Journée agricole portes ouvertes 2018

Pommes, citrouilles, moutons…! La Journée agricole portes ouvertes est le seul moment de l’année où les gens du Nouveau-Brunswick peuvent constater par eux-mêmes, en une seule journée, la grande diversité du secteur agricole!

La Journée agricole portes ouvertes est une activité incontournable de la scène   agricole depuis près de deux décennies. La 18e édition englobe les quatre provinces Maritimes, et la journée gagne en popularité parmi le public – seulement au Nouveau-Brunswick, on a accueilli 10 000 visiteurs par année au cours des deux dernières années! Ce sont des milliers de gens et de familles de la région qui viennent voir coment se déroule la vie à la ferme et qui veulent réellement comprendre d’où vient leur nourriture. Des poules pondeuses aux vaches laitières, aux serres et aux alpacas, la Journée agricole portes ouvertes donne l’occasion aux agriculteurs de la province de mettre leurs produits en vedette et de communiquer de l’information positive au sujet du paysage agricole de la province.

Avec de nouveaux produits comme l’argousier, les champignons haut de gamme et le cachemire, cette journée spéciale permettra au public de visiter un éventail de nouvelles fermes et de fermes traditionnelles. Nous avons le plaisir d’annoncer qu’une trentaine d’exploitations ouvriront leurs portes au public gratuitement dans la province et que les agriculteurs seront heureux de répondre aux questions sur la production alimentaire et les marchés agricoles locaux. Ne manquez de consulter le site Web www.fermenbfarm.ca pour voir la liste des fermes qui offrent des activités spéciales comme des labyrinthes dans des champs de maïs, des autocueillettes, des visites de fermes ou des barbecues! Le Nouveau-Brunswick ne fait pas cavalier seul – en effet, la Nouvelle-Écosse, l’Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve tiendront également une Journée agricole portes ouvertes. Pour en savoir plus sur le programme de chaque province, allez à https://fermenbfarm.ca/activites/journee-agricole-portes-ouvertes.

Même si la Journée agricole portes ouvertes présente des fermes, des activités et des produits différents chaque année, l’objectif ne change pas : accroître la sensibilisation à l’agriculture et gagner la confiance du public afin d’encourager des dialogues et des partenariats positifs entre les gens qui produisent la nourriture et les gens qui la mangent. Participer à la Journée agricole portes ouvertes ne signifie pas seulement contribuer à une discussion plus large sur la question des aliments locaux, mais aussi à appuyer les entreprises locales et l’économie agricole canadienne.  Nos choix ont une influence, tout comme notre pouvoir d’achat. Le dimanche 16 septembre, soyons fiers de  l’agriculture néo-brunswickoise, et célébrons les gens qui nous nourrissent!

 

La musique comme chemin vers la réussite

Piade Cliff-Nzombato

Piade Cliff-Nzombato a commencé à prendre des leçons de guitare en 3e année du primaire. C’était le début, sans qu’elle le sache, d’une longue histoire avec la musique. En cette rentrée 2018, cette élève du District scolaire francophone Sud (DSFS) va réaliser un rêve: elle entre à la prestigieuse école de musique Schulich de l’Université McGill. Rencontre avec une diplômée de l’école L’Odyssée au parcours empreint de défis relevés et de réussites partagées.

Issue d’une famille où on parle anglais et français, Piade est entrée au DSFS en 3e année, à l’école Saint-Henri à Moncton. Déjà, à cet âge, la musique est bien présente et la jeune élève commence à jouer de la basse électrique, tout en poursuivant ses cours de guitare. Ensuite, c’est le passage à l’école Le Mascaret, où Piade fera plusieurs rencontres marquantes. «Je ne serais pas où je suis si je n’avais pas rencontré Mme Monica au Mascaret. Elle m’a enseigné la musique, mais elle m’a aussi aidée à bâtir ma confiance en moi», confie la jeune musicienne, qui reconnaît l’apport incomparable des enseignants du DSFS à sa découverte de la musique.

Puis, c’est en 8e année que la jeune femme commence à fréquenter Sistema. Cet organisme à but non-lucratif transmet, à travers l’enseignement de la musique, des valeurs importantes comme la persévérance, la discipline et le respect. «Et grâce à Sistema, j’ai découvert que le monde de la musique est grand et plein de défis! C’est là que j’ai commencé à jouer de la contrebasse. C’est aussi là que j’ai réalisé que la musique et moi, on ne fait qu’un. C’est ce que je veux faire dans la vie», assure Piade.

