Le Village de Cap-Pelé rend hommage à Josée Doiron

C’est devant une salle remplie que le conseil municipal de Cap-Pelé a rendu hommage à Josée Doiron qui s’est méritée une médaille d’or au Championnat national de ringuette 2018. Émue par toute cette attention, Josée a quand même tenu à remercier la municipalité pour ce beau geste symbolique à son égard, ainsi que les gens qui s’étaient déplacés pour venir l’a féliciter. Josée continuera à jouer de la ringuette et c’est à souhaiter que son équipe, «Atlantic Attack» se taillera encore une place au prochain Championnat national de la ringuette qui aura lieu à l’Î.-P.-É., en avril 2019! (Photos : Gracieuseté)

Deuxième banquet de la récolte d’automne

Le Jardin Communautaire de Shédiac et Banlieues Inc., en collaboration avec la Ville de Shédiac, organise son deuxième banquet de la récolte d’automne, le jeudi 27 septembre entre 18h30 et 21h30, au Centre multifonctionnel de Shédiac, au 58, avenue Festival.

Le coût des billets est de 50$ par personne et comprend un repas quatre services avec potage aux légumes, salade de jardin frais, le choix d’un plat principal, trois choix : rôti de boeuf ou de poulet Marsala ou choix végétarien, servi avec des légumes de jardin succulents et pommes de terre au four; suivi d’un dessert (tartes maison). Le repas sera accompagné de deux verres de vin et sera préparé par l’équipe du restaurant À la dune et les chefs Carmelle et Lise.

Il y aura aussi un encan silencieux en soirée! Le spectacle pour la soirée est le suivant: prélude cocktail avec Dorothy Brzezicki, harpiste et Ghislaine Foulem, pianiste, 18h30 à 19h00 pm. Au cours de la soirée, vous serez divertis par Frank Williams, finaliste de La Voix; ainsi que par le duo de jazz Isabelle Cormier et Paul Dubé, et par Dorothy Brzezicki et Ghislaine Foulem. Il y aura aussi un jeu amusant à 10$ chacun pour amasser des fonds pour la Banque alimentaire locale. Les billets peuvent être achetés chez Shediac.ca @ Eventbrite, au Jean Coutu Shediac ou auprès d’Odette Babineau au 531-0252.

Pour informations, communiquez avec Odette Babineau à 531-0252 ou par courriel au jardinshediacgarden@hotmail.com.

Le Vestiaire St-Joseph remercie Judy Cormier pour sa contribution

TexLe conseil du Vestiaire St-Joseph reconnait et remercie sincèrement Judy Cormier pour sa contribution importante comme trésorière et comptable bénévole du conseil durant les cinq dernières années au sein du Vestiaire afin de venir en aide aux plus démunis de la région. Sur la photo, Judson Cassidy; président, présente le certificat de reconnaissance à Judy Cormier. Judy siégera au conseil comme membre régu- lier. (Photo : Gracieuseté)

Une neuvième édition pleine de nouveautés pour le Festival Parlures d’icitte

La Société culturelle de la Vallée de Memramcook a concocté une neuvième édition de son festival Parlures d’icitte encore plus ouvert pour le public et rempli d’activités qui sauront éduquer, amuser et faire découvrir des aspects souvent méconnus de cette belle vallée située dans le sud-est du Nouveau-Brunswick.

Pour l’édition 2018 qui se déroule du 9 au 14 octobre, le festival met de l’avant la conteuse Clara Dugas de la Baie Sainte-Marie qui participe à plusieurs soirées. Pour l’ouverture de l’événement, qui est sous le thème Nos histoires en paroles, le pu-blic est convié à une Soirée d’antan, le 9 octobre à 19h au Restaurant LeBlanc de Memramcook. Clara ainsi qu’Ella Dupuis, Anita Boudreau, Yolande LeBlanc, Jean Gaudet et l’accordéoniste Eugène LeBlanc vous feront découvrir les contes et légendes des familles acadiennes.

Le mercredi, La Troupe des Dames d’Acadie de Memramcook présente le souper-théâtre «L’Amour en ligne». Activité toujours aussi populaire, une représentation a dû être ajoutée pour le 16 octobre. Tandis que les tout-petits sont invités dès 10h à venir à la rencontre de Féeli Tout à la Bibliothèque publique de Memramcook.

Le jeudi, Les récits polymorphes sont de retour au Verger Belliveau avec Julie Aubé, le groupe Danse en l’air, Ginette Melanson, Clara Dugas et le collectif de poésie Slam de Moncton. Une soirée de racontage décloisonnée à la chandelle mettant de l’avant des paroliers originaux.

