Investissements dans les routes des régions de Cap-Pelé et de Beaubassin-est

Le gouvernement provincial investira plus de 1,5 million de dollars dans des projets d’asphaltage, de pose d’enduit superficiel et remplacement de ponceaux dans la région, cette année, dans le cadre de son budget d’immobilisations de 2018-2019.  Sur la photo, Ronnie Duguay, maire de la Communauté rurale Beaubassin-est; Victor Boudreau député de Shédiac-Beaubassin-Cap-Pelé et Serge Léger, maire du Village de Cap-Pelé. (Photo Gilles Haché)

Le gouvernement provincial investira plus de 1,5 million de dollars dans des projets d’asphaltage, de pose d’enduit superficiel et de remplacement de ponceaux dans la région de Cap-Pelé, cette année, dans le cadre de son budget d’immobilisations de 2018-2019.

«Afin de veiller à ce que notre économie continue de progresser, nous devons maintenir et améliorer notre infrastructure de transport», a déclaré le député de Shédiac-Beaubassin-Cap-Pelé, Victor Boudreau. «Votre gouvernement a continué à investir de façon stratégique dans les routes afin de stimuler le développement économique, de créer des emplois et de s’assurer que nos liens de transport sont sécuritaires.»

M. Boudreau participait à l’événement pour le ministre des Transports et de l’Infrastructure, Bill Fraser.

À Beaubassin-est, le gouvernement posera de l’enduit superficiel sur un tronçon de 4,7 kilomètres de la route 945, soit entre le chemin Cormier-Village et la route 933; sur un tronçon de 900 mètres du chemin de l’Île; et sur un tronçon de 400 mètres du chemin Poucette.

Un ponceau sera remplacé sur le chemin Cormier-Village, et les travaux de réparation du pont no 1 de la crique Bear se poursuivront sur le chemin Aboujagane.

Dans le cadre du Programme d’amélioration des routes provinciales désignées dans les municipalités, le gouvernement et le Village de Cap-Pelé financeront l’asphaltage d’un kilomètre de la route 950, soit de la limite du village en direction de la rue Eddy, et du secteur de la rue Cormier à la rue Adolphe.

Le programme permet aux municipalités de demander de l’aide financière afin d’améliorer leurs immobilisations. Les fonds du programme ont plus que doublé depuis l’exercice financier 2014-2015, atteignant 25 millions de dollars en 2015. Le financement est demeuré à ce niveau dans le cadre de l’engagement du gouvernement à maintenir le financement pour les municipalités.

La sauvegarde de 100 ans d’histoire en Acadie

Conseil d’administration de la Fondation du Collège Saint-Joseph : de gauche à droite, première rangée : Donald O. LeBlanc, vice-président; Jean J. Gaudet, président; et Bernard Poirier, secrétaire; deuxième rangée : Paul-Eugène LeBlanc, Me Joseph Z. Daigle, Mgr André Richard, c.s.c., Raymond Léger, Fernand Arsenault, Daniel O’Carroll et Oscar Duguay. Absente : Louise Imbeault.  (Photo : Gracieuseté)

«Veiller à la sauvegarde et à la promotion du patrimoine acadien, historique, culturel et d’éducation que représentent l’ancien Collège Saint-Joseph et l’Université Saint-Joseph» est la mission que s’est donnée la Fondation du Collège Saint-Joseph Inc. lors de sa première assemblée générale, tenue à Memramcook. Récemment incorporée sous la Loi sur les compagnies du Nouveau-Brunswick, les membres de la Fondation ont adopté les Règlements généraux qui vont guider le fonctionnement et les activités de cette Fondation qui en même temps tient à souligner l’esprit légué par le Collège et les religieux de la congrégation de Sainte-Croix.

À la même occasion, les membres ont élu le Conseil d’administration de la Fondation et son Bureau de direction. Font partie du Bureau, Jean J. Gaudet, de Dieppe, président, Donald O. LeBlanc, ancien maire de Memramook, vice-président et Bernard Poirier, de Moncton, à titre de secrétaire qui agira également comme trésorier par intérim.

Un comité d’anciens du Collège dit de l’Université Saint-Joseph s’était constitué dans le cadre des démarches entreprises il y a bientôt deux ans auprès des instances gouvernementales provinciales et fédérales pour la préservation de l’édifice principal qui a servi comme bâtiment principal de l’Université Saint-Joseph puis de l’Institut de Memramcook après le transfert du collège pour devenir la pierre angulaire de l’Université de Moncton créée en 1963.