Le partenariat entre Sistema et le DSFS existe depuis bientôt dix ans. Grâce à ce partenariat, des élèves du DSFS peuvent fréquenter gratuitement le programme de musique offert par Sistema. Ainsi certains élèves du DSFS ont l’opportunité de s’épanouir, tout comme Piade, grâce à la musique.

Et l’avenir dans tout ça? Piade le voit rempli de musique et de découvertes. Mais bien entendu, il y a aussi les papillons dans le ventre, l’étape marquante de quitter sa famille pour Montréal. «Oui j’ai un peu peur, mais j’ai surtout hâte, affirme Piade. Tous les jours, je vais faire de la musique à McGill. Je vais rencontrer plein de gens avec qui je partage la même passion, plein de gens qui ont choisi le même chemin que moi.»

Pour de plus amples renseignements sur le programme Sistema : http://www.sistema nb.ca/fr.

«Into the Fundy Forest» à la Galerie d’art du Capitol

   Le public est invité au  vernissage de l’exposition «Into the Fundy Forest», de l’artiste visuelle Emily Phillips dans la Galerie d’art du Théâtre Capitol de Moncton aujourd’hui, le 5 septembre, à 17h.

Emily Phillips est une artiste autodidacte au style intuitif. Elle mélange l’abstrait au réalisme et exagère certains éléments de la nature, afin d’évoquer les sens de l’auditoire – l’odeur de la mousse au soleil, la fraîcheur d’un matin brumeux, ou encore la texture de l’écorce. Dans ses oeuvres, l’artiste manipule couleur et lumière pour créer différentes ambiances; son coup de pinceau illustrant toutes les textures des forêts côtières de la Baie de Fundy.

Les oeuvres mettent en vedette des lieux dans la Réserve de biosphère de Fundy, dont le Sentier pédestre de Fundy et le Parc national Fundy. Il s’agit de lieux uniques au Nouveau-Brunswick, qui rassemblent une communauté d’amoureux de la nature.

L’exposition «Into the Fundy Forest» offre un coup d’oeil à ceux et celles qui n’ont jamais vécu la beauté magnifique de ces endroits. Emily Phillips désire communiquer la valeur de la forêt et l’immense richesse de notre région.

Emily Phillips est artiste émergeante de Moncton. Elle a suivi des leçons privées en peinture à l’huile avec l’artiste de Maryland, Judy Fulmer. Elle s’inspire de l’esthétique des paysages qu’elle peint, mais elle a également fait des études académiques sur ces paysages. Elle détient un baccalauréat en études environnementales et une maîtrise en sciences environnementales de l‘Université Mount Allison.

«C’est dans la nature où je me sens le plus comme une artiste. Mes sens sont stimulés par la lumière changeante, les couleurs et l’architecture de la forêt. Mon style de peinture vise à évoquer chez le public ce que je ressens lorsque je suis en promenade dans ces sentiers.»

L’exposition «Into the Fundy Forest» de l’artiste Emily Phillips débute ce mercredi 5 septembre et sera en montre à la Galerie d’art du Théâtre Capitol au 811, rue Main à Moncton jusqu’au 25 octobre. L’entrée est libre.

Dixième édition le 9 septembre

   La 10e édition de la Fête communautaire de Grande-Digue aura lieu le dimanche 9 septembre de 13h à 16h sur le terrain de Notre Centre et du Musée des Pionniers. Cette fête est organisée par la Société historique de Grande-Digue et le Club d’âge d’or.

Il y aura encore des éléments agricoles à la fête, comme la coupe de l’avoine et différentes démonstrations, on va mettre l’accent sur les animations pour la famille. Il y aura une tente installée avec des activités pour les jeunes, dont des masques en papier mâché à peinturer et une chasse aux trésors.  On aura également des petits animaux sur place comme des Alpacas, mini chèvres, etc., et des tournées en charrette seront disponibles.  Le Musée des Pionniers sera ouvert au public.

Souper communautaire

Le Souper communautaire aura lieu de 16h à 19h à Notre Centre. Le coût des billets est de 13$ pour les adultes et 6$ pour les enfants de moins de 12 ans. Au menu, il y aura du filet de porc, légumes frais, desserts maison, thé /café. Les billets sont disponibles à Notre Centre, Les Digues et chez Jean Coutu à Shédiac.

Pour plus d’informations, veuillez contacter le 532-2959.