Le samedi après-midi, la Société d’histoire de Memramcook propose une activité originale Les morts ont des choses à dire. Des comédiens et comédiennes feront revivre les ancêtres de la Vallée dans le cimetière de l’endroit. Les laissez-passer sont disponibles à la Bibliothèque publique de Memramcook pour les deux représentations.

Le samedi 13 octobre, la soirée cabaret de contes et de musique Chacun sa parlure est de retour cette année au Club d’âge d’or Le Berceau. Clara Dugas et Alexis Bourque seront les deux conteurs vedette pour cette soirée animée par Anne Godin. Le Quatuor Jazz (Glen Deveau, Sébastien Michaud, Mathieu Babin et Joël Robichaud) ainsi que Jacques Surette sont les artistes en musique invités. Et pour les amateurs de jeux, Paul-Eugène Le-   Blanc animera un Trivthon sur la parlure de Memramcook. On sent déjà que la compétition sera forte.

La semaine d’activités se clôturera avec la traditionnelle Journée familiale de contes et de musique, le dimanche à l’École Abbey-Landry de Memramcook avec Iz Ouellet comme artiste invitée. Les jeunes de l’école seront encore une fois à l’honneur dans ce grand spectacle de contes et de musique. Ce sera aussi l’occasion de découvrir en photo les trésors cachés de Memramcook, œuvres de photographes originaires ou vivant dans la municipalité.

En plus de toutes ces activités énumérées, l’organisation du Festival Parlures d’icitte organise des spectacles dans les Centres éducatifs, à l’Atelier l’Artisan, à l’École Abbey-Landry ou encore au Foyer Saint-Thomas, le but étant de permettre à un maximum de gens de pouvoir profiter des activités et de garder vivante la tradition de partage de notre patrimoine.

Plus de 30 000$ recueillis lors du Relais pour le Carrefour pour femmes – Des centaines de coureurs et de marcheurs enfilent leurs espadrilles pour une bonne cause

Adultes et enfants de tous âges et de tous niveaux de conditionnement physique se sont rassemblés le 9 septembre dernier au Parc Rotary de Dieppe afin de s’exercer pour une cause importante : recueillir des fonds et faire de la sensibilisation pour le Carrefour pour femmes, un organisme local qui vient en aide aux femmes et aux enfants vivant de la violence familiale. En tout, plus de 30 000$ ont été amassés, permettant ainsi de dépasser l’objectif de financement de 25 000$.

«L’équipe organisatrice à travailler très fort pour préparer cette 7e édition. Nous sommes incroyablement reconnaissants du soutien continuel de notre communauté. Le Relais sert non seulement à recueillir des fonds pour le Carrefour pour femmes, mais permet également de communiquer un message d’espoir aux femmes et aux enfants vivant de la violence familiale, de leur montrer que leur communauté est là pour les appuyer», a affirmé Marc Landry, président du Relais.

Les enfants qui ont participé à la course de 750 mètres ont chacun reçu une médaille, en plus de courir la chance de gagner des prix. Des prix ont également été remis aux participants pour l’esprit d’équipe (Ladey Bugs), l’équipe la plus rapide (ASEA Fast Kids) et l’équipe ayant recueilli le plus de fonds (Assomption Vie).

La septième édition de ce relais annuel n’aurait pu avoir lieu sans l’appui de nos généreux commanditaires, dont le commanditaire principal, Deloitte. «Le Carrefour pour femmes aide les femmes et les enfants à transitionner de la crise en leur fournissant un logement sécuritaire, de l’éducation, du soutien et des conseils. Deloitte est très fier d’appuyer cette cause importante qui est essentielle à la communauté du Grand Moncton», a déclaré Steve Lund, partenaire chez Deloitte.

Enfin, n’oublions pas que plus de 30 bénévoles ont généreusement donné de leur temps afin d’assurer le succès de l’événement. Tous les fonds amassés sont remis à Carrefour pour femmes, qui vient en aide aux femmes et aux enfants vivant de la violence familiale en leur offrant un logement sécuritaire.