Au mois de février 2017, le premier ministre Brian Gallant venait annoncer dans l’enceinte dit du vieux Collège, la participation du gouvernement du Nouveau-Brunswick à un vaste projet de 25 000 000$ pour non seulement préserver l’héritage de ce premier Collège fondé en 1864 par les religieux de la congrégation de Sainte-Croix, mais lui donner une nouvelle mission communautaire qui sera partagée par de nombreux locataires tant gouvernementaux que communautaires et privés. La province est propriétaire des édifices et du complexe associé au Collège-Université Saint- Joseph-Institut de Memramcook.

Dans les plans de rénovations, les  anciens de l’Université Saint-Joseph veulent collaborer à la réanimation de la chapelle de l’Université, seul bâtiment qui avait résisté à l’incendie de 1933 qui avait complètement rasé le campus et plusieurs autres bâtiments et maisons privées. Dans son rapport, le président Jean J. Gaudet a tenu a remercier les membres du comité d’organisation qui ont pris sur leur fierté afin de faire les pressions auprès du gouvernement provincial pour sauver et rénover les édifices du collège afin de le rendre utile comme outil de développement irremplaçable pour le Village de Memramcook, «par la conservation de la mémoire des 100 ans du Collège et la promotion de cette histoire unique en Acadie».

Monsieur Gaudet a ajouté que «si le premier devoir de mémoire et d’intervention revient aux ancien.ne.s qui ont fréquenté l’institution ou bénéficié de ses cours et activités patrimoniales, la relève s’imposera bientôt aux ami.e.s du village et de la région immédiate, mais plus largement possible afin d’assurer la continuité; de l’effort que nous reconnaissons comme support moral et de conseil à l’organisme qui osera prendre le défi d’utiliser la chapelle aux fins de la sauvegarde de mémoire et de promotion de l’histoire du Collège et de reconnaissance aux religieux de Sainte-Croix». Plusieurs projets sont prévus par la Fondation pour l’utilisation de la chapelle et la mémoire du Collège et de l’Université Saint-Joseph.

Dans les Règlements généraux, on définit comme membres les anciens et anciennes qui ont fréquenté l’USJ, les cours d’été, les étudiantes du Collège Notre-Dame d’Acadie qui  recevaient leur diplôme de l’USJ, et toute personne (ami.e.s) qui reconnaissent le rôle important joué par le Collège et l’Université Saint-Joseph dans le développement de l’Acadie.

Editorial

Alcide F. LeBlanc

Raymond Frenette, une personnalité politique digne d’être imitée

            Toutes les personnes ayant eu la chance de connaitre Raymond Frenette sont unanimes à dire qu’il représente le modèle et l’excellence de l’engagement social. Sa vie a été celle de servir. D’abord, comme conseiller municipal, ensuite comme membre de la législature provinciale, comme ministre de nombreux ministères, et même, pour une certaine période, comme premier ministre du Nouveau-Brunswick.

Homme courageux, compétent et loyal; orateur distingué et éloquent, personnalité attachante et sincère, Raymond Frenette a grandement marqué l’histoire de notre province. S’il commettait une erreur politique, il la reconnaissait et la regrettait.

Les nombreux éloges dans les médias comme ceux prononcés lors des funérailles en l’église à Shédiac, nous ont offert une image vraie de sa personne.  On vient de perdre un grand homme.

En consultant la liste des trente-trois premiers ministres de notre province, on note qu’il n’y a eu que 32 personnes à occuper ce poste. Le premier Acadien, né à Richibouctou, est Pierre-Jean Vigneau. Il dirigea la province entre 1923 et 1925. Plus tard, ce monsieur Vigneau prendra le nom de Peter Veniot!

Le 2e premier ministre acadien, originaire de Saint-Antoine, fut Louis J. Robichaud. Élu cette fois par la population et non seulement par son parti, Louis J. Robichaud a régné pendant une glorieuse décennie (1960-1970). Lui n’a pas changé son nom et a transformé notre province en profondeur et à tout jamais.

Quant à monsieur Frenette, né à Beresford, il est le 3e des nôtres à être premier ministre. Il le fut en 1997 et 1998.

En plus de ces trois Acadiens à être premiers ministres, rappelons d’autres personnalités : Camille Thériault, originaire de Baie-Sainte-Anne; Bernard Lord, né à Roberval, province de Québec; Brian Gallant, né à Shédiac. En d’autres mots, sur les 33 premiers ministres, seulement six des nôtres ont occupé cette prestigieuse fonction alors que du côté anglophone, on en compte 26 étant donné que George Luther King a été à la fois le 2e et le 4e premier ministre!