D’la Pantry à la Belle Delphine

Quand j’allais à la P’tite École, en arrivant à la maison – –  parle d’une fun à «raidé» le «cookie jar» rempli dés fameux keks croustillants à ma mére, la belle Cléothide. Voici la recette :

Keks d’antan à ma mére

– 3/4 cuppée de beurre ou d’margarine…

– 1 pis 1/2 cuppées de sucre brun…

– 2 œufs battus…

– 1 pis 1/4 cuppées d’aouaines roulées…

– 1 cuppée de «coconut shreddé»…

– 1 pis 1/2 cuppées de farine…

– 1/4 tchuillèrée à thé d’sel…

– 1/4 tchuillèrée à thé d’soda…

– 2 tchuillèrées à thé de poudre à pâte…

– 1 tchuillèrée à thé d’essence d’amande…

Cé «right» aisé… Coummencer par crémer le beurre ou la margarine avec le sucre brun. Là ajouter lés œufs pis battre coumme y faut. Ensuite incorporer l’aouaine roulée pis la «coconut» pis brâsser… Tamiser ensemble la farine, le sel, soda pis la poudre à pâte. Ajouter t’au mélange d’aouaine. Ajouter l’essence d’amande pis bin mélanger… Déposer par tchuillèrées sus z’une plaque beurrée; pis presser avec z’une fourchette. Tchuire à 375° F de 10 à 12 minutes ou («YUM-YUM») jusqu’à doré …

Delphine B.B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

Cossé qu’a radote Delphine…

Delphine B.B. Bosse

J’arrive de «shoppé» d’la Co-op, là-là; à youssé qu’ma éblouissante beauté de Countré Star Extraordinaire a faite «poppé out» l’œil de vitre («Va-Va-Va-Voom») t’au Vieux Veuf Ted à Dâvid à Eustache Belliveau; en même temps qu’y’était z’en train de gober t’une «plump grape» rouge volée! Qu’lés narines y y’avons écartée itout, coumme t’un «lively» taureau qui «steam» en cha-leur; quand qu’y’a «whiffé» d’proche le parfum dés tcheques gouttes de «sweet pure vanilla» qu’j’avais osé «dabbé» délicatement en  erriére de chaque oreille.

Y’a bin beau essayé d’voulouaire me tâtounner le lârd d’la peau ratatinée d’ma tchuisse gauche; (ouaye) coumme tchequ’un qui «squeeze» t’une «cantaloupe», pour vérifier à saouaire coumment mûre se trouve être le fruit exotique. Mais j’y’ai bétôt vilainement «snappé» («PA-CHOW») le boute dés doigts, avec la longue strappe de tchuire tressée de mon «fancy Guy’s Frenchy’s shoulder purse» d’une valeur d’cinq piastres. Y’a hurlé t’un façon d’grous «YIP» d’agonie de «puppy»… Le v’là qu’y’a tantôt hâré, la honte dans l’côrps; éreintant l’allée dés divers céréales sucrés – – ej suppose, pour voulouaire se trouver z’une cachette à s’élonger de d’sus l’une dés «bottom shelves» d’à môtché vide pis sombre. (YA! Ça y’apprendra d’aouaire risqué «tacklé» pis achaler t’une veuve maline, uniquement coumme moi!).

À ma «next» rencontre du mardi souaire de la semaine prochaine du Groupe Suppôrt de Veufs pis d’Veuves «Anonymous», du Comté d’Westmorland, j’arai tu «ever» d’quoi d’intéressant pis «d’juicy» à partager avec lés membres présents. J’arai pas besin de «worry-yé» à embarrasser le Vieux Veuf Ted à Dâvid à Eustache Belliveau, parce qui s’trouve pas à être t’un allié actif du clique désespéré ou dés parsounnes t’en larmes profondes. Quand j’ai «sharé» mon expérience ou confrontation avec ma «sponsor», la Vieille Gibraille… Ej pensais qu’à l’allait mouiller toute le fond d’sés drâses!

La Vieille Gibraille m’a confirmé que (ouaye) cte Ted à Dâvid à Eustache Belliveau-là a la réputation définitive d’un Vieux Maquereau Salaud! L’histouaire récente qui bave coumme du bon jus d’houmârd, en travers d’la communauté ou du paradis d’vacances: cé que supposément que laVeuve Ernestine, qu’habite là-haut d’la «Winter Street», de Shédiac – – (ya) pendant «l’intermission» d’un «famous out-door BLUE GRASS concert», t’au PARC PASCAL POIRIER… Hmmm-Hmmm! Ça pas gênée d’y claquer le bôrd d’la goule, en y faisant cracher l’dentier; pis en le traitant «loudly» d’PERVERS! Qu’a «entertainé» pis fait soudainement éclater d’rire lés spectateurs témoins, quand qu’à l’a exclamé fortissimo de rage: <<Si qu’tu crois que j’va me tourner en chambre d’hôtel, parce que tu m’as frotté le genoux! «THINK AGAIN, BUD»!>> (Qué icitte que ça coumme viré un peu violent (au son du violon, qu’y’étions z’en train d’faire le «sound check» de d’sus «l’stage»)… surtout (Ha-Ha-Ha) qu’la Veuve Ernestinea sa «second degree black belt» en <<Aïe-Ya-a-a-ah>> «Karate»).