Lancement d’un disque et concert du Choeur Louisbourg

Le Chœur Louisbourg fait paraître son premier disque sous étiquette ATMA classique, une des maisons de disques parmi les plus importantes au pays. Ce disque intitulé «Chansons d’amour d’Acadie et de France», offre un programme musical tout aussi original qu’inusité, composé de chants folkloriques acadiens et de chansons polyphoniques de l’Europe de la Renaissance.    Arrangées spécialement pour l’occasion par Seán Dagher, du Skye Consort, les mélo- dies folkloriques sont ici présentées sous un jour nouveau, par l’ajout d’une riche harmonisation vocale, colo- rée d’une instrumentation ancienne. Les chansons polyphoniques, quant à elles, sont l’œuvre de Jacotin Le Bel (fl. 1516-1556), l’un des musiciens les plus mystérieux de la Renaissance.

«Chez ATMA, nous sommes en bonne compagnie puisque des centaines d’artistes de renommés sont sous cette étiquette dont les acadiennes Suzie LeBlanc et Michèle Losier», déclare le producteur Réjean Poirier.

Enregistré en mai et juin 2017 à Moncton, le disque est une réalisation de Brigitte Lavoie et de l’ingénieur du son Léandre Bourgeois. Le chœur, sous la direction de Monique Richard, était accompagné par le Skye Consort formé de Seán Dagher, cistre, Alex Kehler, violon et nyckelharpa, et Amanda Keesmaat, violoncelle, auquel s’est joint Pierre-Alexandre Saint-Yves, flûte à bec, chalumeau et rauschpfeife.

Le Chœur a réalisé ce projet grâce à l’appui financier du gouvernement du Nouveau-Brunswick par l’entremise du programme Enregistrement sonore et du Conseil des Arts du Canada.

Le lancement aura lieu au cours de la tournée qu’entreprend le chœur à la fin septembre. Après avoir collaboré donc pour la production du disque «Chansons d’amour d’Acadie et de France», le Chœur Louisbourg et le Skye Consort feront revivre le caractère singulier et la beauté des chants marins. Sous la direction de Monique Richard, le chœur s’arrêtera à l’église Saint-Anselme de Dieppe, le mardi 25 septembre, à 19h30. Les billets seront en vente à la porte. Les étudiants sont admis gratuitement. Le chœur profitera de ce concert pour faire le lancement du disque «Chansons d’amour d’Acadie et de France».

Fondé en 2006, le Chœur Louisbourg, s’est rapidement taillé une place dans le paysage culturel du Nouveau-Brunswick. Depuis ses débuts, le chœur se produit dans différentes régions de la province et collabore régulièrement avec Symphonie Nouveau-Brunswick.

L’album est aussi disponible après des membres du chœur. Il est distribué au Canada et aux États-Unis de même qu’en France depuis le 7 septembre.

Le Bistro ludique Moque-Tortue à Shédiac – Ouverture d’un commerce unique en son genre

Claire Lanteigne

Depuis le 19 août dernier, un tout nouveau commerce attire les regards sur la rue Main à Shédiac.  Le Bistro ludique Moque-Tortue est le seul du genre au Canada et il sera ouvert à l’année, de 11h à 23h. Ce sont surtout dans des cafés que l’on peut jouer différents jeux, mais ici on offre de la nourriture plus fine, des collations, des mets santé et même du maïs soufflé.

Et en y entrant, on est facilement épaté par l’incroyable quantité de jeux, bien rangés en catégories dans les différentes pièces; les belles couleurs vives des murs et l’accueil chaleureux des propriétaires Heather Wright et Sébastien Després. Une belle terrasse est aménagée à l’extérieur donnant sur la rue Main.

La soirée précédant ma visite, ça affichait complet et inutile d’ajouter que Sébastien était très heureux. «C’était la première fois que c’était plein, dit-il, et c’était beau à voir.  Tous les gens jouaient et avaient bien du plaisir. Pendant le jour je vois souvent des parents et des grands-parents avec des enfants, tandis qu’en soirée ce sont surtout des adultes, des gens de mon âge. Ça met de la vie dans la maison», dit-il.

«Le Moque-Tortue est équipé de la plus grande collection accessible de jeux de société du Canada Atlantique. Nous avons des jeux de cartes, des jeux de dés, des jeux de guerre, des jeux de tuiles, des jeux solitaires, des puzzles, des jeux euros, des jeux abstraits, des jeux de rapidités, des jeux pour tout le monde, de dire Sébastien. Avec plus de deux mille titres, vous pourriez passer des heures à parcourir la collection, mais l’important c’est de jouer.»

Le Moque-Tortue accueilletous les joueurs dans des groupes de toutes tailles (à condition d’avoir suffisamment de tables et de chaises). On vous demande d’apporter un seul jeu à la fois sur votre table et aucun jeu ne doit être sorti de la salle. Il en coûte 5$ par personne pour jouer aussi longtemps que vous le souhaitez.