Revenons à Monsieur Frenette. L’Université de Moncton a reconnu en lui un homme de grande valeur. En 1994, elle lui décernait un doctorat honorifique, alors que depuis 1998 le Pavillon médical de l’Université de Moncton porte aussi fièrement son nom.

Espérons que Beresford érigera un monument de reconnaissance en faveur de cet homme. Puisqu’on y est, comme cela a été réalisé à Saint-Antoine pour honorer Louis J. Robichaud, pourquoi les autres municipalités de la province n’en feraient pas autant avec les personnalités politiques ayant occupé cette fonction? Ainsi, Cocagne pourrait honorer Allison Dysart, le 22e premier ministre du Nouveau-Brunsick tandis que Richibouctou pourrait poser le même geste avec Pierre-Jean Vigneau ou Peter Veniot, le 18e!

Alcide F. LeBlanc

Ocean Festive: un programme passionnant pour les résidents et les visiteurs de tous âges!

La première édition d’Ocean Festive vous permettra de découvrir ce que le Canada atlantique a de mieux à offrir : fruits de mer de renommée mondiale, brasseries, vignobles, distilleries, plages, artisans, artistes, musique en direct ainsi que la plus grande aire interactive de jeux gonflables de l’histoire de la région. Que vous soyez un résident de la région ou en visite pendant vos vacances bien méritées, Ocean Festive créera des moments inoubliables pour votre famille. Ocean Festive se tiendra derrière le bureau administratif du parc provincial de la Plage Parlee à Shediac, du 9 août au 12 août.

Jeudi 9 août

   La programmation débutera le jeudi 9 août à 18h30 avec la «Soirée Océan d’espoir – Gala de fruits de mer», une collecte de fonds spéciale au cours de laquelle le célèbre chef Alain Bossé séduira vos papilles avec ses créations culinaires en utilisant uniquement les meilleurs fruits de mer locaux. Cet événement aura lieu sous la tente d’Ocean Festive sur le site principal.

Les billets pour cette soirée exceptionnelle sont disponibles sur le site Web de Event Brite (www.eventbrite.com). Tous les profits de ce grand gala gastronomique seront versés à la campagne de l’Arbre de l’espoir 2018.

Vendredi 10 août et samedi 11 août

   La programmation débute à 11h le vendredi 10 août et samedi 11 août sur le site principal avec un bon nombre de performances musicales et de séances culinaires. Pendant la journée de samedi, venez écouter les prestations musicales de Maurice Daigle, Mike & Andy, Steven LeBlanc et du Groupe 3M. Sur le plan culinaire, la programmation de l’après-midi propose des démonstrations de crabe des neiges et de moules par le chef Alain Bossé, une séance de dédicace avec le Kilted Chef et une compétition de cerclage de pinces de homard.

Le vendredi soir, à partir de 19h, Zach Lane, 3 Bob Night, Izabelle (Angry Candy) et Signal Hill offriront des interprétations musicales jusqu’à tard dans la nuit. Le samedi soir, Hert et Rhéal LeBlanc, Suroît, Réveil et Bois-Joli vous divertiront avec des performances musicales énergiques de 19h jusqu’au petit matin.

Beau temps, mauvais temps, vous vivrez une expérience unique puisque l’ensemble des séances culinaires et des spectacles sera présenté sous un grand chapiteau sur le site principal. Veuillez noter que pour des raisons de sécurité, vous ne pouvez pas apporter votre chaise sous le chapiteau lors des séances culinaires et des représentations musicales.  Cependant, les organisateurs ont planifié une section avec chaises sous la tente. Les premiers arrivés seront les premiers servis.  Veuillez noter également qu’il y aura une section pour les 19 ans et plus ainsi qu’une section pour les 19 ans et moins afin que tous les membres de la famille puissent apprécier les différentes performances musicales.

Plus de 20 kiosques de nourriture seront sur le site pour votre plaisir gastronomique, et chacun offrira deux différentes recettes de fruits de mer et de poisson frais. En outre, plusieurs kiosques de brasseries, vignobles, distilleries et artisans vous fourniront des expériences culinaires et culturelles spectaculaires de 11h à 21h les deux jours.