J’m’attendais pas qu’être veuve, qu’ça pouvait devenir «rough» pis «tough» par boutes. Pis étant t’une Respectueuse-de-Soi Countré Star Extraordinaire, cé vrai qu’j’ai lés moyens d’me payer t’un (OUFFE) beau «Body Guard». Ou p’t’être bin que j’devrais considérer (Hmmm) prendre dés leçons avancées pis privées de «self-defense» avec la Veuve Ernestine???

Ej «pity» le Vieux Veuf Ted à Dâvid à Eustache Belliveau, si «ever» que je décide de voulouaire pratiquer tcheques <<Aïe-Ya-a-a-ah! Aïe-Ya-a-a-ah!>> sus lui!

À la s’maine prochaine; de vous «keepé in touch» de cossé-cossé qui s’déroule dans ma Vie!

Delphine B. B. Bosse

Countré Star Extraordinaire

 

Joey Lavallée à une première compétition chez les professionnels

Joey Lavallée, de Moncton, a participé à sa première compétition d’hommes le plus fort chez les professionnels, en fin de semaine. Le tout a été une expérience d’apprentissage et il a rencontré bien des gens. Sa prochaine compétition sera celle de l’homme le plus fort au Canada. Il était au festival du bœuf d’Inverness, au Québec. (Photo : Gracieuseté)

Les Cardinaux de Dieppe sont les champions de la Ligue intermédiaire de baseball du Sud

Les Cardinaux de Dieppe sont les champions de la Ligue de baseball intermédiaire A du Sud du Nouveau-Brunswick pour une quatrième saison de suite. L’équipe sera à Tracadie en fin de semaine pour le championnat provincial intermédiaire A. Les joueurs posent fièrement avec leur trophée. (Photo : Normand A. Léger)

(N.A.L.) –Les Cardinaux de Dieppe sont les champions de la Ligue de baseball intermédiaire A du Sud du Nouveau-Brunswick et seront à Tracadie en fin de semaine au Championnat de baseball intermédiaire A du Nouveau-Brunswick.

Lors du match décisif, dimanche soir, au terrain de Lakeburn, à Dieppe, les Cardinaux ont marqué deux points dans le bas de la si-xième manche pour ainsi briser une égalité de 1 à 1 et l’emporter 3 à 1, sur les Indians de Hampton. C’était le cinquième match de la série 3 de 5 et la partie a donné lieu à du baseball à son meilleur. Chris Léger a été le lanceur gagnant, dimanche soir dans la finale pour remporter un quatrième titre de suite de ce circuit.

«On vient de gagner une grosse série et on la savait difficile, a dit l’entraineur des Cardinaux, Pierre Boucher. Ils n’ont jamais abandonné et avaient de bons lanceurs et frappeurs. Ce sont nos lanceurs qui ont fait la différence. La 6e manche nous a sauvés, leur lanceur a beaucoup d’expérience, on avait perdu contre lui. Il a livré une belle performance. On va faire notre mieux pour le titre provincial. On a connu une bonne saison avec pas trop de défaites. On a une bonne équipe et de bons joueurs; les frappeurs 1 à 9 sont difficiles à retirer. Plusieurs joueurs étaient absents ce soir, mais on a 20 gars et c’est cela notre équipe, les joueurs ont des engagements.»

Le joueur de premier but, Jason Doucet, a ainsi remporté un deuxième championnat de suite avec Dieppe. «C’est très bien. On a obtenu un gros effort d’équipe et on n’a pas abandonné. Nos lanceurs ont bien fait.»

Dieppe a gagné ses parties 15 à 0 et 4 à 1, alors que Hampton avait eu raison des Cardinaux, 7 à 6 et 11 à 4. Dieppe (16-2-0=32pts) avait terminé la saison régulière en première position alors que Hampton (8-8-1=17pts) était deuxième. Dieppe avait remporté le championnat A, les trois dernières années et le championnat B, en 2013. Dieppe a éliminé les Pirates de Port City, en demi-finale et Hampton, a fait de même contre Sussex.