Vous voulez juste manger, prendre un café ou une bière? Pas de frais d’admission! La cuisine offre une variété de mets, dont des plats de homard, des fruits de mer frais, de belles soupes, de chaudrées abondantes, et de superbes collations.  Il y a également un bar bien garni.

Au deuxième étage on retrouve une salle de réunion remplie de centaines de jeux réservée pour les rencontres, les fêtes privées et pour accommoder de joueurs plus sérieux et trois premières salles d’évasion. «Nos jeux d’évasion sont un excellent moyen pour deux à huit joueurs de se confronter à un vrai défi, d’établir des relations entre collègues de travail, de passer une soirée amusante, ou même de célébrer quelqu’un de façon originale, d’ajouter Sébastien

«Quand on veut faire quelque chose, de poursuivre le jeune entrepreneur, il faut impressionner, avoir quelque chose de mieux que ce qui existe. Il y a un jeu pour tout le monde, mais tout le monde ne veut pas jouer le même jeu. J’ai utilisé 200 sets de dominos pour un jeu d’évasion, car il faut innover pour intéresser les gens et c’est ce que j’essaie toujours de faire.  J’ai également des plans pour le troisième étage.»

Le Griffon

Le jeune couple a également fait l’acquisition de la Maison Vienneau, un gite du passant quatre étoiles soigneusement opéré par Marie et Norbert Vienneau pendant deux décennies. Les nouveaux propriétaires visent à maintenir la même qualité d’accueil et le même soin du détail que portaient ses anciens propriétaires.

La villa est maintenant appelée Le Griffon, d’après le personnage dans l’oeuvre de Lewis Carroll (Alice au pays des merveilles). Ouverte à l’année, on y sert d’excellents déjeuners. Les deux belles maisons jaunes sont à sept portes une de l’autre.

Comme tout nouvel entrepreneur, les journées sont longues pour Sébastien qui fait les déjeuners dès 6h le matin au Griffon et qui ferme le Moque-Tortue à 23h en soirée. Et Heather met également de longues heures dans les entreprises. On peut compter sur une équipe de sept employés et on espère en avoir une vingtaine l’été prochain (gite et école en plus). Mais le couple est  conscient que c’est nécessaire pour faire progresser leur entreprise.

École de musique

Tous deux musiciens, Heather et Sébastien ouvrent également l’École de musique Le Griffon, située dans l’auberge Le Griffon.  «Nous avions une très grosse école de musique, à Witless Bay, à Terre-Neuve et Labrador, de dire Sébastien, avec plus de 500 élèves.  Heather enseigne le piano, le violon, le violon alto, la cornemuse et offre des cours de groupe aux petits (2 à 5 ans).»  Pour sa part Sébastien enseigne la guitare et la chanson.

Ils sont les fiers parents de deux belles petites filles Amélie et Évangéline et un troisième enfant est attendu en février prochain.

6e marche annuelle : MARCHONS UN MILLE DANS SES SOULIERS BEAUSEJOUR

Le 12 octobre 2018 au Centre multifonctionnel, Shédiac – Marche débute à midi

À la recherche de marcheurs et donateurs!

Cet événement constitue une campagne de sensibilisation et de collecte de fonds pendant laquelle les hommes marchent littéralement en talons hauts rouges pour démontrer leur sensibilité et intolérance envers la violence.

Cet événement sert d’abord à augmenter l’implication des hommes dans l’élimination de la violence, mais sert également à une collecte de fonds de quatre millions de dollars afin de développer un nouveau centre pour les femmes victimes de violence et leurs enfants. Il nous manque 600 000$ pour atteindre le rêve de construire ce nouveau Centre. L’équipe de Royal LePage est le commanditaire primaire de l’événement cette année.

Vers midi, ces braves hommes de notre communauté, se rassemblent au Centre multifonctionnel à Shédiac créant un groupe agissant contre la violence. Des entreprises, ainsi que des membres de famille et plusieurs citoyens et citoyennes se rassemblent le long de la rue Main afin d’encourager et appuyer les hommes.

Collectivement et solidairement nous allons réussir à établir un hébergement sécuritaire pour nos victimes. Un pas à talons hauts rouges à la fois, nous allons réussir à faire un impact positif dans la vie de nos victimes de violence.

Nous avons de bonnes nouvelles à vous partager. Nouveau cette année, vous pouvez vous inscrire comme participant et faire votre collecte de fonds en ligne avec Race Roster. Laissez le système vous guider à créer votre inscription. Vous pouvez recueillir des promesses de dons en partageant votre page personnalisée par courriel à vos donateurs et vous pouvez même partager avec les médias sociaux. Sans soucis de faire la collecte des fonds. Allez sur le lien suivant pour vous inscrire ou faire un don.  https://raceroster.com/events/2018/19251/walk-a-mile-in-her-shoes-beausejour.