Dimanche 12 août

   Le dimanche, venez découvrir encore plus de délices de la mer grâce à un passeport vous donnant accès aux restaurants participants de la communauté qui ont préparé des plats de fruits de mer spécialement pour l’Ocean Festive. Dimanche après-midi, Homarus et l’Union des pêcheurs des Maritimes (UPM) vous invitent au quai de Pointe-du-Chêne à 13h pour une aventure éducative unique : le relâchement d’environ 2000 homards dans la baie de Shediac. Certains d’entre vous auront l’occasion de se joindre à l’équipe d’Homarus et de l’UPM sur le bateau de Shediac Bay Cruise. Les personnes intéressées à prendre part à cette aventure en bateau peuvent se procurer leur billet au bureau de Shediac Bay Cruise sur le quai de Pointe-du-Chêne.

Pour obtenir des renseignements sur les frais d’entrée généraux d’Ocean Festive, les billets en prévente, les billets de spectacles en soirée, les laissez-passer de fin de semaine ou les tables VIP, visitez le site Web à www.oceanfestive.ca, sur Facebook et aimer la page @Oceanfestive.ca, écrire à info@oceanfestive.ca ou contactez le 1-888-532-4445.

Tour de l’espoir 2018

La huitième édition du Tour de l’espoir, présenté par Assomption Vie, a lieu demain, le jeudi 26 juillet.  Cette année, plus de 140 cyclistes prendront part au Tour de l’espoir, un record pour l’événement. Les participants pédaleront pendant quatre jours sur une distance de 650 km, afin d’amasser des fonds pour la 30e campagne de l’Arbre de l’espoir.

Les cyclistes partiront d’Edmundston, tôt le matin, et rouleront toute la journée jusqu’à Campbellton. Vendredi, le trajet mènera l’équipe du Tour de l’espoir jusqu’à Caraquet. Après une nuit de repos bien méritée, les cyclistes reprendront la route samedi en direction de Miramichi. La dernière journée, dimanche, mènera les cyclistes vers la ligne d’arrivée à Moncton, où une fête communautaire sera organisée en leur honneur devant l’édifice d’Assomption Vie sur la rue Main.

Denise Landry-Nadeau est coprésidente du Tour de l’espoir 2018.  «Nos cyclistes et nos bénévoles sont très fébriles à une semaine du coup d’envoi de l’événement! Les participants ont travaillé extrêmement fort au cours des derniers mois afin d’amasser des fonds pour la cause, mais aussi pour être prêts physiquement et mentalement pour ce défi d’endurance. Nous souhaitons remercier tous ceux et celles qui nous appuient dans cette belle aventure. Le Tour de l’espoir 2018 sera sans aucun doute une édition inoubliable!»

La Dre Carole Williams en sera quant à elle à sa troisième année en tant que coprésidente du Tour de l’espoir.

«Nous sommes tellement heureux de constater l’enthousiasme croissant par rapport au Tour de l’espoir, puisqu’il s’agit d’un événement rassembleur qui fait la promotion de saines habitudes de vie et qui permet d’amasser d’importantes sommes pour la campagne de l’Arbre de l’espoir. En tant que gynéco-oncologue, le Tour de l’espoir 2018 aura une signification particulière pour moi, puisqu’une partie des fonds amassés reviendra au service provincial de gynéco-oncologie. Ces fonds permettront l’achat de pièces d’équipement et de fournitures qui aideront à optimiser les soins chez les femmes originaires de partout dans la province atteintes d’un cancer. C’est un geste qui est fort apprécié par le personnel médical et par les patientes.»

Depuis de nombreuses années maintenant, Assomption Vie appuie fièrement la campagne de l’Arbre de l’espoir. Réjean Boudreau est vice-président, chef du développement organisationnel à Assomption Vie.

«Nous sommes très heureux d’apporter notre appui au Tour de l’espoir. Dans une semaine, plus de 140 cyclistes pédaleront sur une distance de 650 km en quatre jours afin d’amasser des fonds pour la campagne. Ça prend beaucoup de courage et de détermination pour relever un tel défi!»

Le Tour de l’espoir est une collecte de fonds qui vient contribuer directement à la campagne de l’Arbre de l’espoir. En 2017, les cyclistes ont remis un chèque de 160 000$ à la campagne. Les profits permettent l’achat d’équipements spécialisés et la formation continue des équipes surspécialisées du Centre d’oncologie Dr-Léon-Richard; l’achat de pièces d’équipement pour les unités satellites du nord du Nouveau-Brunswick; l’appui aux efforts de recherche contre le cancer; et l’aménagement de l’Auberge Mgr-Henri-Cormier.

En s’inscrivant au Tour de l’espoir 2018, chacun des participants s’est engagé à récolter au moins 1000$. Les gens ou les entreprises qui souhaitent appuyer les cyclistes et contribuer au succès de cette activité de financement peuvent visiter le www.tourespoir.com ou arbredelespoir.ca pour plus de détails.

Du 30 juillet au 7 août   Nouvelle formule pour la Campagne de l’Ange souriant

(CL) –La direction du Vestiaire Saint-Joseph organise cette année la Campagne de l’Ange souriant, avec une nouvelle formule. On se souviendra que lors des six premières campagnes, on visitait toutes les résidences de Shédiac afin de recueillir des denrées non périssables et des dons en argent.

Cette année, à partir du 30 juillet des bacs vides seront installés dans les entreprises participantes dans les 18 régions desservies par le Vestiaire Saint-Joseph. Les gens pourront donc déposer leurs produits non périssables dans ces bacs. Les dons en argent pourront être apportés au Vestiaire ou effectués sur le site Internet de l’organisme avec Paypal.  Des reçus d’impôt  peuvent être émis pour des montants supérieurs à 20$.

Le 7 août, les bacs seront ramassés par des bénévoles et acheminés au Vestiaire Saint-Joseph.  Une liste des entreprises participantes sera disponible sur le site Internet et sur la page Facebook du Vestiaire d’ici le 30 juillet.

Si vous êtes une entreprise qui aimerait participer, veuillez communiquer au 532-1147.

Matériel scolaire

  C’est également le temps de penser au programme de matériel scolaire et on a surtout besoin de sacs à dos et de boîte à lunch pour la rentrée scolaire.  On aimerait également des clés USB et des marqueurs.  Les dons permettent d’acheter le matériel manquant.

Voyage du Club d’âge d’or de Grande-Digue

Hilda Gagnon

Même pendant la saison estivale, le Club d’âge d’or de Grande-Digue demeure actif. Ainsi, le jeudi 19 juillet, sous un ciel radieux, quarante membres de Grande-Digue et huit du Club d’âge d’or Notre-Dame-de-la-Paix partaient pour un voyage de deux jours, dirigé par Chris LeClair, de Chris Tours.

En après-midi, nous avons visité le Jardin Botanique, à Saint-Jacques. Dans ce jardin, on y trouve une grande variété de vivaces, d’annuelles et de rosiers. Les membres ont beaucoup apprécié l’exposition vivante «Papillons du monde». Ce jardin est un lieu parfait pour contempler la nature tout en se détendant dans l’ombre du sous-bois. Nous en garderons des souvenirs inestimables.

En soirée, nous nous rendons au Casino Grey Rock pour assister au spectacle «L’Acadie des terres et forêts en fête». Depuis dix-sept ans, ce spectacle touristique, à vocation culturelle, ne cesse d’épater les spectateurs. Le thème, cette année, était  #MOÉ ITOU. Cette activité est dirigée par l’éducateur Etienne Deschênes, qui s’est donné comme objectif de présenter un spectacle musical mettant en vedettes les jeunes talents locaux. Ces jeunes chanteurs, danseurs, musiciens et techniciens savent très bien charmer les spectateurs. Le tout est à la fois un voyage de 400 ans d’histoire acadienne présenté sur une note humoristique et agrémenté de faits de l’actualité 2017-2018.

Après une bonne nuit de repos, nous poursuivons notre périple vers Grand-Sault pour une courte tournée de la ville et ensuite une halte aux chutes et à la gorge. Bien que la saison souffre de sécheresse, nous avons pu admirer ce lieu touristique aussi populaire que spectaculaire!

À Fredericton, nous visitons l’édifice de l’Assemblée législative, la Chambre du conseil et autres. Alex Robichaud est notre guide. À cause de ses compétences et ses nombreuses connaissances, il a su répondre à toutes nos questions. Merci, Aline pour cette initiative!

Ces deux jours nous ont permis de vivre une belle expérience et de fraterniser avec le groupe. Un sincère merci aux organisateurs!

RACINES au Pays de la Sagouine

La photo nous fait voir, de gauche à droite : André Roy «Peigne», Luc LeBlanc «Citrouille», Christian «Kit» Goguen et Monique Poirier «Catoune».

Jeannita Thériault

Quelques 300 personnes se sont rendues au Pays de la Sagouine la semaine dernière pour la première de la pièce de théâtre RACINES et elles n’ont pas été déçues.

Après un souper succulent et bien servi, c’était place au théâtre pour nous présenter RACINES devant un décor splendide de troncs d’arbre et de feuilles réalisé par le comédien et chanteur, Marc Lamontagne.

Le scénario de cette pièce a été brillamment écrit par André Roy, Monique Poirier et Luc LeBlanc.

Le jeu des comédiens est continu et sans failles; le tout accompagné par les musiciens Mario Robichaud et Bryan Poirier. Du vrai théâtre en Acadie créé par de vrais Acadiens!

Les interprétations de Monique Poirier dans le rôle de «Catoune» ont prouvé qu’elle est non seulement une grande chanteuse, mais également une grande comédienne.  On peut dire la même chose de Christian «Kit» Goguen qui a su charmer son auditoire avec sa voix sensible et bien positionnée au niveau musical ainsi que ses talents de comédien.

L’interprétation de Luc LeBlanc dans le personnage de «Citrouille» se surpasse toujours et en duo avec le comédien André Roy «Peigne», l’auditoire riait sans arrêt durant leur performance. Leurs mouvements corporels continus ont fait preuve d’une grande souplesse autant du côté de leur corps mais également du côté de la parole et des réparties sur le vif.

Le chant «Évangéline» de Michel Conte interprété par les quatre comédiens en se partageant les couplets à tour de rôle a permis aux spectateurs et aux spectatrices de vivre un moment très émotionnel ainsi qu’historique.

On pourrait qualifier RACINES comme étant à la fois un spectacle musical et un spectacle théâtral! Je ne dévoilerai pas les enjeux de cette présentation, il faut se rendre au Pays de la Sagouine pour voir ce magnifique spectacle théâtral et musical afin de pouvoir l’apprécier pleinement et à sa juste valeur.

 

L’Grand bazar-à-choix accueillera quatre artistes peintres

Oeuvres de Mélissa LeGresley

Quatre artistes peintres participeront au L’Grand bazar-à-choix, le 18 août prochain, à la Salle de Grand-Barachois.

Marina Dunn Dugas est une aquarelliste depuis plus de 10 ans. Elle peint des scènes de la nature paisible et simple. Sa spécialité est les bouleaux.

Dora Cormier est renommée pour ses scènes de la mer. Elle fait rêver avec ses bateaux à voile sur une mer tranquille.

Lise LeBlanc est décrite comme la «pokerdot  queen». Une technique intrigante et très colorée.

Mélissa LeGresley s’amuse et explore la nouvelle technique de «paint pour» et crée des tableaux éclatants de couleurs vives.

Il y aura des tableaux pour tous les goûts, des grands et des petits, à des prix pour tous les budgets.

Réservez la date du 18 août 2108 sur votre calendrier.

Pour les artisans de dernière minute, il y a encore des pla-ces disponibles.

Communiquez  avec Marlene (506-532-9005) ou Patsy (506-577-6517).

Communauté informée… Communauté en santé…

C’est l’été; divertissez-vous au soleil!

L’activité physique est très importante pour la santé physique et la santé mentale d’un individu. En plus des bienfaits physiques d’être actif, il y a aussi des effets psychologiques positifs. Être actif contribue grandement à l’augmentation du niveau général d’énergie et à l’amélioration de l’humeur. Cependant, une grande majorité de la population trouve que la température influence leur motivation. En fait, il existe un type de dépression qui affecte justement les émotions et la motivation des gens. Cette condition est appelée la dépression saisonnière ou bien le trouble affectif saisonnier. Ceci peut expliquer pourquoi les gens se sentent un peu moi énergétique ou moins productif pendant des journées où il fait moins beau à l’extérieure. Au contraire, le soleil et le ciel bleu peut influencer la population d’être proactive et plus heureux. Saviez-vous qu’en 1984, le psychiatre Norman Rosenthal a démontré le lien entre la lumière du soleil et la dépression? Il a déduit que la lumière agit comme un stimulant pour le moral.

Voici quelques exemples d’activités à faire cet été afin de vous divertir au soleil :

  • Aller à la plage
  • Faire un pique-nique
  • Passer du temps en famille
  • Aller au parc
  • Marcher dans un sentier
  • Faire de la bicyclette
  • Relaxer sur un patio
  • Planter un jardin
  • Lire un livre
  • Prendre une marche en centre-ville
  • Aller pour une crème glacée
  • Faire un dessin/peinturer
  • Participer à des festivals

Prenez avantage du beau temps et soyez actif le plus que possible pendant l’été. Puisque l’activité physique et le beau temps ont des effets positifs sur l’humeur et la motivation, pourquoi ne pas en profiter et de passer le plus de temps dehors?