Onzième édition du tournoi annuel de Kickball  de la Fondation Maurice Léger

La Fondation Maurice Léger vous invite au 11e tournoi annuel de Kickball qui aura lieu le 8 septembre 2018 au Parc Provincial de la plage Parlee à Shédiac. Ce tournoi promet encore d’être des plus mémorables puisque la fondation essaie toujours d’ajouter des activités intéressantes pour la communauté. Les fonds recueillis lors de cet événement permettront aux jeunes de notre région de participer à des activités sportives et récréatives organisées, peu importe la situation financière de leur famille.

Maurice Léger était membre fondateur de l’Association du soccer mineur de Shédiac ainsi qu’entraineur de hockey et de soccer pendant plusieurs années.  Maurice était un membre très actif dans sa communauté et croyait fermement que chaque enfant devrait avoir l’opportunité de participer à des activités sportives et récréatives organisées.  Malheureusement, pour différentes raisons, certains jeunes n’ont pas le soutien financier nécessaire pour participer à de telles activités.

Le président de la fondation Maurice Léger, Raymond Lirette affirme que le comité organisateur est prêt pour une 11e édition haute en couleur. «L’organisation du tournoi va très bien! Nous sommes toujours à la recherche de bénévoles pour nous aider avec la cantine, l’arbitrage, l’encan et j’en passe. Comme toujours nous avons besoin de l’appui des membres de la communauté pour atteindre nos objectifs.»

Le partenariat entre la Fondation Bon Départ et La Fondation Maurice Léger est très important puisque le groupe de Shédiac fait partie des plus performants du Canada pendant plusieurs années. En 2017, la Fondation Bon Départ à contribué 53,575$ et aidé 428 jeunes.  Depuis 2005, la Fondation Bon Départ est venue en aide à plus de 3030 jeunes dans notre communauté en grande partie à cause des fonds amassés par la Fondation Maurice Léger. De plus, il est important de noter que le tournoi vient en aide à divers autres organismes du Sud-est du Nouveau-Brunswick.

Cette année le tournoi inclura près de 550 participants œuvrant au sein de 36 équipes divisées dans les catégories compétitives et récréatives. Les femmes et les hommes de tout âge et de tout niveau de compétition peuvent y participer car s’amuser et recueillir des fonds pour une bonne cause sont nos seuls objectifs. La journée inclue aussi des activités communautaires tels des cantines mobiles, la présence de microbrasserie locale, la musique et un encan silencieux ainsi qu’un en direct. Une nouveauté pour cette année est une zone avec des jeux gonflables pour les enfants. Le tournoi est un merveilleux événement communautaire et nous invitons tout le monde à nous rejoindre pour cette belle journée.

Site web : http://www.mlm kickball.com/

   Pour plus d’information Ray Lirette – raylirette27@gmail.com – 863-3900.

Club d’âge d’or de Grande-Digue    Belle participation au tournoi de golf annuel

Nous reconnaissons le groupe de 74 participant.e.s du Club d’âge d’or de Grande-Digue lors de leur tournoi annuel de golf.  (Photo : Jean Bernard Poirier)

Le jeudi 23 août, soixante-quatorze membres du Club d’âge d’or de Grande-Digue se rencontraient au «Club de golf Maplewood» pour le tournoi de golf annuel Norman Thérèse Melanson.

Comme par le passé, cette activité se veut une journée de rencontre amicale qui a pour but de faire de nouvelles connaissances et de retrouver des amis. «C’est pourquoi nous choisissons le format meilleure balle (best ball), de dire Hilda Gagnon. Ceci permet à tous les participant.e.s, peu importe l’habileté, de bien profiter de cette journée dans une atmosphère de détente et de plaisir.»

Cependant, il y a quelques défis à surmonter tels que : le trou dans «un» ou le plus près du trou, le plus long coup pour homme et femme, l’équipe ayant obtenu le meilleur pointage et l’équipe la plus près du trou.

«La journée s’est terminée par la dégustation d’un bon repas préparé et servi par le propriétaire du Restaurant du Village de Saint-Antoine et comme dessert cette année, un bon gâteau pour souligner notre dixième anniversaire.

«Grâce à la générosité de plusieurs commerces et personnes de notre région, nous avons terminé la soirée par un tirage de plusieurs beaux prix, qui ont fait le bonheur des gagnant.e.s.

Un gros merci au comité organisateur, au propriétaire du terrain de golf «Maplewood» et surtout aux participant.e.s qui ont fait de cette journée un véritable succès», de conclure Madame Gagnon.