Vous pouvez aussi vous inscrire en communiquant avec Phillis au 533-9100.

Pour plus d’information, pour vous inscrire ou faire un don, veuillez appeler au 533-9100 ou nous écrire par courriel : crcfb@nbnet.nb.ca.

Une Fête communautaire des plus réussie

Les promenades en charrettes sont toujours populaires.

Claire Lanteigne

La 10e édition de la Fête communautaire de Grande-Digue, dimanche dernier, a connu un grand succès.  La belle température était de la partie et un grand nombre de gens ont profité des activités organisées en après-midi sur le terrain de Notre Centre et du Musée des Pionniers.

Cette année on avait mis l’accent sur les animations pour la famille avec des activités pour les jeunes sous une tente.  Les enfants pouvaient entre autres peinturer des coquillages et participer à une chasse aux trésors. Les tournées en charrettes étaient très populaires tout comme les différents démonstrations dans le secteur agricole. Les petits animaux étaient aussi populaires, admirés par les petits comme les grands.

Les gens ont également profité du bel après-midi pour visiter le Musée des Pionniers et voir les dernières additions.

Les commentaires étaient unanimes à l’effet qu’une telle fête est une belle occasion pour se rencontrer comme communauté, s’amuser en famille et socialiser.  Les gens ont apprécié le fait qu’il y avait plus d’activités pour les enfants. Cette fête est organisée par la Société historique de Grande-Digue et le Club d’âge d’or.

Souper communautaire

Le Souper communautaire a permis d’accueillir 700 personnes qui sont venues déguster du filet de porc avec légumes frais, des desserts maison et thé ou café. «Ce fut encore cette année un véritable succès, de dire Aline Babineau, présidente du Club d’âge d’or de Grande-Digue, qui organise ce souper.

«Nous attribuons le succès de cette activité à nos 106 bénévoles qui font un travail exceptionnel, poursuit-elle, et nous désirons les remercier du fond du cœur. Nous voulons aussi remercier tous les organismes de la communauté qui ont prêté main forte à cette belle journée.»

Tout au cours de la journée on pouvait voir les nombreux bénévoles s’affairer à la préparation du souper communautaire annuel, qui est une collecte de fonds pour Notre Centre.

Madame Babineau désire également remercier sincèrement la COOP (IGA) Shédiac,  leur commanditaire majeur au cours des dix années. Un remerciement également à UNI pour leur appui monétaire.

«Merci aussi au journal Le Moniteur Acadien pour leur appui avec le cahier spécial du  5 septembre, d’ajouter la présidente du club, cette initiative est beaucoup appréciée.»

Doris Pellerin est l’heureuse gagnante du 50/50!

D’la Pantry à la Belle Delphine

 

Pour lés «lovers» de saumon, j’aimerais d’partager avec vous z’autres t’une bounne recette de potage t’au saumon; dont j’avais obtenu de ma Vieille Matante Marcelline, t’au darnier «Pot Luck Get-Together» chez més parents… Qué «Delphine Approved»! Ouaye! «Two Thumbs Up»!

Potage t’au saumon à ma Vieille Matante Marcelline

 

– 1 oignon, finement haché…                                                    – 2 tiges de céleri, tranchées z’en dés…

– 1 gousse de «garlic» là, émincée…                                       – 1 cuppée de bouillon d’poulet…

– 2 tchuillèrées à table de beurre                                            – 1/4 cuppée de persil frais, haché…

ou d’margarine…                                                                       – 1/4 tchuillèrée à thé de thym…

– 1 «can» de 28 onces de tomates,    jus «and all»…           – sel pis poivre, t’au goût…

 

– 2 «can» de 6.5 onces chacune de saumon, défaire en morceaux…

 

Très facile à préparer. Dans l’fond d’un chaudron, faire sauté l’oignon, céleri pis «l’garlic» dans l’beurre ou la margarine pour 4 à 5 minutes. Ajouter lés tomates en «can», le bouillon d’poulet, l’persil frais pis le thym. Saler pis poivrer, t’au goût. Couvrir pis laisser mijoter pour t’une trentaine de minutes (30). Au moment d’sarvir à la visite, ajouter lés morceaux d’saumon pis réchauffer. Sarvir avec dés «crackers» beurrés.

 

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire