visité des écoles francophones, rencontré Zachary Richard, et il a recueilli des articles pour développer un mini-musée commémoratif à Cap-Pelé. Il a fait une présentation au conseil municipal de Broussard ainsi qu’à la Chambre de commerce locale.

Maintenant, les camions des services d’incendies des deux municipalités possèdent les logos de leur ville sœur.

«Les partenariats entre Cap-Pelé et Broussard paraissent très prometteurs pour l’avenir, de dire Justin LeBlanc. Je n’ai jamais vu des gens aussi accueillants, c’est bien évident que les Cajuns de la Louisiane seront des nôtres l’année prochaine.»

 

 

Don aux Scouts de Cap-Pelé

L’Association des Pompiers de Haute-Aboujagane a offert un don de 300$ aux Scouts de Cap-Pelé, jeudi dernier, pour féliciter le beau travail de l’équipe avec les jeunes. (Photo : Gracieuseté)

Beaubassin-est remet des subventions à 12 organismes communautaires

La Communauté rurale Beaubassin-est remet des subventions à 12 organismes communautaires qui desservent notre population. Les organismes suivants profitent du soutien financier de la municipalité dans le cadre du programme d’Appui aux organismes communautaires :

SUBVENTION DE 1000$

– Association de Baseball Mineur Beaubassin-est

SUBVENTIONS DE 750$

– Centre de ressources et de crises familiales Beauséjour

– Comité d’entraide de Cap-Pelé/Shemogue

– Vestiaire Saint-Joseph

SUBVENTIONS DE 500$

– Comité organisateur de la Chasse aux trésors de Shemogue

– Chevaliers de Colomb de Haute-Aboujagane

SUBVENTIONS DE 250$

– Centre de Saint-André- LeBlanc (déjeuner)

– Chevaliers de Colomb de Grand-Barachois (déjeuner)

– Shediac/Cap-Pelé Predators

– Tournée 2019 des jardins de Beaubassin-est

– Club d’âge d’or «Rencontres Amicales» de Haute-Aboujagane

– Échec au crime Westmorland

Ces subventions s’ajoutent aux 18 octroyées en avril, pour totaliser un montant d’environ 24 000$ en subventions aux organismes grâce au programme d’Appui aux organismes communautaires  pour l’année 2018, incluant les subventions de 3000$ au projet «La Bouquinière» à l’école Donat-Robichaud et de 7000$ pour le réaménagement du terrain de jeu de l’école Père-Edgar-T.-LeBlanc.

Rappelons que Beaubassin-est remettra d’autres subventions au printemps et à l’automne 2019. Les organismes et groupes communautaires de la région ont jusqu’au 31 mars ou jusqu’au 31 octobre 2019 pour soumettre le Formulaire de demande de subvention afin de recevoir une contribution financière de la municipalité. Pour plus de renseignements, veuillez composer le 532-0730 ou visiter le www. beaubassinest.ca.

 

La Coopérative de Shédiac remet 13 250$ à des organismes locaux

La Coopérative de Shédiac a remis 13 250$ à des organismes locaux.  Première rangée, de gauche à droite : Kamy Ouellet, Association de ringuette Shédiac/Cap-Pelé. Deuxième rangée: Serge Léger, Village de Cap-Pelé (5000$);  Maurice Daigle, Comité des petits déjeuners de l’école MFB (2000$); Joël LeBlanc, Comité de mieux-être des écoles PETL et Donat-Robichaud (3000$); Jolyne Ouellet, Association de ringuette Shédiac/Cap-Pelé (750$); Denise Richard, école de Grande-Digue (1000$); Daniel Doiron, Assemblée 2793 des Chevaliers de Colomb (500$); Marcel Arsenault, Comité de sauvegarde de l’Église historique de Barachois (1000$) et Georges Léger, Président, IGA Coop Shédiac. (Photo : Gracieuseté)

Noël en Acadie – spectacle à guichet fermé

   Près de 1800 spectateurs se sont déplacés au Centre Wesleyan de Moncton, samedi dernier, pour assister à la cinquième édition de Noël en Acadie.  Les gens n’ont pas été déçus. On pourrait même dire qu’ils sont toujours aussi émerveillés par la créativité et l’originalité du spectacle rempli de surprises que leur avait réservé l’artiste country Laurie LeBlanc et son équipe Les Productions Laurie LeBlanc.

En effet, après quatre éditions des plus réussies, le défi était de taille pour le populaire chanteur acadien et son équipe de présenter un spectacle original!  Relevant l’exploit avec brio et surtout, avec beaucoup d’ingéniosité, on a pu entendre des magnifiques prestations des artistes invités, dont Martin Bourque, Colleen Duguay, Dani Daraiche, Paul Hébert, Mike LeBlanc, Mélanie Morgan, Lisa Richard et Frank Williams.

Le concept de cette année était basé sur le 5e anniversaire de Noël en Acadie. Durant les interventions de la soirée, les maitres de cérémonie, Laurie LeBlanc et Gilles Gauthier, ont revisité à quelques reprises les moments magiques des quatre premières années avec des vidéos et des invités surprises.  Myriam Breau, qui avait patiné sur la scène de Noël en Acadie en 2015, fut une des invitées surprises qui est revenue, cette fois-ci pour chanter.  Un des moments forts de la soirée fut le numéro de la chanson Hallelujah interprétée par le trio Mélanie Morgan (2014), Carole Daigle (2015) et Josiane Comeau (2017).

Ces moments forts n’ont toutefois pas été les seuls de la soirée. Dans ce divertissement magique qui a duré près de trois heures, on a aussi eu droit à un numéro d’ouverture digne des plus grands spectacles télévisés avec Laurie LeBlanc et les danseuses de la troupe locale DansEncorps, ainsi qu’une apparition surprise du député libéral de Kent-Sud, Benoît Bourque, qui en a étonné plus d’un avec un Minuit Chrétien livré de façon magistrale.

«Depuis 2014, nous avons accueilli plus de 50 artistes», d’affirmer Jeannette LeBlanc, gérante et conceptrice du Noël en Acadie.  «Nous sommes très chanceux que les gens nous font confiance.  Nous invitons des artistes populaires, mais aussi des artistes moins connus comme la relève.  Nous faisons également de la place pour une couple d’artistes des provinces avoisinantes.  C’est une belle vitrine pour les artistes.  Ils sont souvent des belles découvertes pour plusieurs, et l’auditoire admire l’immense talent de ceux-ci», de dire l’auteur-compositeur-interprète Laurie LeBlanc.

Il faut aussi mentionner que cette soirée permet d’aider un organisme de bienfaisance. Cette année, Les Productions Laurie LeBlanc ont remis le montant de 3045$ à l’équipe FACT* avec la vente du 50/50 de la soirée.

Il ne faudrait donc pas être surpris d’apprendre qu’après 24 heures, près de 1000 billets pour le prochain Noël en Acadie, qui aura lieu au même endroit le samedi 23 novembre 2019, se sont déjà envolés. C’est ce qu’on appelle, la magie de Noël!